Site Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Accueil > Thèmes et disciplines > Archéologie > Archéologie environnementale

Archéologie environnementale

  • L’archéologie environnementale regroupe un vaste éventail d’approches scientifiques qui ont pour objectif commun d’étudier les interactions entre l’homme et son environnement. Si elles s’appuient fortement sur les méthodes des Sciences naturelles, les problématiques abordées concernent essentiellement l’histoire et le développement des sociétés humaines. L’archéologie environnementale est orientée principalement vers deux grands champs d’étude :

    • la reconstitution des environnements du passé (paléoécologie) et leur évolution au cours du temps en interaction avec les facteurs anthropiques et naturels (climat, hydrologie…) ;
    • l’étude des systèmes de subsistance et des systèmes techniques mis en œuvre par les populations anciennes (systèmes agraires). Les sources et archives qu’étudie l’archéologie environnementale consistent le plus souvent en « écofacts » (bois, pollen, os, sédiment, coquillages...), ainsi dans une moindre mesure qu’en « artefacts », productions réalisées à partir de matériaux d’origine minérale, végétale ou animale.

    L’archéologie environnementale joue un rôle primordial dans l’évaluation, la prospective et la prise de décision touchant l’avenir de la planète, des écosystèmes et des paysages, grâce notamment à l’analyse historique et interdisciplinaire des dynamiques socio-environnementales. Elle affirme ainsi sa capacité à élaborer explications, modèles et prospectives autour de la coévolution des sociétés humaines et des milieux, marquée par des enjeux, notamment écologiques et économiques, complexes et puissants. Au cours des trois dernières décennies, l’amélioration constante des techniques d’analyse et le développement concomitant de l’archéologie, notamment préventive, ont permis aux disciplines archéoenvironnementales de produire des avancées remarquables dans l’histoire climatique, hydrosédimentaire et végétale depuis les débuts de la Préhistoire jusqu’ à l’époque actuelle. Ces données pèsent aujourd’hui considérablement dans l’étude du Global Change, du déterminisme climatique et de l’impact des activités humaines sur l’évolution des paysages et de l’environnement.

    Vincent CARPENTIER, 21 septembre 2010 | 26 septembre 2012
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928