Site Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Navigation par mot-clé
Accueil > Thèmes et disciplines > Histoire de la guerre > La guerre de Cent ans > Un peu d’iconographie

Un peu d’iconographie

  • On trouvera ici quelques illustrations relatives à la guerre de Cent ans, ainsi que des liens vers des manuscrits richement enluminés.

    Quelques manuscrits

    - Le manuscrit du collège de Christ Church, Oxford, 92, contient un commentaire en latin, par un certain Walter de Millemette, du Secretum secretorum, un très célèbre traité d’éducation princier attribué à Aristote.
    Daté de 1326-1327, il a été composé pour le roi Édouard II et richement enluminé, notamment en ce qui concerne la guerre. On y trouve la première enluminure représentant une bombarde en Occident. Il n’est malheureusement pas numérisé en couleur, mais une édition facsimilé a été réalisée en 1913, que l’on peut consulter en noir et blanc sur le site Archive.org.

    - Certains manuscrits des Chroniques de Froissart possèdent un riche apparat décoratif. C’est le cas par exemple du manuscrit Français 2963 de la Bibliothèque nationale, copié vers 1410-1420 à Paris et disponible en couleur sur Gallica.

    On trouvera un commentaire de ses miniatures, ainsi que celles d’autres manuscrits, sur le site The Online Froissart.

    - Des manuscrits des Grandes chroniques de France, la chronique « officielle » de la royauté française, contiennent également de nombreuses enluminures. On en trouvera un certain nombre en ligne sur Gallica. Deux exemples :
    Le manuscrit français 2813 de la BNF, copié dans les années 1370 pour Charles V contient un certain nombre d’illustrations visant à affirmer la suprématie des Français sur les Anglais, par exemple cette mise en scène du banquet de l’Ordre de l’Étoile (qui fut pourtant un échec retentissant…).

    Les illustrations du manuscrit 2608 de la BNF, réalisé entre 1390 et 1405 pour le duc Jean de Berry, sont moins axés sur ce thème de la suprématie, dans le contexte des négociations de paix. L’enluminure représente le traité de Brétigny de 1360.

    - Le très célèbre Talbot-Shrewsbury Book (British Library, Royal 15 E XVI) a été offert par Lord Talbot, comte de Shrewsbury, comme cadeau de mariage à Marguerite d’Anjou en 1445.
    Il comprend notamment l’Arbre des Batailles d’Honoré Bouvet et le Livre des faits d’armes et de chevalerie de Christine de Pizan, mais aussi des chroniques, un miroir au prince et des romans - ce sont ces derniers qui sont les plus décorés. L’enluminure représente Alexandre le Grand combattant.

    - Le manuscrit de la British Library, Harley 4205, connu comme le Book of Arms de Sir Thomas Holme, est un manuscrit composite (c’est-à-dire composé de plusieurs parties distinctes) richement enluminé.

    La première partie (fol. 1-8) est un poème anonyme sur les rois d’Angleterre de Guillaume le Conquérant à Henri VI, copié au milieu du XVe siècle. Chaque roi est représenté en pleine page. Ici, le roi Henri V.

    La deuxième partie (fol. 9-40) est un livre d’armes sans texte, copié quelques années plus tard, représentant sur chaque page deux paires de chevaliers combattant deux par deux, avec des armures chaque fois différentes.

    La dernière partie (fol. 41-112) est un livre d’armes plus tardif (du dernier quart du XVe siècle ou du premier quart du XVIe siècle) représentant de nombreux chevaliers et leurs armoiries.

    - Le manuscrit de la British Library, Royal 14 E IV, qui contient le Recueil des Chroniques d’Angleterre de Jean de Wavrin, a été réalisé pour le roi Édouard IV d’York dans les années 1470. Il contient de très nombreuses enluminures sur la guerre de Cent ans (ici, un siège contre Brest)

    Quelques enluminures isolées

    - Une des plus belles représentations de la Tour de Londres
    Elle se trouve dans un recueil de poèmes du duc Charles d’Orléans, capturé à Azincourt et prisonnier du roi d’Angleterre durant 25 ans. Il s’agit du manuscrit de la British Library, Royal 16 F II composé dans le troisième quart du XVe siècle.

    - Un camp militaire d’Édouard III
    Manuscrit français 76 de la BNF, copié vers 1475 et contenant la chronique de Jean de Wavrin.

    - Une joute
    Miniature issue du manuscrit Royal 14 E IV (voir ci-dessus).

    - L’arbre des batailles d’Honoré Bouvet
    Miniature issue du manuscrit français 1275 de la BNF, copié au début du Xe siècle et contenant le traité de Bouvet.

    Aude MAIREY, 21 juillet 2017 | 28 septembre 2017
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928