Site Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Navigation par mot-clé
Accueil > Lieux et acteurs > Lettonie > Musées

Musées

  • Des objets médiévaux sont à trouver dans plusieurs musées de Lettonie. Ces sont soi des musées thématiques, comme le Musée de l’Histoire militaire et le musée des écoles de Riga, soi, plus fréquemment, des musées sur l’histoire régionale. Les musées de l’histoire régionale sont souvent situés dans des châteaux et des manoirs, et, dans leurs collections médiévales, montre des objets sur l’histoire du château et des objets qui proviennent des fouilles archéologiques dans les environs. Des exemples des châteaux-musées sont le Château de Jaunpils, Réserve-musée de Turaida, Château et Musée de Bauska Castle, Musée de Ventspils et autres. Le musée de la région de Kuldiga est dédié à l’histoire régionale, et la plupart de ses objets médiévaux, comme des privilèges féodaux, y compris le célèbre ‘Tontegodem’, provient de dons, et des autres étaient trouvées dans la région pendant des fouilles archéologiques organisées or comme des trouvailles accidentelles.
    Certains musées dans le liste, qui ne possèdent pas des collections médiévaux, sont situées dans des bâtiments médiévaux ou incluent des bâtiments qui datent du Moyen Age dans l’ensemble : le Château d’Edole, le Château de Cesis et le Cathedral de St. Paul.
    Il y a, bien sûr, plusieurs musées qui sont des deux catégories : par exemple, le Musée national d’histoire de la Lettonie, situé dans un bâtiment modern au cœur de Riga, possède aussi une branche dans un fort en bois reconstruit, l’unique Fort du lac Āraiši. Musée de l’histoire de Riga et de la navigation unie l’histoire d’un lieu, la ville de Riga, avec l’angle thèmatique de navigation.
    Seulement deux musées en Lettonie sont uniquement centré sur le période médiéval, le Musée de l’histoire de Tērvete, un fort en bois reconstruit, qui est un musée privé, et le Fort du lac Āraiši (une branche de le Musée national d’histoire de la Lettonie).
    L’article présent au début le Musée national d’histoire de la Lettonie et le Musée de l’histoire de Riga et de la navigation qui possèdent des collections médiévaux les plus significatifs, et après des autres musées thématiques et régionaux dans l’ordre de l’alphabet.

    - Latvijas Nacionālais vēstures muzejs (Musée national d’histoire de la Lettonie)
    Langues : anglais, letton, russe
    Possède des fonds archéologiques, ethnographiques, numismatiques, historiques et artistiques importants. Parmi les collections du département d’archéologie, le matériel médiéval le plus notoire provient des châteaux de Cēsis, Koknese et Ikšķile, ainsi que des cimetières de Martinsala et Dobele. Le musée conserve de nombreux documents et rapports concernant les fouilles dont il a reçu les vestiges. Des monnaies médiévales se trouvent également dans le département de numismatique. Au département d’histoire, le Moyen Âge, du moins pour les XIVe-XVIe siècles, est bien représenté par des parchemins et des sculptures en bois provenant d’églises.
    L’exposition permanente retrace le parcours des habitants du territoire depuis le IXe millénaire avant notre ère jusqu’au milieu du XXe siècle.
    En mars 2008, le musée parque d’Āraiši est joint au Musée national d’histoire de la Lettonie. Le musée d’Āraiši se situe dans le Château du lac, composé des bâtiments reconstruits représentent les âges de pierre et de bronze, où des latgaliens habitaient du IXe jusqu’à XIe siècle.
    Ce musée édite des publications.

    - Rīgas vēstures un kuģniecības muzejs (Musée de l’histoire de Riga et de la navigation ; musée national)
    Langues : allemand, anglais, letton, russe
    Le musée, localisé dans le complexe architectural de la cathédrale de Riga, renferme des collections archéologiques de la cité et ses environs allant de la préhistoire au XXe siècle. L’une des plus importantes reflète la culture matérielle et spirituelle de ces lieux au XIIe siècle, au commencement de la Hanse. Les collections numismatiques sont également considérables, notamment les pièces frappées à Riga entre les XIIIe et XVIIe siècles, ainsi que celles en usage dans la région baltique sensiblement aux mêmes époques. Notons que certaines médailles appartiennent aussi à la période médiévale. Enfin signalons la présence de sculptures en bois des XVe-XVIe siècles provenant d’éléments décoratifs d’églises et d’édifices publics. Entre les trésors renommés du musée est l’épée du bourreau de Riga, mis en abîme avec le main amputée d’un criminel du XVIe siècle.
    Deux expositions permanentes informent les visiteurs sur Riga au Moyen Âge (Les origines de Riga [avant 1201] et Riga médiévale [1201-1581])
    Ce musée édite des publications.

    - Bauskas pils un muzejs (Château et Musée de Bauska)
    Langues : anglais, letton, russe
    Le musée est composé de deux entités. Le plus ancien est du château de l’Ordre de Livonie construit au milieu de XVe siècle, qui est en ruines. L’autre entité est bâtie par le Duc de Courlande (Kurzeme) à la fin de XVIe siècle.
    Le Château de Bauska offre un exemple de l’architecture militaire dans le temps entre le XVe et le XVII siècles. C’est le plus ancien fort de l’Ordre de Livonie bâti pour l’usage des armes à feu (la partie la plus ancienne), et, en même temps, la partie plus neuve est une résidence fortifiée avec de remparts de terre, de murs protecteurs et des bastions.
    Le Musée de Bauska était établi pour étudier et protéger les valeurs culturelle et historique de Château de Bauska comme un unique monument de l’architecture de XV-XVIIIe siècles et pour les utiliser pour le bien de la société et d’éducation. Les expositions présentent les objets d’archéologie, de photographes de château, des gravures, des peintures, des objets d’arts, des céramiques, etc., aussi que de monnaies de Livonie et de Courlande et une collection de tuiles de fourneau datant des XVe à XVIII siècles.
    Le site de la Musée contient une bibliographie des publications scientifiques sur l’histoire du Château.

    - Cēsu pils (Château de Cēsis)
    Langues : anglais, letton, russe
    Le Château de Cesis a la réputation d’être des ruines les plus pittoresques en Lettonie. Le château se situe dans le centre de la ville, où des espaces historiques différents se rencontrent dans la proximité. Un des monuments les plus mystérieux datent du temps avant des croisades est le Montagne Riekstu, une ancienne motte castrale de la tribu de Vendi. À côté de Montagne Riekstu, il y a un château médiéval. Le Château est bâti dans environ 1214 et était la résidence de l’Ordre de Livonie. Géré par l’Ordre de Teutonique à partir de 1237 (après la débâcle dans la bataille de Saule en 1236), le château devient essentiel pour le support de la position de l’Ordre dans la région Baltique. Le château fait partie d’ensemble de manoir qui, avec un parc de château, offre un exemple de Romanticisme de XVIIIe siècle. L’ensemble contient une salle des expositions de l’art moderne.

    - Ēdoles pils (Château d’Ēdole)
    Langues : anglais, letton, russe
    Le musée se trouve dans le château bâti en 1264, qui, au commencement, était le château d’évêque de Kurzeme, acheté par Ulrich von Ber en 1561. Les remparts de château sont pour la plupart détruits, mais le château était rebâti et restauré plusieurs fois. Actuellement, le château intègre un musée et un hôtel dans des chambres médiévaux ; les expositions du musée misent en avant des objets de l’époque moderne.

    - Jaunpils pils (Château de Jaunpils)
    Langues : anglais, letton, russe, lituanien
    Le musée se trouve dans le château de Jaunpils, qui a été bâti en 1301 comme le lieu fort de l’ordre de Livonie. En XVe siècle, le château a été modifié pour offrir une protection contre les armes au feu, avec une tour ronde et des fossés. En 1545, le château est remodelé de nouveau comme la résidence du commandeur de l’ordre Evert von Shirren. Acquis en 1575 par Matiass von der Recke, il est resté en possession de la famille von der Recke jusqu’à 1922. Aujourd’hui, le château abrite le musée avec des expositions sur l’histoire du château, y compris la période médiévale.

    - Kuldīgas novada muzejs (Musée de la région de Kuldiga)
    Langues : anglais, letton, russe
    Le musée conserve l’héritage culturel de la ville et région de Kuldiga. Entre ses collections, il y a des objets archéologiques et documents médiévaux. En particulier, entre les documents, il y a des privilèges féodaux et autres documents des rois de Curonia, le plus célèbre entre eux étant ‘Tontegodem’, produit en 1320, confirmant le don de 2 arcs par Maître Gerhard de l’Ordre Livonien.

    - Latvijas Kara muzejs (Musée de guerre de Lettonie)
    Powder Tower
    Langues : letton, anglais, russe
    Le musée de guerre est une des plus anciens et plus larges musées en Lettonie. Il est situé dans le Tour de poudre, qui date de XIVe siècle et qui était une de tour de fortification de la ville.
    La rationnelle du musée est de révéler au public les complexités de l’histoire militaire et politique de Lettonie. La plus large et importante partie de la collection consiste des objets qui datent du XXe siècle, quand la Lettonie devait battre pour son indépendance deux temps. Quand même, une des expositions permanentes, ‘Hommes de guerre et l’art militaire entre le IXe et le XVI siècle’, est consacré à l’histoire militaire de Lettonie pendant le Moyen Age. L’exposition montre des objets uniques tirées des collections du Musée de guerre de Lettonie et du Musée de l’histoire nationale de Lettonie, telle que des armes des tribus de Kuronie et de Zemgale, un canon de XVe siècle, etc.
    Le musée édite des publications.

    - Daugavas muzejs (Musée du Fleuve Daugava)

    JPEG - 29.6 ko
    Copie de bateaux d’Oseberg du IXe siècle faite en 2014-2015
    installé devant le Musée du Fleuve Daugava


    Langues : letton, anglais, russe
    La collection du musée est concentrée sur l’histoire de la Fleuve de Daugava et ses environs à partir de l’arrivée des premiers colons dans la région vers 8 000 BC est jusqu’à la situation présente.
    Le musée offre des informations sur des évènements historiques qui avait lieu le long du Fleuve Daugava aussi que sur l’évolution des cultures locales dans la région. L’exhibition sur la préhistoire de la vallée de Daugava présent des évidence archéologiques exceptionnelles à partir des premières colonies sur le site archéologique de Salaspils Laukskola qui datent de la paléolithique tardive (ca. 8 000 BC) jusqu’au premier complexe des bâtiments de pierre médiévaux dans les Pays baltes, le châteaux et l’église bâtis en Ikšķile (Uexkuell) en 1184. La zone pupulée du fleuve a apparu quand les premières colonies, lies aux activités marchands et aux artisanats diverses, était fondées. Ce modèle d’évolution est soutenu par le riche matériel archéologique excave dans le château de Daugmala (1000 BC – 1200 AD) situe près de Salaspils. Pendant l’Age de fer tardive (800 – 1200 AD), les étendues bas de Daugava était un carrefour culturel, ou les impacts des ethnies locales, comme les baltes, les livoniens anciens et les scandinaves croisaient des premiers missionnaires chrétiens qui arrivaient de l’Europe de nord-est pendant ce temps. Plus tard, quand la Confédération de Livonie était établie au XIII siècle, avec la fondation des nouveaux villes et colonies près de Daugava, un nouveau mode de vie apparait, qui est représenté dans l’exhibition par des objets domestiques et les armes de la période, jusqu’à la fin de cette époque, avec de la Guerre de Livonie en 1583.
    Les trésors de la collection médiévale comprennent les bâtiments de pierre qui sont les plus anciennes dans les Pays Baltes - le châteaux et l’église bâtis en Ikšķile – aussi que le premier enterrement baptisé en Lettonie, celle d’une femme live chrétienne en Ikšķile.
    Le musée est situé dans le Manoir de Dole, qui date de XVII siècle, entoure par un parc étalé dans la deuxième moitie de XVIII siècle quand le manoir était la propriété d’un aristocrate balto-allemand Otto Hermann von Vietinghof-Scheel (1722-1792).

    - Rīgas skolu muzejs (Le musée des écoles de Riga)
    Langues : français, anglais, letton, russe, allemand
    Le musée raconte l’histoire des écoles en Riga dès le Moyen Age jusqu’au vingtième siècle. En particulier, le classe de l’école de Dôme médiévale offre les témoignages de l’histoire de la plus ancienne école baltique – l’école de Dôme de Riga qui va célébrer son 800e anniversaire en 2011. Le musée conserve aussi des photographes des documents médiévaux sur l’histoire de Lettonie, dont plusieurs dans des archives européennes ne sont pas disponibles en ligne.

    - Tērvetes vēstures muzejs (Musée de l’histoire de Tērvete)
    Langue : letton
    XII gs. Tērvetes koka pils (Tērvete, fort en bois du XIIe siècle)
    La reconstitution du fort en bois de Tērvete est un projet sans précédent en Lettonie. C’est un des forts les plus illustres du XIIe siècle dans le territoire de la Lettonie ; le fort a été bâti en utilisant des données archéologiques. Les objectifs du projet sont de donner un fonctionnement efficace du musée, d’initier le renouvellement des traditions anciennes, des fêtes annuelles et de l’esprit patriote, et, enfin, de montrer au grand public des fortifications militaire en Tērvete. A long terme, le projet vise à terminer la reconstitution complète du Tērvete et à proposer une exposition détaillée sur l’histoire de Tērvete et la culture matérielle des Zemgaliens.

    - Turaidas muzejrezervāta (Réserve-musée de Turaida ; musée national)
    Langues : anglais, letton, russe
    Fiches en français, allemand, espagnol, italien, estonien, lituanien, polonais et finnois
    Turaida Castle Museum and Reserve_ Le réserve-musée est constituée d’un territoire de 42.25 hectares, où sont réunis des monuments archéologiques, architecturaux, historiques et artistiques provenant des époques and contextes différents : des fondations d’un fort en bois, un château médiéval en pierre, une église, un cimetière, les bâtiments d’un domaine baronniale, le centre d’un kolkhoz, aussi qu’un par cet un système des étangs, zones vertes, routes, allés et sentiers. Le château de brique du XIIIe siècle (restauré) domine cet ensemble. A l’extérieur, le visiteur trouvera une exposition relative à la construction et à l’architecture de ce dernier ; à l’intérieur, des collections sont exposées de manière permanente, en particulier les collections archéologiques à partir du XIe siècle. En 2014, les fonds médiévaux ont été enrichis avec des objets trouvés pendant les recherches archéologiques conduites en 2013 au Jaņkalns (objets datés des IXe-XIIIe siècles).
    Ce musée édite des publications.

    - Ventspils muzejs (Musée de Ventspils)
    Langues : anglais, letton
    Le musée est composé de trois entités : château de l’Ordre de Livonie, le Musée au bord du mer et le Musée mémorial de H. Dorbe. Des collections médiévales sont préservé dans le château de l’Ordre de Livonie, construit à la deuxième moitié du XIIIe siècle (première mention en 1290). Sa chapelle est la plus ancienne conservée à ce jour en Courlande (Kurzeme en letton, région occidentale de la Lettonie, ancien duché prestigieux). L’exposition permanente s’articule notamment autour des collections archéologiques mises au jour à Ventspils ou dans sa région et couvrant la culture matérielle de leurs habitants, de la Préhistoire à la fin du Moyen Âge.
    Ce musée édite des publications.

    Anastasija ROPA, 10 novembre 2017 | 30 mars 2009
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928