Site Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Navigation par mot-clé
Accueil > Thèmes et disciplines > Littérature islandaise médiévale (vieil-islandais)

Littérature islandaise médiévale (vieil-islandais)

  • Introduction

    Cette rubrique propose un catalogue de la production écrite islandaise au moyen âge (vieil-islandais). La mise par écrit de textes d’une tradition orale ancienne ou bien originaux s’est effectuée principalement du XIIe au XIVe siècle, en Islande.
    Cette île a été peuplée lors d’une phase de l’expansion coloniale de l’âge des Vikings, entre 872 et 930, par des colons Norvégiens et des esclaves celtes des îles britanniques. Au sein de l’écoumène scandinave, seule l’Islande médiévale a su préserver et conserver la culture littéraire nordique.
    Des chefs d’oeuvres littéraires, comme l’Edda en prose de Snorri Sturluson, la saga de Nial le Brûlé ou bien les Dits du Très Haut ont ainsi pu traverser les âges et offrir un témoignage vivant de la culture médiévale scandinave.

    Note liminaire sur les abréviations :
    AM = Árni Magnússon (collection manuscrite Árni Magnússon, Danemark et Islande) et GkS = Gammel kongelig samling (Ancienne collection royale de manuscrits, Danemark)

    Textes en prose

    - Sagas des Islandais (Íslendingasögur), composées à partir de la moitié du XIIIe siècle jusqu’au XIVe siècle, cf. Möðruvallabók 1350.
    - Sagas royales (Konungasögur), composées entre 1180 et 1280.
    - article 1715 (Fornaldarsögur), composées probablement entre 1250 et 1400.
    - Sagas de chevaliers (Riddarasögur) composées probablement vers la moitié du XIIIe siècle au XIVe siècle.
    - Sagas de contemporains (Samtiðarsögur), genre composé de la Saga des Sturlungar (Sturlunga saga), composée au XIIIe siècle et des Sagas des évêques (Byskupa Sögur) et Vies de Saints, cf. AM 655 IX 4to. Composées environ autour de 1150. AM 645 4to. XIIIe siècle. AM 623 4to. Première moitié du XIIIe siècle. AM 652 4to. Deuxième moitié du XIIIe siècle. Codex Scardensis, XIVe siècle.
    - Edda en prose, composée par Snorri Sturluson autour de 1220.

    Poèmes

    - Poèmes eddiques (Eddukvæði) : poèmes mythiques et héroïques. Cf. Codex Regius (1270) ; AM 748 I 4to XIVe siècle ; Hauksbók par Haukr Erlendsson (1265-1334).
    - Poèmes scaldiques. Composés probablement dès le VIIe siècle et mis par écrit à partir du XIIe siècle.

    Historiographie

    - Livre des Islandais (Íslendingabók) version originale et traduction française, écrit par Ari fróði Þorgilsson (1067-1148) cf. Deux manuscrits du XVIIe siècle copiés de l’original du XIIe siècle par Jón Erlendsson.
    - Livre de la colonisation (Landnámabók), cf. Trois versions : Sturlubók version originale, écrit par Sturla Þórðarson (1214-1284), Hauksbók, écrit par Haukr Erlendsson (1265-1334), Melabók, écrit par Snorri Markússon (d. 1313) ou Þorsteinn Snorrason (d. 1351). Il existe deux autres versions du XVIIe siècle : Skarðsárbók, écrit par Björn Jónsson (1574-1655) et Þórðarbók, écrit par Þórður Jónsson (1609-1670).
    - Saga de la christianisation (Kristni saga), cf. Hauksbók.

    Sciences (mathématiques et astronomie)

    - Algorismus (1302-1310), cf. Hauksbók composé par Haukr Erlendsson
    - Odda tala composé par Oddi Helgason au XIIIe siècle, existe en trois versions : GkS 1812 4to, Hauksbók et Rímbegla.
    - Rímtöl (1150), composé probablement par Bjarni Bergþórsson inn tölvísi.
    - Rímtöl II, composé dans le dernier quart du XIIIe siècle.
    - Rímtöl III composé au XIVe siècle.

    Codes juridiques

    - Grágás (1122-1133), cf. AM 315 a, b et c fol. GkS 1157 (Konungsbók), 93 p. Composé autour de 1260. AM 334 (Staðarhólsbók), 108 p. Composé autour de 1270
    - Járnsíða (1271), code royal, cf. Staðarhólsbók.

    Linguistique : les Traités grammaticaux (Málfrœðiritgerðirnar)

    - Premier traité grammatical, probablement vers 1275.
    - Deuxième traité grammatical, 1250.
    - Troisième traité grammatical, 1250.
    - Quatrième traité grammatical, premier quart du XIVe siècle.
    Provenance : Codex Wormianus (Wormsbók), AM 242 fol. début du XIVe siècle.

    Grégory CATTANEO, 17 mars 2013
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928