Site Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Home > Medievalists on the map > Japan > Institutions

Institutions

  • Institutions d’enseignement et de recherche

    NOTE : English translation is in progress 

    Nous recensons ici, par ordre alphabétique, les principales Universités qui proposent un enseignement et de la recherche sur le Moyen Âge occidental. La liste n’est pas exhaustive, mais celles qui contribuent le plus au développement du domaine y figurent.

    - Chuo University
    Langue : japonais, anglais, coréen, chinois
    Les études médiévales font partie de l’enseignement des différentes facultés, mais c’est l’École doctorale des Lettres qui propose une spécialisation en histoire, philosophie et linguistique de l’époque concernée. Au sein de l’Institue for Research in Humanities, par ailleurs, trois groupes de recherches se consacrent respectivement aux légendes du cycle arthurien, aux épopées héroïque et aux textes celtiques. Leurs résultats de recherches paraissent dans les différentes publications universitaires dont le sommaire en japonais est consultable sur le site.

    - Keio University
    Langue : japonais, anglais, chinois, coréen
    Détentrice d’une collection de manuscrits médiévaux et modernes, l’Université favorise toute naturellement l’enseignement et la recherche sur ce sujet. Les études médiévales sont également présentes dans l’enseignement et la recherche d’histoire et de philosophie à la Faculté et l’École doctorale des Lettres.

    - Kyusyu University
    Langue : japonais, anglais, chinois, coréen
    Le Moyen Âge est particulièrement présent au sein du département d’histoire de la Faculté des Lettres et de l’École doctorale des Sciences Humaines. À côté de l’enseignement spécialisé, le département s’attache à stimuler la recherche au moyen notamment des journées d’étude, des conférences et des colloques. Ces activités scientifiques sont présentées sur son site, mais tous les renseignements sont donnés en japonais.

    - Kyoto University
    Langue : japonais, anglais, chinois, coréen
    L’Université est remarquable, avant tout, pour son département indépendant de philosophie médiévale d’Europe. En plus d’un enseignement spécialisé, il favorise le développement de la recherche grâce aux actions menées par Kyodai Society of Medieval Philosophy. Le département d’histoire est aussi un lieu de pratique des études médiévales. À l’occasion du projet de recherche Communication, Conflicts and Order in Medieval and Early Modern Europe, mené du 2009 au 2013, ses activités scientifiques sont notamment dynamisées par l’accueil de chercheurs extérieurs.

    - Nagoya University
    Langue : japonais, anglais, chinois
    Bien que l’époque médiévale n’occupe plus une place prédominante dans l’enseignement de l’Université, son statut de ‘haut lieu des médiévistes’ est toujours d’actualité grâce aux activités scientifiques des enseignants ainsi que des anciennes élèves de l’École doctorale des Lettres. Le résultat de leurs recherches paraissent dans les bulletins Bigaku Bijyutsushi kenkyuronshu, Journal of Faculty of Letters ou encore HERSETEC : Journal of Hermeneutic Study and Education. Il est également à noter que des conférences et des colloques internationaux sont souvent organisés à l’Université.

    - Rikkyo University
    Langue : japonais, anglais, chinois, coréen
    Fondée en 1874 par un missionnaire américain, l’Université est surtout connue pour l’enseignement et la recherche sur le christianisme. Les études médiévales y occupent tout naturellement une place importante dans les différents départements de la Faculté et de l’École doctorale des Lettres. Par ailleurs, l’Université organise annuellement une journée d’étude de l’iconographie du Nouveau Testament en accueillant des chercheurs extérieurs et décerne le Prix TSUJI Shouichi - MIURA Anna à une contribution majeure en musicologie ou histoire de l’art chrétien. La liste des lauréats est consultable ici.

    - Sophia University
    Langue : Japonais, anglais, chinois
    Première université catholique au Japon fondé en 1913, elle est notamment connue pour son Institute of Medieval Thought qui développe des études pluridisciplinaires sur la philosophie médiévale de l’Europe. Les activités de ses membres sont multiples : mener des recherches tant communes qu’individuelles, diriger la publication scientifique, organiser des journées d’étude et des conférences, etc. La prestigieuse bibliothèque de l’Institut est ouverte à tous les chercheurs intéressés. La base bibliographique Benedictusnous amène à sa collection.

    - Tokyo University
    Langue : japonais, anglais, chinois, coréen, français, espagnol, russe, italien, allemand
    Les études médiévales sont traditionnellement très développées dans les différentes départements de l’École doctorale de Sciences Humaines et Sociales et de celle des Arts et des Sciences. Les grands spécialistes de l’histoire, de l’histoire de l’art, de la langue, de la littérature, de la philologie et de la philosophie de l’époque médiévale s’y sont rassemblés. Il en résulte que plusieurs enseignants, anciens élèves et jeunes chercheurs de cette université contribuent à l’administration de la Japan Society Medieval European Studies dont le premier grand congrès annuel y a eu lieu en 2009.

    - Waseda University
    Langue : japonais, anglais, chinois, coréen
    Les études médiévaux sont au programme de plusieurs facultés et Écoles doctorales, mais plus particulièrement dans l’Institut for European Medieval and Renaissance Studies. Fondée en 2009, elle a pour vocation de faire avancer la recherche pluridisciplinaire sur le Moyen Âge et les Temps Modernes en Europe. Elle tient des journées d’étude et des colloques, ouverts à toute personne intéressée, et publie le bulletin annuel Ekphrasis dont le sommaire en japonais est disponible sur son site.

    Mégumi TANABE, 7 juillet 2014
    Haut de page
  • Fondations soutenant la recherche

    NOTE : English translation is in progress 

    Nous présentons ici, par ordre alphabétique, les fondations qui soutiennent la recherche en Sciences humaines et sociales, en indiquant leur objectif et leurs activités. Sans prétendre à l’exhaustivité, nous souhaitons surtout donner des liens utiles aux projets interdisciplinaires et/ou internationaux.
    La majorité des fondations reconnues d’utilité publique sont référencées sur le site The Japan Foundation Center, mais tous les renseignements sont donnés en japonais.

    - CANON Foundation in Europe
    Langue : anglais
    Cette fondation subventionne des travaux en tous genres afin de promouvoir la compréhension mutuelle entre l’Europe et le Japon. Le(a) postulant(e), titulaire d’un Master II ou d’un Doctorat, doit réaliser cette mission à travers un projet de trois à douze mois en Europe ou au Japon. La sélection est ouverte aux chercheurs, mais aussi aux salariés du secteur public ou privé.

    - KAJIMA Foundation
    Langue : japonais
    L’objectif de cette fondation consiste à contribuer au développement de la science et de la culture. Elle accorde ses subventions aux individus ou aux associations en favorisant les travaux scientifiques interdisciplinaires. Une aide est également offerte aux chercheurs afin de stimuler des échanges scientifiques internationaux ou la réalisation de programmes à l’étranger pour japonais et au Japon pour étrangers. Le(a) candidat(e) spécialisé(e) en Sciences humaines et sociales doit être recommandé(e) par un président ou un chef du département du 3e cycle des Universités désignées par la Fondation.
    La Fondation encourage par ailleurs l’organisation d’assemblées savantes (colloque, séminaire, etc.) au Japon et les collaborations scientifiques internationales.

    - KAJIMA Foundation for the Arts
    Langue : japonais
    Cette fondation est entièrement consacrée à favoriser le progrès et le développement de la culture. Dans le cadre de sa mission, elle encourage les recherches et la publication sur l’art comme la peinture, l’histoire de l’art, la muséologie et le patrimoine, etc. Une subvention est également accordée aux échanges scientifiques internationaux. Tous les projets retenus sont rapportés dans la revue annuelle KAJIMABIJYUTSUKENKYU.
    Les postulant(e)s doivent être doctorant(e) ou titulaire du doctorat (y compris des assimilés) en histoire de l’art ou un des champs concernés. Ils peuvent être de toutes les nationalités, mais la rédaction des documents en japonais est obligatoire. Il leur faut aussi être recommandé par une des personnes désignées par la Fondation.

    - Konosuke MATSUSHITA Memorial Foundation
    Langue : japonais, anglais
    Elle est fondée en 1988 afin de promouvoir l’entente mutuelle entre les pays et réaliser une société écologique et respectueuse de la Nature. Au titre de la promotion de l’entente internationale, la Fondation accorde ses subventions à des programmes scientifiques en Sciences Humaines et Sociales et finance des études à l’étranger pour les japonais et au Japon pour les étrangers.

    - MITSUBISHI Foundation
    Langue : japonais, anglais
    Cette Fondation vise à contribuer au développement de domaines aussi variés que les sciences, l’éducation, la culture et le bien-être social. Dans cette démarche, elle aide financièrement les recherches fondamentales et empiriques dans le domaine des Sciences Humaines et Sociales.

    - MURATA Science Foundation
    Langue : japonais
    Cette fondation finance des projets originaux et novateurs d’une personne ou d’association de toutes les nationalités en Sciences Naturelles, Humaines et Sociales., mais leur résidence au Japon est obligatoire. Elle subventionne aussi l’organisation de colloques et de journées d’études au Japon ainsi que des projets scientifiques réalisés dans d’autres pays.

    - Fondation Franco-Japonaise SASAGAWA
    Langue : français, japonais
    Depuis sa création en 1990, la Fondation s’est fixée pour objectif de renforcer les relations entre la France et le Japon. À ce titre, elle s’engage à soutenir des projets franco-japonais dans les domaines artistiques, scientifiques, pédagogiques et éditoriaux.

    - SUNTORY Foundation
    Langue : japonais, anglais
    Cette fondation a pour mission de développer les études en Sciences Humaines et Sociales, non seulement du Japon, mais aussi dans le monde. Son action s’organise en trois axes :

    • le financement de projets de recherche interdisciplinaire,
    • le financement de la publication en langue étrangère pour promouvoir une meilleure connaissance du Japon à l’étranger,
    • la distribution de prix aux chercheurs ou aux critiques qui font des activités originales sur le plan social et culturel ainsi qu’aux individus ou aux associations ayant contribué à la culture locale.
      Cette politique ambitieuse permet également de concevoir et d’initier elle-même des programmes interdisciplinaires et internationaux dont les résultats sont présentés dans sa revue ASTEION (en japonais), sur son site Internet indiqué ci-dessus, et dans les colloques qu’elle organise.

    - TOYOTA Foundation
    Langue : japonais, anglais
    Cette fondation, crée en 1974, se donne pour objectif de contribuer au bien-être de la société. À cette fin, elle soutient des projets individuels et collectifs dans des domaines variés tant au Japon qu’à l’étranger. Son attention se porte tout particulièrement sur les programmes utiles aux générations futures. L’offre est ouverte à toutes les disciplines de la recherche et à l’international.

    Mégumi TANABE, 5 janvier 2014
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Site Map | Latest articles | Private area | Legal info | About Ménestrel | ISSN : 2270-8928