Site Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Home > Medievalists on the map > Romania > Institutions

Institutions

  • Universités et instituts d’études avancées en Roumanie

    NOTE : English translation is in progress 

    Dans les universités roumaines, les facultés, qui, par tradition, proposent une préparation pour les études médiévales au niveau de leurs programmes de licence, sont notamment celles d’histoire, de philosophie, de philologie et de beaux arts ; mais d’autres spécialisations humanistes peuvent également offrir de belles perspectives à ceux qui s’intéressent au Moyen Âge. Cette rubrique n’essaie pas de dresser un inventaire des assez nombreux départements universitaires dont le programme aborde la période médiévale ; on se propose seulement de mentionner les principaux centres de recherches universitaires ou post-universitaires qui mènent des projets scientifiques touchant le Moyen Âge.

    - Université de Bucarest
    Langues : roumain, anglais.
    Fondée en 1864 comme héritière d’institutions d’enseignement supérieur qui dataient du XVIIe siècle, elle possède des facultés consacrées aux études humanistes (Faculté de Philosophie, Faculté d’ Histoire, Faculté de Lettres, Faculté de Langues et Littératures Étrangères, Faculté de Droit, etc.). Quelques-unes de ces facultés ont développé des centres qui mènent aussi des études sur la période médiévale.

    Centre d’études médiévales de l’Université de Bucarest
    Langues : français, anglais, roumain.
    Depuis 2006, ce centre a une activité constante, qui s’est matérialisée notamment par l’organisation de colloques internationaux réunissant des spécialistes prestigieux roumains et étrangers. Le Centre à visée inter- et pluridisciplinaire se donne plusieurs axes d’étude : littérature et philosophie du Moyen Âge européen, théologie et patristique, anthropologie culturelle et histoire des mentalités, histoire des institutions et de la pensée politique médiévale, histoire et théorie de l’art, sociologie de la culture ; sémiotique, pragmatique et herméneutique du texte médiéval ; étude des sources documentaires : établissement et critique du texte ; histoire du livre et de la lecture.
    Le Centre d’études médiévales de l’Université de Bucarest a appuyé la création d’un Master d’Études médiévales soutenu par la Faculté d’histoire et par la Faculté de langues et littératures étrangères de l’Université de Bucarest, master à caractère interdisciplinaire fondé sur trois disciplines fondamentales, histoire, philosophie, philologie.

    Centre d’études turques et ottomanes de la Faculté d’histoire
    Langue : roumain.
    Le but de ce centre est de créer un cadre institutionnel pour des recherches interdisciplinaires sur l’histoire des peuples turcs et leurs relations avec le peuple roumain. Des principaux axes de recherche mentionnées par le site, quelques-uns pourraient intéresser les études médiévales : la documentation concernant les relations entre Roumains et Ottomans aux XVe-XVIIIe siècles ; les relations économiques entre les Pays roumains et l’Empire ottoman aux XVe-XIXe siècles ; le rôle du Danube et de la Mer Noire dans le système politique et économique ottoman ; l’image du Turc dans le folklore roumain.

    Centre d’études byzantines et du Sud-est européen « Gheorghe Brătianu » de la Faculté d’Histoire
    Langue : roumain.
    Le centre travaille à l’étude des nouveaux domaines d’investigation constitués pendant les dernières décennies (identité, altérité et solidarité dans l’espace byzantin et sud-est européen) et à l’approfondissement des axes traditionnels de la recherche, comme la fonction du modèle politique et culturel byzantin dans la formation de la civilisation médiévale roumaine et sud-slave ou encore les relations de la romanité orientale (i.e. les territoires anciennement dominés par Rome en Europe orientale) avec Constantinople.

    Séminaire de méthodologie de l’histoire « Dimitrie Onciul » de la Faculté d’Histoire
    Langue : roumain.
    Issu des études médiévales, le Séminaire se propose d’approfondir les disciplines auxiliaires traditionnelles (diplomatique, numismatique, héraldique, généalogie) et d’élargir le champ des recherches par la découverte de nouvelles sources documentaires.

    - Université « Alexandru Ioan Cuza », Iasi
    Langues : roumain, anglais.
    Fondée en 1860 comme héritière des institutions d’enseignement supérieur datant du XVIe siècle, l’Université de Iasi possède une importante composante consacrée aux sciences humaines (Faculté de philosophie, Faculté d’histoire, Faculté de lettres, Faculté de droit). Elle possède un « Département de recherches interdisciplinaires pour le domaine des sciences humanistes », au sein duquel se trouvent des centres ayant pour objet d’étude le Moyen Âge.

    Centre d’études bibliques et philologiques « Monumenta linguae Dacoromanorum »
    Langues : roumain, partiellement anglais.
    Ce centre, dont l’intérêt pour les médiévistes est évident, a comme objectifs de finaliser l’édition du texte de la Bible en roumain (1688) et, parallèlement, de mener des activités de recherche sur la tradition biblique roumaine conçue comme un système culturel complexe visant la traduction, l’interprétation et la circulation de la Bible. Une présentation complète en français est consultable.
    Le centre publie aussi la revue Biblicum Jassyense.Romanian Journal for Biblical Philology and Hermeneutics.

    Centre d’édition et traduction TRADITIO
    Langues : roumain, anglais.
    Le centre prend en charge des projets complexes d’édition, de traduction et de commentaire scientifique de textes latins et grecs (littéraires, philosophiques, théologiques, scientifiques) appartenant à l’Antiquité et au Moyen Âge. Les volumes sont publiés par de prestigieuses maisons d’édition roumaines.

    - Université d’arts « George Enescu », Iasi
    Langues : roumain, anglais.
    Fondée en 1864, cette Université a trois domaines d’études (musique, théâtre et arts plastiques) et possède des structures de recherche spécifiques dont nous mentionnons celle qui peut intéresser les médiévistes.

    Centre de Recherche sur l’Art Médiéval « Vasile Drăguţ »
    Langues : roumain, anglais.
    L’objectif du centre est de réaliser des recherches interdisciplinaires sur l’apparition et la dynamique de l’art médiéval sur le territoire de la Roumanie, comme synthèse entre les éléments autochtones et ceux qui proviennent des arts byzantin, roman, gothique et islamique.
    Le centre publie une revue, Anastasis, qui réunit des collaborations des plus prestigieuses dans son domaine d’études.

    - Université Babes-Bolyai, Cluj
    Langues : roumain, hongrois, allemand, anglais.
    Fondée en 1872 comme héritière des collèges jésuites (XVIe –XVIIe siècles) et piaristes (XVIIIe siècle), l’université a une riche histoire de multiculturalité. À présent elle possède une importante composante consacrée aux sciences humaines (Faculté de philosophie et d’histoire, Faculté de lettres, Faculté de droit, etc.). Certaines de ses facultés ont fondé des centres ayant pour objet d’étude le Moyen Âge.

    Centre de philosophie antique et médiévale
    Langues : roumain, anglais.
    Son objectif est la traduction, le commentaire, l’édition et l’exégèse d’œuvres philosophiques antiques et médiévales ; le centre a coordonné la parution de plus de 50 volumes d’auteurs grecs et latins publiés par les maisons d’édition roumaines les plus prestigieuses.
    Le Centre propose un Master de philosophie antique et médiévale orienté notamment vers la formation dans le domaine de l’exégèse, de l’édition et de la traduction des textes philosophiques de l’Antiquité et du Moyen Âge (langues : roumain, anglais).
    Le centre publie, en collaboration avec le Centre Léon Robin, de l’Université Paris IV-Sorbonne, l’annuaire savant Chora (français, anglais, italien, allemand) consacré aux recherches dans le domaine de la philosophie de l’Antiquité et du Moyen Âge byzantin et latin.

    Centre d’histoire du Livre et des Textes CODEX
    Langue : roumain.
    Les objectifs du centre sont l’étude des manuscrits médiévaux qui utilisent la graphie latine et également la mise en valeur du patrimoine codicologique roumain par la publication d’un vocabulaire codicologique et d’un ‘census’ de la totalité des manuscrits qui se trouvent en Roumanie.

    - New Europe College – Institut d’études avancées
    Langues : roumain, anglais.
    Fondé en 1994, NEC est un institut indépendant d’études avancées consacré aux sciences humaines et sociales, reconnu officiellement par le Ministère de l’éducation et de la recherche scientifique ; il est centré sur la recherche individuelle de caractère interdisciplinaire. Certaines de ses manifestations scientifiques, publications et bourses concernent aussi les études médiévales.

    Anca CRIVAT, 18 mars 2015
    Haut de page
  • L’Académie roumaine et ses centres de recherche

    NOTE : English translation is in progress 

    - Académie roumaine
    Langues : français, anglais, roumain.
    Fondée en 1866 sous le nom de Société littéraire roumaine, cette institution reçoit en 1879 le nom d’Académie Roumaine. Elle représente, depuis, la principale autorité culturelle, scientifique et de recherche de la Roumanie. Elle siège à Bucarest et possède trois filiales (Iasi, Cluj et Timisoara). Toute une série d’instituts et de centres de recherches est liée à l’Académie ; ceux qui sont énumérés ici présentent de l’intérêt pour le médiéviste à cause de leur intérêt pour l’histoire, la culture et la civilisation du Moyen Âge roumain considéré dans le contexte du Moyen Âge du Sud-est européen et dans celui des relations avec le Moyen Âge occidental. L’Académie Roumaine offre aux chercheurs l’accès à des bibliothèques, dont certaines possèdent des fonds de manuscrits et de livres anciens (voir la section Bibliothèques).

    Instituts et centres de recherche scientifique de l’Académie Roumaine

    - Institut d’histoire « Nicolae Iorga », Bucarest
    Langues : roumain, partiellement anglais.
    L’activité de l’institut intéresse le médiéviste par son versant d’édition des sources historiographiques roumaines dans le cadre du programme « Sources, instruments de travail et histoire sociale » et par le programme « L’Europe centrale et l’espace de la Mer Noire » qui étudie l’histoire de la Mer Noire depuis l’hégémonie byzantine jusqu’à l’hégémonie ottomane (XIIe-XIXe siècles).
    La revue annuelle de l’Institut, Studii şi Materiale de Istorie Medie publie des études (en roumain, mais aussi en français et en anglais) sur le Moyen Âge roumain et universel, ainsi que des documents inédits des archives roumaines et étrangères. La revue est indexée dans International Medieval Bibliography.

    - Institut d’Études du Sud-est européen, Bucarest
    Langues : roumain, français
    Son but est la recherche pluridisciplinaire sur la vie des populations du Sud-est de l’Europe, depuis l’Antiquité jusqu’à la période contemporaine. Les études sur les relations entre la culture roumaine et la culture byzantine et post-byzantine en contexte européen représentent un axe traditionnel des études développées par l’Institut.
    La Revue d’études du Sud-est européen (multilingue) publiée par l’Institut réunit avant tout des contributions sur la période médiévale. Le site web est actuellement (février 2015) encore en construction et on peut espérer qu’il soit bientôt disponible en ligne.

    - Institut d’Archéologie « Vasile Parvan », Bucarest
    Langue : roumain.
    Cet institut comprend un secteur d’archéologie médiévale qui développe des programmes spécifiques : l’élaboration de l’atlas archéologique de la Roumanie depuis l’âge paléolithique jusqu’à l’an 1000 apr. J.C. ; la redéfinition des époques et des horizons culturels et chronologiques à partir des données offertes par des recherches interdisciplinaires et par la numismatique antique, médiévale, islamique et moderne.
    L’Institut publie la revue Studii si Cercetari de Istorie Veche si Arheologie qui publie des études sur l’archéologie, l’épigraphie, la numismatique, l’histoire de l’art, etc., dont certaines sont consacrées à la période médiévale.

    - Institut d’Histoire de l’Art « George Oprescu », Bucarest
    Langues : roumain, anglais.
    L’institut possède un Département d’arts visuels et d’architecture consacré exclusivement aux études d’art médiéval roumain vu comme un centre de confluence entre l’art byzantin et l’art de l’Europe centrale et occidentale.
    La publication annuelle Revue Roumaine d’Histoire de l’Art. Série Beaux-Arts est consacrée aux études sur l’art roumain en contexte européen, dont certaines portent sur l’histoire de l’art médiéval.

    - Académie Roumaine, Institut d’Histoire « A.D. Xenopol », Iasi
    Langues : roumain, partiellement anglais.
    L’Institut a un Département d’histoire médiévale dont un des programmes pourrait avoir des résultats intéressants pour les médiévistes : « Les sources du Moyen Âge roumain et l’histoire sociale ».
    L’annuaire de l’Institut, Anuarul Institutului de Istorie « A. D. Xenopol » publie des études qui intéressent
    aussi la période médiévale.

    - Académie Roumaine, Institut d’Archéologie Iasi
    Langues : roumain, partiellement anglais.
    L’Institut a un Département d’archéologie médiévale consacré surtout aux études sur le premier millénaire après Jésus Christ (la période byzantine de la région et les migrations germaniques) ; pour le Moyen Âge dans son acception historiographique, les domaines d’intérêt sont l’archéologie des migrations turco-mongoles, la culture matérielle, la société et l’organisation urbaines de la région de l’Est des Carpates
    La revue annuelle de l’Institut, Arheologia Moldovei publie des études (en roumain, français, anglais, allemand), dont certains sont consacrées aux domaines de recherche mentionnés.

    - Institut d’Histoire « George Baritiu », Cluj-Napoca
    Langues : roumain, anglais, allemand.
    L’Institut a un Département d’histoire, dont certains projets intéressent l’histoire médiévale roumaine : « Sources documentaires de l’histoire de la Roumanie concernant la Transylvanie », « La Transylvanie médiévale entre voiévodat et principauté (XIIIe-XVIIe siècles) ».
    L’annuaire de l’Institut, Anuarul Institutului de Istorie « George Baritiu » – Series Historica, publie des études en roumain, avec des résumés en anglais, français ou allemand : il s’intéresse aussi à la période médiévale.

    - Institut d’Archéologie et Histoire de l’art, Cluj-Napoca
    Langue : roumain.
    L’activité de l’Institut peut intéresser les médiévistes pour ses études sur l’histoire de l’art médiéval. La revue annuelle Ars Transsilvaniae publie des études scientifiques dans ce domaine.

    - Centre d’Études Transylvaines
    Langues : roumain, anglais, français.
    Le principal axe de ses recherches – l’histoire de la Transylvanie – concerne le domaine médiéval (Programme The Eastern Policy of the House of Habsburg (1400s-1500s) : Walachia and Moldavia between the Later Crusades and the Ottoman Empire.
    Le centre publie la revue trimestrielle Transylvanian Review (articles en anglais et français, mais aussi en allemand et italien). Certaines études sont consacrées à l’histoire et à la culture de la Transylvanie médiévale.

    Anca CRIVAT, 18 mars 2015
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Site Map | Latest articles | Private area | Legal info | About Ménestrel | ISSN : 2270-8928