Site Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Accueil > Thèmes et disciplines > Art du vitrail > Lieux et acteurs de la recherche sur le vitrail > Généralités

Généralités

  • La liste des acteurs de la recherche sur le vitrail est présentée suivant une logique géographique (par pays) plutôt que par type d’organisme.
    L’un des principaux acteurs dans ce domaine est le « Corpus Vitrearum », fondé pendant le colloque international d’histoire de l’art à Amsterdam en 1952. Il s’agit d’un organisme de recherche international auquel participent actuellement douze pays d’Europe ainsi que les États-Unis d’Amérique et le Canada.
    C’est la documentation photographique, constituée au moment du sauvetage des vitraux anciens pendant la Seconde guerre mondiale, qui donna une impulsion décisive à l’inventaire systématique et scientifique de la peinture sur verre médiévale dans tous les pays membres.
    La consultation des volumes issus des Recensements, dits Corpus Vitrearum, constitue le préalable dans la recherche sur le vitrail. Il faut y ajouter des recherches sur l’édifice, les donateurs, le peintre-verrier et l’iconographie. En la manière, Internet offre un certain nombre de possibilités qui ne peuvent cependant que compléter la nécessaire consultation des archives liées à la genèse du vitrail (contrats notariés, comptabilités de fabriques, etc.) et à son entretien sur le long terme. Pour les périodes récentes, les archives de la Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine (voir dans la rubrique Banques de données d’images) permettent de consulter les documents intéressant les édifices à partir de la date de leur protection au titre des Monuments Historiques (archives, plans, photographies, livres et périodiques).
    Certaines sections nationales du « Corpus » disposent de leur propre site internet et parfois de banques de données (avec ou sans images) plus ou moins fournies.
    À cette liste s’ajoutent des centres ou laboratoires de recherche privés ou publics, des institutions gouvernementales (les services d’Inventaire du patrimoine en France, par exemple) ainsi que certains musées détenteurs de collections de vitraux anciens (comme le MET).

    Raphaëlle CHOSSENOT, 25 septembre 2014 | 23 septembre 2014
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928