Site Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Accueil > Thèmes et disciplines > Manuscrits numérisés > France

France

  • La France est riche en manuscrits et en projets de numérisation, mais les principales réalisations nationales ont longtemps été entravées par une conception des droits photographiques exceptionnellement rétrograde : images réduites, de faible définition, tronquées, visant soit les spécialistes des seules enluminures soit un hypothétique grand public. Heureusement des choix plus éclairés, en marge des programmes centralisés, permettent de travailler correctement en ligne : si quelques grandes bibliothèques de province ont montré la voie, la BNF a enfin fait en quelques années des progrès considérables dans ses ambitions de communication en ligne.

    Orientation générale et programmes communs

    Première orientation dans les bibliothèques françaises : voir les Signets de la BnF ou le site de l’Association des bibliothécaires de France.

    Catalogues collectifs de manuscrits :

    - CGM - Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France
    Le CGM est consultable en ligne depuis 2008 dans le cadre du CCFr - Catalogue collectif de France (onglet Manuscrits). Il doit être rejoint ensuite par Calames (ci-dessous) et par le catalogue des mss. de la Bibliothèque nationale de France.

    - CALAMES - Catalogue en ligne des archives et des manuscrits de l’enseignement supérieur
    Comme son nom l’indique : le catalogue collectif des mss. des bibliothèques universitaires françaises.

    Entreprises de reproduction des collections :

    - Catalogue des fonds culturels numérisés
    Le répertoire des fonds numérisés établi par le ministère de la Culture (page Recherche avancée) permet une interrogation par types d’institution (archives, bibliothèques, etc.), et par sujets, types de document et périodes ou siècles. Attention, l’opérateur booléen par défaut est « ou », penser à choisir « et ». Mises à jour assez lâches.

    - MEDIUM (IRHT)
    L’Institut de recherche et d’histoire des textes conserve à Orléans et à Paris les microfilms d’environ 53 000 mss., qui sont répertoriés dans cette base de données : les mss. des bibliothèques de France (hors BnF) et des microfilms divers achetés à l’étranger. Il ne semble plus être question de diffuser en ligne une partie des images.

    - Catalogue des manuscrits datés - France : Index général interactif, par Denis Muzerelle
    L’Institut de recherche et d’histoire des textes conserve la photothèque des clichés pris dans les bibliothèques françaises pour préparer le Catalogue des manuscrits en écriture latine portant des indications de date, de lieu ou de copiste, éd. Charles Samaran, Robert Marichal et al., Paris, 1959-1984, 7 t. en 14 vol. En attendant qu’elle soit disponible en ligne, on dispose déjà d’un index multicritère interrogeable de tous les manuscrits relevés dans le Catalogue.

    On peut voir aussi le moteur de recherche thématique des collections numérisées méditérranéennes e-corpus, décrit à la page Portails internationaux (ex-Internum-Aristhot).

    Manuscrits enluminés : Les entreprises collectives de numérisation concernent en priorité les manuscrits à peintures, ou du moins ornés, notamment dans le cadre des deux programmes exploitant la photothèque de l’IRHT : Enluminures pour les bibliothèques municipales et Liber Floridus pour les bibliothèques de l’enseignement supérieur (porte d’entrée commune : manuscritsenlumines.fr). Les textes ne sont guère lisibles dans toutes ces reproductions réduites et tronquées. Sur ces ressources, voir plus en détail la rubrique Enluminures.

    Par bibliothèques

    - Paris - Bibliothèque nationale de France (6500 mss. médiévaux occidentaux complets début 2013, importantes expositions virtuelles, nombreux mss. partiels).
    Le catalogue en ligne des manuscrits de la BnF est encore en chantier mais il rend déjà de grands services. Entre-temps on dispose aussi sur Gallica de la reproduction en mode image des catalogues imprimés. La page d’accueil Archives et manuscrits fournit une première orientation dans les outils. Quant aux campagnes de numérisation qui se succèdent depuis les années 1990, plusieurs volets concernent les mss. Les mss. occidentaux ont longtemps été presque uniquement exploités comme un musée de l’enluminure, mais sous la direction du regretté Thierry Delcourt le département a enfin lancé des programmes à la hauteur de sa richesse.

    • Gallica, bibliothèque numérique de la BnF : vaste bibliothèque numérique accueillant pêle-mêle des documents de toute nature et de provenances multiples. La nouvelle version Gallica 2 est encore plus ambitieuse : le moteur de recherche reste parfois aléatoire, et demande une certaine dose de ruse dans l’interrogation. Si l’ergonomie de consultation reste passablement confuse, et favorise encore l’imprimé plus que le manuscrit, l’affichage offre des possibilités techniques appréciables, d’autant qu’on dispose enfin d’une masse d’excellentes images en haute définition. Parmi les principaux ensembles numérisés ou en cours : les mss. carolingiens, la librairie de Charles V, les Aragonais de Naples, les romans arthuriens, le Roman de la Rose, les manuscrits musicaux notés et les chansonniers en occitan. Le grand chantier de numérisation des microfilms sera achevée en 2013, en attendant la poursuite de la photographie directe des originaux. Parmi les mss. accessibles plus de 500 appartiennent à des portails et bibliothèques partenaires : BnSA - Bibliothèque numérique du savoir d’Aquitaine, Centre culturel irlandais de Paris, bibliothèques de Troyes, Saint-Omer (détails d’enluminure), Dole, Toulouse…
    • Mandragore, base des manuscrits enluminés de la BnF : Mandragore reproduit des pages en nombre variable de nombreux mss. Au total 170 000 notices dont 80 000 illustrées (en 2013), parmi lesquelles un millier de mss. médiévaux européens (dép. des Mss. occidentaux et Bibl. de l’Arsenal). Le moteur de recherche multicritère permet d’isoler les mss. reproduits des simples notices. Les images sont de dimension limitée (texte illisible).
    • Banque d’images : attention, ceci est le catalogue commercial du service de la reproduction, curieusement indépendant des autres ressources images. Aucune indication sur sa contenance, mais un moteur de recherche par départements, cotes, légendes, auteurs, et thésaurus de termes iconographiques. Cette partie méconnue du site fournit un très grand nombre de pages manuscrites, quoique dans l’habituelle petite dimension.
    • Expositions virtuelles Versions numériques d’expositions présentées à la BNF, contenant en partie des mss. médiévaux, dans les habituelles petites dimensions et fenêtres. Groupée à part, une « bibliothèque des livres à feuilleter ». Dans les Trésors carolingiens : Sacramentaire de Gellone, Sacramentaire de Drogon, Bible de Charles le Chauve, Sacramentaire de Charles le Chauve, Poésies de Prudence. Dans La légende du roi Arthur : Chanson de Roland, Yvain le Chevalier au lion, Roman de Tristan, La Mort du roi Arthur, La Quête du saint Graal, Roman de Lancelot, Histoire de Merlin, Histoire du saint Graal, Cycle du Lancelot-Graal. Autres : Merveilles de Marco Polo, Roman de Renart, Roman d’Alexandre, Livre d’Iskandar, Le Cœur d’Amour épris, Roman de la Rose.
    • Dossiers pédagogiques : l’index des thèmes comprend une rubrique « Manuscrit médiéval ». Divers dossiers bien illustrés, notamment autour de Jean Fouquet et du Livre de la chasse de Gaston Phébus : techniques du livre, images de copistes, évolution de l’écriture (un peu approximatif), lettres ornées... Dans les habituelles petites dimensions et fenêtres.
    • Carnet de Villard de Honnecourt (XIIIe siècle) : fac-similé intégral à feuilleter, en dimensions assez limitées, mais lisible.
    • Creating French Culture - Treasures from the BNF : petite exposition en ligne de la Library of Congress issue d’une exposition tenue en 2001. Choix de 17 feuillets de mss. médiévaux de prestige, la plupart enluminés.
    • Pour mémoire : Le roi Charles V et son temps (1338-1380) : cette exposition virtuelle pourtant très populaire semble avoir disparu.

    - Paris - Bibliothèque Mazarine
    Voir Mss. enluminés, Liber Floridus.

    - Paris - Bibliothèque Sainte-Geneviève
    Voir Mss. enluminés, Liber Floridus.

    - Paris - Centre culturel irlandais (3 mss. complets)
    Trois mss. du collège des Irlandais, bien reproduits quoique présentés avec l’agaçant gadget tourne-pages du type popularisé par la British Library, incompatible avec certains navigateurs : Psautier (Bruges, v. 1500). - Histoire des rois d’Angleterre jusqu’à Richard III (Londres, v. 1500). - Heures de N.-D. (Bruges, v. 1470).


    Pour les bibliothèques municipales ci-dessous, on se rappellera que bien d’autres mss. sont inclus dans la base nationale Enluminures déjà mentionnée.

    - Laon - Bibliothèque municipale (12 mss. complets)
    Douze mss. latins des IXe et XIIe-XVe siècles (Écriture, théologie et liturgie : mss. 12, 29, 34, 63, 81, 226b, 239, 240, 243q et t, 254, 550). Le moteur de recherche vaut plus par la coquette réalisation graphique que par la conception intellectuelle (aucune recherche croisée). D’autant plus incommode qu’il manque un tableau d’ensemble, pour un nombre de volumes pourtant limité.

    - Lille - Bibliothèque municipale (6 mss. complets ou partiels)
    Dans la bibliothèque numérique figurent quelques manuscrits en bonnes photographies couleurs. Ne pas se fier à la liste intitulée Manuscrits qui contient 3 mss. médiévaux, il y en a 3 autres dans la liste générale, dont l’évangéliaire de Cysoing (XIIe siècle) et les Statuts de la Toison d’Or. Affichage en dimension moyenne (jpg) et en haute définition (pdf).

    - Lyon - Bibliothèque municipale : FLORUS (55 mss. complets, Ve-Xe s.)
    Magnifique numérisation en haute définition de tous les mss. mérovingiens et carolingiens de la bibliothèque. Moteur de recherche et notices détaillées. 4 mss. (heureusement pas plus) se consultent au moyen de la visionneuse tourne-pages à la mode, toujours lourde et peu compatible. La vitesse et la stabilité d’affichage des autres laissent encore à désirer.

    - Metz - Bibliothèque municipale (5 mss. complets)
    Cinq mss. parfaitement photographiés à feuilleter avec le tourne-pages Arkhenum, aux qualités et défauts habituels : Tonaire de Metz (ms. 351, IXe-Xe s.), Ph. de Vigneulles, Les cent nouvelles nouvelles (ms. 1562), Heures de Toul (ms. 1581), Très Riches Heures de Metz (ms. 1588) et Heures de Jean de Vy et Perrette Baudoche (ms. 1598).

    - Montpellier - Bibliothèque municipale (2 mss. complets) [Inaccessible 2012]
    Deux numérisations en couleurs au format PDF : ms. 34, Décret de Gratien (XIVe s. - téléchargement 620 Mo !) et C 166, Heures à l’usage de Rouen (1460 - 80 Mo). Notices pires que rudimentaires.

    - Nantes - Bibliothèque municipale (un ms. complet)
    Numérisation du ms. 181, la Cité de Dieu dans la traduction de Raoul de Presles, copiée pour Philippe de Commynes. Consultation par la pesante machinerie de la visionneuse tourne-pages Arkhenum, avec possibilité d’accès par la liste des enluminures.

    - Narbonne - Bibliothèque municipale : Narbolibris
    Bibliothèque numérique contenant entre autres des manuscrits médiévaux. Accès par moteur de recherche, mais apparemment aucun moyen de se rendre compte de l’ensemble du contenu. Visionneuse tourne-pages complexe et frustrante. Images très réduites et médiocres.

    - Rennes - Bibliothèque de Rennes-Métropole (env. 60 mss. partiels)
    Plusieurs milliers de vue, principalement d’enluminures, pleines pages ou détails, par une bibliothèque non représentée dans la base collective Enluminures. Manuscrits des XIe-XVe siècles (surtout XVe), quelques-uns au-delà, dont une majorité de livres d’heures. La conception absurde du site, dans une perspective muséale et iconographique, empêche tout accès structuré aux manuscrits. Astuce : du moins peut-on saisir dans le moteur de recherche les cotes une par une (sous la forme « ms0001 », etc.). Le moteur de recherche avancée ne fonctionne pas sous tous les navigateurs et ses champs un peu sibyllins sont dépourvus d’aide.

    - Roubaix - Bibliothèque municipale (3 mss. complets)
    Les Heures d’Isabeau de Roubaix (ms. 6), provenant de l’hôpital Sainte-Élisabeth, v. 1460. Notice détaillée, bonnes photographies, en vignette et zoom en définition moyenne dans une petite fenêtre. Pour y échapper et voir la page plus commodément, cliquer sur « télécharger ». — Ajoutés en 2009 : Oraisons de saint Augustin (ms. 7, v. 1460) et livre d’heures (ms. 8, XVIe s.), même provenance.

    - Strasbourg - Bibliothèque nationale et universitaire : Mystique rhénane (23 mss. complets)
    Manuscrits complets des XIVe et XVe siècles : Henri Suso, maître Eckhardt, Jean Tauler et autres. Navigation sophistiquée avec possibilité de zoom. Images de définition moyenne, mais largement suffisante pour la lecture.

    -  Troyes - Médiathèque de l’agglomération troyenne (1 750 manuscrits complets, en cours, et 4 000 miniatures)
    Le plus important programme français portant sur une seule bibliothèque, comprenant notamment 1 200 livres de la bibliothèque de Clairvaux. Numérisation bientôt complète de l’ensemble des mss. médiévaux (quand ? la présentation date de 2008). Reproductions soit d’après les microfilms de l’IRHT, en noir, soit en couleurs. L’interface n’est sans doute pas des plus intuitives (et le Javascript fonctionne plus ou moins bien selon les navigateurs) mais on dispose d’un moteur de recherche multicritère et de différents niveaux de zoom, sans atteindre la haute définition. Notices avec bibliographie détaillée, liens vers le Catalogue général des mss. des bibliothèques publiques.

    - Valenciennes - Bibliothèque municipale (300 mss. complets, enluminures)
    La bibliothèque de Valenciennes offre des ressources numériques considérables aux chercheurs, accessibles uniquement par cette page (qui paraît introuvable sur le site plutôt confus de la bibliothèque). Attention, le fonctionnement n’est apparemment garanti que sous Internet Explorer.

    • 300 microfilms de l’IRHT numérisés, soit 40 000 pages, des mss. carolingiens jusqu’au XVIe siècle (et quelques-uns des XVIIe-XIXe s.). Couvrent les domaines les plus divers, y compris des documents d’archives. Accès aux mss. par listes (par cotes, par époques...), ainsi que par le volume correspondant du Catalogue général des mss (1894), puis feuilletage commode à l’aide d’un chemin de fer (vignettes). Bonnes images jpeg en noir, avec plusieurs niveaux de zoom (jusqu’à 500 ko environ).
    • Trois mss. enluminés de la vie de Saint-Amand, mss. 500 à 502 (XIe-XIIe s.), en couleur, avec zoom mobile en haute définition.
    • La Cantilène de sainte Eulalie, l’un des tout premiers textes aux origines du français, fin IXe siècle (avec transcription et traduction).
    • On peut aussi accéder par ce chemin aux enluminures de Valenciennes, disponibles par ailleurs dans le cadre général du site Enluminures.http://www.bnu.fr/collections/la-bibliotheque-numerique/la-mystique-rhenane] (23 mss. complets)
      Manuscrits complets des XIVe et XVe siècles : Henri Suso, maître Eckhardt, Jean Tauler et autres. Navigation sophistiquée avec possibilité de zoom. Images de définition moyenne, mais largement suffisante pour la lecture.
    Dominique STUTZMANN, Marc SMITH, 21 mars 2016 | 16 octobre 2009
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928