Site Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Accueil > Thèmes et disciplines > Paris médiéval > Documents > Obituaires

Obituaires

  • Obituaires

    Un obituaire est un document liturgique. Il s’agit, selon la définition de Jean-Loup Lemaître, d’une liste de morts établie en marge d’un calendrier pour rappeler aux responsables d’une communauté les services anniversaires fondés par quelques défunts (leur obit) et les œuvres de miséricorde qui accompagnent ces anniversaires. Mais on peut aussi y trouver des fondations de messes, de processions, de stations… non liées à des décès, et les fêtes célébrées dans l’église concernée. L’obituaire peut également être un document comptable quand il est utilisé comme livre de distributions, c’est-à-dire quand on y trouve, en regard de chaque fondation, le montant des sommes à verser aux clercs et/ou aux marguilliers chargés de la célébration des obits.

    - BVMM - Bibliothèque Virtuelle des Manuscrits Médiévaux

    Le Trésor de la cathédrale Notre-Dame de Paris conserve aujourd’hui, en un seul et même volume relié au XVIIIe siècle, deux obituaires inédits, l’un daté d’après 1325, l’autre d’entre 1494 et 1500, mais tenu à jour jusqu’au début du XVIe siècle. Ils étaient destinés à l’usage de la cathédrale, comme en témoigne le très grand nombre d’obits de chanoines et d’évêques parisiens. Les notices des deux volumes sont très peu développées, surtout dans le plus récent. On peut toutefois y lire les montants assignés aux anniversaires, des fondations de processions et les fêtes les plus importantes du calendrier parisien. Une analyse plus détaillée est à paraître sur papier.
    Ces deux obituaires sont en ligne sur le site de la Bibliothèque Virtuelle des Manuscrits Médiévaux , œuvre des chercheurs de l’IRHT. Les photos sont d’une excellente qualité. Attention : l’obituaire le plus récent est le premier du volume.

    inscriptions et testaments

    - RAUNIÉ Émile et PRINET Max, Épitaphier du vieux Paris. Recueil général des inscriptions funéraires des églises, couvents, collèges, hospices, cimetières et charniers, depuis le Moyen Âge jusqu’à la fin du XVIIIe siècle : 1 ; 2 ;3 ; et 4, Paris, 4 t., 1890-1914 (Histoire Générale de Paris ; outre les version de Gallica, celle d’Archive.org :
    1 ; 2 ; 3 ;et 4).

    - Testaments enregistrés au Parlement de Paris sous le règne de Charles VI, Alexandre Tuetey éd. , Paris, Imprimerie nationale, 1880.

    Véronique JULEROT, 24 juillet 2013
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928