Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Accueil > Editions Ménestrel > Cartographier le monde médiéval > Ressources

Ressources

  • Crédits, droits d’utilisation ou de redistribution

    On trouvera ici les ressources propres fournies par Ménestrel pour ce projet cartographique. Elles sont toutes mises à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales à l’Identique 2.0 France.

    Les fonds de carte comportant des éléments de relief proviennent du site du Consultative Group on International Agricultural Research (CGIAR). Les autres ont été produits d’après les données du site Diva-Gis.

    13 février 2015 | 28 décembre 2012
    Haut de page
  • Évêchés et archevêchés d’Europe

    Évêchés et archevêchés

    Comme premier exemple de ce que la présente rubrique souhaite offrir, on trouvera ici la liste des évêchés et archevêchés médiévaux d’Europe avec leurs coordonnées géographiques, ainsi que la date de leur création et (le cas échéant) de leur déplacement ou de leur suppression. Pour l’espace italien, ce travail doit beaucoup à Hugues Labarthe, qui est notamment le réalisateur de la rubrique « Pour un Atlas de la Chrétienté romaine » sur le site E-ecclesia.eu.

    Pour diverses dates du Moyen Âge, on propose :
    - des fichiers shapefile (SHP), qui peuvent être importés directement dans un logiciel de traitement des SIG ;
    - un exemple de résultat au format JPG et au format PDF (ce dernier fichier est plus contraignant que le précédent, mais présente l’avantage de ne pas pixeliser si on le visualise à une échelle plus fine, et de pouvoir être modifié plus facilement sans recourir aux logiciels de traitement SIG).
    Les évêchés italiens étant fort nombreux, on propose des cartes spécifiques pour cette péninsule.

    Année 500 800 1100 1400
    shapefile (évêchés) 500 800 1100 1400
    shapefile (archevêchés) 500 800 1100 1400
    image (Europe, JPG) 500 800 1100 1400
    image (Europe, PDF) 500 800 1100 1400
    image (Italie, JPG) 500 800 1100 1400
    image (Italie, PDF) 500 800 1100 1400

    Pour d’autres dates, l’utilisateur pourra recourir aux données sources, proposées sous la forme d’un tableau Excel, qui couvrent l’ensemble du Moyen Âge. À partir de ce fichier, il pourra facilement effectuer une autre sélection et produire ainsi les données SIG correspondant à la date qui l’intéresse. Pour créer une carte à propos de ces données personnalisées, voir le bref mode d’emploi sur les logiciels de SIG.

    Pour l’heure, seuls les évêchés situés sur le territoire de l’actuelle l’Allemagne, de l’Autriche, de la Belgique, du Danemark, de l’Espagne, de la France métropolitaine, de l’Italie, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, de la Slovaquie et de la Suisse sont référencés. De même, les éléments naturels représentés (côtes, cours d’eau, relief) sont ceux d’aujourd’hui. Pour en savoir plus à propos des données proposées, on pourra consulter les métadonnées correspondantes. Bien des développements sont encore possibles pour améliorer cette rubrique...

    Thomas LIENHARD, Willy MORICE, 21 avril 2016 | 31 juillet 2012
    Haut de page
  • Evêchés d’Afrique

    On trouvera ici une cartographie historique des évêchés d’Afrique durant l’Antiquité et le Moyen Âge. Comme pour l’Europe, on propose à la fois des données chronologiques (dates auxquelles ces évêchés sont attestés) et spatiales. Pour ces deux types de renseignements, les résultats que l’on propose sont moins précis que pour l’Europe et très incomplets, d’une part car il s’agit d’un travail en cours et d’autre part car au regard des sources disponibles, on ne pourra jamais prétendre à l’exactitude, ni chercher à cartographier l’ensemble des évêchés africains attestés avant le XVIe s. La liste complète de ces derniers est consultable dans cette base de données. À l’heure actuelle, seuls 10% de ces items ont été traités dans la présente rubrique. Mais le travail avance…

    Cartographie des évêchés africains

    shapefile jpg (avec un classement selon la dernière attestation)
    Thomas LIENHARD, Willy MORICE, 29 avril 2016 | 21 avril 2016
    Haut de page
  • Collégiales

    On trouvera ici une cartographie des collégiales séculières fondées entre les années 600 et 1550 ap. J.-C. L’espace retenu est celui des diocèses de la France d’Ancien Régime. Ces données proviennent du projet « Collégiales » du Lamop, qui nous a généreusement fourni ces données et dont le site Internet fournira davantage de renseignements ; en particulier, c’est sur ce site que l’on trouvera des précisions supplémentaires à propos de chaque entité cartographiée ici.

    En raison de la densité de collégiales parfois très élevée, il est difficile de faire figurer le vocable de chacune d’entre elles sur une carte à l’échelle européenne. On a donc choisi de ne pas afficher cette donnée. Mais les fichiers shapefile que l’on propose plus bas contiennent cette information, de sorte que l’utilisateur pourra choisir ses propres options d’affichage. De même, en consultant les données sources, il pourra facilement sélectionner d’autres dates que celles retenues ici, et produire ainsi les données SIG correspondant pour la période qui l’intéresse. Pour toutes ces opérations, on renvoie au bref mode d’emploi sur les logiciels de SIG.

    Année 1000 1150 1300 1550
    shapefile SHP1000 SHP1150 SHP1300 SHP1550
    image (JPG) JPG1000 JPG1150 JPG1300 JPG1550
    image (PDF) PDF1000 PDF1150 PDF1300 PDF1550
    Thomas LIENHARD, 21 avril 2016 | 22 mai 2013
    Haut de page
  • Sites fortifiés du Grand Est

    On trouvera ici les sites fortifiés de l’est de la France construits entre le Ve et le XVIe siècle et fouillés par le Pôle Archéologique Universitaire de l’université de Lorraine. Ces données ont été généreusement fournies par les responsables du site Image – Itinéraire Médiéval des sites Archéologiques du Grand Est médiéval, un site sur lequel on trouvera bien d’autres données et informations sur le projet.

    Châteaux

    shapefile jpg

    Maisons fortifiées

    shapefile jpg
    Thomas LIENHARD, 21 avril 2016 | 8 avril 2016
    Haut de page
  • Sites antiques

    On trouvera ici de nombreuses données cartographiques concernant des sites antiques : aqueducs, forts, ponts, temples, théâtres, thermes, vici et villes. Ces données sont fournies par le site vici.org, sur lequel on trouvera des données supplémentaires ainsi que des informations concernant ce projet. Elles ont été complétées par Armin Volkmann et Thomas Lienhard. Étant donné l’abondance de ces données, il est impossible de les représenter toutes de façon lisible sur une carte d’ensemble du monde méditerranéen ; on a donc choisi de concentrer la représentation graphique sur le seul espace gaulois dans les cartes en jpg ci-dessous (sauf pour les forts, pour lesquels on a encore resserré la focale sur une fraction du limes rhéno-danubien), étant entendu que les fichiers shapefile, de leur côté, comportent l’ensemble des données disponibles en Europe, Afrique et Asie. Tous les sites remontent à l’Antiquité classique, mais aucune datation plus précise n’est fournie ici : pour l’obtenir à propos d’un site donné, il faut consulter la notice de ce dernier sur vici.org.

    Aqueducs

    shapefile jpg

    Forts

    shapefile jpg

    Ponts

    shapefile jpg

    Temples

    shapefile jpg

    Théâtres

    shapefile jpg

    Thermes

    shapefile jpg

    Vici

    shapefile jpg

    Villes

    shapefile jpg
    Thomas LIENHARD, 21 avril 2016 | 8 avril 2016
    Haut de page
  • Territoires

    En règle générale, il n’est guère sensé de cartographier des territoires médiévaux au format SIG : l’extrême précision de ce dernier est peu compatible avec le caractère évasif de nos sources à propos des frontières ou des surfaces, et l’idéal consiste donc à ne cartographier que des points historiques, (tels que les évêchés) à l’exclusion des lignes (telles que celles des diocèses). On a pourtant choisi de proposer ici quelques données de ce type pour le confort de l’utilisateur, parce qu’il peut être commode de disposer d’une carte des provinces ou royaumes qui soit superposable avec les données proposées plus haut dans cette page. Celui qui souhaite utiliser ces cartes de territoires se souviendra toutefois que la précision de ces représentations n’a rien de scientifique, et qu’il faut compter avec une marge d’erreur de quelque 20 km. Pour les frontières orientales du monde franc, l’imprécision est plus grande encore.

    Moyennant quoi, les données sont fournies en tant que shapefiles, qui sont directement importables dans un logiciel SIG ; à chaque fois, on propose également un fichier pdf et jpg. Pour chaque document sont indiquées des références bibliographiques : celles-ci ont servi de base, mais ont fait l’objet d’une révision approfondie pour aboutir au résultat proposé ici.

    titre format pdf format jpg format shapefile source
    Les provinces romaines des Gaules au milieu du Ve siècle PDF450 JPG450 SHP450 Paul Vidal de la Blache, Atlas général d’histoire et de géographie (1894), p. 18
    Les royaumes francs à la mort de Clovis (511) PDF511 JPG511 SHP511 Paul Vidal de la Blache, Ibid., p. 21
    Les royaumes francs en 524 PDF524 JPG524 SHP524 Eugen Ewig, « Die fränkischen Teilungen und Teilreiche (511-613) », in Id., Spätantikes und fränkisches Gallien, 1976, vol.1, p. 72-113
    Les royaumes francs en 531 PDF531 JPG531 SHP531 Eugen Ewig, Ibid.
    Les royaumes francs en 534 PDF534 JPG534 SHP534 Eugen Ewig, Ibid.
    Les royaumes francs en 536 PDF536 JPG536 SHP536 Eugen Ewig, Ibid.
    Les royaumes francs en 555 PDF555 JPG555 SHP555 Eugen Ewig, Ibid.
    Les royaumes francs en 558 PDF558 JPG558 SHP558 Eugen Ewig, Ibid.
    Les royaumes francs en 561 PDF561 JPG561 SHP561 Auguste Longnon, Géographie de la Gaule au VIe siècle (1878), pl. 4
    Les royaumes francs en 567 PDF567 JPG567 SHP567 Auguste Longnon, Ibid., pl. 5
    Les royaumes francs en 577 PDF577 JPG577 SHP577 Eugen Ewig (cf. plus haut)
    Les royaumes francs en 581 PDF581 JPG581 SHP581 Eugen Ewig, Ibid.
    Les royaumes francs en 584 [1] PDF584 JPG584 SHP584 Eugen Ewig, Ibid.
    Les royaumes francs en 587 PDF587 JPG587 SHP587 Auguste Longnon, Géographie de la Gaule au VIe siècle (1878), pl. 8
    Les royaumes francs en 592 PDF592 JPG592 SHP592 Eugen Ewig (cf. plus haut)
    Les royaumes francs en 596 PDF596 JPG596 SHP596 Eugen Ewig, Ibid.
    Les royaumes francs en 600 PDF600 JPG600 SHP600 Eugen Ewig, Ibid.
    Les royaumes francs en 612 PDF612 JPG612 SHP612 Eugen Ewig, Ibid.
    Les royaumes francs en 613 PDF613 JPG613 SHP613 Eugen Ewig, Ibid.
    Les royaumes francs en 628 PDF628 JPG628 SHP628 Paul Vidal de la Blache, Atlas général d’histoire et de géographie (1894), p. 21
    Les royaumes francs après le partage de Verdun (843) PDF843 JPG843 SHP843 Paul Vidal de la Blache, Ibid., p. 22
    Thomas LIENHARD, 21 avril 2016 | 14 octobre 2013
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

    [1Les données concernant Gondovald sont très incomplètes.

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928