Site Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Home > Thematic repertory > Archaeology > Archaeology and numismatics > Directory of numismatic sites

Directory of numismatic sites

  • NOTE : English translation is in progress 

    - Nummus

    La base de données Nummus, dédiée aux découvertes monétaires effectuées dans l’actuelle Normandie, est mise en ligne sur internet par le Centre Michel de Boüard- CRAHAM (UMR 6273) dans le cadre de sa collaboration avec le pôle Document numérique de la Maison de la Recherche en Sciences Humaines (Université de Caen Basse-Normandie).
    Le corpus public actuel de Nummus représente un ensemble de ca. 800 monnaies antiques et médiévales spécialement présentées dans leur contexte archéologique et reproduites en couleur. Ces découvertes, issues de 17 gisements différents, ne constituent qu’un premier échantillon de la masse documentaire qui sera régulièrement mise en ligne.
    Si elle ménage aux découvertes archéologiques une place prépondérante, la base Nummus ne s’y limite pas. Elle donne également à voir les collections de monnaies qui accompagnent la pratique du numismate, à travers notamment le médaillier du musée de Normandie (Caen).
    La base donne à ses utilisateurs les moyens d’une consultation interactive et intuitive, tout en proposant différents niveaux de lecture. La navigation s’effectue directement au moyen d’un plan de classement : l’utilisateur accède ainsi aux monnaies par site de découverte (habitat, sanctuaire, etc.) ou type de trouvaille (trésor, etc.). Elle peut également se faire à partir d’index spécialement conçus pour encourager l’échange de données entre les numismates, les archéologues, les historiens et les conservateurs. De façon complémentaire, un mode « recherche avancée » permet d’effectuer des recherches plus ciblées, dont l’historique et les résultats peuvent être stockés dans un porte-document.

    - @rchives monétaires.org

    L’association @rchives monétaires.org a pour but la promotion et la diffusion des archives ayant trait aux questions monétaires, financières et numismatiques. Cette volonté se traduit par la mise en ligne d’inventaires d’archives et de reproduction de documents. Les inventaires et documents sont disponibles sur le site de l’association.

    - Inventaires

    - Les Archives nationales. La sous-série Z1b regroupe les archives de plusieurs grands centres administratifs monétaires : Cours des Monnaies de Paris, de Lyon, Prévôté Générale des Monnaies et Hôtel des Monnaies. Les documents datent du milieu du XIVe siècle à la fin du XVIIIe siècle. Un inventaire détaillé de ces archives est disponible en ligne sur le site de l’association.

    - Les archives du Cabinet des Médailles de Paris. Elles concernent principalement des notes et correspondances sur les découvertes signalées ou les acquisitions du Cabinet des Médailles. Les documents datent du milieu du XVIIe siècle à la fin du XIXe siècle. Un inventaire détaillé est également disponible en ligne.

    - Les archives de la Monnaie de Paris. Cet établissement dispose d’un important fond d’archives en tant que centre de frappe principal historique. Un inventaire des séries de manuscrits ms. 4° et ms. F° est disponible en ligne sur le site de l’association. Un inventaire détaillé de la totalité des fonds a par ailleurs été réalisé Jean-Marie Darnis et publié en trois volumes. Il est à noter que depuis 2008 ces fonds ont été transférés au Centre des Archives du ministère des Finances.

    - Jean-Marie Darnis, Catalogue des fonds d’archives de la Monnaie de Paris, 3 tomes, Catalogue de la Bibliothèque Historique de la Monnaie de Paris, 1996 (t. 1), 1999 (t. 2), 2005 (t. 3).

    - Ressources en ligne

    - Digital Library Numis

    - La Digital Library Numis (Bibliothèque Numérique Numismatique) est un portail numérique référençant les publications, livres et articles, en accès libre concernant les monnaies, médailles, l’histoire de la monnaie et les sujets qui s’y rapportent. Le corpus de base se compose de publications classiques de numismatique allant du XVIe au début du XXe siècle. Il est complété par un recensement exhaustif des publications contemporaines disponibles en ligne. Le classement est thématique ou par auteur. Les mises à jour mensuelles sont nombreuses.

    - Les ordonnances monétaires sont publiées sur un site propre. Il s’agit de documents officiels royaux, les plus anciens remontant au règne de Louis VI (1108-1137). Ces documents sont dispersés dans des collections publiques et privées. Si une partie de ces documents figure déjà dans des recueils des XVIIIe et XIXe siècles, les transcriptions qui en sont faites sont souvent incomplètes et parfois erronées. Une liste aussi exhaustive que possible des édits, arrêts et ordonnances royales est dressée. Les documents sont classés par règnes et brièvement présentés. Un renvoi est ensuite fait vers une reproduction du manuscrit original, et parfois vers une transcription correcte du document. De nouveaux documents sont ajoutés très régulièrement sur ce site qui a déjà mis en ligne près de 20 000 textes monétaires pour les périodes médiévales et modernes.

    - Bibliothèque numérique. L’association met également en ligne des liens vers des manuscrits ou des ouvrages anciens ayant trait à la numismatique et aux monnaies.

    Notons enfin que les traditionnels recueils de documents monétaires sont par ailleurs disponible en ligne :

    - F. de Saulcy, Recueil de documents relatifs à l’histoire des monnaies frappées par les rois de France depuis Philippe II jusqu’à François Ier, 2 tomes, 1879 t. I), 1888 (t. II). Ouvrage consultable sur http://archive.org/index.php

    - « Ordonnances des rois de France » couvre la période 1051-1514., 21 volumes, 1723-1849. Ce recueil ne concerne pas que les documents monétaires et couvre la période 1051-1514. Il est consultable sur http://www.gallica.bnf.fr

    - Early Medieval Corpus

    Depuis quelques années, le département des monnaies et médailles du Fitzwilliam Museum (Cambridge) se consacre à l’inventaire systématique des découvertes de monnaies du Haut et Bas Moyen Age effectuées dans les îles britanniques. Dirigé par Mark Blackburn (+) et Martin Allen, le programme a déjà permis d’enregistrer plusieurs milliers de monnaies, pour la plupart anglo-saxonnes, normandes, franques, byzantines et arabes. Toutes les informations collectées ont été réunies au sein d’une base de données qui est librement consultable sur le web. L’Early Medieval Corpus est un essai unique et remarquable en Europe. Il offre une connaissance des émissions du Monde médiéval dans son ensemble, ainsi que de leur circulation. A ce titre, il ne laissera pas indifférents les numismates qui s’intéressent aux questions d’histoire économique.

    L’Early Medieval Corpus est une base de données d’utilisation simple. La page d’accueil présente d’emblée une succession de champs qui favorisent plusieurs critères de recherche : par période d’émission (600-750, etc.), royaume (diocèse de York, etc.), roi (Cuthred, etc.), monnayage, lieu d’émission (Bedford, etc.) ou espace géographique (Est Anglie, etc.). Chaque champ peut être utilisé indépendamment l’un de l’autre ou en association. Ainsi, il est tout aussi facile d’effectuer une recherche très générale (toutes les monnaies émises sous le règne d’Offa, etc.) qu’une recherche plus spécialisée (les monnaies émises à York pendant les trois premières années du règne d’Æthelred II, etc.). La base est également enrichie d’une importante couverture photographique, ce qui accroît considérablement son intérêt. En effet, presque toutes les monnaies enregistrées ont été scannées. A cela s’ajoutent des cartes de localisation très précises qui permettent de cartographier immédiatement les découvertes monétaires en fonction des requêtes formulées. Elles parachèvent l’utilité de cet outil de travail exceptionnel pour la communauté scientifique.

    Plus qu’une simple « collection » de monnaies, l’Early Medieval Corpus est un véritable instrument de recherche en constante évolution. Chaque année des centaines d’informations nouvelles en complètent le contenu, grâce notamment à une coopération dynamique et étroite entre tous les acteurs de terrain. En effet, archéologues, conservateurs de musée, chercheurs et prospecteurs participent intelligemment à l’échange de données, au signalement des découvertes numismatiques. En Europe, force est de constater que de telles expériences demeurent rares, pour ne pas dire inexistantes. On recommandera donc ce site, en espérant qu’il suscite de nouvelles initiatives en ligne et non limitées au strict fonctionnement interne d’une unité de recherche.

    - Société française de numismatique

    La SFN existe depuis 1865. Elle assure la publication d’un Bulletin (comptes rendus des réunions mensuelles), et de la Revue Numismatique. Elle organise également chaque année au mois de juin les Journées Numismatiques qui donnent lieu à des communications sur la numismatique d’une ville ou d’une région en particulier. Le site internet de la SFN ne fournit malheureusement que peu d’informations, à savoir les tables des publications depuis 2000.

    - Société d’études numismatiques et archéologiques

    La Séna a été créée en 1963 dans le but de réunir les personnes intéressées par la numismatique et l’archéologie. Elle organise chaque mois une conférence thématique à l’Hôtel des Monnaies et Médailles à Paris. Elle édite chaque trimestre les Cahiers Numismatiques. La Séna organise également depuis 2005 des journées d’études thématiques (cf. infra, agenda).

    - L’Inventaire des Trouvailles Monétaires Suisses

    L’ITMS collecte toutes les informations disponibles sur des trouvailles de monnaies et trésors monétaires en Suisse et les enregistre dans une base de données. Une série de monographies ainsi qu’un bulletin de liaison assurent la diffusion d’une partie de ces informations.

    - Le Groupe Suisse pour l’Etude des Trouvailles Monétaires

    Le GSETM travaille à partir de ces données et organise chaque année un colloque où les problématiques archéologiques reviennent régulièrement.

    Pierre-Marie GUIHARD, Thibault CARDON, 15 janvier 2014
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Site Map | Latest articles | Private area | Legal info | About Ménestrel | ISSN : 2270-8928