Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Accueil > Actualités des médiévistes > Divers > Journée de l’étudiant aux Archives nationales

Divers

  • Exposition temporaire "La fille du Pape. Marguerite de Savoie"

    Christophe MASSON, 20 avril 2021

    Château de Morges (Suisse), du 26 mars au 4 juillet 2021

    Marguerite de Savoie est née il y a 600 ans au Château de Morges. Pour célébrer le destin de cette princesse, le Château de Morges s’est associé aux Archives de l’Etat du Bade-Wurtemberg ainsi qu’aux Archives d’Etat de Turin et propose au public de découvrir l’histoire d’une femme qui a étendu ses réseaux dans toute l’Europe.

    Réfugiée à Morges alors que le duché de Savoie était frappé d’une épidémie de peste, Marie de Bourgogne donne naissance à Marguerite de Savoie au Château de Morges en 1420. Ce sera le début d’une vie internationale marquée par trois mariages successifs au sein de grandes maisons régnantes, les Anjou rois de Naples, les comtes du Palatinat et les comtes de Wurtemberg. Entre alliances et intrigues, Marguerite de Savoie se révélera comme une princesse plurilingue, politiquement intéressée et bibliophile.

    Pour mettre en lumière la vie de cette femme, un partenariat a été noué entre le Château de Morges, les Archives de l’Etat du Bade-Wurtemberg ainsi que les Archives d’Etat de Turin. Prenant la forme d’une exposition itinérante et plurilingue, chaque institution s’est concentrée sur une étape de la vie de Marguerite de Savoie. A Morges du 26 mars au 4 juillet, des objets, tableaux et bijoux issus de l’environnement savoyard permettront de revenir sur ses premières années de vie sur les rives du lac Léman.

    Du passage de Marguerite de Savoie au Château de Morges, on retiendra aussi les pieds de Servagnin que sa mère Marie de Bourgogne aura offert aux Morgiens pour les remercier de leur bon accueil. Ce cépage encore cultivé aujourd’hui fait partie intégrante du patrimoine viticole de la ville.

    Catalogue de l’exposition

    Sous la direction de Peter Rückert, Anja Thaller et Klaus Oschema, en collaboration avec Julia Bischoff, Stuttgart, Kohlhammer, 2020. 248 pages avec CD et Booklet. 22€, ISBN 978-3-17-039679-1.

    Conférences

    Les derniers jeudis du mois, venez à la rencontre de spécialistes qui donneront un éclairage particulier à l’exposition. Les conférences sont suivies d’une visite guidée. Conférence et visite gratuite, mais entrée à l’exposition payante.

    29 avril – 18h30 – Se tiendra en ligne : Marguerite de Savoie : Une pièce maîtresse sur l’échiquier des alliances politiques de la Maison de Savoie.
    Eva Pibiri / Université de Lausanne

    27 mai : "pour moi especial" : Les femmes et la commande artistique dans la Savoie médiévale.
    Nathalie Roman / Université de Lausanne

    24 juin : De la naissance à la mort : La place des femmes dans les rituels à la cour de Savoie.
    Thalia Brero / Université de Genève

    Plus d’informations.


    Haut de page
  • FAMA Œuvres latines médiévales à succès

    Rémy CORDONNIER, 14 septembre 2015

    Il est souvent assez difficile d’évaluer l’impact d’un texte médiéval, l’un des critères pour le faire étant le nombre de témoins qui ont circulé. Lorsqu’on arrive à un certain nombre de témoins, le comptage des manuscrits subsistants donne pour le moins une idée approchée de l’audience d’un ouvrage, qui semble pouvoir fournir une base moins aléatoire que d’autres à une évaluation de la réception des textes de culture.

    Le présent projet consiste à rassembler des renseignements sur le nombre de témoins subsistants des ouvrages les plus lus du Moyen Âge latin, en les incluant dans une base de données qui permette de les regrouper non seulement par le nombre d’exemplaires, mais aussi par genre, par pays, par date. Une base relative aux textes latins compléterait les données déjà accessibles pour les textes français de la fin du Moyen Âge et fournirait un point d’appui aux recherches en cours pour une approche globale des phénomènes culturels.

    Il ne s’agit pas de remplacer les bases d’incipit ou les différentes Clavis, mais de donner l’accès aux informations en renvoyant, pour chaque ouvrage repéré, à l’édition, à l’étude ou à la base de données qui donne ces renseignements, et notamment, lorsqu’elles existent, aux études sur la diffusion qui permettent de préciser la répartition temporelle et géographique des exemplaires, donc l’évolution de leur lecture et les conditions de transmission (régionale, européenne, dans tel ou tel milieu ciblé), et éventuellement la désaffection après le succès.

    La base FAMA recense à l’heure actuelle : 1205 fiches d’œuvres et 12562 fiches de manuscrits


    Haut de page
  • Les lundis du Grand Palais

    5 novembre 2015

    Dans le cadre des lundis du Grand Palais, Claude Gauvard interviendra le lundi 9 novembre 2015 à partir de 18 heures 30. Titre de la conférence : « Quelles leçons tirons nous de l’histoire ? ».
    En savoir plus


    Haut de page
  • L’abbaye de Clairvaux fête ses 900 ans

    Rémy CORDONNIER, 12 mai 2015

    En 2015, l’abbaye cistercienne de Clairvaux, dans l’Aube en Champagne, célèbre les 900 ans de sa fondation par le futur saint Bernard. Cet événement est inscrit au rang des commémorations nationales par le ministère de la Culture et de la communication.

    Tout au long de l’année, l’opération Clairvaux 2015 invite à entrer dans l’univers fascinant de Clairvaux pour découvrir le singulier destin de l’abbaye et son rayonnement sur l’Europe médiévale.

    L’exposition-événement à Troyes : Clairvaux. L’aventure cistercienne
    Du 5 juin au 15 novembre 2015 à l’Hôtel-Dieu-le-Comte (Troyes), l’exposition proposée par le Département de l’Aube, avec l’appui d’un comité scientifique, est la première de cette envergure autour de la vie monastique, politique, économique, artistique et intellectuelle de Clairvaux du XIIe au XVIIIe siècle.

    Elle réunit plus de 150 documents originaux, manuscrits et objets inédits venus de toute l’Europe.


    Haut de page
  • Stage de diplomatique médiévale

    6 février 2014

    Olivier Canteaut vous signale que le GDR 3177 "Diplomatique" du CNRS organise un stage de diplomatique médiévale à destination des étudiants de master et doctorat qui se tiendra les 26-28 mars 2014, aux Archives nationales. Il accueillera, après sélection des candidatures, quinze stagiaires et quelques éventuels auditeurs libres. Des renseignements détaillés sur le stage, son déroulement et la procédure à suivre, ainsi que le formulaire de candidature sont aussi disponibles sur le blog du GDR, à l’adresse : http://drd.hypotheses.org/1125
    Des places sont encore disponibles. Les personnes intéressées sont priées de s’adresser très rapidement à Sébastien Barret (sebastien.barret@cnrs-orleans.fr).


    Haut de page
  • "Beowulf au paradis" et à la BIS le 25 janvier 2018 à 18h

    Catherine BREUX-DELMAS, 23 janvier 2018

    3e rencontre dans le cadre de " la BIS présente", en partenariat avec les Éditions de la Sorbonne

    Le 25 janvier, la BIS recevra Alban Gautier, auteur de « Beowulf au paradis. Figures de bons païens dans l’Europe du Nord au haut Moyen Âge ».

    Le 25 janvier, la BIS recevra Alban Gautier, auteur de « Beowulf au paradis. Figures de bons païens dans l’Europe du Nord au haut Moyen Âge ».

    Jeudi 25 janvier de 18 h à 20 h.
    Salle de formation de la BIS
    17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris

    - Inscriptions obligatoires en raison du plan Vigipirate renforcé : info@bis-sorbonne.fr

    {{}}

    L’ouvrage est publié par les Éditions de la Sorbonne.


    Haut de page
  • 2e rencontre "la BIS présente..." La fabrique de l’Océan indien

    Catherine BREUX-DELMAS, 20 novembre 2017

    Après le succès du Livre en Question, la BIS s’essaie à un nouveau cycle de rencontres : "La BIS présente...". Un jeudi par mois, de 18h à 20h en salle de formation, découvrez un ouvrage scientifique paru récemment aux Éditions de la Sorbonne et présenté par son ou ses auteurs.

    Le 7 décembre 2017, pleins phares sur la cartographie :la BIS accueillera, Emmanuelle Vagnon et Éric Vallet, les deux auteurs ayant co-dirigé « La fabrique de l’océan Indien. Cartes d’Orient et d’Occident (Antiquité-XVIe siècle) » Prix Ptolémée 2017.

    Résumé de l’ouvrage :
    Au cours d’un voyage à travers plus de vingt siècles de cartographie, le lecteur découvre comment l’océan Indien a été imaginé et représenté, en Orient et en Occident, depuis les premières cartes babyloniennes jusqu’aux planisphères de la fin du XVIe siècle. Décrivant l’émergence d’une cartographie moderne à partir des navigations européennes du XVIe siècle, cet ouvrage analyse aussi les savoirs issus des grandes aires de l’Ancien monde : Extrême-Orient, Europe, mondes de l’Islam, afin de croiser les regards et d’explorer les approches communes qui, au-delà des distances géographiques et culturelles, ont façonné une image progressivement unifiée de cet espace.

    jeudi 7 décembre de 18h à 20h

    Salle de formation de la BIS
    17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris

    Inscriptions obligatoires en raison du plan vigipirate à info@bis-sorbonne.fr

    C’est l’occasion pour vos amis non lecteurs d’entrer à la BIS alors partagez l’information auprès de vous !


    Haut de page
  • Accès gratuit aux numéros épuisés de Senefiance (CUER MA)

    Rémy CORDONNIER, 31 mars 2014

    Voici un lienoù vous pourrez consulter gratuitement les numéros épuisés de la collection Senefiance (CUER MA) publiée par l’Université d’Aix-Marseille.


    Haut de page
  • APPEL A CANDIDATURES

    10 avril 2014

    ATELIER DOCTORAL DE SPÉCIALISATION

    Mondes méditerranéens et Italie méridionale au Moyen Âge. III
    La documentation
    Salerne, campus universitaire de Fisciano
    22-26 septembre 2014
    Texte de l’appel


    Haut de page
  • Appel à candidatures - Atelier doctoral "Mondes méditerranéens et Italie méridionale au Moyen Âge"

    Christophe MASSON, 26 février 2020

    IXe Séminaire international Théories, représentations, pratiques de la justice (Salerne, campus universitaire de Fisciano ; 8-12 juin 2020)

    L’atelier doctoral Mondes méditerranéens et Italie méridionale au Moyen Âge, organisé par l’Università degli Studi di Salerno (Dipartimenti di Scienze del patrimonio culturale e di Scienze umane, filosofiche e della formazione, Dottorato di ricerca Ricerche e studi sull’Antichità, il Medioevo e l’Umanesimo, RAMUS), l’Università della Basilicata (Dipartimento di Scienze Umane), l’Università degli Studi di Napoli Federi-co II (Dottorato di ricerca in Scienze storiche, archeologiche e storico-artistiche), la Sapienza Università di Roma (Dottorato di ricerca in Storia, antropologia, religioni), l’Università degli Studi del Salento (Di-partimento di Storia, società e studi sull’uomo), l’Università degli Studi della Calabria (Dipartimento di Studi umanistici) et l’École française de Rome, a pour but de fournir une formation spécialisée dans les domaines de l’histoire, de la civilisation et de la culture de l’Italie méridionale et de son environnement méditerranéen au Moyen Âge.

    Dans cet esprit, l’atelier réunit des enseignants spécialisés et de jeunes chercheurs pour offrir une occasion de réflexion, de discussion, d’approfondissement méthodologique et de mise au point historiographique concernant les différentes sources historiques et les conditions convenables de leur utilisation.

    Le séminaire de cette année s’attachera particulièrement à l’étude de certains aspects de la conception politique, idéologique, institutionnelle, religieuse, culturelle, littéraire, artistique liés aux idées de la justice qui paraissent propres au sud de l’Italie et à la Méditerranée médiévale. Comme les années précédentes, le thème sera abordé sous l’angle de la lecture et de l’analyse des sources.

    Les boursiers présenteront un rapport concernant leur projet de recherche et les différentes sources qu’ils utilisent.

    Le séminaire est particulièrement destiné aux jeunes chercheurs, doctorants ou déjà docteurs, qui travaillent sur des sujets concernant l’Italie et/ou d’autres régions méditerranéennes au Moyen Âge ; douze bourses couvrant l’ensemble des frais de séjour leur sont proposées, les déplacements restant à la charge des participants.

    Chacune des quatre journées de travail (du lundi 8 au vendredi 12 juin) comportera deux sections :
    - Le matin, intervention d’un enseignant-chercheur appartenant à une université ou à une institution de recherche européenne ou extra-européenne.
    - L’après-midi, présentation et discussion par les jeunes chercheurs de leurs recherches en cours (interventions de 20 minutes au plus).

    Avant le 12 avril 2020, les candidats devront envoyer par courrier électronique à l’adresse mondimediterranei@gmail.com :
    - Une demande de participation indiquant de façon synthétique les raisons de leur intérêt.
    - Un bref curriculum studiorum indiquant en particulier leurs compétences linguistiques et leurs éventuelles publications.
    - Un résumé de leur programme de recherches (3.000 signes au maximum).
    - Une lettre de présentation d’un enseignant universitaire ou d’un chercheur spécialisé, qui servira de garant.

    Les candidats seront sélectionnés par le Comité scientifique sur la base de la relation entre leur pro-gramme de recherche et le thème du séminaire. Le résultat de la sélection sera communiqué avant le 15 mai 2020. En même temps, ceux qui auront été sélectionnés recevront le programme détaillé des journées et les informations pratiques.

    Les candidats retenus devront ensuite envoyer le texte de leur intervention (12.000 signes au maximum) dans l’une des trois langues de travail (italien, français, anglais) avant le 30 mai 2020. Les participants devront en outre préparer une présentation Powerpoint dans l’une des deux langues qu’ils n’auront pas choisies pour leur texte. Chacun des projets présentés sera commenté par l’un des enseignants participant au séminaire et discuté collectivement par les autres enseignants et les participants. Sur proposition du Comité scientifique de l’atelier, les meilleures interventions pourront être soumises aux comités de lecture des revues Mélanges de l’École fançaise de Rome. Moyen Âge et Schola salernitana pour une éventuelle publication.

    Le Comité scientifique se réserve la possibilité d’accueillir comme auditeurs libres d’autres participants intéressés par les thèmes traités, qui prendront à leur charge leurs frais de séjour.

    Ceux qui seront admis au séminaire devront le suivre toute la semaine.

    Comité scientifique
    Claudio Azzara, Giuliana Capriolo, Fulvio Delle Donne, Roberto Delle Donne, Maria Galante, Amalia Galdi, Umberto Longo, Jean-Marie Martin, Francesco Panarelli, Annick Peters-Custot, Vivien Prigent, Mariarosaria Salerno, Gerardo Sangermano, Pierre Savy, Francesco Somaini

    Plus d’informations.


    Haut de page
  • Appel à dons pour l’acquisition d’un trésor national

    Charlotte DENOËL, 3 septembre 2014

    Participez à l’acquisition d’un Trésor national.
    Le manuscrit royal de François Ier

    Le manuscrit enluminé Description des douze Césars avec leurs figures (Tours, vers 1520), classé Trésor national, a été réalisé selon toute apparence sur commande de François Ier. Il est l’unique exemplaire d’une série de trois manuscrits pratiquement identiques à pouvoir encore entrer dans les collections nationales, les deux autres exemplaires étant déjà conservés en Suisse et aux États-Unis.

    Pour que ce fleuron du patrimoine français rejoigne les collections nationales, la BnF a besoin de votre aide. Soutenez-nous et rejoignez le cercle des mécènes de la Bibliothèque !

    Un manuscrit sans équivalent dans les collections françaises

    Trois exemplaires de la Description des douze Césars avec leurs figures ont été réalisés selon toute apparence sur commande de François Ier. L’un aurait été offert au roi Henri VIII, un second donné peu après à Charles Quint et le troisième aurait été conservé par le roi de France. C’est ce dernier exemplaire, le plus beau des trois qui se distingue par la qualité de l’enluminure et le soin extrême apporté à son exécution, qui rejoindra les collections françaises en entrant à la Bibliothèque nationale de France. Les deux autres manuscrits sont conservés à la Bibliothèque de Genève en Suisse et au Walters Art Museum de Baltimore aux États-Unis.

    Un joyau de l’histoire de l’art

    La Description des douze Césars avec leurs figures est un remarquable manuscrit de 32 feuillets de parchemin (22 x 14,5 cm) réalisé à Tours vers 1520. Il présente seize délicats portraits à l’antique des premiers empereurs de Rome, de Jules César à Antonin le Pieux. Les portraits sont peints de profil, « au naturel », d’un pinceau si subtil et délicat que l’on distingue les veines du visage. Les empereurs sont couronnés de lauriers, la cuirasse scintillante sous une toge bordée d’un liseré doré. Ressortant sur un fond lapis-lazuli, ces portraits grandioses sont inscrits dans des médaillons cerclés d’or dans lesquels sont inscrits les noms des empereurs, rehaussés de dégradés de mauve. Chaque portait est accompagné d’une courte biographie qui décrit les victoires et les caractères des empereurs.

    Ce manuscrit exceptionnel est enluminé par Jean Bourdichon (1457-1521), peintre de quatre rois de France : Louis XI, Charles VIII, Louis XII et François Ier. Il a notamment réalisé Les Heures à l’usage dominicain, dites Heures de Frédéric III d’Aragon (1501-1503) et Les Grandes Heures d’Anne de Bretagne (1508), tous deux conservés à la BnF.

    Un précieux témoignage du règne de François Ier

    Alors que depuis 1461, l’imprimerie permet la diffusion de nombreux livres, la production de manuscrits enluminés reste toutefois abondante à Paris, Tours et Rouen jusque vers 1520. C’est en juin 1520, à l’occasion de l’entrevue du Camp du Drap d’Or entre Henri VIII d’Angleterre et François Ier que le roi aurait commandé à Jean Bourdichon trois manuscrits de la Description des Douze Césars avec leurs figures.

    Jean Bourdichon a également réalisé plusieurs décorations spectaculaires à l’occasion de cette rencontre : les tapisseries intérieures de la tente de François Ier sont en velours bleu, parsemées de lys d’or et l’extérieur est rehaussé d’un drap d’or frisé.

    Le manuscrit d’un monarque protecteur des arts et des lettres

    C’est sous le règne de François Ier qu’ont été constituées les premières collections royales d’œuvres d’art. Le roi fait venir en France des artistes renommés tels Léonard de Vinci, Le Primatice ou encore l’orfèvre Benvenuto Cellini, commande de nombreuses œuvres destinées à glorifier son règne et collectionne avec passion, notamment des œuvres de Michel-Ange, Titien et Raphaël.

    François Ier favorise l’essor de l’imprimerie en créant l’Imprimerie royale en 1531 et décide en 1518 de la création d’un « cabinet des livres » à Blois. En 1537, il interdit de « vendre ou envoyer en pays étranger, aucuns livres ou cahiers en quelques langues qu’ils soient, sans en avoir remis un exemplaire ès mains des gardes de la Bibliothèque Royale ». C’est la création du dépôt légal, dont la Bibliothèque nationale de France est encore dépositaire aujourd’hui.

    Je fais un don en ligne

    Comment effectuer un don

    Vous êtes un particulier

    Vous pouvez :

    effectuer votre don en ligne
    envoyer un chèque ou effectuer un virement après avoir téléchargé le bulletin de don

    Vous êtes une société, une fondation, une association

    Vous pouvez :

    envoyer un chèque ou effectuer un virement après avoir téléchargé le bulletin de don
    nous contacter pour un don exceptionnel au 01 53 79 48 51 ou manuscritroyal@bnf.fr

    Vous êtes domicilié à l’étranger

    Contactez-nous pour connaître les dispositifs vous permettant de faire un don à la BnF depuis l’étranger au 33 (0)1 53 79 48 51 ou manuscritroyal@bnf.fr
    Les avantages fiscaux accordés aux mécènes

    Vous êtes un particulier

    Vous bénéficiez d’une réduction de l’impôt sur le revenu égale à 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable, reportable sur 5 ans (en vertu de la loi du 1er août 2013 relative au mécénat, art. 200 du CGI).

    Ainsi :

    un don de 20 € vous coûte 6,8 € après déduction fiscale
    un don de 50 € vous coûte 17 € après déduction fiscale
    un don de 100 € vous coûte 34 € après déduction fiscale
    un don de 200 € vous coûte 68 € après déduction fiscale
    un don de 500 € vous coûte 170 € après déduction fiscale

    Toute contribution, quel qu’en soit le montant, est un soutien précieux !

    Vous êtes une société

    Pour connaître les dispositifs fiscaux en vigueur, contactez-nous au 01 53 79 48 51 ou manuscritroyal@bnf.fr.
    Les contreparties

    Tous les donateurs :

    seront remerciés sur le site Internet de la BnF
    recevront une invitation au vernissage public de l’exposition « François Ier image et pouvoir » prévue au printemps 2015 à l’occasion de laquelle sera exposé le manuscrit
    bénéficieront d’un abonnement à la lettre d’information culturelle de la Bibliothèque

    Vous avez donné entre 200 € et 500 €, outre les avantages précédemment décrits :

    vous serez invité au vernissage en avant-première de l’exposition « François Ier image et pouvoir »
    vous serez invité à tous les vernissages publics des expositions de la BnF
    vous bénéficierez d’un abonnement à Chroniques, le magazine de la BnF

    Vous avez donné plus de 500 €, outre les avantages précédemment décrits :

    vous serez invité à une soirée privée présentant en exclusivité le manuscrit de François Ier et une sélection de chefs-d’œuvre issus des collections de la BnF

    Pour des dons exceptionnels, des dispositifs spécifiques vous seront proposés. Contactez-nous au 01 53 79 48 51 ou manuscritroyal@bnf.fr.

    Je fais un don en ligne

    Nous contacter

    Vous pouvez nous contacter à :

    Bibliothèque nationale de France
    Délégation au Mécénat
    Quai François Mauriac
    75706 Paris cedex 13
    France

    Tél : 33 (0)1 53 79 48 51
    manuscritroyal@bnf.fr


    Haut de page
  • Archives nationales : conférence d’anthroponymie médiévale

    Sébastien NADIRAS, 7 mars 2016

    Cycle de conférences de la Société française d’onomastique

    Lundi 21 mars aux Archives nationales (CARAN - salle d’albâtre), à 15h.

    « Modèles anthroponymiques en Franche-Comté du 13e au 16e siècle »
    par Pierre-Yves Quémener (Université d’Angers - CERHIO)

    À partir d’une analyse des notices de l’ancienne collection des testaments de l’Officialité de Besançon (1265-1560), l’auteur met en évidence la lenteur de l’instauration du surnom comme nom de famille héréditaire. Jusqu’au XVe siècle, il reste principalement un complément de désignation, un marqueur individuel pour dire l’histoire de la personne. À l’opposé, le nom de baptême était primitivement un marqueur de lignée dont la fonction consistait à inscrire l’enfant dans une filiation spirituelle. Le basculement qui s’opère au XVe siècle touche aussi la perception que l’on se faisait du nom de baptême. Au bas Moyen Âge, la réception d’un nom appelle la transmission au bénéficiaire des vertus et qualités du personnage référent et l’obligation concomitante pour le nouveau porteur de se montrer digne du modèle. Le nom de baptême est ainsi un enjeu majeur des relations à l’intérieur d’une communauté et un générateur de comportements sociaux.


    Haut de page
  • Au pied du sycomore

    Rémy CORDONNIER, 22 septembre 2015

    Association de loi 1901 pour la promotion des études médiévales
    22, rue Poliveau
    75005 Paris

    Les Fleurs

    Vendredi 9 et Samedi 10 octobre 2015
    Maison des Métallos
    94 rue Jean-Pierre Timbaud – 75011 Paris, salle Jean Borne
    Accès : métro Couronnes (ligne 2), Parmentier (ligne 3), Oberkampf (10 minutes de marche) - bus 96
    Nous vous invitons à nous rejoindre Au pied du Sycomore pour un cercle convivial comme le fut la rencontre consacrée aux Fruits, à Saintes au printemps 2014, dans le cadre de l’Abbaye aux Dames. L’association Au pied du Sycomore (loi 1901) a pour objectif la promotion des études médiévales : nous serions heureux que vous participiez nombreux aux discussions et aux échanges de notre cercle pluridisciplinaire. Cet automne se prête aux enquêtes sur les Fleurs.

    Vendredi 9 octobre – 14h
    Accueil par Danielle Bohler, présidente
    Introduction par Michel Pastoureau : « L’historien face aux fleurs »
    * Jacques Berlioz (CNRS – CRH) : « Les fleurs sont-elles exemplaires au Moyen Âge ? Une enquête dans le Thesaurus exemplorum medii aevi »
    * Marie-Laure Savoye (CNRS – IRHT) : « Le jardin du mendiant »
    * Patricia Stirnemann (CNRS – IRHT) : « La flore au service de l’histoire de l’art : dater, localiser, attribuer »
    * Michel Pastoureau (EPHE) : « De la fleur à la couleur : le rose et le violet »

    Samedi 10 octobre – 9h30
    * Laurence Moulinier-Brogi (Univ. Lyon) : « Les fleurs dans la pharmacopée médiévale (fleurs, beauté, santé) »
    * Chantal Connochie-Bourgne (Univ. Aix-Marseille) : « Les fleurs et les soins du corps »
    * Madeleine Jeay (Univ. Mac Master) : « La ’blanche fleur’ des poètes »
    * Sylvie Lefèvre (Univ. Paris Sorbonne - IRHT) : « L’herbier dans Le Paradis de la reine Sibylle »

    *** Déjeuner libre ***

    Samedi 10 octobre – 14h15
    * Anne Paupert (Univ. Paris VII) : « Vocabulaire et symbolique des fleurs dans Floire et Blancheflor »
    * Tania Van Hemelryck (Univ. Louvain) : « Les ’Fleurs’ de bibliothèques. Ballade codicologique et littéraire du XIIIe au début du XVIe siècle »
    Conclusions et projets

    Au pied du sycomore. Conseil d’administration : D. Bohler, présidente - M. Pastoureau, vice-président - D. James-Raoul, secrétaire - M. Jeay et R. Schott, trésorières


    Haut de page
  • Barcamp des Archives nationales

    Christine DUCOURTIEUX, 14 septembre 2017

    Barcamp des Archives nationales, le samedi 9 décembre 2017, aux Archives nationales, CARAN, 11 rue des Quatre-Fils, de 9h00 à 17h30.

    Les Archives nationales ont récemment décidé de permettre la réutilisation gratuite des archives qu’elles conservent. Les inventaires sont consultables et téléchargeables dans la Salle des inventaires virtuelle mais également accessibles sur la plate-forme open data du ministère de la Culture (https://data.culturecommunication.gouv.fr/explore/dataset/corpus-darchives-numerisees-des-archives-nationales/) et sur le portail France Archives (https://francearchives.fr/). Les métadonnées sont aisément récupérables directement depuis l’entrepôt OAI (http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/fr/web/guest/recuperation-des-metadonnees-des-archives-nationales).

    Les Archives nationales souhaitent désormais mieux évaluer le degré d’exploitabilité et les usages potentiels de ses corpus : inventaires structurés dans différents formats, incluant ou non des données d’indexation ou des transcriptions, notices d’autorité, archives papier numérisées, archives audiovisuelles, dans tous les domaines d’activité (politiques, culturels, sociaux, scientifiques, généalogiques, techniques...).

    C’est pourquoi elles organisent un barcamp le samedi 9 décembre 2017. Il s’agira d’auditer nos données et leur potentiel de réutilisation, avant d’organiser un hackathon durant le premier semestre 2018.

    S’inscrire à l’événement (avant le 2 novembre 2017) en envoyant vos coordonnées à : https://framaforms.org/barcamp-des-archives-nationales-9-decembre-2017-1504251405

    Pour toute question éventuelle, contacter : an-mediasociaux@culture.gouv.fr


    Haut de page
  • Base de données ROMANE - changement d’adresse

    Vincent DEBIAIS, 29 mars 2019 | 7 mars 2017

    La base de données ROMANE est la version numérique du fonds photographique conservé au Centre d’études supérieures de civilisation médiévale de Poitiers.

    La Base Romane, en cours de bilan, est aujourd’hui accueillie par la Très Grande Infrastructure de Recherche (TGIR) Huma-Num. Elle change d’adresse : http://base-romane.fr/accueil2.aspx

    Si la base n’est pas enrichie pour l’instant, les plus de 12.000 fiches et près de 22.000 images restent toujours librement et gratuitement consultables à cette nouvelle adresse.


    Haut de page
  • Bibliographie d’Histoire de l’Art en accès libre

    Rémy CORDONNIER, 9 juin 2016

    OpenBibArt

    Toute la littérature sur l’art occidental en accès libre sur www.openbibart.fr

    Ouvert depuis octobre 2013, le site de valorisation OpenBibArt offre la libre consultation de l’ensemble des références bibliographiques issues du Répertoire d’Art et d’Archéologie (1973-1990) et de la Bibliographie d’Histoire de l’Art (1991-2008) détenues par l’Inist-CNRS.

    L’Institut de l’Information Scientifique et Technique du CNRS ayant souhaité mettre à disposition du plus grand nombre ce précieux héritage patrimonial riche de plus de 550 000 références bibliographiques, OpenBibArt a été conçu à l’échelle internationale pour les historiens d’art, les chercheurs et plus largement tous les professionnels et amateurs d’art.

    L’interface simple et intuitive permet d’effectuer une requête libre dès la page d’accueil en saisissant un ou plusieurs termes de recherche. Le résultat de cette recherche peut ensuite être affiné à l’aide de facettes pour une interrogation sur des index spécifiques.

    Répondant à la volonté partagée par les communautés scientifiques de faire interopérer des bases d’archives entre elles, OpenBibArt propose des modes d’export qui répondent aux standards actuels du partage de données :
    - Export des références dans Zotero, le logiciel libre et open source de gestion de références bibliographiques.
    - Moissonnage de l’archive via le protocole OAI-PMH, métadonnées exposées au format Dublin Core.

    L’Inist-CNRS ouvre ainsi un gigantesque réservoir de données qualifiées, moissonnables et interopérables souhaitant par-là s’inscrire dans le mouvement d’ouverture des données initié par la très grande infrastructure de recherche des Humanités Numériques (Huma-Num) qui vise à faciliter le tournant numérique de la recherche en sciences humaines et sociales.


    Haut de page
  • Bibliothèque numérique de droit normand

    Christine DUCOURTIEUX, 20 mai 2015

    Mise à jour de la Bibliothèque numérique de droit normand. Le volume des ouvrages consultables en téléchargement a été amplifié, et parmi ces nouveaux documents vous trouverez des pièces inédites et/ou méconnues qui, nous le souhaitons, aiguiseront votre curiosité et votre appétit scientifique.

    Les documents sont à l’adresse suivante : www.bibnum-droit-normand.fr


    Haut de page
  • Bobines et Parchemins

    Christine DUCOURTIEUX, 5 février 2015

    Fort du succès de ses deux premières éditions en octobre 2012 et en novembre 2013, et grâce au soutien du LAMOP, le festival « Bobines et Parchemins » remet le couvert au printemps 2015 avec le même objectif : rendre accessible à tous et sans prétention l’histoire du Moyen Âge grâce au medium cinématographique, pour mieux saisir ce qu’elle nous permet de comprendre de notre époque. La troisième édition du festival se déroulera du 24 mars au 29 mars 2015 au cinéma Le Desperado (23 rue des Ecoles, 75005 Paris) et du 14 au 20 mars 2015 dans d’autres lieux parisiens et franciliens.

    Cette année encore, nous avons mis une thématique particulière à l’honneur, celle des femmes au Moyen Âge. Au programme, des films très éclectiques, réalisés entre les années 1960 et 2000 ; des films allemands (La papesse Jeanne de S. Wortmann), suédois (La source d’I. Bergman), japonais (Princesse Mononoké d’H. Miyazaki), américain (Ivanhoé de R. Thorpe) mais aussi français (Passion Béatrice de B. Tavernier) ; des films d’auteur-e-s (Le procès de Jeanne d’Arc de R. Bresson) mais aussi plus « grand public » (Jeanne d’Arc de L. Besson) et même un court métrage d’animation (Bisclavret d’E. Mercier).

    Les projections seront suivies chaque fois d’une rencontre avec des spécialistes du cinéma et de l’histoire médiévale et d’une discussion avec le public, afin de mieux comprendre le film et ses implications. Nous proposons également un débat autour du Moyen Âge dans la Bande Dessinée, en présence de plusieurs auteur-e-s de BD, ainsi qu’une balade découverte autour de la thématique des femmes dans le Paris médiéval. Le festival « Bobines et Parchemins » est une manière simple et abordable de s’intéresser au Moyen Âge et à l’histoire, et de mieux comprendre ce que notre vision du Moyen Âge dit de nous et de notre monde actuel. Programme complet et renseignements sur le site du festival : www.bobinesetparchemins.fr


    Haut de page
  • Boudoirs de l’historien(ne)

    Christine DUCOURTIEUX, 28 octobre 2014

    1re séance des Boudoirs de l’historien(ne) : le vendredi 5 décembre 2014 (14h-18h) à la Bibliothèque nationale de France : Méthodologie et épistémologie des cartes :
    Cet atelier ouvert en priorité aux doctorants peut accueillir, dans la limite des places disponibles, des enseignants et des chercheurs.

    Renseignements et inscriptions : Aline Bouchard


    Haut de page
  • Boudoirs de l’historien(ne)

    Christine DUCOURTIEUX, 24 novembre 2015

    La demi-journée introductive des "Boudoirs de l’historien(ne) 2015-2016", fruit d’une collaboration entre l’école doctorale d’histoire de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, les Publications de la Sorbonne et l’Urfist, est consacrée aux enjeux et aux pratiques de l’édition scientifique publique.

    Mardi 8 décembre 2015
    Éditer, publier, archiver et diffuser la recherche scientifique
    Lieu : Bibliothèque de recherche du Collège de France (entrée 11, place Marcelin-Berthelot, 75005 Paris)
    Transports : métro ligne 10 (Cluny-Sorbonne) ; 4 (Saint-Michel) ; bus : lignes 21, 27, 38, 85 (Les Écoles) ; 63, 86, 87 (Collège de France)
    Horaires : 14h-18h

    Programme de l’année 2015-2016


    Haut de page
  • Bréviaire de l’abbaye Saint-Louis de Poissy

    Charlotte DENOËL, 14 septembre 2015

    La Bibliothèque nationale de France lance un appel au don pour l’acquisition du bréviaire de Saint-Louis de Poissy, manuscrit royal enluminé de 700 ans classé Trésor national.

    Soutenez la BnF sur bnf.fr/ soutenez Saint-Louis ou envoyez votre don avant le 27 novembre 2015. Les dons donnent droit à une réduction fiscale de 66%.

    Le bréviaire de l’abbaye Saint-Louis de Poissy, réalisé entre 1310 et 1315, est une commande royale de Philippe le Bel en l’honneur de son grand-père, le roi Louis IX canonisé en 1297. Ce livre liturgique est un témoin unique de la naissance et de la mise en place du culte de saint Louis, considéré comme saint protecteur de la famille royale.

    Ce manuscrit exceptionnel, constitué de 600 feuillets de parchemin très fin, a été illustré par l’enlumineur royal Richard de Verdun. Plus ancien cycle iconographique connu sur le saint roi, il présente des détails uniques de la vie de Louis IX, comme la représentation des reliques de la Passion pour lesquelles il avait fait construire la Sainte-Chapelle. Riche d’innovations iconographiques et artistiques, ce bréviaire est un jalon essentiel de l’histoire de l’art française.

    Une fois acquis, le bréviaire de Saint-Louis de Poissy sera numérisé et accessible dans Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF.

    Comment faire un don ?
    - Par chèque à l’ordre de Régie BnF
    - En ligne sur bnf.fr/soutenez Saint-Louis

    Contact
    Bibliothèque nationale de France
    Délégation au Mécénat
    Quai François Mauriac
    75706 Paris cedex 13
    01 53 79 48 51
    saintlouis@bnf.fr


    Haut de page
  • CBMA

    Christine DUCOURTIEUX, 2 novembre 2016

    Pour visualiser cette annonce avec les liens, rendez-vous sur :
    http://www.cbma-project.eu/actua.html

    Chères, Chers collègues,

    L’équipe CBMA est heureuse de vous annoncer la nouvelle mise à jour de la base
    de données, toujours disponible sous format "Filemaker, csv et tab". La base
    compte aujourd’hui plus de 23 000 documents. Ont été ajoutés : des listes de
    manuscrits (Cluny, Saint-Bénigne de Dijon, Perrecy-lès-Forges), des chartes de
    l’abbaye de Saint-Rigaud, et les pièces justificatives des cinq premiers tomes
    d’Ernest Petit, Histoire des ducs de Bourgogne de la race capétienne (chartes
    et documents épigraphiques). Ces documents peuvent également être consultés et
    téléchargés en format "txt, doc ou pdf".

    CBMA commence à constituer des corpus de documents non diplomatiques. Afin de
    prévoir leur intégration, deux rubriques typologiques ont été ajoutées à la
    base. Cette évolution importante du projet est à l’origine de la journée
    d’études « Qu’est-ce qu’un corpus ? » qui aura lieu le lundi 7 novembre 2016
    et à laquelle vous êtes cordialement invités.

    En partenariat avec les archives départementales de la Côte d’Or, les comptes
    de l’abbaye de Cîteaux sur "tablettes de cire" ont été mis en ligne, sous
    format Flipbook. N’hésitez pas à télécharger le PDF.

    Le site Internet a également été l’objet de quelques modifications, proposant
    ainsi une navigation plus aisée, notamment pour les onglets "Editions" et
    "Manuscrits".
    Une nouvelle page, "Cartulaires et documents - liens vers d’autres sites",
    propose désormais des liens vers des documents bourguignons numérisés par
    d’autres institutions. Les cartulaires et documents numérisés grâce à l’aide
    de nos partenaires, sont toujours disponibles sur les pages "Cartulaires et
    documents en format flipbook" et "Cartulaires et documents cisterciens".

    Ces avancées ont été possibles grâce au soutien du "Lamop (UMR 8589)" et du
    "Consortium Cosme".

    En vous souhaitant une bonne navigation !

    Bien cordialement,
    L’équipe des CBMA


    Haut de page
  • CESCM - « Semaines d’Études Médiévales »

    8 avril 2014

    Le CESCM (Centre d’Études Supérieures de Civilisation Médiévales) de l’Université de Poitiers organise des conférences et visites durant deux semaines, intitulées les « Semaines d’Études Médiévales ». Ces sessions internationales et pluridisciplinaires accueillent des étudiants et universitaires du monde entier.

    Programme de la session (du 16 au 27 juin 2014 ) et les modalités d’inscription (date limite au 30 avril), sur le blog : http://cescm.hypotheses.org/1891


    Haut de page
  • Changement de site pour Fréquences médiévales

    Aude MAIREY, 23 janvier 2019

    Existant depuis plus de quatre ans, Fréquence médiévale est un podcast consacré au Moyen Âge sous toutes ses formes et compte près d’une centaine d’émissions enregistrées et diffusées sur internet. Animé par William Blanc (interview) et Georges-Xavier Blary (technique et montage), Fréquence médiévale laisse la parole aux représentants de toutes les disciplines s’intéressant au Moyen Âge : historien-nes, archéologues, spécialistes de la littérature.
    Le podcast ne se limite par ailleurs pas au passé médiéval occidental et s’intéresse aussi aux études consacrées aux autres grandes aires géographiques (Islam, Byzance, Asie centrale, Japon).
    Enfin, Fréquence médiévale s’intéresse également aux médiévalismes et aux représentations contemporaines du Moyen Âge en interviewant des spécialistes de la question, mais également des auteurs et des autrices de fantasy.

    Les émissions sont disponibles sur le site ou sur la chaîne YouTube.

    Vous souhaitez faire connaître vos recherches ? N’hésitez pas à proposer des sujets d’émissions en écrivant à cette adresse.


    Haut de page
  • Codicologie quantitative et sociologie du livre médiéval

    Christine DUCOURTIEUX, 10 janvier 2014

    Séminaire du LAMOP

    Coordination : François Foronda, Jean-Philippe Genet, Xavier Hermand, Aude Mairey et Ezio Ornato

    Le jeudi de 17h à 19h en Sorbonne ( Salle Perroy)
    1, rue Victor Cousin 75005 Paris

    Programme 2014 : « Sacrées écritures. Manuscrits bibliques et juridiques »

    Séminaire ouvert à tous, contact : François Foronda


    Haut de page
  • Codicologie quantitative et sociologie du livre médiéval

    Christine DUCOURTIEUX, 4 décembre 2014

    François Foronda, Jean-Philippe Genet, Xavier Hermand et Ezio Ornato

    Séminaire de recherche - Université Paris 1- Université de Namur et LAMOP/CNRS

    « Codicologie quantitative et sociologie du livre médiéval »

    Séminaire ouvert à tous

    Coordination : François Foronda, Jean-Philippe Genet, Xavier Hermand et Ezio Ornato

    Le jeudi de 17h à 19h en Sorbonne (Salle Perroy)
    1, rue Victor Cousin 75005 Paris

    Programme : http://lamop.univ-paris1.fr/IMG/pdf/LAMOP_Seminaire_codicologie_2015.pdf

    Début des cours au second semestre : le 29 janvier 2015

    Information : fforonda@univ-paris1.fr


    Haut de page
  • Cours d’été en ligne sur la cuisine médiévale

    Alban GAUTIER, 17 juin 2014

    « Voyageurs, gourmands, cuisiniers et bouteilles de vin (Un voyage gastronomique à travers l’Europe) » (14-25 juillet 2014)

    L’Institut de Langue et de Culture Catalanes de l’Université de Gérone, organise son 2e cours d’été on line, qui porte sur les voyages mais, surtout, sur la cuisine catalane, méditerranéenne et européenne du Moyen Âge.

    Il s’agit d’un cours de vulgarisation où, pour ne prendre qu’un exemple, d’anciennes recettes de cuisine médiévale sont réinterprétées par des chefs actuels.

    Collaborent à ce cours d’été on line des cuisiniers et des professionnels de la restauration comme André Bonnaure et Josep Roca, sommelier du « Celler de Can Roca », mais aussi des médiévistes comme Paul Freedman, Professeur à l’Université de Yale, qui fait autorité dans l’histoire des épices.

    Le cours sera essentiellement dispensé en langue catalane.

    Voir le site du cours.


    Haut de page
  • COURTS MÉTRAGES...

    Christine DUCOURTIEUX, 20 décembre 2013

    COURTS MÉTRAGES / SIGNATURE AUTOUR DE LA DAME À LA LICORNE
    Samedi 21 décembre 2013
    LE JOUR LE PLUS COURT
    Le musée de Cluny fête le solstice d’hiver ! Ce samedi 21 décembre, de 9h30 à 21h, découvrez « Le jour le plus Court », projections de courts métrages sur la tenture de/La Dame à la licorne/ et sur le monde médiéval, en collaboration avec le CNC.
    Programme détaillé.


    Haut de page
  • Décor du manuscrit médiéval

    13 décembre 2013

    Chers collègues,

    Je me permets de vous inviter à consulter l’annonce d’un séminaire de formation continue que j’organise à partir de l’an prochain sur le décor du manuscrit médiéval, dans le cadre de la formation continue dispensée par l’école nationale des chartes : http://www.enc.sorbonne.fr/la-decoration-du-livre-medieval. Les séances se dérouleront le lundi soir de 17h30 à 19h, pour partie aux Archives nationales (hôtel de Rohan) pour partie à la BnF (Richelieu) afin de permettre des présentations de manuscrits.
    Pour que ce séminaire puisse avoir lieu, 20 inscrits minimum sont nécessaires.
    N’hésitez pas à relayer l’information autour de vous et à me contacter pour tout renseignement complémentaire (conditions d’accueil des étudiants, etc.).
    D’autres stages de formation continue seront proposés par l’école nationale des chartes pour l’année 2014, dont un sur les sources de l’héraldique, armoiries et sceaux, les 26-28 mai 2014, et le programme des stages devrait être prochainement mis en ligne sur le site de l’école : http://www.enc.sorbonne.fr/formation-continue.htm.

    Très cordialement,
    Charlotte Denoël

    Conservateur, chef du service des manuscrits médiévaux
    Bibliothèque nationale de France
    Département des manuscrits
    58, rue de Richelieu
    75084 Paris cedex 02
    tel : 0153798283
    fax : 0153798900
    courriel : charlotte.denoel@bnf.fr


    Haut de page
  • Disparition de Thierry Aprile

    Dominique VALERIAN, 28 octobre 2013

    Nous avons eu la tristesse d’apprendre récemment la disparition au printemps dernier de notre collègue Thierry Aprile, maître de conférences à l’IUFM de Créteil. Certains l’avaient peut-être croisé à l’occasion de l’Assemblée générale de février 2012, alors qu’il venait tout juste de rejoindre Ménestrel. Lors du lancement de notre jeune collection « De l’enseignement de…. », il avait en effet accepté d’entrer dans son comité éditorial, et il y avait apporté sa connaissance profonde des milieux de l’enseignement de l’histoire, ses indignations mais aussi son enthousiasme et son goût pour la transmission de nos savoirs. Nous aurions aimé avoir plus le temps de partager avec lui l’aventure de Ménestrel, qui lui tenait à cœur. La maladie qui l’a emporté en a décidé autrement.
    Laissons parler ceux qui l’ont mieux connu : Laurence De Cock (aggiornamento histoire géographie) et Christian Delacroix (Carnet du réseau historiographie et épistémologie de l’histoire).


    Haut de page
  • E-Philologie

    Christine DUCOURTIEUX, 17 novembre 2014

    E-Philologie
    Les éditions électroniques et leur exploitation Scientifique

    Le programme e-philologie (coorganisé par l’École nationale des chartes et l’École pratique des hautes études, sous l’égide de héSam Université) propose une série de conférences invitées, accompagnées de cours pratiques, à destination des étudiants avancés (master 2 et doctorat) et des chercheurs. Ces conférences et ces cours abordent la problématique encore émergente des nouvelles possibilités fournies en termes d’analyses scientifiques par les formats d’édition électronique (TEI notamment) et les outils numériques, et visent à présenter les possibilités nouvelles qu’ils apportent pour la recherche sur les textes anciens, mais aussi leurs limites et le travail restant à accomplir, en tentant de comparer différentes approches de questions telles que la représentation de la variance, la généalogie textuelle et la stemmatologie, l’analyse lexicométrique, les calculs de datation ou de localisation des textes, l’attribution, l’étude des sources manuscrites, des systèmes graphiques ou des pratiques scribales.

    Programme des conférences et des cours pratiques pour l’année 2014-2015.

    Contact : Jean-Baptiste.Camps@enc.sorbonne.fr


    Haut de page
  • Ecole d’été 2014 (Dijon)-Projet LIBER

    Caroline HEID, 18 février 2014

    École d’été DIJON, 15-20 septembre 2014

    organisée dans le cadre du projet « LIBER » financé par l’Agence Nationale de la recherche en partenariat avec le Laboratoire d’études sur les monothéismes (UMR 8584, EPHE-CNRS), l’École Pratique des Hautes Études (Paris) et la Bibliothèque municipale de Dijon.

    Organisateur : Dragos Calma, Responsable scientifique du projet « LIBER »


    Haut de page
  • Ecole d’été Troyes 2014

    Caroline HEID, 12 mai 2014 | 9 mai 2014

    École d’été organisée à Troyes par l’Equipex Biblissima, l’IRHT, le Grand-Troyes et la Médiathèque de l’agglomération Troyenne.
    Programme
    En une semaine (26-30 août 2014), cette école d’été initiera les
    participants à l’histoire de la bibliothèque de l’abbaye de Clairvaux,
    en lien avec le projet de la reconstitution virtuelle de cette
    bibliothèque (BVC). L’hébergement et les repas sont assumés par la
    Médiathèque de l’agglomération Troyenne : seul le transport est à la charge des participants. Data limite d’inscription : 31 mai 2014.
    Nicole Bériou (IRHT), Anne-Marie Turcan (Biblissima), et Pierre Gandil (Médiathèque de l’agglomération Troyenne).


    Haut de page
  • Ecole d’été : Le livre médiéval au regard des méthodes quantitatives

    Christine DUCOURTIEUX, 6 mars 2017

    Ecole d’été : Le livre médiéval au regard des méthodes quantitatives

    Paris, 12-16 juin 2017

    Ecole d’été organisée par le Laboratoire de Médiévistique occidentale de Paris, l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, l’École nationale des Chartes et l’Université de Namur ; avec le soutien du LabEx Histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances et du Conseil scientifique de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
    Direction : François Foronda, Maria Gurrado, Christine Bénévent et Xavier Hermand
    Coordination scientifique et pédagogique : Émilie Cottereau-Gabillet, Octave Julien et Laura Albiero

    Description des séances ; affiche

    Accueil limité à 22 inscrits - Formulaire d’inscription à remplir en ligne : https://goo.gl/forms/dCd38JZ13g4E6xlq1

    Clôture des inscriptions : 13 avril 2017 - Sélection des dossiers : 20 avril 2017


    Haut de page
  • Ecole nationale des chartes : conférence de Michel Zink

    Christine DUCOURTIEUX, 7 janvier 2016

    Cycle « Les grandes voix »

    Le lundi 18 janvier 2016 à 17 h, au 65, rue de Richelieu, Paris 2e (salle Delisle)

    Michel Zink, secrétaire perpétuel de l’Académie des inscriptions et belles-lettres et membre du conseil scientifique de l’École des chartes, donne une conférence intitulée « La nouveauté au Moyen Âge comme expérience religieuse et poétique ».

    En savoir plus :http://www.enc-sorbonne.fr/fr/actualite/nouveaute-au-moyen-age-experience-religieuse-poetique


    Haut de page
  • Ecole thématique CNRS en épigraphie médiévale

    Vincent DEBIAIS, 18 janvier 2018

    Le Centre d’études supérieures de civilisation médiévale organise du lundi 28 mai au vendredi 1er juin 2018 une école thématique CNRS consacrée aux inscriptions médiévales. Elle entend fournir une formation théorique et pratique de haut niveau en épigraphie permettant le recensement, la lecture, l’exploitation et la conservation des inscriptions tracées sur pierre, bois ou métal au cours du Moyen Âge.

    Présentation

    Parmi les témoignages graphiques à la disposition des hommes et des femmes du Moyen Âge, on trouve également les inscriptions tracées sur pierre, métal, bois ou verre, placées à la façade des églises et des édifices publics, dans les cimetières, sur les œuvres d’art et offertes à la vue du plus grand nombre, partie intégrante du paysage vécu par la société médiévale. Ces sources épigraphiques bénéficient d’une longue tradition d’étude et de recherche pour l’Antiquité grecque et romaine ; elles restent en revanche très largement à interroger pour le Moyen Âge et constituent à ce titre un champ de recherche fécond. Le paradoxe entre l’omniprésence des inscriptions, au Moyen Âge mais aussi aujourd’hui (sur les monuments, dans les musées, dans les dépôts de fouille) et leur utilisation très discrète jusqu’alors dans les études sur le Moyen Âge s’explique en grande partie par le nombre très réduit des formations en épigraphie proposées aux étudiants, aux chercheurs, aux enseignants et aux professionnels dans le panorama académique français. Pour cette raison, et malgré son intérêt dans l’appréhension des formes médiévales de l’écriture, l’inscription reste encore un objet méconnu, voire anecdotique, parmi les productions culturelles du Moyen Âge utilisées comme sources de la connaissance. Difficiles à décrire, à lire, à dater, à traduire, à publier, à interpréter, à mettre en valeur, à conserver, la plupart des textes épigraphiques restent trop souvent dans les tiroirs de l’histoire.

    Objectif

    Pour y remédier, l’école thématique CNRS qui se tiendra au CESCM du 28 mai au 1er juin 2018 propose l’acquisition des connaissances permettant de diffuser leur compréhension et leur utilisation tant dans le monde scientifique que patrimonial. Cette école thématique présente six objectifs principaux :
    1- Présenter la documentation épigraphique du Moyen Âge sous toutes ses formes, matériaux, supports, contenus, fonctions, états de conservation.
    2- Découvrir l’objet épigraphique dans toutes ses dimensions (matérielles, graphiques et textuelles) en apprenant à recenser, à décrire, à lire, à relever, dessiner, photographier les inscriptions, ainsi qu’à les replacer dans leur contexte initial d’exposition ou d’utilisation (grâce à l’archéologie du bâti par exemple).
    3- Apprendre à éditer les inscriptions médiévales pour les mettre à disposition de la communauté scientifique grâce aux outils numériques (base de données, encodage TEI, édition en ligne).
    4- Transformer l’objet épigraphique en notice, l’inventaire en corpus, le recensement en objet d’histoire.
    5- Intégrer les inscriptions médiévales dans le grand panorama des pratiques graphiques médiévales en mettant en regard les textes tracés sur pierre, sur bois et sur métal, avec les textes étudiés par la paléographie (codices et documents d’archives) et d’autres disciplines d’érudition (sigillographie, numismatique, emblématique…) pour analyser les spécificités, les points communs, les rencontres entre toutes les formes de l’écriture médiévale.
    6- Réfléchir à la question de la conservation et de la mise en valeur des inscriptions au fil des siècles.

    Cette école thématique consacrée à l’épigraphie médiévale propose quatre modalités pédagogiques complémentaires, complétées, en amont par une préparation préalable à distance (lectures incontournables, envoi d’un exemplier et d’un glossaire). Sur place, les participants assisteront à : des sessions plénières sous forme de cours magistraux pour l’acquisition des grandes notions et des principes élémentaires de la discipline ; des travaux dirigés en groupe restreint pour la mise en pratique des méthodes et l’utilisation des outils bibliographiques et documentaires ; des sessions de travaux pratiques pour l’acquisition des techniques de relevés et de photographies des inscriptions médiévales, des méthodes traditionnelles (estampages, calques) aux nouvelles technologies (clichés numériques, scans), ainsi que pour les techniques de l’édition numérique des textes épigraphiques (encodage TEI, initiation à EPIDOC) ; l’étude directe d’inscriptions médiévales conservées en différents lieux de la ville de Poitiers.

    Inscription

    L’école thématique s’adresse aux doctorants, jeunes chercheurs et chercheurs confirmés (ingénieurs et chercheurs CNRS, enseignants chercheurs), acteurs du patrimoine et de la culture.

    Elle se déroulera du 28 mai au 1er juin 2018 au CESCM de Poitiers et est limitée à 25 participants.

    Tarifs (inscription et hébergement) : doctorants = 200 euros ; salariés de la fonction publique = 300 euros ; salariés du secteur public = 300 euros ; agents CNRS = gratuit.

    Les candidatures (lettre de motivation et CV) sont à adresser avant le 15 mars 2018 à l’adresse électronique suivante : ecolethematiquecescm@gmail.com

    Pour tout renseignement, contacter Vincent Debiais (vincent.debiais@univ-poitiers.fr) ou Estelle Ingrand-Varenne (estelle.ingrand.varenne@univ-poitiers.fr)

    https://epimed.hypotheses.org/595


    Haut de page
  • EnC - Formation continue

    Christine DUCOURTIEUX, 24 novembre 2014

    Les séminaires de formation continue organisés par l’Ecole nationale des Chartes en 2014 - 2015 :
    - La décoration du livre médiéval
    - Faire des recherches en archives
    - Généalogie I ; Généalogie II
    - Paléographie


    Haut de page
  • Enquête COSME – Consortium « Sources Médiévales »

    Aline BOUCHARD, 28 juillet 2016

    COSME est un consortium dédié aux approches numériques multiples des « Sources médiévales » par les médiévistes français, rattaché au TGIR Huma-Num du CNRS, fondé voici 4 ans. Il veut rassembler les chercheurs autour de leurs sources, structurer la communauté encore davantage en lui proposant des cadres, standards et réflexions autour des humanités numériques, aux côtés du groupe Menestrel, et favoriser la production/mise en ligne de corpus numériques. Voir http://cosme.hypotheses.org/

    Un de ses objectifs est de dresser un état des lieux du paysage des corpus numériques mis en place par les chercheurs et les équipes en France, inédits comme édités, sources comme travaux et de publier cet inventaire. Celui-ci permettra de constater la diversité du paysage des corpus de médiévistes, de visualiser les corpus à soutenir matériellement et financièrement et de mieux prévoir la mise en lien de tous (« interopérabilité »).

    Nous proposons à tout chercheur/toute équipe intéressée de remplir le formulaire de l’enquête (longue ou courte, format libre) accessible via ce lien.

    La clôture de l’enquête est fixée au 27 août 2016.


    Haut de page
  • EPHE, Séminaire de paléographie italienne

    Marc SMITH, 27 février 2014 | 18 février 2014

    Le mercredi 5 mars 2014 Marc Smith ouvrira à l’École pratique des hautes études un séminaire d’un semestre de paléographie italienne, destiné à tous ceux qui ont à lire, transcrire ou éditer des textes et documents en langue italienne des XIVe-XVIIe siècles (sans exclure les simples curieux).

    Lieu et horaire du séminaire : en Sorbonne, escalier U, 4e étage, salle H 637, tous les mercredis de 10 h à 12 h.

    [ Télécharger PDF - 1.3 Mo ]

    Il s’agit essentiellement d’un atelier pratique, destiné à ceux qui désirent acquérir ou préciser des notions sur les formes historiques de la langue italienne, l’évolution des écritures, le système orthographique et abréviatif, les usages ecdotiques. Ce sera aussi l’occasion d’aborder des questions générales d’histoire de l’écriture à travers la riche tradition d’études de l’école paléographique italienne.

    Le groupe de paléographie "transversale" (plurilingue) en cours de formation à l’EPHE envisage de produire des dossiers pédagogiques en ligne rassemblant des documents transcrits et commentés. La matière du séminaire aura vocation à nourrir cette réalisation.

    La lecture portera a priori sur des correspondances politiques, diplomatiques ou commerciales, mais la matière pourra être adaptée en fonction du public, de ses besoins et des textes qu’il voudra éventuellement fournir, aussi bien documents d’archives que manuscrits littéraires.


    Haut de page
  • Exposition "La collection Chourses-Coëtivy. Une librairie médiévale à l’aube de la Renaissance"

    Christophe MASSON, 7 novembre 2019

    Cabinet des livres du château de Chantilly, du 12 octobre 2019 au 6 janvier 2020.

    Au Moyen Âge, les livres sont précieux car les textes sont rares, les copies peu nombreuses. Ils constituent des richesses par leur contenu, que ce soit la parole divine dans les livres monastiques ou le savoir dans les manuscrits universitaires. Aux 14e et 15e siècles, alors que des laïcs sont de plus en plus nombreux à rassembler des livres pour leur instruction ou leur loisir et qu’apparaît l’imprimerie, la pratique émergente du mécénat donne naissance à des ouvrages richement décorés, précieux par leur forme. C’est à travers le prisme d’une bibliothèque exceptionnellement conservée qu’est proposée une approche de cette évolution.

    Le musée Condé abrite 44 des 52 livres connus pour avoir appartenu à la librairie d’Antoine de Chourses († 1485), capitaine des francs-archers de Louis XI, et Catherine de Coëtivy (vers 1460-1528), nièce de Louis XI. Ce couple de nobles rassemble de 1475 à 1525 une collection qui illustre la place croissante du livre dans les sphères du pouvoir et l’essor des pratiques bibliophiliques dans les milieux de cour.

    Le duc d’Aumale, héritier de ces livres, remarque leur qualité et l’importance de Catherine de Coëtivy dans leur choix. En 1854, il signale la collection aux membres de la Philobiblon Society dans un texte érudit et vivant : "Plaçons-la devant nous sur notre table ; elle y tiendra facilement, car elle est plus choisie que nombreuse…"

    Le musée Condé présente à son tour la collection à la lumière des nouvelles recherches scientifiques et remonte ainsi aux origines des bibliothèques nobiliaires.

    Plus d’informations et livret de l’exposition


    Haut de page
  • Exposition : Empreintes du passé, 6 000 ans de sceaux

    Rémy CORDONNIER, 14 septembre 2015

    Rouen/Jumièges, du 11 septembre au 5 décembre 2015.

    Présentée en trois volets, chacun en un site propre, cette exposition doit être l’occasion de faire connaître auprès du grand public le travail considérable mené ces dernières années par les Archives départementales de la Seine-Maritime et le Musée des Antiquités sur leurs collections sigillographiques. Pour l’Antiquité, au Musée, des sceaux mésopotamiens, égyptiens et gallo-romains seront exposés, tandis qu’aux Archives, l’accent sera mis sur les sceaux médiévaux comme témoignage exceptionnel de leur époque. L’objectif est par ailleurs de valoriser dans le cadre même de l’abbaye de Jumièges la richesse exceptionnelle du chartrier de l’abbaye (conservé aux Archives départementales), le plus riche en sceaux de tous les fonds monastiques du département et l’un des plus riches de France, avec près de 1 600 empreintes originales en cire, du XIIe siècle à la Révolution française. Ce sera la première fois depuis la Révolution française que les chartes de l’abbaye retourneront à Jumièges.


    Haut de page
  • Exposition temporaire "Luces del norte : manuscritos iluminados de la Biblioteca Nacional de España"

    Christophe MASSON, 20 avril 2021

    Del 30 de abril de 2021 al 5 de septiembre de 2021

    La exposición presentará una de las colecciones más desconocidas de la BNE : su rico fondo de manuscritos iluminados franceses y flamencos. El conjunto asciende a unos 156 manuscritos de los que algo más de setenta se mostrarán en la exposición.

    Las obras expuestas muestran un doble interés : por un lado, como importantes obras de arte, en las que colaboraron algunos de los más destacados talleres de miniaturistas del momento y por otro lado como insustituibles testimonios para reconstruir la vida cotidiana y las creencias de la sociedad europea desde los tiempos de Carlomagno hasta el reinado de Francisco I. Luces por el oro que brilla al abrirse las páginas de los manuscritos y por la riqueza del pensamiento de la Edad Media.

    El discurso de la exposición sigue un recorrido cronológico que permite entender la evolución del arte de la miniatura a través de un largo periodo de setecientos años. Este discurso se enriquece en varias secciones para mostrar los principales temas que aparecen en los manuscritos : derecho, religión, historia, literatura, ciencia… En ellos se puede ver la riqueza del pensamiento, la investigación y el arte de la Edad Media, que no fue una época de tinieblas sino de constante reflexión sobre todos los aspectos del ser humano.

    La muestra arranca con un manuscrito excepcional : el llamado Códice de Metz (Mss/3307), encargado posiblemente por el hijo de Carlomagno, el obispo Drogo de Metz (801-855), que constituye uno de los códices carolingios más importantes de tema astrológico que se conserva en el mundo. A continuación un importante conjunto de biblias del siglo XIII permite apreciar la calidad de la miniatura francesa en la época de san Luis. La sección dedicada a libros de horas se propone un acercamiento a los principales aspectos, a veces antitéticos, que hacen de estos libros una ventana privilegiada a la piedad y la mentalidad bajomedievales. Entre ellos se encuentran algunos de los manuscritos iluminados más famosos de la BNE, como las Horas de Carlos VIII, rey de Francia (Vitr/24/1) o las Horas “Voustre Demeure” (Vitr/25/5).

    Comisarios : Javier Docampo Capilla y Samuel Gras

    Información práctica

    Del 30 de abril de 2021 al 5 de septiembre de 2021

    De lunes a sábado de 10 a 20 h.
    Domingos y festivos de 10 a 14 h.

    Sala Hipóstila

    Entrada gratuita y libre hasta completar aforo. Se recomienda inscripción previa.
    Aforo limitado : 18 personas.

    No se permite la visita de grupos con guía propio. No hay visitas guiadas organizadas por la BNE.
    La visita tendrá una duración máxima de una hora. Último pase media hora antes del cierre.

    Plus d’informations.


    Haut de page
  • Fabuleuses histoires des hommes et des bête

    Rémy CORDONNIER, 24 novembre 2013

    Exposition au Musée des Arts Anciens du Namurois jusqu’au 16 février 2014.

    Le TreMa à Namur (Belgique) présente sa nouvelle exposition "Fabuleuses histoires des bêtes et des hommes" jusqu’au 16 février 2014.

    Cultura Europa a interviewé Rémy Cordonnier, responsable du fonds ancien de la Bibliothèque d’agglomération de Saint-Omer. Il est l’un des auteurs de la très belle publication qui accompagne l’exposition.


    Haut de page
  • Formation - Héraldique - EnC

    Christine DUCOURTIEUX, 8 janvier 2014

    Héraldique : armoiries et sceaux

    Notions sur l’héraldique à travers l’étude de ses deux principales sources que sont les armoriaux et les sceaux.

    Responsable pédagogique : Charlotte Denoël (BnF)

    En savoir plus : http://www.enc.sorbonne.fr/stage/heraldique-armoiries-et-sceaux


    Haut de page
  • Formation continue - Ecole nationale des chartes

    Christine DUCOURTIEUX, 10 avril 2015
    Haut de page
  • Géolocalisation des sources anciennes

    Christine DUCOURTIEUX, 18 mai 2016

    Mise en ligne du hors-série n° 9 du BUCEMA, qui réunit les actes des journées d’études « Géolocalisation des sources anciennes » (Maison des Sciences de l’Homme de Dijon, 13-14 novembre 2014).
    Ce volume est accessible à cette adresse : https://cem.revues.org/13770.


    Haut de page
  • Geschichte machen in Frankreich

    Christine DUCOURTIEUX, 17 octobre 2014

    L’Institut Historique Allemand de Paris, la Maison des Sciences de l’Homme et l’Institut Français d’Histoire en Allemagne, représentés par les éditeurs respectifs de l’ouvrage, Mareike König (DHIP), Falk Bretschneider (MSH et EHESS) et Pierre Monnet (IFHA et EHESS), sont heureux de vous annoncer la mise en ligne d’un guide de la recherche destiné aux chercheurs, étudiants, historiens germanophones désireux de travailler sur et en France dans les disciplines des sciences historiques.

    Ce guide, intitulé Geschichte machen in Frankreich. Ein Wegweiser fur Studium, Forschung und Karriere ("Faire de l’histoire en France. Un guide pour les études, la recherche et la carrière professionnelle") se veut le pendant du guide publié en 2011 par deux des éditeurs du présent guide (Falk Bretschneider et Mareike König) sous le titre Faire de l’histoire en Allemagne sur la plate forme perspectivia.net.

    Comme son parent et prédécesseur de 2011, le présent livre est accessible gratuitement et en intégralité.
    Vous pouvez le consulter à l’adresse électronique suivante, en tant que numéro spécial de la Revue de l’IFHA hébergée par Revues.org : http://ifha.revues.org/7830.


    Haut de page
  • Grande braderie des Publications de la Sorbonne Du 15 septembre au 10 octobre 2014

    Rémy CORDONNIER, 15 septembre 2014
    Haut de page
  • Inauguration d’Exposition

    Rémy CORDONNIER, 16 octobre 2013 | 7 octobre 2013

    L’inauguration de l’exposition « Lumière de lettres. Manuscrits glagolitiques et cyrilliques liés à l’histoire bulgare » aura lieu à la Maison interuniversitaire des Sciences de l’Homme - Alsace (salle Europe), le vendredi 11 octobre à 19h précises.


    Haut de page
  • Information et opinion publique à Toulouse à la fin du Moyen Âge

    Christine DUCOURTIEUX, 25 février 2015

    Débat autour du livre de Xavier Nadrigny, Information et opinion publique à Toulouse à la fin du Moyen Âge, avec Nicolas Offenstadt, dans le cadre du cycle « Les Mardis de l’École des chartes ».

    La conférence se déroulera le mardi 10 mars 2015, à 17 h, au 65, rue de Richelieu, Paris 2e (salle Léopold-Delisle).

    S’inscrire


    Haut de page
  • Institut Français d’Histoire en Allemagne change de nom

    15 octobre 2015 | 14 octobre 2015

    L’Institut franco-allemand de sciences historiques et sociales

    À compter du 1er septembre 2015, l’Institut Français d’Histoire en Allemagne, établi à Francfort depuis 2009, a été refondé en un « Institut franco-allemand de sciences historiques et sociales » (IFRA/SHS) sur la base d’une coopération tripartite signée entre l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), le Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI) et l’université Goethe de Francfort-sur-le-Main (JWGU). Le nouveau nom traduit la bilatéralisation du centre et signale un élargissement disciplinaire à l’ensemble des sciences sociales et humaines qui partagent l’historicité comparée de leurs approches et de leurs objets. L’IFRA/SHS continuera à ce titre à développer un programme de recherche et d’animation des échanges scientifiques entre la France et l’Allemagne et un programme culturel destiné au grand public.

    La Lettre de son directeur, Pierre Monnet

    Un nouveau site : http://www.ifra-frankfurt.de/


    Haut de page
  • Islam médiéval

    Christine DUCOURTIEUX, 5 janvier 2016

    Dans le cadre des « Boudoirs de l’historien(ne) »

    Lundi 8 février 2016 – URFIST de Paris, 17h-19h

    « L’Islam médiéval : ressources académiques en ligne »

    Jean-Charles COULON (chargé de recherches à l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes - IRHT-CNRS)
    Dominique VALERIAN (professeur d’histoire médiévale, Université Lumière-Lyon 2 - UMR 5648 CIHAM)

    Inscriptions :https://sygefor.reseau-urfist.fr/# !/training/5587/6060


    Haut de page
  • Journée de l’étudiant aux Archives nationales

    Sébastien NADIRAS, 1er octobre 2015

    Lundi 12 et mardi 13 octobre, les Archives nationales organisent des journées portes-ouvertes visant à permettre aux étudiants de découvrir les ressources de l’institution, rencontrer les responsables de fonds, définir des sujets de recherche ou encore identifier des sources en rapport avec un sujet déjà défini.

    La journée du lundi 12 octobre est consacrée aux fonds conservés sur le site parisien des Archives (fonds publics du Moyen Âge et de l’Ancien Régime et Minutier des notaires parisiens).

    Pour tout renseignement : http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/documents/10157/11361/Journ%C3%A9e+de+l%27%C3%A9tudiant_Paris-web.pdf/11584ce8-3018-47d4-8062-0465a6ccb4b9


    Haut de page
  • Journée de l’étudiant aux Archives nationales

    Sébastien NADIRAS, 10 octobre 2016 | 11 octobre 2016

    Lundi 17 et mardi 18 octobre, les Archives nationales organisent des journées portes-ouvertes visant à permettre aux étudiants de découvrir les ressources de l’institution, rencontrer les responsables de fonds, définir des sujets de recherche ou encore identifier des sources en rapport avec un sujet déjà défini.

    La journée du lundi 17 octobre est consacrée aux fonds conservés sur le site parisien des Archives (fonds publics du Moyen Âge et de l’Ancien Régime et Minutier des notaires parisiens).

    Programme


    Haut de page
  • Journées aux Archives nationales

    Christine DUCOURTIEUX, 29 septembre 2014

    Les Archives nationales organisent les 13 et 14 octobre prochains deux journées dédiées à l’information et à la formation pratique des étudiants. Un accueil généraliste et des présentations spécialisées leur permettront de se familiariser avec les sources d’archives et avec les outils qui en facilitent l’accès, notamment la Salle des
    inventaires virtuelle. Des visites des salles de lecture, des bâtiments, des magasins et des ateliers de restauration sont proposées tout au long de ces deux journées. Enfin, les étudiants peuvent bénéficier d’une visite commentée de l’exposition "Août 1914. Tous en
    guerre" (site de Pierrefitte).
    Ces journées se tiendront successivement sur les sites de Paris (lundi 13 octobre) et de Pierrefitte-sur-Seine (mardi 14 octobre) :
    - sur le site de Paris sont conservés les minutes des notaires parisiens (XVe-XXe siècle) ;
    et les fonds publics antérieurs à la Révolution française (VIIe-XVIIIe siècle) ;
    - sur le site de Pierrefitte sont conservés les fonds publics postérieurs à la Révolution française, ainsi que les archives privées (toutes périodes confondues, du Moyen Âge à aujourd’hui).
    À cette occasion, les Archives nationales vous offrent également la possibilité de recevoir des groupes d’étudiants ; leur inscription préalable se fait auprès des contacts indiqués dans les programmes :

    - lundi 13 octobre
    2014 :http://www.univ-paris1.fr/fileadmin/ED-histoire/_tudiant_paris_basse_def_.pdf

    - mardi 14 octobre
    2014 :http://www.univ-paris1.fr/fileadmin/ED-histoire/_tudiant_pierrefitte_basse_def_.pdf


    Haut de page
  • L’association Artes Novae

    Rémy CORDONNIER, 1er juin 2018

    L’association Artes Novae a été fondée il y a peu entre les murs de l’INHA. Elle fédère à ce jour une vingtaine de jeunes chercheurs (étudiants de Master, doctorants et jeunes docteurs) en archéologie, histoire de l’art et de l’architecture du Moyen Âge et de la Renaissance, issus de diverses universités parisiennes. Dans ce cadre, elle organise des ateliers de discussion autour de questions scientifiques et méthodologiques, des visites d’actualité (expositions, musées et chantiers) et des rencontres formelles ainsi que des ateliers pratiques visant à la formation aux outils numériques de la recherche dans nos domaines.

    Sa création répond aux besoins spécifiques des jeunes chercheurs de notre discipline (ce qui a notamment motivé une tranche chronologique large pour dépasser la séparation entre spécialistes du Moyen Âge et de la Renaissance).

    À ce titre, son premier événement prendra la forme d’une rencontre avec Aurélia Cohendy (doctorante en histoire de l’art à l’université Toulouse-Jean-Jaurès), autour de l’exposition "Quand la peinture était dans les livres", dont elle a co-assuré le commissariat et qui est présentée actuellement à la Bibliothèque d’étude et du patrimoine de Toulouse. Cette rencontre se déroulera mardi 5 juin à 18h30 à l’INHA (salle Demargne).

    Plus d’informations.


    Haut de page
  • La BIS présente ... Didier Lett le 31 mai 2018

    Catherine BREUX-DELMAS, 17 mai 2018 | 29 mai 2018

    "Statuts communaux et circulations documentaires dans les sociétés méditerranéennes de l’occident (XIIe - XVe siècle). Statuts, écritures et pratiques sociales - II

    Le 31 mai 2018, la BIS recevra Didier Lett, auteur de "Statuts communaux et circulations documentaires dans les sociétés méditerranéennes de l’occident (XIIe - XVe siècle). Statuts, écritures et pratiques sociales - II" publié par les Éditions de la Sorbonne

    Jeudi 31 mai de 18 h à 20 h.
    Salle de formation de la BIS
    17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris

    - Inscriptions obligatoires en raison du plan Vigipirate renforcé : info@bis-sorbonne.fr

    {{}}
    Pour en savoir plus sur l’ouvrage


    Haut de page
  • La BIS présente... les nouveautés des Editions de la Sorbonne

    Catherine BREUX-DELMAS, 20 octobre 2017

    Une invitation mensuelle de la BIS à découvrir les nouveautés des Editions de la Sorbonne par son ou ses auteurs

    Après le succès du Livre en Question, la BIS s’essaie à un nouveau cycle de rencontres : "La BIS présente..."
    Un jeudi par mois, de 18h à 20h en salle de formation, découvrez un ouvrage scientifique paru récemment aux Éditions de la Sorbonne et présenté par son ou ses auteurs.

    Pour inaugurer ce cycle nous invitons le 9 novembre 2017 à 18h, Claire Angotti (CERHIC, Université de Reims), Gilbert Fournier (IRHT) et Donatella Nebbiai (IRHT) auteurs de "Les livres des maîtres de Sorbonne. Histoire et rayonnement du collège et de ses bibliothèques du XIIIe siècle à la Renaissance."

    Rendez-vous le jeudi 9 novembre de 18h à 20h.
    Salle de formation de la BIS.
    17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris

    Inscriptions obligatoires en raison du plan vigipirate renforcé : info@bis-sorbonne.fr


    Haut de page
  • La lettre du LAMOP

    Christine DUCOURTIEUX, 22 mai 2014

    Le LAMOP a désormais sa lettre d’information :

    Numéro 1, Mai-juin 2014

    Si vous souhaitez recevoir notre lettre d’information, n’hésitez pas à vous rendre sur https://listes.services.cnrs.fr/wws (lettreinfolamop@services.cnrs.fr)


    Haut de page
  • Les Ateliers du livre, histoire des bibliothèques

    Christine DUCOURTIEUX, 27 novembre 2015

    Les Ateliers du livre, histoire des bibliothèques
    Bibliothèque nationale de France - site François Mitterrand
    Jeudi 17 décembre 2015 14h-19h
    Entrée libre

    Quand la bibliothèque devient musée : les objets en bibliothèque
    Dans le cadre de ses Ateliers du livre, inaugurés en 2002, la Bibliothèque nationale de France consacre depuis 2010 une session annuelle à l’histoire des bibliothèques. Cette 38e édition se propose, au cours d’une après-midi de communications suivie d’une table ronde de professionnels, d’interroger la place de l’objet en bibliothèque.
    En quoi ces collections d’objets sont-elles constitutives des fonds conservés par les bibliothèques ?
    Comment sont-elles entrées dans ces institutions ? Leur présence a-t-elle toujours été acceptée ou a-t-elle fait l’objet de remises en question ?
    La légitimité de leur présence une fois établie, comment les bibliothèques ont-elles décidé de les valoriser auprès de leurs différents publics ?

    Avec des représentants de la Bibliothèque nationale de France, de la bibliothèque Sainte Geneviève, de la bibliothèque Inguimbertine et des musées de carpentras, de la Bibliothèque nationale centrale de Rome, de la British Library, des bibliothèques de Rouen, de Rennes et de l’Académie nationale de médecine.
    Les conférences, en français et en anglais, seront proposées en traduction simultanée.
    Cet Atelier est organisé en partenariat avec l’École nationale des Chartes et lÉcole nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques.

    Programme complet de la manifestation et informations pratiques dans l’agenda culturel de la BnF à cette adresse  :
    http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/auditoriums/f.atelier_livre.html?seance=1223922486475


    Haut de page
  • Les bases de données sur les manuscrits...

    Christine DUCOURTIEUX, 3 décembre 2014

    L’Ecole nationale des chartes vous propose de participer à une
    formation intitulée "LES BASES DES DONNÉES SUR LES MANUSCRITS ENLUMINÉS : REGARDS CROISÉS SUR LES PRATIQUES ACTUELLES ET PERSPECTIVES" qui se déroulera les 18 et 19 mai 2015.

    Vous pouvez consulter le programme à cette adresse :
    http://www.enc.sorbonne.fr/stage/les-bases-des-donnees-sur-les-manuscrits-enlumines-regards-croises-sur-les-pratiques-actuelles

    Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes, n’hésitez pas à me
    contacter ou à contacter le service de la formation continue de l’Ecole
    (formation.continue@enc.sorbonne.fr) pour toute demande de renseignement complémentaire.


    Haut de page
  • Les Boudoirs de l’historien(ne)

    Christine DUCOURTIEUX, 13 janvier 2014

    Lundi 10 mars 2014

    Les archives privées pour la période médiévale avec Joseph MORSEL (maître de conférences, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Christine NOUGARET (conservateur général du patrimoine professeur à l’École nationale des chartes).

    En savoir plus : http://www.univ-paris1.fr/fileadmin/ED-histoire/Boudoirs_2014_mars.pdf

    Renseignements et inscriptions : aline.bouchard@enc.sorbonne.fr


    Haut de page
  • Les Boudoirs de l’historien(ne)

    Christine DUCOURTIEUX, 20 janvier 2015

    Les Boudoirs de l’historien(ne)

    Ressources pour l’étude du Paris médiéval : lundi 16 mars 2015

    Hélène Noizet, maître de conférences, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et Judith Förstel, conservateur, service Patrimoines et Inventaire de la région Île-de-France, interviendront sur les ressources pour le Paris médiéval présenteront notamment la rubrique "Paris médiéval" du site Ménestrel et la plateforme cartographique ALPAGE (AnaLyse diachronique de l’espace urbain PArisien : approche GEomatique).

    S’inscrire : http://urfist.enc.sorbonne.fr/sygefor/journee/64


    Haut de page
  • Les boudoirs de l’historien(ne) - 2014

    Christine DUCOURTIEUX, 18 novembre 2013

    Les inscriptions sont ouvertes pour la séance du Lundi 3 février 2014

    « Les sources iconographiques pour la période médiévale »

    Michel PASTOUREAU (directeur d’études à l’EPHE, chaire d’histoire de la symbolique occidentale) et Anne-Sophie TRAINEAU-DUROZOY (conservateur responsable du pôle Moyen Âge du SCD de l’université de Poitiers - CADIST pour la période médiévale des IXe-XIIe siècles)

    Inscriptions : http://urfist.enc.sorbonne.fr/sygefor/journee/52


    Haut de page
  • Livres d’auteurs et reconstitution des bibliothèques anciennes

    Christine DUCOURTIEUX, 5 mars 2015

    La prochaine séance du séminaire d’histoire des bibliothèques anciennes, dont le thème cette année est « Livres d’auteurs et reconstitution des bibliothèques anciennes » aura lieu vendredi 6 mars 2015 de 10 à 13 heures à l’IRHT (Paris) en salle Jeanne Vielliard. Nous aurons le plaisir d’écouter les interventions d’ Emmanuelle Kuhry (IRHT-Biblissima) et de Jérémy Delmulle (Université de Leuven, chercheur associé à l’IRHT).

    Voici le programme de la matinée :

    Deux auteurs au travail.
    Emmanuelle Kuhry,« La bibliothèque d’un compilateur anonyme du XIIIe siècle reconstituée d’après ses sources philosophiques »
    Jérémy Delmulle, « Les manuscrits personnels de Dom Jacques Du Breul ».


    Haut de page
  • Livros de Horas : o imaginário da devoção privada

    Rémy CORDONNIER, 17 novembre 2013

    EXPOSIÇÃO | 14 novembro | 18h00 | Sala de Exposições - Piso 3 | Entrada livre | até 16 fevereiro 2014

    Esta exposição,de iniciativa conjunta da Biblioteca Nacional de Portugal (BNP), do Instituto de Estudos Medievais (IEM), do Centro de Estudos Históricos (CEH) e do Departamento de Conservação e Restauro da Universidade Nova de Lisboa, apresenta um conjunto notável de Livros de Horas dos acervos da BNP e da Biblioteca Pública de Évora (BPE), cuja importância justifica o seu estudo e divulgação.

    Os livros que se expõem foram produzidos em grande escala durante os séculos XIV e XV, altura em que atingiram o auge da sua popularidade. Na primeira metade do século XVI verificou-se um novo e fugaz impulso criativo que levou à introdução de novas soluções iconográficas e ornamentais. De conteúdo religioso, não é um livro litúrgico, mas destina-se à devoção privada dos leigos, traduzindo a importância que o culto mariano assume nesta época.

    A selecção dos textos, a riqueza da ornamentação e a escolha do programa iconográfico, variou de acordo com o gosto e poder económico dos encomendadores, ajustando-se às suas necessidades artísticas e espirituais assim como ao seu prestígio social.

    O imaginário dos Livros de Horas combina imagens sagradas, com evocações do quotidiano medieval e do mundo natural. Flores, frutos e animais reais e imaginários ocupam as iniciais ou deslizam pelas margens em explosões de cor e criatividade. Como um espelho, o Livro de Horas é um reflexo do seu encomendador e uma extraordinária fonte de conhecimento e arte.

    horas_il-15_0031_15Esta exposição integra 25 Livros de Horas manuscritos em diálogo com exemplares impressos, estando maioritariamente estruturada de acordo com as principais secções (e respectivos programas iconográficos) que constituem esta tipologia de livro : Calendário, Perícopes evangélicas, Horas da Cruz, Horas do Espírito Santo, Horas da Piedade e do Sacramento, Horas da Virgem, Orações várias, Salmos Penitenciais e Ofício dos Defuntos.

    Inclui também três núcleos temáticos. O primeiro, dando início à mostra, apresenta dois códices produzidos em Portugal, onde se inclui o iluminado 4, de elevado valor documental, por ser o único manuscrito conhecido, totalmente escrito em português. O segundo núcleo, que encerra o percurso proposto, é dedicado ao estudo da cor e principais fenómenos de degradação deste valioso legado histórico, artístico e patrimonial. O terceiro, localizado na zona central, reúne alguma documentação de arquivo, dando conta do percurso e história dos códices em contexto institucional.

    Recorrendo ao painel intitulado a Virgem do Leite, pintado por frei Carlos nas primeiras décadas do século XVI, coloca-se em evidência a transversalidade das diferentes formas de expressão plástica, destacando a repercussão que estes manuscritos tiveram na produção artística da época e em períodos subsequentes.

    Na antecâmara que antecede a exposição, o visitante é acolhido pela mostra Ana Luísa Ribeiro, Adenda-Pinturas da série Books of ours, onde a artista revisita a produção artística do século XV, propondo, através das suas telas, um olhar contemporâneo sobre o imaginário da devoção privada. Apropriando-se dos Livros de Horas medievais, a artista vai ao encontro da intimidade, que procura na sua relação com os livros, marcando novas formas de celebrar o tempo.

    No que respeita aos manuscritos, a investigação que suporta esta exposição resulta dos projectos de doutoramento de Ana Lemos e Delmira Espada Custódio que, no trilho dos estudos pioneiros de Mário Martins, Aires Augusto do Nascimento, Dagoberto Markl e Teresa Botelho Serra, dão continuidade ao estudo desta tipologia de manuscritos.

    A exposição encerrará com um colóquio internacional (13 e 14 de Fevereiro de 2014) e com a edição de um catálogo.

    Manuscritos que integram a exposição :
    Biblioteca Nacional de Portugal - IL 1, IL 4, IL 12, IL 15, IL 16, IL 18, IL 19, IL 21, IL 35, IL 36, IL 42, IL 165, IL 166, IL 205, IL 206 e ALC. 460 (a disponibilizar em breve).
    Biblioteca Pública de Évora - COD CXXIV/2-8, COD CXXIV/2-9, COD CXXIV 2-10, COD CXXIV 2-12, COD CXXIV 2-13, COD CXXIV 2-14, COD CXXIV 2-15 e COD Manizola 114 (a disponibilizar em breve


    Haut de page
  • Manuscripta : carnet de recherche sur les manuscrits médiévaux de la BnF

    Amandine POSTEC, 6 juillet 2017 | 7 juillet 2017

    La BnF vient de mettre en ligne un carnet de recherche dédié aux manuscrits médiévaux, "Manuscripta", hébergé sur la plateforme Hypotheses.org : http://manuscripta.hypotheses.org/

    L’objectif de ce carnet de recherche est de présenter les collections, les ressources (catalogues, Gallica, corpus Gallica...), les programmes de recherche (en particulier le programme "France-Angleterre 700-1200 : manuscrits médiévaux de la BnF et de la British Library" financé par la Fondation Polonsky) et l’actualité scientifique relative aux manuscrits médiévaux conservés à la BnF (Départements des manuscrits et de l’Arsenal) afin de favoriser un dialogue avec les publics susceptibles d’être intéressés par les manuscrits médiévaux (chercheurs, enseignants, étudiants...).


    Haut de page
  • Manuscrits carolingiens dans Gallica

    Charlotte DENOËL, 22 juin 2015

    Bibliothèque numérique de manuscrits carolingiens dans Gallica

    Chers collègues,

    La Bibliothèque nationale de France a le plaisir de vous annoncer la création dans Gallica d’un corpus numérique donnant accès aux manuscrits carolingiens de la BnF numérisés. Les courtes descriptions scientifiques qui les accompagnent sont extraites des notices, plus complètes, du catalogue en ligne BnF archives et manuscrits.

    http://gallica.bnf.fr/html/und/manuscrits/manuscrits-carolingiens

    Ce corpus est accessible sur la page d’accueil de Gallica, via les onglets Découvrir / Manuscrits.

    Divers accès aux manuscrits sont possibles par auteur, titre, date, genre, écriture, décor.

    Toutes remarques, suggestions, etc. sont naturellement les bienvenues.

    En vous souhaitant une bonne navigation,

    Bien cordialement,

    Charlotte Denoël


    http://bnf.libguides.com/manuscrits


    Haut de page
  • Manuscrits de la Bibliothèque municipale de Chartres

    17 décembre 2013

    Le prestigieux fonds de la Bibliothèque municipale de Chartres était le témoin de l’histoire de toute une région et notamment de sa célèbre école cathédrale, un des plus grands centres intellectuels d’Occident aux XIe et XIIe siècles. Le 26 mai 1944, un incendie l’anéantit, les manuscrits sont détruits ou réduits à l’état de fragments.
    Depuis 2005, un ambitieux projet mis en place à l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS) vise la « Renaissance virtuelle des manuscrits sinistrés de Chartres ». Il dispose désormais d’un site web dédié : A la recherche des manuscrits de Chartres.
    Le site présentera pour chacun des 519 manuscrits médiévaux de la bibliothèque de Chartres l’ensemble des données rassemblées à son sujet. Près de 200 manuscrits sont déjà recensés dans le tableau synthétique (« Manuscrits ») qui donne accès à la notice succincte du manuscrit et, à partir de là, à sa bibliographie, éventuellement à sa notice détaillée, à son fac-similé numérique si le manuscrit est conservé et si ses fragments ont pu être reclassés, ainsi qu’à ses reproductions anciennes. Pour les manuscrits qui ne figurent pas encore dans ce tableau, consulter la « Bibliographie », document qui couvre l’ensemble du fonds et fournit pour chaque manuscrit une notice succincte.
    L’onglet « Corpus » informe sur l’histoire du fonds des manuscrits de la bibliothèque de Chartres. L’onglet « Projet » explique les enjeux scientifiques et techniques de l’entreprise et présente le traitement des fragments au Centre technique de la Bibliothèque nationale de France à Bussy-Saint-Georges.
    Le site voudrait aussi ouvrir une perspective de recherche plus large, devenir un outil pour l’étude de l’influence que Chartres exerça dans l’histoire intellectuelle et artistique du Moyen Âge. Pour cela, l’onglet « Rayonnement » inclut d’une part un « who’s who des principaux Auteurs chartrains », auxquels seront progressivement associés les témoins manuscrits de leurs œuvres. D’autre part, le site recensera les « Manuscrits chartrains » conservés ailleurs, manuscrits originaires de Chartres ou qui s’y trouvaient au Moyen Âge. Y figure ainsi le ms. 24 de la Bibliothèque municipale de Soissons, récemment reconnu par Patricia Stirnemann comme étant l’exemplaire du Policraticus qui a appartenu à son auteur, Jean de Salisbury, qui le légua à sa mort à la cathédrale de Chartres.

    Dominique Poirel et Claudia Rabel


    Haut de page
  • Manuscrits juridiques du Midi

    Christine DUCOURTIEUX, 9 décembre 2015

    Edmondo Danti a le plaisir de vous annoncer la naissance d’un nouveau « carnet de recherche » concernant la production des manuscrits juridiques enluminés dans le Midi de la France ; vous pouvez consulter le carnet« Manuscrits juridiques du Midi » au lien suivant : http://mj.hypotheses.org/.


    Haut de page
  • Mediävistische Institut...

    Christine DUCOURTIEUX, 6 octobre 2014

    Mediävistische Institut der Universität Freiburg Schweiz

    Newsletter : http://www.mediaevum.unifr.ch/documents_pdf/newsletter_iem_2_14.pdf


    Haut de page
  • Medieval Studies and Technological Resources

    Rémy CORDONNIER, 20 janvier 2014

    Training School organized by the Institut de recherche et d’histoire des textes, in collaboration with the COST Action Medioevo Europeo. Medieval Studies and Technological Resources www.medioevoeuropeo.org, which will take place in Paris on 31 March-4 April, 2014.


    Haut de page
  • Mélanges de l’École française de Rome

    Rémy CORDONNIER, 23 septembre 2014 | 22 septembre 2014

    le second fascicule 2014 des Mélanges de l’École française de
    Rome pour le Moyen Âge est en ligne.

    *I. Dossier : Codicologie et langage de la norme dans les statuts de la
    Méditerranée occidentale à la fin du Moyen Âge (XIIe-XVe siècles)*

    1. Didier Lett
    Avant-propos : Statuts, écritures et pratiques sociales dans les sociétés de la Méditerranée occidentale à la fin du Moyen Âge (XIIe-XVe
    siècles)

    2. Paolo Cammarosano et Pierre Chastang
    Introduction : Codicologie et langage de la norme (vocabulaire et langue)

    3. Valeria Capelli
    Gli statuti del comune di Arezzo nei secoli XIV e XV

    4. Antonella Ghignoli
    Il codice e i testi. Per una fenomenologia del codice statutario a Pisa fra
    XIII e XIV secolo

    5. Valeria Capelli e Andrea Giorgi
    Gli statuti del Comune di Siena fino allo "Statuto del Buongoverno"
    (secoli XIII-XIV)

    6. Federigo Bambi
    Alle origini del volgare del diritto. La lingua degli statuti di Toscana tra
    XII e XIV secolo

    7. Mario Ascheri
    I Nove di Siena (1287-1355) e il Costituto del 1310 : « la giustitia
    s’offende et la verità si cela »

    7. Etienne Anheim, Philippe Bernardi, Maëlle Ramage et Valérie Theis La
    notion de libri statutorum : « tribut philologique » ou réalité documentaire ? Les statuts communaux du Moyen Âge conservés pour l’actuel département de Vaucluse.

    8. Nicolas Leroy
    Carta, consuetudines, statuta... langue et conservation des statuts
    municipaux en Languedoc

    9. Maela Carletti
    Gli Statuti della Marca medievale : gli esempi di Osimo, Cingoli e
    Camporotondo

    10. Anna Laura Trombetti Budriesi
    Gli statuti di Bologna e la normativa statutaria dell’Emilia Romagna tra XIIe XVI secolo

    11. Paola Guglielmotti
    Statuti liguri : primi sondaggi, molteplicità di soluzioni

    12. Bibliographie du dossier

    *II. Varia*
    13. Paolo Tomei
    Chiese, vassalli, concubine. Su un inedito placito lucchese dell’anno 900

    14. Amalia Galdi
    S. Benedetto tra Montecassino e Fleury (VII-XII secolo)

    15. Federico Guidobaldi
    Un estesissimo intervento urbanistico nella Roma del XII secolo e la
    parziale perdita della « Memoria topografica » della Città antica

    16. Émilie Maraszak
    Entre Orient et Occident, les manuscrits enluminés de Terre sainte.
    L’exemple des manuscrits de l’Histoire Ancienne jusqu’à César, Saint Jean d’Acre, 1260-1291.

    17. Marie-Laure Savoye, Anne-Françoise Leurquin-Labie, Jean-Baptiste
    Lebigue, Maria Careri Sur les traces d’Édith Brayer : le catalogue des
    manuscrits français et occitans de la Bibliothèque Vaticane

    *III. Regards croisés *
    18. Néri de Barros Almeida et Marcelo Cãndido da Silva Le Moyen Âge et la Nouvelle Histoire Politique au Brésil


    Haut de page
  • Méthodes digitales pour sciences sociales

    Christine DUCOURTIEUX, 10 juillet 2013

    École d’été « Méthodes digitales pour sciences sociales : écrire, compter, dessiner, analyser, interpréter », organisée par Éric Guichard
    Enssib, Lyon-Villeurbanne, 16-20 septembre 2013
    Pré-programme thématique et tous les détails aux URL
    http://barthes.enssib.fr/MDSS2013 et
    http://www.enssib.fr/ecole-ete-methodes-digitales-pour-sciences-sociales

    S’inscrire : http://www.enssib.fr/inscription-ecole-ete-methodes-digitales-pour-sciences-sociales


    Haut de page
  • Mise en ligne du fichier "Avril", manuscrits enluminés de la BnF

    Christophe MASSON, 19 octobre 2020

    Le fichier Avril sur les manuscrits enluminés de la BnF est en ligne. Les fiches rédigées par François Avril sont désormais accessibles depuis les notices des manuscrits concernés dans le catalogue Archives et Manuscrits, ainsi que dans Gallica.

    Vous trouverez davantage d’informations sur ce fichier sur le blog Manuscripta alimenté par le service des manuscrits médiévaux du département des manuscrits de la BnF. Voir aussi l’article sur le fichier Avril.

    N’hésitez pas à consulter régulièrement ce blog pour vous tenir au courant des dernières nouveautés concernant les manuscrits médiévaux de la BnF. Il est possible de s’abonner au flux RSS du blog afin d’être alerté des nouvelles mises en ligne.

    A signaler notamment sur le blog Manuscripta :

    - les nombreux focus sur des manuscrits "déconfinés" pendant la période de confinement : https://manuscripta.hypotheses.org/category/focus-on
    - la liste intégrale des manuscrits numérisés (150 000 manuscrits dans Gallica en septembre 2020), librement téléchargeable : https://manuscripta.hypotheses.org/liste-des-manuscrits-numerises
    - un focus sur la restauration de la reliure du Psautier de Charles le Chauve : https://manuscripta.hypotheses.org/4788


    Haut de page
  • Mise en ligne du premier volume "Places fortes des Hauts-de-France"

    Rémy CORDONNIER, 28 mai 2018

    BYHET Thomas, AUBRY Christine (dir.), Places fortes des hauts-de-France, volume 1 : Du littoral à l’arrière-pays (Pas-de-Calais et Somme). Actualités et recherches inédites, Histoire et littérature du Septentrion (IRHiS) : 57, Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion, Villeneuve d’Ascq, 2018 (http://books.openedition.org/irhis/813).

    Résumé éditeur :
    Ce cinquante-septième volume de la collection IRHiS regroupe les communications des premières journées d’études consacrées aux places fortes de la région Hauts-de-France. Ces journées ont été organisées les 6 et 7 octobre 2016 par le Service régional de l’Archéologie Hauts-de-France (Direction régionale des Affaires culturelles, Pôle Patrimoines et Architecture) et l’Institut de recherches historiques du Septentrion (UMR 8529, Univ. Lille, CNRS).
    Elles ont accueilli universitaires, historiens, archéologues, doctorants et associatifs qui ont présenté actualités et recherches inédites sur les places fortes du littoral et de l’arrière-pays (Pas-de-Calais et Somme). Les treize contributions réunies dans cet ouvrage reflètent la diversité des champs d’investigation de la fortification médiévale et moderne et offrent des éléments de réflexion à l’élaboration future d’une synthèse régionale commune.
    Elles livrent les résultats de plusieurs opérations archéologiques récentes, préventives (motte et château de Saint-Omer, château d’Hardelot et donjon de Bours) et programmées (enceinte urbaine de Boulogne-sur-Mer, châteaux de Boves, d’Eaucourt-sur-Somme, d’Étaples et de Fressin, porte de Montrescu à Amiens). Elles présentent les conclusions de recherches thématiques (les origines du château en Picardie occidentale à travers les exemples de Méaulte, Démuin, Airaines, Clairy et Toutencourt, la fortification des faubourgs amiénois, les embrasures de bouches à feu du château de Montcavrel, des remparts de Montreuil et de la motte de Guînes). Enfin, elles exposent les objectifs des programmes de recherche – en cours ou à venir – des villes fortifiées de la région (Ardres, Béthune et Thérouanne).


    Haut de page
  • Mise en ligne officielle de la base de données de Laurent Hablot consacrée aux devises en Europe à la fin du Moyen Âge

    Rémy CORDONNIER, 27 novembre 2013 | 24 novembre 2013

    Laurent Hablot (CESCM, Université de Poitiers) vient de mettre en ligne sa base de données consacrée à l’emblématique en Europe à la fin du Moyen Age, la base DEVISE. Ce site est destiné à rendre public le répertoire d’emblèmes qu’il collecte depuis plus de dix ans. Il n’est encore que partiellement renseigné mais s’enrichit de versements réguliers. Ce projet collaboratif permet de signaler tous les ajouts ou corrections utiles.


    Haut de page
  • mise en ligne sur le site du CETM du concordancier des Lais de Marie de France

    Rémy CORDONNIER, 26 mai 2018 | 29 mai 2018

    Mise en ligne sur le site du CETM du concordancier des Lais de Marie de France, au programme d’agrégation l’an prochain.

    Vous le trouverez ici.


    Haut de page
  • new review journal, RIDE

    NOTE : Traduction Française à venir  

    Rémy CORDONNIER, 30 June 2014

    The Institute for Documentology and Scholarly Editing (IDE) is happy to announce the launch of a new review journal, RIDE.
    We aim to make digital editions and resources more visible and to provide a forum in which expert peers can evaluate and discuss the efforts of digital editors in order to improve current practices and advance future developments.
    It will do so by asking its reviewers to pay attention not only to the traditional virtues and vices of any edition, but also to the evolving methodology and its technical implications.

    You can access all reviews at: http://ride.i-d-e.de

    You can find out more about the ideas behind RIDE, our methods and intentions, in the Editorial at: http://ride.i-d-e.de/about/editorial/

    We are also looking for contributions. Please see: http://ride.i-d-e.de/reviewers/


    top of the page
  • Nouveau site web ’Quill’ dédié au manuscrit médiéval

    Hanno WIJSMAN, 17 octobre 2014

    Le projet de recherche leydois "Turning Over a New Leaf", dirigé par Erik Kwakkel, a publié un site web nommé ’Quill’ (Penne) dédié au manuscrit médiéval qui vise un public de non-initiés. Une soixantaine de pages en anglais guident l’internaute à travers les différents stades du manuscrit et soulignent toutes les facettes du livre avant l’imprimerie. Les textes explicatifs sont brefs et toujours accompagnés de belles photos prises par Giulio Menna, photographe professionnel et coproducteur du site.

    Quill a été produit avec l’aide financière de De Jonge Akademie (La jeune académie) et le soutien logistique du Leiden University Centre for the Arts in Society (LUCAS), ainsi qu’avec l’aide généreuse du département des ’Special Collections’ de la Bibliothèque universitaire de Leyde qui a permis les prises de vue de manuscrits dans ses fonds.

    Vous trouverez plus d’informations sur le site dans ce billet de blog.


    Haut de page
  • Nouvel article

    Charlotte DENOËL, 24 avril 2014

    Stage sur l’initiation au livre juridique Ecole nationale des chartes 15-17/10/2014

    Chers collègues,

    Je vous prie de trouver ci-joint le programme d’un stage de formation professionnelle organisé par l’Ecole des chartes qui serait susceptible de vous intéresser.
    Ce stage propose une initiation au livre juridique en France du Moyen Âge au XIXe siècle à travers l’étude de la production des livres juridiques, de leurs usages et des collections juridiques. Il aura lieu à Paris du 15 au 17 octobre 2014.

    http://www.enc.sorbonne.fr/stage/initiation-au-livre-juridique-en-france-du-moyen-age-au-xixe-siecle-production-usages-et-collections-0

    Les détails concernant l’inscription figurent dans l’annonce et le formulaire d’inscription est accessible en ligne.
    N’hésitez pas à prendre contact avec l’Ecole des chartes pour plus d’informations : formation.continue@enc.sorbonne.fr

    Très cordialement,
    Charlotte Denoël


    Conservateur, chef du service des manuscrits médiévaux
    Bibliothèque nationale de France
    Département des manuscrits
    58, rue de Richelieu
    75084 Paris cedex 02
    tel : 0153798283
    fax : 0153798900
    courriel : charlotte.denoel@bnf.fr



    Haut de page
  • Offre de souscription "Les cathédrales d’Arras, du Moyen Âge à nos jours"

    Christophe MASSON, 20 octobre 2020

    Les cathédrales d’Arras, du Moyen Âge à nos jours, actes du colloque
    tenu les 4, 5 et 6 octobre 2017 à l’Université d’Artois
    , sous la
    direction de Laurence Baudoux-Rousseau et Delphine Hanquiez, Aire-sur-la-Lys, ateliergaleriéditions.

    Le présent ouvrage s’attache à un édifice religieux indissociable de
    tout diocèse : la cathédrale. Aux premiers édifices, roman puis
    gothique, qui dominèrent pendant huit siècles l’antique Cité
    d’Arras, succéda la cathédrale actuelle, ancienne abbatiale Saint-Vaast
    à l’origine de la Ville, reconstruite à la fin du XVIIIe siècle et
    achevée au XIXe siècle. Emblématiques de la vie religieuse du diocèse,
    ces cathédrales furent aussi des foyers de création architecturale et
    artistique. Pour ces édifices, l’ouvrage fait le point sur les sources
    disponibles, sur leur histoire (étapes de la construction, restaurations,
    reconstruction), sur les hommes qui en ont permis l’érection (évêques,
    chanoines, architectes), sur l’architecture et les arts.

    Dans la suite du colloque organisé à l’université d’Artois les 4, 5
    et 6 octobre 2017, la publication de ces actes permet de dresser le bilan
    sur les recherches les plus récentes et de les partager avec la
    communauté scientifique ainsi qu’avec un public intéressé par le
    patrimoine monumental et l’histoire. Ce livre, enrichi de nombreuses
    illustrations, en grande partie inédites, rassemble une vingtaine
    d’articles écrits par des historiens, historiens de l’art et de la
    musique, archéologues et architectes.

    Prix de souscription : 25 € (35 € avec frais de port)

    17 x 24 cm, 400 pages avec de nombreuses illustrations

    Parution prévue en janvier 2021

    Bon de souscription à retourner avant le 30 novembre 2020 avec votre
    règlement à ateliergaleriéditions - 3, place Jehan d’Aire - 62120
    Aire-sur-La-Lys - 03 21 12 10 08 - editions@ateliergalerie.com


    Haut de page
  • OUVERTURE de la Bibliothèque de la Sorbonne

    Catherine BREUX-DELMAS, 14 novembre 2013

    La Bibliothèque de la Sorbonne ouvrira à nouveau au public vendredi 15 novembre à 9h, sur son site historique, après 3 ans de travaux.

    Les nouveaux horaires seront 9h-20h du lundi au vendredi, 10h-19h le samedi. L’entrée de la bibliothèque se fait désormais par les galeries Sorbon et Richelieu.

    Quelques nouveaux services :

    - Deux salles d’histoire seront proposées, dont une dédiée à l’Antiquité et au Moyen Age, offrant 30000 documents en accès libre (revues, dictionnaires et encyclopédies, collections de sources et de manuels, grandes études monographiques) et un renseignement bibliographique spécialisé.

    - Une salle de détente sera à votre disposition (distributeurs de boissons chaudes et froides ainsi que restauration rapide).

    - Des visites quotidiennes sont proposées ou peuvent être demandées pour des groupes d’étudiants.

    A bientôt !


    Haut de page
  • Paléographie anglaise

    Christine DUCOURTIEUX, 4 mars 2015

    Le mercredi 5 mars 2014 Marc Smith entamera à l’École pratique des hautes études un
    séminaire d’un semestre de paléographie anglaise, destiné à tous ceux qui ont à lire,
    transcrire ou éditer des textes et documents en langue anglaise des XIVe-XVIIe siècles
    (sans exclure les simples curieux).

    Lieu et horaire : en Sorbonne, escalier E, 1er étage, salle Gaston-Paris (D064), tous les
    mercredis de 9 h à 11 h.

    Affiche


    Haut de page
  • Parution d’"Au prisme du manuscrit : regards sur la littérature française du Moyen Âge (1300-1550)"

    Christophe MASSON, 23 juillet 2019

    Au prisme du manuscrit : regards sur la littérature française du Moyen Âge (1300-1550), éd. par Sandra Hindman & Elliot Adam, Brepols eds., 301 p., 3 ill. n/b + 112 ill. couleur, 5 b/w tableaux, 220 x 280 mm, 2019. ISBN : 978-2-503-56635-1, 125 euro HT

    Ce volume réunit douze contributions de spécialistes issus de différentes disciplines qui ont pour dénominateur commun le fait de considérer l’objet-livre comme un véritable prisme, capable à la fois d’absorber et de réfracter le savoir aussi bien que de distinguer les nuances de son spectre afin d’en permettre l’étude détaillée et approfondie.

    Les essais sont réunis dans quatre sections qui explorent chacune un problème particulier. La première revient sur la primauté de l’auteur sur l’artiste et de l’écrit sur l’image. La deuxième se focalise sur les paramètres qui permettent la survivance du livre après ses premiers lecteurs. La troisième section s’intéresse aux femmes du Moyen Âge et de la Renaissance qui auraient eu un certain rapport à la culture livresque. La dernière section revient enfin sur la question du rapport entre manuscrit et livre imprimé pour étudier l’effet du support sur le texte et sur sa survivance.

    La richesse de cet ensemble d’études réside dans les perspectives nouvelles apportées à la discipline de l’histoire du livre. Ainsi les spécialistes du livre y trouveront les possibilités d’une meilleure compréhension du rôle des manuscrits et des livres à une époque importante, mais malheureusement trop souvent négligée. De même, les spécialistes de la littérature reconnaîtront à ce recueil le mérite de replacer des œuvres dans leur contexte intellectuel, culturel et commercial en prenant en considération les intérêts et les ambitions qui ont pu pousser une communauté à produire, promouvoir et préserver certains textes.

    Table des matières :
    Sandra Hindman — « Avant-propos »
    Deborah McGrady — Introduction. « Entre forme, fonction et sens symbolique »

    1. L’écrivain et l’artiste
    Thomas Le Gouge — Voir la Terre. L’Image du monde de Gossuin de Metz
    Nicholas Herman — Le peintre et le rhétoriqueur : symétrie ou dissemblance ?

    2. Bibliothèques, traduction et circulation des textes
    Patricia Stirnemann — De bouche à oreille. La bibliothèque de l’écrivain
    Marie-Hélène Tesnière — Les emprunts de Louis d’Anjou à la Librairie royale (octobre 1380-mai 1381)
    Mathieu Deldicque — La passion des livres en héritage. Anne de Graville et sa bibliothèque
    Maxence Hermant — Les traductions manuscrites en français pour François Ier

    3. Les femmes et le manuscrit
    Anne-Marie Legaré — Au prisme du féminin. Voir autrement la culture du Moyen Âge
    Olga Karaskova-Hesry — L’image de la duchesse Marie de Bourgogne (1477-1482) dans les oeuvres de Jean Molinet
    Elizabeth L’Estrange — Les Histoires Chaldéennes d’Anne de Graville

    4. Entre manuscrits et imprimés
    Maria Colombo-Timelli — Du manuscrit à l’imprimé. Le cas des « mises en prose »
    Delphine Mercuzot — La Pénitence d’Adam de Colard Mansion. Un texte rare à l’heure de la diffusion en série
    Sylvie Lefèvre — Guillaume Alecis. Une œuvre entre manuscrits et imprimés


    Haut de page
  • Parution de " Au cœur de l’État. Parlement(s) et cours souveraines sous l’Ancien Régime"

    Christophe MASSON, 13 mars 2020

    Éd. Isabelle Brancourt, Classiques Garnier, 2020 (Constitution de la modernité, n° 20). ISBN : 978-2-406-09785-3.

    En trois parties, les dix-huit chapitres de ces actes passent en revue cet objet complexe, du Moyen Âge à la Révolution, sous les angles divers des institutions autant que de la philosophie, du droit, de la religion ou de la société, pour en révéler le caractère de creuset d’une modernité politique.

    Plus d’informations.


    Haut de page
  • Parution de " Commentaire Vulgate des Métamorphoses d’Ovide, Livres I-V"

    Christophe MASSON, 3 mai 2021

    Éd. Frank T. Coulson, Piero Andrea Martina, trad. Piero Andrea Martina, Clara Wille, Classiques Garnier, 2021 (Textes littéraires du Moyen Âge, n° 62 ; Ovidiana textes, n° 2), 822 p. ISBN : 978-2-406-10727. Prix : € 49,00.

    Cet ouvrage propose la première édition et traduction française du commentaire latin dit « Vulgate » des Métamorphoses (Livres I à V). Il donne accès à de précieuses informations sur la compréhension et l’utilisation d’Ovide par les magistri du Moyen Âge (gloses linguistiques, mythologiques et « scientifiques », morales et allégoriques).

    Ouvrage publié avec le concours du Fonds national suisse de la recherche scientifique

    Plus d’informations, accès ouvert et commande.


    Haut de page
  • Parution de " Danser entre ciel et terre Le maître à danser du Quattrocento, sa technique et son art"

    Christophe MASSON, 14 janvier 2020

    Par Ludmila Acone, Classiques Garnier, 2019 (Bibliothèque de la Renaissance, n° 80). ISBN : 978-2-406-09249-0.

    Au Quattrocento, les maîtres à danser Domenico da Piacenza, Antonio Cornazzano et Guglielmo Ebreo da Pesaro, livrent les premiers traités de danse connus en Occident. Véritables humanistes, ils créent un nouveau langage artistique et participent à la mise en place de la société de cour.

    Table des matières et commande


    Haut de page
  • Parution de " Faire société au Moyen Âge. Histoire urbaine des anciens Pays-Bas (1100-1600)"

    Christophe MASSON, 4 février 2021

    Éd. Claire Billen, Bruno Blondé, Marc Boone, Anne-Laure Van Bruaene, Paris, Classiques Garnier, 2021 (Bibliothèque d’histoire médiévale, n° 25), 356 p. ISBN : 978-2-406-10793-4. Prix : € 29,00.

    Favorisés par leur localisation côtière, les anciens Pays-Bas sont un pays de villes en réseaux. Celles-ci présentent une histoire sociale spécifique, marquée par la puissance d’une classe moyenne à la forte identité corporative, qui s’efforça d’y imposer ses intérêts, son idéologie et ses valeurs.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de " La Poésie de circonstance d’Henri d’Avranches. Portrait de l’artiste en souverain"

    Christophe MASSON, 8 janvier 2020

    Édité par Elsa Marguin-Hamon, Paris, Classiques Garnier, 2019 (Recherches littéraires médiévales, n° 29). ISBN : 978-2-406-09540-8. Prix : € 39,00.

    Représentative de l’évolution formelle du vers médiolatin au XIIIe siècle, la poésie de circonstance d’Henri d’Avranches (ca 1190-ca 1160), composée d’une cour à l’autre, offre un écho singulier aux débats et aux controverses politiques qui marquent l’époque.

    Plus d’informations et table des matières.


    Haut de page
  • Parution de " Mediterranean Crossings. Sexual Transgressions in Islam and Christianity (10th-18th Centuries)"

    Christophe MASSON, 21 décembre 2020

    Ed. Umberto Grassi, Rome, Viella, 2020 (Viella Historical Research, 18), 174 p. ISBN : 9788833134628. Prix : € 30,00

    This book investigates the interactions between Muslims and Christians in the late medieval and early modern period from the perspective of sexual and gender transgressions. The first part analyses normative discourses and literary texts in the Arabic, Turkish Ottoman and Spanish worlds, highlighting continuities and fractures. The second part explores concrete interactions between Muslim and Christians, reconstructed through the study of criminal sources from the archives of the Spanish and Portuguese inquisitions.

    The essays collected here reveal to what extent reflecting on sexual and gender non-conformity constitutes a vantage point for reconstructing the cross-cultural interactions between Christianity and Islam in the Mediterranean world. On the one hand, proscribed sexual behaviours and gendered performances opened the possibility for connections in semi-clandestine networks of sociability that would have been inconceivable in other settings. On the other, cross-religious sexual and emotional exchanges sometimes favoured processes of religious hybridisation or the development of skeptic attitudes towards institutionalised faiths.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de " Modus Vivendi. Religious Reform and the Laity in Late Medieval Europe"

    Christophe MASSON, 21 décembre 2020

    Ed. Miri Rubin, Rome, Viella, 2020 (Viella Historical Research, 19), 152 p. ISBN : 9788833137063. Prix : € 39,00.

    Modus Vivendi is a collection of essays by scholars who seek to discover lay men and women within the projects of reform and renewal in later medieval Europe. Religious life was never without change, yet religious orders, preachers, and institutions of learning proclaimed their desire to make religious life more sincere. In doing so, they occasionally developed a mission to lay people alongside professional religious. Such encounters with the laity – through the writing of theology in the vernacular, in the delivery of charismatic preaching, in the operation of inquisition into heresy, in the composition of new liturgies, and through networks of patronage – created modes of living religion – modus vivendi – of creativity as well as discipline. They contributed to religious life beyond the routine provisions of parish life, and often included women in novel ways.

    Modus Vivendi spans European regions across the period 1350-1500 in its studies, based on texts, objects, and images which have been little studied so far.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de " Perceval le Galloys en prose (Paris, 1530). Chapitres 94-110"

    Christophe MASSON, 4 février 2021

    Éd. Maria Colombo Timelli, Paris, Classiques Garnier, 2021 (Textes littéraires du Moyen Âge, n° 61 ; Mises en prose, n° 9), 254 p. ISBN : 978-2-406-11076-7. Prix : € 28,00.

    Cette édition de Perceval le Galloys en prose (Paris, 1530) met à la disposition des lecteurs un texte jusqu’ici inconnu : particulièrement fidèle à ses modèles en vers, celui-ci constitue l’un des derniers témoignages de la réception du roman arthurien au XVIe siècle.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de " Saintetés politiques du IXe au XVIIIe siècle. Autour de la Lotharingie-Dorsale catholique"

    Christophe MASSON, 13 février 2020

    Édité par Sylvène Édouard, Paris, Classiques Garnier, 2020 (Rencontres, n° 435 ; Histoire religieuse, n° 1). ISBN : 978-2-406-09648-1. ISSN : 2103-5636.

    Ce volume, consacré aux Saintetés politiques autour de la Lotharingie-Dorsale catholique (ANR LODOCAT), du IXe au XVIIIe siècle, éclaire les enjeux politiques de la sacralisation de l’espace par la sainteté comme instrument du ou des pouvoirs religieux et laïques.

    Table des matières et commande.


    Haut de page
  • Parution de " Traire de latin et espondre. Études sur la réception médiévale d’Ovide"

    Christophe MASSON, 4 février 2021

    Éd. Craig Baker, Mattia Cavagna, Elisa Guadagnini, Paris, Classiques Garnier, 2021 (Rencontres, n° 477 ; Ovidiana, n° 2), 375 p. ISBN : 978-2-406-10508-4. Prix : € 29,00.

    Les contributions à ce volume explorent la réception médiévale d’Ovide dans les domaines latin, catalan, français et italien. Elles invitent à nuancer l’opposition entre latin et vernaculaire au profit d’une vision plus complexe des rapports entre texte, traduction et glose.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de " Un commentaire médiéval aux Métamorphoses. Le Vaticanus Latinus 1479, Livres I à V"

    Christophe MASSON, 23 novembre 2020

    Éditrice scientifique : Ciccone (Lisa) ; Traductrice : Possamai-Pérez (Marylène) ; Traductrice adjointe : Deleville (Prunelle), Paris, Classiques Garnier, 2020 (Textes littéraires du Moyen Âge, n° 56 ; Ovidiana textes, n° 1). 942 p. ISBN : 978-2-406-10535-0.

    Édition et traduction du ms. Vat. Lat. 1479 (commentaire aux Métamorphoses, L. I à V), cet ouvrage donne accès à de précieuses informations sur la compréhension et l’utilisation d’Ovide par les magistri du Moyen Âge (gloses linguistiques, mythologiques et « scientifiques », morales et allégoriques).

    Plus d’informations, téléchargement et commande.


    Haut de page
  • Parution de "A Companion to Byzantine Science"

    Christophe MASSON, 28 janvier 2020

    Ed. Stavros Lazaris, Leyde-Boston, Brill, 2020 (Brill’s Companions to the Byzantine World, 6). ISBN : 978-90-04-41460-0 . Prix : € 240.

    Science in Byzantium has rarely been systematically explored. A first of its kind, this collection of essays highlights the disciplines, achievements, and contexts of Byzantine science across the eleven centuries of the Byzantine empire. After an introduction on science in Byzantium and the 21st century, and a study of Christianization and the teaching of science in Byzantium, it offers a comprehensive and up-to-date survey of the scientific disciplines cultivated in Byzantium, from the exact to the natural sciences, medicine, polemology, and the occult sciences. The volume showcases the diversity and vivacity of the varied scientific endeavours in the Byzantine world across its long history, and aims to bring the field into broader conversations within Byzantine studies, medieval studies, and history of science.

    Contributors are Fabio Acerbi, Anne-Laurence Caudano, Gonzalo Andreotti Cruz, Katerina Ierodiakonou, Herve Inglebert, Stavros Lazaris, Divna Manolova, Maria K. Papathanassiou, Inmaculada Pérez Martín, Thomas Salmon, Ioannis Telelis, Anne Tihon, Alain Touwaide, Arnaud Zucker.

    More information.


    Haut de page
  • Parution de "Actualité de l’humanisme. Mélanges offerts à Serge Stolf"

    Christophe MASSON, 1er février 2021 | 4 février 2021

    Éd. Patrizia De Capitani, Cécile Terreaux-Scotto, Paris, Classiques Garnier, 2020 (Rencontres, n° 449), 356 p. ISBN : 978-2-406-09603-0. Prix : € 32,00.

    Ces Mélanges sont offerts à Serge Stolf, spécialiste de l’humanisme italien et professeur émérite à l’université Grenoble Alpes. L’humanisme est vu ici comme une attitude mentale mettant au centre de ses préoccupations la nature humaine et la relation de l’homme avec le monde qui l’entoure.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Alle origini del welfare. Radici medievali e moderne della cultura europea dell’assistenza"

    Christophe MASSON, 28 janvier 2021

    Éd. Gabriella Piccinni, Rome, Viella, 2020 (I libri di Viella, 376), 660 p. ISBN : 9788833137346. Prix : € 58,00.

    L’assistenza, le forme di protezione sociale e di credito soli­dale hanno, in Europa, radici antiche che trovano il loro fon­damento nel medioevo e nella prima età moderna. Fu allora, infatti, che si sperimentarono strumenti nuovi per far fronte alle debolezze prodotte prima da una tumultuosa crescita e poi da una lunga recessione. In Italia, in particolare, una serie di nuove pratiche e di sensibilità si tradussero in un poderoso sforzo per dare forma di sistema alle politiche di contrasto al disagio sociale. Si crearono così le basi perché nascessero o si rinnovassero istituti con funzione di lotta agli effetti delle crisi sulla popolazio­ne più fragile : ospedali, ceppi, confraternite, corporazioni, enti elemosinieri, Misericordie, lebbrosari, brefotrofi, Monti di Pietà, che ricoprirono un ruolo a mano a mano più importante come risposta pubblica, cioè sociale, al bisogno. Gli studi rac­colti in questo volume sono inquadrati nella storia profonda di quell’insieme di istituti giuridici, di politiche, di strutture operative e culture che chiamiamo oggi welfare system.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Annliese Nef, Révolutions islamiques. Émergences de l’Islam en Méditerranée (VIIe-Xe siècle)"

    Christophe MASSON, 4 mai 2021

    École française de Rome, 2021 (Lectures méditerranéennes), 236 p. ISBN : 9782728314881. Prix : € 15,00.

    Comment comprendre l’émergence du monde islamique aux VIIe-Xe siècles ? L’empire islamique est-il le dernier des grands empires antiques ou au contraire le premier empire médiéval ? Cet ouvrage propose de dépasser l’opposition entre rupture et continuité. Si l’empire islamique emprunte à l’existant, il engage aussi la création d’un monde nouveau, fruit d’une révolution symbolique inscrite dans un temps long. Ce processus révolutionnaire accompagne les conquêtes et produit des répliques dans les régions nouvellement intégrées qui, en retour, co-produisent ce monde nouveau. Une attention particulière est portée ici sur l’Occident islamique, trop souvent encore considéré comme périphérique, et sur la nature de la révolution shiite fatimide que cette région a connue au Xe siècle.

    Annliese Nef est professeur d’histoire médiévale à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Spécialiste de la Méditerranée islamique, elle a publié notamment : Conquérir et gouverner la Sicile islamique aux XIe et XIIe siècles, Rome, 2011, et plus récemment un livre remarqué, L’Islam a-t-il une histoire ? Du fait religieux comme fait social, Bordeaux, 2017.

    Plus d’information et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Arnold Esch, Roma dal Medioevo al Rinascimento (1378-1484)"

    Christophe MASSON, 1er mars 2021

    Trad. Maria Paola Arena Samonà, Rome, Viella, 2021 (La storia. Temi, 81), 416 p. ISBN : 9788833134536. Prix : € 35,00.

    Arnold Esch ricostruisce magistralmente uno degli snodi più importanti della storia di Roma : il passaggio dalla città del tardo Medioevo a quella, affascinante, del Rinascimento. Il secolo che inizia con il Grande Scisma (1378) e si chiude, in pieno Rinascimento, alla fine del pontificato di Sisto IV (1484) è un secolo decisivo : il papa diventa padrone della città ribelle e la vita sociale ed economica ruota sempre più intorno alla sua corte. Gli umanisti diffondono uno sguardo nuovo sull’antichità. La vita religiosa acquista sfumature inedite grazie ai pellegrini che accorrono in città negli anni santi e alla crescente pietà laica femminile. La vivace attività edilizia e l’intensa committenza artistica di papi e cardinali rinnovano l’aspetto di Roma e la sua attrattiva.

    La storia di Roma, in quanto capitale della cristianità, assume una dimensione ulteriore : è storia di una città e allo stesso tempo storia mondiale. Continuando la lunga tradizione della storiografia tedesca su Roma, Arnold Esch ripercorre con maestria questa trasformazione, che è insieme ecclesiastica, sociale, economica e culturale.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Art et économie en France et en Italie au XIVe siècle. Prix, valeurs, carrières"

    Christophe MASSON, 29 janvier 2021

    Éd. Nicolas Bock et Michele Tomasi, Lausanne, Université de Lausanne 2020 (Études de Lettres, 314), 176 p. ISBN : 978-2-940331-75-8. Prix : CHF 22 (20 pour les étudiants).

    Ce volume invite à se jouer des frontières disciplinaires et à s’aventurer sur un terrain encore trop peu exploré pour le XIVe siècle, l’un des plus grands siècles de l’art européen. Les contributions réunies ici éclairent les rapports entre art, économie et société à l’aide de quelques études de cas, en adoptant différentes démarches : de la microanalyse de la production d’un seul artiste à la réflexion sur l’organisation de toute la chaîne de valeur, de la fabrication jusqu’aux réseaux de commerce et d’échange de marchandises artistiques. De Giotto à l’orfèvre parisien Jean le Braelier, d’Avignon à Naples en passant par Majorque, en abordant des tableaux, des monuments funéraires, des fresques, des lambrissages en bois précieux et même un faldistoire royal, les auteurs s’interrogent sur l’impact des facteurs économiques sur la création artistique. Ces articles ouvrent ainsi le débat en montrant l’intérêt d’enquêtes qui osent franchir les limites entre histoire de l’art, histoire sociale et histoire économique, afin d’appréhender de manière globale les conditions d’élaboration et de réception des œuvres.

    Table des matières
    Nicolas Bock, Michele Tomasi — À propos de ce livre
    Étienne Anheim — The consumption of Italian paintings in Avignon in the 14th century
    Damien Cerutti — Giotto & Cie. Stratégies entrepreneuriales et coûts décoratifs de cha-pelles funéraires dans la Florence des années 1330
    Paola Vitolo — Spese della morte : investimenti per l’aldilà (e per l’al di qua) e pratica artis-tica (Italia, XIV secolo). Studi sull’economia funeraria, primi appunti
    Doron Bauer — La peste noire et la rémunération des peintres au Royaume de Majorque
    Giampaolo Distefano — Sur Jean le Braelier, « aurifabro Parisiensi » et « varlet de chambre du Roy » Jean le Bon : art et économie
    Alain Salamagne — Le bois dit de Danemarche dans le décor de la demeure aristocratique vers 1400
    Michele Tomasi — Prix des œuvres et appréciation esthétique à la fin du XIVe siècle en France : quelques remarques à partir des chroniques de Jean Froissart et Michel Pintoin

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Autour du Graal. Questions d’approche(s)"

    Christophe MASSON, 7 janvier 2021

    Éd. Susanne Friede, Paris, Classiques Garnier, 2020 (Rencontres, n° 466 ; Civilisation médiévale, n° 39), 297 p. ISBN : 978-2-406-10429-2.

    Cet ouvrage propose un ensemble d’approches actuelles des textes médiévaux appartenant à la matière du Graal : théologique, thématique, narratologique, matérielle et historique. Les neuf contributions et l’introduction permettent d’accéder à un univers textuel que nous sommes toujours loin d’avoir exploré exhaustivement.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Benoît Grévin, La Première Loi du royaume. L’acte de fixation de la majorité des rois de France (1374)"

    Christophe MASSON, 4 février 2021

    Préface d’Olivier Mattéoni, Paris, Classiques Garnier, 2021 (Histoire du droit, n° 9), 615 p. ISBN : 978-2-406-09902-4. Prix : € 29,00.

    La Première Loi du royaume analyse la loi de fixation de la majorité des rois de France à quatorze ans (1374). Elle en dévoile les sources juridiques, théologiques, historiques et philosophiques inconnues et les mécanismes conceptuels extraordinairement complexes qui présidèrent à sa création.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Boèce au fil du temps. Son influence sur les lettres européennes du Moyen Âge à nos jours"

    Christophe MASSON, 28 août 2019

    Dir. : Sophie Conte, Alicia Oïffer-Bomsel, María Elena Cantarino-Suñer, Classiques Garnier, 2019. 34 euros, 651 pages. ISBN : 978-2-406-08665-9

    Référence essentielle depuis le Moyen Âge pour les intellectuels européens, l’œuvre de Boèce contribua à l’universalisation des savoirs. Ce volume collectif met en lumière l’héritage culturel de ce grand classique de l’Antiquité, figure exemplaire de l’éclectisme scientifique.

    Table des matières.

    Résumé des contributions.


    Haut de page
  • Parution de "Book Conservation and Digitization : The Challenges of Dialogue and Collaboration"

    Christophe MASSON, 20 octobre 2020

    Ed. Albert Campagnolo, Amsterdam, ARC Humanities Press, 2020. ISBN : 9781641890533. Prix : € 109.

    The successful transmediation of books and documents through digitization requires the synergetic partnership of many professional figures, that have what may sometimes appear as contrasting goals at heart. On one side, there are those who look after the physical objects and strive to preserve them for future generations, and on the other those involved in the digitization of the objects, the information that they contain, and the management of the digital data. These complementary activities are generally considered as separate and when the current literature addresses both fields, it does so strictly within technical reports and guidelines, concentrating on procedures and optimal workflow, standards, and technical metadata. In particular, more often than not, conservation is presented as ancillary to digitization, with the role of the conservator restricted to the preparation of items for scanning, with no input into the digital product, leading to misunderstanding and clashes of interests. Surveying a variety of projects and approaches to the challenging conservation-digitization balance and fostering a dialogue amongst practitioners, this book aims at demonstrating that a dialogue between apparently contrasting fields not only is possible, but it is in fact desirable and fruitful. Only through the synergetic collaboration of all people involved in the digitization process, conservators included, can cultural digital objects that represent more fully the original objects and their materiality be generated, encouraging and enabling new research and widening the horizons of scholarship.

    Contents
    Introduction
    Part One : Books as Objects and Their Digitization
    Chapter 1 : Understanding the Artifactual Value of Books
    Chapter 2 : Conservation and Digitization : A Difficult Balance ?
    Part Two Conservation and Digitization in Practice
    Chapter 3 : Conservation towards Large-Scale Digitization at the Vatican Library, Ángela Núñez Gaitán, Head of Conservation, Vatican Apostolic Library
    Chapter 4 : Large-Scale Digitization at The National Archives, Catt Baum, formerly Senior Conservation Manager—Digitization Services, The National Archives
    Chapter 5 : British Library/Qatar Foundation Partnership and the Digitization Project : A Case Study about Conservation Processes within Mass Digitization of Library Material, Flavio Marzo, formerly Conservation Manager, British Library/Qatar Foundation Partnership, British Library
    Chapter 6 : The Digitization of Medieval Western Manuscripts at the Wellcome Library, Stefania Signorello, Conservator, Wellcome Library
    Chapter 7 : Caring for the Object during Digitization of Written Heritage : The Strategy of the Herzog August Library Wolfenbüttel, Almuth Corbach, Head of Collection Care and Conservation, Herzog August Bibliothek
    Chapter 8 : The Great Parchment Book Project, Caroline De Stefani, Conservation Studio Manager, and Philippa Smith, Head of Collections, London Metropolitan Archives
    Chapter 9 : The Development of the Language of Bindings Thesaurus, Athanasios Velios and Nicholas Pickwoad, Directors, Ligatus Research Centre, University of the Arts London
    Chapter 10 : Spectral Imaging to Aid Preservation and Conservation of Cultural Heritage, Fenella G. France, Chief, Preservation Research and Testing Division, Library of Congress
    Chapter 11 : Multispectral Imaging for Special Collection Materials, Michael B. Toth, President and Chief Technology Officer, R. B. Toth Associates
    Part Three : Conservators and Digitization Experts in Dialogue
    Chapter 12 : The Digitization of Manuscripts from the Point of View of a Book Conservator, Abigail B. Quandt, Head of Book and Paper Conservation, the Walters Art Museum
    Chapter 13 : Implementing Advanced Digital Imaging Research in Cultural Heritage : Building Relationships between Conservators and Computational Imaging Scientists, Melissa Terras, Professor of Digital Cultural Heritage, University of Edinburgh
    Chapter 14 : Coda : Concluding Thoughts on Digital Surrogates
    Bibliography
    Related Tiles

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Caïn et Abel (Graphè, t. XXIX)"

    Christophe MASSON, 15 mars 2021

    Il n’est de fratrie biblique plus célèbre que celle de Caïn et Abel. Le frère aîné tue son cadet par jalousie. Fondateur et primordial, le récit met en scène la naissance de la violence et pose de manière crue la question des relations familiales, de la place de l’autre dans sa différence et de l’égalité des chances. Le texte hébreu est complexe, voire lacunaire ; l’épisode a néanmoins connu, jusqu’à aujourd’hui, une grande postérité. Même si la figure de Caïn a suscité une attention plus grande, en raison de la place que lui accorde le livre de la Genèse, ce vingt-neuvième volume de la collection Graphè s’intéresse aux deux protagonistes, sous la thématique des frères ennemis. Ils incarnent des valeurs opposées et paradoxales. Abel a reçu la bénédiction divine mais meurt ; Caïn, dont le signe sur le front rappelle son crime, reste en vie et, bien qu’exilé, connaît une descendance nombreuse. Autant de questionnements sur le rapport à la différence, sur le fondement d’une société et son sens de la justice.Les douze études rassemblées retracent les différentes étapes de l’interprétation du premier meurtre de l’histoire humaine, à partir d’une analyse approfondie de la péricope vétérotestamentaire (Gn 4, 1-16). D’Ambroise de Milan à Alain Mabanckou, du roman médiéval à la réhabilitation de Caïn sous la plume des Romantiques, durant les guerres de religion comme sous la Restauration, dans les littératures française (Du Bartas, Legouvé, Baudelaire, Sue...), francophone (Monique LaRue, Garcia Couturier), italienne (Salvatore Niffoi) et espagnole (Miguel de Unanumo), auteurs et artistes (F.-B. Hoffman, R. Kreutzer, G. Doré, L. Moynet) n’ont cessé d’interroger l’antagonisme entre les deux frères, quitte à modifier sensiblement la représentation traditionnelle du meurtrier et de sa victime.

    Table des matières
    Jean-Marc VERCRUYSSE, Préface
    André WÉNIN, Caïn et Abel. Un récit, des lectures
    Gérard NAUROY, Ambroise de Milan face à l’histoire de Caïn et Abel ou l’art du détournement en exégèse
    Adeline LATIMIER-IONOFF, La lignée des traîtres et des belliqueux : Caïn et Abel dans le roman médiéval
    Vanessa OBERLIESSEN, Le personnage de Caïn dans la Seconde Sepmaine de Guillaume de Saluste Du Bartas
    Paola PERAZZOLO, La mise en scène de La Mort d’Abel, du siècle des Lumières à la Restauration
    Maya HADEH, Lecture de Caïn et Abel chez Charles Baudelaire : du mythe biblique au mythe personnel
    Pierre-Emmanuel MOOG, Caïn, gardien de son frère ? Quand l’iconographie suscite une relecture du texte, de la violence à l’intériorité
    Magalie MYOUPO, Réminiscences des figures de Caïn et d’Abel dans Le Juif Errant d’Eugène Sue
    Jean-Luc LIEZ, Le Sacrifice de Caïn et Abel de Léon Moynet (1818-1892) : un jalon de la commémoration eucharistique dans l’art champenois (XIIe-XIXe siècle)
    Catherine d’HUMIÈRES, D’un siècle à l’autre, d’un pays à l’autre. Le mythe de Caïn et Abel chez Unamuno et Niffoi
    Anna ŻURAWSKA, Les figures de Caïn et Abel dans les littératures québécoise et acadienne : L’Œil de Marquise de Monique LaRue et Chacal, mon frère de Garcia Couturier
    Laurence OLIVIER-MESSONNIER, Caïn et Abel en Afrique ou l’expansion du récit biblique par Alain Mabanckou

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Caroline Chevalier-Royet, Les Livres des Rois dans l’empire carolingien Exégèse et actualité"

    Christophe MASSON, 10 mai 2021

    Classiques Garnier, 2021 (Bibliothèque d’histoire médiévale, n° 26), 602 p. ISBN : 978-2-406-10814-6. Prix : € 59,00.

    La lecture des commentaires carolingiens des livres des Rois – deux recueils anonymes et trois commentaires suivis de Claude de Turin, Raban Maur et Angélome de Luxeuil, composés entre 800 et 840 – éclaire les méthodes de ces exégètes et leur vision du monde, notamment leur conception du pouvoir terrestre.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Cécile Troadec, Roma crescit. Une histoire économique et sociale de Rome au XVe siècle"

    Christophe MASSON, 6 novembre 2020

    Bibliothèque des Écoles françaises d’Athènes et de Rome 385
    Rome : École française de Rome, 2020
    ISBN : 978-2-7283-1402-7
    555 p., ill. n/b

    Comment une société s’adapte-t-elle aux changements de conjoncture ? C’est à cette question que tente de répondre ce livre, en prenant pour laboratoire la Rome du Quattrocento. Impulsée par le retour du pape et de la Curie, la croissance économique s’accompagne d’une accentuation des inégalités sociales. En associant approche macro-économique et micro-histoire, ce livre interroge les conditions de possibilité de la croissance : l’attractivité d’une capitale, un semi-dirigisme économique, l’adaptation des acteurs qui saisissent les nouvelles opportunités d’enrichissement offertes par un marché urbain en pleine expansion. En replaçant Rome dans une histoire plus large, celle des villes de l’Italie renaissante, cet ouvrage démontre comment la compétition sociale au sein d’une ville de cour a provoqué un profond changement social que donnent à voir l’évolution des pratiques matrimoniales, des règles de l’héritage, des manières d’habiter et la construction des mémoires familiales.

    Cécile Troadec agrégée d’Histoire, est ancienne élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm et ancienne membre de l’École française de Rome. Ses recherches portent sur les économies et les sociétés urbaines de l’Italie tardo-médiévale, notamment sur les mobilités et l’accueil des étrangers.

    Plus d’information et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Christianity and War in Medieval East Central Europe and Scandinavia"

    Christophe MASSON, 30 mars 2021

    Éd. Carsten Selch Jensen, Radosław Kotecki, Stephen Bennett, Arc Humanities Press, 2021 (Beyond Medieval Europe), 306 p. ISBN : 9781641891332. Prix : € 105.

    This collaborative collection provides fresh perspectives on Christianity and the conduct of war in medieval East Central Europe and Scandinavia, investigating the intersection between religion, culture, and warfare in territories that were only integrated into Christendom in the Central Middle Ages. The contributors analyze cultures that lay outside Charlemagne’s limes and the frontiers of the Byzantine Empire, to consider a region stretching from the Balkans to the Baltic and Scandinavia.
    The volume considers clerics as military leaders and propagandists, the role of Christian ritual and doctrine in warfare, and the adaptation and transformation of indigenous military cultures. It uncovers new information on perceptions of war and analyzes how local practices were incorporated into clerical narratives, enabling the reader to achieve a complete understanding of the period.

    Contents
    List of Abbreviations
    1. Christianity and War in Medieval East Central Europe and Scandinavia – An Introduction, Radosław Kotecki, Carsten Selch Jensen, and Stephen Bennett
    Part I : The Church and War
    2. The Role of the Dalmatian Bishops and Archbishops in Warfare during the Twelfth and Thirteenth Centuries : A Case Study on the Archbishops of Split, Judit Gál
    3. Thirteenth-Century Hungarian Prelates at War, Gábor Barabás
    4. The Image of “Warrior-Bishops” in the Northern Tradition of the Crusades, Sini Kangas
    5. Memory of the “Warrior-Bishops” of Płock in the Writings of Jan Długosz, Jacek Maciejewski
    6. Preachers of War : Dominican Friars as Promoters of the Crusades in the Baltic Region in the Thirteenth Century, Johnny Grandjean Gøgsig Jakobsen
    7. Depictions of Violence in Late Romanesque Mural Paintings in Denmark, Martin Wangsgaard Jürgensen
    Part II : Religion in War, and its Cultural Expressions
    8. Religious Rituals of War in Medieval Hungary under the Árpád Dynasty, Dušan Zupka
    9. Pious Rulers, Ducal Clerics, and Angels of Light : “Imperial Holy War” Imagery in Twelfth-Century Poland and Rus’, Radosław Kotecki
    10. Religion and War in Saxo Grammaticus’s Gesta Danorum : The Examples of Bishop Absalon and King Valdemar I, Carsten Selch Jensen
    11. Rhetoric of War : The Imagination of War in Medieval Written Sources (Central and Eastern Europe in the High Middle Ages), David Kalhous and Ludmila Luňáková
    12. Civil War as Holy War ? Polyphonic Discourses of Warfare during the Internal Struggles in Norway in the Twelfth Century, Bjørn Bandlien
    13. Martyrdom on the Field of Battle in Livonia during Thirteenth-Century Holy Wars and Christianization : Popular Belief and the Image of a Catholic Frontier, Kristjan Kaljusaar
    14. Orthodox Responses to the Baltic Crusades, Anti Selart
    Notes on Editors and Contributors
    Selected Bibliography
    Index

    Plus d’information et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Claude Jeay, Louis XI ou l’exercice du pouvoir - Gouverner par la signature"

    Christophe MASSON, 7 mai 2021

    Éditions du CTHS, 2021(CTHS Histoire, n° 65), 240 p. ISBN : 978-2-7355-0918-8. Prix : € 28,00.

    S’intéresser aux documents produits par Louis XI et son entourage – secrétaires, conseillers, chambellans, familiers – fait apparaître la pratique de gouvernement dans toute sa complexité. Quels sont les grands desseins du roi ? Ses ambitions dans les domaines de l’économie, ou la réforme de l’armée ? Réussit-il à atteindre ses objectifs ? Comment fait-il face à la contrainte, à la menace, voire au péril ? Autant de questions auxquelles le présent ouvrage esquisse des réponses. Se dessine un roi pragmatique, qui fait son affaire des circonstances et des aléas du quotidien, navigue à vue aussi parfois, tout en s’efforçant de transposer en actes ses grands desseins. La circulation de l’information constitue déjà un enjeu majeur au temps de Louis XI qui, par méfiance autant que par calcul, se préoccupe du contrôle de l’information, pratiquant au besoin la désinformation.

    Claude JEAY est archiviste paléographe et actuel directeur des Archives départementales d’Ille-et-Vilaine. Il est professeur d’histoire du Moyen Âge à l’École d’histoire de la Sorbonne (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), président de la section Histoire et philologie des civilisations médiévales du CTHS

    Préface d’Olivier Matteoni.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Communitas regni. La "communauté de royaume" de la fin du Xe siècle au début du XIVe siècle (Angleterre, Écosse, France, Empire, Scandinavie)"

    Christophe MASSON, 10 décembre 2019

    Édité par Dominique Barthélemy, Isabelle Guyot-Bachy, Frédérique Lachaud, Jean-Marie Moeglin, Paris, Presses Sorbonne Université, 2019, 352 p., 34,00 €. ISBN : 979-10-231-0613-8.

    Les historiens médiévistes hésitent à parler d’État ou de nation quand ils évoquent les entités politiques du Moyen Âge central ; quand il s’agit de désigner une entité politique correspondant à une province, le terme royaume – parfois même en l’absence d’un roi – est moins conflictuel. Existait-il pour autant des communautés politiques spécifiques à l’échelle des royaumes, des « communautés de royaume » ? D’ailleurs, dans plusieurs régions d’Occident, l’usage du syntagme communitas regni caractérisait plutôt la terminologie des programmes politiques des mouvements d’opposition au roi. Les contributions réunies dans ce volume prennent toutefois appui sur cette notion pour proposer un questionnement renouvelé des fondements politiques d’une partie de l’Occident médiéval (Scandinavie, Empire, France, Angleterre et Écosse, pays tchèques), afin de comprendre ce qui en faisait la singularité.

    Plus d’informations et table des matières.


    Haut de page
  • Parution de "Construire la légitimité politique de l’Antiquité à nos jours"

    Christophe MASSON, 4 février 2021

    Éd. Paul Cormier, Xavier Gilly, Michaël Girardin, Paris, Classiques Garnier, 2021 (Travaux du Centre d’études supérieures de la Renaissance, n° 6), 398 p. ISBN : 978-2-406-10425-4. Prix : € 39,00.

    Cet ouvrage explore sur le temps long la boîte à outils des dominants en quête de légitimité. Il met en évidence des continuités historiques fortes et montre que la légitimation, ce parcours visant à construire la légitimité politique, reste toujours une expérimentation et une prise de risque.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Damien Boquet, Sainte vergogne. Les privilèges de la honte dans l’hagiographie féminine au XIIIe siècle"

    Christophe MASSON, 22 septembre 2020

    Paris, Classiques Garnier, 2020, 551 p. ISBN : 978-2-406-10315-8, ISSN : 2490-8460, DOI : 10.15122/isbn.978-2-406-10317-2

    Peut-on concevoir une société plus étrange que celle qui fait de la honte un objet à la fois de répulsion et de désir ? L’auteur interroge ce paradoxe médiéval en explorant les récits de vie d’une quinzaine de saintes femmes du XIIIe siècle sous l’angle d’une anthropologie historique des émotions.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Daphna Ephrat, Sufi Masters and the Creation of Saintly Spheres in Medieval Syria"

    Christophe MASSON, 30 mars 2021

    Arc Humanities Press, 2021 (Medieval Islamicate World), 163 p. ISBN : 9781641892087. Prix : € 89.

    This book explores the creation of saintly spheres surrounding Sufi masters who functioned as embodiments of Islamic sainthood and imprinted their tangible mark on the land. Situated in the Syrian milieu of the counter-crusader period that was marked by intense religious excitement and re-sanctification of the landscape, the study centres on the role of Sufi saints as revivers of the prophetic legacy and as patrons of fellow believers, and their association with the glorious history of ancient Syrian cities and the expanding sacred landscape. Based upon a variety of literary sources, including hitherto unexplored saintly vitas, the investigation aims to contribute to an understanding of the process through which the religious and charismatic leadership of the venerated shaykhs was sustained and diffused, and their holiness emplaced and commemorated.

    Plus d’information et commande.


    Haut de page
  • Parution de "De Medio Aevo, t. XIII, Animales, bestias y monstruos : Realidad y fantasía en las representaciones zoomórficas en la Edad Media"

    Christophe MASSON, 24 janvier 2020

    Accessible en accès libre ici.


    Haut de page
  • Parution de "Dhuoda, belle-fille de saint Guilhem et autres femmes d’exception au Moyen Âge"

    Christophe MASSON, 1er février 2021

    Éd. Martin Gravel, Jean Meyers, Claudie Duhamel-Amado, Emanuelle Santinelli-Foltz, Danièle Iancu-Agou, Saint-Guilhem-le-Désert, Éditions Guilhem, 2021. ISBN : 9791093817002. Prix : € 18.

    Cinq médiévistes de renom nous font découvrir des femmes qui exerçaient pouvoir, influence et qui étaient respectées dans la société. Jean Meyers, nous décrit la comtesse Dhuoda, une des premières femmes écrivaines dont l’œuvre nous est parvenue. Il nous révèle une mère dont le traité d’éducation est émaillé de considérations politiques hardies sur les puissants de son temps. Emmanuelle Santinelli nous raconte l’importance et l’autorité de la princesse Liégearde qui, au gré de ses deux mariages et de ses deux veuvages, participe au jeu des alliances familiales au service des hommes. Comme une toile de fond à la vie de ces personnalités exceptionnelles, Martin Gravel s’attache à nous décrire la formation, la recomposition et la réalité mouvante des jeux politiques princiers. Du Languedoc il en sera question avec ces femmes de l’aristocratie guilhemide dont Claudie Duhamel-Amado nous conte le destin dans le contexte d’une orientation agnatique des transmissions des castra et des bourgs fortifiés. Enfin, Danièle Iancu évoque pour nous la place des femmes juives à la fin du Moyen Âge en Provence ; les temps forts qui ponctuent leurs vies aux côtés des hommes. Finalement, cet ouvrage nous fait découvrir l’influence des femmes de l’aristocratie impliquées dans la société médiévale. Voilà de quoi nuancer la notion de « mâle Moyen Âge » chère à Georges Duby, notion fondée pour l’essentiel sur des textes littéraires et religieux tendant à présenter un portrait idéalisé de la société.

    Martin Gravel est Maitre de Conférences en histoire médiévale, Jean Meyers est Professeur de langue et littérature latine, Claudie Duhamel-Amado, Ingénieur de Recherche, Emmanuelle Santinelli-Foltz, Maître de Conférences en Histoire médiévale Danièle Iancu-Agou, Directeur de Recherche.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Emmanuel de Crouy-Chanel, Le canon au Moyen Âge et à la Renaissance (1338-1559)"

    Christophe MASSON, 8 novembre 2020

    Tours, Presses universitaires François Rabelais, 2020. 21 x 28 cm, 544 pages, Nombreuses illustrations, tout couleur. ISBN : 978-2-86906-749-3. Prix : 70 €.

    En deux siècles, du début de la guerre de Cent ans jusqu’aux guerres d’Italie, le canon va radicalement transformer l’art militaire et changer le cours de l’histoire des États européens. Des premiers tonnoires, tout juste bons à projeter des traits incendiaires, jusqu’aux canons de batteries à boulet de fer, pulvérisant en quelques heures des murs de plusieurs mètres d’épaisseurs, l’histoire du canon au Moyen Âge et à la Renaissance est riche, variée, bien loin de l’image d’Épinal des bombardes démesurées et inefficaces.

    Renouvelant l’histoire de l’artillerie médiévale, cet ouvrage identifie les étapes de cette évolution en France du Nord, démêle les pièges d’un vocabulaire foisonnant (qui n’est pas le même, par exemple, pour l’artillerie royale française et l’artillerie ducale bourguignonne), montre l’impact de la nouvelle arme sur la guerre de siège, la guerre en campagne et la guerre sur mer.Cette clarification sera précieuse aux historiens de l’architecture, cherchant à comprendre l’évolution de la fortification de transition, aux historiens de l’État, voulant mesurer l’enjeu de la nouvelle arme pour les structures administratives des États modernes en cours de constitution, et, de manière générale, pour tous les passionnés d’histoire du Moyen Âge ou de la Renaissance.

    Emmanuel de Crouy-Chanel est professeur de droit public à l’université de Picardie-Jules Verne et chercheur à l’Institut de recherches juridiques de la Sorbonne. Il mène aussi une activité de recherche en histoire de l’artillerie et des administrations militaires, entre le XIVe et le XVIe siècle. Il est aujourd’hui l’un des meilleurs spécialistes de la question en Europe.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Francesca Soffientino, Manfredi committente. Fonti e opere"

    Christophe MASSON, 1er mars 2021

    Rome, Viella, 2021 (I libri di Viella. Arte), 288 p., 16 ill. ISBN : 9788833134710. Prix : € 32,00.

    Manfredi di Svevia – principe di Taranto e poi re di Sicilia – fu oggetto di una feroce damnatio memoriae già in vita e ha poi ricevuto una minima attenzione in ambito storico.

    Ciononostante una rivalutazione storica e storico-artistica di questo sovrano è possibile attraverso l’impiego di un metodo di ricerca basato principalmente sullo studio delle fonti letterarie e sull’analisi del materiale artistico superstite. Da questa sinergia emerge un ritratto inedito del giovane sovrano, che fu particolarmente attivo in ambito artistico nella promozione di specifiche tecniche come l’architettura, la pittura su legno o la miniatura, capaci di veicolare in ambito monumentale e privato le sue ambizioni e rivendicazioni politiche, e si distinse anche come sostenitore di generi quali la musica, il canto e la poesia che presso la corte sveva rivestivano un ruolo importante.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Franco Cazzola, Uomini e fiumi. Per una storia idraulica ed agraria della bassa pianura del Po (1450-1620)"

    Christophe MASSON, 7 avril 2021

    Rome, Viella, 2021 (I libri di Viella, 380), 432 p. ISBN : 9788833137452. Prix : € 38,00.

    Il Po, massimo fiume italiano, con i tributari delle Alpi e dell’Appennino, ha edificato nei secoli la valle padana, terra dove oggi si concentra una grande parte della produzione agricola italiana. Le zone più produttive sono oggi le « terre basse », un tempo paludi e acquitrini, dove i fiumi divagavano a piacimento. Qui la fatica umana è stata nel tempo capace di domare le loro acque con fragili argini di terra e di prosciugare con canalizzazioni le « zone umide » per ricavarne terra coltivabile.

    Questo libro concentra l’indagine su un periodo, tra 1450 e 1620, durante il quale massimo fu lo sforzo di uomini, tecnici, proprietari e governi per trasformare le terre basse in prati, risaie e terre da grano. A forza di braccia luoghi inospitali si trasformarono in un grande cantiere per creare terra coltivabile e nuovi insediamenti agricoli. Al centro della narrazione la fatica di migliaia di contadini, investimenti e conflitti di interesse tra Stati e comunità che unirono e divisero tecnici, proprietari e governi sull’una e sull’altra sponda del fiume.

    Plus d’information et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Gaspare Ambrogio Visconti e la Milano di fine Quattrocento Politica, arti e lettere"

    Christophe MASSON, 1er mars 2021

    Éd. Simone Albonico, Simone Moro, Rome, Viella, 2020 (Medioevo milanese, 3), 416 p. ISBN : 9788833131320. Prix : € 50,00.

    Negli ultimi due decenni del Quattrocento la Milano sforzesca vive uno sviluppo stupefacente, che in breve la pone al passo con gli altri centri del Rinascimento. A determinare questa svolta, spesso in anticipo e con maggiore acume rispetto alle scelte di Ludovico il Moro, è un’élite cittadina ricca e curiosa, tra cui spicca il nome di Gaspare Ambrogio Visconti.

    Aristocratico appartenente alla più antica gens lombarda, mecenate raffinato che accoglie nella sua casa musicisti, uomini di lettere e artisti al pari di Bramante, poeta in volgare capace di cimentarsi con tutti i principali generi letterari in voga, la figura del Visconti è qui indagata per la prima volta da una specola pluridisciplinare, nel tentativo di restituirne l’immagine complessa e l’influenza esercitata sull’ambiente milanese.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Giulia Zornetta, Italia meridionale longobarda. Competizione, conflitto e potere politico a Benevento (secoli VIII-IX)"

    Christophe MASSON, 11 octobre 2020

    Rome, Viella, 2020 (I libri di Viella, 359), pp. 340. ISBN : 9788833132938. Prix : € 31,35.

    Premio Sismed 2017 riservato a un’opera prima.

    Dopo la caduta del regno longobardo, nel 774, Arechi fondò il principato di Benevento accelerando il processo di costruzione dell’autorità pubblica nel Mezzogiorno longobardo. Ciò permise lo sviluppo di una identità politica e sociale assolutamente peculiare nel panorama dell’epoca, ma aprì anche la strada a una serie di conflitti e a un’accesa competizione politica, che si manifestarono lungo tutto il secolo IX.

    Grazie ad alcune nuove e fondamentali edizioni di fonti, questo libro si inserisce nel filone della storia delle élites altomedievali concentrandosi sulle vicende dell’Italia meridionale longobarda, una periferia e un’area di frontiera importantissima per la sua posizione al centro del Mediterraneo, che attirò l’interesse delle maggiori potenze del periodo.

    Prendendo in considerazione sia la competizione con il mondo carolingio sia la dimensione del conflitto interno all’arena politica beneventana, che per i secoli VIII e IX vede il protagonismo indiscusso dell’aristocrazia locale, questa ricerca riconsidera l’esperienza dei Longobardi meridionali in un periodo di grande dinamismo e sperimentazione politica.

    Ulteriori informazioni e ordine.


    Haut de page
  • Parution de "Giuseppe Seche, Un mare di mercanti. Il Mediterraneo tra Sardegna e Corona d’Aragona nel tardo Medioevo"

    Christophe MASSON, 22 septembre 2020

    Rome, Viella, 2020, 308 p. ISBN : 9788833134505

    Mercanti e navigatori cagliaritani, Antoni, Arnau, Julià e Nicolau Dessì portarono avanti i propri affari nelle principali città del Mediterraneo catalano-aragonese, collaborando con colleghi iberici e italiani. Partendo dalle loro vicende, il libro analizza la costruzione delle reti sociali, i problemi della navigazione, la gestione delle transazioni e traccia i profili di piccoli e medi uomini d’affari, la cui attività permise la connessione tra i mercati regionali e il commercio internazionale, favorendo iniziative imprenditoriali locali e lo sviluppo di distretti produttivi specializzati.

    Lo studio si basa su una fonte nuova ed eccezionale, costituita da centinaia di lettere commerciali e carte familiari che, oltre a dimostrare le abilità scrittorie di artigiani, donne e operatori economici, consentono di gettare nuova luce su quel grande mare di mercanti che fu il Mediterraneo quattrocentesco.

    Informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Grandes Figures historiques dans les lettres et les arts", n° 8, 2019

    Christophe MASSON, 18 juillet 2019

    Grandes Figures historiques dans les lettres et les arts, n° 8, 2019, numéro réalisé avec la collaboration d’Amèle Landy et Maxime Morin

    Tyrans de Bretagne

    « Une Province fertile en tyrans » : Figures d’empereurs et d’usurpateurs dans l’île de Bretagne depuis le IIe siècle

    Dossier réuni par Alban Gautier et Marc Rolland

    Alban Gautier (Université de Caen Normandie) et Marc Rolland (Université du Littoral Côte d’Opale), Introduction. Tyrans de Bretagne : Histoire et réception

    Jérôme Sella (Université de Lille), Clodius Albinus en 193-197 après J.-C. et son usurpation contre Septime Sévère : la leçon des monnaies

    Olivier Blamangin (Inrap Hauts-de-France, Halma UMR 8164) et Angélique Demon (Service Archéologie de la ville de Boulogne-sur-Mer, Halma UMR 8164), Gesoriacum / Bononia au temps des usurpateurs

    James Gerrard (University of Newcastle), Le souvenir des tyrans dans la Bretagne du Ve siècle : Magnus Maximus et Constantin III

    Panagiotis Antonopoulos (University of Ioannina, Greece), Lointaines mais bien informées : les sources byzantines et leur représentation des usurpateurs bretons (406-409 après J.-C.)

    Alban Gautier (Université de Caen Normandie), Le père, le fils et le faussaire : de Constantin III au Roi Moine

    Marie-Madeleine Castellani (Université de Lille, UR ALITHILA), Constantin et Maximien, références de la royauté bretonne dans l’Historia regum Britanniae et le Brut de Wace

    Marc Rolland (Université du Littoral Côte d’Opale), Maximus-Macsen dans la littérature : Prince « du Rêve » ou usurpateur légitimé, les paradoxes d’un personnage

    Justine Breton (Université de Picardie Jules-Verne), Mon oncle ce tyran : la composition culturelle au service de la diabolisation de Vortigern

    Varia

    Véronique Léonard-Roques (Université de Bretagne Occidentale, CECJI), Offrir réparation de la violence intersectionnelle : La Petite danseuse de quatorze ans (2017) de Camille Laurens

    Compte rendu

    Elena Koroleva (Université de Rouen) : Pierre Briant, Alexandre. Exégèse des lieux communs, Paris, Gallimard, 2016

    URL : https://figures-historiques-revue.univ-lille.fr/n-8-2019-issn-2261-0871/


    Haut de page
  • Parution de "Graphè, t. 29, Caïn et Abel"

    Christophe MASSON, 15 mars 2020

    Il n’est de fratrie biblique plus célèbre que celle de Caïn et Abel. Le frère aîné tue son cadet par jalousie. Fondateur et primordial, le récit met en scène la naissance de la violence et pose de manière crue la question des relations familiales, de la place de l’autre dans sa différence et de l’égalité des chances. Le texte hébreu est complexe, voire lacunaire ; l’épisode a néanmoins connu, jusqu’à aujourd’hui, une grande postérité. Même si la figure de Caïn a suscité une attention plus grande, en raison de la place que lui accorde le livre de la Genèse, ce vingt-neuvième volume de la collection Graphè s’intéresse aux deux protagonistes, sous la thématique des frères ennemis. Ils incarnent des valeurs opposées et paradoxales. Abel a reçu la bénédiction divine mais meurt ; Caïn, dont le signe sur le front rappelle son crime, reste en vie et, bien qu’exilé, connaît une descendance nombreuse. Autant de questionnements sur le rapport à la différence, sur le fondement d’une société et son sens de la justice.

    Les treize études rassemblées retracent les différentes étapes de l’interprétation du premier meurtre de l’histoire humaine, à partir d’une analyse approfondie de la péricope vétérotestamentaire (Gn 4, 1-16). D’Ambroise de Milan à Bob Dylan et Anselm Kiefer, du roman médiéval à la réhabilitation de Caïn sous la plume des Romantiques, durant les guerres de religion comme sous la Restauration, dans les littératures française (Du Bartas, Legouvé, Baudelaire, Sue…), francophone (Monique LaRue, Garcia Couturier, Alain Mabanckou), italienne (Niffoi) et espagnole (Unanumo), auteurs et artistes (F.-B. Hoffman, R. Kreutzer, G. Doré, L. Moynet) n’ont cessé d’interroger l’antagonisme entre les deux frères, quitte à modifier sensiblement la représentation traditionnelle du meurtrier et de sa victime.

    Plus d’informations.


    Haut de page
  • Parution de "Guillem de Torroella, La faula"

    Christophe MASSON, 2 mars 2020

    Guillem de Torroella, La faula, éd. Anna Maria Compagna, trad. Jean-Marie Barberà, Paris, Classiques Garnier, 2020 (Textes littéraires du Moyen Âge, n° 55 ; Textes catalans du Moyen Âge, n° 1). ISBN : 978-2-406-09353-4.

    Guillem de Torroella est un noble majorquin qui a assisté à la chute du règne autonome. Dans sa faula, « fable », il relate son voyage vers l’île mystérieuse où séjourne Arthur depuis la bataille de Salisbury. On trouvera ici l’édition critique du texte catalan, ainsi que la première traduction française.

    Plus d’informations.


    Haut de page
  • Parution de "Ian Wilson , Nigel Bryant, The Book of Geoffroi de Charny with the Livre Charny "

    Christophe MASSON, 19 mars 2021

    Woodbridge, Boydell Press, 2021, 200 p. ISBN : 9781783275854. Prix : £ 60.00 / $ 95.00.

    The Livre Charny (Charny’s Book), by the 14th century French knight Geoffroi de Charny, translated here by Nigel Bryant with an introduction by Ian Wilson.

    The poem known as the Livre Charny (Charny’s Book), by the 14th century French knight Geoffroi de Charny, has never been published, Nigel Bryant’s brilliant new translation of this long-neglected poem, based on a hithertooverlooked original Charny manuscript housed in Oxford, vividly conveys Charny’s self-deprecating and extraordinarily down-to-earth attitudes towards the knightly career.

    Charny is surprisingly blunt in his descriptions of the mishaps and mortal dangers to be expected, from losing in a tournament, to homesickness on crusade, to being concussed whilst attempting to scale an enemy tower. Nothing else quite like it is to be found in medieval literature.

    Ian Wilson’s introduction provides a markedly revised understanding of Charny’s career as tournament performer, serving soldier, crusader, councillor, and finally royal standard-bearer : he was killed at Poitiers in 1356.

    Bryant and Wilson also argue that Charny’s Book is so different in style from the Book of Chivalry, also attributed to him. Using the evidence of a hitherto unnoticed manuscript in Madrid, they show that the latter is likely to be a work of the 1380s composed by Charny’s son of the same name, possibly as a kind of memorial to his heroic father.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Ilaria Molteni, I romanzi arturiani in Italia. Tradizioni narrative, strategie delle immagini, geografia artistica"

    Christophe MASSON, 11 octobre 2020

    Rome, Viella, 2020 (I libri di Viella. Arte / Études lausannoises d’histoire de l’art, 30), pp. 342. ISBN : 9788833133232. Prix : € 57,00.

    Tra la seconda metà del Duecento e la fine del Trecento, la diffusione dei romanzi arturiani nella penisola italiana dà vita a un fenomeno culturale di lunga durata e dalle molteplici sfaccettature. Le storie della Tavola Rotonda catturano l’interesse di categorie di pubblico disparate, dai lettori delle Repubbliche marinare toscane e liguri ai sovrani angioini, fino agli esponenti dei regimi signorili, che ne fanno l’oggetto di trascrizioni, traduzioni, compilazioni, elaborazioni originali.

    In Italia, il nutrito numero di manoscritti arturiani copiati e miniati e la varietà di soluzioni testuali e figurative adottate dai vari codici testimoniano quanto il fenomeno sia stato vivace e trasversale.

    Questo libro, tramite lo studio dell’interazione tra contenuti testuali, corredi illustrativi e dinamiche di ricezione, mette in luce il ruolo centrale del mito arturiano e delle sue tante “appropriazioni” nei processi di costruzione identitaria e nelle politiche culturali dell’Italia dei comuni e delle corti.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Ionut Epurescu-Pascovici, Human Agency in Medieval Society, 1100-1450"

    Christophe MASSON, 19 mars 2021

    Woodbridge, Boydell Press, 2021, 320 p. ISBN : 9781783275762. Prix : £ 65 / $ 99.

    Argues the case for the individual as autonomous moral agent in the later Middle Ages.

    "Of fundamental importance for any discipline dealing with past societies and cultures. One of the most wide-ranging, sophisticated and imaginative books on medieval history that I have read in a very long time. The way in which the author defines, traces and analyses agency is stunningly original. It will make an immensely important contribution to our understanding of high and late medieval Europe." Professor Björn Weiler, University of Aberystwyth.

    What did it mean to be an autonomous agent in European medieval society ? This book aims to answer that fundamental question, via an examination of a mosaic of case studies drawn from the literate urban middle strata and the lower and middle-rank aristocracy.

    The social imaginary that informs individual conduct, the patterns of strategic action, and the individuals’ sense of effectiveness in the world are reconstructed from "ego-documents", a broad category that includes first-person charters, autobiographical insertions in chronicles, private registers, and memoirs. These range from the better-known, such as the Ménagier de Paris and the histories of Galbert of Bruges and Salimbene of Parma, to the equally fascinating but more seldom explored French livres de raison and Italian ricordanze.

    The book’s larger aim is to historicise the autonomous moral agent. Neither belief in divine intervention nor feudal relations inhibited individuals’ social agency. The emphasis on hierarchy and order in medieval normative texts is shown in a different light, as part of the effort to restrain social subalterns, whose potential for agency caused anxiety. Whereas power is often structural, an effect of institutions which, however, were only just developing, the book argues that agency is a more apposite construct for capturing the salient medieval concerns with the possibilities and effects of individual and collective action.

    I. EPURESCU-PASCOVICI received his PhD in medieval studies from Cornell University. He is a researcher in the Humanities Division of the Research Institute of the University of Bucharest.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Isabella Lazzarini, L’ordine delle scritture. Il linguaggio documentario del potere nell’Italia tardomedievale"

    Christophe MASSON, 1er mars 2021

    Rome, Viella, 2021 (La storia. Temi, 84), 396 p. ISBN : 9788833134888. Prix : € 32,00.

    La messa a scrittura del mondo politico medievale rappresenta un tema sempre più importante e frequentato degli studi medievistici : fra Tre e Quattrocento, le scritture pubbliche danno voce a decisioni, narrazioni, conti, ricordi, ragioni, diritti e si organizzano in sistemi di memoria, che generano infine attraverso i secoli edizioni, studi, interpretazioni. Questi complessi processi documentari, al crocevia fra paleografia, diplomatica e storia, sono in vario modo al centro dei saggi raccolti in questo volume : il loro interloquire reciproco è orchestrato per riflettere sulla cultura e sulle funzioni sociali dello scritto nella costruzione di sistemi al tempo stesso documentari, politici e sociali, e sulla loro reinvenzione successiva per costruire altri sistemi e la genealogia ideologica della loro legittimazione.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Jean Wauquelin, Gerart de Roussillon"

    Christophe MASSON, 10 mai 2021

    Éd. Marie-Claude de Crécy, Classiques Garnier, 2021 (Textes littéraires du Moyen Âge, n° 58 ; Mises en prose, n° 8), 683 p. ISBN : 978-2-406-10122-2. Prix : € 49,00.

    Jean Wauquelin, compilant une vie en latin et « un livret rimet en rommant », met en prose la vie de Gérard de Roussillon, premier duc de Bourgogne et fondateur de Vézelay ; mêlant éléments épiques et hagiographiques, il retrace son cheminement de héros dominé par l’orgueil vers la stature de saint.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Kathleen B. Neal, The Letters of Edward I : Political Communication in the Thirteenth Century "

    Christophe MASSON, 18 mars 2021 | 19 mars 2021

    Woodbridge, Boydell Press, 2021, 256 p. ISBN : 9781783274154. Prix : £ 60 / $ 99.

    Detailed examination of the letters of Edward I reveals them to be powerful and sophisticated political tools.

    As formulaic in appearance as they are abundant in the archives, it is easy to underestimate the power of the letters generated by medieval governments, but these acts of communication were more than mere containers of information. Operating at the intersection of the spoken and the written, the performed and the observed, they produced a discourse that maximized royal authority and promoted solidarity between sender and recipient.

    This book situates letters within medieval theories of composition and habits of reception, to argue that even mundane letters of governance were rhetorical texts. It focuses on the example of Edward I of England, whose rhetorical prowess was noted, often critically, by contemporaries. It shows how the king’s correspondence varied in tone, vocabulary and structure across his reign and between recipients, revealing an unexpected dynamism of political discourse. Moving between historical context and close readings of individual letters, this volume identifies letter-writing as an art through which the king and his government attempted to negotiate and mould relationships with political communities and diplomatic interlocutors alike.

    KATHLEEN B. NEAL is Lecturer in History at Monash University.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Kathy Cawsey, Images of Language in Middle English Vernacular Writings "

    Christophe MASSON, 19 mars 2021

    Woodbridge, DS Brewer, 2020, 222 p. ISBN : 9781843845720. Prix : £ 75 / $ 99.

    An exploration of the use of images in Middle English texts, tracing out what can be deduced of a theory of language.
    In the Middle Ages, English did not have any explicit theory or philosophy of language : philosophers wrote in Latin. This book addresses the issue. By closely analysing the images and metaphors used to describe language in MiddleEnglish texts, it explores how English writers thought language works. These images are "reverse-engineered" in an attempt to deduce what underlying theory of language could have created that image. In this way, it is possible togo beyond the clerically-educated Latin thinkers of the medieval period and try to find out what people thought in English. Taking metaphors and images from the poetry of Geoffrey Chaucer, Arthurian romances, bird debates, sermons, handbooks of exempla, and medieval dramas, the book provides new and sometimes surprising readings of such familiar texts as the House of Fame and the Morte Darthur.

    KATHY CAWSEY is an Associate Professor in the Department of English at Dalhousie University in Halifax, Nova Scotia, Canada.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Knighthood and Society in the High Middle Ages"

    Christophe MASSON, 1er décembre 2020

    Ed. David Crouch, Jeroen Deploige, Leuven, Leuven University Press, 2020. Prix : €59.50.

    In popular imagination few phenomena are as strongly associated with medieval society as knighthood and chivalry. At the same time, and due to a long tradition of differing national perspectives and ideological assumptions, few phenomena have continued to be the object of so much academic debate. In this volume leading scholars explore various aspects of knightly identity, taking into account both commonalities and particularities across Western Europe. Knighthood and Society in the High Middle Ages addresses how, between the eleventh and the early thirteenth centuries, knighthood evolved from a set of skills and a lifestyle that was typical of an emerging elite habitus, into the basis of a consciously expressed and idealised chivalric code of conduct. Chivalry, then, appears in this volume as the result of a process of noble identity formation, in which some five key factors are distinguished : knightly practices, lineage, crusading memories, gender roles, and chivalric didactics.

    Informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "L’expérience des frontières et les littératures de l’Europe médiévale"

    Christophe MASSON, 2 septembre 2019

    L’expérience des frontières et les littératures de l’Europe médiévale, dir. Sofia Lodén et Vanessa Obry, Honoré Champion, août 2019. 55 euros, 496 pages, EAN : 9782745351395.

    Dans l’espace européen médiéval, les hommes et les textes circulent, franchissent les frontières des royaumes et les barrières linguistiques. Les contributions réunies ici s’intéressent à la perception des limites entre les territoires, les langues ou les cultures et à la conscience de leur transgression dans les textes du Moyen Âge. Des spécialistes de différents domaines, allant du français médiéval aux langues scandinaves, en passant par l’allemand, l’espagnol, l’anglais ou le yiddish, analysent la façon dont les œuvres représentent des frontières fictives, passent des frontières réelles, ou reflètent une conscience d’appartenance à un groupe culturel, politique ou linguistique. En rendant compte de la variété des expériences littéraires des frontières au Moyen Âge, l’ouvrage invite aussi à réfléchir au regard moderne que nous portons sur l’intense circulation qui fonde la culture européenne.

    Sofia Lodén est chercheuse en littérature médiévale européenne à l’Université de Stockholm et au Swedish Collegium for Advanced Study (Pro Futura Scientia XII Fellow).

    Vanessa Obry est maître de conférences en langue et littérature médiévales françaises à l’Université de Haute-Alsace.

    Plus d’informations.


    Haut de page
  • Parution de "La fama delle donne. Pratiche femminili e società tra Medioevo ed Età moderna"

    Christophe MASSON, 1er mars 2021

    Éd. Vincenzo Lagioia, Maria Pia Paoli, Rossella Rinaldi, Rome, 2020 (I libri di Viella, 378), 352 p. ISBN : 9788833134925. Prix : € 32,00.

    Fama e genere, un nesso che rimarca la complessità di una relazione che persiste nei secoli nell’elaborazione giuridica e nella prassi della giustizia, nelle riflessioni dei teologi, nelle parole di predicatori e confessori.

    La donna è scrutata, disciplinata e controllata. Ma non solo : la donna è desiderata, onorata e imitata. Fama buona e fama cattiva. Fama spesso flessibile e negoziabile. Cattiva fama è quella di meretrici, spie, streghe, convertite e peccatrici, ormai ridotte a categorie e la dogaressa, raro esempio di donna esemplare, è quasi eccedente. Trasgrediscono perché vagano per la città o non assolvono al debito fiscale attentando all’ordine.

    Di ogni donna, del suo corpo, della sua onestà, dei suoi meriti la società attraverso sguardi, voci, mormorazioni decreta la fama.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "La libertà nelle città comunali e signorili italiane"

    Christophe MASSON, 1er mars 2021

    Éd. Andrea Zorzi, Rome, Viella, 2020 (Italia comunale e signorile, 14), 360 p. ISBN : 9788833130859. Prix : € 32,00.

    Le ricerche raccolte in questo volume indagano in modo originale il significato della libertà politica nelle città comunali e signorili italiane, sottraendosi alla precomprensione che la ritiene espressione di una forma di governo repubblicana antagonistica a quella signorile e non limitandosi alla mera analisi delle elaborazioni intellettuali.

    Condotta su uno spettro ampio di documentazione e da una prospettiva metodologica che mette in relazione i testi letterari e dottrinari con le fonti cosiddette della “pratica” e iconografiche, la ricognizione esplora la pluralità di nozioni e di declinazioni assunte dalla libertà nello spazio politico delle città italiane sul lungo periodo tra i secoli XII e XIV : una condizione giuridica alternativa alla servitù, un insieme di consuetudini e di immunità, uno status privilegiato di autonomia, una mitopoiesi identitaria, un’ideologia antitirannica, una rivendicazione di non dipendenza, una condizione di non interferenza garantita dall’impero, dalla Chiesa, dai regimi di popolo o da quelli signorili.

    Prima dell’elaborazione umanistica di una concezione della libertà repubblicana, nelle esperienze delle città italiane si possono cogliere rilevanti discontinuità di significato che definirono il patrimonio ideale di libertates di antico regime che precede quello della modernità liberale.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "La littérature arthurienne tardive en Europe. Late Arthurian Tradition in Europe (1270-1530)"

    Christophe MASSON, 19 octobre 2020

    La matière arthurienne tardive en Europe, 1270-1530. Late Arthurian Tradition in Europe, éd. Christine Ferlampin-Acher , Presses universitaires de Rennes, 2020, 1 296 p. ISBN : 978-2-7535-7778-7. Prix : 49,00 €

    Fruit de la collaboration d’une équipe internationale de 73 chercheurs, ce livre met en lumière la diversité des formes que prend la mode arthurienne à la croisée du Moyen Âge et de la Renaissance. Il montre comment cette matière a contribué à constituer en Europe un imaginaire commun, bien au-delà de l’aristocratie. La production arthurienne des diverses aires(italienne, ibérique, germanique, anglaise, écossaise, irlandaise, galloise,scandinave, sans oublier les témoins en biélorusse, grec, tchèque,néerlandais ou latin) est analysée afin de mettre en évidence les rythmes propres à chaque espace et les dynamiques d’échanges entre les aires.
    Avec le soutien de l’Institut universitaire de France.

    Sommaire :
    * La matière arthurienne tardive : contextes
    * La matière arthurienne tardive en France et en français : histoire d’un déclin ?
    * Le mythe d’Arthur sur les routes d’Italie, du Moyen Âge à l’Humanismen
    * Espace ibérique : joutes splendides, merveilles et nostalgie
    * Adapter et récrire la matière de Bretagne en Scandinavie médiévale
    * (Ré)appropriation de la matière de Bretagne en Irlande et au pays de Galles
    * Arthur dans la littérature allemande des XIVe-XVIe siècles : par-delà les frontières génériques
    * La littérature arthurienne tardive en moyen néerlandais dans les Pays-Bas
    * La tradition arthurienne tardive en Angleterre et en Écosse : du Moyen Âge au début de l’époque moderne
    * Diffusions : d’ouest en est, d’est en ouest, d’une matière déclinante à un mythe conquérant

    Christine Ferlampin-Acher est professeur de langue et littérature françaises du Moyen Âge. Cette recherche est un des pans du projet LATE (Littérature Arthurienne Tardive en Europe), réalisé dans le cadre d’une délégation de C. Ferlampin-Acher comme membre senior de l’Institut universitaire de France (2012-2017).

    Informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "La Matière épique dans l’Europe romane au Moyen Âge. Persistances et trajectoires"

    Christophe MASSON, 10 mai 2021

    Éd. Anna Constantinidis, Cesare Mascitelli, Classiques Garnier, 2021 (Rencontres, n° 493 ; Civilisation médiévale, n° 41), 240 p. ISBN : 978-2-406-11098-9. Prix : € 24,00.

    Au Moyen Âge, l’épopée française a exporté son patrimoine formel et thématique au-delà de ses propres frontières, génériques et géographiques. Les études réunies dans ce volume explorent différentes modalités et trajectoires du réemploi de la matière épique dans l’espace roman médiéval.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Le château et l’église de Châteauneuf (Côte-d’Or), au Moyen Âge"

    Christophe MASSON, 25 octobre 2020

    Par Jean Mesqui et Hervé Mouillebouche, Chagny, CeCaB, 2020, 220 p., 330 illustrations. ISBN : 979-10-95034-16-2. Prix : 25 €.

    Au cœur de l’Auxois, Châteauneuf est l’un des plus beaux villages de France, et son château est une image emblématique de la Bourgogne médiévale. Curieusement, cette magnifique carte postale n’avait jamais fait l’objet d’une étude approfondie. Il suffisait pourtant de regarder les murs pour comprendre les raisons de l’installation de la tour maîtresse au XIIIe siècle, et pour décrypter les fonctions des espaces des deux logis que le grand Sénéchal de Bourgogne Philppe Pot a fait construite à la fin du XVe siècle.

    Commande.


    Haut de page
  • Parution de "Le laboratoire mathématique de Nicolas de Cues"

    Christophe MASSON, 7 février 2020

    Par Jean Marie Nicolle, Paris, Beauchesne Éditeur, 2019

    Présentation

    Nicolas de Cues fait partie de ces philosophes qui n’hésitent pas à confronter leurs thèses aux données de la science. Cherchant à démontrer la puissance de son principe appelé « la coïncidence des opposés », il s’est lancé dans une recherche mathématique pour résoudre le problème de la quadrature du cercle, rédigeant en quatorze ans une douzaine de traités sur la question.

    - Cependant, à la lecture de son œuvre, de nombreuses questions se posent : Quelle est la nature des objets mathématiques ? Sont-ils des essences indépendantes ou des productions de la pensée humaine ? Quelle est la fonction des objets mathématiques dans la pensée du Cusain ? Sont-ils des illustrations, des analogies, des symboles, des paradigmes ? Comment les mathématiques pourraient-elles préparer à la théologie ? Si une « théologie mathématique » peut faire avancer la théologie, notamment pour penser la Trinité et la Création, des « mathématiques théologiques » sont une catastrophe pour le progrès de la science.

    - Nous nous proposons ici de découvrir les obstacles épistémologiques dans les écrits mathématiques de Nicolas de Cues de façon à montrer comment les définitions théologiques qu’il a données aux notions mathématiques ont pu l’empêcher, malgré lui, de progresser vers la vérité.

    Jean-Marie Nicolle est agrégé et docteur en philosophie. Il est spécialiste de Nicolas de Cues, membre fondateur de la Société française Cusanus, membre de l’American Cusanus Society, membre du comité scientifique de la Cusanus Gesellschaft de Trêves. Sa thèse soutenue en 1998 à l’Université Paris X – Nanterre s’intitulait : Mathématiques et métaphysique dans l’œuvre de Nicolas de Cues. Il est l’auteur de deux ouvrages et de nombreux articles sur l’œuvre cusaine.

    Plus d’informations.


    Haut de page
  • Parution de "Le Mystère de saint Vincent "

    Christophe MASSON, 25 février 2020

    Le Mystère de saint Vincent (Angers, 1471 – Le Lude, 1476). Édition critique du ms. BnF, fr. 12538, éd. Xavier Leroux, Paris, Classiques Garnier, 2020 (Textes littéraires du Moyen Âge, n° 49 ; Corpus du théâtre médiéval, n° 1), 557 p. ISBN : 978-2-406-07862-3.

    Composé pour être joué à Angers en 1471 et probablement au Lude en 1476, Le Mystère de saint Vincent est une pièce hagiographique anonyme marquée par son ancrage régional. Conservé dans un seul manuscrit, cet ouvrage en propose la première édition critique, attentive aux spécificités du texte dramatique médiéval.

    Plus d’informations.


    Haut de page
  • Parution de "Le Physiologus. Manuscrits anciens et tradition médiévale"

    Christophe MASSON, 9 janvier 2020

    Nouveau numéro de RursuSpicae. Transmission, réception et réécriture de textes, de l’Antiquité au Moyen Âge, sous la direction d’I. Draelants et A. Zucker, Le Physiologus. Manuscrits anciens et tradition médiévale.

    Sommaire

    Emmanuelle Kuhry - Panorama des manuscrits et nouvelles ressources pour l’étude de la tradition manuscrite du Physiologus latin
    Adele Di Lorenzo - La tradition manuscrite du Physiologus grec au miroir de témoins conservés en France et en Italie : réflexions pour une étude comparée
    Stavros Lazaris - Le dialogue entre l’image et le texte dans le Physiologus de Sofia (Dujčev gr. 297) : le cas de l’echidna
    Françoise Lecocq - Le phénix dans le Physiologus byzantin du pseudo-Epiphane et dans le Physiologus de Vienne : erreur textuelle et interprétation étymologique
    Jacqueline Leclercq-Marx - Une transposition exemplaire. À propos du rapport entre texte et illustration dans le Physiologus de Bruxelles (Ms. KBR 10066-77. Meuse, fin du Xe s. ?)
    Thierry Buquet - De proprietatibus quorundam animalium  : Le bestiaire du manuscrit 28 d’Avranches
    Mattia Cipriani - Il Physiologus nel Liber de natura rerum di Tommaso di Cantimpré
    Elisa Lonati - Barthélemy l’Anglais connaît-il le Physiologus  ? État des lieux
    Beatrice Amelotti - Note su una fonte minore del Liber de exemplis et similitudinibus rerum di Giovanni da San Gimignano : il Physiologus
    Lucía Orsanic - El basilisco, del bestiario al libro de caballerías castellano. El caso del Palmerín de Olivia (Salamanca, Juan de Porras, 1511)

    Accès au volume.


    Haut de page
  • Parution de "Le présent fabriqué (Espagne/Italie – XVe-XVIIe siècles), t. I, Expériences et poétiques du présent"

    Christophe MASSON, 21 novembre 2019

    Édité par Crémoux (Françoise), Fournel (Jean-Louis), Lucas Fiorato (Corinne), Civil (Pierre), Paris, Classiques Garnier, 2019

    Au tournant des XVe et XVIe siècles, dans les pays de la Méditerranée occidentale, l’attention humaniste portée au passé lointain de l’Antiquité confère une forme d’autonomie à l’actualité. Cette force nouvelle du présent entraîne la construction d’un rapport inédit entre l’ancien et le nouveau.

    Table des matières


    Haut de page
  • Parution de "Le Profane et le Sacré dans l’Europe latine. Ve-XVIe siècles"

    Christophe MASSON, 21 février 2020

    Éd. Heid (Caroline), Deramaix (Marc), Pédeflous (Olivier), Paris, Classiques Garnier, 2020 (Rencontres, n° 428). ISBN : 978-2-406-09146-2.

    Les articles de cet ouvrage étudient la rencontre du sacré et du profane chez des auteurs médio et néolatins, dans des œuvres de circonstance, des poésies religieuses, ou encore des traités politiques ou pédagogiques, de l’Antiquité tardive au milieu du XVIe siècle.

    Plus d’informations.


    Haut de page
  • Parution de "Le Roi qui fut et qui sera. Représentations du pouvoir arthurien sur petit et grand écrans"

    Christophe MASSON, 18 octobre 2019

    Justine Breton, Le Roi qui fut et qui sera. Représentations du pouvoir arthurien sur petit et grand écrans, Paris, Classiques Garnier, 2019 [Histoire culturelle, n° 10], 695 p. ISBN : 978-2-406-08420-4 ; ISSN : 2430-5928 ; DOI : 10.15122/isbn.978-2-406-08422-8

    En mettant en regard les sources médiévales de la légende du roi Arthur et ses adaptations audiovisuelles occidentales (cinéma, télévision), cet ouvrage interroge la conception mouvante des pouvoirs arthuriens – royal, chevaleresque, féminin et même populaire – de Geoffroy de Monmouth à Guy Ritchie.

    Plus d’informations.


    Haut de page
  • Parution de "Le souffle de Dieu"

    Christophe MASSON, 15 juin 2020

    d’Éric Palazzo, Éditions du Cerf, 2020. 360 pages. 26,00€

    Comment avons-nous rendu à Dieu l’incroyable énergie qu’il nous a donnée ?

    Qu’on l’appelle souffle de Dieu, Esprit saint, ou tout simplement Espérance, cet essai explore d’une manière originale le thème de « l’énergie » dans la liturgie et l’art du Moyen Âge.

    La définition médiévale de l’énergie est tirée de réflexions concernant la nature de Dieu et la manière dont Il a été amené à transmettre sa propre énergie aux hommes.

    À partir de ce constat, l’auteur montre que la liturgie et l’art constituent les deux principaux vecteurs de mise en action de cette formidable énergie divine, à travers les rituels et les « productions » artistiques du christianisme antique et médiéval.

    Professeur d’histoire de l’art du Moyen Âge à l’université de Poitiers, membre du Centre d’études supérieures de civilisation médiévale et de l’Institut universitaire de France (2011-2016), Éric Palazzo est l’auteur de nombreux ouvrages sur la relation entre l’art et la liturgie au Moyen Âge dont L’Invention chrétienne des cinq sens dans la liturgie et l’art au Moyen Âge et Peindre c’est prier. Anthropologie de la prière chrétienne.


    Haut de page
  • Parution de "Le Verger, Bouquet XVI : Les très riches heures de la chorégraphie"

    Christophe MASSON, 30 septembre 2019

    Le Verger de Cornucopia consacre son numéro d’automne au thème “Les très riches heures de la chorégraphie au XVIe siècle : regards croisés”. Ce numéro constitue les actes d’un colloque, organisé à l’hôtel de Lauzun et en Sorbonne par Gautier Amiel, Luisa Capodieci, Adeline Lionetto et Marie-Joëlle Louison-Lassablière en avril 2019, et grâce au soutien de l’ED 3, du CELLF (Sorbonne Université), de l’IRHIM (Université de Saint-Etienne) et du centre de recherche HiCSA (Université Panthéon-Sorbonne).

    Sommaire du numéro :

    Introduction de Gautier Amiel et Adeline Lionetto : La danse de la Renaissance, un art trop éphémère pour être traduit et mis en livre ?

    Le regard pédagogique ou l’enseignement de la danse

    Marie Raulier : Sur le bon pied : rhétorique des premiers traités français de danse et d’équitation.

    Marie-Joëlle Louison-Lassablière : Antonius Arena ou l’œil du maître.

    Mathieu Ferrand : Danse et théâtre dans l’université parisienne au début du XVIe siècle. Autour de Joannes Ravisius Textor.

    Concetta Cavallini : Le lexique de la danse entre Italie et France dans la seconde moitié du XVIe siècle. Réflexions et pistes d’analyse.

    La danse vue par les musiciens

    Cecilia Nocilli : De arte saltandi et choreas ducendi / De la arte di ballare et danzare (1454-55 ca.) di Domenico da Piacenza : composizione e ricezione.

    Stéphane Partiot : Titres et timbres à danser dans les recueils de chansons de Bonfons et Rigaud (1548-1601).

    Luc Vallat : Mêler pour mieux vendre : les Six Gaillardes et six Pauanes avec Treze chãsons musicales parues chez Attaingnant.

    La danse de la Renaissance vue par la postérité

    Bénédicte Jarrasse : La danse du XVIe siècle au prisme de l’historiographie des XVIIIe et XIXe siècles.

    Béatrice Pfister : Le livret du Ballet Comique de la Reine, ‘ce petit monument’ : enjeux du regard du lecteur à travers les siècles.

    Le regard du censeur

    Samuel Cuisinier-Delorme : Regards de censeurs sur la danse et le danseur dans quelques traités moraux de la Renaissance anglaise.

    Matteo Leta : ‘Car où sont ces sauts et danses lascives, là aussi est le diable’ : sorciers et démons dansants à la Renaissance.

    Le regard technique du chorégraphe et du danseur

    Christine Grimaldi (Chorégraphe, Compagnie Christine Grimaldi et ateliers du ‘Tracervatoire’) : Des “danses de papier” aux “danses dans les pieds” : retour sur le spectacle chorégraphique d’avril 2019 (Hôtel de Lauzun, Paris).

    Varia

    Frank Lestringant : Perpetuum mobile…

    Accès au numéro.


    Haut de page
  • Parution de "Les cathédrales d’Arras du Moyen Âge à nos jours"

    Christophe MASSON, 1er mars 2021

    Laurence Baudoux-Rousseau, Delphine Hanquiez (dir.), Les cathédrales d’Arras du Moyen Âge à nos jours, Actes du colloque des 4, 5 et 6 octobre 2017, Université d’Artois, Aire-sur-la-Lys, ateliergaleriéditions, 2020, 440 p., 230 ill. ISBN : 978-2-916601-48-9. Prix : 35 euros

    Table des matières

    Remerciements, Laurence Baudoux-Rousseau et Delphine Hanquiez
    Préface, Jean-Michel Leniaud
    Introduction, Laurence Baudoux-Rousseau et Delphine Hanquiez

    Première partie - La cathédrale Notre-Dame en sa cité

    Qui était saint Vaast ? Le regard des historiens, Agnès Graceffa
    Une cité sans évêque. Églises et communautés religieuses à Arras au début du Moyen Âge (VIe-XIe siècle), Charles Mériaux
    L’évêque d’Arras, son diocèse, son chapitre et leur cathédrale, Bernard Delmaire
    Les fouilles de la place de la Préfecture à Arras, Alain Jacques
    Les parties orientales de la cathédrale Notre-Dame d’Arras : le parti inédit d’une construction du premier art gothique, Delphine Hanquiez
    D’or, d’argent et de soie : le trésor de la cathédrale d’Arras, Raphaël Coipel
    Le décor sculpté de l’autel de la Manne, état de la recherche, Marie-Lys Marguerite
    Le renouvellement du chœur de la cathédrale d’Arras vers 1780. Documents inédits, Laurence Baudoux-Rousseau
    Les chanoines de la cathédrale d’Arras à la fin de l’Ancien Régime. Essai de répertoire d’après les registres aux sépultures, Christophe Leduc

    Deuxième partie - La cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Vaast dans la ville

    L’abbatiale disparue de Saint-Vaast d’Arras, Loraine Elsinga
    L’abbatiale Saint-Vaast d’Arras : des desseins contrariés (1746-1806), Laurence Baudoux-Rousseau
    L’achèvement sans fin de la cathédrale d’Arras du Premier au Second Empire, Olivier Liardet
    De Cortot à Frémiet : un décor monumental emblématique de la sculpture religieuse du XIXe siècle, Stéphanie Deschamps-Tan
    Silences et gloires : les orgues des cathédrales d’Arras. Mille ans d’une histoire emblématique, David Dupire
    La cathédrale d’Arras dans la Grande Guerre : destruction et sauvegarde d’un édifice, Laurent Wiart
    Monseigneur Julien et la reconstruction de sa cathédrale (1919-1934), Audrey Cassan
    Les évêques du diocèse d’Arras, Boulogne et Saint-Omer de la Révolution à nos jours, Bruno Béthouart
    Arras : les cathédrales dans la ville, Pierre-Louis Cusenier
    Entretenir une cathédrale, Étienne Poncelet

    Conclusion, Bruno Béthouart

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Les Lettres médiévales à l’aube de l’ère typographique"

    Christophe MASSON, 6 novembre 2020

    Directeurs d’ouvrage : Adam (Renaud), Devaux (Jean), Henrard (Nadine), Marchal (Matthieu), Velissariou (Alexandra). Paris, Classiques Garnier, 2020 (Civilisation médiévale, n° 38). ISBN : 978-2-406-09872-0.

    Résumé

    Cet ouvrage vise à éclairer les mécanismes qui permirent aux lettres françaises de vivre la transition du Moyen Âge à la première Modernité. Il envisage tour à tour les conditions du glissement de ces textes vers l’imprimé et l’apport des imprimés anciens quant à l’élaboration des éditions modernes.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Les mobilités monastiques en Orient et en Occident de l’Antiquité Tardive au Moyen Âge, IVe-XVe siècle"

    Christophe MASSON, 15 janvier 2020

    Études réunies par Olivier DELOUIS, Maria MOSSAKOWSKA-GAUBERT et Annick PETERS-CUSTOT, Rome, École française de Rome, 2019 (Collection de l’École française de Rome, 558). 582 p., ill. n/b. 49 €.

    Le présent volume propose d’étudier un trait paradoxal de la vie monastique, celui de la mobilité des moines pourtant astreints par diverses règles et contraintes, depuis les origines, à la clôture et à la stabilitas loci. Durant un long Moyen Âge, allant du IVe au XVe siècle, les mouvements de circulation, d’échanges et d’influences monastiques forment en effet une réalité bien concrète, qui répond à des besoins essentiels de la vie des moines, économiques, administratifs, intellectuels ou religieux. Le phénomène étant pluriel, il convenait ici de le contextualiser et de l’historiciser, pour mieux saisir, dans chaque cas examiné, la tension pouvant naître de la notion même de voyage pour celui qui, par sa vocation, renonce a priori à tout dépaysement hors celui que lui offre son cloître. L’examen de différentes circulations pose alors en creux la question de la mobilité – condamnée, tolérée ou encouragée – comme facteur non pas secondaire mais essentiel dans la définition et la construction du fait monastique en Orient comme en Occident.

    Ce volume contient 23 contributions présentées lors de deux rencontres scientifiques tenues à l’École française de Rome en 2014 et à l’université de Vienne en 2016, dans le cadre d’un programme intitulé Les moines autour de la Méditerranée. Contacts, échanges, influences entre Orient et Occident, de l’Antiquité tardive au Moyen Âge (IVe-XVe siècle).

    Olivier Delouis, ancien membre de l’École française d’Athènes, est chargé de recherche au CNRS (UMR 8167 Orient et Méditerranée, Paris). Spécialiste du monachisme byzantin, il dirige la Revue des études byzantines.

    Maria Mossakowska-Gaubert, ancien membre à titre étranger de l’Institut français d’archéologie orientale au Caire, est chercheur à l’université de Copenhague (Saxo Institute, Actions Marie Skłodowska-Curie). Elle mène des recherches sur le monachisme en Égypte byzantine.

    Annick Peters-Custot, professeure d’histoire du Moyen Âge à l’université de Nantes, est spécialiste de l’Italie méridionale byzantine, normande et souabe et du monachisme byzantin en Italie.

    Plus d’informations.


    Haut de page
  • Parution de "Les Orfèvres de Picardie. La Monnaie d’Amiens"

    Christophe MASSON, 21 novembre 2019

    Par Martine PLOUVIER, avec la participation d’Arnaud de CHASSEY

    Le présent ouvrage retrace l’histoire de l’orfèvrerie produite en Picardie - Monnaie d’Amiens - depuis le Moyen Âge jusqu’au XIXe siècle. La juridiction d’Amiens comprenait quinze villes et s’étendait de Calais à Noyon. Plus de quinze ans de travail ont été nécessaires pour réunir la documentation et les pièces représentatives de la région picarde.

    La rédaction de cette importante contribution apporte une meilleure connaissance sur les métiers d’Ancien Régime et éclaire tant les rapports professionnels entre les commanditaires et les orfèvres que les relations, souvent tendues, avec les institutions.

    Les biographies de près de 1150 orfèvres (avec 300 poinçons) y sont synthétisées et s’appuient sur des sources largement inédites. Établis pour chacune des communautés d’orfèvres, des tableaux de la marque et des poinçons de communauté (260 poinçons) permettent de référencer les objets. Enfin, le catalogue de 378 œuvres, issues d’un corpus de près de 500 pièces connues, permet de mettre à la portée de tous, chercheurs, collectionneurs et amateurs, un patrimoine mobilier de grande qualité, exceptionnel à Abbeville ou à Calais, souvent très dispersé et peu accessible.

    Cet ouvrage s’inscrit dans la continuité de ceux relatifs aux Dictionnaires des Poinçons de l’orfèvrerie française parus sur les autres régions de France comme la Bourgogne, le Nord, la Bretagne, le Lyonnais, etc.

    Pour tout renseignement et service presse : secretariat@cths.fr

    Pour commander


    Haut de page
  • Parution de "Les récits historiques entre Orient et Occident (XIe-XVe siècle)"

    Christophe MASSON, 18 octobre 2019

    Études réunies par Irene BUENO et Camille ROUXPETEL

    Collection de l’École française de Rome 554
    384 p., 41 €

    Espace privilégié d’échanges et de circulation, la Méditerranée médiévale est un théâtre de rencontres entre chrétiens d’Orient et d’Occident. Celles-ci constituent un moyen de transmission des savoirs et des connaissances, elles contribuent à façonner de nouvelles représentations tant sur le plan de l’histoire que sur le plan des espaces ou de l’ecclésiologie. Les conditions de production de textes historiques, leur circulation, leurs usages et l’autorité qui leur est conférée permettent alors d’examiner comment Latins, Grecs et Orientaux tiennent compte de l’altérité interne ou externe à la chrétienté dans sa définition même. La quête des origines, le plus souvent destinée à fonder une autorité, peut ainsi être mise au service tantôt d’une réflexion critique sur la situation présente, tantôt d’une stratégie de légitimation d’une entreprise à venir.
    Centré sur l’Occident et les Orients chrétiens, de Constantinople à l’Éthiopie en passant par l’Arménie, cet ouvrage n’en porte pas moins sur une aire régionale méditerranéenne où, à l’exception de sa partie nord-occidentale, les pouvoirs islamiques gagnent en importance au détriment des pouvoirs chrétiens. Entre Occident et Orients chrétiens, ilkhanides et islamiques, porosité, emprunts ou, à l’inverse, revendications identitaires de communautés qui, loin de vivre isolées les unes des autres, sont en interaction constante, constituent une variable supplémentaire de la définition d’une écriture de l’histoire. Ce livre offre une réflexion transversale autour de la production et de la transmission des récits historiques dans l’espace méditerranéen et proche-oriental au Moyen Âge. Ces récits sont autant de symptômes de l’intégration constante qu’opèrent des sociétés interconnectées et ouvertes à de nouveaux espaces comme à l’introduction de nouvelles idées.

    Irene Bueno est chercheur en histoire médiévale à l’université de Bologne. Ses recherches portent sur l’histoire des hérésies et de l’inquisition et sur les interactions entre la papauté et l’Orient chrétien et non chrétien à la fin du Moyen Âge. Elle est notamment l’auteur de Defining heresy. Inquisition, theology and papal policy at the time of Jacques Fournier (2015).

    Camille Rouxpetel est Florence Gould Fellow à la Villa I Tatti et ancien membre de l’École française de Rome. Ses travaux portent sur les relations interculturelles entre les Églises et les communautés chrétiennes d’Occident et du Proche-Orient entre les XIIe et XVe siècles. Elle a notamment publié L’Occident au miroir de l’Orient chrétien. Cilicie, Syrie, Palestine, Égypte (XIIe-XIVe siècle), 2015 (BEFAR, 369).

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Literature, Emotions, and Pre-Modern War : Conflict in Medieval and Early Modern Europe"

    Christophe MASSON, 30 mars 2021

    Éd. Anne M. Scott, Claire McIlroy, Arc Humanities Press, 2021 (War and Conflict in Premodern Societies), 236 p. ISBN : 9781641893084. Prix : € 99.

    This collection assembles work by some of the foremost English-speaking scholars of pre-modern thought and culture and is the fruit of the Australian Research Council’s ground-breaking Centre of Excellence for the History of Emotion. The impact of war, a human activity that is both public and politically charged, is examined as it affects private human lives caught up in public and political situations. The essays, many of them influenced by the burgeoning field of study in the history of emotions, examine the often unconsidered effects of war—on the individual and on the commune—as revealed in the study of well-known texts such as Beowulf, Piers Plowman, Malory’s Le Morte Darthur, and Chaucer’s Troilus and Criseyde, as well as other lesser-known works that mirror the concerns of the society in which they were conceived. These latter range from the twelfth-century chansons of the Crusades, through the fifteenth-century French and English political works of Alain Chartier, to the twentieth-century anti-war satirical films of Mario Monicelli.

    Contents
    Preface : Andrew Lynch
    Introduction : The Long Reach of War, Claire McIlroy and Anne M. Scott
    PART I : THE EMOTIONAL COSTS OF WAR
    Chapter One : Love in Times of War : Some Shakespearean reflections, Robert S. White
    Chapter Two : “she shal bryngen us the pees on every syde” : The Ceremonial Restoration of Women in Late Medieval Culture, Stephanie Downes and Stephanie Trigg
    Chapter Three : Emotions and War in Chaucer’s “Knight’s Tale”, Raluca Radulescu
    Chapter Four : Making Dole in Malory, Karen Cherewatuk
    PART II : VOICING CONLFICT
    Chapter Five : The Hero “Remembers” : gemunan in Beowulf and the Battle of Maldon, Ad Putter
    Chapter Six : The Hard Parting : Conflicting Codes of fin’amors and Christian Duty in Medieval chansons de croisade, Helen Dell
    Chapter Seven : Christ versus Lucifer in Piers Plowman, Anne M. Scott
    Chapter Eight : Breathing in Peace and War : Malory’s Le Morte Darthur, Corinne Saunders
    Chapter Nine : Giving and Gaining Voice in Civil War : Alain Chartier’s Quadrilogue Invectif in Fifteenth-Century England, James Simpson
    PART III : THE IMPACT OF WAR
    Chapter Ten : Oriental Despotism and the Reception of Romance, John M. Ganim
    Chapter Eleven : Belon, Palissy, Ronsard, and the War for the Forests of France, Susan Broomhall
    Chapter Twelve : Holy War, Cold War : War, Comedy, and the Lessons of History in the Films of Mario Monicelli, Louise D’Arcens

    Plus d’information et commande.


    Haut de page
  • Parution de "L’Étoffe des hérauts. L’office d’armes dans l’Europe des Habsbourg à la Renaissance"

    Christophe MASSON, 14 septembre 2020

    Pierre Couhault, L’Étoffe des hérauts. L’office d’armes dans l’Europe des Habsbourg à la Renaissance, Paris, Classiques Garnier, 2020, 700 p. (Bibliothèque d’histoire de la Renaissance, n° 16). ISBN : 978-2-406-10119-2. ISSN : 2262-4309. DOI : 10.15122/isbn.978-2-406-10121-5.

    Expert en communication, organisateur de cérémonies, connaisseur des nobles et parfois diplomate, le héraut d’armes participa à la naissance de l’État moderne, aux fêtes et aux guerres de son temps. Entre princes et seigneurs, il dévoile l’histoire et les contradictions des élites de la Renaissance.

    Table des matières et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Machiavel, une biographie. L’apport intellectuel de sa correspondance avant septembre 1512"

    Christophe MASSON, 20 septembre 2019

    J. ROUDIER, Machiavel, une biographie. L’apport intellectuel de sa correspondance avant septembre 1512, Paris, Éditions du Cerf, 2019

    Un grand penseur est par définition inépuisable et on retourne toujours à son texte pour, en le commentant, mieux comprendre son propre temps. Le propos de cet ouvrage se distingue pourtant de cette démarche puisqu’il ne porte pas sur le Prince ou Les Discours sur la première Décade de Tite-Live, mais sur le métier du Secrétaire de la Deuxième Chancellerie de la République florentine de 1498 à 1512.

    Entre la fin de Savonarole et le retour des Médicis, Machiavel devient la cheville ouvrière du gouvernement républicain, entre légations diplomatiques à l’extérieur et missions de recrutement de sa milice à l’intérieur. De ce travail gigantesque, il reste une correspondance importante. L’étude de ce corpus permet de dégager un Machiavel "réel", loin de l’imagerie crée par le "travail de l’oeuvre" au cours des siècles.

    Cet ouvrage, directement issu d’une thèse soutenue à l’université de Bourgogne, veut permettre au chercheur comme à l’amateur de rentrer dans le détail de la vie et surtout de la pensée du Machiavel d’avant le machiavélisme, et de mesurer l’écart entre l’homme politique et sa légende.

    Plus d’informations.


    Haut de page
  • Parution de "Male ablata. La restitution des biens mal acquis, XIIe-XVe siècle"

    Christophe MASSON, 18 octobre 2019

    Dans l’Occident médiéval, à partir du XIIe siècle, la question des biens mal acquis rencontre celle de la restitution, cet acte par lequel le bon chrétien s’engage à rendre les richesses acquises illicitement pour être en accord avec l’enseignement de l’Église et avec sa conscience. Les male ablata ont souvent pour origine – mais non exclusivement – des relations de crédit abusives, usuraires, que la restitution permet précisément de réparer en indemnisant, directement ou indirectement, les débiteurs lésés.
    Du XIIe au XVe siècle, des sources variées documentent ce mouvement de restitutio male ablatorum, depuis les dispositions pontificales, les questions théologiques et les commentaires des canonistes jusqu’aux testaments et donations inter vivos, en passant par des promesses de restitution ou des actes judiciaires. Pour interroger cette documentation, il importe avant tout de se dégager d’un a priori historiographique très répandu qui en réduit la portée à une simple moralisation hypocrite, pour satisfaire l’Église, des pratiques économiques des marchands médiévaux. Les textes réunis dans ce volume s’appuient sur des dossiers documentaires inédits et apportent une première réponse aux questions historiques posées par la restitution des biens mal acquis : quels en furent les acteurs, les bénéficiaires et les intermédiaires, quelles en furent les modalités, la chronologie et la place dans les sociétés médiévales ?

    Jean-Louis Gaulin est professeur d’histoire médiévale à l’université Lumière Lyon 2. Il dirige le CIHAM-UMR 5648, Histoire, Archéologie, Littératures des mondes chrétiens et musulmans médiévaux (Lyon – Avignon).

    Giacomo Todeschini (Milan 1950) a été professeur d’histoire médiévale à l’université de Trieste. Ses études se sont concentrées sur le développement des théories, des lexiques et des langages économiques médiévaux et modernes. Parmi ses publications récentes : Les marchands et le temple, Albin Michel, Paris, 2017 ; Gli ebrei nell’Italia medievale, Carocci, Rome, 2018.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Mathias Nordvig, Volcanoes in Old Norse Mythology"

    Christophe MASSON, 29 mars 2021

    Arc Humanities Press, 2021, 172 p. ISBN : 9781641892926. Prix :€ 89.

    Volcanoes in Old Norse Mythology details how Viking Age Icelanders, migrating from Scandinavia to a new and volcanically active environment, used Old Norse mythology to understand and negotiate the hazards of the island. These pre-Christian myths recorded in medieval Iceland expound an indigenous Icelandic theory on volcanism that revolves around the activities of supernatural beings, such as the fire-demon Surtr and the gods Odin and Thor. Before the Icelanders were introduced to Christianity and its teachings, they formulated an indigenous theory of volcanism on basis of their traditional mythology much like other indigenous peoples across the world.

    Plus d’information et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Matthew Hefferan, The Household Knights of Edward III : Warfare, Politics and Kingship in Fourteenth-Century England"

    Christophe MASSON, 19 mars 2021

    Woodbridge, Boydell Press, 2021, 320 p. ISBN : 9781783275649. Prix : £ 75 / $ 99.

    First extended survey of the subject, looking at the knights’ activities, roles, background and service.

    It was common for the kings of medieval England to retain a small number of knights in their personal service, as part of the royal household. These knights provided a core of loyal and talented men on whom each king could rely for military and political support. Household knights were a part of almost all aspects of the reign : they assisted in the raising and equipping of royal armies ; they offered leadership for these armies once on campaign ; they actedas trusted councillors and administrators at the centre of government ; and they maintained the king’s authority and landed interests throughout his kingdom.

    This book - the first full-length study of the household knight in late medieval England - takes as its focus those men serving during the successful reign of Edward III. It asks how and why household knights were retained, who was chosen to serve in such a capacity, what functions these men performed, and what rewards they received in return for their time in service. In doing so, it enables a more detailed picture of Edward III’s kingship to be gained, and allows important questions to be answered about the ways in which wars were fought and kingdoms ruled in late medieval Europe.

    MATTHEW HEFFERAN is a Teaching Associate in Medieval and Early Modern History at the University of Nottingham.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Matthieu Rajohnson, L’Occident au regret de Jérusalem (1187-fin du XIVe siècle)"

    Christophe MASSON, 3 mai 2021

    Classiques Garnier, 2021 (Histoire culturelle, n° 15), 968 p. ISBN : 978-2-406-10666-1. Prix : € 45,00.

    En 1187, après l’avoir possédée pendant près d’un siècle, les Latins perdaient Jérusalem. C’est le choc intense produit par cet événement dans tout l’Occident qu’aborde cet ouvrage, qui en analyse les répercussions et la manière dont il a modifié le rapport des chrétiens à l’égard de Jérusalem.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Medievalista, t. 28, 2020"

    Christophe MASSON, 24 juillet 2020

    Este número da Medievalista traz algumas novidades. As mais decisivas passaram pela simplificação do título — a Medievalista on-line passou a Medievalista —, pela adopção de uma nova plataforma de gestão e de edição e por mais uma renovação do grafismo com que a revista se apresenta. Sem abandonar a herança do passado, em particular a abertura a investigadores doutras línguas e doutras historiografias, o número actual volta a integrar um dossier temático sobre o papel dos eclesiásticos na construção das monarquias medievais. Conta ainda com três outros artigos sobre temas distintos, todos de autores exteriores à península, além das rubricas habituais, como as notícias, as recensões e as apresentações, às quais se procurou dar, como se fará de futuro, um carácter mais abrangente e sistemático.

    Número completo


    Haut de page
  • Parution de "Medievalista, t. XXIX, The Medieval Bestiary"

    Christophe MASSON, 13 janvier 2021

    This Medievalista opens with one more note of regret, motivated by the disappearance of Peter Linehan on 9 July 2020. The tribute paid to this medievalist was mandatory, either because he was a member of the magazine’s Editorial Board and followed its evolution during the last decade either because he was a very stimulating researcher, with a work that renewed the analysis of the ways of appropriating the past by the present of chroniclers and historians and that, moreover, opened new horizons for Spanish and Portuguese historiography. This issue is formed by a monograph dossier, coordinated by Adelaide Miranda and Pedro Chambel, and dedicated to the study of the Medieval Bestiary. Some of the texts are by renowned authors, but many others, however, belong to younger researchers, from different countries and other historiographies. Such a bet on the diversity of origins, themes, and perspectives, is also observed in the fixed sections of the magazine. Through them, it shows the resilience and creativity of medieval studies, in its most diverse disciplinary areas, but also the possibility of converting the current difficulties into an opportunity for greater sharing and debate of knowledge.

    Plus d’informations et table des matières.


    Haut de page
  • Parution de "Medievalista, t. XXVII"

    Christophe MASSON, 14 janvier 2020

    Contributions de Peter Edbury, Inês Olaia, Marco Sousa Santos, Daniel Santana, Nicolás Moreira Alaniz, Joseph T. Snow, Hilário Franco Júnior, Santiago Barreiro, Duarte Maria Monteiro de Babo Marinho, António Rei, Mariña Bermúdez Beloso, Francisco Pato de Macedo, Margarida Leme, Diogo Cardoso Gomes, Philippe Josserand, Miguel Metelo de Seixas, Adelaide Miranda, Isabel Barros Dias et Paulo Catarino Lopes.

    Accessible en OpenAccess.


    Haut de page
  • Parution de "Miracles de Notre-Dame par personnages. Tome III"

    Christophe MASSON, 21 avril 2021

    Éd. Gérald Bezançon, Pierre Kunstmann, trad. adj. Françoise Paradis, Classiques Garnier, 2021 (Moyen Âge en traduction, n° 9). ISBN : 978-2-406-11091-0. Prix : € 69,00.

    Cet ouvrage propose la traduction en français moderne des Miracles de Notre-Dame par personnages (40 pièces de théâtre du XIVe siècle). Ce troisième et dernier tome comprend dix Miracles, ainsi qu’une courte présentation de chaque pièce, qui en montre l’intérêt pour le lecteur moderne.

    Plus d’informations.


    Haut de page
  • Parution de "Moniales cisterciennes de Méditerrannée occidentale"

    Christophe MASSON, 8 février 2021

    Éd. Marion Alvergnat, Sylvain Demarthe, Géraldine Mallet, Saint-Guilhem-le-Désert, Éditions Guilhem, 2021. Prix : € 32,00.

    L’analyse du corpus des monastères cisterciens du Languedoc méditerranéen et du Roussillon, établi par Marion Alvergnat dans le cadre de ses recherches doctorales, a mis en relief l’existence de onze établissements de moniales. Tous ou presque ont été éclipsés par les puissantes abbayes de Valmagne et de Fontfroide qui ont capté l’essentiel de l’attention des chercheurs depuis plusieurs générations. Pour d’autres régions de France et d’Europe, les publications amènent à un constat similaire. Sans être oubliés par les historiens et les historiens de l’art, les cisterciennes et leurs établissements monastiques ont été des thèmes peu étudiés comparativement à la masse de travaux consacrés à l’Ordre dans ses divers aspects.

    Ce volume d’études propose ainsi de reconsidérer ce sujet à travers des regards contemporains, jeunes et renouvelés. Aux contributions d’Alexis Grélois, Marion Alvergnat, Sylvain Demarthe et Gisèle Clément, portant plus spécifiquement sur notre région, s’ajoutent celles de Christophe Balagna sur le Toulousain, de Ghislain Baury et Emma Liaño Matínez sur la péninsule Ibérique. Jean-Baptiste Vincent, quant à lui, enrichit la réflexion en posant son regard sur un exemple plus septentrional.

    Marion Alvergnat est doctorante en Histoire de l’art médiéval à l’Université Paul-Valéry – Montpellier 3, membre du CEMM EA 4583.
    Sylvain Demarthe est docteur en Histoire de l’art médiéval de l’Université de Bourgogne, membre associé à l’UMR 6298 ArTeHis.
    Géraldine Mallet est professeur d’Histoire de l’art médiéval à l’Université Paul-Valéry – Montpellier 3, membre du CEMM EA 4583.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Nymphes"

    Christophe MASSON, 2 septembre 2019

    Giorgio Agamben, Nymphes, PUF — Collection : Perspectives critiques. Date de parution : 11/09/2019. Nombre de pages : 96. EAN : 978-2-13-081891-5.

    Qu’est-ce qu’une nymphe ? Figure imaginaire venue de la mythologie grecque, jeune fille incarnant les pouvoirs mystérieux d’une nature toujours plus vivante que ceux qui la peuplent, elles ne cessent de signer de leur présence troublante l’histoire de l’Occident et de ses images.

    Dans Nymphes, Giorgio Agamben, suivant une piste ouverte par Aby Warburg, part à leur recherche afin de tenter de comprendre le curieux nouage entre imagination, désir, féminité et inquiétude qu’elles en sont venues à représenter. Virevoltant d’une installation vidéo de Bill Viola aux plus savants traités de la Renaissance, de la théorie de l’ « image dialectique » de Walter Benjamin au Décameron de Boccace, il ouvre ainsi une perspective radicalement nouvelle sur le monde des images – à jamais humaines et à jamais impossibles.

    Paru originellement dans Image et mémoire, aujourd’hui épuisé, ce texte avait fait l’objet d’une publication séparée en langue italienne. C’est sous ce format que, conformément à la volonté d’Agamben, il est aujourd’hui réédité.


    Haut de page
  • Parution de "Paolo Evangelisti, Dopo Francesco, oltre il mito. I frati Minori fra Terra Santa ed Europa (XIII-XV secolo)"

    Christophe MASSON, 22 septembre 2020

    Rome, Viella, 2020, 296 p. ISBN : 9788833132228

    Si è appena concluso l’ottavo centenario dell’incontro tra Francesco d’Assisi e il nipote di Saladino, il sultano Al-Malik al-Kamil, avvenuto nel settembre del 1219, in un tentativo di dialogo che ha provato ad oltrepassare barriere e confini. Dopo quell’incontro la presenza dei Minori in Terra Santa si declinò in molteplici dimensioni. I frati, adempiendo alla loro Regola, furono protagonisti di un’intensa stagione di azione e di pensiero che ebbe al centro la questione del confronto e della conversione possibile degli infideles nell’Oltremare crociato, proseguita, dopo il 1291, quando essi pensarono l’impensato : essere di nuovo a Gerusalemme ormai in mano musulmana.

    Tra Europa e Mediterraneo i frati si dimostrarono abili diplomatici, predicatori di crociata, reclutatori capaci di definire i profili del vero militante per Cristo, persino estensori di progetti di riconquista dell’Oltremare, uomini che pensarono e praticarono la testimonianza martiriale ricollocandone il senso dentro quella lunga esperienza storica che interrogava ciascuno di essi e tutto l’Ordine dei Minori.

    Informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Philosophie et fiction de l’Antiquité tardive à la Renaissance"

    Christophe MASSON, 17 mars 2021

    Éd. F. Pomel, S. Van der Meeren, Peeters, Leuven, 2021 (Synthema, 12), 358 p. ISBN : 9789042943308. Prix : € 86.

    Quels étaient les représentations et enjeux de la philosophie et de la fiction, leurs échanges, interactions et zones frontières de l’Antiquité tardive jusqu’à la Renaissance ? La fiction peut apparaître comme l’envers de la vérité. Elle n’en est pas moins une forme de recherche de vérité, savoir ou sagesse : Augustin, Macrobe, Martianus Capella ou Boèce, puis les poèmes allégoriques latins du XIIe siècle, les encyclopédies du XIIIe siècle, suivies par des œuvres allégoriques écrites dans le milieu de la cour de Charles V et Charles VI ou encore par Ficin problématisent le statut de la fiction : quelle est sa légitimation philosophique ? Quels sont les rapports entre philosophie et arts libéraux, philosophie et poétique, philosophie et théologie ? Les contributions interrogent le lexique et l’arrière-plan philosophique. Elles examinent aussi les moyens de la fiction pour mettre en œuvre un projet herméneutique et heuristique fécond : la personnification, la prosopopée, les modèles narratifs (banquet ou voie) ou le cadre dialogique.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Philosophie et fiction de l’Antiquité tardive à la Renaissance"

    Christophe MASSON, 22 décembre 2020

    Ed. F. Pomel, S. Van der Meeren, Leuven, Peeters, 2020 (Synthema, 12). ISBN : 9789042943308. Prix : € 86,00.

    Quels étaient les représentations et enjeux de la philosophie et de la fiction, leurs échanges, interactions et zones frontières de l’Antiquité tardive jusqu’à la Renaissance ? La fiction peut apparaître comme l’envers de la vérité. Elle n’en est pas moins une forme de recherche de vérité, savoir ou sagesse : Augustin, Macrobe, Martianus Capella ou Boèce, puis les poèmes allégoriques latins du XIIe siècle, les encyclopédies du XIIIe siècle, suivies par des œuvres allégoriques écrites dans le milieu de la cour de Charles V et Charles VI ou encore par Ficin problématisent le statut de la fiction : quelle est sa légitimation philosophique ? Quels sont les rapports entre philosophie et arts libéraux, philosophie et poétique, philosophie et théologie ? Les contributions interrogent le lexique et l’arrière-plan philosophique. Elles examinent aussi les moyens de la fiction pour mettre en œuvre un projet herméneutique et heuristique fécond : la personnification, la prosopopée, les modèles narratifs (banquet ou voie) ou le cadre dialogique.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Pietro G. Beltrami, À quoi sert une édition critique ? Lire les textes de la littérature romane médiévale"

    Christophe MASSON, 21 avril 2021

    Trad. Jean-Pierre Chambon, Yan Greub, Marjolaine Raguin-Barthelmebs, Classiques Garnier, 2021 (Recherches littéraires médiévales, n° 30). ISBN : 978-2-406-11340-9. Prix : € 19,00.

    En dépit de la riche tradition européenne de la philologie romane et de ses constants progrès théoriques, le lecteur français de bonne volonté ne disposait pas encore d’un manuel d’initiation à jour concernant l’édition des textes littéraires romans du Moyen Âge. Le présent ouvrage comblera cette lacune.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Promenades au pays de l’écriture"

    Christophe MASSON, 30 septembre 2019

    Armando Petrucci, Promenades au pays de l’écriture, trad. Jacques Dalarun, préf. Attilio Bartoli Langeli, Éditions Zone sensible, 2019. 160 p. ISBN 978 293 0601 40 3. 16 euros.

    « Il ne s’agit pas ici d’histoire du livre ou du document. Il ne s’agit pas d’histoire des textes, d’histoire de la culture intellectuelle ou d’histoire des cultures populaires, pas même d’une histoire de l’écriture ou des écritures stricto sensu. L’aire disciplinaire qui nous intéresse est ou aspire à être plutôt une histoire des processus et des pratiques de fabrique et d’usage des produits écrits, quelles que soient leur nature et leurs fonctions, y compris (voire surtout) dans leurs dimensions anthropologiques et sociales les plus remarquables et les plus significatives. Du fait de ce choix épistémologique assumé, cet ouvrage, alternant réflexions et exemples, se présente comme une invitation à considérer les témoignages écrits (isolés ou en série, anciens ou récents, élégants ou relâchés, publics ou privés, exposés à la vue de tous ou cachés) comme autant d’épisodes d’un des chapitres les plus riches et les plus passionnants de l’histoire de l’humanité : celui de ses expressions écrites. »

    Introduction
    « C’est – ou cela aurait voulu être – une micro-histoire, l’histoire d’un métier et de ses défaites, victoires et misères, telle que chacun désire la raconter lorsqu’il sent près de se terminer sa propre carrière, et que l’art cesse d’être long. », Primo Levi, Le système périodique.

    « Mon travail est un travail qui dit quelque chose sur quelque chose d’autre. », Saul Steinberg, Ombres et reflets.

    Le domaine de recherche – ou, si l’on préfère, l’aire disciplinaire – dont relève ce livre est la « paléographie ». Mais quelle paléographie ? S’agit-il de la discipline traditionnelle, la « science des écritures anciennes, à l’exclusion toutefois des écritures portées sur des monuments » comme la définissait Luigi Schiaparelli en 1935 ? Ou de la paléographie « globale » dont se réclamait dès 1952 le grand et original savant que fut Jean Mallon, celle qui « doit s’occuper des monuments graphiques de toute nature et, dans chaque cas, d’une manière totale » – autrement dit, en prenant en compte tous les témoignages écrits d’une tradition culturelle et linguistique donnée ?

    Le choix dont se prévaut le présent ouvrage est, sur la lancée de Jean Mallon, celui d’une discipline qui se veut une véritable « histoire de la culture écrite » et qui, par conséquent, s’occupe de la production, des caractéristiques formelles et des usages sociaux de l’écriture et des témoignages écrits dans une société donnée, quels que soient par ailleurs les techniques et les matériaux utilisés. Pour citer encore Mallon : « Le champ est immense, si vaste que personne au monde ne pourrait prétendre l’explorer totalement. On ne peut qu’y vagabonder. De ces vagabondages, on reviendra toujours en ramenant quelque chose avec soi. »

    Un domaine de recherche peut se définir non seulement par son objet, mais aussi par sa méthode : dans notre cas, il s’agit de la méthode « indiciaire » du relevé, puis de l’analyse formelle et comparative des caractéristiques graphiques et matérielles de chaque témoignage écrit pris en compte. Une aire disciplinaire se définit encore par la liste des questions qu’elle se propose d’affronter au fil de la recherche. En ce qui nous concerne, on peut les résumer de la manière suivante :

    1. Quoi ? En quoi consiste le texte écrit que nous devons transférer dans le code graphique qui nous est familier, par la double opération du déchiffrage et de la transcription ?

    2. Quand ?  Quelle époque ce texte a-t-il été porté dans le témoin que nous sommes en train d’étudier.

    3. Où ? Quelle est l’aire culturelle, quel est le lieu plus précis où s’est effectué le travail de copie ?

    4. Comment ? Avec quelles techniques, quels instruments, sur quels matériaux, selon quels modèles ce texte a-t-il été consigné ?

    5. Qui ?  Quel milieu socioculturel appartenait le scribe et quelle était, à son époque et dans son milieu, la diffusion sociale de l’écriture ?

    6. Pourquoi ? Quelle était la finalité spécifique de ce témoignage en particulier et, au-delà, quelle pouvait être, en son temps et en son lieu de production, la finalité idéologique et sociale de l’acte d’écrire ?

    Le domaine de recherche que j’ai, jusqu’à présent, tenté de définir en positif peut aussi être défini par la négative. Il ne s’agit pas d’histoire du livre ou du document ; ni d’histoire des textes, d’histoire de la culture intellectuelle ou d’histoire des cultures populaires ; pas même d’une histoire de l’écriture ou des écritures stricto sensu. L’aire disciplinaire qui nous intéresse est ou aspire à être plutôt une histoire – toujours renouvelée par la confrontation directe avec les fragments d’écriture du passé – des procédures et des pratiques de fabrique et d’usage des produits écrits, quelles que soient leur nature et leurs fonctions, y compris – voire surtout – dans leurs dimensions anthropologiques et sociales les plus remarquables et les plus significatives. Du fait de ce choix épistémologique assumé, notre petit livre, alternant réflexions et exemples, se présente comme une invitation à considérer les témoignages écrits – isolés ou en série, anciens ou récents, élégants ou relâchés, publics ou privés, exposés à la vue de tous ou cachés – comme autant d’épisodes d’un des chapitres les plus riches et les plus passionnants de l’histoire de l’humanité : celui de ses expressions écrites. Notre ouvrage aura atteint son but si ses lecteurs ne peuvent plus, après l’avoir lu, jeter un regard indifférent ou distrait sur une tablette de cire, un manuscrit médiéval, un livre imprimé, un graffiti ou une affiche, s’ils ne peuvent plus considérer ces objets sans se poser une série de questions et sans affronter une série de problèmes : ceux-là mêmes que ces pages, pour quiconque voudra bien les feuilleter, vont tenter de soulever et d’illustrer.

    Selon Giorgio Raimondo Cardona, historien des écritures et des langues, « l’écriture peut être tout ce que nous serons en mesure d’y lire », surtout ce qui a trait aux êtres humains qui l’ont utilisée et au monde dans lequel ils ont vécu. Il vaut vraiment la peine de s’en occuper, même en vagabondant. C’est ce que j’ai fait toute ma vie et j’y ai pris un immense plaisir. — A.P.

    Table des matières

    Préface
    Introduction
    1. Lieux et espaces
    2. Écrire ou pas
    3. Pouvoir ou liberté
    4. Typologies et fonctions
    5. Techniques et modalités
    6. Écrire à…
    7. Textes écrits, perdus, retrouvés
    8. Conserver la mémoire
    Bibliographie
    Illustrations

    Armando Petrucci (1932-2018) est un paléographe et médiéviste italien, considéré comme l’un des plus grands spécialiste de l’écriture du XXe siècle.


    Haut de page
  • Parution de "Reinardus", vol. 30

    Christophe MASSON, 4 juillet 2019

    Reinardus. Yearbook of the International Reynard Society, Volume 30 (2018)
    Editors :
    Richard Trachsler | Universität Zurich
    Baudouin Van den Abeele | Université catholique de Louvain
    Paperback – Available | ISBN 9789027262578 | EUR 181.00 | USD 272.00
    e-Journal – Available | EUR 156.00

    Reinardus is an international, peer-reviewed journal, which aims to promote comparative research in the fields of medieval comic, satirical, didactic, and allegorical literature, with emphasis on beast epic, fable and fabliau, including sources, influences and later developments into the modern period. The methods and critical interpretations it offers are as wide-ranging as is its subject matter, since it considers discussion and the coexistence of conflicting views as more important than the defence of a specific methodological point of view.

    Contributions :
    Un nuovo testimone del volgarizzamento veneto dell’Esopus attribuito a Gualtiero Anglico - Andrea Beretta

    “Bieste à chief d’oliphant” : L’anabulla dans la Chevalerie Judas Maccabée (Paris, BnF, Fr. 15104) inspirée du Liber de natura rerum de Thomas de Cantimpré - Thierry Buquet

    “Vez ci au feu la grasse oie !” : Goose and all the trimmings in Le Prestre et Alison and other fabliaux - Anne Cobby

    Ein treuer Freund und guter Verbündeter : Der ‘Treue’-Begriff in der ersten Vorladung von Reinhart Fuchs und Van den vos Reynaerde - Irmgard Fuchs

    The Revolt of the Mice : The war of the Mice against the Cats in East Asia - Wilt L. Idema

    The churchman and the fox : Traces of renardie in the Archbishop’s Renart - Joseph R. Johnson

    Le Physiologus, source d’inspiration pour l’art et la littérature du haut Moyen Âge et du Moyen Âge central : Quelques exemples et pistes de réflexion - Jacqueline Leclercq-Marx

    Van den vos Reynaerde : A social discourse through a satiric looking-glass - Rudi Malfliet

    The papacy, Inquisition and Saint Guinefort the Holy Greyhound - Rebecca Rist

    A selective survey of visual representations of Reynardian Literature and fox lore in the last fifty years - Kenneth Varty and Paul Wackers

    Programme du colloque de Reading / Program of the conference in Reading : SOCIÉTÉ INTERNATIONALE RENARDIENNE Épopée animale, fable, fabliau - INTERNATIONAL REYNARD SOCIETY Beast epic, fable and fabliau


    Haut de page
  • Parution de "Reinhold C. Mueller, Venezia nel tardo medioevo / Late Medieval Venice. Economia e società / Economy and Society"

    Christophe MASSON, 7 avril 2021

    Éd. Luca Molà, Michael Knapton, Luciano Pezzolo, Rome, Viella, 2021 (I libri di Viella, 382), 636 p. ISBN : 9788833137810. Prix : € 75,00.

    Questo volume raccoglie gran parte dei saggi scritti da Reinhold C. Mueller su Venezia nel tardo medioevo. In particolare sono esaminati gli aspetti relativi alle istituzioni finanziarie e sociali della Serenissima, alla politica monetaria, al sistema bancario e creditizio, alla presenza ebraica e ad alcune minoranze straniere in città, nonché al dominio d’oltremare. L’Autore ci conduce dalle grandi sale di Palazzo Ducale alle piazze commerciali e finanziarie di uno dei più importanti centri economici dell’Europa e del Mediterraneo. Ne risulta un affresco che, attraverso l’attenta analisi degli uomini e dei loro strumenti economici, ci permette di osservare e di comprendere con grande nitidezza la complessità di Venezia e del suo Stato.

    The present volume unites most of the essays that Reinhold C. Mueller has dedicated to late medieval Venice. They deal specifically with issues relating to the Republic’s financial and social institutions, its monetary policy, its system of banking and credit, the presence in Venice of Jews and various foreign minorities, as well as with its maritime dominion. Mueller leads us from the vast chambers of the Ducal Palace to the focal points of trade and finance in one of the greatest economic centers in both Europe and the Mediterranean. His pondered analysis of economic activity and of the men conducting it creates a fresco wherein we may observe and understand with great lucidity the complexity of Venice, both city and State.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Renaissance et ascensions de l’âme. De la lanterne à la lune, de la lune au soleil"

    Christophe MASSON, 28 août 2019

    Dir : Evelien CHAYES, Classiques Garnier, 2019. 29€, 206 p. ISBN : 9782406073994

    Les essais de ce recueil étudient les différentes représentations de l’ascension de l’âme dans des sources anciennes, médiévales et pré-modernes. Ce livre forme un répertoire détaillé des manières dont ont été imaginées à travers les siècles les vacations de l’âme après sa séparation du corps.

    Tables des matières

    Evelien Chayes : Introduction

    Laurent Lavaud : Initiation mystique et ascension philosophique. De Platon à Plotin

    Ana Palanciuc : L’iconographie byzantine de la Dormition de la Vierge. Une controverse balkanique sur l’ascension de l’âme

    Sophie Delmas : L’ascension de l’âme après la mort chez quelques maîtres
    en théologie du XIIIe siècle

    Margherita Belli : Neoplatonismo per adolescenti in alcuni commenti
    alla
    Philosophiæ consolatio di Severino Bœzio (1456-1656)

    Natasha Constantinidou : Popularising the Classics. The Soul and its Ascent in Pierre Charron’s De la Sagesse, Trois Livres (1601-1607)

    Christophe Poncet : En montant l’échelle des philosophes. Marsile Ficin et la vision des Idées

    Daniel Rakovsky : Une ascension sans élévation. La distinction symbolique entre l’œil gauche et l’œil droit dans le portrait de la Renaissance

    Moshe Idel : Ascensions de l’Âme dans la Kabbale de Safed


    Haut de page
  • Parution de "Renseignement et espionnage pendant l’Antiquité et le Moyen-Âge"

    Christophe MASSON, 29 mars 2020

    Dès la plus haute Antiquité apparaissent de nombreuses preuves de l’existence d’organisations de renseignement dans toutes les grandes civilisations : au Moyen-Orient (Mésopotamie, Egypte, Perse), en Extrême-Orient (Inde et Chine) et en Europe (Grèce, Carthage et Rome). L’espionnage est attesté par des textes nombreux : la Bible ; les inscriptions des temples de Louxor ; les récits d’Hérodote et ceux des historiens romains ; et les deux plus anciens traités de stratégie au monde : L’Arthasastra de Kautilya (Inde) et L’Art de la Guerre de Sun Tse (Chine).

    Au Moyen Âge, les pratiques du renseignement se pérenisent, notamment dans l’Empire byzantin et en Chine. Les Vikings y recourent systématiquement lors de leurs raids, tout comme les Normands pour la conquête de l’Angleterre. Pendant les Croisades, l’espionnage est pratiqué tant par les royaumes chrétiens que musulmans, comme pendant la guerre de Cent Ans. Les opérations clandestines s’observent également dans la péninsule ibérique lors de la Reconquista, dans l’Amérique préhispanique et au Japon, avec les mystérieux ninjas.

    Ainsi, tout au long de l’Antiquité et du Moyen Âge, principautés, royaumes et empires qui s’affrontent pour la domination du monde conduisent des actions secrètes qui comportent tous les volets de l’espionnage moderne : espionnage, contre-espionnage, écritures secrètes, interception des courriers, assassinats ciblés... Ce sont quelques uns des plus beaux épisodes de l’histoire du renseignement de l’Antiquité et du Moyen Âge que ce livre propose au lecteur.

    Trente contributions produites par vingt-cinq auteurs de haut niveau, universitaires reconnus et spécialistes du renseignement, font de ce travail une somme tout à fait originale et exceptionnelle.

    Plus d’informations et table des matières.


    Haut de page
  • Parution de "Rocky Ruggiero, Brunelleschi’s Basilica. The Building of Santo Spirito in Florence"

    Christophe MASSON, 21 décembre 2020

    Rome, Viella, 2020 (Kent State University European Studies, 7), 294+16 p. ill. n/b.
    ISBN : 9788833134734. Prix : € 32,00.

    Brunelleschi’s basilica of Santo Spirito in Florence was not only a product of creative genius, but also of communal bureaucracy, socio-economic traditions, human and financial resources, factionalism, and rivalry. This complex network of forces behind the monument serves as testimony to the determination and capacity of Renaissance Florentines to actualize the creative ideas of the extraordinary artists and architects who were transforming the profile of the city. Moreover, it reveals that the labor, spirit, and energy of those human beings who were building Renaissance Florence were just as important to its manufacture as the brick, stone and wood used to build it.

    By investigating those aspects that defined the building tradition of the Renaissance – the architect, the Opera (building committee), the quartiere (neighborhood), the cantiere (worksite and workforce) – we discover that behind a great monument lies a monumental account of collective human achievement.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Samuel Gras, Luces del norte. Manuscritos iluminados franceses y flamencos de la Biblioteca Nacional de España"

    Christophe MASSON, 20 avril 2021

    CEEH-BNE, 2021, 504 p. ISBN : 978-84-15245-97-1. Prix : € 52,89

    The Biblioteca Nacional de España (BNE) houses a collection of 156 French and Flemish illuminated manuscripts from the ninth to the sixteenth centuries which are of huge historical and artistic interest. This book, the result of the systematic cataloguing of these holdings by specialist Samuel Gras, provides a thorough codicological description of the manuscripts and a wealth of new information about the attribution of the miniatures and the provenance and dating of the manuscripts. The research has made it possible to clarify the reasons why these manuscripts – some from the French court or brought from Sicily by the viceroys of Naples – found their way into major Spanish collections and to establish the involvement of a few prestigious workshops of which no extant examples were known until now. Prominent among the works studied are several eleventh-century codices, the collection of thirteenth-century Parisian bibles, some copies of the Roman de la Rose, legal manuscripts from southern France and a group of fifteenth-century books of hours.

    Although various authors had mentioned these manuscripts, an in-depth study in the light of the latest knowledge of French and Flemish medieval painting had not yet been carried out taking into account the new information on the geographical distribution of the workshops and the identification of the miniaturists. This catalogue raisonné – which has given rise to an exhibition at the BNE curated by Gras and Javier Docampo, former head of the institution’s Department of Manuscripts, Incunables and Rare Books – explores the extremely rich and beautiful collection in great detail through its text and illustrations.

    Samuel Gras, who holds a PhD in Medieval Art History from the University of Lille, has been assistant lecturer at the University of Lille and has been awarded scholarships in Spain, the United States and the Netherlands. He is the author of many studies on painting and miniatures in the Middle Ages as well as on artistic transfers between France, Flanders, Italy and Spain (fourteenth−sixteenth centuries) and manuscript collecting. As a scientific collaborator at the Biblioteca Nacional de España he has helped start up the Proyecto Codex, which sets out to study the institution’s entire holdings of illuminated manuscripts. In this connection he has worked on the Hours of Charles V and has edited the proceedings of the international conference HispaNord / Proyecto Codex together with Anne-Marie Legaré.

    Javier Docampo Capilla (1962–2020) held a degree in Art History from the Universidad Complutense in Madrid and was a member of the Cuerpo Facultativo de Bibliotecas. He worked in the Section of Drawings and Prints at the Biblioteca Nacional, at the Junta de Comunidades de Castilla-La Mancha, and as head of the Library, Archives and Documentation Department at the Museo Nacional del Prado. He was in charge of the Department of Manuscripts, Incunabula and Rare Books at the Biblioteca Nacional de España. His research was centred on book arts (miniatures, engraving and binding), on which he curated exhibitions such as El documento pintado (2000), Bibliotheca Artis. Tesoros de la Biblioteca del Museo del Prado (2010) and La Biblioteca del Greco (2014), all at the Museo del Prado.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Scrivere storia nel medioevo. Regolamentazione delle forme e delle pratiche nei secoli XII-XV"

    Christophe MASSON, 1er mars 2021

    Éd. Fulvio Delle Donne, Paolo Garbini, Marino Zabbia, Rome, Viella, 2021 (I libri di Viella, 377), 356 p. ISBN : 9788833137193. Prix : € 38,00.

    Quali sono gli elementi che caratterizzano una scrittura storica ? Cosa rende peculiare il lavoro del cronista ? E quando l’attività storiografica diventa una professione dalle caratteristiche definite e condivise ?

    La linea di indagine è stata guidata dalla convinzione che soprattutto dalla fine del XII secolo, e poi in maniera più netta dalla metà del XIII, la produzione storiografica e cronachistica assume caratteri ben precisi. Mancando, per il mondo latino, trattati antichi che insegnassero come scrivere un testo storiografico, è in questo periodo che si fissano le pratiche e si definiscono le regole che poi sarebbero state sancite formalmente solo nel XV secolo.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Se faire un nom. L’invention de la célébrité à la Renaissance"

    Christophe MASSON, 30 septembre 2019

    Christiane Klapisch Zuber, Se faire un nom. L’invention de la célébrité à la Renaissance, Éditions Arkhe, 2019. ISBN 13 : 978-2918682509.

    Giotto, Leonardo ou encore Raphaël... Pour chacune de ces légendes de la Renaissance, l’histoire retient un simple prénom, dont la puissance évocatrice contribue, des siècles après leur mort, à consolider leur gloire. Dès le XIVe siècle, ce choix précurseur des peintres contribue ainsi à leur célébrité. Curieusement, à cette époque où l’artiste s’autonomise et s’érige en groupe social d’élite, le nom de famille tel qu’on le connaît aujourd’hui n’était pas encore fixé et se transmettait uniquement dans les familles de notables variant souvent d’une génération à l’autre... Ainsi, être connu par son seul prénom était-il un véritable signe de distinction !

    Il ne s’agit pas d’un détail : le nom conditionne et décrit la filiation, la réputation, et donc la renommée de quelqu’un. Cet essai décrypte, à travers la vie intime des peintres et des sculpteurs illustres, cette époque où la figure de l’artiste émerge, annonciatrice de la valorisation de l’individu à l’œuvre aujourd’hui.


    Haut de page
  • Parution de "Siren Çelik, Manuel II Palaiologos (1350–1425). A Byzantine Emperor in a Time of Tumult"

    Christophe MASSON, 14 avril 2021

    Cambridge University Press, 2021. ISBN : 9781108836593. Prix : £ 90.00.

    Few Byzantine emperors had a life as rich and as turbulent as Manuel II Palaiologos. A fascinating figure at the crossroads of Byzantine, Western European and Ottoman history, he endured political turmoil, witnessed no less than three sieges by the Ottomans and travelled as far as France and England. He was a prolific writer, producing a vast corpus of literary, theological and philosophical works. Yet, despite his talent, Manuel has largely been ignored as an author. This biography constructs an in-depth picture of him of as a ruler, author and personality, as well as providing insight into his world and times. It offers the first analysis of the emperor’s complete oeuvre, focusing on his literary style, self-representation philosophical/theological thought. By focusing not only on political events, but also on the personality, personal life and literary output of Manuel, this biography paints a new portrait of a multifaceted emperor.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Sofia Lodén, French Romance, Medieval Sweden and the Europeanisation of Culture"

    Christophe MASSON, 19 mars 2021

    Woodbridge, DS Brewer, 2021, 228 p. ISBN : 9781843845829. Prix : £ 60 / $ 99.

    The adaptation of French texts into medieval Swedish reveals the progress of a Europe-wide literary culture.

    Translations of French romances into other vernaculars in the Middle Ages have sometimes been viewed as "less important" versions of prestigious sources, rather than in their place as part of a broader range of complex and wider European text traditions. This consideration of how French romance was translated, rewritten and interpreted in medieval Sweden focuses on the wider context. It examines four major texts which appear in both languages : Le Chevalier au lion and its Swedish translation Herr Ivan ; Le Conte de Floire et Blancheflor and Flores och Blanzeflor ; Valentin et Sansnom (the original French text has been lost, but the tale has survived in the prose version Valentin et Orson) and the Swedish text Namnlös och Valentin ; and Paris et Vienne and the fragmentary Swedish version Riddar Paris och jungfru Vienna. Each is analysed through the lens of different themes : female characters, children, animals and masculinity. The author argues that French romance made a major contribution to the Europeanisation of medieval culture, whilst also playing a key role in the formation of a national literature in Sweden.

    SOFIA LODÉN is a Pro Futura Scientia XII Fellow at Stockholm University and the Swedish Collegium for Advanced Study in Uppsala. In 2020 she was appointed member of the Young Academy of Sweden.

    Plus dinformations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Speculum futurorum temporum. Ildegarda di Bingen tra agiografia e memoria

    Christophe MASSON, 2 août 2019

    SPECULUM FUTURORUM TEMPORUM
    ILDEGARDA DI BINGEN TRA AGIOGRAFIA E MEMORIA
    a cura di S. Boesch Gajano e A. Bartolomei

    IN USCITA NELL’AUTUNNO 2019

    Profetessa, teologa, scienziata, musicista, poetessa, la figura complessa e multiforme di Ildegarda, è stata al centro negli ultimi decenni di una riscoperta storiografica favorita anche dal lavoro di edizione critica delle sue opere. Gli studi hanno riconosciuto in Ildegarda uno dei grandi protagonisti del risveglio intellettuale europeo del XII secolo. La sua testimonianza viene ormai valutata come una delle più alte espressioni storiche dell’autocoscienza femminile.

    Il convegno, di cui si pubblicano ora gli atti, propone un osservatorio inedito per questa grande figura : quello storico-agiografico e memoriale. Si valorizzano le biografie dei santi Disibodo e Ruperto, si ricostruiscono gli autori e gli ambienti di elaborazione delle vite e i loro rapporti genealogici. Viene delineata la ricezione della sua memoria dal Medioevo all’Età moderna.

    PREZZO DEDICATO AI SOTTOSCRITTORI DELLA PRESENTE SCHEDA DI ADESIONE : € 14,00 (ANZICHÉ € 20,00)

    La presente condizione agevolata è valida inviando una mail, una volta eseguito il pagamento (più spese di spedizione), entro il 30 settembre 2019, a ufficiovendite@isime.it
    Il pagamento dovrà essere effettuato tramite bonifico bancario sul conto corrente intestato all’Istituto Storico Italiano per il Medio Evo :

    IBAN : IT 91N 02008 05022 000400361279
    Causale del bonifico : Ildegarda
    UNICREDIT SPA – AG. N.36011
    ROMA, San Pantaleo

    Nel volume sarà inserita la tabula dei sottoscrittori.

    Indice.


    Haut de page
  • Parution de "Step by Step Towards the Sacred. Ritual, Movement, and Visual Culture in the Middle Ages"

    Christophe MASSON, 21 décembre 2020

    Ed. Martin F. Lešák, Sabina Rosenbergová, Veronika Tvrzníková, Rome, Viella, 2020 (I libri di Viella. Arte / Studia Artium Mediaevalium Brunensia, 10), 144 p. ISBN : 9788833137018. Prix : € 35,00.

    The articles published in this volume aim to contribute to the art historical debates on the role of visual culture within medieval rituals and how the latter were experienced bodily. The studies focus on the essential importance of movement within medieval religious practice and its impact on production, conception, perception, and use of artistic objects and architecture in the Middle Ages. At their core is the moving body, individual or collective, which enters into dialogue with the surrounding architectural or urban space, artefacts, and images, thus awakening their sacred potential with each and every step. Shifting attention to the movement of the worshipers and the objects themselves, this book wishes to instigate further discussion on various medieval visual cultures.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Stéphane Gioanni, Gouverner le monde par l’écrit : l’autorité pontificale en Dalmatie de l’Antiquité tardive à la réforme « grégorienne »"

    Christophe MASSON, 6 novembre 2020

    Bibliothèque des Écoles françaises d’Athènes et de Rome 386
    Roma : École française de Rome, 2020
    ISBN : 978-2-7283-1473-7
    395 p., ill. n/b et coul.
    Prix : € 45

    L’extension progressive de l’autorité pontificale en Dalmatie a profité de la longue histoire romaine de cette ancienne province impériale. Les sources révèlent d’abord les ambitions, les contradictions et les échecs de la papauté dans cette région perçue comme une porte d’entrée vers l’espace byzantin, les Balkans et l’Europe centrale. Ce n’est qu’aux Xe-XIe siècles, au moment où se redéfinissent les sphères d’influence dans l’Adriatique, qu’apparaissent les différents volets d’une diplomatie cohérente (légende d’apostolicité attribuant l’évangélisation de la Dalmatie à un disciple de saint Pierre ; obligation de la liturgie latine ; diffusion de l’art roman ; ambassades apostoliques ; conciles sous l’autorité de la métropole de Split ; expansion bénédictine sous l’influence de l’abbaye du Mont-Cassin ; collaboration avec la dynastie croate). Le serment de fidélité du roi Zvonimir au pape Grégoire VII en 1075, aux portes de l’antique Salone, illustre un volet régional de la réforme « grégorienne » qui renforça la primauté pontificale et le royaume dalmato-croate. Il nous invite à décentrer le regard, à varier les échelles, du local à l’universel, pour mieux saisir la nature politique de cette réforme globale qui inaugure un nouveau rapport au monde.

    Stéphane Gioanni, ancien membre et directeur des études de l’EFR, est professeur à l’université Lyon 2 et directeur du laboratoire Histoire et Sources des Mondes Antiques. Ses recherches portent sur les pratiques de l’écrit ecclésiastique (IVe-XIe s.) en Provence, Italie et Dalmatie.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Stratégies d’élargissement du lectorat dans la fiction narrative XVe et XVIe siècles"

    Christophe MASSON, 21 avril 2021

    Éd. Pascale Mounier, Hélène Rabaey, Classiques Garnier, 2021 (Rencontres, n° 476 ; Colloques, congrès et conférences sur la Renaissance européenne, n° 110). ISBN : 978-2-406-10632-6. Prix : € 49,00.

    L’imprimerie fait naître l’idée d’une possible diffusion large des livres. Des auteurs, des traducteurs et des éditeurs se mettent à viser un public nombreux et hétérogène. Quelles stratégies mettent-ils en œuvre dans des fictions narratives en français pour y parvenir ?

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "The Cambridge History of War, Volume 2, War and the Medieval World"

    Christophe MASSON, 6 novembre 2020

    Sous la direction d’Anne Curry, David A. Graff, Cambridge, Cambridge University Press, 2020. ISBN : 9780521877152. Prix : £ 120.

    Résumé

    Volume II of The Cambridge History of War covers what in Europe is commonly called ’the Middle Ages’. It includes all of the well-known themes of European warfare, from the migrations of the Germanic peoples and the Vikings through the Reconquista, the Crusades and the age of chivalry, to the development of state-controlled gunpowder-wielding armies and the urban militias of the later middle ages ; yet its scope is world-wide, ranging across Eurasia and the Americas to trace the interregional connections formed by the great Arab conquests and the expansion of Islam, the migrations of horse nomads such as the Avars and the Turks, the formation of the vast Mongol Empire, and the spread of new technologies – including gunpowder and the earliest firearms – by land and sea.
    Each chapter is written by experts in the field to provide up-to-date scholarship across a wide range of topics and a large number of geographical areas
    Takes war in its broadest definition to offer informative synthesis as well as much fascinating detail
    Readers can trace the relationships between strategy, tactics, weapons technology, logistics, military institutions and financing, social structures, and cultural influences

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Tristan, un chevalier de la Table ronde"

    Christophe MASSON, 7 février 2020

    Tristan, chevalier de la Table Ronde. Roman imprimé en 1489 par Jehan Le Bourgois pour Anthoine Vérard, 2 vol., éd. Mary Beth Winn, Paris, Classiques Garnier, 2020 (Textes littéraires du Moyen Âge, n° 53-54), 645 + 1207 p.

    Cette édition du roman de Tristan en prose a été imprimée en 1489 à Rouen par Jehan le Bourgois pour le libraire parisien Anthoine Vérard. Cet incunable sera à la base de six nouvelles éditions entre 1496 et 1533 et déterminera l’image de ce chevalier hors pair au XVIe siècle et au-delà.

    Plus d’information ici et .


    Haut de page
  • Parution de "Un atelier d’orfèvre autour de l’an mil. Travail du cuivre, de l’argent et du fer à Oostvleteren (Flandre occidentale, Belgique)"

    Christophe MASSON, 16 décembre 2019

    Lise Saussus et Nicolas Thomas avec la collaboration de Maarten Bracke, Éric Goemare, Thierry Leduc, Dries Tys, Laurent Verslype et Nolwenn Zaour, Louvain-la-Neuve, 2019
    21 x 29,5 cm, quadrichromie, 262 pages. Prix éditeur : 43,5 euros (livre imprimé) et 29 euros (ebook) ; prix de lancement du livre imprimé pour les particuliers : 35 euros TVAC hors frais de port - ISBN : 978-2-87558-879-1

    Pour bénéficier du prix de lancement (35 euros) pour les particuliers, contacter : craneditions@uclouvain.be.

    En 2014, les fouilles archéologiques préventives réalisées par Monument Vandekerckhove aux abords du village d’Oostvleteren (Flandre occidentale) ont révélé les vestiges d’un atelier métallurgique daté entre la fin du Xe et le début du XIe siècle. Établi aux confins du pagus de l’Yser, le domaine de Fletrinio in pago Isseretio est caractéristique des propriétés qui se développent dans la plaine maritime flamande à cette période. Le travail conjoint des alliages à base de cuivre et de l’argent ainsi que du fer y met en exergue le rôle économique et l’importance sociale du site dont le noyau d’habitat, doté d’une église, est tôt adossé à une résidence castrale. Une unique fosse témoigne de cet atelier dont les nombreux déchets ont été étudiés à l’aide de méthodes qualitatives et quantitatives. Ils éclairent les différents aspects de la production et permettent d’en apprécier l’intensité. Les techniques de fonderie et de l’affinage de l’argent par coupellation, la qualité et la provenance des terres utilisées, les alliages mis en œuvre, les indices de l’élaboration du laiton par cémentation, ainsi que le répertoire des objets fabriqués sont mis en lumière, comblant une lacune pour la période et la région. Prenant en compte les enjeux environnementaux et définissant le cadre historique, étroitement corrélés, la polyvalence d’un artisan, sa sédentarité, sa mobilité voire son origine sont mises en question. Il en ressort que, dans un environnement favorable aux échanges maritimes et commerciaux, l’atelier d’Oostvleteren a produit de petites séries d’objets de la parure, très probablement liée à l’équipement du cheval et du cavalier, au bénéfice d’une clientèle privilégiée.

    Plus d’informations et table des matières.
    Site de l’éditeur.


    Haut de page
  • Parution de "Waldef : A French Romance from Medieval England"

    Christophe MASSON, 20 octobre 2020

    Trad. Ivana Djordjević, Judith Weiss, Nicole Clifton, Amsterdam, ARC Humanities Press, 2020. ISBN : 9781641894067. Prix : € 85,00.

    This first English translation of Le Roman de Waldef makes a significant representative of the French literature of medieval England accessible for the first time. Its wide-ranging content provides an ideal introduction to a number of themes in medieval literature, making it suitable for a variety of undergraduate and graduate courses.

    The fast-moving romance plot of this early thirteenth-century tale recounts the ancestry and exploits of Waldef and his two sons, set against a history of pre-Conquest England. The narrative shares themes and incident types with other important insular romances, including the Lai of Haveloc, Boeve de Haumtone, and Gui de Warewic. Waldef’s scope, interest in battle, and political stratagems bear reading alongside medieval chronicles, while secret love affairs connect it with other romance literature of the period, and adventures across a wide area of the known world provide affinities with medieval travel narrative.

    Contents
    Series Editors’ Preface
    Translators’ Preface
    Abbreviations
    Introduction
    Suggested Further Reading
    Waldef
    Appendix I : Extracts from the original text, Le Roman de Waldef
    Appendix II : Reordered text of vv. 10807-11190
    Index of Names

    Informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de "Women and Economic Power in Premodern Royal Courts"

    Christophe MASSON, 20 octobre 2020

    Ed. Cathleen Sarti, Amsterdam, ARC Humanities Press, 2020. ISBN : 9781641892728. Prix : € 69.00.

    Premodern kings and queens had splendid courts to show their God-given power. But where did the money for these come from ? Following the money trail back often leads to unexpectedly savvy women who knew how to deal with money, and how to manage huge estates, treasuries, or accounts. This volume focuses on the economic and financial dimensions of the premodern royal court, and especially on the women using money as an instrument of power. Methodological and theoretical reflections on an economic history of royal courts frame case studies from medieval England to early modern Denmark and the Holy Roman Empire. Empresses and queens, but also mistresses and favourites are discussed, including considerations of their spheres of influence, their financial strategies and means, and their successes and failures.

    Contents
    Introduction : Women and Economic Power at Premodern Royal Courts, Cathleen Sarti
    The Medieval English Queen as Landholder : Some Reflections on Sources and Methodology, Michele Seah and Katia Wright
    Financial Power of Empresses and Princesses of the Holy Roman Empire, Charlotte Backerra and Cathérine Ludwig-Ockenfels
    “Edward III’s Gold Digging Mistress” : Alice Perrers, Gender and Financial Power at the English Royal Court, 1360-1377, Laura Tompkins
    Counselling the Danish King : Sigbrit Villoms as Financial Mastermind for Christian II, 1513-1523, Cathleen Sarti
    Afterword : “Power is Money” ? Reflections on Money, Power, Sex and Gender in Premodern Royal Courts, Elena Woodacre
    Recommended Literature

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution de C. Angotti, P. Chastang, V. Debiais, L. Kendrick (dir.), Le pouvoir des listes au Moyen Âge, vol. 1 : "Écritures de la liste"

    Christophe MASSON, 18 juillet 2019

    Le pouvoir des listes au Moyen Âge, t. I, Écritures de la liste, éd. Claire Angotti, Pierre Chastang, Vincent Debiais, Laura Kendrick, Éditions de la Sorbonne, collection "Histoire ancienne et médiévale", 2019.

    Les listes constituent une forme d’écriture très présente dans les textes du Moyen Âge, quels que soient leur nature et leur genre. Cette forme syntaxique, graphique et sémantique singulière a été l’objet d’une enquête collective menée dans le cadre d’un projet interdisciplinaire de recherche intitulé "Pouvoir des listes au Moyen Âge" (Polima), qui a bénéficié du soutien de l’ANR. Trois volumes collectifs rassemblent les études de cas issus des ateliers organisés dans le cadre de ce programme. Ils explorent les usages sociaux de cette forme d’écriture dotée de pouvoirs pragmatiques, poétiques et cognitifs.

    Ce volume propose une approche matérielle de la liste, qui vise à la saisir dans le rapport que son écriture construit avec le support ainsi qu’avec les lieux, démultipliés, de son installation (pages, livres, murs, monuments, reliquaires, objets du quotidien, etc.). Ces singularités documentaires, liées à des procédures ou à des jeux de dénombrement, permettent de rendre compte de l’abondance des listes dans les productions écrites du Moyen Âge et d’interroger ce que les différentes scènes sociales du Moyen Âge font de cet opérateur matériel et cognitif qui produit savoir et agency.

    Au cours de cette période, les listes et les formes de pensée qu’elles engendrent se transforment sous l’effet de l’apparition de nouveaux enjeux de dénombrement et de catégorisation. À l’arrière-plan des cas étudiés percent ainsi la transformation grégorienne de l’Occident, la formation du savoir scolastique et l’essor des rationalités pratiques.

    Ont collaboré à cet ouvrage :
    Claire Angotti, Pierre Chastang, Franck Cinato, Vincent Debiais, Caterina Donati, Ayelet Even-Ezra, Laura Kendrick, Catherine Kônig-Pralong, Julie Lemarié, Elisa Pallottini, Stefano Riccioni, Martha Rust.


    Haut de page
  • Parution de The Westminster Bestiary (Westminster Abbey, MS 22). Analysis and Commentaries

    Christophe MASSON, 18 juillet 2019

    Ilya Dines, The Westminster Bestiary (Westminster Abbey, MS 22). Analysis and Commentaries, Siloe Publishing House, Burgos, 2019

    This book is a commentary volume, in both English and Spanish, to the facsimile edition of the Westminster bestiary, which had been published by Siloe Publishing House, Burgos, in 2014. It is based on a revised version of Ilya Dines’ PhD dissertation entitled “A Critical Edition of The Bestiaries of The Third Family,” written in 2008. The commentary volume includes a preface written by Christopher Hammel, an introduction to the genre of medieval bestiaries, the text of the Westminster bestiary (in Latin) transcribed by Ilya Dines with a full analysis of the sources and arguments for the place of origin of the manuscript and possible authorship ; a Spanish translation of the preceding texts by Ilya Dines and textual commentary made by María Isabel Velázquez Soriano, three appendices, a long bibliography and full index of sources and subjects.

    The volume has 404 pages, it includes all (reduced) illustrations of the bestiary. The book is available from Siloé, arte y bibliofilia (pablo@siloe.es) for the price 156 €.


    Haut de page
  • Parution des "Annales du Comité flamand de France, t. 70"

    Christophe MASSON, 7 février 2020

    Sommaire

    Avant-propos, Philippe Masingarbe
    Que savons-nous de saint Winnoc et de son époque ?, Jean Heuclin
    • Omnia ecclesie privilegia furto ablata. Écrire l’histoire de saint Winnoc, de Wormhout et de Bergues (début du IXe siècle - 1067), Charles Mériaux
    La plus ancienne Vie et les premiers Miracles de saint Winnoc, Traduction de Monique Janoir
    Saint-Winoc et Saint-Bertin aux XIe-XIIIe siècles, Johan Belaen
    L’abbaye des Dunes et l’abbaye de Saint-Winoc aux XIIe et XIIIe siècles, Jan Van Acker
    Jalons pour une histoire du temporel de l’abbaye de Bergues au Moyen Âge, Jean-Charles Bedague
    Quelques notes sur le ms 19 de Bergues et l’iconographie médiévale de saint Winnoc, Remy Cordonnier
    Le sacramentaire dit de l’abbé Manassès de Saint-Winoc (1078-1081) et l’enluminure entre Saint-Omer et Liège, dans la deuxième moitié du XIe siècle, Marc Gil
    La musique dans l’ancien diocèse de Thérouanne, de Guntbert de Saint-Bertin à Drogon de Bergues (IXe-XIe siècle), Jean-François Goudesenne
    Les ordinations des moines de l’abbaye de Saint-Winoc à Bruges et Ypres (1627-1792), Kurt Priem
    Un exemple de seigneurie ecclésiastique dans le nord de la France : l’abbaye de Saint-Winoc au XVIIIe siècle, Éric Vanlandtschoote
    L’abbaye Saint-Winnoc et les magistrats flamands au XVIIIe siècle : entre collaboration et rivalités, Agathe Leyssens
    Jean-Baptiste Marescaux, démolisseur d’abbaye et armateur en course (1794-1804), Christian Pfister-Langanay
    La collection de tableaux de l’abbaye Saint-Winoc avant et après la Révolution, Patrick Descamps
    Que la fête fut belle ! Le Millénaire de Saint-Winoc (1900), Philipe Masingarbe
    Saint-Winoc : le devenir d’un site, Christophe Delbecque
    Conclusion, Charles Mériaux


    Haut de page
  • Parution des "Cahiers de la Haute-Loire", 2019

    Christophe MASSON, 1er août 2019

    Sommaire

    Jean-René Mestre, Le Chalat de Jax, un site fortifié à la frontière entre Auvergne et Velay (11 pages)
    Pierre-Éric Poble, Le Lignon du Velay, une limite orientale de la cité vellave augustéenne ? (25 pages)
    Pascal Bois, Martin de Framond, La chute des Lévis, seigneurs de Roche-en-Régnier (1440-1474) (75 pages)
    Didier Catarina, Une exception judiciaire en Languedoc : les prévôtés de Saugues et du Malzieu à la fin du XVIIIe siècle (29 pages)
    Hervé Quesnel, Avis oux paysons, un “tract” en occitan des Amis de la Constitution du Puy (1791) (23 pages)
    Raymonde Prat, Ce mystérieux Monsieur de Fonfrède, compagnon de Nerval en Égypte et citoyen américain (41 pages)
    René Bore, Quand les Suisses investissaient dans la glace du lac de Malaguet (Monlet) (11 pages)
    Philippe Vacher, Vacher-Frères (suite), XXe siècle, essor et déclin de la dentelle mécanique (33 pages)
    François Boulet, Le Chambon-sur-Lignon, Dieulefit, Moissac : trois pays-refuges à comparer (1940-1944) (21 pages)

    Pour lire les résumés de ces articles richement illustrés en couleur, rendez vous sur le site : www.cahiersdelahauteloire.fr

    Permettant d’économiser les frais de port, (coût total 30 €), la souscription est ouverte jusqu’au 31 octobre 2019 par bulletin ou par paiement sécurisé.


    Haut de page
  • Parution du "Chansonnier" de Pétrarque

    Christophe MASSON, 21 février 2020

    Éd.-trad. P. Blanc, Paris, Classique Garnier, 2020 (rééd. des Classiques Jaunes, n° 579, 1989). ISBN : 978-2-8124-1542-5.

    Les 366 poèmes du Canzoniere dessinent un parcours amoureux et spirituel fondateur de la poésie lyrique occidentale. La figure tutélaire de Laure guide le sujet lyrique sur le chemin cette métamorphose, de l’amour terrestre impossible à sa sublimation mystique. L’édition de référence de Paul Blanc permet d’apprécier cette œuvre universelle.

    Plus d’informations.


    Haut de page
  • Parution du "Journal de Jean Le Fèvre. Chancelier des ducs d’Anjou et comtes de Provence (1381-1388)"

    Christophe MASSON, 8 novembre 2020

    Michel Hébert et Jean-Michel Matz (dir.). Noël Coulet, Philippe Genequand, Mathieu Lescuyer, Christophe Masson et Thierry Pécout (collab.), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2020. Format : 16,5 x 24 cm ; nombre de pages : 736 p. ISBN : 978-2-7535-7892-0. Prix : 35,00 €.

    Par ses fonctions de chancelier, Jean Le Fèvre se trouve au cœur de la vie politique de la Chrétienté occidentale au cours des années 1380. Son journal est riche de détails sur les évènements qui touchent la cour de France et celle du pape Clément VII à Avignon ainsi que sur la reprise en main difficile du comté de Provence et du royaume de Naples par les princes de la seconde maison d’Anjou. Ni chronique raisonnée, ni ouvrage d’histoire, le Journal rassemble, sous une forme tout à fait originale, les notes prises par cet acteur engagé qui est aussi un excellent témoin des grands bouleversements de son temps.

    Avec le soutien de l’ANR Europange et de l’École française de Rome.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Parution du "Tractatus de herbis"

    Christophe MASSON, 20 juin 2019

    Fac-simile du Tractatus de herbis, herbier peint de 1380, aux Éditions des Beaux-Arts, Paris.

    Produit très certainement à Padoue, si on en croit l’analyse de ses gouaches, l’Herbier conservé aux Beaux-Arts de Paris est un manuscrit qui s’inscrit dans la tradition du Tractatus de herbis de Manfredus. Il présente en effet, tout au long de ses 187 feuillets, des plantes, des pierres et des animaux classés par ordre alphabétique. Contrairement aux différents manuscrits de la version de Manfredus, l’Herbier des Beaux-Arts de Paris, probablement inachevé, ne comporte aucun texte qui indique la façon d’utiliser les plantes.

    A l’occasion de sa restauration et de sa présentation au sein de l’exposition "Léonard et la Renaissance italienne", L’Herbier, coté Ms Masson 116, a fait l’objet de l’édition d’un fac-simile aux éditions des Beaux-Arts de Paris. L’ouvrage, qui reprend l’intégralité des 187 feuillets dans un format un peu plus modeste, est enrichi d’une rapide préface avec des textes de Iolanda Ventura, MCF à l’Université de Bologne, spécialiste de la tradition du Tractatus de herbis, Bruno Laurioux, MCF à l’Université de Tours, spécialiste de l’histoire de l’alimentation au Moyen-âge et de Remy Cordonnier, docteur en histoire de l’art.

    Pour en savoir plus : https://www.beauxartsparis.fr/fr/editions

    L’Herbier fait partie de la collection "Trésors de la bibliothèque des Beaux-Arts de Paris" qui compte également comme titres :

    - "Vues pittoresques et perspectives du Musée des Monuments français" : fac-simile de l’ouvrage de Bonaventure Roquefort avec une présentation d’Emmanuel Schwartz.

    - "Poëmes de la Libellule" : fac-simile de l’ouvrage de Judith Gautier avec une présentation de Claire Dartois et Emmanuel Schwartz

    - "Nouveau livre de Grottesques" : fac-simile de l’ouvrage de Christoph Jamnitzer, traduction de Franck Morzuch et Juliette Jestaz

    - "Géométrie et perspective" : fac-simile de l’ouvrage de Lorenz Stöer avec une présentation de Juliette Jestaz et Jac Fol

    - "L’art de trancher la viande et toutes sortes de fruits" : fac-simile du manuscrit de Jacques Vontet, éuyer tranchant avec une préface de Jean-Pierre Coffe et un texte de Valérie Veyrier.


    Haut de page
  • parution d’un nouveau numéro des GEMCA : papers in progress (t. 2, no 1, 2013)

    Rémy CORDONNIER, 18 mars 2014

    Nous avons le plaisir de vous informer de la parution d’un nouveau numéro des GEMCA : papers in progress (t. 2, no 1, 2013) dont le sommaire se trouve ci-dessous.

    Le dossier de ce numéro réunit les textes des communications présentées lors des sessions organisées par le GEMCA lors du congrès de la Renaissance Society of America qui a eu lieu en 2013 à San Diego (CA, USA). L’ensemble du numéro, qui comprend aussi des varia, est accessible online.


    Sommaire du numéro

    Dossier : Renaissance Society of America 2013 - Sponsored sessions by GEMCA

    1. Jesuit & Spectacle

    Dekoninck Ralph, « Framing the Feast. The Meanings of Festive Devices in the Spectacle Culture of the Southern Netherlands »

    Heering Caroline, « De la parure festive à l’expérience de l’éphémère : étudier le sens de l’ornemental ou des dispositifs de la métamorphose spectaculaire »

    Caporella Cynthia Anne, « “Jesuita non cantat ?” Evidence from the Inaugural Year of the Roman Church of the Gesu »

    Delfosse Annick, « Jesuit Solemnities in the Southern Netherlands : Immersion and Experience »
    2. Figurative Thinking and Mystical Experience
    in the Baroque Age

    Guiderdoni Agnès, « Main Introduction to the Session »

    Guiderdoni Agnès, « Mystical Theory and Emblematic Practice in Sandaeus’s Works »

    Smeesters Aline, « Maximilianus Sandaeus, S.J. (1578-1656), Explorer of the Mystical Language »

    Morel Anne-Françoise, « Itineraries in 16th- and 17th-century Spiritual Writings »
    3. Queens in Reception : Catherine de’ Medici and Mary Stuart

    Hancisse Nathalie, « Has-Been Queens ? Reception and (Re)figuration of Catherine de’ Medici and Mary Stuart in Translation »

    Perret Maxime, « Catherine de Médicis revue et corrigée par Balzac : enquête sur une tentative de réhabilitation »
    Varia

    Morel Anne-Françoise, « The Contested “Space” of the Æsthetic Realm in the Seventeenth Century Church of England »

    Ems Grégory et Hancisse Nathalie, « Traduction et ambiguïté du langage dans le discours politique à l’époque de la première modernité : enjeux idéologiques »


    Haut de page
  • Présentation : La fabrique de l’océan Indien

    Christine DUCOURTIEUX, 24 février 2017

    Emmanuelle Vagnon et Eric Vallet (dir.), La fabrique de l’océan Indien. Cartes d’Orient et d’Occident (Antiquité-XVIe siècle), Paris, Publications de la Sorbonne, 2017.

    le jeudi 2 mars à 18h00
    à l’Institut du Monde Arabe

    https://www.imarabe.org/fr/rencontres-debats/l-invention-de-l-ocean-indien-cartes-d-orient-et-d-occident

    et le samedi 4 mars à 17h00,
    à la Bibliothèque nationale de France
    , site François Mitterrand, dans le cadre du Club des livres, dans l’Aquarium du Hall Est :

    BnF - Rencontres - Club des livres - Emmanuelle Vagnon-Chureau et Eric Vallet., dir. , La Fabrique de l’océan Indien
    http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/auditoriums/f.club_livres.html?seance=1223926365342


    Haut de page
  • Présentation et débat autour de l’ouvrage Imago Libri. Représentations carolingiennes du livre

    Christophe MASSON, 15 mai 2019

    Paris, INHA, 27 juin, 18-20h

    Présentation et débat autour de l’ouvrage Imago Libri. Représentations carolingiennes du livres, sous la direction de Charlotte Denoël, Anne-Orange Poilpré et Sumi Shimahara, Turnhout, Brepols, 2018 (Bibliologia 47)
    Pascale Bourgain (École Nationale des Chartes) et Ioanna Rapti (EPHE) présideront une courte table-ronde

    Le renouveau culturel carolingien confère au livre une place majeure dans la société, qui perdure dans le monde ottonien. Sa production est suffisamment abondante pour que près de 9000 manuscrits de cette époque nous soient parvenus, et le soin apporté à la qualité de leur confection est remarquable. Les manuscrits, précieux ou non, corrigés, glosés, comparés, échangés, servent à l’action, politique ou judiciaire, à la spiritualité, à la réforme religieuse, au développement de l’« humanisme » carolingien. Dans la société et la culture chrétiennes, l’objet-livre revêt un caractère précieux et somptuaire,comme en témoignent sa place de choix au sein des trésors d’église et sa haute valeur monétaire. Il est l’incarnation à la fois de l’autorité sacrée, du pouvoir et du savoir ; investi d’une forte dimension symbolique, il peut aussi être source de conflitset victime de destructions. Polymorphe, il intervient dans de multiples situations et se trouve au cœur des relations entre protagonistes : il peut être tour à tour exhibé sous l’aspect d’un rouleau, d’un codex ouvert ou fermé, mangé, foulé aux pieds, dissimulé, utilisé pour prêter des serments... À la fois contenant et contenu, objet et parole, le livre est aussi un objet imaginaire et imaginé. L’enquête collective envisagée ici dépasse la dimension archétypale du livre pour cerner, à travers une approche pluridisciplinaire combinant l’histoire sociale, culturelle et artistique, la spécificité des représentations carolingiennes du livre.

    Informations pratiques : Institut National d’Histoire de l’Art, Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris
    Métro Palais Royal (lignes 1 et 7) ou Bourse (ligne 3)


    Haut de page
  • Programme France - Angleterre 700 - 1200

    Rémy CORDONNIER, 3 octobre 2018

    L’aboutissement du programme France - Angleterre 700 - 1200

    Grâce au mécénat de la Fondation Polonsky, la Bibliothèque nationale de France et la British Library ont noué en 2016 un partenariat d’envergure autour de 800 manuscrits médiévaux enluminés du VIIIe au XIIie siècle pour leur numérisation et leur diffusion. En novembre 2018, parallèlement à deux expositions qui permettent d’admirer certains de ces manuscrits, l’une à Londres et l’autre à Paris, et à l’occasion d’un colloque international qui se tiendra à la BnF, deux nouveaux portails créés grâce au programme rendront accessibles ces trésors aux chercheurs et au grand public.

    Voici le lien pour télécharger le communiqué de presse :
    CP Fin du programme France-Angleterre


    Haut de page
  • Projet "Dictionnaire topographique de la France"

    Sébastien NADIRAS, 12 octobre 2015 | 14 octobre 2015

    L’équipe du projet "Dictionnaire topographique de la France" fait part des actualités du projet pour l’année 2015 :

    1) La mise à disposition de nouveaux dictionnaires topographiques. Ceux-ci sont proposés en version html, xml, doc et image, à partir d’une carte interactive, à l’adresse suivante http://cths.fr/dico-topo/.

    On y trouvera quatre nouveaux dictionnaires de la Collection Dictionnaires topographiques de la France :
    - Germer-Durand (Eugène), Dictionnaire topographique du département du Gard, Paris, 1868 - http://cths.fr/dico-topo/dictionnaires/cartes.php?cdep=30
    - Hippeau (Célestin), Dictionnaire topographique du département du Calvados, Paris, 1883 - http://cths.fr/dico-topo/dictionnaires/cartes.php?cdep=14
    - Brun-Durand (Justin), Dictionnaire topographique du département de la Drôme, Paris, 1891 - http://cths.fr/dico-topo/dictionnaires/cartes.php?cdep=26
    - Poret de Blosseville (Ernest), Dictionnaire topographique du département de l’Eure, Paris, 1877 - http://cths.fr/dico-topo/dictionnaires/cartes.php?cdep=27

    Et deux dictionnaires hors collection apparentés :
    - Lejosne (Louis-Antoine), Dictionnaire topographique du département des Hautes-Pyrénées, rédigé en 1865 par Louis-Antoine Lejosne, révisé et annoté par R. Aymard, Uzos, 1992 - http://cths.fr/dico-topo/dictionnaires/cartes.php?cdep=65
    - Dufour (Jean-E.), Dictionnaire topographique du Forez et des paroisses du Lyonnais et du Beaujolais formant le département de la Loire, Mâcon, 1946 - http://cths.fr/dico-topo/dictionnaires/cartes.php?cdep=42

    La programmation 2015 prévoit également l’enregistrement et le traitement du dictionnaire topographique des Hautes-Alpes.

    2) Un onglet « Liens » donne accès à un premier ensemble de ressources liées au projet - http://cths.fr/dico-topo/liens.php

    3) Un formulaire de contact a été mis à disposition pour toute demande relative au projet - http://cths.fr/dico-topo/contact/


    Haut de page
  • Publication de "Chrétien de Troyes, Le chevalier à la charette"

    Christophe MASSON, 23 novembre 2020

    Éditeurs-traducteurs : Foulet (Alfred), Uitti (Karl D.), Paris, Classiques Garnier, 2020 (Classiques Jaunes, n° 586). IL-409 p. ISBN : 978-2-8124-2748-0.

    En montant dans la charrette, Lancelot renonce à l’honneur chevaleresque pour l’amour de Guenièvre. Chrétien de Troyes illustre autant qu’il détourne les motifs du roman courtois en proposant un héros paradoxal qui brave les interdits et révèle les failles de la société féodale. Cette édition bilingue permet d’apprécier sa virtuosité de conteur.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Publication de "Edward Loss, Officium Spiarum. Spionaggio e gestione delle informazioni a Bologna (secoli XIII-XIV)"

    Christophe MASSON, 28 janvier 2021

    Rome, Viella, 2020 (Storia e culture. Dipartimento di Storia Culture Civiltà Alma Mater Studiorum - Università di Bologna, 2), 252 p. ISBN : 9788833137155. Prix : € 26,00.

    Nell’Italia comunale, l’informazione – soprattutto se riservata e se capace di portare vantaggio politico e militare contro i nemici – occupava un ruolo centrale, e i governi cittadini dedicarono sostanziali energie e risorse per il suo ottenimento. A partire dagli ultimi anni del Duecento si assiste nei Comuni alla creazione e diffusione di istituzioni volte alla gestione di « spias vel exploratores », soggetti dedicati al reperimento di informazioni di varia natura sui nemici, e spinti, quando necessario, anche a compiere azioni varie, quale il sabotaggio.

    Il presente volume si occupa di una di queste istituzioni originali, appartenente a uno dei pochi Comuni la cui abbondanza di fonti documentarie e archivistiche ne consente lo studio : l’Officium Spiarum di Bologna.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Publication de "I registri della giustizia penale nell’Italia dei secoli XII-XV"

    Christophe MASSON, 25 janvier 2021

    Éd. Didier Lett, Rome, École française de Rome, 2020 (Collection de l’École française de Rome, 580), 492 p., ill. n/b. ISBN : 978-2-7283-1466-9. Prix :€ 49,00.

    Nell’attuale paesaggio storiografico italiano è ben presente la volontà di lavorare sulle differenti tipologie documentarie prodotte nell’Italia dei Comuni. Così è per gli studi sugli statuti comunali, studi iniziati nel XIX secolo che proseguono tutt’oggi con atti di convegni ed edizioni documentarie, e per tutte le fonti istituzionali amministrative di carattere ordinario : delibere di organi consiliari (riformanze), registri fiscali, corrispondenze epistolari, registri giudiziari. Risultato di un convegno organizzato all’École française de Rome (6-8 giugno 2017), questo volume è il primo interamente dedicato ai registri della giustizia penale (libri maleficiorum) ; si tratta di documenti relativi alla gestione della cosa pubblica destinati all’azione, che racchiudono finalità performative. Sono presenti in quantità cospicue nel territorio italiano, in molti fondi di archivi e biblioteche comunali e negli Archivi di Stato. La « Rivoluzione documentaria » dell’Italia comunale ha conosciuto una delle sue più potenti espressioni anche attraverso le carte di questa amministrazione ordinaria.
    Facendo parte a pieno titolo di una storia della giustizia, che si è rinnovata negli ultimi anni cercando di aprirsi il più possibile a tutto il territorio italiano e mostrando punti in comune e differenze regionali, i saggi qui raccolti si soffermano sulla produzione dei libri maleficiorum. Sono indagati il loro ruolo nel sistema documentario dei comuni e di altre istituzioni, la loro collocazione nel sistema documentario generale e le relazioni con altra documentazione comunale, il funzionamento delle istituzioni giudiziarie e i meccanismi procedurali, i conflitti, i negoziati e le sentenze. Le sezioni conclusive mettono a fuoco due temi centrali in materia di pratiche sociali, privilegiate nei libri maleficiorum stessi : la violenza e il genere.

    Didier Lett è professore di storia medievale all’Università di Parigi ed ex membro senior dell’IUF. Ha dedicato studi alla società medievale a partire della documentazione comunale italiana. Ha pubblicato Uomini e donne nel Medioevo. Storia del genere (secoli XII-XV), Bologna, Il Mulino, 2014 e Un procès de canonisation au Moyen Âge. Essai d’histoire sociale. Nicolas de Tolentino, 1325, Paris, PUF, 2008. Da 2017 a 2020, ha diretto quattro volumi dedicati a Statuts, écritures et pratiques sociales dans l’Italie communale et le Midi de la France (Éd. de la Sorbonne-CERM).

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Publication de "Inès Villela-Petit, L’atelier de Christine de Pizan"

    Christophe MASSON, 11 janvier 2021

    Paris, BnF Éditions, 2020, 144 p., 53 illustrations. ISBN : 978-2-7177-2852-1. Prix : € 29.

    Femme de lettres sans pareille parmi les auteurs du début du XVe siècle, engagée dans les débats littéraires et politiques de son époque, Christine de Pizan s’est illustrée comme poétesse, critique, moraliste, théoricienne et biographe. Créant son propre atelier de copie, elle tint le rôle de libraire (au sens médiéval d’éditeur) pour multiplier les exemplaires de ses œuvres et en assurer la diffusion et le succès. Pas moins de cinquante-quatre manuscrits originaux, autographes ou corrigés de sa main, en témoignent.

    Christine de Pizan se révèle aussi une remarquable narratrice, à travers ses textes mais aussi les cycles d’images qu’elle conçoit pour les illustrer et séduire son lecteur. Son imagination féconde est à l’origine de compositions nouvelles qui marquent encore l’imaginaire contemporain, telle la « cité des dames ».

    Dans cet ouvrage, Inès Villela-Petit, historienne de l’art et spécialiste de l’enluminure médiévale, nous emmène dans les coulisses de la création christinienne. L’étude des brouillons d’auteur, l’encre et le parchemin, l’ornement de la page par filigranes et vignetures, les « histoires » en peinture et les reliures au décor animalier livrent une très riche moisson pour l’histoire du livre. Inès Villela-Petit replace ici l’atelier de Christine de Pizan dans son contexte matériel, sa culture et la société du temps, suivant pas à pas la réalisation du manuscrit de l’achat des matières premières jusqu’à la remise du livre à la reine.

    Inès Villela-Petit, archiviste paléographe, diplômée de l’École du Louvre, conservatrice du patrimoine, poursuit des recherches sur les arts de l’époque de Charles VI dite « Gothique International » et les pigments de la peinture médiévale. Elle est l’auteur d’études sur les Très Riches Heures du duc de Berry, le Livre de chasse de Gaston Fébus, les Heures du maréchal Boucicaut, le Bréviaire de Châteauroux, et elle a contribué à l’Album Christine de Pizan (2012).


    Haut de page
  • Publication de "L’évangéliaire d’Averbode"

    Christophe MASSON, 7 septembre 2020

    Aleuna Macarenko, L’Évangéliaire d’Averbode, Herent, Peeters, 2020 (La Traversée d’une œuvre, n°2), 60 p., 20 ill. coul. ISBN : 978-2-9602370-1-6. Prix : 18 euros.

    La Bibliothèque universitaire de Liège (ULiège Library) peut s’enorgueillir de compter parmi ses collections un véritable chef-d’œuvre de la production enluminée mosane du 12e siècle : l’Évangéliaire d’Averbode, qui se recommande à l’attention tant du chercheur que de l’amateur d’art ancien par la splendeur de son décor peint et par la richesse sémantique de son illustration. Cet étonnant codex n’a pas encore livré tous les secrets de son origine : ainsi, si sa provenance est assurée, sa destination première est en revanche inconnue ; ses pérégrinations n’ont pu être reconstituées que pour les périodes les plus récentes ; sa datation demeure incertaine ; les liens, enfin, qui l’unissent à d’autres témoins de la production artistique du diocèse de Liège au 12e siècle – la Bible de Floreffe, ou encore l’Autel portatif de Stavelot – ne cessent de faire débat. Son importance artistique a valu à l’Évangéliaire d’Averbode le classement au titre de Trésor de la Fédération Wallonie-Bruxelles en avril 2012.

    Diplômée de l’Université de Liège, Aleuna Macarenko a consacré son mémoire de master à l’étude du Psautier de Berlin, du Feuillet Wittert et du Feuillet Weale, trois remarquables témoins de l’enluminure mosane au 12e siècle (Prix de l’Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique, 2017). Elle prépare actuellement une thèse de doctorat sur un groupe de manuscrits somptueusement décorés – dont l’Évangéliaire d’Averbode –, mis en œuvre au 12e siècle dans le diocèse de Liège. Son approche des manuscrits mêle les méthodes traditionnelles de la codicologie et de la paléographie, de l’étude stylistique et iconographique, aux analyses physico-chimiques, dites archéométriques ; il s’agit ainsi pour elle de mieux comprendre la genèse de ces étonnants codices, ainsi que de faire la lumière sur la place que les magnifiques manuscrits mosans occupent au sein de la production romane.

    Bon de commande


    Haut de page
  • Publication de "Le château de fond en comble"

    Christophe MASSON, 9 janvier 2021

    Le château de fond en comble. Hiérarchisation verticale des espaces dans les châteaux médiévaux et modernes. Actes du septième colloque international au château de Bellecroix, 18-20 octobre 2019, sous la direction d’Hervé Mouillebouche, Delphine Gautier, Nicolas Faucherre, Chagny, Centre de Castellologie de Bourgogne, 2020, 632 p. Prix : 38 €. ISBN : 979-10-95034-17-9.

    Table des matières :

    Hervé Mouillebouche : Introduction : de l’inconvénient des titres trop longs, ou trop courts
    Mathias Glaus, Daniel de Raemy, La grande tour de la Tour-de-Peilz (Xe-XIIIe siècle),Reconstitution de ses fonctions résidentielles et défensives
    Sylvain Aumard, La grosse tour du château de Gevrey-Chambertin (Côte-d’Or)
    Denis Hayot, Autour de Philippe Auguste : les fonctionnalités dans les tours maîtresses cylindriques de la première moitié du XIIIe siècle
    Christian Piozzoli, Le château de Dourdan : essai d’interprétation fonctionnelle des bâtiments disparus
    Christian Corvisier, Trois tours maîtresses résidentielles en Valois-Soissonnais-Laonnois : Montépilloy, Septmonts, Cerny-lès-Bucy ; organisation interne, apparence et défense
    Dominique Allios, Barbara Delamarre, Le château de Murol, le mirage des cimes
    Guillaume Frantzwa, Verticalité de la rhétorique seigneuriale : tours, baies et crénelages dans les logis aristocratiques de Metz et de sa région
    Alain Kersuzan, Les loges, pour aller de bas en haut et d’une tour à l’autre par l’extérieur, mais sans sortir
    Nicolas Faucherre, Pierre-Charles de Graciansky, Le château de La Bâtie (Savoie). Changement de distributions résidentielles et défensives
    Christian Rémy, En long, en large et en travers. Ce que nous disent les inventaires (centre-ouest de la France, XIVe - XVIIIe siècle)
    Emmanuel Litoux, Jean-Yves Hunot, L’utilisation de l’étage de comble dans les résidences seigneuriales angevines entre le XIVe et le XVIe siècle
    Caroline Chauveau, Céline Chauveau, Verticalisations plurifonctionnelles et interdépendances entre les édifices du « vieux château » de Châteaubriant, du XIIIe au XVIe siècle
    Thomas Robardet-Caffin, Les superpositions des usages et leurs évolutions dans les châteaux de crête du nord Montpelliérain
    Hervé Mouillebouche, Occupation des étages et des combles dans le « logis neuf » de Philippe le Bon à Dijon
    Michel Fourny, L’Aula Magna du palais du Coudenberg à Bruxelles. Tentative de restitution de l’organisation spatiale et fonctionnelle du bâtiment, des caves aux greniers
    Jean Mesqui, Virginie Malherbe, De la cave aux galetas, le programme du logis neuf de Philippe Pot à Châteauneuf (1465-1472)
    Lucie Gaugain, Le château de Langeais de Louis XI : distribution et fonction des espaces à l’aune des charpentes de comble
    Christophe Amiot, Pièces hautes au-dessus de la vis d’escalier dans les manoirs bretons (XIIIe-XVIe siècle.)
    Alain Salamagne, Du Louvre à Chambord : fonction des parties hautes des châteaux
    Étienne Faisant, Des fossés aux toits : organisation verticale des châteaux royaux français au XVIe siècle
    Alexandre Mahue, « A-t-on un palais ? » : les mutations par niveau de la distribution intérieure des châteaux de Provence au XVIIIe siècle
    Nicolas Faucherre, Conclusion

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Publication de "Magnificenza monastica a gloria di Dio. L’abbazia di Santa Giustina nel suo secolare cammino storico e artistico"

    Christophe MASSON, 28 janvier 2021

    Éd. Giovanna Baldissin Molli, Francesco G. B. Trolese, Rome, Viella, 2020
    (I libri di Viella. Arte), 604 p. ISBN : 9788833133133. Prix : € 75,00.

    La sintesi benedettina Ora, labora et lege corre sottesa a questo volume dedicato al complesso monastico di Santa Giustina, uno tra i più importanti d’Italia, per illustrare la storia plurisecolare del cenobio, considerata sempre in uno stretto rapporto con quella della città.

    I numerosi studiosi coinvolti hanno tracciato la storia costruttiva, religiosa, liturgica, culturale e artistica del complesso, a partire dal primo suo costituirsi come sito di culto ad corpus della protomartire padovana, e di seguito nella costruzione romanico-gotica, sostituita, e solo parzialmente conservata, dal nuovo edificio cinquecentesco e dal suo arredo di pregio. La storia del complesso, fino alle vicende della soppressione e del successivo ritorno dei monaci, estesa a toccare la quotidianità dell’oggi, è illustrata anche mediante l’analisi delle sue strutture più qualificate : la biblioteca, la spezieria, la dotazione della sacrestia.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Publication de "Peintures monumentales de Bretagne. Nouvelles images, nouveaux regards du Moyen Âge à nos jours"

    Christophe MASSON, 28 janvier 2021

    Éd. Christian Davy, Didier Jugan, Christine Leduc-Gueye, Christine Jablonski et Cécile Oulhen, Presses, universitaires de Rennes, 2021 (Art et Société), 384 p. ISBN : 978-2-7535-8082-4. Prix : 39,00 €.

    Richement illustré, ce livre témoigne de la large palette iconographique, chronologique, technologique et stylistique des décors peints en Bretagne du Moyen Âge au XXIe siècle. Il porte à la connaissance des passionnés et des scientifiques les peintures monumentales récemment mises en lumière, mais il donne aussi l’état actuel de la recherche sur les décors déjà connus. Grâce aux contributions de professionnels issus d’horizons divers - chercheurs,historiens, conservateurs, restaurateurs -, cet ouvrage déjoue les idées reçues sur cet élément patrimonial de Bretagne.

    Avec des préfaces de Michèle Kirry, de Ilona Hans-Collas et Bruno Isbled.
    Avec le soutien du groupe de recherches sur la Peinture murale et des partenaires de l’association.

    Christian Davy, membre du GRPM et ancien chercheur au service de l’Inventaire des Pays de la Loire, a publié de nombreux livres et articles sur le patrimoine et sur la peinture monumentale.
    Didier Jugan, membre du GRPM et vice-président de DME, est chercheur indépendant en histoire de l’art, spécialisé en iconographie chrétienne notamment sur la mort à la fin du Moyen Âge.
    Christine Leduc-Gueye, membre du GRPM, chercheuse indépendante (Agence Picturales), chargée de cours dans des établissements d’enseignement supérieur en France et au Sénégal.
    Christine Jablonski et Cécile Oulhen participent activement à la révélation de la peinture monumentale en Bretagne parleurs missions de conservatrices des Monuments historiques à la CRMH - DRAC Bretagne.

    Plus d’informations et commande.


    Haut de page
  • Réouverture de la BIS les samedis

    Catherine BREUX-DELMAS, 4 mars 2017

    A partir du samedi 4 mars 2017, et jusqu’au samedi 24 juin, la BIS (Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne) ouvrira de 10h à 20h.

    Cependant, les entrées ne seront possibles que jusqu’à 19h. La BIS ouvrira en outre exceptionnellement les samedis 1er et 8 juillet de 10 à 19 heures.

    La communication des ouvrages du fonds général sera toutefois soumise à des restrictions particulières les samedis. Seuls les ouvrages du fonds général réservés avant 18h30 le vendredi pourront être communiqués.


    Haut de page
  • Report de la réouverture de la bibliothèque de la Sorbonne

    Catherine BREUX-DELMAS, 5 novembre 2013

    Contrairement à ce que nous avions annoncé, la Bibliothèque de la Sorbonne n’a malheureusement pas pu réouvrir au public ce mardi 5 novembre 2013.
    Un problème lié à la sécurité du bâtiment a été jugé bloquant par la maîtrise d’ouvrage et les maîtres d’oeuvre.

    Dès que la date de réouverture sera connue, elle sera immédiatement communiquée.


    Haut de page
  • SCRIPTO Summer School Nürnberg - Mittelalterliche Buchmalerei / Medieval Book Illumination, Nürnberg 4-7 avril 2017

    Hanno WIJSMAN, 19 octobre 2016

    Mittelalterliche Buchmalerei. Geschichte, Ikonographie, Terminologie, Technik, Stil. Eine Einführung

    Nürnberg, Stadtbibliothek, 4. bis 7. April 2017

    Die SCRIPTO Summer School Nürnberg (SSSN) bietet eine Einführung in die mittelalterliche Buchmalerei. Auf eine Erörterung historischer, inhaltlicher, funktionaler und technischer Fragestellungen zur Ausstattung des mittelalterlichen Buches sowie eine Diskussion kunsthistorischer Methoden folgen ausführliche praktische Beschreibungs- und Einordnungsübungen anhand von Handschriften der Sammlung der Nürnberger Stadtbibliothek zur Hinführung auf deren wissenschaftliche Erschließung. Die Teilnehmerzahl ist auf begrenzt. Anmeldeschluss ist der 1. Februar 2017, die Teilnahmegebühr beträgt 350 €. Unterrichtssprachen sind Deutsch und Englisch (Dozentinnen : Dr. Christine Jakobi-Mirwald, Dr. Christine Sauer). Weitere Informationen und Anmeldeformular hier.

    Medieval Book Illumination. History, Iconography, Terminology, Technical & Stilistic Aspects. An Introduction

    Nuremberg City Library, April 4th to 7th, 2017

    The SCRIPTO Summer School Nuremberg (SSSN) offers an introduction to Medieval Book Illumination. This module will be discussing questions of history, contents, function and technology of the medieval illuminated book as well as art historical research methods. Extensive study and examination of manuscripts held by the collection of the Nuremberg City Library (Stadtbibliothek Nuernberg) will provide a guideline for scientific research. The number of participants is limited. The application deadline is 1 February 2017. Those applicants accepted to the course will be charged 350€. Language of instruction will be German and English (Lecturers : Dr. Christine Jakobi-Mirwald, Dr. Christine Sauer). Further information (including the application form) may be obtained online


    Haut de page
  • Semaines d’études médiévales 2017

    Vincent DEBIAIS, 17 novembre 2016

    Le programme des conférences données au Centre d’études supérieures de civilisation médiévale de Poitiers à la fin du mois de juin prochain est en ligne !

    Le CESCM organise depuis 1954 une session annuelle internationale francophone de formation, qui regroupe une quarantaine d’étudiants, doctorants et jeunes chercheurs, français et étrangers. Les conférences, les séances de travail autour des ressources documentaires, les excursions et visites au programme des stagiaires sont proposées par des spécialistes du Moyen Âge venus du monde entier. Cette manifestation interdisciplinaire, unique en son genre, a contribué à construire et à renforcer, depuis une soixantaine d’année, un solide réseau national et international dans le domaine de l’étude du Moyen Âge.
    Le programme de la prochaine session qui se tiendra du 19 au 30 juin 2017 est accessible sur les carnets de recherche du CESCM


    Haut de page
  • Séminaire d’initiation à la lecture des manuscrits latins/ ENS

    Caroline HEID, 10 septembre 2013

    Lecture et critique des manuscrits latins. Séminaire d’initiation

    ÉCOLE NORMALE SUPERIEURE
    Cécile Lanery, chargée de recherche, IRHT (CNRS) et Anne-Marie Turcan-Verkerk, EPHE

    « Lecture et critique des manuscrits latins. Séminaire d’initiation ». Inscrit au programme du master de recherche "Etudes médiévales : littérature, textes, savoirs" (Paris-Sorbonne, Sorbonne Nouvelle, ENS, ENC), mais ouvert à tous, sans inscription préalable.

    Les mardis de 17h30 à 19h30 du 8 octobre 2013 à juin 2014, accès libre, salle de séminaire du Centre d’études anciennes.

    Contact : cecile.lanery@irht.cnrs.fr ; amturcan@gmail.com


    Haut de page
  • Séminaire d’initiation à la paléographie latine

    Christine DUCOURTIEUX, 8 septembre 2015

    Séminaire d’initiation à la paléographie latine de l’École Normale Supérieure.
    L’horaire (tous les mardis, de 17h30 à 19h30), le lieu (la salle de séminaire du CEA, au 45 rue d’Ulm).

    Il s’agit d’offrir aux étudiants, historiens ou littéraires, la formation en histoire des textes souvent indispensable à leurs travaux de recherche, présents ou à venir. Les participants y apprennent à déchiffrer les écritures manuscrites livresques du Ve au XVIe s., et à éditer les textes ainsi transmis ; ils s’y exercent à la lecture critique des apparats et des stemmata codicum. C’est aussi pour eux l’occasion de mesurer la postérité et la circulation des textes jusqu’aux éditions du XVIe siècle.
    Le séminaire reprendra le 6 octobre prochain. Il peut être validé dans le cadre du master de recherche « Études médiévales : littérature, textes, savoirs » (Paris-Sorbonne, Sorbonne Nouvelle, ENS, ENC), mais n’en demeure pas moins ouvert à tous, sans inscription préalable.


    Programme 2015-2016 : Lecture et critique des manuscrits latins


    Haut de page
  • Séminaire de latin médiéval du LAMOP

    Christine DUCOURTIEUX, 10 février 2014

    Séminaire de latin médiéval du LAMOP (vendredi, 12H00-14H00). Séances des 14, 21 et 28 février (Benoît Grévin, avec la participation d’Emmanuelle Vagnon).
    Dossier spécial : Paysage et espaces humanistes. Autour du lac de Némi (dossier de textes des années 1450-1460 : Pietro Ranzano, Biondo Flavio, Pie II).

    Le lac de Némi (Latium, monts albains) n’est pas seulement un site touristique connu pour sa beauté pittoresque et son alcool de fraises, le décor d’un étonnant ‘roman noir archéologique’ (navires de Némi…) ou encore un « lieu de mémoire » de l’histoire des religions (depuis les travaux de Frazer). C’est aussi un point de cristallisation de l’intérêt humaniste au Quattrocento. À travers l’étude des extraits de deux ‘cosmographies’ du milieu du XVe siècle, l’Italia illustrata de Biondo Flavio et la Descriptio totius Italiae de Pietro Ranzano, et d’un passage des Commentarii de Pie II, on tentera de comprendre l’articulation entre la référence à l’antique, la description du paysage et sa localisation dans l’Italie du XVe siècle. Entre horticulture, technologie hydraulique, archéologie lacustre (avant l’heure !), élégances cicéroniennes, plongée et détente, ce sera l’occasion d’analyser les effets de miroir parfois surprenants entre un monde encore médiéval, ses vestiges antiques et sa perception « renaissante ».

    Séminaire ouvert à tous, à la Sorbonne en salle Perroy. Textes communicables par avance sur requête à l’adresse suivante : benoit.grevin@orange.fr


    Haut de page
  • Séminaire : La décoration du livre médiéval

    Charlotte DENOËL, 5 janvier 2016

    La décoration du livre médiéval : initiation

    Charlotte Denoël
    Séminaire centré sur la décoration du manuscrit médiéval occidental.
    du lundi 15 février 2016 au lundi 6 juin 2016
    Lieu : Bibliothèque nationale de France, salle des commissions, 5, rue Vivienne, 75002 Paris

    Objectifs : comprendre le processus de réalisation des manuscrits médiévaux et leur décor Acquérir des notions sur l’histoire de l’enluminure et ses techniques Élaborer une méthodologie pour la description des enluminures.

    Durée : 10 séances de 1 h 30, de 17 h 30 à 19 h

    Tarif : 200 €

    Contenu : Après une introduction générale sur les différents outils existants sur l’enluminure médiévale (bibliographie, bases de données, bibliothèques virtuelles...), la première partie de ce séminaire sera consacrée à la présentation des principaux types de manuscrits enluminés et des différentes catégories de décor. Ensuite seront abordées les questions liées aux méthodes de travail des enlumineurs et aux procédés techniques auxquels ils avaient recours pour réaliser leurs compositions ; enfin seront étudiés les livres de recettes médiévales pour la préparation des pigments et les différents pigments employés dans les enluminures.

    Certaines séances se dérouleront à la Bibliothèque nationale, afin de permettre la présentation de manuscrits originaux.

    Toutes nos formations sont accessibles dans le cadre du plan de formation, du DIF, du CIF, de l’AIP, parmi d’autres aides.

    Contact

    École nationale des chartes
    service de la formation continue
    65, rue de Richelieu - 75002 Paris
    T. +33 (0)1 55 42 21 53
    et
    19, rue de la Sorbonne - 75005 Paris
    T. +33 (0)1 55 42 88 78
    formation.continue@enc.sorbonne.fr


    Haut de page
  • Séminaires de Benoît Grévin

    Christine DUCOURTIEUX, 1er septembre 2016

    Benoît Grévin nous informe de la tenue pour l’année universitaire 2016/2017 de deux séminaires qu’il organise et co-dirige :

    Séminaire de latin médiéval (traduction/interprétation)
    Séances le vendredi, de 14H00 à 16H00 en salle Perroy en Sorbonne, du 14 octobre 2016 au 7 avril 2017 (fréquence variable selon les mois, calendrier précis des séances à consulter prochainement sur le site du LaMOP).

    Ce séminaire s’adresse aux étudiants de master et de thèse, ainsi qu’aux
    auditeurs externes, désireux de participer à un atelier de traduction de textes latins d’époque et d’origine variée.
    Trois sections par roulement :
    - Latin du haut Moyen Âge et du Moyen Âge central (400-1150), six séances, assurées par Benoît Grévin.
    - Latins pragmatiques et du notariat (1200-1500), cinq séances, assurées par Benoît Grévin, Isabelle Bretthauer et Harmony Dewez.
    - Latins humanistes (1300-1500), six séances, assurées par Benoît Grévin et Clémence Revest (à partir de janvier 2017).

    Séminaire d’initiation à l’italien médiéval (traduction/interprétation)
    Séances Le vendredi, de 16H30 à 18H30, en salle Perroy en Sorbonne, une fois par mois.
    Première séance le 14 octobre, dernière séance le 31 mars 2017.
    Le séminaire proposera une initiation au panorama des différents italiens médiévaux (sermons, notariat, historiographie, italiens humanistes). Ce séminaire est assuré par Benoît Grévin, les premières séances en collaboration avec Laurent Feller (sources d’histoire des Abruzzes et du Mezzogiorno).

    Pour tout renseignement concernant ces deux séminaires, merci de contacter Benoît Grévin : benoit.grevin@orange.fr


    Haut de page
  • Southern France and the Latin East in the 13th Century : Crusade, Networks, and Exchanges

    Vincent DEBIAIS, 28 juin 2017

    During the thirteenth century networks between southern France and the Latin East existed through the movement of objects and people. The waging of religious warfare both in France and abroad enabled the circulation of objects and the interaction of culture, languages, and social practices via the maritime and land routes of pilgrims and holy warriors. Two conferences at Stanford and University of Poitiers on “Crusade, Networks, and Exchanges” will examine how the mobility of objects and people influenced artworks, architecture, and mentalities of crusading. Some questions we look forward to investigating include : How were objects perceived in new contexts and how did they influence cultural production ?

    How do cultural exchanges influence engineering and architectural practices ? With presentations by leading experts and rising scholars of different disciplines, the confe- rences aim to offer an opportunity to broaden our understanding of mercantile, artistic, and ideological exchanges and cultural translations in European and non-European cultures. The principle aim of these conferences is to esta- blish intellectual exchange between Stanford Center for Medieval and Early Modern Studies (CMEMS) and the Centre d’études supérieures de civilisation médiévale (CESCM) at University of Poitiers. The research presented will lay the foundation for future collaboration between Francophone and American  medievalists.

    Voir l’annonce sur le lien du CESCM


    Haut de page
  • Stage de diplomatique médiévale aux Archives nationales

    Christine DUCOURTIEUX, 27 mars 2015

    Le GDR Diplomatique organise en octobre prochain, pour la 3e année, un
    stage de diplomatique médiévale aux Archives nationales pour les masters
    et doctorants :http://drd.hypotheses.org/1256.


    Haut de page
  • Tabularia

    Bruno FAJAL, 16 juin 2014

    La rédaction de Tabularia annoncer la mise en ligne dans le dossier Les bibliothèques médiévales de Normandie et des mondes normands. Échanges et circulation de l’article de Marie-Pierre Laffitte :
    « Inventaires de bibliothèques normandes : l’intérêt des listes tardives » / Norman library inventories : the importance late lists.
    En version XML : http://www.unicaen.fr/mrsh/craham/revue/tabularia/print.php?dossier=dossier12&file=02laffitte.xml
    En version PDF : http://www.unicaen.fr/mrsh/craham/revue/tabularia/dossier12/textes/02laffitte.pdf

    Résumé : Les archives de la bibliothèque de Jean-Baptiste Colbert permettent de reconstituer une bonne partie des collections des abbayes cisterciennes normandes et d’identifier 350 manuscrits qu’Étienne Baluze a acquis pour le ministre entre 1677 et 1683. Aujourd’hui conservés à la Bibliothèque nationale de France, ces volumes proviennent de Mortemer, Savigny, La Noë, Foucarmont et Bonport. Ils forment un ensemble cohérent, datable surtout du IXe au XIVe siècle, qui mériterait une étude textuelle et codicologique approfondie.

    Mots-clés : Jean-Baptiste Colbert, Étienne Baluze, Mortemer, Savigny, La Noë, Foucarmont, Bonport, manuscrits cisterciens normands, abbayes cisterciennes en Normandie

    Abstract : The archives of the library of Jean-Baptiste Colbert permit us to reconstruct a large part of the collections of the Norman cistercian abbeys and identify 350 manuscripts that Etienne Baluze purchased for the Minister between 1677 and 1683. Now preserved in the National Library of France, these volumes come from the Abbeys of Mortemer, Savigny, La Noë, Foucarmont and Bonport. They form a coherent group, dating mainly from the ninth to the fourteenth century, which deserves a thorough textual and codicological study.

    Keywords : Jean-Baptiste Colbert, Étienne Baluze, Mortemer, Savigny, La Noë, Foucarmont, Bonport, Norman cistercian manuscripts, Norman cistercian abbeys


    Haut de page
  • The Early Modern Book Project

    Rémy CORDONNIER, 2 octobre 2017

    The Early Modern Book Project vise à mettre en relation des jeunes chercheurs travaillant de près ou de loin sur le livre à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne. Les chercheurs confirmés et les professionnels des métiers du livre sont bien sûr les bienvenus dans le projet. Prenant acte des frontières disciplinaires souvent très rigides et, parfois, de l’absence de communication, ce projet cherche à favoriser la circulation de l’information et le partage des compétences scientifiques et techniques dans le domaine du livre manuscrit et imprimé à un niveau international.

    Pour ce faire, un site a été créé, https://embookproject.org/, qui s’articule autour de plusieurs axes :
    - D’abord un « Who’s who » des jeunes chercheurs travaillant sur ce domaine. Le Member Directory est un moyen de retrouver facilement les personnes s’intéressant à un aspect spécifique du sujet.
    - Le calendrier, ouvert à tous, permet de repérer les conférences, les appels à contribution et les offres de postes liés à l’histoire du livre
    - Le forum, réservé aux inscrits, est un espace d’échange informel, où il est possible de se tenir informé des nouvelles publications et de demander des conseils d’aide à la recherche : renseignements bibliographiques, traductions, transcriptions, identifications de provenances, d’éditions, de textes, d’images (entre autres).
    - Un glossaire multilingue des termes liés à l’histoire du livre est également en cours de constitution.
    Outre cette plate-forme en ligne, nous souhaitons organiser des rencontres et ateliers ouverts aux membres ainsi qu’aux autres chercheurs, où chacun pourra intervenir en fonction de ses centres d’intérêt.
    - Des ateliers thématiques seront l’occasion pour les jeunes chercheurs de se former à des méthodes issues de toutes les disciplines liées à l’étude du livre ancien, qui peuvent leur être utiles dans leur recherche : par exemple la codicologie, la bibliographie matérielle, le catalogage, les instruments de recherche, l’analyse des textes et des images…
    - Sur le long terme, des journées d’études et stages auprès de spécialistes du domaine sont également envisagées.


    Haut de page
  • Toponymie et défrichements : conférence aux Archives nationales

    Sébastien NADIRAS, 14 novembre 2016

    Conférence de la Société française d’onomastique « Défrichements et toponymie en Belgique romane »
    par Martine Willems, professeur à l’université Saint-Louis de Bruxelles
    Lundi 21 novembre 2016
    Archives nationales - site de Paris, CARAN (salle d’albâtre), lundi 21 novembre à 15h00

    La toponymie belgo-romane porte des traces particulièrement riches et variées des défrichements. Le corpus compte plus de 6.000 toponymes pour une quinzaine de radicaux différents. Si son étude donne des indications précieuses sur l’âge de ces toponymes, leur structure morphologique, leur productivité relative, leur répartition géographique, elle soulève également des questions, notamment méthodologiques, auxquelles il n’est pas toujours aisé de répondre.


    Haut de page
  • Toponymie et géographie : conférence aux Archives nationales

    Sébastien NADIRAS, 7 janvier 2017

    Cycle de conférences de la Société française d’onomastique

    « Que peut dire un géographe sur la toponymie de la France ? »
    par Roger Brunet (CNRS), auteur de Trésor du terroir : Les noms de lieux de la France (2016)

    Lundi 16 janvier aux Archives nationales (CARAN - salle d’albâtre), à 15h.

    Le géographe étudie des lieux dans leur singularité, leur environnement et leurs communautés. Sa question fondamentale est : pourquoi est-ce là ainsi ? Les noms des lieux font partie de ses curiosités : pourquoi ce nom, qu’a-t-on voulu exprimer par là ? Ce travail a visé à mettre en rapport les toponymes avec les raisons de nommer, et donc à chercher la relation entre les qualités ou les apparences des sites nommés et les motivations et les besoins de ceux qui les ont nommés : habiter, circuler, mettre en valeur, se repérer, se défendre, gérer, etc. La mise en situation de toponymes par le terrain et les cartes, l’analyse des changements de noms, permettent, dans une certaine mesure, d’ajouter des indices et des hypothèses, parfois des doutes, à certaines des innombrables questions d’interprétation du sens de noms de lieux dont débattent les différents spécialistes.


    Haut de page
  • Toponymie et sigillographie aux Archives nationales

    Sébastien NADIRAS, 1er octobre 2015

    Les Archives nationales comprennent depuis de longues années en leur sein deux centres recherches spécialisés dans les sciences auxiliaires de l’histoire : le Centre de sigillographie et d’héraldique, héritier du service des sceaux créé en 1861, et le Centre de toponymie et d’anthroponymie, créé en 1961.

    Depuis quelques mois, ces deux centres sont installés côte-à-côte dans de nouveaux locaux au premier étage du CARAN sur le site de Paris des Archives nationales (salle Jean-Favier).

    Le Centre de toponymie et d’anthroponymie conserve un fonds documentaire de référence sur les noms de lieux et de personne de la France entière ; les collections du Centre de sigillographie et d’héraldique comprennent pour leur part, entre autres, 60.000 moulages de sceaux de l’ensemble des provinces françaises.

    Les ressources de ces centres sont à la disposition des étudiants et des chercheurs pour toute question ponctuelle en matière de noms, des sceaux ou d’armoiries (identifications), ou recherche de plus long cours comportant une dimension onomastique, héraldique ou sigillographique.

    Pour plus d’informations :http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/web/guest/onomastique-sigillographie-topographie-de-paris

    Contacts : Sébastien Nadiras (Centre de toponymie et d’anthroponymie)
    sebastien.nadiras@culture.gouv.fr

    Clément Blanc (Centre de sigillographie et d’héraldique)
    clement.blanc@culture.gouv.fr


    Haut de page
  • Training School : "Late Medieval and Early Modern Book Culture", 27-30 nov. 2016"

    Hanno WIJSMAN, 19 octobre 2016

    "Late Medieval and Early Modern Book Culture - Book Production, Book Ownership, and Book Collecting"
    5th TRAINING SCHOOL COST ACTION IS 1301
    Including a masterclass by David McKitterick.

    Deventer, Netherlands, 27-30 November 2016
    Partners : Public Library Deventer ; Deventer Verhaal [Heritage Centre] ; COST Action IS1301

    Organisation & Aims
    COST Action IS1301, studying „New Communities of Interpretation. Contexts, Strategies and Processes of Religious Transformation in Late Medieval and Early Modern Europe“ is a research network uniting over 120 researchers from 21 European countries. To contribute to the creation of research networks within and outside academia, it furthers connections between experienced scholars, regional and national archives and libraries as well as the upcoming generations of researchers.

    The COST Action proudly presents a Training school on "Late medieval and Early Modern Book Culture - Book Production, Book Ownership, and Book Collecting". This COST Action Training School focusses on late medieval and early modern book culture. Particular attention will be given to bookproduction and -reception, the Modern Devotion and Erasmus, but also to late medieval book collecting. In the master class and workshops of this Training School the original objects (manuscripts ; books ; etc) will have a prominent role. Also field trips will be made into the historic cities of Deventer and nearby Zutphen. In the latter city also the original medieval city library will be visited.
    The venue of the Training School is the Athenaeum Library, in the city centre of Deventer. The organizers are drs. Garrelt Verhoeven (director Deventer Verhaal, local organizer) and prof.dr. August den Hollander (COST-Action).
    Situated at one of the most beautiful rivers of the Netherlands, the IJssel, lies Deventer, one of the oldest cities of the Netherlands. As a Hansa town Deventer grew into a thriving centre of trade, flourishing in the fourteenth and fifteenth centuries. Also otherwise the city had a prominent place. It was in Deventer that the religious movement of the Modern Devotion arose. This movement, guided by Geert Groote, deeply influenced spiritual life in large parts of Western Europe at the end of the Middle Ages and thereafter. Due to the quickly growing number of houses and monasteries that were affiliated with this movement, a high demand for books arose. The Modern Devotion therefore also had great influence on book culture in Deventer and its vicinity (Zwolle ; Zutphen ; etc), a book culture that was already rather prominent due to the presence of a flourishing Latin school. In 21st-century Deventer traces of this period are still clearly visible and sensible : in the ancient buildings of the city : the House of Geert Groote ; the heritage collections ; the museums ; the Athenaeum Library with its splendid collections, including (parts of) the library of the Heer Florens House.

    Call for Applications : Closing 6 November, 2016 !

    The fifth Training School of the COST Action IS 1301 will be organized in cooperation with Deventer Verhaal (Heritage Centre) Deventer and the Athenaeum Library Deventer. Ten Ph.D. (or advanced M.A. candidates) can be offered the opportunity to participate in lectures and workshops during a three-day event. The participants will have also the opportunity to present their own research project and ponder its challenges together with their peers and the teachers of the TS. The three-day Training School will include lectures, workshops, and field trips.

    More information in the attached document. [ Télécharger PDF - 307.6 ko ]


    Haut de page
  • Was there a crisis of monasticism in the late Middle Ages ?

    Vincent DEBIAIS, 22 mars 2017

    Conférence d’Emilia Jamroziak (Directrice de l’Institut of Medieval Studies de l’Université de Leeds) au CESCM de Poitiers le 5 avril à 14h.

    Spécialiste d’histoire monastique, Emilia Jamroziak, professeur d’histoire médiévale et directrice de l’Institute for Medieval Studies à l’Université de Leeds, étudie les interactions entre les institutions religieuses, et plus particulièrement les monastères cisterciens dans leurs relations avec les laïcs, aussi bien en Grande-Bretagne qu’en Europe centrale ou en Scandinavie.

    E. JAMROZIAK, Rievaulx Abbey and its Social Context, 1132-1300. Memory, Locality, and Networks, Brepols, 2004, xii-252 p.
    E. JAMROZIAK, Survival and Success on Medieval Borders. Cistercian Houses in Medieval Scotland and Pomerania from the Twelfth to the Late Fourteenth Century, Brepols, 2011, xvi-215 p.
    E. JAMROZIAK. The Cistercian Order in Medieval Europe, 1090–1500, Routledge, Abingdon & New York, 2013, vii-315 p.

    Pour plus d’information : http://cescm.hypotheses.org/5610


    Haut de page
  • {Archéologie médiévale}

    Micaël ALLAINGUILLAUME , 12 juin 2014

    La revue Archéologie médiévale a un nouveau site accessible via celui du CRAHAM (http://www.unicaen.fr/craham/archeomed/) et sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter).


    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés



Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928