Site Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Accueil > Thèmes et disciplines > Comptabilités princières > Comptabilités et humanités numériques > Publications

Comptabilités et humanités numériques

  • Bases de données en ligne

    Christelle BALOUZAT-LOUBET, 26 janvier 2018 | 22 janvier 2018

    Si la publication numérique des chartes princières est un champ scientifique largement et anciennement investi par les historiens, il n’en est pas de même pour la mise en ligne des comptabilités médiévales, longtemps restées en marge de la révolution numérique touchant les SHS. De fait, le traitement informatique de données souvent massives est un frein à la constitution de bases de données. Il faut néanmoins noter les récentes et prometteuses réalisations en ce domaine.

    - Pionnier en matière de mise en ligne de comptabilités princières médiévales, le site castellanie.net a intégré le projet ANR-GEMMA. Il met à disposition de l’utilisateur les comptes de châtellenie savoyards du XIIIe s. conservés aux Archives départementales de Savoie, aux Archives départementales de la Côte-d’Or et à l’Archivio di stato di Torino.

    - Le site Ressources comptables en Dauphiné, Provence, Savoie et Venaissin (XIIIe-XVe siècle) héberge des documents comptables du comté de Venaissin, des comtés de Provence et de Forcalquier, du comté de Savoie et du Dauphiné.

    - En Grande-Bretagne, le site du Henry III Fine Rolls Project propose des images et transcriptions de documents comptables. Le site est également doté d’un index et d’un moteur de recherche.

    - Il existe également une réflexion active autour de l’utilisation du langage XML-TEI pour le traitement des sources comptables. Le projet MEDEA (Modeling semantically Enriched Digital Edition of Accounts) , né d’un partenariat entre l’Austrian Centre for Digital Humanities (Graz), l’Université de Regensburg et le Wheaton College (Norton, Massachusetts), a donné lieu à plusieurs workshops.
    Le projet < REM /> Medieval and Early Modern Accounts in the Digital Age Rechnungen des Mittelalters im Digitalen Zeitalter fédère également divers projets d’éditions de sources comptables. L’ambition de ces deux projets est l’élaboration d’un modèle d’encodage spécifiquement adapté aux comptabilités, plus particulièrement médiévale ou modernes pour le second.


    Haut de page
  • Publications

    Christelle BALOUZAT-LOUBET, 22 janvier 2018

    Les questions spécifiques soulevées par l’édition numérique de comptabilités (toutes périodes historiques confondues) sont abordées dans de très rares publications.

    - Tomasek, Kathryn et Bauman Syd, « Encoding Financial Records for Historical Research », Journal of the Text Encoding Initiative, Issue 6, 2013.
    - Vogeler, Georg, « The Content of Accounts and Registers in their Digital Edition. XML/TEI, Spreadsheets, and Semantic Web Technologies », dans Konzeptionelle Überlegungen zur Edition von Rechnungen und Amtsbüchern des späten Mittelalters, s.l., 2016, p. 13‑42.
    - Vogeler, Georg, « Warum werden mittelalterliche und frühneuzeitliche Rechnungsbücher eigentlich nicht digital editiert ? », dans Grenzen und Möglichkeiten der Digital Humanities, s.l., 2015.
    - Vogeler, Georg, « Digitale Edition von Wirtschafts- und Rechnungsbüchern » dans Wirtschafts- und Rechnungsbücher des Mittelalters und der Frühen Neuzeit, s.l., 2015, p. 307‑328.
    - Encoding Historical Financial Records, consulté le 12 janvier 2018.


    Haut de page
  • Blogs et réseaux sociaux

    Christelle BALOUZAT-LOUBET, 22 janvier 2018

    Exception faite des bases de données en ligne présentées ci-dessus, il n’existe pas à ce jour de blog ou de pages web dédiés aux comptabilités princières du Moyen Âge. Il est pourtant possible de suivre l’actualité scientifique du sujet grâce à des sites plus généralistes et sur les réseaux sociaux, où de plus en plus de médiévistes communiquent sur leurs travaux.

    - Sur Academia.edu, le groupe "Comptabilités médiévales" rassemble les personnes travaillant sur ce thème.

    - Le site du Réseau des médiévistes belges de langue française (RMBLF.be) reste un incontournable. Les informations sont diffusées sur le site, par newsletter mais aussi sur Facebook et Twitter.

    - Sur Twitter toujours, le compte du Consortium TEI permet de suivre les nouveautés concernant l’encodage.

    - La boîte à outils des historiens propose depuis 2009 une veille sur les instruments informatiques disponibles et utiles aux historiens.


    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés



Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928