Site Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Navigation par mot-clé
Accueil > Lieux et acteurs > International > Institutions et sociétés internationales

Institutions et sociétés internationales

  • International : général

    - Carmen : Co-operative for the Advancement of Research through a Medieval European Network

    Carmen est un réseau mondial rassemblant des groupes de médiévistes (y compris des “fédérations de centres”, tels que des centres de recherche nationaux ou internationaux, des organismes disciplinaires ou des sociétés regroupant des individus), qui opèrent à un niveau dépassant celui des seules universités aussi bien qu’au niveau de ces dernières ou des institutions publiques et privées (musées, galeries, éditeurs par exemple) activement impliqués dans l’enseignement ou la recherche sur le Moyen Âge (v. 400-1500).

    - Centre international de la recherche scientifique

    Le Centre International de Recherche Scientifique (CIRS) est une organisation scientifique internationale oeuvrant pour la promotion de la recherche et la diffusion de l’information et de la culture scientifique. Son action vise le plus grand nombre : spécialistes, chercheurs, étudiants ainsi que toute personne intéressée par la science.

    - Fondation européenne pour la Science

    L’ESF propose une plateforme commune pour ses organisations membres afin de faire avancer la recherche européenne et d’explorer de nouvelles directions de recherches au niveau européen. À travers ses activités, l’ESF sert les besoins de la communauté européenne de la recherche, dans un contexte global.
    Le site propose notamment un portail sur les humanités.

    - Cliohres : Creating Links and Innovative Overviews for a New History Research Agenda for the Citizens of a Growing Europe

    Cliohres s’inscrit dans le sixième programme cadre de réseau d’excellence organisé par un groupe de 45 universités. Ce projet sur 5 ans vise à atteindre - et à diffuser - une meilleure compréhension tant des histoires factuelles que des auto-représentations du passé courantes dans l’Europe d’aujourd’hui, éclairant à la fois les diversités et les liens et expliquant le contexte de leur développement. Il rassemble des historiens, des géographes, des historiens de l’art, des linguistes, des théologiens, des philologues, des sociologues et des philosophes afin d’explorer les différences, les connections, les conflits et les interactions positives développés dans le passé et pouvant se développer dans le futur. Il implique 180 équipes de recherches et des doctorants venant de 31 pays.

    - Institut universitaire européen (Histoire et Civilisation)

    Les activités principales de cet institut peuvent être décrites comme celles d’une école doctorale. Les chercheurs y font de la recherche à différents niveaux, y compris - depuis 2 ans - au niveau post-doctoral. Dans de nombreux cas, la recherche est coordonnée et des groupes de travail sont créés. Ils se concentrent sur des thèmes, des sujets et des approches partagées par des doctorants, des post-doctorants et des titulaires du département. De manière plus générale, les professeurs supervisent des projets doctoraux touchant leurs propres intérêts en matière de recherche, qui ne sont pas nécessairement intégrés à leurs projets de recherche.

    - Comité International des Sciences Historiques

    Le CISH repose sur deux bases. D’une part, des comités nationaux formés dans chaque pays membre à partir des centres de la recherche historique dans ces pays, notamment des universités. Chaque comité national a à sa tête un bureau composé d’un président, d’un ou plusieurs vice-présidents, d’un secrétaire général, d’un trésorier et de membres. D’autre part, au fil des années, se sont formées des Commissions internationales spécialisées dans un champ particulier de l’histoire (les unes appelées “Organismes internationaux affiliés”, les autres “Commissions internes”). Adhérentes du CISH, elles croisent les avancées dans un domaine spécifique de la science historique avec les thèmes plus généraux auxquels se consacrent les Comités nationaux. C’est ainsi qu’il existe au total 41 Commissions internationales, couvrant des champs aussi divers que l’histoire maritime et l’histoire ecclésiastique, l’histoire des Croisades et l’histoire de la Révolution française, l’histoire de la métrologie historique et l’histoire du sport, etc.

    - Conseil International des Archives

    L’ICA a pour but de promouvoir la gestion et l’utilisation des documents et des archives, ainsi que la préservation du patrimoine archivistique de l’humanité dans le monde, par l’échange des expériences, des recherches et des idées sur les questions professionnelles et sur la gestion et l’organisation des institutions archivistiques.

    - Société Internationale pour la Didactique Historique

    L’éducation historique doit œuvrer pour le développement d’individus libres, capable de jugements indépendants, démocratiques et socialement responsables, plutôt que pour un endoctrinement ouvert ou couvert. À travers la coopération professionnelle internationale, les éducateurs en histoire doivent promouvoir une compréhension de l’histoire du monde en tant que partie intégrante de l’éducation historique dans toutes ses formes et à tous les niveaux, non seulement au sein des écoles et autres institutions éducatives, mais aussi au sein des médias de masse. Une nouvelle conscience historique est aujourd’hui nécessaire, afin que nous puissions comprendre comment le monde en est arrivé à son état présent, comment constuire des ponts à travers les divisions passées et présentes, comment articuler une compréhension et une appréciation des différences culturelles et comment faire du monde un endroit meilleur et plus sûr.

    - Commission Internationale pour l’Histoire et la Théorie de l’Historiographie

    La Commission de l’historiographie a été fondée lors du 15e Congrès International des Sciences Historiques, qui s’est tenu à Budapest en 1980. Elle contribue de manière importante au Congrès International des Sciences Historiques, quinquennal. Elle cherche en outre à remplir les rôles suivants : 1) offrir un centre stratégique pour l’avancement et la coordination des efforts pour promouvoir la théorie et l’histoire de l’historiographie comme sujets de recherche et d’enseignements parmi les historiens du monde entier ; 2) encourager la tenue fréquente de conférences, d’ateliers et de consultations visant à promouvoir le sujet dans des situations d’apprentissage variées ; 3) établir et maintenir des liens forts avec les revues savantes et les institutions académiques spécialisées dans les approches théoriques et historiographiques de l’étude du passé ; 4) éviter les préoccupations régionales ou ethnocentriques afin de s’assurer que la Commission reflète les intérêts historiques de toutes les cultures.

    - Union Académique Internationale

    L’UAI a pour but la coopération internationale dans l’ordre des sciences cultivées par les Académies et Institutions représentées au sein de l’UAI - sciences philologiques, archéologiques et historiques, sciences morales, politiques et sociales - notamment par la création et la direction d’entreprises collectives visant un objet déterminé, ainsi que par la coordination d’activités rentrant dans le même ordre de sciences (article 2 des statuts).

    - Hera - Humanities in the European Research Area

    Le 9 janvier 2009, les partenaires du programme commun de recherche (HERA JRP) ont lancé un appel commun pour un projet de recherche collaboratif (CRP) transnational dans deux domaines de recherches des humanités : Dynamiques culturelles : Héritage et Identité et Les Humanités comme source de créativité et d’innovation. En lançant le premier appel à communication HERA JRP, les 13 partenaires fondateurs souhaitent créer des opportunités de recherche transnationales dégageant de nouvelles idées des recherches en humanité afin d’envisager les défis sociaux, culturels et politiques majeurs auxquels l’Europe est confrontée. Après consultation de leurs communautés nationales de chercheurs, ils ont conjointement défini et développé des priorités communes de recherche, et ils ont créé un nouveau mécanisme transnational de subventions.

    Jelle HAEMERS, 11 septembre 2013 | 23 septembre 2013
    Haut de page
  • International : histoire de l’art et archéologie

    - International Center of Medieval Art (ICMA)

    Les objectifs du Centre International de l’Art médiéval sont de promouvoir et d’encourager l’étude, la compréhension et l’appréciation des arts visuels du Moyen Âge en Europe, dans la région méditerranéenne et le monde slave, entre 300 et 1500 environ ; et à cette fin de soutenir de différentes manières l’étude, l’enseignement, les congrès, les expositions, les manifestations et les publications consacrées à l’art et à la culture du Moyen Âge.

    - Corpus Vitrearum Medii Aevi

    Le CORPUS VITREARUM international, la première entreprise de recherche d’histoire de l’art organisée sur le plan international, fondée en 1952, est placé sous le patronage du Comité International d’Histoire de l’Art (CIHA), de l’UNESCO et de l’Union Académique Internationale (UAI). Le CORPUS VITREARUM international a pour but de faire avancer les recherches scientifiques concernant les vitraux médiévaux, d’en publier les résultats comme œuvre complète, ainsi que d’encourager les échanges scientifiques permanents à travers les frontières. Depuis sa création, le CVMA compte treize pays-membres en Europe, aux États-Unis et au Canada, réunis par le Comité International.
    Depuis 1975, le Centre de Recherche de Freiburg est sous la tutelle administrative de l’Akademie der Wissenschaften und der Literatur Mainz. Le Centre est doté d’une bibliothèque spécialisée, qui regroupe un grand nombre d’ouvrages sur le vitrail médiéval et des archives photographiques comprenant 33.000 négatifs noir et blanc de grand format et 60.000 diapositives couleur des vitraux situés en Allemagne et dans une partie de la France (Alsace et Lorraine).

    - International Committee of Art History

    Le CIHA a pour objectif de développer l’étude historique et méthodologique des activités et des productions artistiques ; de permettre la constitution de liens permanents entre historiens de l’art de tous les pays ; de stimuler l’organisation de rencontres internationales d’historiens de l’art ; de renforcer et de coordonner la diffusion d’informations sur les recherches entreprises sous l’égide du CIHA ; de diffuser l’information sur les activités mondiales en histoire de l’art - conférences, publications, projets de recherche… ; d’étudier les moyens d’améliorer les méthodes d’enseignement et de recherche, et d’accroître les ressources disponibles pour les historiens de l’art - bases de données, bibliographies, documentation iconographique et photographique… ; de servir la coopération internationale dans le sens défini par le CIPSH.

    - Centre international d’études romanes

    Le C.I.E.R. fut ainsi créé en 1953 dans le but d’utiliser les bâtiments rénovés et de regrouper les amateurs d’art roman. Son conseil d’administration est composé par moitié d’amateurs et de spécialistes, l’idée de la fondatrice était de donner un public d’amateurs éclairés aux professeurs d’université, conservateurs de musées, archéologues, architectes des monuments historiques.

    - The Society for Medieval Archaeology

    La Société pour l’Archéologie Médiévale a pour but d’améliorer l’étude de la période allant du Ve au XVIe siècle en publiant une revue de standard internationale s’attachant en premier lieu aux sources archéologiques, mais aussi par d’autres moyens tels que la tenue régulière de colloques et de conférences. Bien que tournée particulièrement vers l’archéologie de la Grande-Bretagne et de l’Irlande, la société cherche à soutenir et à faire avancer les études internationales sur la période (telle que largement définie ci-dessus) en Europe. Elle a également pour objectif de servir d’intermédiaire pour coordonner le travail des archéologues avec celui des historiens et des spécialistes d’autres disciplines connectées à ce champ de recherche.

    Jelle HAEMERS, 8 février 2012 | 14 décembre 2010
    Haut de page
  • International : Histoire

    - Histoire sociale

    International Institute of Social History

    L’Institut International d’Histoire Sociale (IISH) a été fondée en 1935. Elle est l’une des plus importantes institutions de documentation et de recherche dans le domaine de l’histoire sociale en général et dans l’histoire du mouvement travailleur en particulier. La plupart des collections sont ouvertes au public.

    International Federation for Research in Women’s History

    La Fédération a pour objectif d’encourager et de promouvoir la recherche dans tous les domaines de l’histoire des femmes et du genre, à un niveau international. Elle organise des conférences régulières et publie une lettre d’information bisannuelle. La Fédération est une organisation affiliée au Congrès International des Historiens. Les comités nationaux servent d’intermédiaires entre les communautés de chercheurs et la Fédération.

    L’Institut européen d’histoire et des cultures de l’alimentation

    L’IEHCA a trois principaux objectifs : (1) contribuer au développement de la recherche en sciences humaines et sociales concernant l’alimentation ; (2) contribuer à une meilleure prise de conscience de l’importance de nos modes alimentaires et culinaires comme éléments de notre patrimoine et de notre culture ; (3) contribuer à faire de l’université François-Rabelais un pôle de recherche et de formation reconnu en ce qui concerne les sciences de l’alimentation.

    Société internationale pour l’étude des femmes de l’Ancien Régime

    La SIEFAR se propose de faire connaître, ou mieux connaître, ou découvrir les conditions d’existence, la pensée, l’action, les oeuvres des femmes reliées d’une quelconque manière à la France (celles qui vivaient dans le royaume, mais aussi celles qui voyageaient, s’expatriaient, se mariaient, écrivaient, correspondaient, traduisaient, étaient traduites), dans la longue période qui s’étend du Moyen Âge à la Révolution.

    - Histoire rurale et environnementale

    Commission Internationale de Démographie Historique

    La Commission Internationale de Démographie Historique (ICHD/CIDH) est une association de membres de différentes nationalités ayant pour objectif de faire progresser les études concernant l’histoire de la population et de la société humaine dans le monde et de favoriser les échanges entre chercheurs. Elle encourage toute initiative visant au développement, à la diffusion et à l’enseignement de la démographie historique en tant que science.

    Comparative Rural History of the North Sea Area (CORN)

    CORN est un réseau de recherche fondé en 1995 à l’initiative de l’Univeristé de Gand et de l’Université catholique de Louvain. Il est composé de 22 unités de recherche qui ont pour objectif premier d’étudier le développement à long terme des sociétés rurales dans l’aire de la mer du Nord, du Moyen Âge au XXe siècle. Un des principaux objectifs des cinq prochaines années est de préparer la publication d’une nouvelle histoire rurale générale de l’Europe de l’Ouest d’un point de vue comparatiste.

    European Association for Environmental History

    L’Association Européenne pour l’Histoire Environnementale (EAEH) fut le précurseur de l’ESEH mais a disparu en 1995. Néanmoins, un petit groupe du Royaume-Uni a maintenu la branche britannique et continué ses rencontres annuelles jusqu’à aujourd’hui. Ces rencontres se sont transformées en ateliers stimulants d’histoire environnementale où les chercheurs présentent leurs derniers travaux et discutent des enjeux et des interrogations du champ. Ces types d’ateliers - de petite taille et régionaux - sont très précieux pour le développement de l’histoire environnementale en Europe et sont encouragés et soutenus par l’ESEH.

    International Association for the Study of the Commons

    L’Association Internationale pour l’Etude des Espaces Communs étudie l’histoire et l’usage des de ces espaces ruraux et urbains. Chaque deux ans, elle organise une conférence internationale sur ses activités académiques.

    - Histoire économique et financière

    European Association for Banking and Financial History

    L’Association Européenne pour l’Histoire Bancaire a été fondée en novembre 1990 en tant que forum pour la recherche en histoire bancaire. Elle est rapidement devenue une organisation internationalement reconnue, très respectée pour son travail dans le domaine de l’histoire et des archives bancaires.

    International Economic History Association

    L’IEHA a été fondée en 1960 et réunit des historiens économiques de 20 pays d’Afrique, d’Amérique, d’Asie, d’Europe et d’Océanie. Tous les trois ou quatre ans, l’IEHA organise un Congrès Mondial d’Histoire Économique.

    - Histoire de l’Éducation et des Idées

    International Standing Conference for the History of Education

    L’ISCHE a pour objectif de nourrir la recherche dans le champ de l’Histoire de l’Éducation ; de faciliter le contact international, les échanges intellectuels et la coopération entre tous ceux qui travaillent dans le champ de l’Histoire de l’Éducation ; de renforcer la reconnaissance de l’Histoire de l’Éducation et sa contribution à la compréhension de cette dernière ; d’encourager l’enseignement de l’Histoire de l’Éducation ; d’organiser et de promouvoir des sessions, y compris les Session Périodiques de l’ISCHE (conférences annuelles), des séminaires, des groupes d’études, des rencontres, des groupes de travail, des réseaux, des sites internet et des publications afin de parvenir à ses objectifs.

    Société Internationale pour l’Étude de la Philosophie Médiévale

    La SIEPM a été fondée le 2 septembre 1958. Elle facilite l’échange d’idées et d’informations entre les chercheurs en philosophie médiévale, par le biais de congrès et de symposiums, du Bulletin de philosophie médiévale et de son site internet.

    Commission Internationale pour l’Histoire des Universités

    La Commission Internationale pour l’Histoire des Universités (CIHU) a été créée à Stockholm en 1960 sur l’initiative du professeur Sven Stelling Michaud de Genève. En 1964, la Commission devient une commission interne du Comité International des Sciences Historiques (CISH). L’organisme prend en 1977, le statut de commission affiliée au sein de cette organisation internationale des historiens. Les statuts de cet organisme spécifient qu’il « a pour objectif de promouvoir toutes formes de recherche historique sur les universités et d’en assurer la coordination internationale, en liaison avec le Comité International des Sciences Historiques. » Les membres de la Commission se réunissent statutairement au moins à tous les cinq ans lors du Congrès International des Sciences Historiques pour la tenue de son assemblée générale. Ils se rencontrent également ponctuellement lors de divers événements scientifiques.

    - World History

    Association Internationale des Études Byzantines

    L’Association Internationale des Études Byzantines a été créée en 1948, apres la seconde Guerre Mondiale. La nécessité de sa fondation s’est manifestée dès les congrès Byzantins de cette époque. Le Bureau International constitue l’instrument supérieur exécutif permanent de l’A.I.E.B, auquel participent des représentants de tous les comités nationaux. Dés ses début l’A.I.E.B, sous la présidence de Paul Lemerle et sur la suggestion de Dionysios Zakynthinos, a décidé de publier un Bulletin d’information et de coordination avec en vue la diffusion et la promotion des Études Byzantines au niveau international. Le Bulletin, dont le premier exemplaire a circulé en 1964, continue a être diffusé depuis cette période dans un format conventionnel informant toutes les personnes concernées sur la parution de nouvelles publications et de travaux en préparation, ainsi que sur les programmes de recherche de personnes individuelles ou de groupes de divers secteurs des Études Byzantines. Au fil des pages, le lecteur d’aujourd’hui peut suivre le développement des études byzantines de différents pays.

    International Commission for the History of Travel and Tourism

    L’ICHTT est une commission affiliée au Comité International des Sciences Historiques (ICHS). Elle a été fondée à l’occasion de la conférence internationale « Tourismes : Identités, Environnements, Conflits et Histoires » (Université du Lancashire Central, Preston, RU, 21-23 juin 2001). Le siège de la Commission se situe à l’Université de Suisse Italienne, Lugano.

    - Histoire urbaine

    Association Européenne d’Histoire Urbaine

    L’Association Européenne d’Histoire Urbaine (AEHU) a été fondée en 1989 avec le concours de l’Union européenne. Les Conférences sont organisées tous les deux ans et constituent un forum multidisciplinaire pour historiens, sociologues, géographes, anthropologues, historiens d’art et architectes, urbanistes et toute personne s’intéressant à l’histoire urbaine.

    International Commission of the History of Towns

    La Commission internationale pour l’Histoire des villes (CIHV) a été fondée au Congrès international des sciences historiques de Rome en 1955 dans le but de favoriser les échanges entre historiens/historiennes du phénomène urbain et d’élaborer un certain nombre d’instruments de recherche. Jusqu’ici ont été publiés l’Elenchus fontium historiae urbanae, des bibliographies nationales d’histoire urbaine et des atlas historiques de villes. Construits selon des critères communs, ces instruments facilitent une approche comparative de l’histoire urbaine dans le temps et dans l’espace : un des grands buts de la CIHV. La CIHV a l’intention d’ajouter à cette offre des rapports de recherche établis sur une base géographique ou thématique.

    - Histoire de l’Église et de la Religion

    Commission Internationale d’Histoire et d’Etudes du Christianisme

    Fondée en 1952, la CIHEC, organisation internationale qui regroupe des historiens du Christianisme, est rattachée au CISH (congrès international de sciences historiques). La CIHEC comprend trente et un commissions nationales. La CIHEC a pour mission de faciliter les échanges entre les historiens du Christianisme travaillant dans différents pays, principalement en organisant des congrès internationaux.

    International Society of Medieval Canon Law

    Iuris Canonici Medii Aevi Consociatio (ICMAC), ou la Société Internationale de Loi Canonique Médiéval, a été fondée en 1988 pour encourager et supporter la recherche sur le loi canonique médiéval. IMAC est une organisation vraiment internationale avec des membres dans les Etats Unis, le Canada, l’Europe, la Russie, l’Argentine et le Japon.

    International medieval sermon studies society

    Le IMSSS favorise et encourage la recherche sur les sermons et les prédications médiévales en Latin et en langues vernaculaires dans leurs contexte social, littéraire, réligieus, intellectuel, théologique, politique et historique.

    - Histoire maritime

    International Commission for Maritime History

    L’ICMH, fondée en 1960, est une organisation internationale affiliée au Comité International des Sciences Historiques. Les objectifs de cette commission sont d’encourager et de coordonner la recherche en histoire maritime dans un esprit de compréhension international.

    Centre européen d’études bourguignonnes (XIVe–XVIe siècle)

    Ce Centre d’études réunit tous ceux intéressés par la ‘Bourgogne’ des ducs Valois ; il organise un colloque une fois par an (en septembre) dont les actes sont publiés et publie un bulletin d’information.
    Malheureusement, il n’existe pas de site web pour l’instant. On peut obtenir des informations ici.

    - Sciences auxiliaires

    International Numismatic Commission

    La Commission Internationale de Numismatique a été fondée en 1934 pour faciliter la coopération entre les spécialistes et entre les institutions dans le domaine de la numismatique et des disciplines qui y sont liées. La Commission compte actuellement environ 150 membres issus de 36 pays, incluant des musées, des instituts universitaires, des sociétés numismatiques et monétaires.

    Commission Internationale de Diplomatique

    Cette Commission a pour but de favoriser la collaboration internationale dans le domaine de la diplomatique et des disciplines en relation avec elle et, plus généralement, dans tout ce qui concerne la critique des documents et leur édition.

    Comité international pour la métrologie historique

    Le Comité international pour la métrologie historique (CIMH) a vocation à promouvoir le développement de la recherche scientifique et la diffusion de ses résultats et travaux sur l’histoire des poids et mesures et des systèmes métriques. Cette compétence recouvre à la fois les sciences de la nature, les techniques et, plus généralement l’histoire humaine.

    Association paléographique internationale (Culture • Écriture • Société)

    APICES est ouvert à toute personne qui s’intéresse à l’étude scientifique : de l’histoire des écritures ; des livres et documents écrits, dans leur forme matérielle et leur contenu ; des personnes et des institutions qui les ont produits, utilisés ou conservés.
    L’alphabet latin et les écritures manuscrites du Moyen Age sont son domaine principal. Mais les spécialistes d’autres époques et d’autres aires culturelles (en premier lieu méditerranéennes) sont aussi bienvenus. La civilisation du manuscrit ne saurait non plus être dissociée des champs d’étude voisins : tout particulièrement celui des débuts de l’imprimerie, dans la mesure où l’incunable s’efforce de mécaniser le travail des scribes ; mais aussi celui des inscriptions sur divers supports, qui fournissent un témoignage capital sur le rôle joué par l’écriture dans les civilisations anciennes et médiévales.

    Comité international de paléographie latine

    Le Comité international de paléographie latine [CIPL] se propose " Favoriser la collaboration internationale dans le domaine de la paléographie " (la codicologie se trouvant incluse sous ce dernier terme). Le domaine de ces disciplines englobe : (1) L’étude des différents types d’écriture en usage, de leur genèse, de leur évolution, de leur diffusion et de leurs emplois spécifiques ; (2) Le déchiffrement et l’expertise (datation, localisation) des anciens documents écrits, quelle qu’en soit la nature (livres, documents administratifs...) ; (3) L’analyse des matériaux et des techniques de fabrication mis en œuvre pour produire ces documents ; (4) L’étude du processus de transmission des textes par copies successives, et des procédés utilisés pour faciliter la lisibilité des textes ; (5) L’étude des centres de copie, de leur organisation, de leurs relations, de leur rôle dans la diffusion des textes et dans la vie intellectuelle ; (6) L’étude des fonds de manuscrits aujourd’hui conservés dans les bibliothèques, de la façon dont ils se sont constitués au cours des âges et sont parvenus jusqu’à nous. Ce programme concerne toute l’aire de diffusion de l’alphabet latin (quelle que soit la langue à laquelle il s’applique), et pour la période qui s’étend de l’Antiquité romaine à la généralisation de l’imprimé (fin du XVIe siècle).

    Comité international de paléographie grecque

    Le Comité international de paléographie grecque a pour but de favoriser la collaboration internationale dans le domaine de la paléographie et de la codicologie grecques. Il use des moyens les mieux appropriés pour atteindre ce but, tels que la tenue de congrès et de colloques, des enquêtes internationales, la diffusion d’informations scientifiques, et il peut patronner la publication d’instruments de travail relatifs à son domaine.

    Porta Historica

    Le réseau ’Porta Historica’ groupe les institutions qui facilitent la recherche historique par édition et publication des sources historiques au sens large. L’objet du réseau est d’encourager la coopération entre ces institutions et d’augmenter leur expertise.


    - Histoire militaire

    Commission internationale d’histoire militaire

    La « Commission internationale d’histoire militaire comparée » s’est constituée pour la première fois en 1938. Depuis 1973, outre sa participation aux congrès quinquennaux du CISH, cette Commission organise ses propres congrès annuels. Elle stimule également la coopération internationale, les échanges d’idées et une meilleure compréhension par-delà les frontières en publiant les Actes des Congrès (“Acta”), ainsi que la « Revue internationale d’histoire militaire » (90 livraisons à ce jour) et la « Bibliographie internationale d’histoire militaire ».

    Jelle HAEMERS, 14 septembre 2016 | 14 décembre 2010
    Haut de page
  • International : Lettres

    - Association Internationale pour l’Étude du Moyen Français

    Cette association a pour objectif de rassembler les forces vives sur l’étude du Moyen Français.

    - The Association for Manuscripts and Archives in Research Collections

    L’AMARC promeut l’accessibilité, la préservation et l’étude des manuscrits et des archives dans les bibliothèques et les autres fonds de Grande-Bretagne et d’Irlande. Elle rassemble les conservateurs, les chercheurs et tous ceux qui partagent un intérêt érudit dans ce domaine.

    - The International Courtly Literature Society

    L’objectif de la Société est de promouvoir l’étude des Cours et des cultures de Cour, avec un intérêt particulier pour les archives écrites de l’Europe médiévale. Les domaines concernés incluent les genres littéraires vernaculaires (lais, romans, poésie lyrique, théâtre, etc.), la littérature latine, le contexte historique de la vie de cour, l’art médiéval, l’architecture et la musique. La matière arthurienne n’est abordée qu’en relation avec les intérêts de la Société.

    - Society for the History of Authorship, Reading and Publishing

    La « Society for the History of Authorship, Reading and Publishing » (Société pour l’étude historique des auteurs, de la lecture et de l’édition) fut créée afin de mettre sur pied un réseau global pour les historiens du livre œuvrant dans toute une gamme de champs d’études. Les projets de recherche menés par ses membres portent sur la composition, la médiation, la réception, la conservation et la transformation des formes matérielles de la communications écrites, notamment les gravures sur pierre, l’écriture sur parchemin, les livres imprimés et les nouveaux médias. Les perspectives varient du lecteur individuel aux réseaux de communications transnationaux.

    Jelle HAEMERS, 11 septembre 2013 | 14 décembre 2010
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928