Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Navigation par mot-clé
Accueil > Editions Ménestrel > Cartographier le monde médiéval

Cartographier le monde médiéval

  • L’objectif de la présente rubrique consiste à proposer des ressources pour cartographier les mondes médiévaux. Il ne s’agit pas de présenter les systèmes cartographiques élaborés au Moyen Âge, qui sont présentés dans la rubrique « cartographie médiévale » de Ménestrel. Il ne s’agit pas davantage de recenser les cartes historiques déjà disponibles en ligne. En effet, l’Internet regorge de portails très bien faits pour cela, et le lecteur les trouvera facilement ; à titre d’exemple, citons le catalogue fourni par la bibliothèque Perry-Castañeda de l’université du Texas, ou encore, comme exemple-type d’atlas imprimé mis en ligne, l’Allgemeiner historischer Handatlas de Gustav Droysen.

    On souhaite au contraire fournir des données déjà travaillées par des historiens, concernant l’espace médiéval, et directement importables dans des logiciels cartographiques de type SIG (Système d’Information Géographique). Il s’agira essentiellement de données sérielles, telles que les évêchés, les monastères, les palais, les bibliothèques, etc. Par rapport à d’autres sites ayant une vocation semblable, les ressources présentées ici auront les caractéristiques suivantes :
    - le tout sera présenté en Open source, puisque pour chaque série, on fournira à la fois un résultat achevé au format image, un fichier shapefile permettant une importation rapide dans un logiciel SIG et les données scientifiques de départ qui permettront à l’utilisateur de s’approprier, de personnaliser et de compléter les résultats.
    - par ailleurs, chaque donnée sera accompagnée d’éléments de datation, de sorte que l’on puisse choisir si, pour tel ou tel domaine, on souhaite afficher le résultat en l’an 800, en l’an 1100, etc.
    - enfin, on affectera aux données cartographiques un très grand degré de précision, permettant de zoomer facilement de l’échelle mondiale jusqu’à celle d’un pâté de maisons. Cet objectif, destiné à faciliter la collaboration entre les historiens et les archéologues, permettra d’employer une même carte pour illustrer à la fois, par exemple, un développement sur la société carolingienne dans son ensemble ou un article sur la topographie d’une agglomération.

    Sur cette base, les logiciels obéissant aux normes internationales permettront d’importer rapidement ces données vers un fond de carte déjà existant, avec la possibilité de moduler automatiquement les motifs figurés ou l’apparence des étiquettes (par exemple, la police de caractères employée pour le nom des évêchés). Ainsi, tout historien possédant des fonds de carte géoréférencés obtiendra les ressources nécessaires pour compléter ceux-ci, d’un seul clic, par des données en série. Pour ceux qui ne disposeraient pas encore d’un tel document, la présente rubrique indiquera également comment réaliser facilement des fonds de carte. Enfin, par-delà le confort que l’on espère fournir aux créateurs de carte, la présente rubrique peut également se prêter à des développements et coopérations scientifiques.

    Thomas LIENHARD, 29 décembre 2012 | 3 septembre 2012
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928