Site Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Home > Thematic repertory > Medieval encyclopedias > Des intitulés divers pour des compilations à perspective universelle

Des intitulés divers pour des compilations à perspective universelle

  • NOTE : English translation is in progress 

    Le mot « encyclopédie » n’existe pas au Moyen Âge, mais l’esprit encyclopédique de compilation universelle se trouve dans des œuvres aux intitulés divers : De natura rerum - Speculum - Imago mundi - Thesaurus/Trésor - Flores rerum naturalium - Compendium philosophiae.

    Le genre encyclopédique médiéval est jalonné de trois étapes, dont la troisième correspond à une période faste et prolifique :
    - Le VIIe siècle, où la volonté de compilation de l’ensemble des connaissances antiques s’illustre dans les Étymologies d’Isidore de Séville, vouées à un immense succès et que complète son De natura rerum ;
    - L’époque carolingienne, où l’œuvre d’Isidore est relue à la lumière de l’exégèse biblique par Raban Maur (De natura rerum)
    - Le XIIIe siècle (1180-1270), « siècle d’or de l’encyclopédisme médiéval » (J. Le Goff), où la volonté de rassembler toutes les connaissances disponibles est alimentée par la « crue de l’aristotélisme » (E. Jeauneau) et l’abondance de traductions gréco- et arabo-latines de textes philosophiques lors du siècle précédent.
    Cette troisième période est suivie, au cours des XIIIe, XIVe, XVe siècles, d’une recompilation continue à partir du noyau des encyclopédies « originales » de la « première génération », principalement celles de Barthélemy l’Anglais (c. 1230-47), Thomas de Cantimpré (c. 1203-45) et Vincent de Beauvais (c. 1240-1255).

    Isabelle DRAELANTS, 16 mars 2016
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Site Map | Latest articles | Private area | Legal info | About Ménestrel | ISSN : 2270-8928