Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Navigation par mot-clé
Accueil > Ménestrel et les médiévistes > Actualités des médiévistes > Divers

Divers

  • "Beowulf au paradis" et à la BIS le 25 janvier 2018 à 18h

    3e rencontre dans le cadre de " la BIS présente", en partenariat avec les Éditions de la Sorbonne

    Le 25 janvier, la BIS recevra Alban Gautier, auteur de « Beowulf au paradis. Figures de bons païens dans l’Europe du Nord au haut Moyen Âge ».


    Le 25 janvier, la BIS recevra Alban Gautier, auteur de « Beowulf au paradis. Figures de bons païens dans l’Europe du Nord au haut Moyen Âge ».

    Jeudi 25 janvier de 18 h à 20 h.
    Salle de formation de la BIS
    17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris

    - Inscriptions obligatoires en raison du plan Vigipirate renforcé : info@bis-sorbonne.fr

    L’ouvrage est publié par les Éditions de la Sorbonne.

    Catherine BREUX-DELMAS, 23 janvier 2018
    Haut de page
  • Ecole thématique CNRS en épigraphie médiévale

    Le Centre d’études supérieures de civilisation médiévale organise du lundi 28 mai au vendredi 1er juin 2018 une école thématique CNRS consacrée aux inscriptions médiévales. Elle entend fournir une formation théorique et pratique de haut niveau en épigraphie permettant le recensement, la lecture, l’exploitation et la conservation des inscriptions tracées sur pierre, bois ou métal au cours du Moyen Âge.


    Présentation

    Parmi les témoignages graphiques à la disposition des hommes et des femmes du Moyen Âge, on trouve également les inscriptions tracées sur pierre, métal, bois ou verre, placées à la façade des églises et des édifices publics, dans les cimetières, sur les œuvres d’art et offertes à la vue du plus grand nombre, partie intégrante du paysage vécu par la société médiévale. Ces sources épigraphiques bénéficient d’une longue tradition d’étude et de recherche pour l’Antiquité grecque et romaine ; elles restent en revanche très largement à interroger pour le Moyen Âge et constituent à ce titre un champ de recherche fécond. Le paradoxe entre l’omniprésence des inscriptions, au Moyen Âge mais aussi aujourd’hui (sur les monuments, dans les musées, dans les dépôts de fouille) et leur utilisation très discrète jusqu’alors dans les études sur le Moyen Âge s’explique en grande partie par le nombre très réduit des formations en épigraphie proposées aux étudiants, aux chercheurs, aux enseignants et aux professionnels dans le panorama académique français. Pour cette raison, et malgré son intérêt dans l’appréhension des formes médiévales de l’écriture, l’inscription reste encore un objet méconnu, voire anecdotique, parmi les productions culturelles du Moyen Âge utilisées comme sources de la connaissance. Difficiles à décrire, à lire, à dater, à traduire, à publier, à interpréter, à mettre en valeur, à conserver, la plupart des textes épigraphiques restent trop souvent dans les tiroirs de l’histoire.

    Objectif

    Pour y remédier, l’école thématique CNRS qui se tiendra au CESCM du 28 mai au 1er juin 2018 propose l’acquisition des connaissances permettant de diffuser leur compréhension et leur utilisation tant dans le monde scientifique que patrimonial. Cette école thématique présente six objectifs principaux :
    1- Présenter la documentation épigraphique du Moyen Âge sous toutes ses formes, matériaux, supports, contenus, fonctions, états de conservation.
    2- Découvrir l’objet épigraphique dans toutes ses dimensions (matérielles, graphiques et textuelles) en apprenant à recenser, à décrire, à lire, à relever, dessiner, photographier les inscriptions, ainsi qu’à les replacer dans leur contexte initial d’exposition ou d’utilisation (grâce à l’archéologie du bâti par exemple).
    3- Apprendre à éditer les inscriptions médiévales pour les mettre à disposition de la communauté scientifique grâce aux outils numériques (base de données, encodage TEI, édition en ligne).
    4- Transformer l’objet épigraphique en notice, l’inventaire en corpus, le recensement en objet d’histoire.
    5- Intégrer les inscriptions médiévales dans le grand panorama des pratiques graphiques médiévales en mettant en regard les textes tracés sur pierre, sur bois et sur métal, avec les textes étudiés par la paléographie (codices et documents d’archives) et d’autres disciplines d’érudition (sigillographie, numismatique, emblématique…) pour analyser les spécificités, les points communs, les rencontres entre toutes les formes de l’écriture médiévale.
    6- Réfléchir à la question de la conservation et de la mise en valeur des inscriptions au fil des siècles.

    Cette école thématique consacrée à l’épigraphie médiévale propose quatre modalités pédagogiques complémentaires, complétées, en amont par une préparation préalable à distance (lectures incontournables, envoi d’un exemplier et d’un glossaire). Sur place, les participants assisteront à : des sessions plénières sous forme de cours magistraux pour l’acquisition des grandes notions et des principes élémentaires de la discipline ; des travaux dirigés en groupe restreint pour la mise en pratique des méthodes et l’utilisation des outils bibliographiques et documentaires ; des sessions de travaux pratiques pour l’acquisition des techniques de relevés et de photographies des inscriptions médiévales, des méthodes traditionnelles (estampages, calques) aux nouvelles technologies (clichés numériques, scans), ainsi que pour les techniques de l’édition numérique des textes épigraphiques (encodage TEI, initiation à EPIDOC) ; l’étude directe d’inscriptions médiévales conservées en différents lieux de la ville de Poitiers.

    Inscription

    L’école thématique s’adresse aux doctorants, jeunes chercheurs et chercheurs confirmés (ingénieurs et chercheurs CNRS, enseignants chercheurs), acteurs du patrimoine et de la culture.

    Elle se déroulera du 28 mai au 1er juin 2018 au CESCM de Poitiers et est limitée à 25 participants.

    Tarifs (inscription et hébergement) : doctorants = 200 euros ; salariés de la fonction publique = 300 euros ; salariés du secteur public = 300 euros ; agents CNRS = gratuit.

    Les candidatures (lettre de motivation et CV) sont à adresser avant le 15 mars 2018 à l’adresse électronique suivante : ecolethematiquecescm@gmail.com

    Pour tout renseignement, contacter Vincent Debiais (vincent.debiais@univ-poitiers.fr) ou Estelle Ingrand-Varenne (estelle.ingrand.varenne@univ-poitiers.fr)

    https://epimed.hypotheses.org/595

    Vincent DEBIAIS, 18 janvier 2018
    Haut de page
  • 2e rencontre "la BIS présente..." La fabrique de l’Océan indien

    Après le succès du Livre en Question, la BIS s’essaie à un nouveau cycle de rencontres : "La BIS présente...". Un jeudi par mois, de 18h à 20h en salle de formation, découvrez un ouvrage scientifique paru récemment aux Éditions de la Sorbonne et présenté par son ou ses auteurs.


    Le 7 décembre 2017, pleins phares sur la cartographie :la BIS accueillera, Emmanuelle Vagnon et Éric Vallet, les deux auteurs ayant co-dirigé « La fabrique de l’océan Indien. Cartes d’Orient et d’Occident (Antiquité-XVIe siècle) » Prix Ptolémée 2017.

    Résumé de l’ouvrage :
    Au cours d’un voyage à travers plus de vingt siècles de cartographie, le lecteur découvre comment l’océan Indien a été imaginé et représenté, en Orient et en Occident, depuis les premières cartes babyloniennes jusqu’aux planisphères de la fin du XVIe siècle. Décrivant l’émergence d’une cartographie moderne à partir des navigations européennes du XVIe siècle, cet ouvrage analyse aussi les savoirs issus des grandes aires de l’Ancien monde : Extrême-Orient, Europe, mondes de l’Islam, afin de croiser les regards et d’explorer les approches communes qui, au-delà des distances géographiques et culturelles, ont façonné une image progressivement unifiée de cet espace.

    jeudi 7 décembre de 18h à 20h

    Salle de formation de la BIS
    17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris

    Inscriptions obligatoires en raison du plan vigipirate à info@bis-sorbonne.fr

    C’est l’occasion pour vos amis non lecteurs d’entrer à la BIS alors partagez l’information auprès de vous !

    Catherine BREUX-DELMAS, 20 novembre 2017
    Haut de page
  • La BIS présente... les nouveautés des Editions de la Sorbonne

    Une invitation mensuelle de la BIS à découvrir les nouveautés des Editions de la Sorbonne par son ou ses auteurs


    Après le succès du Livre en Question, la BIS s’essaie à un nouveau cycle de rencontres : "La BIS présente..."
    Un jeudi par mois, de 18h à 20h en salle de formation, découvrez un ouvrage scientifique paru récemment aux Éditions de la Sorbonne et présenté par son ou ses auteurs.

    Pour inaugurer ce cycle nous invitons le 9 novembre 2017 à 18h, Claire Angotti (CERHIC, Université de Reims), Gilbert Fournier (IRHT) et Donatella Nebbiai (IRHT) auteurs de "Les livres des maîtres de Sorbonne. Histoire et rayonnement du collège et de ses bibliothèques du XIIIe siècle à la Renaissance."

    Rendez-vous le jeudi 9 novembre de 18h à 20h.
    Salle de formation de la BIS.
    17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris

    Inscriptions obligatoires en raison du plan vigipirate renforcé : info@bis-sorbonne.fr

    Catherine BREUX-DELMAS, 20 octobre 2017
    Haut de page
  • The Early Modern Book Project


    The Early Modern Book Project vise à mettre en relation des jeunes chercheurs travaillant de près ou de loin sur le livre à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne. Les chercheurs confirmés et les professionnels des métiers du livre sont bien sûr les bienvenus dans le projet. Prenant acte des frontières disciplinaires souvent très rigides et, parfois, de l’absence de communication, ce projet cherche à favoriser la circulation de l’information et le partage des compétences scientifiques et techniques dans le domaine du livre manuscrit et imprimé à un niveau international.

    Pour ce faire, un site a été créé, https://embookproject.org/, qui s’articule autour de plusieurs axes :
    - D’abord un « Who’s who » des jeunes chercheurs travaillant sur ce domaine. Le Member Directory est un moyen de retrouver facilement les personnes s’intéressant à un aspect spécifique du sujet.
    - Le calendrier, ouvert à tous, permet de repérer les conférences, les appels à contribution et les offres de postes liés à l’histoire du livre
    - Le forum, réservé aux inscrits, est un espace d’échange informel, où il est possible de se tenir informé des nouvelles publications et de demander des conseils d’aide à la recherche : renseignements bibliographiques, traductions, transcriptions, identifications de provenances, d’éditions, de textes, d’images (entre autres).
    - Un glossaire multilingue des termes liés à l’histoire du livre est également en cours de constitution.
    Outre cette plate-forme en ligne, nous souhaitons organiser des rencontres et ateliers ouverts aux membres ainsi qu’aux autres chercheurs, où chacun pourra intervenir en fonction de ses centres d’intérêt.
    - Des ateliers thématiques seront l’occasion pour les jeunes chercheurs de se former à des méthodes issues de toutes les disciplines liées à l’étude du livre ancien, qui peuvent leur être utiles dans leur recherche : par exemple la codicologie, la bibliographie matérielle, le catalogage, les instruments de recherche, l’analyse des textes et des images…
    - Sur le long terme, des journées d’études et stages auprès de spécialistes du domaine sont également envisagées.

    Rémy CORDONNIER, 2 octobre 2017
    Haut de page
  • Barcamp des Archives nationales


    Barcamp des Archives nationales, le samedi 9 décembre 2017, aux Archives nationales, CARAN, 11 rue des Quatre-Fils, de 9h00 à 17h30.

    Les Archives nationales ont récemment décidé de permettre la réutilisation gratuite des archives qu’elles conservent. Les inventaires sont consultables et téléchargeables dans la Salle des inventaires virtuelle mais également accessibles sur la plate-forme open data du ministère de la Culture (https://data.culturecommunication.gouv.fr/explore/dataset/corpus-darchives-numerisees-des-archives-nationales/) et sur le portail France Archives (https://francearchives.fr/). Les métadonnées sont aisément récupérables directement depuis l’entrepôt OAI (http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/fr/web/guest/recuperation-des-metadonnees-des-archives-nationales).

    Les Archives nationales souhaitent désormais mieux évaluer le degré d’exploitabilité et les usages potentiels de ses corpus : inventaires structurés dans différents formats, incluant ou non des données d’indexation ou des transcriptions, notices d’autorité, archives papier numérisées, archives audiovisuelles, dans tous les domaines d’activité (politiques, culturels, sociaux, scientifiques, généalogiques, techniques...).

    C’est pourquoi elles organisent un barcamp le samedi 9 décembre 2017. Il s’agira d’auditer nos données et leur potentiel de réutilisation, avant d’organiser un hackathon durant le premier semestre 2018.

    S’inscrire à l’événement (avant le 2 novembre 2017) en envoyant vos coordonnées à : https://framaforms.org/barcamp-des-archives-nationales-9-decembre-2017-1504251405

    Pour toute question éventuelle, contacter : an-mediasociaux@culture.gouv.fr

    Christine DUCOURTIEUX, 14 septembre 2017
    Haut de page
  • Manuscripta : carnet de recherche sur les manuscrits médiévaux de la BnF


    La BnF vient de mettre en ligne un carnet de recherche dédié aux manuscrits médiévaux, "Manuscripta", hébergé sur la plateforme Hypotheses.org : http://manuscripta.hypotheses.org/

    L’objectif de ce carnet de recherche est de présenter les collections, les ressources (catalogues, Gallica, corpus Gallica...), les programmes de recherche (en particulier le programme "France-Angleterre 700-1200 : manuscrits médiévaux de la BnF et de la British Library" financé par la Fondation Polonsky) et l’actualité scientifique relative aux manuscrits médiévaux conservés à la BnF (Départements des manuscrits et de l’Arsenal) afin de favoriser un dialogue avec les publics susceptibles d’être intéressés par les manuscrits médiévaux (chercheurs, enseignants, étudiants...).

    Amandine POSTEC, 6 juillet 2017
    Haut de page
  • Southern France and the Latin East in the 13th Century : Crusade, Networks, and Exchanges


    During the thirteenth century networks between southern France and the Latin East existed through the movement of objects and people. The waging of religious warfare both in France and abroad enabled the circulation of objects and the interaction of culture, languages, and social practices via the maritime and land routes of pilgrims and holy warriors. Two conferences at Stanford and University of Poitiers on “Crusade, Networks, and Exchanges” will examine how the mobility of objects and people influenced artworks, architecture, and mentalities of crusading. Some questions we look forward to investigating include : How were objects perceived in new contexts and how did they influence cultural production ?

    How do cultural exchanges influence engineering and architectural practices ? With presentations by leading experts and rising scholars of different disciplines, the confe- rences aim to offer an opportunity to broaden our understanding of mercantile, artistic, and ideological exchanges and cultural translations in European and non-European cultures. The principle aim of these conferences is to esta- blish intellectual exchange between Stanford Center for Medieval and Early Modern Studies (CMEMS) and the Centre d’études supérieures de civilisation médiévale (CESCM) at University of Poitiers. The research presented will lay the foundation for future collaboration between Francophone and American  medievalists.

    Voir l’annonce sur le lien du CESCM

    Vincent DEBIAIS, 28 juin 2017
    Haut de page
  • Was there a crisis of monasticism in the late Middle Ages ?

    Conférence d’Emilia Jamroziak (Directrice de l’Institut of Medieval Studies de l’Université de Leeds) au CESCM de Poitiers le 5 avril à 14h.


    Spécialiste d’histoire monastique, Emilia Jamroziak, professeur d’histoire médiévale et directrice de l’Institute for Medieval Studies à l’Université de Leeds, étudie les interactions entre les institutions religieuses, et plus particulièrement les monastères cisterciens dans leurs relations avec les laïcs, aussi bien en Grande-Bretagne qu’en Europe centrale ou en Scandinavie.

    E. JAMROZIAK, Rievaulx Abbey and its Social Context, 1132-1300. Memory, Locality, and Networks, Brepols, 2004, xii-252 p.
    E. JAMROZIAK, Survival and Success on Medieval Borders. Cistercian Houses in Medieval Scotland and Pomerania from the Twelfth to the Late Fourteenth Century, Brepols, 2011, xvi-215 p.
    E. JAMROZIAK. The Cistercian Order in Medieval Europe, 1090–1500, Routledge, Abingdon & New York, 2013, vii-315 p.

    Pour plus d’information : http://cescm.hypotheses.org/5610

    Vincent DEBIAIS, 22 mars 2017
    Haut de page
  • Base de données ROMANE - changement d’adresse

    La base de données ROMANE est la version numérique du fonds photographique conservé au Centre d’études supérieures de civilisation médiévale de Poitiers.


    La Base Romane, en cours de bilan, est aujourd’hui accueillie par la Très Grande Infrastructure de Recherche (TGIR) Huma-Num. Elle change d’adresse : http://baseromane.fr/accueil2.aspx

    Si la base n’est pas enrichie pour l’instant, les plus de 12.000 fiches et près de 22.000 images restent toujours librement et gratuitement consultables à cette nouvelle adresse.

    Vincent DEBIAIS, 7 mars 2017
    Haut de page
  • Ecole d’été : Le livre médiéval au regard des méthodes quantitatives


    Ecole d’été : Le livre médiéval au regard des méthodes quantitatives

    Paris, 12-16 juin 2017

    Ecole d’été organisée par le Laboratoire de Médiévistique occidentale de Paris, l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, l’École nationale des Chartes et l’Université de Namur ; avec le soutien du LabEx Histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances et du Conseil scientifique de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
    Direction : François Foronda, Maria Gurrado, Christine Bénévent et Xavier Hermand
    Coordination scientifique et pédagogique : Émilie Cottereau-Gabillet, Octave Julien et Laura Albiero

    Description des séances ; affiche

    Accueil limité à 22 inscrits - Formulaire d’inscription à remplir en ligne : https://goo.gl/forms/dCd38JZ13g4E6xlq1

    Clôture des inscriptions : 13 avril 2017 - Sélection des dossiers : 20 avril 2017

    Christine DUCOURTIEUX, 6 mars 2017
    Haut de page
  • Réouverture de la BIS les samedis


    A partir du samedi 4 mars 2017, et jusqu’au samedi 24 juin, la BIS (Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne) ouvrira de 10h à 20h.

    Cependant, les entrées ne seront possibles que jusqu’à 19h. La BIS ouvrira en outre exceptionnellement les samedis 1er et 8 juillet de 10 à 19 heures.

    La communication des ouvrages du fonds général sera toutefois soumise à des restrictions particulières les samedis. Seuls les ouvrages du fonds général réservés avant 18h30 le vendredi pourront être communiqués.

    Catherine BREUX-DELMAS, 4 mars 2017
    Haut de page
  • Présentation : La fabrique de l’océan Indien


    Emmanuelle Vagnon et Eric Vallet (dir.), La fabrique de l’océan Indien. Cartes d’Orient et d’Occident (Antiquité-XVIe siècle), Paris, Publications de la Sorbonne, 2017.

    le jeudi 2 mars à 18h00
    à l’Institut du Monde Arabe

    https://www.imarabe.org/fr/rencontres-debats/l-invention-de-l-ocean-indien-cartes-d-orient-et-d-occident

    et le samedi 4 mars à 17h00,
    à la Bibliothèque nationale de France
    , site François Mitterrand, dans le cadre du Club des livres, dans l’Aquarium du Hall Est :

    BnF - Rencontres - Club des livres - Emmanuelle Vagnon-Chureau et Eric Vallet., dir. , La Fabrique de l’océan Indien
    http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/auditoriums/f.club_livres.html?seance=1223926365342

    Christine DUCOURTIEUX, 24 février 2017
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928