Editions Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Navigation par mot-clé
Accueil > Réseau Ménestrel > Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

  • Ménestrel a tenu sa première réunion le 5 juin 1997 à l’initiative de l’Urfist de Paris, pour développer un réseau documentaire « études médiévales » sur internet. Ce groupe s’est constitué à partir de l’équipe du Médiéviste et l’Ordinateur à laquelle se sont joints des chercheurs et professionnels de la documentation appartenant à diverses institutions.

    Nos objectifs :
    - favoriser sur internet le développement de ressources européennes pour l’étude du Moyen Âge et plus particulièrement de ressources francophones, faciliter la visibilité des travaux des médiévistes au niveau international et contribuer au dynamisme des échanges savants ;
    - offrir gratuitement sur le web, à l’usage des chercheurs, des étudiants et des amateurs éclairés, un répertoire critique de ressources disponibles sur internet dans le domaine des études médiévales.

    Ces objectifs sont les fondements de notre réseau, les principes sur lesquels nous avons construit la charte que tout « Ménestrel », petit nom donné à nos membres, s’engage à respecter.
    C’est, au cours de l’année 2000, que notre réseau a adopté cette charte. Sa rédaction a été dictée par la raison : tout groupe doit s’organiser autour de règles et décliner son identité. Nous voulions également favoriser la discussion et l’initiative au sein d’une communauté scientifique hétérogène et dispersée. Ainsi les signataires de la charte peuvent-ils être des personnes privées ou des personnes morales de droit privé ou public ; chacun fixe dans une annexe, datée et signée, ses engagements à l’endroit de Ménestrel ; et cette dernière peut être révisée.

    Au fil des ans, la vocation de Ménestrel s’est affinée. Intégrer l’outil internet à la pratique des historiens, décrire les ressources disponibles, comme permettre la reconnaissance scientifique des travaux en ligne, sont toujours au cœur de notre travail mais, depuis 2007, la conscience de devoir favoriser la rencontre du « traditionnel » et des nouvelles technologies est devenue impérative. Dans le domaine de l’heuristique, combiner méthodes et approches devient un défi majeur sous peine de contribuer à creuser le fossé entre générations d’historiens. Les travaux poursuivis avec l’Urfist et les bibliothèques vont dans ce sens et sont, tout particulièrement, destinés aux étudiants.

    En savoir plus :
    - Le Médiéviste et l’Ordinateur ( n°37, hiver 1998 ) ;
    - « Médiévistes sur l’internet : sources, travaux, références en ligne... », dans Comprendre les usages d’internet, colloque qui s’est tenu à l’ENS les 3 et 4 décembre 1999, Paris, 2000, p. 98-102 ;
    - « Ménestrel, un réseau mesuré », colloque Mesures de l’internet, Nice, 12-14 mai 2003, Sophia Antipolis, Les canadiens en Europe, 2004, p.198-208 ;
    - Journée d’études « Portails médiévistiques » du samedi 8 octobre 2005.
    - M. SMITH et C. DUCOURTIEUX « L’expérience de Ménestrel : douze ans dans l’Internet médiéval », dans Les historiens et l’informatique : un métier à réinventer, Rome, décembre 2008, Rome, École française de Rome, 2011 [En ligne sur HAL-SHS : http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00646461/]

    MÉNESTREL, 14 avril 2016 | 3 décembre 2015
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928