Ménestrel
Home > Menestrel, a network and a site > Events

Events

  • Séminaire d’initiation à la lecture des manuscrits

    Initiation à la lecture des manuscrits latins


    ÉCOLE NORMALE SUPERIEURE

    « Lecture et critique des manuscrits latins. Séminaire d’initiation ».
    Inscrit au programme du master de recherche « Études médiévales : littérature, textes, savoirs » (Paris-Sorbonne, Sorbonne Nouvelle, ENS, ENC), mais ouvert à tous, sans inscription préalable.

    Les mardis de 17h30 à 19h30 du 7 octobre 2014 à juin 2015,
    salle de séminaire du Centre d’études anciennes,
    ENS, 45 rue d’ULM, 75 005 Paris.

    Contact : cecile.lanery@irht.cnrs.fr

    Caroline HEID, 10 octobre 2014
    Haut de page
  • EnC et Numérique


    Journée sur les débouchés professionnels de l’innovation numérique
    Sept ans après l’ouverture du master "Technologies numériques appliquées à l’histoire", dédié au traitement et à la diffusion numériques de données patrimoniales et de recherche, l’École nationale des chartes réfléchit à l’adéquation de cette formation à l’innovation professionnelle et aux attentes des employeurs.
    Le vendredi 21 mars de 9 h 15 à 17 h à l’Hôtel de Rohan, entrée par les Archives nationales.
    Consulter le programme

    Christine DUCOURTIEUX, 10 mars 2014
    Haut de page
  • Bibliographie d’Histoire de l’Art en accés libre

    OpenBibArt


    Toute la littérature sur l’art occidental en accès libre sur www.openbibart.fr

    Ouvert depuis octobre 2013, le site de valorisation OpenBibArt offre la libre consultation de l’ensemble des références bibliographiques issues du Répertoire d’Art et d’Archéologie (1973-1990) et de la Bibliographie d’Histoire de l’Art (1991-2008) détenues par l’Inist-CNRS.

    L’Institut de l’Information Scientifique et Technique du CNRS ayant souhaité mettre à disposition du plus grand nombre ce précieux héritage patrimonial riche de plus de 550 000 références bibliographiques, OpenBibArt a été conçu à l’échelle internationale pour les historiens d’art, les chercheurs et plus largement tous les professionnels et amateurs d’art.

    L’interface simple et intuitive permet d’effectuer une requête libre dès la page d’accueil en saisissant un ou plusieurs termes de recherche. Le résultat de cette recherche peut ensuite être affiné à l’aide de facettes pour une interrogation sur des index spécifiques.

    Répondant à la volonté partagée par les communautés scientifiques de faire interopérer des bases d’archives entre elles, OpenBibArt propose des modes d’export qui répondent aux standards actuels du partage de données :

    - Export des références dans Zotero, le logiciel libre et open source de gestion de références bibliographiques.

    - Moissonnage de l’archive via le protocole OAI-PMH, métadonnées exposées au format Dublin Core.

    L’Inist-CNRS ouvre ainsi un gigantesque réservoir de données qualifiées, moissonnables et interopérables souhaitant par-là s’inscrire dans le mouvement d’ouverture des données initié par la très grande infrastructure de recherche des Humanités Numériques (Huma-Num) qui vise à faciliter le tournant numérique de la recherche en sciences humaines et sociales.

    Rémy CORDONNIER, 4 novembre 2013
    Haut de page
  • L’Historia Regum Britanniae de Geoffroy de Monmouth et les « Bruts » en Europe

    Type d’événement : Colloque
    Conditions d’accès : Libre
    Date de début et fin : 15/10/2013 to 16/10/2013
    Dates des séances :
    15/10/2013
    16/10/2013


    L’Historia Regum Britanniae, composée au xiie siècle par le clerc gallois Geoffroy de Monmouth, fut l’un des textes latins les plus répandus au Moyen Âge. Rapidement copiée, cette chronique remporta le succès jusqu’à la fin du xve siècle : plus de 200 manuscrits latins en subsistent. Le colloque du mardi 15 et mercredi 16 octobre à l’IRHT (Paris, Iéna) trace les contextes historiques de rédaction et de réception du xiie au xvie siècle.

    Outre cette tradition manuscrite imposante, la popularité de la chronique est attestée par les nombreuses frontières linguistiques qu’elle a franchies. En effet les auteurs de chroniques locales ou universelles y puisèrent si volontiers qu’il existe des adaptations vernaculaires de l’Histoire des Rois de Bretagne dans la plupart des aires linguistiques de l’Occident chrétien, de la France à l’Islande en passant par le Pays de Galles. Certaines ont circulé de manière autonome sous le titre de « Bruts » ; mais la plupart de ces traductions figurent soit dans des manuscrits-recueils regroupant divers textes arthuriens, soit dans des manuscrits à caractère historique au sein desquels elles sont juxtaposées à d’autres chroniques.

    La connaissance que nous avons de ces surgeons de l’Historia est inégale : à côté du Brut de Wace ou de celui de Layamon qui ont déjà fait couler beaucoup d’encre, bien des « Bruts » sont peu ou mal connus, voire restent à découvrir. Les deux colloques projetés visent à niveler ces écarts bibliographiques en mettant en lumière des « Bruts » restés confidentiels et en favorisant le recensement de traductions vernaculaires de l’Historia regum Britanniae, particulièrement dans les domaines linguistiques les moins bien explorés dans cette optique — domaine italien notamment. En outre la traduction de la chronique de Geoffroy y sera envisagée à échelle européenne de manière à ce que soient favorisées les comparaisons entre différents domaines linguistiques. Outre le contenu des traductions vernaculaires de l’Historia et leur éventuel emploi comme maillons de compilations plus vaste, nous aimerions favoriser l’examen de l’ancrage matériel, géographique et historique de ces translacions : par qui ont-elles été commandées et pour qui ont-elles été produites, transmises, et éventuellement illustrées ? Quels desseins suscitèrent leur rédaction, sachant l’investissement qu’elles représentent ? Quels milieux ont pu favoriser leur rédaction, leur dissémination, voire leur basculement d’une aire linguistique à une autre ?

    En somme, la série de deux colloques organisés sur le sujet vise à préciser les modalités de la réception de l’Historia regum Britannie au-delà de la tradition latine de ce texte. Il s’agit non seulement de fournir des éclairages complémentaires sur le succès et sur la crédibilité dont jouit cette chronique du xiie au xvie siècle dans tout l’Occident chrétien, mais aussi de tenter de mettre en lumière des facteurs inconnus de sa popularité aussi large que durable. Le premier volet de cette série de colloques, qui s’est tenu à Brest les 25 et 26 septembre 2012, a consisté à réfléchir au contenu textuel des traductions vernaculaires ou des adaptations latines de l’Historia en Europe, du Moyen Âge à la Renaissance. Les communications qui y ont été données ont permis d’éclairer la technique et les méthodes des adaptateurs ou des traducteurs, leur langue ainsi que les sources avec lesquelles ils ont combiné l’Historia.

    Il s’agira, lors de cette seconde manifestation, parisienne, d’examiner le contexte de circulation de l’Historia latine et des traductions qui en découlent, avec des approches visant à éclairer les circonstances historiques, culturelles et matérielles qui ont vu naître la foule importante des manuscrits des « Bruts ». Les études codicologiques et iconographiques, notamment, y seront bien représentées.

    Rémy CORDONNIER, 19 septembre 2013
    Haut de page
  • Ecole d’automne en ancien et moyen français et latin médiéval, Gand, 21-23 octobre 2013


    Autumn School in Historical Languages 2013

    This Autumn School is organized for MA and PhD-students in Medieval Studies (art history, history, philosophy, literature, music…) who are required to work with documents in medieval languages. By offering intensive courses in Old and Middle French and in Medieval Latin, the Autumn School wants to remedy the fact that instruction of historical languages is becoming rather marginalized at many universities, while familiarity with this linguistic heritage remains of prime importance to new generations of medieval scholars.

    For the course in Old and Middle French, no previous knowledge is required, though a basic familiarity with modern French is deemed necessary. For the course on Medieval Latin, students need to have already a basic knowledge of (classical) Latin grammar and vocabulary. Both courses are delivered in English. Since both courses are taught at the same time, participants can enroll for only one language.

    Teaching staff :
    For Old and Middle French : Thelma Fenster (Fordham University, NY), with the collaboration of Alexander Roose and Jan Dumolyn (both from Ghent University).
    For Medieval Latin : Justin Stover (University of Oxford) and Julian Yolles (Harvard University), with the collaboration of Frédéric Van Vosselen and Els De Paermentier (both from Ghent University).

    Pour plus d’informations, voire pièce attaché.

    Hanno WIJSMAN, 27 juin 2013
    Haut de page
  • Journées d’étude IRHT sur le Pater- 19 juin à partir de 14h et 20 juin 2013


    Institut de recherche et d’histoire des textes

    Journées d’étude - 19 juin à partir de 14h et 20 juin 2013

    Le « Notre Père » au XIIe siècle : lectures et usages.

    Ces journées s’inscrivent dans les activités du LabEx HASTEC (de l’axe COMMENT-R) et des institutions partenaires (Institut universitaire de France, IRHT, LEM).

    Breviarium totius evangelii selon l’heureuse formule de Tertullien, la prière du « Notre Père » enseignée par Jésus à ses disciples apparaît, dans l’histoire de la chrétienté, comme un moyen capital de formation spirituelle et morale, aussi bien d’un individu que d’une communauté. Son message est dévoilé, renforcé et répandu grâce à la série de commentaires et d’autres ouvrages produits autour d’elle.

    Au cours du xiie siècle, on assiste à des lectures renouvelées des sept demandes de l’oraison dominicale, suscitées par différents facteurs : la multiplication des écoles urbaines et la mise en place de nouveaux instruments de formation ; la nécessité de réformer l’Église à partir de perspectives diverses, autant ecclésiastiques que laïques ; un esprit attentif aux sources et aux auctoritates.

    • Institut de recherche et d’histoire des textes, Salle Vielliard
    • 40, Avenue d’Iéna, 75116 – Paris
    Caroline HEID, 6 juin 2013
    Haut de page
  • Culture de l’écrit et techniques


    Culture de l’écrit et techniques : décrire, normaliser, mémoriser les pratiques
    Journée d’étude organisée dans le cadre du « Séminaire du LaMOP : Techniques – Technologies », par Danielle Arribet-Deroin, Philippe Bernardi et Éric Rieth.

    24 juin 2013, Université Paris1 Panthéon-Sorbonne (1 rue Victor-Cousin, 75005 Paris - salle Perroy)

    Programme : http://lamop.univ-paris1.fr/IMG/pdf/Journee_Techniques_Lamop_24_juin_2013.pdf

    Christine DUCOURTIEUX, 29 mai 2013
    Haut de page
  • Las cuestiones sicilianas...


    Las cuestiones sicilianas. Primer seminario internacional sobre la Sicilia árabe : El componente árabe en el arte de Sicilia
    Lunes, 10 Junio 2013
    9:00 hrs. Sala Julián Ribera 1C
    _ Ponentes : Silvia Armando, Licia Buttà, Ruggero Longo, Maurizio Massaiu, Antonio Rotolo, Noelia Silva Santa Cruz, Kristen E. G. Streahle, Giovanni Travagliato, Mirko Vagnoni.
    _ Relatores/Discussants : Susana Calvo Capilla, María Cruz Cardete del Olmo, Rosi Di Liberto, Kate Dimitrova, Laura Fernández Fernández, Maribel Fierro, Therese Martin, Cynthia Robinson.
    _ Organizado por : Giuseppe Mandalà (ILC-CCHS).
    Programme : http://www.cchs.csic.es/es/node/287379

    Benoît GREVIN, 28 mai 2013
    Haut de page
  • Clivages sociaux et modes de domination...


    « Clivages sociaux et modes de domination dans les villes européennes des XIIIe-XVe siècles »

    Jeudi 20 et vendredi 21 juin 2013
    École Normale Supérieure, 45, rue d’Ulm 75005 Paris (salle Dussane)
    Colloque organisé par François Menant, professeur à l’ENS, et Diane
    Chamboduc de Saint-Pulgent, ATER à l’ENS, avec le soutien de l’École française de Rome.
    Programme détaillé : http://www.histoire.ens.fr/Clivages-sociaux-et-modes-de.html ; contacts : dchamboduc@gmail.com ; menant@ens.fr

    Ce colloque sera l’aboutissement du séminaire « Les sociétés
    européennes au Moyen Âge : modèles d’interprétation, pratiques,
    langages »
    , dirigé depuis trois ans par François Menant avec la collaboration de Diane Chamboduc de Saint-Pulgent.
    L’objet initial du séminaire était d’examiner les méthodes d’analyse applicables à l’étude des sociétés médiévales, en puisant largement dans les modèles offerts par d’autres sciences sociales ou d’autre périodes historiques. La réflexion s’est progressivement focalisée sur les groupes populaires urbains des XIIIe-XVe siècles, objet de la recherche de plusieurs des participants, et le thème des années 2011-2012 et 2012-2013 s’intitule « Comment étudier les milieux populaires urbains de la fin du Moyen Âge ? ». L‘étude de ces
    milieux a connu une certaine désaffection chez les médiévistes à la fin
    du siècle dernier, mais elle est en plein renouvellement.
    On a cherché au cours de ces deux années à faire converger des approches des milieux populaires qui sont à la fois :

    - sociales : formes de domination et clivages sociaux ;
    - économiques : consommation et culture matérielle comme indices de
    classement social, formes économiques et laborieuses de la dépendance comme le crédit et le salariat, pauvreté ;
    - politiques : formes de culture politique et leur circulation, notion
    d’appartenance, conditions et perception de la prise de parole politique des milieux dominés, rapports avec les autres milieux dans le gouvernement des villes ;
    - culturelles : culture pratique, professionnelle et juridique, expertise.

    Ces approches se situent au carrefour d’orientations de recherche
    largement pratiquées ces dernières années par des médiévistes
    français et étrangers, comme le salariat, l’expertise ou la dette. Les
    travaux des historiens modernistes et contemporanéistes et ceux des
    ethnographes et sociologues des milieux populaires actuels offrent des
    sources d’inspiration importantes pour explorer ces thèmes, notamment sur les questions d’identités collectives, de parcours individuels, de transformation des appartenances sociales et de leurs représentations, de répartition des rôles en fonction du genre.

    Sous tous ces aspects, les milieux populaires médiévaux se présentent
    comme très hétérogènes. Le titre du colloque des 20-21 juin exprime ce qui apparaît comme leur trait commun majeur : la domination qu’ils
    subissent. Pour définir l’objet de la rencontre, les organisateurs ont
    préféré les notions de disparités et de clivages sociaux à celle de
    stratification, qui aurait pu fournir le cadre d’une réflexion un peu
    différente, appuyée sur les niveaux de vie ou les statuts personnels.

    Le colloque se répartira en quatre demi-journées :

    - la première s’attachera à la définition de différents modes de
    domination et de classement social, en reprenant le titre du colloque : « Clivages sociaux et modes de domination dans les villes européennes des XIIIe-XVe siècles ». Il sera en particulier question de justice et de crédit.
    - une deuxième demi-journée sera consacrée au travail, facteur
    déterminant des situations de domination : « Le travail entre autonomie, contrôle et conflictualité ».
    - la troisième demi-journée s’intitule « Travail, genre, cadre
    familial ». Elle abordera la place des femmes et le rôle de la cellule
    familiale dans l’économie des milieux populaires et dans leurs
    représentations collectives.
    - la dernière demi-journée sera centrée sur un cas majeur, celui de Rome, éclairé récemment par des travaux importants.

    Chacune des grandes thématiques autour desquelles s’organiseront les demi-journées a fait l’objet de renouvellements historiographiques
    importants ces dernières années, et le colloque vise précisément à les
    prendre en compte. Les travaux des médiévistes anglais, américains et
    italiens tiendront une place particulière, à côté de ceux des Français, et on cherchera à situer ces recherches dans les perspectives plus larges des sciences sociales telles qu’elles se pratiquent aujourd’hui.

    Christine DUCOURTIEUX, 24 mai 2013
    Haut de page
  • Détroit(s) : regards croisés sur les représentations de la région du Détroit de Gibraltar


    APPEL À COMMUNICATION

    COLLOQUE

    Détroit(s) : regards croisés sur les représentations de la région du Détroit de Gibraltar
    (Antiquité – Moyen Âge)
    2e rencontre
    24-25 Octobre 2013– Université de Pau et des Pays de l’Adour - France

    Coord. : Françoise des Boscs (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
    Yann Dejugnat (Université Michel de Montaigne – Bordeaux 3),
    Arthur Haushalter (EHEHI – Casa de Velázquez)
    Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Université de Pau et des Pays de l’Adour
    Agence nationale de la recherche

    * * *
    L’imaginaire relatif au Détroit de Gibraltar, situé aux confins du monde occidental, chargé de mythes et de merveilleux, peuplé de héros et de monstres, a suscité un nombre impressionnant de recherches. On peut cependant regretter que la plupart de ces études se soient contentées d’adopter une approche très générale, fondée sur la recherche de l’origine et de la transmission de ces légendes, et souvent indifférente aux contextes historiques et culturels d’élaboration. En outre, on constate une inégalité du traitement scientifique entre les deux rives du Détroit et entre les périodes envisagées. Ainsi, si la dimension fabuleuse des Colonnes d’Héraclès dans les textes antiques est bien connue, il n’en était pas de même, jusqu’à récemment, des sources d’époque médiévale, en particulier des sources arabes.
    Ces deux rencontres s’inscrivent dans un contexte de profond renouvellement scientifique. La prise en compte des sources d’époque médiévale, en particulier, a conduit à identifier des formes de remploi textuel, dont il conviendrait d’approfondir l’analyse à la lumière des avancées récentes sur cette pratique culturelle essentielle. Plus généralement, on assiste à un remplacement de la notion floue d’ « imaginaire » par celle de « représentations », impliquant un certain nombre de déplacements importants. Délaissant l’inventaire massif et indifférencié des mythes relatifs à cette zone, la recherche, attentive à la construction du sens, envisage autant le vécu des acteurs dans leur variété et les processus d’appropriation, que les temporalités croisées et les variations d’échelles. Cette approche plurielle exige d’explorer, en parallèle des sources traditionnelles (géographie, récits de voyage, chroniques, hagiographie), qui demeurent les bases fondamentales de l’étude, des sources souvent négligées, comme la littérature technique et scientifique ou encore la poésie, pourtant essentielles dans la construction des représentations de cet espace singulier. De même, certains apports de l’archéologie, particulièrement dans le domaine religieux, peuvent-ils également alimenter la réflexion sur ce thème.
    La première rencontre, qui se déroulera à Madrid au mois d’Avril 2013, vise en particulier à interroger l’apparente contradiction d’un espace conçu à la fois comme ouvert et fermé, comme un seuil, un gué, mais aussi comme une frontière, parfois infranchissable. Par ailleurs, était également posée la question de la place réservée par les pouvoirs à vocation universelle (Empire romain, califats) à ce lieu et à son arrière-pays immédiat, invitant à enrichir l’interprétation de cet espace par une relecture politique.
    Elle doit donner lieu à des communications portant essentiellement sur la vision du Détroit chez les Grecs et les auteurs arabes, mais aussi sur la question des sources des géographes de l’Antiquité et du Moyen-Âge et des représentations, notamment cartographiques, qu’elles ont suscitées. Le thème de la représentation politique du détroit sera aussi envisagé pour la période médiévale.
    Dans ce contexte, cette seconde rencontre voudrait avant tout accueillir des communications sur des thèmes peu abordés jusqu’ici et axés essentiellement autour de la question de l’unité/diversité de la zone du Détroit. Dans leurs écrits, les auteurs antiques et médiévaux renvoient-ils l’image d’un espace cohérent ou au contraire éclaté, tant sur le plan, par exemple, des paysages, de la faune et de la flore, que des habitants et de leur culture ? De la même manière, on pourra s’interroger sur l’existence –ou non- dans les représentations, d’une spécificité du Détroit, liée par exemple à certaines activités économiques particulières, comme par rapport aux autres détroits, et une approche comparatiste pourrait être la bienvenue.
    Bien entendu, la question des représentations politiques peut continuer d’alimenter la réflexion, peut-être davantage en ce qui concerne la période romaine, peu traitée de ce point de vue lors de la première rencontre.
    Les propositions de communication sont à envoyer à : francoise.desboscs@univ-pau.fr yann.dejugnat@u-bordeaux3.fr, arthur.haushalter@casadevelazquez.org avant le 15 juin 2013, avec les coordonnées du contributeur, le titre de la contribution ainsi qu’un résumé d’une demi-page environ. On pourra utiliser le français, l’espagnol, l’allemand, l’anglais, l’italien, le portugais.

    Dominique VALERIAN, 22 mai 2013
    Haut de page
  • Séminaire de l’IRHT. Materia medica


    Materia medica  : circulation des livres et construction des savoirs au Moyen Âge et à la Renaissance.

    Cycle thématique de l’Institut de recherche et d’histoire des textes/ CNRS.

    Le cycle thématique de l’IRHT est consacré cette année à un parent pauvre de l’histoire de la médecine : la pharmacopée, comme art de préparer les médicaments. La deuxième journée se tiendra le jeudi 23 mai 2013.

    Organisateurs : Marie-Élisabeth Boutroue, Marie Cronier, Françoise Fery-Hue et Iolanda Ventura (avec le soutien de la Région Île-de-France).

    Lieu : Institut de recherche et d’histoire des textes (Salle Jeanne-Viellard)

    40 avenue d’Iéna 75016 Paris

    RER C : Pont de l’Alma, RER A : Charles-de-Gaulle-Étoile Métro : Iéna (ligne 9), Boissière (ligne 6), Georges-V (ligne 1)

    Caroline HEID, 15 mai 2013
    Haut de page
  • Prosopographie - 15 mai 2013


    Séminaire de recherche interdisciplinaire - LARHRA, LAMOP, Archives nationales (DECAS)
    La prosopographie : objets et méthodes
    Responsables : Emmanuelle Picard, Armelle Le Goff, Thierry Kouamé, Claire Lemercier, Édith Pirio, Catherine Mérot, Francesco Beretta, Pierre Vernus et Laurent Feller
    La prochaine séance du séminaire de méthodologie sur la prosopographie, organisé par les Archives nationales, le LAMOP et le LARHRA, aura lieu le mercredi 15 mai 2013 de 14 heures à 17 heures aux Archives nationales (site de Pierrefitte-sur-Seine, métro ligne 13, station Saint-Denis-Université), sur le thème « L’engagement ».
    Programme :
    - Claude Pennetier (CNRS-CHS), « Les permanents du PCF (XXe siècle) » ;
    - Alix Heineger (Université de Genève), « Les gardiens du temple : l’OCDE et l’internationalisation de l’expertise économique après 1945 » ;
    - Hugues Labarthe (LAMOP), « L’engagement politique des Gascons lors du Grand Schisme (fin XIVe-début XVe siècles) »
    Le programme complet du séminaire est disponible à l’adresse suivante : http://lamop.univ-paris1.fr/spip.php?article622

    Christine DUCOURTIEUX, 7 mai 2013
    Haut de page
  • Livre, Manuscrit, Société


    Séminaire organisé par Jean-Philippe Genet (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Lamop), Xavier Hermand (Université de Namur) et Ezio Ornato (CNRS, Lamop)
    Jeudi 23 mai 2013, de 17h à 19h à la Sorbonne, en salle Perroy [ouvert à tous]
    - « Trajectoires castillanes du Roman de Troie de Benoit de Sainte-Maure »
    Séance présentée par François Foronda (Université Paris 1, Lamop, Grupo Consolidado de Investigación Universidad Complutense 930369) avec :
    - Rosa María Rodríguez Porto (Universidad de Santiago de Compostela) : « Lecturas de la Guerra de Troya en la Castilla del siglo XIV : La Crónica Troyana de Alfonso XI (Real Biblioteca del Monasterio de El Escorial, Ms. h.I.6) » ;
    - Ricardo Pichel Gotérrez (Centro de Estudos Galegos, Universidad Complutense, Madrid) :« La Historia Troyana (Santander, Biblioteca Menéndez Pelayo, Ms. 558) transmutada. Origen y evolución de un compendio gallego-castellano ».

    Christine DUCOURTIEUX, 6 mai 2013
    Haut de page
  • Art, Knowledge and Commerce. Print publishers and the professionalization of printmaking in Europe 1500-1650

    - Illuminare – Centre for the Study of Medieval Art (University of Leuven), The Fondation Custodia – Collection Frits Lugt (Paris) and The Royal Library of Belgium (Brussels) are organizing the colloquium Art, Knowledge and Commerce.


    Print publishers and the professionalization of printmaking in Europe 1500-1650, on the occasion of the exhibition Hieronymus Cock – The Renaissance in Print, on show until 9 June at M – Museum Leuven and from 18 September to 15 December at the Fondation Custodia – Collection Frits Lugt in Paris.

    This colloquium takes place in Leuven and Brussels on 5 and 6 June 2013.

    Attached please find the program.

    Rémy CORDONNIER, 6 mai 2013
    Haut de page
  • Appel à communications


    Call for papers en vue d’un Colloque sur mécénat artistique va se tenir à León (Espagne) en novembre 2013.

    Toutes les informations concernant le Colloque sont sur le web : http://reyesyprelados2013.weebly.com

    Rémy CORDONNIER, 6 mai 2013
    Haut de page
  • Colloque « La persuasion cistercienne (XIIIe-XVIe siècle). Le Dialogue des miracles de Césaire de Heisterbach et sa réception »

    Colloque international sur « La persuasion cistercienne (XIIIe-XVIe siècle). Le Dialogue des miracles de Césaire de Heisterbach et sa réception », à Paris, dans les locaux de l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA), les mardi 25 et mercredi 26 juin prochains.

    Pour accéder à l’INHA (6 rue des Petits des Champs ou 2 rue Vivienne, 75002 Paris), vous avez le choix entre trois stations de métro : Pyramides, Palais Royal ou Bourse (http://www.inha.fr/).


    Argument du colloque

    Le « faire croire » s’applique particulièrement bien au genre des exempla homilétiques, anecdotes exemplaires destinées à illustrer un point de doctrine ou de morale dans un sermon. Ces formes brèves qui innervent toute la littérature didactique et morale sont l’objet de recherches intenses par diverses équipes, dont le GAHOM (Groupe d’anthropologie historique de l’Occident médiéval) porteur du projet en collaboration avec l’IEA (Institut d’études avancées de Paris). Dans plusieurs recueils d’exempla, la forme dialoguée joue un rôle herméneutique fondamental qui permet d’organiser une véritable théologie narrative ancrée dans la vie quotidienne, traversée par les miracles et les visions, particulièrement dans le milieu monastique.
    Le Dialogue des miracles a été composé, en latin, entre 1219 et 1223 par le cistercien d’Empire Césaire de Heisterbach. Cette œuvre est un dialogue entre un novice et un moine, sur des sujets embrassant la vie du moine, et au-delà celle des chrétiens, et sur les moyens efficaces de lutter contre le diable. Vaste parcours de l’entrée au monastère jusqu’à la mort, divisé en douze sections, il comprend près de 800 récits exemplaires, en majorité personnels et originaux. Les récits de Césaire ont eu un immense succès au Moyen Age (porté par les manuscrits puis par l’imprimé). Mais loin de rester confinés dans le monde cistercien, ces récits gagnent la prédication des ordres mendiants, irriguent la Devotio moderna, et nourrissent les missions des Jésuites (aux Amériques). C’est ainsi que le Dialogus miraculorum fait un pont entre le milieu monastique et les ordres mendiants et canoniaux ainsi que les fidèles visés par leur intense pastorale mais également un pont entre le Moyen Age et les Temps modernes, entre l’Ancien Monde et le Nouveau Monde.
    En changeant de public, en étant traduits, la forme et le sens des récits changent, tout en restant les instruments efficaces d’une vaste entreprise de persuasion. Ce recueil forme un objet remarquable d’études. Il propose en effet un impressionnant ensemble d’images propres au « faire croire » médiéval et ensuite moderne. Cet ouvrage destiné aux Cisterciens a gagné très vite un vaste public grâce à des récits mis en scène dans une langue alerte qui met toutefois en œuvre une belle rhétorique classique. Le colloque s’articulera autour des notions d’efficience et d’efficacité. Efficience à travers l’analyse de l’œuvre elle-même, dans ses atouts rhétoriques ; efficacité dans sa diffusion par la prédication, dans la réception vaste de l’œuvre, sous forme manuscrite et imprimée, dans le changement de la forme (traductions) et du sens des récits, notamment dans la prédication jésuite aux Amériques.

    25 juin, Institut National d’Histoire de l’Art, Paris

    (salle Walter Benjamin)

    Un modèle cistercien de la persuasion ?

    11h 00 Accueil des participants

    11h 15 Ouverture par Jean-Claude Schmitt

    11h30-12h00 Introduction par Jacques Berlioz (CNRS-EHESS, Paris), Marie Anne Polo de Beaulieu (CNRS-EHESS, Paris) et Victoria Smirnova (Institut d’études avancées de Paris)

    1. Spécificités cisterciennes du « faire croire »

    Séance présidée par Jacques Berlioz

    12h00-12h45 Brian P. McGuire (Université de Roskilde, professeur émérite), « The Monk Who Loved to Listen : Trying to Understand Caesarius »

    12h45-13h00 Discussion

    13h00-14h30 Buffet

    2. Existe-t-il une rhétorique cistercienne ?

    Séance présidée par Marie Anne Polo de Beaulieu

    14h30-15h00 Anne Marie Turcan-Verkerk (École Pratique des Hautes Etudes-Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, Paris), « Dans quelle mesure les traités de rhétorique ont-ils intéressé les Cisterciens du XIIe siècle ? »

    15h00-15h30 Marie Formarier (Université Lyon 3, Centre de recherches historiques, EHESS-CNRS, Paris), « Rhétorique classique et rhétorique monastique : le pouvoir des images mentales dans les exempla de Césaire de Heisterbach »

    15h30-16h00 Discussion

    16h00-16h30 Pause

    3. Mise en ordre et diffusion d’une théologie narrative

    Séance présidée par Br. P. McGuire

    16h30-17h00 Stefano Mula (Middlebury College, Vermont, E.-U.), « De l’exemple à l’histoire. Césaire de Heisterbach dans les ouvrages historiques cisterciens »

    17h00-17h30 Victoria Smirnova, « Accessit abbatis mei imperium... Croyance et théologie narrative chez Césaire de Heisterbach »

    17h30-18h00 Discussion

    18h00-20h00 Cocktail

    26 juin, Institut National d’Histoire de l’Art, Paris (salle Walter Benjamin)

    Un modèle exportable hors des cloîtres ?

    4. La captation de l’héritage cistercien dans la prédication dominicaine

    Séance présidée par Nicole Bériou, IRHT, Paris

    9h30-10h00 Elisa Brilli (Laboratoire d’Etudes sur les Monothéismes, Paris et EHESS), « Emprunts et assimilation de la matière narrative : Césaire de Heisterbach chez le dominicain Arnold de Liège (1297-1308) »

    10h00-10h30 Marie Anne Polo de Beaulieu, « Le Dialogue des miracles : une source première d’inspiration de la Scala coeli de Jean Gobi le Jeune (1323-1330) ? »

    10h30-11h00 Discussion

    11h 00-11h30 Pause

    5. Les traductions du Dialogue des miracles

    Séance présidée par Victoria Smirnova

    11h30-12h00 Jasmin Hlatky (Hambourg), « Caesarius of Heisterbach and the Devotio Moderna : On a Former Mayor of Deventer »

    12h 00-12h30 Elena Koroleva (Moscou, Université Saint-Tikhon), « Le Dialogue des miracles au prisme de sa traduction allemande par Johannes Hartlieb (XVe siècle) »

    12h 30-13h 00 Discussion

    - 13h 00-14h 30 Buffet

    6. Césaire de Heisterbach et le faire croire aux Temps Modernes

    Séance présidée par Pierre-Antoine Fabre, EHESS, Paris

    14h 30-15h 00 Nicolas Louis (Université de Namur-EHESS), « De la diffusion manuscrite à la diffusion imprimée du Dialogue des miracles de Césaire de Heisterbach (XIIIe-XVIIe siècles) »

    15h 00-15h30 Danièle Dehouve (CNRS-EPHE), « Césaire de Heisterbach et la conversion des Indiens de Nouvelle Espagne (1570-1770) »

    15h 30-16h00 Discussion

    16h 00-16h30 Pause

    16h30-17 h30 Table ronde : « Faire croire, récits et persuasion : permanences, reconfigurations et ruptures, XIIIe-XXIe s. », animée par Nicole Bériou, avec Nathalie Luca (Centre d’Études Interdisciplinaires des Faits Religieux), Pierre-Antoine Fabre, André Guillerme et Ghislaine Chartron (Conservatoire National des Arts et Métiers) et Jean-Philippe Bouilloud (ESCP Europe).

    Rémy CORDONNIER, 6 mai 2013
    Haut de page
  • Trois conférences à Rennes

    La prochaine séance du séminaire CETM (Cellam) se tiendra à l’Université de Rennes 2 le jeudi 16 mai en salle B223 à partir de 14h


    Joëlle Ducos (Université Paris IV) : Objet et matérialité dans les textes savants

    J. Ducos, auteur de La météorologie en français au Moyen Age (XIIIe-XIVe siècles), Champion, 1998, est aussi spécialiste des questions de traduction et de lexique, d’histoire des sciences et de vulgarisation du savoir au Moyen Age dans les textes latins et français.

    Catalina Girbéa (Université de Bucarest/Poitiers) : Armes et armoiries des chevaliers païens dans le roman des XIIe-XIIIe siècles : esthétique de la violence et mutations romanesques

    C. Girbéa est spécialiste du roman médiéval des XIIe et XIIIe siècles. Elle a particulièrement étudié les rapports entre chevalerie et religion dans la littérature arthurienne et l’héraldique imaginaire. Elle a publié La Couronne ou l’auréole. Royauté terrestre et chevalerie célestielle dans la légende arthurienne des XIIe-XIIIe siècles, Turnhout, 2007 et Communiquer pour convertir dans les romans du Graal, Paris, 2010.

    Denis Hüe (Université Rennes 2) : L’objet comme métaphore structurante dans le corpus palinodique

    Spécialiste de la poésie mariale, mais aussi de l’encyclopédisme et du théâtre médiéval, il a publié notamment La Poésie Palinodique à Rouen, 1486-1550, Champion, 2002 et Rémanences, Mémoire de la forme dans la littérature médiévale, Champion, 2009.

    Rémy CORDONNIER, 6 mai 2013
    Haut de page
  • Mardis des Bernardins


    Le Collège des Bernardins, pour renouer avec l’esprit de la disputatio qui régnait au XIIIe siècle dans ce lieu, propose de traiter de sujets de société (culture, art, religions, entreprises, actualités, etc...) sous la forme de débats : 52 minutes filmées, puis 52 minutes d’échanges avec la salle.

    Programme

    Rémy CORDONNIER, 6 mai 2013
    Haut de page
  • Manuscrits de l’ancienne abbaye cistercienne de Cadouin


    Ci-joint le programme du colloque des 20 et 21 juin 2013 consacré aux manuscrits de l’ancienne abbaye cistercienne de Cadouin, organisé à Périgueux (Dordogne – France...) par les Archives départementales de la Dordogne, en complément d’une exposition (17 juin – 20 septembre 2013) dont Mme Alison Stones assure le commissariat d’exposition.

    Programme recto et verso

    Rémy CORDONNIER, 6 mai 2013
    Haut de page
  • Colloque : L’objet rituel, méthodes et concepts croisés


    Le colloque est organisé par Labex PATRIMA, Université de Cergy-Pontoise – CICC (voir programme ci-joint)

    Rémy CORDONNIER, 6 mai 2013
    Haut de page
  • Modernisation de Mandragore

    Dans le cadre du programme national Biblissima, la Bibliothèque nationale de France souhaite moderniser et développer l’outil Mandragore, base de données dédiée aux manuscrits enluminés de ses collections.


    Le département des Manuscrits est donc désireux de connaître les usages et les attentes de ses utilisateurs. Nous remercions ceux d’entre vous qui pourront répondre au questionnaire suivant.
    Ce questionnaire est totalement libre et nous vous invitons à le diffuser plus largement auprès de vos collègues, étudiants ou amis utilisant de façon occasionnelle ou régulière les bases de données iconographiques.

    Sondage français
    Ce sondage est intégralement anonyme et aucune donnée personnelle ne sera stockée.

    In the context of the national project Biblissima, the Bibliothèque nationale de France is looking to upgrade and develop Mandragore, the library’s database for its illuminated manuscripts.
    So, the Manuscripts department is very interested in the user habits and the expectations of regular or occasional users of this database. We appreciate your taking the time to answer to the following questionnaire.
    This survey is totally free and we invite you to transmit it as widely as possible to your colleagues, students or friends who use different iconographic databases, whether regularly or occasionally.

    With our grateful thanks,
    The Manuscripts department of the Bibliothèque nationale de France

    English survey
    This survey is totally anonymous. No personal information will be stored.

    Rémy CORDONNIER, 6 mai 2013
    Haut de page
  • Livre, Manuscrit, Société


    Séminaire organisé par Jean-Philippe Genet (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Lamop), Xavier Hermand (Université de Namur) et Ezio Ornato (CNRS, Lamop)
    Jeudi 23 mai 2013, de 17h à 19h à la Sorbonne, en salle Perroy [ouvert à tous]
    - « Trajectoires castillanes du Roman de Troie de Benoit de Sainte-Maure »
    Séance présentée par François Foronda (Université Paris 1, Lamop, Grupo Consolidado de Investigación Universidad Complutense 930369) avec :
    - Rosa María Rodríguez Porto (Universidad de Santiago de Compostela) : « Lecturas de la Guerra de Troya en la Castilla del siglo XIV : La Crónica Troyana de Alfonso XI (Real Biblioteca del Monasterio de El Escorial, Ms. h.I.6) » ;
    - Ricardo Pichel Gotérrez (Centro de Estudos Galegos, Universidad Complutense, Madrid) :« La Historia Troyana (Santander, Biblioteca Menéndez Pelayo, Ms. 558) transmutada. Origen y evolución de un compendio gallego-castellano ».

    Christine DUCOURTIEUX, 6 mai 2013
    Haut de page
  • Appel à candidature


    Postdoctorant à l’IFHA (Francfort) 01.10.2013
    Peuvent faire acte de candidature des posdoctorants français, allemands ou d’une autre nationalité, maîtrisant à la fois ces deux langues et déployant une recherche dans les problématiques couvertes par l’annonce.
    Appel : en français ; en allemand.

    Christine DUCOURTIEUX, 3 mai 2013
    Haut de page
  • Journées du Patrimoine Ecrit

    les prochaines Journées du Patrimoine Écrit se dérouleront au Havre les 13 et 14 juin.
    Leur thème « Le statut des collections de bibliothèque » devrait faire le point sur des sujets délicats et donner lieu à de passionnants débats : le « désherbage » des collections patrimoniales, le statut des documents numériques, le patrimoine des bibliothèques scientifiques ...
    Gérard Cohen y présentera en avant-première le projet de Charte de la conservation qui est en cours de validation.

    Les inscriptions sont libres et gratuites.
    Le formulaire se trouve sur le site de l’ARL Haute-Normandie : http://www.arl-haute-normandie.fr/version-html-jpebulletindinscription31pdf-664.html.


    Jeudi 13 juin 2013 : statut des collections patrimoniales

    • 9h30 : Discours d’ouverture et Intervention de Nicolas GEORGES, directeur chargé du livre et de la lecture, Ministère de la Culture et de la Communication
    • 10h15 : Conférence de Gérard COHEN, conservateur général des bibliothèques, Service du livre et de la lecture, Ministère de la culture et de la communication
    • 11h30 : Le statut des collections des bibliothèques, un statut particulier ? Table ronde animée par Bernard HUCHET, chef du service de la documentation normande & patrimoine de la Bibliothèque de Caen, avec : Annette HAUDIQUET, conservatrice du MuMa du Havre Frédéric CASTAING, libraire d’ancien Clément OURY, chef du service du dépôt légal numérique, Bibliothèque nationale de France
    • 14h : Sujets en débat dans les bibliothèques publiques Table ronde animée par Gérard COHEN, conservateur général des bibliothèques, avec : Hélène RICHARD, inspectrice générale des bibliothèques Vincent NEGRI, chercheur au CNRS/CECOJI Agnès BABOIS, chargée de mission bibliothèques, CRL Basse-Normandie et Bernard HUCHET, chef du service de la documentation normande & patrimoine, Bibliothèque de Caen
    • 16h : Situation dans les autres secteurs Table ronde animée par Dominique COQ, chef du bureau du patrimoine, Service du livre et de la lecture, Ministère de la culture et de la communication, avec : Pascal EVEN, adjoint au directeur des archives du Ministère des affaires étrangères Jean-Philippe LAMY, adjoint au chef du bureau des archives et des bibliothèques, Ministère de la défense Marielle MOURANCHE, conservatrice en chef des bibliothèques, Université de Toulouse 1
    • 8h - Visite commentée de l’exposition Pissaro suivie d’un cocktail à l’hôtel de ville.

    Vendredi 14 juin 2013 : gérer des collections au quotidien

    • 9h30 : Jeanne-Marie RENDU, conseillère livre et lecture, DRAC Haute-Normandie : le patrimoine écrit en Haute-Normandie
    • 10h : Patrimonialisation des fonds anciens Table ronde animée par Emmanuelle TOULET, responsable de la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, avec : Jean-François SIBERS, chef du service des collections, DRAC Aquitaine
    • 11h30 : Dépatrimonialisation : comment désaffecter ? Table ronde animée par Dominique ROUET, conservateur responsable de la conservation et de la valorisation du patrimoine, Bibliothèque du Havre, avec : Sarah TOULOUSE, directrice-adjointe, Bibliothèque de Rennes-Métropole Marie-Claude PASQUET, bibliothécaire indépendante
    • 14h : Éclairage sur différents types de valorisation : une logique partenariale Table ronde animée par Maïté VANMARQUE, directrice des bibliothèques de Rouen (Rn’Bi) Dominique ROUET, conservateur responsable de la conservation et de la valorisation du patrimoine, Bibliothèque du Havre Sébastien RONCIN, archiviste, Palais Bénédictine de Fécamp Anne-Marie DEVILLERS, directrice du réseau des bibliothèques-ludothèques et des archives de Dieppe
    • 15h30 : Conclusion par Laurent LOGIOU, vice-président délégué aux solidarités et démocratie territoriale de la Région Haute-Normandie
    • 16h : Fin des travaux.
    Rémy CORDONNIER, 30 avril 2013
    Haut de page
  • 1 doctoral and 1 post-doctoral fellowships at the University of Louvain in the field of comparative medieval encyclopaedism

    The research project :

    ‘Speculum Arabicum : Objectifying the contribution of the Arab-Muslim world to the history of sciences and ideas : the sources and resources of medieval encyclopaedism’ is a project which seeks to explore medieval encyclopaedism in the East and the West in order to provide unbiased information and quantifiable benchmarks that can help us better understand the extent of what Europe owes to the scholars of Islam. The comparative study of encyclopaedias in Islam, Byzantium, the Latin and the Romance-speaking West has been at the core of our investigations ever since our group ‘Cyclopes’ was founded in 2003. The current project will run until at least 2017. In addition to five topics of inquiry that have been specifically defined for PhD students and post-doctoral fellows (3 of them already appointed), the project includes, among other activities, a yearly seminar and the participation in at least one international conference on issues at the heart of the present investigation.


    In attachment, please find a detailed presentation of the two topics for which the present announcement is made, namely :

    1. Between the East and the West : the sources and scopes of the Byzantine Suda (10th C.)’ (PhD ; supervisor : F. Van Haeperen)
    2. A comparison of the Oriental and Occidental traditions with respect to the Wonders of the Word’ (Post-doc ; supervisor : G. de Callataÿ)

    The fellowships :

    The fellowship for doctoral research ("Suda") is for a 45-month tenure, to start in October 2013. The net monthly allowance for PhD students amounts to c. 1,500-1,700 euros. The fellowship for post-doctoral research ("Wonders") is for a 24-month tenure, to start in October 2013. The net monthly allowance for post-doc fellows amounts to 2,000-2,300 euros. Applicants for these fellowships should not have stayed or worked in Belgium for more than 24 months during the three years that precede the appointment. They should not have obtained their PhDs more than 6 years prior to this appointment. The deadline for applications is 15 June 2013. As full-time employments, it is implied that the recipients will reside in Belgium during the entire tenure of the respective fellowships (both doctoral and post-doctoral).


    How to apply ?

    Applications should be made electronically at the following address : godefroid.decallatay@uclouvain.be. They should include :

    · An up-to-date CV, including a full list of publications (no published or ready-to-be-published material should be sent).

    · The name and address, with email address, of 2 (for the doctoral fellowship) or 3 (for the post-doctoral fellowship) scholars of international reputation that we may address to obtain a reference.

    · A letter of motivation (in English or French, maximum 5 pages in all) in relation with one of the above-defined topics of inquiry, containing the following elements :

    1. an outline of the proposed research, expounding as clearly as possible the plan, method and aim of the research project ;
    2. an exposition of the reasons why the applicant believes he/she has the appropriate qualifications for conducting this particular research and for completing it in due time ;
    3. the applicant’s view on how he/she conceives of his/her own interaction with the other fields of inquiry and with the project as a whole. Applications not related to the above-defined topics will not be considered.

    Schedule :
    Receipt of each fully completed application will be acknowledged as soon as possible. Final decision and notification of results are expected for 15 July 2013.

    Please feel free to diffuse the present announcement as widely as possible.

    ARC : Speculum Arabicum

    Institut INCAL
    Collège Erasme, Faculté de Philosophie, Arts et Lettres
    Place Blaise Pascal, 1
    B-1348 Louvain-la-Neuve
    Belgium

    Godefroid de Callataÿ (FIAL/INCAL)
    Baudouin Van den Abeele (FIAL/INCAL)
    Mattia Cavagna (FIAL/INCAL)
    Françoise Van Haeperen (FIAL/ INCAL)

    Rémy CORDONNIER, 6 mai 2013
    Haut de page
  • Colloque [...] "La persuasion cistercienne..."


    Colloque international sur « La persuasion cistercienne. (XIIIe-XVIe siècle). Le Dialogue des miracles de Césaire de Heisterbach et sa réception », à Paris, dans les locaux de l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA), les mardi 25 et mercredi 26 juin prochains.
    Pour accéder à l’INHA (6 rue des Petits des Champs ou 2 rue Vivienne, 75002 Paris), vous avez le choix entre trois stations de métro : Pyramides, Palais Royal ou Bourse (http://www.inha.fr/).
    Programme

    29 avril 2013
    Haut de page
  • Appel à communications


    Medieval copper, bronze and brass – Dinant-Namur 2014 :
    History, archaeology and archaeometry of the production of brass, bronze and other copper alloy objects in medieval Europe (12th-16th centuries).
    International symposium organised by : The Public Service of Wallonia (SPW) ; The French National Institute for Preventive Archaeology (INRAP) ; The Mosan Medieval Heritage Centre (MPMM) ; and the Regional Cultural Centre at Dinant (CCRD)
    15, 16 and 17 May 2014 - Dinant and Namur (Belgium)
    Appel à communications

    29 avril 2013
    Haut de page
  • Von Sammlern und Siegeln

    Die bewegte „Lebensgeschichte“ eines chinesischen Manuskripts

    Beim Betrachten dieses chinesischen Manuskripts fallen zu allererst die fünf roten Rechtecke auf. Es sind Abdrücke von Buchsammlersiegeln, die eine sehr lange Tradition in China haben. Die Praxis chinesischer Sammler, ihre Bücher mit Siegelabdrücken zu markieren, ist seit dem 7. Jahrhundert belegt. Häufig ist zu beobachten, dass Sammler ihr Siegel neben ältere Abdrücke setzen, was in Einzelfällen zu mehreren Dutzend solcher Abdrücke auf einem einzigen Manuskript (oder Druck) führen kann. Anhand der Siegelinschriften lassen sich die verschiedenen Besitzer eines Buches identifizieren und so seine „Lebensgeschichte“ rekonstruieren. Heute befindet sich dieses Manuskript im Besitz der Nationalen Zentralbibliothek Taiwans. Doch wie gelangte es dorthin und was erzählen die Siegelabdrücke über das frühere „Leben“ dieses spätkaiserzeitlichen Manuskripts ?


    Die bewegte „Lebensgeschichte“ eines chinesischen Manuskripts

    Das Manuskript, ein kleines gebundenes Heft, welches aus sieben beidseitig beschriebenen Papierblättern besteht, trägt den Titel „Annalen der Familie Ming“ (Mingshi shilu). Der Text enthält die Geschichte der kurzlebigen Xia-Dynastie, deren zwei Herrscher aus der Familie Ming von 1362 bis 1371 die Kontrolle über die Region Sichuan im Südwesten Chinas ausübten. Er wurde Anfang des 15. Jahrhunderts von Yang Xueke, einem Zeitzeugen, unter Zuhilfenahme von Archivmaterial verfasst. Bei dem Manuskript handelt es sich nicht um das Autorenoriginal. Es ist zwar nicht datiert, aber es lässt sich mit Sicherheit sagen, dass diese Kopie in der Zeit der Qing-Dynastie (1644-1911), also lange nach dem Ableben des Autors, erstellt worden sein muss. Das belegen unter anderem fünf Leerstellen, an welchen Schriftzeichen absichtlich ausgelassen wurden (siehe Abb. 2), bei denen es sich ausnahmslos um abwertende Bezeichnungen für Nicht-Chinesen handelt, wie der Vergleich mit einer älteren Version des Textes zeigt. Die Herrscher der Qing-Dynastie waren keine Chinesen und hatten die Verwendung solcher Begriffe verboten, da sie um deren subversives Potential wussten.

    Während der oberste und zugleich jüngste Siegelabdruck von der Zentralen Nationalbibliothek stammt, lassen sich die anderen vier Abdrücke privaten Sammlern zuordnen. Wie auch andere persönliche Siegel bestehen Buchsammlersiegel meist aus weichem Stein, in den Schriftzeichen geschnitten sind, die unter Verwendung von roter Siegelfarbe auf Papier aufgestempelt werden. Werden die Zeichen direkt in den Stein geschnitten, erscheint die Schrift in Weiß ; wird der Freiraum um die Schriftzeichen weggeschnitten, so dass allein sie stehenbleiben, erscheint die Schrift in Rot. Auf unserem Manuskript sind zwei Abdrücke mit weißer (ganz unten und in der Mitte) und drei mit roter Schrift zu sehen. Ausnahmslos wird eine spezielle Siegelschrift verwendet, welche stark von der Normalschrift abweicht und nicht ohne weiteres zu entziffern ist. Drei der vier Abdrücke von Privatsammlern sind auf das 20. Jahrhundert zu datieren, allein der unterste stammt vielleicht noch aus dem späten 19. Jahrhundert : „Siegel des He Tangyu“. Über He ist lediglich bekannt, dass er aus dem Ort Wuyi im Osten Chinas stammte, wohl in der zweiten Hälfte des 19. Jahrhunderts geboren wurde und nach 1911 gestorben sein muss. Wie er in den Besitz des Manuskripts gekommen ist oder ob er es gar selber kopiert hat, lässt sich nicht sagen.

    Die zwei folgenden Siegelabdrücke „Exlibris Studierzimmer von Freud und Leid der Textarbeit“ und „Privatsiegel des Lipei“ stammen beide von Wang Lipei (1864-1943), einem Mann aus der Stadt Xiangxiang in Zentralchina. Wang, der einige Zeit im Exil in Japan verbrachte, hatte nach der Revolution 1911 rasch seine politischen Ambitionen begraben und führte fortan das Leben eines Gelehrten. Das Sammeln von Büchern, vor allem alter Manuskripte, war seine große Leidenschaft. Es ist davon auszugehen, dass er dieses Manuskript auf einer seiner zahlreichen Reisen erworben hat, die er unternahm, um alte Bücher zu erstehen. Ende der 1920er Jahre sah er sich aufgrund finanzieller Probleme gezwungen, dieses und andere Manuskripte zu veräußern.

    Der nächste Besitzer fügte sein Siegel „Gesammelt von Qinpu“ hinzu. Qinpu ist ein anderer Name von Zhang Naixiong (1890-1945), Sprössling einer reichen Kaufmannsfamilie aus Nanxun, einer kleinen Stadt südwestlich von Shanghai. Die Leidenschaft für das Sammeln von Büchern erbte Zhang von seinem Vater, der ebenfalls ein bekannter Buchliebhaber war. Es heißt, Zhang habe neben seiner Tätigkeit als Geschäftsmann in Shanghai stets die Hälfte des Tages seiner Sammelleidenschaft gewidmet. Aus einem 1940 erstellten Katalog geht hervor, dass seine Sammlung 1486 Bücher umfasste, hier findet sich auch ein Eintrag zu unserem Manuskript.

    Mit dem Ausbruch des Japanisch-Chinesischen Krieges 1937 brach eine schwere Zeit für viele Buchsammler an. Angesichts der zunehmend schwierigen Umstände sahen sich viele von ihnen gezwungen, ihre Sammlungen zu verkaufen, so auch Zhang Naixiong. Zu diesem Zweck entstand 1940 der Katalog. Nach langwierigen Verhandlungen verkaufte er schließlich im November 1941 das Gros seiner Sammlung trotz rasender Inflation an die „Gesellschaft zum Erhalt von Dokumenten“, eine Organisation, die im Auftrag der chinesischen Regierung heimlich wichtige historische Dokumente innerhalb der japanisch besetzten Gebiete aufkaufte, um sie vor Zerstörung oder Verkauf ins Ausland zu retten. Das Manuskript blieb zunächst in Shanghai, wo es mit den übrigen Büchern Zhangs versteckt wurde. 1949 schließlich gelangte es mit der gesamten Sammlung sowie vielen anderen Kulturgütern nach Taiwan, wohin die Nationalisten nach der Niederlage im Bürgerkrieg gegen die Kommunisten geflohen waren. Hier kam das Manuskript schließlich in den Besitz der Nationalen Zentralbibliothek in Taibei.

    Kurzbeschreibung
    Taibei (Taiwan), Nationale Zentralbibliothek 國家圖書館, 204.26 02205
    Papier, 28,7 x 17,8 cm
    7 beidseitig beschriebene Blätter, 9 Zeilen pro Seite mit zumeist 21 Schriftzeichen pro Zeile
    China, zwischen 1644 und 1911

    Rémy CORDONNIER, 22 avril 2013
    Haut de page
  • Exposition : Splendeurs et lumières des bibliothèques ecclésiastiques audomaroises au Moyen Age

    Exposition proposée à la Bibliothèque d’agglomération de Saint-Omer.
    Lieu : Bibliothèque d’Agglomération de Saint-Omer

    Adresse : 40 rue Gambetta 62500 Saint-Omer - 03.21.38.35.08 - contact@bibliotheque-st-omer.fr -

    Site internet : www.bibliotheque-agglo-stomer.fr

    Entrée : Libre et gratuite du 05 avril au 30 juin 2013 : les mardi, mercredi, vendredi et samedi de 9h à 12h et de 13h à 18h

    ATTENTION la BASO est FERMEE le DIMANCHE


    Il y a 1500 ans Omer, bientôt rejoint par ses compagnons, arrive de Luxeuil pour s’installer sur le trône épiscopal de Thérouanne à la demande du Roi Dagobert afin d’évangéliser la Morinie.

    C’est d’abord sous son impulsion que les premières grandes institutions religieuses de notre région voient le jour. Elles vont alors rapidement devoir se constituer d’importantes bibliothèques. Les livres sont en effet des instruments nécessaires, pour ne pas dire les principaux, à la pratique de la vie religieuse chrétienne.
    Ces religieux n’eurent de cesse au fil des siècles de poursuivre l’enrichissement de leurs bibliothèques par leur propre travail de copie, ou par le biais d’échanges ou de cadeaux, ou encore, plus tard, par l’achat auprès de libraires professionnels laïcs.
    Les livres sont, à cette époque, des objets rares et précieux, souvent ornés de riches enluminures.

    Les collections de la Bibliothèque constituent ainsi un splendide témoignage de l’évolution des arts du livre au Moyen Âge, dont elles couvrent près de huit siècles d’histoire.

    C’est à découvrir cette histoire que nous vous convions à travers cette exposition dédiée aux splendeurs et aux lumières des bibliothèques ecclésiastiques audomaroises au Moyen Âge, en présentant une trentaine de manuscrits enluminés entre le neuvième et le seizième siècle dans les scriptoria de la région et dans toute l’Europe, témoignage vivant du rayonnement culturel et artistique de l’audomarois à travers les siècles.

    Rémy CORDONNIER, 22 avril 2013
    Haut de page
  • Ecole d’été à Chartres

    Reconstituer une bibliothèque médiévale aujourd’hui : l’exemple de Chartres


    Du mardi 27 au samedi 31 août 2013, la Médiathèque de Chartres organise une école d’été en partenariat avec Biblissima, Observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance, et l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS).

    Les participants seront sélectionnés sur dossier ; peuvent présenter leur candidature tous les étudiants, français ou étrangers, titulaires au moins d’un Master 2 à la rentrée 2013, ou pouvant justifier d’un expérience de recherche. La formation, l’hébergement et la restauration sont pris en charge.

    Vous trouverez ci-joint le programme détaillé avec le formulaire d’inscription.

    Rémy CORDONNIER, 21 avril 2013
    Haut de page
  • Conférence

    Anatole Pierre Fuksas (Università di Cassino) : Divisio operis et paratexte dans la tradition manuscrite du roman médiéval

    Louvain-la-Neuve, salle du Conseil FIAL, Place Blaise Pascal 1, 1348, Jeudi 18 avril à 18h30.


    Cette conférence, intitulée Divisio operis et paratexte dans la tradition manuscrite du roman médiéval, portera sur les stratégies de mise en page, de repérage, de mise en texte dans les manuscrits contenant des romans médiévaux.

    Les romans de Chrétien de Troyes et leur traduction dans d’autres langues (anglais, italien, allemand...), y occuperont une place de choix.

    Affiche en pièce jointe

    Rémy CORDONNIER, 21 avril 2013
    Haut de page
  • Conférence

    Alison Stones : De Charlemagne à Guillaume : l’illustration des chansons de geste.
    Louvain-la-Neuve, Salle du Conseil de la Faculté FIAL, Pl. Blaise Pascal, 1 à 18h30.


    Mercredi prochain 24 avril, le Centre d’études sur le Moyen Age et la Renaissance de l’Université de Louvain la Neuve, aura le plaisir d’accueillir Alison Stones, grande figure de l’étude des manuscrits enluminés.

    Professeur d’histoire de l’art et de l’architecture à l’Université de Pittsburgh, Alison Stones a publié des livres et des articles qui ont fait date, sur les romans arthuriens illustrés, les cycles profanes, les manuscrits de Chrétien de Troyes, Vincent de Beauvais et de Gautier de Coincy, ainsi que sur des miniaturistes individuels dont elle a reconstitué l’œuvre.

    Affiche

    Rémy CORDONNIER, 21 avril 2013
    Haut de page
  • Parution

    Parution des actes du colloque consacré à "Saint-Leu-d’Esserent et l’implantation monastique dans la basse vallée de l’Oise" (colloque de Saint-Leu-d’Esserent, 27, 28 et 29 octobre 2011) au CAHMER (coll. Histoire médiévale et archéologie, 25)


    La renommée de Saint-Leu-d’Esserent provient de l’imposant prieuré clunisien dont nous avons célébré en 2011 le 930e anniversaire.
    Sa fondation, en 1081, est le fruit de la donation d’Hugues, comte de Dammartin, membre d’une famille illustre et puissante de l’Île-
    de-France. Durant tout le Moyen Âge, le prieuré resta un établissement prospère et dynamique.
    Situé sur la rive droite de l’Oise, le prieuré de Saint-Leu-d’Esserent constitue une pièce majeure mais non isolée du vaste échiquier
    religieux de la région. La basse vallée de l’Oise apparaît notamment comme une zone d’implantation privilégiée du monachisme
    bénédictin, en dépit de la quasi-absence de grandes abbayes, Saint-Martin de Pontoise en étant la seule représentante. Malgré cela, par
    la fondation de prieurés, les rives de l’Oise constituèrent un des terrains d’expansion des grandes abbayes de Cluny, de Molesme, de
    Jumièges ou de Saint-Denis. D’organisation différente, puisqu’elles ne possèdent pas de prieurés, les abbayes cisterciennes n’en sont
    pas moins très présentes dans l’espace proposé à l’étude, à travers des établissements de renom : Royaumont, Maubuisson et Le Val.
    Ce colloque, qui a réuni des chercheurs issus de discipline différente, avait pour dessein de dresser le bilan des connaissances sur le
    prieuré clunisien de Saint-Leu-d’Esserent et son environnement : des moments importants de l’histoire du prieuré, les fouilles
    archéologiques, l’architecture de la prieurale, la statuaire et les carrières de pierre sont ainsi tour à tour évoqués. D’une manière plus
    large, l’implantation monastique dans toute la basse vallée de l’Oise a été abordée à travers diverses études : des synthèses sur le
    réseau d’implantation dans la basse vallée de l’Oise et sur les rites funéraires clunisiens côtoient des études relatives au prieuré de
    Beaumont-sur-Oise et au prieuré de Montataire, au travers de ses moulins.

    Plan de l’ouvrage :

    • Hommage à Christophe Toupet de Joël Schwerdroffer.
    • Avant-propos de Joël Schwerdroffer.
    • Remerciements de Delphine Hanquiez et Anthony Petit.
    • Introduction de Delphine Hanquiez et Anthony Petit.
    • Anthony Petit, « L’implantation monastique dans la basse vallée de l’Oise ».
    • Thomas Roche, « Les moines de Jumièges et les moulins de Montataire ».
    • Eleanor Williams (trad. Laurent Homerin), « Rites funéraires clunisiens : un examen des recherches antérieures et une proposition pour de futurs travaux ».
    • Christophe Toupet† et Céline Blondeau, « La mutation d’une collégiale en prieuré clunisien : le cas du prieuré Saint-Léonor du château de Beaumont-sur-Oise (Val-d’Oise) ».
    • Gautier Poupeau, « La famille de Dammartin et la fondation du prieuré de Saint-Leu-d’Esserent ».
    • Philippe Racinet, « Le prieuré de Saint-Leu d’Esserent à la fin du Moyen Âge ».
    • Jean-Louis Bernard, « Les acquis des fouilles archéologiques au prieuré de Saint-Leu-d’Esserent ».
    • Delphine Hanquiez, « Le chevet de l’église prieurale de Saint-Leu-d’Esserent : dessein architectural, topographie liturgique et symbolisme ».
    • Andrew Tallon, « L’équilibre expérimental de la prieurale de Saint-Leu-d’Esserent ».
    • Pierre-Yves Le Pogam, « Une Vierge assise portant l’Enfant pour la prieurale de Saint-Leu-d’Esserent : reconstitution et contexte ».
    • Jean-Pierre Gély et François Blary, « Les centres carriers de Saint-Leu-d’Esserent et de Saint-Maximin au cours des siècles : développement de l’exploitation et diffusion de la pierre ».

    Bulletin de commande ci-joint

    Rémy CORDONNIER, 25 avril 2013
    Haut de page
  • Appel à communications

    The Thirteenth York Manuscripts Conference : Cathedral Libraries and Archives of Britain and Ireland


    Hosted by the Centre for Medieval Studies and the Centre for Renaissance and Early Modern Studies at the University of York.

    Organised by Brian Cummings, Linne Mooney, Bill Sherman and Hanna Vorholt.

    The York Manuscripts Conference has been held biennially or triennially since 1986 and, with about 50 papers, is amongst the largest conferences in Europe dedicated to manuscript studies. The Thirteenth York Manuscripts Conference, to be held from 3-5 July 2014 will have as its topic the Cathedral Libraries and Archives of England, Wales, Scotland and Ireland.

    The Cathedral Libraries and Archives of Britain and Ireland comprise some of the most remarkable and least explored collections of medieval and early modern manuscripts. While predictably focused on theological, liturgical, and devotional books, they also contain many medical, scientific, and literary sources, as well as legal and administrative documents. In addition to the many collections that are still in situ, others are now being looked after elsewhere, or have been dispersed. The conference will include papers on medieval and early modern manuscripts which are or were once held by the cathedrals of Britian and Ireland, considering their varied contents, illumination, use, and provenance ; paper topics might also explore the formation, development, and dissolution of the libraries themselves ; connections between different collections ; their location and cataloguing within the cathedrals ; or the distinction between cathedral libraries and cathedral archives in a historical perspective. Papers which shed light on lesser known treasures and collections will be especially welcome. We invite papers from researchers in the fields of religion, history, art history, musicology, history of science, literature, codicology, conservation, and other cognate disciplines. Papers delivered at the conference may be considered for inclusion in a volume of selected essays.

    The conference is organised in association with the Cathedrals Libraries and Archives Network (CLAN), which seeks to engender, co-ordinate, facilitate and promote research on the Cathedral collections, and to act as an interface between academic communities, church bodies, and the wider public.

    Plenary lectures will be given by Nigel Morgan (Cambridge), Christopher Norton (York), Rodney Thomson (Tasmania), and Magnus Williamson (Newcastle).

    Please send an abstract of no more than 300 words to YMC-2014@york.ac.uk. Deadline for submission of proposals is 1 July 2013.

    Rémy CORDONNIER, 21 avril 2013
    Haut de page
  • Glossaire du latin de philosophique médiéval


    Le Glossaire du latin de philosophique médiéval, est à présent consultable en ligne, sur le site de l’IRHT, sur la page des "Ressources", parmi les "Outils et logiciels en ligne".

    Rémy CORDONNIER, 21 avril 2013
    Haut de page
  • Parution

    Dominique Vanwijnsberghe, UNG BON OUVRIER NOMMÉ MARQUET CAUSSIN’. Peinture et enluminure en Hainaut avant Simon Marmion


    On savait jusqu’à présent très peu de choses sur la peinture de livres en Hainaut avant l’arrivée de Simon Marmion à Valenciennes, vers 1458. La présente monographie entend combler cette lacune en sortant de l’ombre la production de Marc Caussin, un miniaturiste hainuyer qui fut actif à Valenciennes dès les années 1430. Au départ d’un missel cambrésien authentifié par un extrait de compte extraordinairement détaillé, un groupe de quatorze manuscrits a pu lui être attribué. À côté de livres de dévotion au contenu standardisé, cet ensemble comporte aussi des commandes plus personnelles, parmi lesquelles une Chronique enluminée à la demande de Philippe de Croÿ, comte de Chimay. Caussin travaille pour d’autres prestigieux bibliophiles, dont le plus célèbre est sans nul doute le duc de Bourgogne en personne, Philippe le Bon. L’activité de l’enlumineur a pu être contextualisée grâce à un remarquable dossier documentaire : une cinquantaine de documents qui donnent des informations uniques sur les antécédents familiaux de Caussin et sur son insertion dans le tissu corporatif en Hainaut et dans d’autres villes des Pays-Bas méridionaux. Exploités dans toute la richesse de leur contenu, les manuscrits regroupés autour de Marc Caussin permettent pour la première fois de reconstruire un milieu artistique, social, religieux et intellectuel largement méconnu.

    Dominique Vanwijnsberghe est chercheur à l’Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA, Bruxelles), spécialiste de la peinture et de l’enluminure du XVe siècle.

    Ci-joint le bon de commande

    Rémy CORDONNIER, 25 avril 2013
    Haut de page
  • Parution

    QUAND L’IMAGE RELIT LE TEXTE. Regards croisés sur les manuscrits médiévaux, Sandrine Hériché-Pradeau et Maud Pérez-Simon (éds)


    Les actes du colloque sur les liens entre texte et image, organisé par Maud Perez-Simon et Sandrine Hériché-Pradeau.

    Présentation du livre vendredi 19 avril
    Librairie Palimpseste,
    16 rue de Santeuil, 75005 Paris
    Métro Censier-Daubenton, bus 47 ou 67

    Rémy CORDONNIER, 15 avril 2013
    Haut de page
  • Appel à communications

    Le Graal : genèse, évolution et avenir d’un mythe
    12-14 mars 2014, Amiens
    Université de Picardie Jules-Verne
    Unité de recherche TRAME (E.A. 4284)
    Maison de la Culture


    Le Graal est l’objet de la plus belle des quêtes et il fut la racine même de toute la matière littéraire, aux multiples correspondances symboliques.

    Chrétien de Troyes a introduit le thème du Graal dans la littérature, mais chez lui le graal était un plat creux. Son adaptateur allemand, Wolfram von Eschenbach, en a fait une pierre. Chez ces deux poètes c’était certes un objet magique, mais il n’avait rien de religieux. Robert de Boron, dans son Joseph d’Arimathie, en a, le premier, fait une relique chrétienne, le « saint vessel » (fin XIIe/début XIIIe siècle), pour ne citer que quelques textes. Mémoire de la Cène au cours de laquelle fut instituée l’Eucharistie, le Graal recueille le sang du Christ au moment de la Cruxifixion.

    A partir de là, l’évolution interne de tout le cycle s’est fait dans le sens d’une christianisation du roman chevaleresque initial. Vestige, c’est-à-dire réceptacle de la Pâque qui recueillit ensuite le sang de la Crucifixion, le Graal, en tant que symbole chrétien, renvoie cependant à des mythes divers présents dans le fond celtique et les sagas irlandaises, par exemple.

    Cependant, le Graal continue de renvoyer à des mythes divers. C’est un objet riche de sens et les réflexions qui peuvent être engagées seront donc nombreuses.

    Les contributions pourront ainsi se pencher, sans exclusive, sur :

    • les origines de la figure du Graal (Chrétien de Troyes) ;
    • l’évolution (les continuateurs de Chrétien ; Robert de Boron ; Wolfram von Eschenbach ; Lancelot en prose ; Perlesvaus) ;
    • la tradition du Graal en Allemagne après Wolfram ; la tradition du Graal en Angleterre, en Islande et dans les autres pays européens (Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne, Portugal) ;
    • les manuscrits, versions et éditions des textes concernant la quête du Graal ;
    • les différentes interprétations (symbolique, politique…) ;
    • la thématique du Graal dans les mouvements religieux, dans les mouvements ésotériques, dans les mouvements idéologiques extrémistes (le Graal et l’idéologie nazie par exemple) ;
    • le questionnement théologique et liturgique ;
    • les motifs et les thèmes (itinéraire et dévoilement du Graal, vision et visible, transmission et mémoire, initiation à la connaissance,…)
    • le Graal n’appartient-il qu’au passé (à un passé biblique néo-testamentaire, à la symbolique médiévale) ?
      • Est-ce un mythe qui est encore porteur ?
      • Quelles lectures peut-on encore en proposer ?
      • Quel serait donc l’horizon spirituel ou métaphysique qui attend « l’homme intérieur » (1974, Marie-Madeleine Davy) confronté au monde moderne, l’homme moderne, d’une manière générale, tous ceux qui recherchent la vision du ou d’un Graal en espérant le voir, sans voile, accédant ainsi à l’intimité de la connaissance ?

    On doit s’intéresser à l’analyse de la littérature moderne et contemporaine (roman et théâtre) et à l’examen d’autres médias (iconographie, musique, cinéma adaptations artistiques et littéraires (Julien Gracq par exemple), à l’écriture, la transfiguration et la resémantisation du mythe.

    Le colloque de 2014 fait suite à la manifestation de 2013 sur Tristan et Yseut ; une continuité littéraire, dans une acception large, aux implications différentes, unit sans doute le philtre et le Graal (titre de l’ouvrage de Jacques Ribard, Du Philtre au Graal. Pour une interprétation théologique du Roman de Tristan et du Conte du Graal, Paris, Librairie Honoré Champion, 1989). Dans une esquisse de Tristan et Isolde de Richard Wagner, on voit Parzival en quête du Graal rendre visite à Tristan mourant.

    Adresse où envoyer les sujets des communications :

    Madame la Professeure Danielle Buschinger
    93 Mail Albert 1er
    F-80000 Amiens
    buschinger.danielle@wanadoo.fr
    danielle.buschinger@wanadoo.fr

    Date limite d’envoi des sujets : 31 août 2013
    Date limite d’inscription pour celles et ceux qui ne présentent pas de communication : 30 septembre 2013

    Rémy CORDONNIER, 14 avril 2013
    Haut de page
  • Gothic Ivories Project

    300 pieces have been added on the Gothic Ivories web site


    Dear all,

    I am pleased to announce that 300 pieces have been added on the Gothic Ivories web site, from 56 different locations, all over the world.

    Highlights include the Fitzwilliam Museum in Cambridge, the Museum of Decorative Arts in Prague, the Musée Dobrée in Nantes, the LVR-LandesMuseum Bonn, the Musée des Beaux-Arts in Orléans, the Huis Bergh Castle collection in s’-Heerenberg, late-medieval pieces from the Musée du Louvre, a number of Spanish collections, and many more.

    Many thanks to all contributing institutions for their ongoing support !

    Remember that, if you hit the ‘GO’ button at the top of the page, leaving the Quicksearch field empty, you can browse through everything !

    Rémy CORDONNIER, 14 avril 2013
    Haut de page
  • Illuminare L’Abruzzo, Codici miniati tra Medioevo e Rinascimento


    Thursday 18 April 2013, 17.00

    Event at the Biblioteca Nazionale Centrale di Roma, to celebrate the launch of Illuminare L’Abruzzo, Codici miniati tra Medioevo e Rinascimento (for more details, see attachment).

    Con preghiera di cortese diffusione.

    Francesca Manzari

    Rémy CORDONNIER, 14 avril 2013
    Haut de page
  • Conférences : Concepts et lieux problématiques dans la géographie et la cartographie médiévales

    Cycle de 4 conférences données par Alessandro Scafi Lecturer in Medieval and Renaissance Cultural History, The Warburg Institute, University of London


    Concepts et lieux problématiques dans la géographie et la cartographie médiévales

    1. 1. Le paradis sur les mappae mundi. Le jeudi 11 avril 2013, de 11h00 à 13h00. 2. La représentation des religions non chrétiennes dans les mappae mundi. Le jeudi 18 avril 2013, de 11h00 à 13h00. 3. La géographie de Dante. Le jeudi 25 avril 2013, de 11h00 à 13h00. 4. L’iconographie céleste de la Jérusalem céleste. Le jeudi 16 mai 2013, de 11h00 à 13h00.

    Lieu :

    Bâtiment Le France : 190, avenue de France - 75013 Paris - 1er étage

    Tél. : 01 49 54 83 60/61

    Métro : Quai de la gare (ligne 6)

    RER C : Bibliothèque François Mitterrand

    Rémy CORDONNIER, 14 avril 2013
    Haut de page
  • Appel à contribution

    Memini. Travaux et documents est une revue savante éditée par la Société des études médiévales du Québec. Elle publie des travaux de toutes les disciplines touchant le Moyen Âge et le début de la période moderne. La revue accueille des chercheurs et chercheuses du Québec et de l’étranger, y compris des étudiantes et des étudiants des cycles supérieurs.


    La revue canadienne Memini recherche des articles et comptes-rendus de lecture en histoire, histoire de l’art et littérature médiévale.

    Elle est publiée sur papier avant d’être diffusée en ligne après deux ans, sur le site.

    Les articles et les comptes-rendus sont à adresser directement à la rédactrice en chef, Geneviève Dumas (Genevieve.Dumas@USherbrooke.ca), avant le 31 mai 2013.

    Ils sont soumis à un processus d’évaluation en double aveugle.

    Rémy CORDONNIER, 11 avril 2013
    Haut de page
  • Pourquoi éditer des textes médiévaux ...


    L’École nationale des chartes, l’Institut historique allemand et les Monumenta Germaniae historica organisent, à l’occasion de la 8e rencontre de la Gallia Pontificia, une table ronde intitulée « Pourquoi éditer des textes médiévaux au XXIe siècle ? », le 17 mai prochain.
    La journée d’étude se déroulera à l’École nationale des chartes, salle Delisle, escalier U, 4e étage, au 1, rue Victor-Cousin, à Paris (Ve).
    Programme

    Christine DUCOURTIEUX, 8 avril 2013
    Haut de page
  • Conférence du cycle "Religions et justice"


    La prochaine conférence du cycle "Religions et justice"
    organisé par la Cour de cassation et l’Association Française pour l’Histoire de la Justice aura pour thème : " Les cathares et l’inquisition " par Jean-Louis BIGET, ancien professeur à l’École normale supérieure de Fontenay/Saint-Cloud
    Elle se tiendra le jeudi 18 avril 2013 à 18h00 en Grand’chambre de la Cour de cassation.
    Il est indispensable de s’inscrire en ligne :
    http://www.courdecassation.fr/spip.php?page=inscription_cycle&id_article=25336
    _ L’entrée se fait au 5 quai de l’Horloge. Une pièce d’identité vous sera demandée.

    Christine DUCOURTIEUX, 8 avril 2013
    Haut de page
  • prochain séminaire du CETM sur l’Objet


    le prochain séminaire du CETM sur l’Objet aura lieu le 4 avril prochain, de 14 à 17h en B223. Nous aurons le plaisir d’entendre deux interventions :

    Jean-René Valette (Université de Bordeaux)
    Quel objet est le Graal ?


    Laurence Mathey (Université du Havre)


    Le traitement de l’objet dans les chroniques de Wace, en particulier dans le Roman de Rou

    En espérant vous accueillir nombreux.
    Bien cordialement

    Rémy CORDONNIER, 30 mars 2013
    Haut de page
  • le colloque Graphè est consacré, cette année, au Livre de Judith

    La rencontre se déroulera les jeudi 4 et vendredi 5 avril sur le campus d’Arras de l’université d’Artois. L’entrée est libre et ne nécessite pas d’inscription préalable. Il est encore possible de réserver le déjeuner au restaurant universitaire (voir fichier joint).


    Allégorie du peuple juif, la figure de Judith incarne la résistance face à l’envahisseur dans l’épisode célèbre avec le général assyrien Holopherne. À travers les siècles, son histoire a connu une grande fortune dans la peinture (Michel Ange, Cranach, Caravage, Artemisia Gentileschi, Klimt...). Elle a aussi inspiré le théâtre, le roman et la poésie, jusque dans la littérature la plus contemporaine. On pense également à l’oratorio de Vivaldi, Juditha triumphans, ou celui d’Arthur Honegger.

    Rémy CORDONNIER, 30 mars 2013
    Haut de page
  • Appel à candidatures


    Power and Institutions in Medieval Islam and Christendom.
    An integrated training network in research and diffusion for comparative history (PIMIC‐ITN)

    EXPERIENCED RESEARCHERS OPEN CALL (18 March 2013)

    Texte de l’appel.

    Christine DUCOURTIEUX, 27 mars 2013
    Haut de page
  • En avril 2013, dans le cadre des "Boudoirs de l’historien(ne)"


    Lundi 8 avril 2013
    Corpus de textes médiévaux en ligne. Avec un exemple sur les collections de sources du haut Moyen Âge et leur contexte de rédaction
    Laurent Jegou (maître de conférence Paris 1-LAMOP), Agnès Graceffa (chargée de cours Lille 3 et LAMOP) et Anne-Sophie Durozoy (conservateur SCD Poitiers-CADIST du Moyen Âge)

    En savoir plus : http://www.univ-paris1.fr/fileadmin/ED-histoire/Boudoirs_2013_avril-mai.pdf

    Inscrivez-vous auprès d’Aline Bouchard (aline.bouchard@enc.sorbonne.fr)

    Aline BOUCHARD, 22 mars 2013
    Haut de page
  • Medieval and Renaissance Manuscripts in the Princeton University Library

    The next conference organized by the Index of Christian Art will celebrate the publication of

    Medieval and Renaissance Manuscripts in the Princeton University Library (Two-Volume Set) by

    Don C. Skemer

    Contributions by Adelaide Bennett, Jean F. Preston, William P. Stoneman, and the Index of Christian Art

    It will be held on October 25th and 26th


    will include the following speakers

    Jonathan J. G. Alexander, Institute of Fine Arts, New York University, Emeritus

    Walter Cahn, Yale University, Emeritus

    Marc Michael Epstein, Vassar College

    Lucy Freeman Sandler, New York University, Emerita

    Anthony Grafton, Princeton University

    Henry Mayr-Harting, University of Oxford, Emeritus

    Marilyn Lavin, Institute for Advanced Study, Princeton

    Michael Michael, Christie’s education, London

    James Marrow, Princeton University, Emeritus (TBC)

    Elizabeth Moodey, Vanderbilt University

    Stella Panayatova, Fitzwilliam Museum, Cambridge

    Virginia Reinburg, Boston College

    Richard and Mary Rouse, University of California, Los Angeles, Emeritus

    Don C Skemer, Princeton University

    Anne Rudloff Stanton, University of Missouri

    Patricia Stirnemann, Institut de recherche et d’histoire des textes, Paris

    Spaces are limited and registration is required. Admission is strictly upon numbers provided at registration. There is no charge for the conference. To register please contact Fiona Barrett (fionab@Princeton.edu) before September 30th 2013

    Rémy CORDONNIER, 18 mars 2013
    Haut de page
  • Colloque Ars Medievalis

    Imágenes en acción

    Actos y actuaciones
    de las imágenes
    en la Edad Media

    Aguilar de Campoo (Palencia)
    4-6 de octubre de 2013

    DIRECTORES :

    Gerardo Boto VArElA (Universidad de Girona)
    AlEjAndro GArCíA AVIlés (Universidad de MUrcia)
    (TeMPLa - TaLLer de esTUdios MedievaLes)


    PRESENTACIÓN

    Después de haber celebrado en 2011 un coloquio que exami-
    nó los procesos mentales desarrollados en y con las imágenes
    en la Edad Media y otro en 2012 que investigó diferentes pro-
    blemáticas en torno al empleo de las imágenes como acicates
    de la fe durante los mismo siglos, este III Coloquio Ars Mediae-
    valis se plantea cómo el cierre de un tríptico que ha diseccio-
    nado valores ideológicos y capacidades comunicativas de los
    expositores visuales. En esta edición se analizarán, en particu-
    lar, las capacidades y las virtudes de las imágenes medievales
    para actuar, para ser literalmente agentes.

    En la reciente historiografía en torno a las imágenes, los tér-
    minos agencia, performatividad, agentividad, etc.... apuntan,
    desde diferentes perspectivas metodológicas, al análisis de la
    interacción de la imagen con su contexto, al concepto de la

    imagen como productora de significados, que contribuye a la
    configuración de la realidad. Se recupera así su carácter heu-
    rístico : la capacidad de la imagen de suscitar argumentos his-
    toriográficos y contribuir a resolverlos. Se trata de ir más allá
    de una concepción iconográfica de la imagen, anclada en la
    interpretación de lo visual como correlato de lo expresado por
    discursos textuales.

    En el III Coloquio Ars mediaevalis se tratarán aspectos relacio-
    nados con el poder de las imágenes y con su eficacia para co-
    municar y persuadir. Se examinará también su lugar en el con-
    texto litúrgico, su interacción con la trama social en la que se
    insertan, etc. Así, se ubicará el análisis de la experiencia de las
    imágenes medievales en el contexto de las actuales tenden-
    cias metodológicas de la Historia del Arte.

    Rémy CORDONNIER, 18 mars 2013
    Haut de page
  • Appel à contribution

    Evental Aesthetics, Vol. 2 No. 2 (2013)

    DEADLINE : July 15, 2013


    We are pleased to announce our latest call for authors. You’ll notice that we’re changing things around a bit this year......

    As usual, we welcome both full-length articles (4,000-10,000 words, excluding endnotes) and Collisions (1,000-2,000 words). Collisions are brief (but well-written and thoughtful) responses to aesthetic experiences that raise philosophical questions for discussion, but that do not necessarily enact the discussion in full. More information on Collisions is available at http://eventalaesthetics.net/for-authors/.

    What’s new is this : This issue will have two parts, one dedicated to a specific theme, and the other (“unthemed”) devoted to aesthetic, philosophical questions of any kind. The Editors therefore seek submissions in two categories.

    1. Aesthetics and philosophy (“unthemed”) : This section will be devoted to philosophical matters pertaining to any aesthetic practice or experience, including but not limited to art and everyday aesthetics.

    2. Animals and aesthetics : The themed section of this issue will focus on aesthetic matters relating to animals. Suggested topics include, but are not limited to :
    · Animals in art
    · The aesthetics of zoos
    · Wildlife film
    · Taxidermy
    · Aesthetic matters in zoological science
    · Species taxonomy and aesthetics
    · Photography of ocean life and other species

    Both categories may be freely interpreted, however all submissions must address philosophical matters.

    Please send your submissions electronically in MS Word format (doc or docx), double-spaced in a legible font, in accordance with The Chicago Manual of Style (endnotes). Be sure to accompany your submission with an abstract (max. 250 words), a bibliography, and at least 5 keywords that may be used as search terms. Articles must be in English, but we welcome either American or British spelling provided the submission remains consistent throughout. Please note that all submissions must be formatted for blind review.

    Before submitting, please review our submission requirements, review procedures, and copyright policy at http://eventalaesthetics.net/for-authors/.

    **Coming Soon : EA Vol. 2, No. 1.**

    Our first issue of 2013 (Vol. 2 No. 1) will appear in Spring 2013. We will send another announcement as soon as it is ready.

    Rémy CORDONNIER, 18 mars 2013
    Haut de page
  • Appel à contribution : Les dieux dans la ville - Approches du paysage religieux urbain et suburbain en Occident (Ier-VIe siècles ap. J.-C.)


    17 juin - 21 juin 2013

    Coordination  : Bertrand GOFFAUX, Dirce MARZOLI, Fedor SCHLIMBACH

    Organisation  : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Deutsches Archäologisches Institut (Madrid)

    Lieux de célébration :
    Instituto Arqueológico Alemán de Madrid, C/ Serrano 159
    Casa de Velázquez, Ciudad Universitaria, C/ de Paul Guinard 3

    Description  :
    Les participants doivent être en cours de rédaction d’une thèse de doctorat ou bien l’avoir récemment achevée. La Casa de Velázquez et l’Institut archéologique allemand sélectionneront seize dossiers.
    Des conférences prononcées par des spécialistes du sujet seront suivies par la présentation par les doctorants de leurs propres travaux de recherche, assortie d’une réflexion sur la méthode mise en œuvre. Sont aussi prévues des séances de travail en groupe, afin d’explorer plus avant certains aspects thématiques ou problématiques. Les langues de l’atelier doctoral sont l’espagnol, le français, l’allemand, l’italien et l’anglais.
    La formation sera assurée par PEDRO MATEOS CRUZ (Instituto de Arqueología de Mérida), SABINE PANZRAM (Universität Hamburg), JORG RÜPKE (Universität Erfurt), WILLIAM VAN ANDRINGA (Université Lille III) et GREG WOOLF (University of St Andrews).

    ATTENTION : inscription obligatoire, avant le 8 avril 2013.

    Pour en savoir plus

    Anne-Sophie TRAINEAU-DUROZOY, 15 mars 2013
    Haut de page
  • Colloque : Dictionnaires Médecine et soins

    Dictionnaires de médecine et de soins
    Colloque international - 20e journée des dictionnaires
    Mercredi 20 mars 2013, Université de Cergy-Pontoise et Jeudi 21 mars 2013, Université Sorbonne nouvelle


    Pour son 20e anniversaire, la journée des dictionnaires sera consacrée cette année aux dictionnaires de médecine et de soins. Conçue et organisée depuis sa création par Jean Pruvost, professeur à l’université de Cergy-Pontoise et directeur éditorial des Éditions Honoré Champion, la journée des dictionnaires est cette année préparée avec la collaboration du professeur Olivier Bertrand, médaille de bronze du CNRS dans le cadre du laboratoire LDI (UCP-CNRS).
    La journée du 20 mars est entièrement consacrée à la période médiévale.

    Programme
    9 h 30 - 12 h 30
    Ouverture du colloque
    Jean PRUVOST et Olivier BERTRAND (Université de Cergy-Pontoise, laboratoire CNRS LDI)
    François GERMINET (Président de l’université de Cergy-Pontoise)
    Xavier NORTH (Délégué général à la langue française et aux langues de France)

    Séance présidée par Salah MEJRI (Directeur du laboratoire CNRS Lexiques dictionnaires informatique, Paris XIII)
    Olivier BERTRAND, Jean PRUVOST (Professeurs à l’université de Cergy-Pontoise, LDI-Cergy), « Dictionnaires » et Moyen Âge ?
    Danielle JACQUART (Directeur d’études à l’École pratique des hautes études), L’anatomie médiévale et son vocabulaire

    Présidence : Christine JACQUET-PFAU (Collège de France et LDI)
    Michèle GOYENS (Professeur à l’université catholique de Leuven), La formation du vocabulaire médical au Moyen Âge : fécondité des emprunts, échec des créations originales
    Sylvie BAZIN (Professeur à l’université de Lorraine et ATILF 5UMR 71 18 CNRS), Des Synonymes de Chauliac (1363) aux glossaires de Laurent Joubert (1589) : l’exposition d’un savoir codifié

    15 h 00 - 18 h 00
    Présidence : Olivier BERTRAND
    Denis HUE (Professeur à l’université de Rennes 2), Le lexique du corps (médecine et physiognomonie) dans le Calendrier des bergers
    Isabelle VEDRENNE-FAJOLLES (Maître de conférences à l’université de Nice, CEPAM (UMR 72 64, CNRS)), Chaînon manquant. Lexicographie diachronique et réfection morphologique (domaine médical français)
    Xavier-Laurent SALVADOR (Maître de conférences à l’université de Paris XIII, LDI (UMR 71 87-CNRS)), Du connu vers l’inconnu : évaluation automatique de réseaux sémantiques dans le Dictionnaire du français scientifique médiéval
    Iolanda VENTURA (Maître de conférences à l’université d’Orléans), Synonymes et pharmacopée dans le contexte manuscrit « salernitain » : les Synonima Antidotarii

    Lieu : Site des Chênes 2, amphithéâtre Pierre Larousse
    33 boulevard du Port - 95011 Cergy-Pontoise

    Programme et informations : http://www.u-cergy.fr/fr/recherche-et-valorisation/actualites-recherche/journees-dictionnaires-2013.html.

    Aline BOUCHARD, 11 mars 2013
    Haut de page
  • Bourses d’aide à la mobilité


    L’Institut français d’histoire en Allemagne de Francfort attribue des bourses d’aide à la mobilité de moyenne durée pour un séjour situé autour ou au cours de l’été 2013.
    La première, intitulée « Bourse Robert-Mandrou », du nom du fondateur de la Mission Historique Française en Allemagne à Göttingen en 1977, devenue IFHA en 2009, et dotée d’un montant de 1500 euros, est destinée à soutenir des étudiants de doctorat (y compris des titulaires d’un mastère débutant une recherche doctorale en cours d’inscription pour l’automne 2013) travaillant sur des questions d’histoire allemande ou franco-allemande et prévoyant un séjour en archives ou en bibliothèque dans toute l’Allemagne ou l’espace germanophone autour ou au cours de l’été 2013.
    La seconde, intitulée « Bourse Gabriel-Monod », dotée d’un montant de 1800 euros s’adresse aux chercheurs et collègues postdoctorants et obéit aux même modalités de candidature et de séjour que la précédente.
    La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 avril 2013 pour les deux bourses.
    Vous en trouverez l’appel à candidatures sur le site de l’IFHA : http://www.ifha.fr/spip.php?article108#moyennes

    Christine DUCOURTIEUX, 11 mars 2013
    Haut de page
  • Livre, Manuscrit et Société

    Séminaire organisé par Jean-Philippe GENET (Paris 1-LAMOP), Xavier HERMAND (Université de Namur), Ezio ORNATO (CNRS-LAMOP)


    Les séances ont lieu en salle Perroy, à la Sorbonne (17 rue de la Sorbonne), le Jeudi de 17 h. à 19 h.

    Programme

    8 mars 2013
    Haut de page
  • Apel à communications


    Deuxième École d’été d’histoire économique

    30-31 août et 1er septembre 2013, Hyères

    LES ECONOMIES DE LA PAUVRETE

    Le LAMOP (UMR 8589, Université Paris 1- Panthéon-Sorbonne/CNRS), le CRH (UMR 8558, EHESS/CNRS) ainsi que le FRAMESPA (UMR 5136, Université de Toulouse 2 - Le Mirail/CNRS), organisent avec le soutien du Labex HASTEC (Histoire et Anthropologie des Savoirs, des Techniques et des Croyances), de l’IUF (Laurent Feller), de la chaire d’excellence Toulouse 2-CNRS (Emmanuel Huertas) et de l’EHESS (Katia Beguin et Simona Cerutti) la deuxième école d’été d’histoire économique qui se réunira à Hyères les 30-31 août et 1er sept. 2013. Cette manifestation se déroulera sous le patronage de l’Association des Historiens Economistes Français (AHEF). Elle rassemblera des chercheurs, des enseignants-chercheurs, des chercheurs postdoctoraux, des doctorants et des étudiants de Master 2 de toutes nationalités, médiévistes et modernistes, historiens spécialistes d’histoire économique, économistes, sociologues, et anthropologues.

    Programme détaillé de la rencontre : http://lamop.univ-paris1.fr/IMG/pdf/Ecole_Ete_Eonomie_Pauvrete-2.pdf

    L’organisation prendra en charge l’essentiel des frais de déplacement et l’intégralité du séjour. Des places sont disponibles pour les jeunes chercheurs.
    Les candidatures sont à envoyer avant le 15 avril (réponse le 1er mai) à : Emmanuel Huertas (Univ. Toulouse 2/CNRS) : emmanuel.huertas@univ-tlse2.fr.

    Christine DUCOURTIEUX, 6 mars 2013
    Haut de page
  • Appel à communications

    ATELIER DOCTORAL DE SPECIALISATION

    Mondes méditerranéens et Italie méridionale au Moyen Âge

    II
    Pouvoirs locaux et pouvoirs centraux, VIe-XVe siècles

    Salerne, campus universitaire de Fisciano ; Atrani
    17-21 juin 2013


    L’École Française de Rome, en collaboration avec l’Università degli Studi di Salerno,
    l’Istituto Storico Italiano per il Medio Evo, la municipalité d’Atrani et l’Institut
    Universitaire de France, organise un atelier doctoral en Histoire du Moyen Âge à Salerne et
    Atrani, du 17 au 21 juin 2013. Celui-ci a pour objectif d’apporter une formation sur
    l’histoire de l’Italie méridionale et de son environnement méditerranéen au Moyen Âge, et
    de familiariser les participants avec des problèmes et des aspects souvent négligés, en
    particulier le matériau et les méthodes archéologiques, ou des sources documentaires rares
    ou particulières.
    Cette formation doctorale, intitulée Mondes méditerranéens et Italie méridionale :
    pouvoirs locaux et pouvoirs centraux, VIe-XVe siècles, se propose de réunir des
    enseignants-chercheurs confirmés et de jeunes chercheurs et chercheuses (doctorants ou
    post-doctorants), pour offrir à ces derniers une occasion de réflexion, de discussion,
    d’approfondissement méthodologique et de mise à jour historiographique sur le thème de
    l’histoire politique (au sens large) de la civilisation médiévale. La réflexion s’articulera par
    conséquent autour de thèmes précis :
    - Envisager et étudier les pouvoirs dans la société médiévale sous l’ensemble de leurs
    aspects et dimensions : territoriaux, institutionnels, sociaux et idéologiques.
    - Prendre en compte les différentes échelles sur lesquelles s’organisent les pouvoirs, de
    l’échelle locale ou microlocale à celle des monarchies, en particulier les grands ensembles
    territorialement éclatés (monde byzantin, couronnes angevine et aragonaise...), et prêter
    spécialement attention aux interactions et articulations (y compris difficiles, ratées et
    conflictuelles) entre ces diverses échelles.
    - Mettre en évidence les différences mais aussi, dans les cas où cela s’avère possible, tenter
    des comparaisons entre différents espaces géographiques, culturels et idéologiques, de la
    Péninsule ibérique au Proche-Orient, en ménageant une place privilégiée à l’Italie et à la
    Méditerranée centrale. Le cas italien, et méridional en particulier, étant pris à titre
    d’exemple, voire de laboratoire d’expériences politiques.
    - Étendre la perspective chronologique à l’ensemble du Moyen Âge (VIe-XVe siècles), afin
    de tenir compte des évolutions historiques des phénomènes, de permettre une réflexion
    large, et de tenter de donner une vision claire des changements et des transformations.

    Cet atelier s’adresse donc à de jeunes chercheurs et chercheuses, doctorants ou post-
    doctorants, travaillant sur des sujets d’histoire politique au sens très large (aspects sociaux,
    documentaires et culturels compris) sur l’Italie et/ou les autres régions de la Méditerranée
    médiévale.
    Chacune des quatre journées de travail (du lundi 17 au jeudi 20) est organisée en
    deux parties :
    - Le matin, intervention de deux ou trois enseignants d’universités ou institutions de
    recherche européennes et discussions.
    - L’après-midi, présentation de leurs travaux de recherche en cours par trois jeunes
    chercheurs (pendant 25 à 30 mn chacun) et discussions.
    Ces interventions seront données en français, en italien ou en anglais. La dernière
    journée, le vendredi 21, est consacrée à la visite des villes d’Atrani et d’Amalfi.

    L’École Française de Rome propose douze bourses pour de jeunes chercheur(e)s,
    doctorant(e)s ou post-doctorant(e)s, de la Communauté Européenne, prenant en charge
    l’ensemble de leurs frais de séjour ; les frais de voyage restent à la charge de chacun.

    Les candidats doivent envoyer par courrier électronique, avant le 6 avril 2013, au
    Secrétariat des Études Médiévales de l’École Française de Rome (Madame Grazia Perrino,
    secrma@efrome.it) un dossier de candidature composé de :
    - Une lettre de motivation.
    - Un bref curriculum vitae mentionnant en particulier les compétences linguistiques et, le
    cas échéant, les publications.
    - Un résumé du programme de recherche (6 000 signes maximum).
    - Une lettre de recommandation.

    Les candidats seront sélectionnés par le Comité Scientifique en fonction de
    l’adéquation de leur projet de recherche avec le thème de l’atelier. Ils seront prévenus de
    leur acceptation au plus tard le 25 avril 2013.
    Ils devront alors fournir un texte correspondant à leur intervention (30 000 signes
    maximum), en français, italien ou anglais, avant le 25 mai 2013. Chaque intervenant doit
    accompagner sa communication d’une présentation PowerPoint dans l’une des deux autres
    langues de l’atelier. Avant la discussion générale de chaque fin de journée, chaque
    intervention sera commentée par l’un des enseignants participant à la formation, et par un
    autre doctorant ou post-doctorant. Sur avis du Comité Scientifique de la formation, les
    meilleures communications pourront être proposées au Comité de lecture des Mélanges de
    l’École Française de Rome. Moyen Âge en vue de leur publication.
    Le Comité Scientifique se réserve la possibilité d’accueillir comme auditeurs d’autres
    participants qui prendraient à leur charge leurs frais de séjour et prouveraient leur intérêt
    à suivre l’atelier.
    Les chercheurs doctorants et post-doctorants admis à l’atelier sont tenus de
    participer à l’ensemble de la formation.

    Comité Scientifique :
    Claudio Azzara, Fulvio Delle Donne, Amedeo Feniello, Maria Galante, Amalia Galdi,
    Stéphane Gioanni, Thomas Granier, Jean-Marie Martin, Massimo Miglio, Ileana Pagani,
    Annick Peters-Custot, Gerardo Sangermano.

    Intervenants :
    Fulvio Delle Donne (Università degli Studi della Basilicata)
    Salvatore Fodale (Università degli Studi di Palermo)
    Maria Galante (Università degli Studi di Salerno)
    Giuseppe Galasso (Università degli Studi di Napoli Federico II)

    Thomas Granier (École Française de Rome)
    Giuseppe Mandalà (Instituto de Lenguas y Culturas del Mediterráneo y Oriente Próximo)
    Jean-Marie Martin (CNRS UMR 8167)
    Annliese Nef (Université Paris-I - IUF)
    Ghislaine Noyé (École Nationale des Chartes)
    Paolo Peduto (Università degli Studi di Salerno)
    Annick Peters-Custot (Université de Saint-Étienne)
    Vivien Prigent (CNRS UMR 8167)

    Contacts :
    École Française de Rome
    Stéphane Gioanni, Directeur des Études Médiévales
    Grazia Perrino, Secrétariat des Études Médiévales
    Palazzo Farnese
    Piazza Farnese, 67
    I 00186 Roma, Italie
    Téléphone : (39) 0668601248
    Adresse électronique : secrma@efrome.it


    Rémy CORDONNIER, 6 mars 2013
    Haut de page
  • Colloque

    The Production and Reading of Music Sources

    International Conference hosted by the Warburg Institute and the British Library, 6-8 June 2013

    Organised by Thomas Schmidt (University of Manchester) and Hanna Vorholt (University of York)

    Funded by the Arts and Humanities Research Council ’Production and Reading of Music Sources, 1480-1530’ project


    The mise-en-page of medieval and early modern music sources has become an increasing focus of scholarly enquiry in recent years. In their combination of verbal text, musical notation, images and other graphic devices, they are amongst the most complex books of their time, and much about the relationship between their visual appearance, their function and their use (in performance or otherwise) is still insufficiently understood. This conference – organised in the context of an AHRC-funded project in which a team of musicologists, art historians and codicologists examines the mise-en-page of sources containing polyphonic music from 1480-1530 (www.proms.ac.uk) – brings together a wide selection of scholars engaged in the analysis of the layout of manuscripts and printed books, and will explore in an interdisciplinary perspective overarching questions that are relevant to music sources in the broadest sense. The spectrum of papers ranges from the thirteenth to the sixteenth centuries, from simple workaday collections to elaborate presentation codices, from panel paintings to chantbooks and music theory prints.

    Speakers include : Jane Alden (Wesleyan), Stanley Boorman (New York), Vincenzo Borghetti (Verona), Stratton Bull (Leuven), Helen Deeming (Royal Holloway), Pawel Ganczarczyk (Warsaw), Mara Hofmann (Warburg), Oliver Huck (Hamburg), Christian Leitmeir (Bangor), Andrea Lindmayr-Brandl (Salzburg), Emanuele Lugli (York), Grantley McDonald (Salzburg), Elizabeth Morrison (Getty Museum), Sanna Raninen (Manchester), Ian Rumbold (Manchester), Martina Šárovková (Prague), Katelijne Schiltz (Munich), Thomas Schmidt (Manchester), Tim Shephard (Sheffield), Dagmar Thoss (Vienna), Paul Vetch (King’s College London)

    A full schedule of the conference, and information on how to register, can be found at http://warburg.sas.ac.uk/events/colloquia/production-of-music-sources/

    Further information on the conference can be obtained by e-mailing thomas.schmidt@manchester.ac.uk

    Rémy CORDONNIER, 6 mars 2013
    Haut de page
  • Announcement of 1 doctoral and 1 post-doctoral fellowships

    Louvain-la-Neuve, March 4, 2013

    Dear colleagues and friends,

    As part of our current research project in the field of comparative medieval encyclopaedism, we are pleased to announce the availability of 2 fellowships (1 doctoral and 1 post-doctoral) to highly qualified young scholars.


    The research project :

    ‘Speculum Arabicum : Objectifying the contribution of the Arab-Muslim world to the history of sciences and ideas : the sources and resources of medieval encyclopaedism’ (http://www.uclouvain.be/419390.html) is a project which seeks to explore medieval encyclopaedism in the East and the West in order to provide unbiased information and quantifiable benchmarks that can help us better understand the extent of what Europe owes to the scholars of Islam. The comparative study of encyclopaedias in Islam, Byzantium, the Latin and the Romance-speaking West has been at the core of our investigations ever since our group ‘Cyclopes’ was founded in 2003. The current project will run until at least 2017. In addition to five topics of inquiry that have been specifically defined for PhD students and post-doctoral fellows (3 of them already appointed), the project includes, among other activities, a yearly seminar and the participation in at least one international conference on issues at the heart of the present investigation.

    In attachment to the present email, please find a detailed presentation of the two topics for which the present announcement is made, namely :

    1) ‘Between the East and the West : the sources and scopes of the Byzantine Suda (10th C.)’ (PhD ; supervisor : F. Van Haeperen)
    2) ‘A comparison of the Oriental and Occidental traditions with respect to the Wonders of the Word’ (Post-doc ; supervisor : G. de Callataÿ)

    The fellowships :

    The fellowship for doctoral research ("Suda") is for a 45-month tenure, to start in October 2013. The net monthly allowance for PhD students amounts to c. 1,500-1,700 euros. The fellowship for post-doctoral research ("Wonders") is for a 24-month tenure, to start in October 2013. The net monthly allowance for post-doc fellows amounts to 2,000-2,300 euros. Applicants for these fellowships should not have stayed or worked in Belgium for more than 24 months during the three years that precede the appointment. They should not have obtained their PhDs more than 6 years prior to this appointment. The deadline for applications is 15 June 2013. As full-time employments, it is implied that the recipients will reside in Belgium during the entire tenure of the respective fellowships (both doctoral and post-doctoral).

    How to apply ?

    Applications should be made electronically at the following address : godefroid.decallatay@uclouvain.be. They should include :

    · An up-to-date CV, including a full list of publications (no published or ready-to-be-published material should be sent).

    · The name and address, with email address, of 2 (for the doctoral fellowship) or 3 (for the post-doctoral fellowship) scholars of international reputation that we may address to obtain a reference.

    · A letter of motivation (in English or French, maximum 5 pages in all) in relation with one of the above-defined topics of inquiry, containing the following elements : 1) an outline of the proposed research, expounding as clearly as possible the plan, method and aim of the research project ; 2) an exposition of the reasons why the applicant believes he/she has the appropriate qualifications for conducting this particular research and for completing it in due time ; 3) the applicant’s view on how he/she conceives of his/her own interaction with the other fields of inquiry and with the project as a whole. Applications not related to the above-defined topics will not be considered.

    Schedule :

    Receipt of each fully completed application will be acknowledged as soon as possible. Final decision and notification of results are expected for 15 July 2013.

    Please feel free to diffuse the present announcement as widely as possible.

    ARC : Speculum Arabicum
    http://www.uclouvain.be/419390.html

    Institut INCAL
    Collège Erasme, Faculté de Philosophie, Arts et Lettres
    Place Blaise Pascal, 1
    B-1348 Louvain-la-Neuve
    Belgium

    Godefroid de Callataÿ (FIAL/INCAL)
    Baudouin Van den Abeele (FIAL/INCAL)
    Mattia Cavagna (FIAL/INCAL)
    Françoise Van Haeperen (FIAL/ INCAL)

    Rémy CORDONNIER, 4 mars 2013
    Haut de page
  • ARC research project 2012-2017


    Objectifying the contribution of the Arab-Muslim world to the history of sciences and ideas : the sources and resources of medieval encyclopaedism
    « Speculum arabicum »

    Objectiver l’apport de l’Islam dans l’histoire des sciences et des idées. C’est sur cette thématique que s’ouvre un projet ARC (Action de Recherche Concertée) en INCAL. Le lundi 22 octobre, l’équipe organise une séance inaugurale. « Notre projet sera d’explorer l’encyclopédisme médiéval en Orient et en Occident afin de fournir des informations de première main et des données quantifiables permettant de mieux cerner l’impact du monde arabo-musulman sur l’Europe dans le domaine de l’histoire des sciences et des idées », explique Godefroid de Callataÿ, promoteur porte-parole. Trois autres professeurs sont associés au projet : Baudouin Van den Abeele, Mattia Cavagna et Françoise Van Haeperen. Quatre premiers chantiers de recherche démarrent ce mois d’octobre, menés par des doctorants et post-doctorants. Au programme de l’ARC figurent aussi l’organisation d’au moins un grand colloque international ainsi que d’un cycle annuel de workshops. La séance inaugurale, le 22 octobre à la salle du Conseil du Collège Erasme, est ouverte à tous.

    Call for 1 doctoral and 1 post-doctoral positions in the field of comparative encyclopaedism : http://www.uclouvain.be/419390.html
    - « Between the East and the West : the sources and scopes of the Byzantine Suda (10th C.) » - (PhD ; supervisor : F. Van Haeperen) ;
    - « A comparison of the Oriental and Occidental traditions with respect to the Wonders of the Word » - (Post-doc ; supervisor : G. de Callataÿ).

    Christine DUCOURTIEUX, 4 mars 2013
    Haut de page
  • Appel à communications

    Groupe de Recherches en Iconographie Médiévale

    Dixièmes Rencontres du GRIM
    jeudi 16 mai 2013 - Paris, INHA

    Décrire et interpréter : quelles méthodes d’analyse pour l’iconographie médiévale

    Appel à communications et à inscriptions


    Un ensemble de collègues enseignants-chercheurs des départements d’histoire de l’art des
    universités françaises ont formé un Groupe de Recherches dans le domaine de l’iconographie
    médiévale, prise dans ses deux significations fondamentales :
    - Analyse iconographique et interprétation des œuvres
    - Corpus d’images et banques de données.

    Le premier objectif du GRIM est la tenue d’une rencontre annuelle ouverte à tous les
    historiens de l’art, qu’ils relèvent ou non de l’université, et laissant aussi une place notable
    aux doctorants et aux jeunes chercheurs. Les communications sur les travaux entrepris, les
    méthodologies utilisées et les résultats des recherches aideront à une définition prospective
    de champs et de programmes de recherches à moyen et long terme. Une présentation plus
    complète du GRIM est disponible sur internet :
    http://irhis.recherche.univ-lille3.fr/ (puis Autres projets/GRIM)

    La majeure partie de la journée sera consacrée aux communications de chercheurs
    confirmés et de jeunes chercheurs. En fonction du nombre de communications retenues, un
    moment d’ateliers permettant aux doctorants et jeunes chercheurs (voire étudiants en Master
    2), de signaler brièvement leurs travaux en cours, puis d’échanger sur toutes questions
    concernant l’iconographie, dont la méthodologie et les outils, aura lieu dans la seconde partie
    de l’après-midi.

    Il faut rappeler l’existence du Répertoire du GRIM, qui donne les références de toutes
    les personnes intéressées, et les directions principales de leurs recherches et publications, sous
    forme de courtes fiches individuelles. Le Répertoire est ouvert à tout chercheur concerné,
    même partiellement, par l’iconographie médiévale, et est consultable par tous. La fiche type à
    remplir et à retourner se trouve sur le site cité plus haut (voir Grim-Répertoire).

    Appel à communications et à inscriptions pour la journée du 16 mai 2013

    Les Rencontres GRIM du 16 mai 2013 auront lieu à Paris dans les locaux de l’Institut
    National d’Histoire de l’Art, que nous remercions vivement pour son aide.
    Comme pour les précédentes journées du GRIM (les programmes des années antérieures sont
    consultables sur le site cité plus haut : voir Grim-Archives), les communications seront faites
    en priorité par de jeunes chercheurs ayant soutenu leur thèse récemment (essentiellement
    après 2009), mais aussi par des doctorants. Ces communications (20 minutes) pourront
    inclure en introduction une très brève présentation de la problématique générale de la thèse,
    mais comprendront avant tout une démonstration de la démarche, faite à partir d’un aspect
    particulier.

    Cette année le thème général de la journée sera :

    Décrire et interpréter : quelles méthodes d’analyse pour l’iconographie médiévale ?

    A partir d’études de cas, on montrera la place respective de la description et de
    l’interprétation dans la démarche nécessaire à l’étude de l’iconographie médiévale.
    - lorsque l’on bâtit l’état de la question, la question se pose à la lecture de la bibliographie
    accumulée sur une œuvre : les travaux antérieurs se sont-ils d’abord fondés sur une
    description ? L’interprétation a-t-elle parfois, au contraire, été l’élément qui a imposé un
    travail de description ?
    - aujourd’hui, dans les études de cas qui seront présentées, quelles sont les démarches des
    uns et des autres ? Sur quelles bases, autour de quels principes la description peut-elle se
    construire ? Est-elle un préalable en tant que telle, ou l’interprétation peut-elle apparaître peu
    à peu au cœur de la description et la nourrir, la guider ?
    - l’existence de banques de données informatiques, et la constitution de nouvelles notices
    types, modifie-t-elle la pratique et la nécessité de la description ?
    Les communications éviteront les longues descriptions énumératives, pour se concentrer sur
    des problèmes ponctuels, en privilégiant les points de méthode.
    Ces questions (non limitatives) seront privilégiées mais non exclusives, et en fonction
    de l’ampleur des propositions qui seront faites, il restera possible de présenter des
    communications qui ne sont pas directement centrées sur ces problématiques.

    L’accès aux Rencontres du GRIM est gratuit, mais sur inscription préalable.
    - les étudiants en Master sont également cordialement invités.
    - le Groupe ne dispose d’aucun budget, et les intervenants et auditeurs s’adresseront aux
    centres de recherches dont ils dépendent pour une éventuelle prise en charge des frais.

    Il convient de retourner le formulaire joint :
    - pour les propositions de communications, dès que possible, et dans tous les cas avant le
    16 mars
    - pour les inscriptions comme auditeurs, avant le 13 avril,
    par e-mail (en document attaché, et non dans l’e-mail) à christian.heck@univ-lille3.fr

    Le programme définitif sera établi et diffusé début mai, envoyé par e-mail à toutes les
    personnes inscrites, et également disponible sur le site irhis cité.

    Christian Heck, Responsable du GRIM
    Professeur à l’Université de Lille III

    Groupe de Recherches en Iconographie Médiévale
    Dixièmes Rencontres du GRIM
    jeudi 16 mai 2013 - Paris, INHA

    Important : rayer les mentions inutiles

    Nom :
    adresse :

    tel :
    profession :

    I – pour les jeunes chercheurs uniquement :
    Master 2 en cours/doctorat en cours/doctorat soutenu (rayer les mentions inutiles) :
    sujet :

    université, nom du directeur de recherches, date de l’inscription/de la soutenance :

    prénom :

    e-mail :

    II - pour tous :

    A –s’inscrit comme auditeur, oui -non

    B – propose une communication, sur le thème suivant :

    (dans ce cas, remplir aussi la fiche de résumé)

    formulaire à retourner par e-mail (en document attaché sous Word, et
    non dans l’e-mail) à christian.heck@univ-lille3.fr

    - pour les propositions de communications, dès que possible, et dans tous les cas avant le
    16 mars,
    - pour les inscriptions comme auditeurs, avant le 13 avril.

    Indépendamment du formulaire d’inscription à ces journées, les participants qui ne
    figurent pas encore dans le Répertoire du GRIM sont invités à s’y ajouter en remplissant et
    renvoyant leur fiche individuelle (voir Grim-Répertoire sur le site irhis cité ci-dessous).

    En fonction du nombre des propositions, toutes indications sur l’acceptation des
    communications seront données avant le 6 avril. Le programme définitif sera expédié à tous
    les inscrits début mai, et affiché sur le site (Grim-Séminaire).

    Annonce et formulaire d’inscription peuvent également être obtenus par internet :
    http://irhis.recherche.univ-lille3.fr/ (puis Autres projets/GRIM)

    Dixièmes Rencontres du GRIM
    Communications du jeudi 16 mai 2013 - Paris, INHA

    Nom

    Résumé dactylographié de la communication proposée (une page maximum)
    Important : les communications (20 minutes) pourront inclure en introduction une très brève
    présentation de la problématique générale de la thèse, mais comprendront avant tout une
    démonstration de la démarche, faite à partir d’un aspect particulier.

    Pour les jeunes chercheurs : si vos travaux ont fait l’objet d’une ou de plusieurs publications,
    parues ou sous presse, veuillez en indiquer les références.

    Prénom

    Rémy CORDONNIER, 3 mars 2013
    Haut de page
  • Medieval Europe in Motion

    International Conference Lisbon, 18 - 20 April 2013


    The International Colloquium “Medieval Europe in motion” is directly linked to the current postdoctoral research projects of Dr. Maria Alessandra Bilotta on « Portuguese juridical manuscripts production and illumination between 14th and 15th centuries and theirs connections with manuscripts production and illumination in the French “Midi” (specially Toulouse, Avignon and Montpellier) and in the North-Mediterranean regions (Italy and Cataluña) » and by Alicia Miguélez on « The gesture language in the Lorvão Apocalypse and its rapports with other beatus manuscripts ».

    It is also related to other on-­going investigations on cultural and artistic circulation during the Middle Ages carried out by the Research Group , coordinated by Prof. Maria Adelaide Miranda at the Institute for Medieval Studies of the Nova University (Lisbon)

    The main objective of this initiative is to analyze the influence of circulation, motion and mobility of people, forms and ideas on the artistic creation during the Middle Ages. This is not a completely new topic in the field of Medieval Art Studies as several scientific events have already been organized in the past years on this topic. This Colloquium aims thus to conduct a critical and constructive revision of these matters, proposing new questions to be discussed.

    Pour plus d’informations consulter la page web du colloque

    Rémy CORDONNIER, 3 mars 2013
    Haut de page
  • Colloque

    Models of Virtues (22-23, March, 2013) : The Role of Virtues in Sermons and Hagiography for new Saints’ Cults (13th to 15th Century)

    International Meeting, 22–23 March 2013
    Faculdade de Letras da Universidade do Porto - Sala 203

    Lorenzetti Maesta Massa Marittima : A. Lorenzetti, Maestà, c. 1335. © Museo di Arte Sacra, Massa Marittima


    The meeting intends to address the role of the theories on virtues within the discourse and cult of new saints (13th to 15th century). Despite its late medieval institution and development, canonization is not sufficient to determine the success of a new saint’s cult. In fact, cults could remain confined within a limited geographic area or social group and never be celebrated throughout Christendom. In some cases, however, the inclusion in the Catalogus sanctorum marks the commencement or the continuation of a broad and shared devotion. Such devotion, which finds its highest expression in a series of devotional practices, may also reinterpret the figure of the saint and his/her virtues. In fact, each cult may have required an adaptation of these virtues, sometimes to aid its growth if it was not yet well established, and also to keep it fervent and relevant in order to respond to believers’ changing expectations and needs.
    The conference will raise the problem of studying the relationship between communication and devotion for the holiness of saints during the period from the thirteenth to the fifteenth century, a period that saw the affirmation of the new mendicant orders. Special attention will be given to specific virtues that were proposed for each saint. It was in this period, in fact, that preachers and hagiographers started to present holiness not as a result of saints’ miracles, but of their virtues. The conference will focus mainly on the study of two types of sources : hagiography and sermon literature (although the study of other sources is not excluded). In particular, the conference seeks to approach the two sources simultaneously sources, these last addressing them a series of questions on the construction and dissemination of the image of a given saint.
    Presentations, only by invited speakers, will consider specific questions, with the ultimate goal of identifying the techniques and messages contained in hagiography and in sermones de sanctis to spread the new devotion to a saint, and/or to encourage or promote a person’s canonization.

    Program

    22 MARCH

    9h00-9h15 Opening session

    Prof. Maria de Fátima Marinho, Dean Faculdade de Letras
    José Meirinhos, Director Instituto de Filosofia, UP
    …, Instituto de Estudos Medievais, UNL
    …, Centro de Estudos de História Religiosa, UCP
    Eleonora Lombardo, FLUP-FCSHUNL

    9h15-10h45

    Nicole Bériou (IRHT, Paris) : Les vertus des saints dans les sermons de l’archeveque de Pise Federico Visconti
    Franco Morenzoni (Universitè de Genève) : Hagiographie, pastorale et histoire dans les sermons pour la fête de Thomas Becket (XIIe - XVe s.)

    11h00-13h00

    André Vauchez (Université Paris IV ?) Les vertus dans les écrits de S. François d’Assise et les textes hagiographiques franciscains du XIIIe siècle
    Valentina Berardini (Università degli Studi di Macerata) : san Domenico

    14h30-16h30

    Allison Moore (Radboud Universiteit, Nijmegen) : Virtue and Reform : The Changing image of Clare of Assisi in the later Middle AgesOtto Geczer (Department of Sociology, Eötvös Loránd University, Budapest) : The Virtues of St. Elizabeth in Medieval Latin Sermons
    Eleonora Lombardo (Gabinete de Filosofia Medieval, FLUP – Instituto de Estudos Medievais, UNL) : "Multipliciter commendatur beatus Antonius. St. Anthony as model of virtues for Franciscan friars"

    16h45-18h15

    Round Table : Medieval sermons and Hagiography in Portugal

    Chair : Zulmira Santos

    António Manuel Rebelo (FL-UC)
    Gilberto Moiteiro (IEM – UNL)
    João Luís Fontes (IEM – UNL / CEHR)
    Pedro Picoito (IEM – UNL)

    23 March

    9h30-10h45

    Giovanni Paolo Maggioni (Università degli Studi del Molise) : La figura di Pietro martire nelle raccolte di sermoni ‘de sanctis’ di Iacopo da Voragine
    Sophie Delmas (Université Lumiére - Lyon 2) : Un saint refabriqué : les vertus de Louis d’Anjou à travers les sources pastorales et hagiographiques.

    11h00-13h00

    Stanislava Kuzmova (Central European University, Budapest) : St. Stanislaus of Cracow as a Model of Virtues in Sermons and Hagiography
    Isabel Dias (FCHS/Universidade do Algarve) : Le thème de la vertu dans les sermons consacrés aux protomartyrs franciscains

    14h30- 16h30

    Augusto Aires Nascimento : Cânone de virtudes em santidade laical : a figura de Nuno de Santa Maria / Nuno Álvares Pereira, na lição do rei D. Duarte.
    Maria de Lurdes Rosa : O esquema de sermão de D. Duarte para as exéquias de D. João I : um rei santo ou um rei exemplar ?

    16h45 – 18h30

    Pietro Delcorno (Radboud Universiteit, Nijmegen) : "O felix adulecentia Bernardini !" – Bernardino da Siena as a Model for the Laity
    G. Ferzoco (University of Bristol) : Wasted Models of Virtues ? Reflections on the Use and Abuse of Late Medieval Canonizations

    18h30-19h00

    Conclusions / Closing session

    20h00

    Igreja de S. Francisco, Preaching of a Sermon of S. Anthony of Lisboa/Padova

    Venue : Faculdade de Letras da Universidade do Porto. Room/Sala 203.
    Project of the Meeting : Eleonora Lombardo
    Scientific Committee : Eleonora Lombardo ; José Meirinhos ; Maria de Lurdes Rosa ; Zulmira Santos

    Organization
    Gabinete de Filosofia Medieval / Instituto de Filosofia da Universidade do Porto
    Instituto de Estudos Medievais, FCSH da Universidade Nova de Lisboa
    Centro de Investigação Transdisciplinar “Cultura, Espaço e Memória” - FLUP
    Centro de Estudos de História Religiosa (UCP, Lisboa-Porto)
    Support
    Província Portuguesa da Ordem Franciscana

    Funding
    IF / UP – IEM – CITCEM – CEHR – FCT (compete ; QREN ; EU)

    Registration
    Participation is open until the available places, but you need to register sending an email and identifying yourself to : gfm-secretariado@letras.up.pt

    Contacts
    gfm-secretariado@letras.up.pt
    Gabinete de Filosofia Medieval
    Faculdade de Letras
    Universidade do Porto
    Via Panorâmica s/n
    4150-564 Porto
    Portugal

    Rémy CORDONNIER, 3 mars 2013
    Haut de page
  • Annonce du colloque Graphè

    Le colloque Graphè qui est consacré, cette année, au Livre de Judith.


    Allégorie du peuple juif, la figure de Judith incarne la résistance face à l’envahisseur dans l’épisode célèbre avec le général Holopherne. À travers les siècles, son histoire a inspiré le théâtre mais aussi le roman et la poésie, jusque dans la littérature la plus contemporaine. On pourra aussi écouter l’oratorio de Vivaldi, Juditha triumphans, ou celui d’Arthur Honegger.

    La rencontre se déroulera les jeudi 4 et vendredi 5 avril sur le campus d’Arras de l’université d’Artois. L’entrée est libre et ne nécessite pas d’inscription préalable. Mais il est possible de réserver le déjeuner au restaurant universitaire.

    Vous trouverez ci-joint le programme et le plan pour s’y rendre ainsi que la fiche d’inscription.

    Rémy CORDONNIER, 3 mars 2013
    Haut de page
  • MUSÉE DE CLUNY (Paris)

    Christine DUCOURTIEUX, 27 février 2013
    Haut de page
  • La diplomatique à l’ère du numérique


    La diplomatique à l’ère du numérique : des chartes à l’acte numérique natif
    Paris, 14-16 novembre 2013
    Texte de l’appel à communications

    Les propositions seront soumises sur le site internet du colloque, à l’adresse ou envoyées à digdipl13@lrz.uni-muenchen.de
    La date limite de dépôt est fixée au 15 mars 2013.

    25 février 2013
    Haut de page
  • Charte de fondation de la Sainte-Chapelle


    Étienne Anheim et Ghislain Brunel présenteront, le 20 mars prochain, la charte de fondation de la Sainte-Chapelle par Louis IX, à l’INP, dans le cadre des conférences des « Trésors du patrimoine écrit »
    Ci-après, l’affiche et la présentation.

    20 février 2013
    Haut de page
  • séminaire Grammaire, rhétorique, lexicographie au service de l’exégèse.


    Séminaire Grammaire, rhétorique, lexicographie au service de l’exégèse.
    La pratique des figures dans l’exégèse médiévale
    - Anne Grondeux, Chargée de Recherche au CNRS

    les mardis de 14h à 16h :

    19 février 2013 – La Glossa ordinaria

    26 février 2013 – Laurent de Brindisi

    Présentation des méthodes d’analyse textuelle mise en oeuvre dans l’exégèse de la Bible, en particulier des figures de grammaire et de rhétorique, envisagées dans leur tradition historique en passant par l’Antiquité (Jérôme, Augustin), le haut Moyen Âge (Cassiodore, Isidore), l’époque carolingienne et leurs continuateurs du Moyen Âge central.

    Ecole Pratique des Hautes Études (Section des Sciences Religieuses),
    Bâtiment Le France : 190, avenue de France - 75013 Paris - 1er étage, salle 124

    Caroline HEID, 18 février 2013
    Haut de page
  • UN MOIS, UN LIVRE


    Soirée publique organisée en collaboration avec les Amis du musée de Cluny ; en présence des auteurs
    LE ROMAN DE LA ROSE
    mercredi 20 février 2013 à 18h30 - durée 1h, signature 30 mn
    À l’occasion de l’exposition « L’art d’aimer au Moyen Âge - Le Roman
    de la rose », BnF - Bibliothèque de l’Arsenal, jusqu’au 17 février 2013.
    Avec la participation de Nathalie Coilly et Michel Zinc
    Présentation par Patricia Stirnemann

    Entrée libre dans la limite des places disponibles
    Réservation conseillée au + 33 (0)1 53 73 78 16 (9h15 à 17h30)
    Musée de Cluny, 6 place Paul Painlevé, 75005 Paris

    15 février 2013
    Haut de page
  • SCRIPTO VI 2013


    SCRIPTO VI 2013 (new : SCRIPTO digital)
    The SCRIPTO graduate programme (Scholarly Codicological
    Research, Information & Palaeographical Tools) at Friedrich-
    Alexander-University Erlangen-Nuremberg aims to provide a
    systematic, research-oriented introduction to the study of medieval
    and early modern books and their interpretation. It combines
    research and instruction within the framework of a uniquely
    innovative course, at the end of which each candidate will be
    awarded a diploma from Friedrich-Alexander-University.

    Programme de la formation et modalités d’inscription : en anglais ; en allemand

    14 février 2013
    Haut de page
  • Offre d’emploi Biblissima


    École Pratique des Hautes Eudes
    Dépouillement de catalogues et saisie de données documentaires sur les collections anciennes de manuscrits médicaux
    Texte de l’offre
    Date limite de dépôt des candidatures :15 février 2013.

    Christine DUCOURTIEUX, 5 février 2013
    Haut de page
  • Dictionnaires topographiques départementaux


    Le Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) travaille depuis plusieurs années avec divers partenaires à la conception d’une base de données visant à permettre la consultation des Dictionnaires topographiques départementaux réalisés sous ses auspices. Une première étape vient d’être franchie avec la saisie des données des dictionnaires des quatre départements de la Bourgogne et la création d’un site internet dédié à leur interrogation.
    Vous trouverez ci-lié une invitation à la présentation de cet outil de recherche, qui aura lieu le mardi 19 février à 14h à la Maison des sciences de l’homme de Dijon.

    Sébastien NADIRAS, 31 janvier 2013
    Haut de page
  • Recrutement de 3 post-doctorants 2013

    Labex Les passés dans le présent : histoire, patrimoine, mémoire / Pasts in Present.

    Le Laboratoire d’excellence Les passés dans le présent : histoire, patrimoine, mémoire propose 3 bourses post-doctorales d’un an (éventuellement renouvelables).


    Le Labex Les passés dans le présent : histoire, patrimoine, mémoire / Pasts in Present porte sur la présence du passé dans la société contemporaine. Il s’attache plus spécifiquement à comprendre les médiations de l’histoire à l’ère du numérique, les politiques de la mémoire, les appropriations sociales du passé en amont et en aval des politiques patrimoniales. Porté par l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, en association avec le CNRS, il fédère sur le campus de Nanterre la Maison Archéologie et Ethnologie, René-Ginouvès (MAE), les laboratoires Archéologies et sciences de l’antiquité (ArScAn), Préhistoire et technologie, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (LESC), Institut des sciences sociales du politique (ISP), Modèles, Dynamiques, Corpus (Modyco), l’équipe de recherche Histoire des Arts et Représentations (HAR), ainsi que la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC). Trois institutions patrimoniales majeures sont également partenaires : la Bibliothèque nationale de France (BnF), le Musée d’Archéologie nationale (MAN), à Saint-Germain-en-Laye, le Musée du Quai Branly.

    La réflexion commune et interdisciplinaire du Labex Les passés dans le présent est organisée autour de deux axes interdépendants. Le premier est intitulé « Relations au passé : représentations et évaluations ». Pour comprendre les présences du passé aujourd’hui, il se propose de conduire une analyse globale des représentations du passé à toutes les époques : analyse des processus de patrimonialisation ou de constitution de la mémoire collective, enquêtes sur la réception par les publics des pratiques contemporaines de médiation de l’histoire, proposition de référentiels adaptés aux médiations de l’histoire à l’ère du numérique.
    S’appuyant sur ces analyses et enquêtes, le second axe, « Connaissance active du passé : pratiques et outils de transmission », se propose de mettre à disposition de plusieurs catégories de publics de nouveaux corpus numériques, soit sur des questions d’actualité (célébration de la Première Guerre mondiale, décolonisation, archives de l’immigration…), soit sur des pans d’histoire antique, médiévale, période classique, XXe siècle. Ce deuxième axe s’appuie sur des bases de connaissances et des archives élaborées et conservées sur le site de Paris Ouest (MAE, BDIC, Laboratoire Préhistoire et technologie, LESC), ainsi qu’à la BnF, au MAN, au Musée du Quai Branly, jusque-là sous-exploitées.

    Inscrit dans une réflexion sur les Humanités numériques, le Labex Les passés dans le présent entend travailler sur l’interopérabilité de ces corpus avec d’autres bases de données, afin de mieux les inscrire dans l’écosystème du Web de données (Linked Data). Cela implique un travail de modélisation des catalogues et des inventaires, s’appuyant sur les standards internationaux de représentation des données et d’enrichissement des métadonnées d’indexation, dont bénéficieront tous les partenaires.

    Les trois bourses post-doctorales s’intégreront aux thèmes et projets suivants :

    1. Textes sur la conquête arabe du Maghreb

    Le projet de recherche s’inscrit dans le thème 1 du labex : « Relations au passé : représentations et évaluations ». La conquête arabo-musulmane du Maghreb a duré de 647 à 710 et nous est connue par divers types de sources, principalement rédigées en arabe.
    Réunir ces textes avec une traduction, un commentaire historique et la mise en valeur des emprunts et des réécritures successives serait très utile à la fois pour les tardo-antiquisants et pour les médiévistes, mais aussi pour les contemporanéistes, car le thème de la conquête arabo-musulmane du Maghreb a connu un regain d’intérêt à l’époque coloniale, puis au temps des indépendances.

    Mission  : Le (la) candidat(e) devra réaliser la traduction et le commentaire de la partie arabe du corpus, dont il sera cosignataire. Ceux-ci proviennent à la fois du Machrek et de l’Égypte (IXe-Xe siècles) et du Maghreb (XIe-XIVe siècles).

    Profil requis  :
    • la maîtrise de l’arabe classique pour traduire les textes ;
    • la connaissance de l’historiographie arabe pour apprécier les évolutions des traditions ;
    • la connaissance de l’Afrique romaine pour réaliser le commentaire historique et topographique ;
    • par ailleurs, seront privilégiés les dossiers dont le projet de recherche personnelle relèvera de la thématique générale du labex Les passés dans le présent.

    Le (la) post-doctorant(e) travaillera en étroite collaboration avec M. Mohammed Ben Abbès, de l’université de Tunis et avec M. Hervé Inglebert, de l’université de Paris-Ouest Nanterre-la Défense (équipe de recherche THEMAM, UMR 7041 Arscan).

    Date de prise de poste : mars 2013.
    Durée de la mission : 12 mois à temps plein, renouvelable.

    2. « La médiation de l’histoire : rapports ordinaires au passé et vocabulaire vernaculaire de la mémoire »

    Le projet de recherche s’inscrit dans le thème 1 du labex : « Relations au passé : représentations et évaluations ». Il vise à s’interroger sur la médiation de l’histoire et le rapport ordinaire au passé.
    La plupart des études qui se sont donné pour objet le rapport au passé sont fondées sur une approche qualitative ou ethnographique d’institutions clairement identifiées (parti, famille, école…), inscrites dans la durée ou, à l’inverse, de situations d’interactions, ponctuelles, avec des institutions patrimoniales (musées, mémoriaux, spectacles historiques…).
    En rupture avec ces perspectives, le présent projet a pour objectif de réintégrer à l’analyse des questionnements sociologiques classiques en termes d’appartenance de classe, de croyances religieuses, de trajectoires sociales et migratoires, de niveau d’étude, de genre ou
    encore de contexte de mobilisation etc… Pour ce faire, un programme d’enquêtes qualitatives sera réalisé par plusieurs chercheurs de l’ISP et du LESC, en association avec la BDIC.

    Mission  : Le (la) candidat(e) devra organiser les différentes étapes de l’enquête et participera, avec le reste de l’équipe, à sa réalisation.

    Profil requis : Le (la) candidat(e) devra être titulaire d’un doctorat de sociologie, de science politique, d’anthropologie ou encore d’histoire. Sans être obligatoirement un ou une spécialiste de la « mémoire » et du rapport au passé, il devra avoir un intérêt suffisant pour ces questions afin d’être scientifiquement associé au
    projet. Une expérience solide de l’enquête qualitative comme un désir d’explorer des méthodes a priori moins répandues sur cette thématique (entretiens collectifs ou test projectif) sont
    attendus du candidat. Par ailleurs, seront privilégiés les dossiers dont le projet de recherche personnelle relèvera de la thématique générale du labex Les passés dans le présent.

    Le (la) post-doctorant(e) travaillera en étroite collaboration avec Mme Marie-Claire Lavabre, directeur de recherche CNRS, et l’équipe de recherche de l’ISP, UMR 7220.

    Date de prise de poste : 2 mai 2013.
    Durée du poste : 12 mois à temps plein.

    3. « Les scholies à l’Iliade d’Homère : du texte à l’hypertexte ».

    Ce projet centré sur les scholia vetera à l’Iliade entend mettre à la disposition de la communauté scientifique internationale ce corpus essentiel sous une forme adaptée aux nouvelles fonctionnalités en environnement numérique. La mise en ligne de ce corpus et son
    exploitation permettront de définir un protocole d’édition numérique pour les années à venir.
    Les scientifiques pourront naviguer entre les principaux manuscrits numérisés, le texte grec des scholies édité par Erbse, la traduction des scholies et leur commentaire. Il entend également étudier le fonctionnement même des scholies, qui n’ont été jusque-là étudiées que pour leur contenu, alors même qu’elles sont le premier jalon historique identifiable dans la mise en œuvre de logiques hypertextuelles pour transmettre des informations capitales sur l’œuvre fondamentale des Grecs, l’Iliade. L’accent sera mis sur l’invention d’un outil et sur sa postérité. L’originalité du programme réside dans la complémentarité de ces deux volets.

    Mission  : Le (la) candidat(e) participera au travail de traduction et de commentaire des scholies, à la conception et à l’animation du site internet (carnets de recherche, etc.) destiné à mettre progressivement à la disposition de la communauté scientifique internationale ce corpus de scholies, aux travaux du séminaire.

    Profil requis : Sans être obligatoirement un(e) spécialiste des scholies à l’Iliade, le (la) candidat(e) devra avoir un intérêt suffisant pour les scholies, l’exégèse et la transmission de la culture antique
    afin d’être scientifiquement associé(e) au projet. Il (elle) sera encouragé(e) à développer, dans ce cadre scientifique collectif, une recherche personnelle en relation avec les scholies, l’exégèse et/ou les problématiques de réception.

    Le (la) candidat(e) devra également être intéressé par les outils numériques et leur utilisation dans la monde de la recherche en sciences humaines et sociales.

    Le (la) candidat(e) devra avoir :
    • la parfaite maîtrise du grec ancien (avec une thèse dans ce domaine) ;
    • de bonne connaissance du monde et de la culture post-classiques ;
    • des compétences en informatique et des connaissances en matière de web 2.0, même si des compléments de formation seront pris en charge par le programme.
    Par ailleurs, seront privilégiés les dossiers dont le projet de recherche personnelle relèvera de la thématique générale du labex Les passés dans le présent.

    Le (la) post-doctorant(e) travaillera en étroite collaboration avec M. Christophe Bréchet, de l’université de Paris-Ouest Nanterre-la Défense (équipe de recherche THEMAM, UMR 7041 Arscan).

    Date de prise de poste : 1er septembre ou 1er octobre 2013.
    Durée du poste : 12 mois à temps plein, renouvelable.

    Dossier de candidature

    Conditions d’éligibilité du post-doctorant : sont éligibles les candidats ayant obtenu leur doctorat depuis moins de 5 ans.

    Composition du dossier de candidature :
    • lettre de motivation ;
    • curriculum vitae et liste des publications ;
    • projet de recherche personnelle de 5 pages maximum ;
    • lettre(s) de recommandation de personnalités qualifiées (le cas échéant) ;
    • rapport de soutenance de thèse (s’il existe) ;
    • copie (scannée) du diplôme de doctorat.

    Dépôt du dossier
    Le dossier complet doit être déposé sous format pdf (en un seul fichier) à l’adresse, suivante : contact-labex@u-paris10.fr, avant le 4 février 2013 minuit. Les dossiers incomplets ne seront pas pris en compte.

    Procédure de recrutement :
    Le recrutement sera effectué en deux temps.
    Dans un premier temps le jury sélectionnera les candidats qu’il souhaite retenir pour une audition. Les candidats retenus seront avisés avant le 15 février 2013.
    Dans un deuxième temps, les candidats seront auditionnés. L’audition se déroulera les 26 et 27 février 2013, sur le campus de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense. Le jury retiendra les lauréats à l’issue de cette audition.
    Le résultat de la sélection sera annoncé le 28 février 2013.

    Pour tout renseignement, écrire à : contact-labex@u-paris10.fr

    Rémy CORDONNIER, 28 janvier 2013
    Haut de page
  • Journée d’étude : Livre des faits d’armes et de chevalerie

    Une journée d’étude sur le "Livre des faits d’armes et de chevalerie" 21 mars 2013 qui aura lieu à la Maison de la Recherche de Paris III


    Voici le programme provisoire de la journée :

    9h-9h30 : Ouverture par Bernard Ribémont

    9h30-11h : Table ronde « Droit, histoire et politique »
    Modérateur  : Bernard Ribémont
    Participants  : Craig Taylor, Susan Dudash, Thierry Lassabatère, Loïc Cazaux

    11h-11h20 : Pause café

    11h20 – 12h15 : Communications sur la réception
    Présidence  : Karen Fresco
    Communications de Michelle Szkilnik et d’Andrew Taylor

    12h15-14h15 : Déjeuner

    14h15-15h54 : Table ronde sur les manuscrits
    Modératrice  : Anne Paupert
    Participants  : Inès Villela-Petit, Karen Fresco, Gabriella Parussa et Christine Reno

    15h45-16h15 : Pause café

    16h15-17h30 : Communications « Compilation et réécriture des sources »
    Présidence  : Dominique Demartini
    Communications de Liliane Dulac et Earl Jeffrey Richards, Hélène Bui et Claire Le Ninan

    Le temps de parole est limité à 20 minutes pour les communications et à 10 minutes pour les participations aux tables rondes, pour laisser le temps aux discussions.

    La journée d’étude donnera lieu à une publication soumise à comité de lecture. Le texte d’une communication ne devra pas excéder 30000 signes (espaces et notes compris), celui d’une intervention en table ronde 20000.

    Nous restons à votre disposition pour toute information qui vous manquerait.

    Nous nous réjouissons de vous revoir à cette occasion.

    Bien cordialement,

    Le comité d’organisation :
    Michelle Szkilnik
    Anne Paupert
    Karen Fresco
    Dominique Demartini
    Claire Le Ninan

    Rémy CORDONNIER, 28 janvier 2013
    Haut de page
  • Prochaine séance des Ymagiers

    Michel Pastoureau : « Sémantique de l’image : figures et couleurs dans le Codex Manesse (Zurich, vers 1300-1310) »


    ATTENTION, changement de lieu : la prochaine réunion des Ymagiers aura lieu le lundi 11 février 2013, à 17 h 30, à l’Ecole du Louvre, amphithéâtre Dürer (Palais du Louvre, Place du Carrousel, Porte Jaujard, 75001 Paris).

    Le Codex Manesse est le plus célèbre de tous les manuscrits enluminés d’origine germanique (Heidelberg, Universitätsbibliothek, Cod. Pal. Germ. 848 ; http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cpg848). Il s’agit d’un recueil de poésies courtoises dues à 140 Minnesänger allemands, suisses et autrichiens ayant vécu aux XIIe et XIIIe siècles. Les textes sont accompagnés de 137 peintures exécutées en pleine page. Copié et peint à Zurich dans la première décennie du XIVe siècle, le Codex porte le nom de son commanditaire : Rüdiger Manesse, riche patricien zurichois amateur de littérature chevaleresque.

    La bibliographie consacrée à ce manuscrit prestigieux est considérable mais lacunaire, notamment pour ce qui concerne les grandes peintures. Celles-ci ont été étudiées du point de vue artistique mais peu ou pas du point de vue iconographique. L’identification précise des scènes (amour, chasse, tournoi, courtoisie) et des personnages, les liens avec les textes, l’examen attentif des bordures et surtout l’analyse des attributs, des codes et des procédés de l’image restent à étudier entièrement. Bien des scènes demeurent énigmatiques et de nombreux objets, non identifiés. Quant à l’étude des couleurs, de leur distribution, de leurs fonctions, de leurs significations, tout reste à entreprendre.

    La communication se propose de faire le point sur ces différentes questions et de suggérer quelques pistes où pourraient s’engager les recherches à venir.

    Michel Pastoureau est directeur d’études à l’École pratique des hautes études depuis 1982. Spécialiste de l’histoire des couleurs, des images et des symboles, il s’intéresse particulièrement à l’iconographie profane. Parmi ses derniers livres : L’art héraldique au Moyen Âge (Seuil, 2009) ; Les couleurs de nos souvenirs (Seuil, 2010) ; Bestiaires du Moyen Âge (Seuil, 2011) ; Le jeu d’échecs médiéval (Le Léopard d’or, 2012).
    Rémy CORDONNIER, 25 janvier 2013
    Haut de page
  • Workshop : SPECULUM ARABICUM

    SPECULUM ARABICUM - ARC
    Objectiver lʼapport de lʼIslam dans lʼhistoire des sciences et des idées : sources et ressources de lʼencyclopédisme dʼOrient et dʼOccident au Moyen Âge.

    2013 : 4 février - 25 mars - 6 mai


    Lundi 4 février
    DATABASES et TRAITEMENT INFORMATIQUE DES SOURCES

    Isabelle Draelants (CNRS Nancy)
    SourcEncyMe : un corpus et une plateforme collaborative en ligne pour l’identification des sources des encyclopédies médiévales latines

    Alessandro Vitale Brovarone (Università di Torino)
    La base de données RiStorAntI : projet, expérience, perspectives

    Lorenzo Mainini (UCL)
    Bibliothèques virtuelles du Moyen Âge tardif : manuscrits et bases de données

    Lundi 25 mars 2013
    LES SOURCES du LEXIQUE SCIENTIFIQUE

    Michèle Goyens (KULeuven)
    Médecine et langue de spécialité au Moyen Âge : réussites et échecs des traducteurs.

    Stephen Dörr (Universität Heidelberg)
    De l’Aldébaran au zodiaque - essai d’une typologie des sources du lexique astronomique en ancien français.

    Gianluca Valenti (UCL)
    Histoire des sciences et science dans l’histoire : enquête sur le lexique scientifique dans le deuxième livre du Miroir historial

    Lundi 6 mai 2013
    LES SOURCES ARABES

    Daniel König (Goethe-UniversitätFrankfurt)
    Latin et Arabe : essai d’une histoire croisée

    Florence Ninitte (UCL)
    Enquête sur les sources arabes et byzantines des biographies de Mahomet en Occident

    Grégory Clesse (UCL)
    Thomas de Cantimpré et l’Orient : les sources arabes du Liber de natura rerum


    Toutes les séances se tiendront de 10h à 12h45 salle ERAS 53
    Collège Érasme, Place Blaise Pascal 1 - 1348 Louvain-la-Neuve

    plus d’infos http://www.uclouvain.be/419390.html
    c o n t a c t godefroid.decallatay@uclouvain.be

    Rémy CORDONNIER, 25 janvier 2013
    Haut de page
  • Appel à communications

    Appel à communications pour le 24e colloque d’Issoire sur le thème "Évêques, clercs et religieux à l’époque romane : textes, monuments, images, et objets", et qui aura lieu les 18 et 19 octobre 2013.


    Chères collègues, chers collègues,

    Le comité scientifique du colloque d’Issoire, composé d’Ourdia Touhari, conseillère municipale à la ville d’Issoire et secrétaire de l’association « Terres Romanes d’Auvergne », d’Anne Courtillé, professeur émérite à l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, de Jean-Luc Fray, professeur d’Histoire médiévale à l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, de David Morel, ingénieur de recherches en archéologie médiévale, de Martine Jullian, maître de conférences à l’Université de Grenoble, de Pierre Deneuve, responsable adjoint du Centre d’Art Roman « Georges Duby » d’Issoire, et Pascale Chevalier et Annie Regond, maîtres de conférences à l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, Nathanaël Nimmegeers, chercheur contractuel à la Casa de Velasquez, Sébastien Fray, docteur en d’Histoire médiévale, a arrêté le sujet du 24e colloque organisé conjointement par les associations Archiclasique et Terres Romanes d’Auvergne : Après Peintures murales romanes, Europe romane, Europe d’aujourd’hui, Pèlerinage et art roman, Villes et campagnes à l’époque romane, l’Invention de l’art roman au XIX° siècle, la Vierge à l’époque romane culte et représentations, Sanctuaires et chevets à l’époque romane, Chapiteau roman, Vitrail roman, l’Habitat à l’époque romane, l’Antiquité dans l’art roman, l’Apocalypse à l’époque romane, l’Image de la femme à l’époque romane, l’Ornement à l’époque romane, la Lumière à l’époque romane, la Couleur dans l’architecture à l’époque romane, La Couleur dans les arts précieux à l’époque romane, l’Eau à l’époque romane, Nourritures célestes et nourritures d’ici-bas à l’époque romane, Fêtes et célébrations à l’époque romane, Le Temps à l’époque romane, Le Corps et ses représentations à l’époque romane nous vous proposons pour cette 24e session : Évêques, clercs et religieux à l’époque romane : textes, monuments, images et objets.

    Elle aura lieu à Issoire (Auvergne, Puy-de-Dôme) les vendredi 18 et samedi 19 octobre 2013.

    La tribune du colloque d’Issoire a, depuis plus de vingt ans, vu se succéder de nombreux chercheurs français et étrangers comme Xavier Barral i Altet, Christian Davy, Alain Erlande-Brandenburg,
    Yves Esquieu, Pierre Garrigou-Granchamp, Andreas Hartmann-Virnich, Miljenko Jurkovic, Jacek Kowalski, Victor Lassalle, Jacqueline Leclercq-Marx, Jean-Michel Leniaud, Guy Lobrichon, Anne Prache, Nicolas Reveyron, Daniel Russo, Alain Salamagne, Éliane Vergnolle, Pierre Vaisse, Giovanna Valenzano, Jean Wirth...

    Les Actes des colloques font l’objet de publications régulières dans la Revue d’Auvergne, organe de l’Alliance Universitaire d’Auvergne, diffusant les recherches des deux universités de Clermont-Ferrand.
    Nous vous proposons quelques pistes de réflexion :

    Les différentes figures - masculines et féminines - de la vie religieuse s’imposent au premier plan de tous les témoignages de la culture et de la vie qui nous sont parvenus de l’époque romane. Dans les textes juridiques, la littérature hagiographique, la littérature profane, l’iconographie de la peinture et de la sculpture, le religieux est très souvent présent, soit seul, soit en groupe.

    Or, la « réforme grégorienne » (au sens large) aboutit à une redéfinition de l’identité du clergé à l’époque romane, qu’elle vise à séparer du reste de la société en lui interdisant de procréer et en lui imposant le port de signes distinctifs - tels que crosses, tau, anneaux, peignes, textiles et pièces de vêtement qui constituent autant d’objets d’art chargés de fonction liturgique (on pensera aussi aux manuscrits dédiés, tels les pontificaux) et dotés d’une forte valeur historique et identitaire.
    Les attitudes, la gestuelle, notamment pendant le déroulement de la liturgie, ou pendant des cérémonies dans lesquelles interviennent aussi des laïcs, pourraient également faire l’objet d’un questionnement nouveau.
    Les inhumations de religieux ayant fait l’objet de fouilles récentes devront également être évoquées, dans la mesure où elles apportent un éclairage nouveau sur la spécificité de cette condition, sur le rituel des obsèques.
    Enfin, la figure du religieux ou de la religieuse devenu(e) un(e) saint(e), à une période où l’autorité pontificale s’efforce de normaliser le processus de canonisation, pourrait certainement être l’objet d’une recherche particulière.

    On assiste, à la même époque, à une multiplication de réformes monastiques (La Chaise-Dieu, La Chartreuse, Cîteaux, etc.) qui débouchent parfois sur la construction de congrégations influentes et fortement ramifiées. Celles ci, tout comme celles nées des réformes monastiques antérieures (Cluny, Gorze, Saint-Chaffre etc.) cherchent à obtenir pour leurs membres des droits spécifiques tels que l’exemption qui permet d’échapper à l’autorité épiscopale.
    Le monachisme bénédictin traditionnel ne disparaît pas pour autant et reste la règle dans certaines régions où les évêques résistent à la concurrence monastique. Ainsi, l’exercice et les signes du pouvoir, les prérogatives et signes de préséance, les indices de conflits entre les différentes catégories de clercs et de religieux pourront-ils être réétudiés à lumière de textes revisités, et des découvertes archéologiques récentes.
    On ne négligera pas non plus les questions de la conscience de la vocation et de la formation intellectuelle des différents types de religieux et religieuses.

    L’époque romane connaît, en définitive, une redéfinition des rapports du clergé avec le monde : les relations avec le monde des laïcs, les interventions dans l’exercice de la charité, dans l’exploitation des territoires agricoles et forestiers, l’éducation, la diplomatie, les alliances matrimoniales entre lignées, mais aussi la manière de rendre la justice au nom de l’évêque ou de l’abbé pourraient aussi trouver ici leur place. Les liens des dignitaires ecclésiastiques avec leur propre famille et l’organisation des pèlerinages et des croisades peuvent aussi être étudiés.

    La question du rôle de ces personnages dans la production artistique, même si elle a déjà été maintes fois abordée, pourra peut-être inspirer des apports nouveaux, par le biais du rôle joué dans la commande.
    Il faudra enfin s’interroger sur l’existence de religieux artistes (architectes, sculpteurs, enlumineurs, fresquistes, musiciens…), que de nouvelles découvertes, notamment archéologiques, pourraient avoir identifiés.

    Le voyage, les repas et le logement des communicants sont pris en charge par Terres Romanes d’Auvergne1. La publication des Actes est assurée par l’Alliance Universitaire. Une excursion le dimanche 20 octobre vous sera également offerte.

    Nous sommes naturellement à votre disposition pour tout complément d’information.

    Voici le déroulement souhaité par le comité scientifique :

    − Date limite d’envoi des propositions de communications : 15 mai 2013 (titre, éventuellement provisoire, et bref résumé).
    − Réunion du conseil scientifique et élaboration du programme : début juillet 2013. Vous recevrez aussitôt un courrier vous avisant de la décision du conseil scientifique.
    − Envoi des résumés : 1er octobre 2013.
    − 18-19-20- octobre 2013 : colloque et excursion.
    − 15 février 2014 : envoi des textes définitifs pour publication. (nous vous serions reconnaissants, si vous acceptez de participer au colloque, de bien vouloir dès maintenant anticiper cette contrainte dans votre emploi du temps).
    − Octobre 2014 : publication des Actes.

    Si vous êtes intéressé(e) par cette proposition, nous vous prions de bien vouloir nous retourner le bulletin ci-joint avant le 15 mai 2013 par mail à davmorel@gmail.com ou annieregond@gmail.com.

    Espérant une réponse favorable de votre part, et restant à votre écoute pour toute question, nous vous prions de recevoir, cher collègue, chère collègue, nos salutations les meilleures,

    David MOREL, Archéologue, docteur en Histoire de l’art

    Annie REGOND, Maître de conférences à l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, Enseignante-associée à l’École de Chaillot.
    06 87 01 25 32

    1

    Les frais de déplacement vous seront remboursés sur les bases suivantes :

    Avion : réel mais pour un billet pris suffisamment à l’avance et après accord préalable de notre part.
    Billet SNCF : 2° classe, par le trajet direct, sauf si celui ci est vraiment trop incommode.

    Véhicule personnel : sur la base des indications fournies par le site internet « Via Michelin », avec les options
    suivantes :
    Trajet recommandé par Via Michelin
    Véhicule : voiture compacte
    Carburant : SP95
    Prix au litre :site gouvernemental « prix des carburants » au moment du colloque Avec péages autoroutiers.
    Nous assurons l’hébergement à partir du vendredi midi jusqu’au dimanche matin, et si vous arrivez de très loin, du jeudi soir au lundi matin.
    Les repas vous sont offerts du vendredi midi au dimanche midi.

    Si vous êtes accompagné (e) d’une personne : Les frais de transport d’un accompagnant ne sont pris pas en charge, sauf si vous voyagez dans la même voiture.
    Nous nous chargeons de la réservation des chambres, pour vous et un accompagnant, à condition qu’il (ou elle) occupe la même chambre que vous. Nous assurons les repas des accompagnants.

    Rémy CORDONNIER, 24 janvier 2013
    Haut de page
  • Séminaire Terrae 25 janvier 2013

    La défense des communautés d’habitants à la fin du Moyen Age et au début de l’époque moderne (XIVe-XVIe siècles)

    Bibliothèque d’Études Méridionales, 56 rue du Taur, Toulouse

    Coord. Camille LACROIX (doctorante UTM, Framespa)


    9h30

    Vincent HAURE, agrégatif, Univ. Bordeaux 3- Ausonius, Bordeaux à la fin du Moyen Age, une puissance militaire.

    Vincent CHALLET, maître de conférences, Univ. Paul Valéry-Montpellier 3, Centre d’Etudes Médiévales de Montpellier, Une ville en guerre : le consulat montpelliérain face à la guerre de Cent Ans

    14h

    Guilhem FERRAND, enseignant- chercheur contractuel, Univ. La Rochelle, Framespa, Les pulsions de la guerre et la mise
    en défense (Rouergue, fin XIVe-début XVe siècle)
    .

    Pierre-Jean SOURIAC, maître de conférences, Univ. Jean Moulin-Lyon 3,
    LARHA - UMR 5190, Communauté d’habitants et choix de la guerre civile au XVIe siècle.

    Rémy CORDONNIER, 20 janvier 2013
    Haut de page
  • Cycle de conférences »Charlemagne« 

    Dans le cadre de son projet »Charlemagne« , dirigé par M. Rolf Große, l’IHA organisera l’année prochaine un cycle de conférences ainsi que deux tables rondes.
    À l’occasion du 1200e anniversaire de la mort de l’empereur, aura lieu en 2014 un colloque international.


    CHARLEMAGNE CONSTRUCTION D’UN RÈGNE


    CYCLE DE CONFÉRENCES

    Jeudi 24 janvier 2013
    Mme Florence Close (Liège)
    La foi de Charlemagne : Entre convictions personnelles et programme politique
    Présidence : M. Michel Sot

    Jeudi 11 avril 2013
    M. Johannes Heil (Heidelberg)
    Charlemagne dans le souvenir juif
    Présidence : Mme Geneviève Bührer-Thierry

    Jeudi 6 juin 2013
    M. Franz J. Felten (Mayence)
    Charlemagne et les liberi pauperes – politique pratique ou symbolique ?

    Jeudi 20 juin 2013
    M. Thomas Lienhard (Paris),
    Mariage et sexualité dans le monde de Charlemagne (VIe–IXe siècles) : quelques nouvelles approches


    Les conférences auront lieu à 18h00.


    TABLES RONDES

    Vendredi 19 avril 2013
    Groupes cathédraux et complexes monastiques : le phénomène de la pluralité des sanctuaires à l’époque carolingienne (organisée par Mlle Marie-Laure Pain)

    Vendredi 15 novembre 2013
    Les altérités ethniques, culturelles et religieuses à l’époque carolingienne (organisée par Mlle Amélie Sagasser)

    COLLOQUE INTERNATIONAL

    26 – 28 mars 2014
    Charlemagne : les temps, les espaces, les hommes. Construction et
    déconstruction d’un règne

    Entrée libre sur réservation préalable : event@dhi-paris.fr ou 01 44 54 23 80

    Hôtel Duret de Chevry
    8 rue du Parc Royal ▪
    FR 75003 Paris
    www.dhi-paris.fr
    event@dhi-paris.fr
    Métro : Saint-Paul ou Chemin Vert, Bus : 29

    Rémy CORDONNIER, 20 janvier 2013
    Haut de page
  • Call for collaboration

    Appel à suggestion de l’équipe e-codices, concernant la numérisation de manuscrits des bibliothèques suisses.


    Call for collaboration 2013

    Swiss manuscript collections and e-codices – Virtual Manuscript Library of Switzerland, would like to encourage collaboration with researchers in the field of manuscript scholarship by requesting that you, our scholarly users, suggest manuscripts that are important to your research for possible digitization and inclusion on the e-codices website.

    We would like to use this collaborative method to make 25 additional medieval and modern manuscripts available on e-codices during the year 2013, within the scope of a project sponsored by the Rectors’ Conference of the Swiss Universities and Swiss University Conference. The manuscripts may represent any field of study, but should be of major significance for research in the respective fields.

    To learn more about the Call of collaboration and download the proposal form, follow this link : http://www.e-codices.unifr.ch/en/call-for-collaboration

    Deadline of the call : February 28, 2013

    Important : Send your proposal to the corresponding manuscript library (see Contact - library or collection) AND to e-codices to the attention of Prof. Dr. Christoph Flüeler, director of e-codices : christophe.flueler@unifr.ch.

    Rémy CORDONNIER, 20 janvier 2013
    Haut de page
  • Nouvelle publication en ligne

    Jean-Claude Mühlethaler et Delphine Burghgraeve, éds, Actualiser le passé : figures antiques du Moyen Âge à la Renaissance, Centre d’Etudes Médiévales et Post-Médiévales (CEMEP), 2012


    Actualiser le passé : figures antiques du MoyenÂge à la Renaissancehttp://my.unil.ch/serval/document/B...

    En littérature comme dans les arts figuratifs, voire dans la réalité vécue, l’Antiquité se révèle avoir une proximité plus ou moins grande selon les périodes et les auteurs, mais elle a toujours été présente, toujours féconde. La frontière poreuse entre l’ancien et le moderne fait de l’Antiquité et du Moyen Âge, puis de l’Antiquité et de l’early modern des vases communicants. C’est là une conviction aujourd’hui largement partagée et plusieurs manifestations récentes ont eu pour objet cet aspect-clé de la culture occidentale. Les contributions réunies dans les présents Actes sont le fruit d’un colloque interdisciplinaire de deux jours (13 et 14 mai 2011) organisé par le Centre d’Études Médiévales et Post-Médiévales (Cemep) de l’Université de Lausanne ; elles ont, chacune, apporté leur pierre à une réflexion en marche en portant des regards croisés sur les formes d’actualisation que connaissent – entre continuités et discontinuités – les figures antiques du Moyen Âge à la Renaissance. Le volume s’articule en trois parties, dans lesquelles le lecteur trouvera des contributions dues à la plume de spécialistes de l’histoire, de l’histoire de l’art et de la littérature.

    Introduction : « Tout ce qui vieillit est en train de renaître » (Jean-Claude Mühlethaler)

    I. Réécritures : entre éthique et esthétique :

    Murdering Self-Murder : Negotiating Suicide in Medieval English. Rewriting of Classical Myth and History (Margaret Bridges).

    Reprise et réinvention des manuscrits antiques à l’époque carolingienne : l’exemple du Prudence de la Burgerbibliothek de Berne
    (Codex 264) (Sabine Utz).

    À la recherche de Caton. Essais médiévaux de reconstruction de biographies antiques (Delphine Faivre-Carron)

    La Ligne brisée des antécédences : de la théorie de la translatio à la pratique symbolique. L’exemple d’Apollonius de Tyr (Jean-Jacques Vincensini)

    II. Translations politiques :

    Alexandre et la lutte contre l’idolâtrie selon La Bouquechardière de Jean de Courcy : idole religieuse et idole amoureuse (Catherine Gaullier-Bougassas)

    Refondateur et saint protecteur de Milan : la figure de saint Ambroise (Ivan Foletti)

    Les Amazones dans Le Roman d’Eledus et Serene : du pouvoir martial au pouvoir royal (Lunorsola Raffalli-Grenat)

    Végèce et le mythe des armées romaines au Moyen Âge : l’exemple savoyard (Roberto Biolzi)

    III. Actualisation : du Moyen Âge à la modernité :

    Making Sense of the Sequence : Giovanni de Matociis and the Illustrations of the Historiae Imperiales (John Richards)

    L’Utilisation de bustes antiques dans le style 1200 (Laurence Terrier)

    Paroles et faits exemplaires antiques dans l’œuvre de François Demoulins de Rochefort : réminiscences et réemplois des figures antiques à l’aube du règne de François ier (Charlotte Bonnet)

    Socrate à la Renaissance (jusqu’à la Fronde) (Ruxandra Vulcan)

    Rémy CORDONNIER, 20 janvier 2013
    Haut de page
  • Séminaires de Méthodologie de l’Association des Étudiants du Monde Byzantin

    Monsieur Christophe GIROS,

    Maître de Conférences à l’Université Lumière Lyon 2,

    La diplomatique byzantine à partir d’exemples tirés des archives des monastères de l’Athos.


    Ce premier séminaire aura lieu le

    Jeudi 7 Février 2013,

    de 16h à 18h à la Salle 1 du Collège de France.

    Nous vous invitons également au verre de l’amitié après le séminaire.

    Le Comité organisateur des Séminaires de l’A.E.M.B.,

    • Anaïs Rochelet (Master II Histoire du Monde Byzantin – Paris 1 Panthéon Sorbonne)
    • Benoit Cantet (Master II Histoire du Monde Byzantin – Paris 1 Panthéon Sorbonne)
    • Lilyana Yordanova (Master I Histoire de l’Art Byzantin – Paris 1 Panthéon Sorbonne)
    Rémy CORDONNIER, 20 janvier 2013
    Haut de page
  • Appel à communications

    VIes RENCONTRES ANNUELLES INTERNATIONALES
    DES DOCTORANTS EN ÉTUDES BYZANTINES

    4 et 5 octobre 2013

    Institut National d’Histoire de l’Art-Paris


    Fortes de leur succès toujours croissant, les Rencontres internationales des doctorants en études byzantines se dérouleront les 4 et 5 octobre 2013 pour la sixième année consécutive.
    Ces rencontres s’inscrivent depuis 2010 dans le cadre de l’Association des Étudiants du Monde Byzantin (AEMB).

    Le but de ces Rencontres est de rassembler pendant deux jours le plus grand nombre possible d’étudiants de troisième cycle, français et étrangers, travaillant sur le monde byzantin, tous champs de recherche et domaine de spécialisation confondus (histoire, histoire de l’art, archéologie, philologie,…). Leur objectif est de faire connaître et de valoriser les recherches des doctorants en études byzantines auprès d’autres étudiants et spécialistes, issus de disciplines diverses (Moyen Âge occidental, monde islamique, peuples des steppes…).

    Riches, vivantes et pluridisciplinaires, ces Rencontres souhaitent encourager les débats scientifiques et méthodologiques autour des sujets de recherche présentés afin de favoriser et de multiplier les échanges d’expériences, de connaissances et de points de vue entre doctorants, intervenants et auditeurs. Ces journées, particulièrement fertiles et instructives, déboucheront sur la publication en ligne des résumés de chaque intervention sur le site du Centre d’Histoire et de Civilisation de Byzance (Collège de France), de l’AEMB.

    Les étudiants désireux de participer aux prochaines Rencontres internationales des doctorants en études byzantines qui prendront place au sein de l’Institut national d’histoire de l’art de Paris, seront invités à s’exprimer sur la problématique de leur choix pendant une vingtaine de minutes. Aucun sujet n’est imposé aux intervenants, en accord avec cette volonté d’ouverture des domaines de recherche ayant trait au monde byzantin.

    En conclusion, ces Rencontres internationales des doctorants en études byzantines ont jusqu’à présent pu être organisées grâce au précieux concours de l’INHA, qui accueille généreusement ces riches dialogues depuis cinq ans.

    MODALITÉS D’INSCRIPTION

    Pour les doctorants souhaitant intervenir lors des Rencontres annuelles internationales des doctorants en études byzantines les 4 et 5 octobre 2013 :

    Envoyer à l’adresse suivante : lesbyzantines@gmail.com

    AVANT LE 15 FÉVRIER 2013

    Un résumé d’une vingtaine de lignes (maximum 2000 caractères, espaces compris) avec un titre en précisant :

    ▪ le type d’intervention (présentation du sujet de thèse ou sujet libre, à préciser)

    ▪ la langue souhaitée pour l’intervention (français ou anglais)

    ▪ le nom du directeur de recherche, l’institution de rattachement et le sujet de

    Un accusé de réception sera envoyé systématiquement dès réception du résumé.

    Le programme définitif des Rencontres sera établi le 1er avril 2013, puis envoyé aux
    intervenants.

    Rémy CORDONNIER, 20 janvier 2013
    Haut de page
  • Appel à communications

    “Universitas scholarium. The social and cultural history of the
    European student from the Middle Ages to the Present”
    Universitas scholarium. Sozial- und Kulturgeschichte des europäischen Studenten vom Mittelalter bis zur Gegenwart

    Scientific colloquium (Pre- and Postdocs) accompanying the anniversary
    conference of the University of Cologne : “Back to the future ? The “old”
    University of Cologne in the context of the history of the European university” („Zurück in die Zukunft ? – Die „alte“ Kölner Universität im Kontext der europäischen Universitätsgeschichte“)

    October 24th-25th, 2013, University of Cologne, Germany

    Organization : Prof. Dr. Dr. h.c. Andreas Speer (Cologne), Prof. Dr. Marian Füssel (Göttingen)


    The mediaeval institution of the “universitas magistrorum et scholarium“ as a form of (self)organization of teachers and learners is the origin of the modern European universities. Despite the Reformation, Enlightenment, Humboldtian Reform and Bologna-Process, traces of the original mediaeval self-conception of “universitas” can still be found in both the contemporary higher education policies and in the daily life of today’s scholars and students. The unique development of the European university is the topic of the History of Universities, a partial discipline of constantly growing international importance and cross- linking.

    625 years after the foundation of the “universitas studii sanctae civitatis coloniensis“ in 1388, the University of Cologne hosts a scientific conference to present and discuss the current state of research of the History of Universities. A special focus will be put on the question of how the “mediaeval” element in the history of the university developed to influence present and future challenges and perspectives of research, teaching and politics.

    The conference will be opened with a two-day colloquium primarily addressing junior researchers from the disciplines History of universities and History of Science, but also Cultural and Social History. Topic of the colloquium is the student as the protagonist of the
    history of the European university. The examination of the subject is supposed to be interdisciplinary, comprise different time periods and especially focus on the European perspective.

    Possible thematic areas may include :

    - Students as individuals and as a social group in written and non-written sources

    - Student migration in the European and the extra-European context

    - Journey through life : studies, profession, career, social rise and fall

    - Student organization(s), the influence of students on research, teaching and politics

    - Conflicts, town vs. gown, student protest, authorities and repression

    - Minorities, fringe groups, foreigners and outsiders as part of the “universitas”

    - Changes and continuities in student life in the longue durèe, from social class to citizen

    We would be glad to receive proposals covering those or other relevant topics including an abstract of not more than 300 words and a significant CV until March 31st, 2013. Please send your papers to andreas.berger@uni-koeln.de. Accepted languages are German and English. Limited travel grants are possible.

    Contact/Questions :

    Andreas Berger
    University of Cologne
    Thomas-Institut
    Universitaetsstrasse 22
    50923 Cologne
    Germany

    Tel. : (+49) 0221 470 2985
    eMail : andreas.berger@uni-koeln.de

    Rémy CORDONNIER, 20 janvier 2013
    Haut de page
  • Trésors du patrimoine écrit à la loupe


    22 janvier 2013 :
    - conférence « De la norme à l’image : les statuts illustrés du collège de l’Ave Maria (MM 406/AE II 408) » par Marie-Adélaïde Nielen, conservateur en chef, Archives nationales, et Thierry Kouamé, maître de conférences à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
    - conférence « Le commentaire d’Albert le Grand sur les animaux d’Aristote, XIVe siècle (Latin 16169) : L’illustration au service de la pédagogie » par Amandine Postec, conservateur, département des Manuscrits, BnF.
    Affiche et dépliant

    L’Institut national du patrimoine, la Bibliothèque nationale de France et les Archives nationales organisent chaque année, depuis janvier 2008, un cycle de conférences consacrées aux trésors du patrimoine écrit.
    Les conférences ont lieu le mardi à 18h15, à l’Institut national du patrimoine (2, rue Vivienne, 75002 Paris), Auditorium Colbert. L’entrée est libre et gratuite.
    Conservateurs, historiens de l’art, spécialistes des textes et restaurateurs partagent avec les étudiants, amateurs et curieux leur savoir et leur passion autour de manuscrits et de documents originaux, qui sortent exceptionnellement des réserves de la BnF et des magasins des Archives nationales.

    18 janvier 2013
    Haut de page
  • L’écriture de l’histoire au Moyen Âge


    « L’écriture de l’histoire au Moyen Âge (XIe-XVe siècle), entre contraintes génériques et contraintes documentaires »

    Appel à communications

    Ce colloque, qui se tiendra les 21 et 22 novembre 2013 à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, a été conçu comme l’aboutissement de trois journées d’études organisées entre 2009 et 2011. Elles ont rassemblé littéraires et historiens autour de la question suivante : comment l’écriture de l’histoire organise-t-elle son matériau, entre les contraintes liées au genre littéraire qu’impose le travail d’écriture ou de réécriture et la nécessité de recourir aux documents, indispensables à la dimension référentielle du discours ? La question se pose avec une particulière acuité pour l’historiographie médiévale parce que la notion de sources, qui suppose l’utilisation de documents d’archives employés comme preuves, avec mise à distance ne s’impose guère qu’au XVIIIe siècle. Au Moyen Âge, l’apport documentaire est donc la plupart du temps soit étroitement intégré à la narration, soit exposé à l’état brut dans des écrits où la narrativité n’est présente que de manière minimale ou fragmentaire. Nous proposons d’ordonner la réflexion autour de trois notions clefs : remploi, référence et autorité. Remploi, car il s’agit d’étudier les modalités de la présence des documents, ou d’une réalité documentaire, dans le récit. Référence, car cette insertion vient dans certains cas au moins renforcer la fonction référentielle du langage. Autorité enfin, car cet usage d’hypotextes autorise le scripteur.


    Vous pouvez adresser vos propositions de communications jusqu’au 31 mars 2013 à Francine Mora, Étienne Anheim et Pierre Chastang en précisant votre nom, votre affiliation, le titre proposé pour votre communication, ainsi qu’un résumé d’une demi-page environ.

    9 janvier 2013
    Haut de page
  • Journée d’étude : L’animal arpenteur

    Journée d’étude organisée par Arno Zucker à l’université de Nice, en Mai 2013 (date a préciser).
    sur le thème de la délimitation et construction des espaces humains par l’animal.


    Ce séminaire s’attachera au rôle joué par l’animal, dans la délimitation et la définition des espaces anthropiques (mais pas nécessairement urbains), sans limite chronologique.

    Voici quelques pistes où le suivre :
    - la fondation de lieux par l’animal. De nombreux récits ou rituels associent un animal au choix d’un lieu de fondation de ville ou d’édifice, lequel détermine spatialement et cultuellement la vocation et le développement d’un lieu.
    - la définition des espaces par l’animal. Certains espaces (y compris urbains) se caractérisent par la présence d’animaux particuliers (selon un « régime » de présence variable : autorisée, accidentelle, inévitable…), tant dans la géographie physique que dans la topographie imaginaire ou symbolique.
    - l’organisation et la structuration de l’espace économique, socio-politique, juridique… par l’animal. L’interaction économique de l’homme avec les animaux (élevés ou chassés) conduit ceux-ci à jouer (par leurs aires, leurs circuits, leur transhumance), un rôle crucial dans la structuration et l’aménagement des espaces.

    Rémy CORDONNIER, 31 décembre 2012
    Haut de page
  • Exposition : Les livres de Notre-Dame (11e-18e siècles)

    Bibliothèque Mazarine, 23 quai de Conti, Paris 6e

    Du 14 décembre 2012 au 15 mars 2013
    Du lundi au vendredi de 10h à 18h
    Entrée libre


    Exposition organisée à l’occasion des 850 ans de la fondation de la cathédrale Notre-Dame de Paris (1163), en partenariat avec l’IRPMF (Institut de Recherche sur le Patrimoine musical en France) et l’IRHT (Institut de Recherche et d’Histoire des Textes / CNRS).

    Rémy CORDONNIER, 31 décembre 2012
    Haut de page
  • Consultation gratuite des Mélanges de l’Ecole française de Rome

    Désormais, les trois livraisons de la revue paraissent aussi en ligne.


    Les Mélanges de l’École française de Rome (MEFRA, MEFRM et MEFRIM) font désormais l’objet d’une double publication.
    La publication sur papier se poursuit, sous son format actuel, à raison de deux livraisons annuelles pour chacune des trois séries. Le volume 124, 1 (2012) des MEFRA / MEFRM / MEFRIM est sur le point de paraître.

    Désormais, les trois livraisons de la revue paraissent aussi en ligne, sur le site revues.org. La consultation des articles est gratuite sans barrière mobile, mais l’impression ou le téléchargement ne sont possibles qu’en souscrivant à l’option freemium.

    Vous retrouverez également sur le même site la Chronique des activités archéologiques de l’Ecole française de Rome, qui devient une revue à part entière, uniquement numérique.

    Rémy CORDONNIER, 31 décembre 2012
    Haut de page
  • Appel à communications

    Respondrai com calarai me : Représentations du silence au Moyen Âge

    Genève : 3-4 mai 2013

    L’association des Jeunes Chercheurs Médiévistes JCM de l’Université de Genève, en association avec le programme doctoral de la CUSO en études médiévales, organise sa troisième journée d’études internationale sur le thème du silence au Moyen Âge.


    Jacques Roubaud commence son livre sur l’art des troubadours, La Fleur inverse, en citant un échange poétique autour de la question du néant : vers 1230, deux poètes écrivent une tenson sur « ce qui n’existe pas », la tenso de non re. L’un des deux troubadours provoque son interlocuteur en affirmant son intention de se taire : respondrai com calarai me. Le jeu du débat repose sur un échange de paroles, or ici le poète remet en question cette règle fondamentale et fait du silence un élément significatif. Quel est cet art de dire en se taisant ? Comment le Moyen Âge exploite-t-il ce silence plein de sens ?

    La langue coupée de Philomena rappelle que la parole peut être empêchée et le silence imposé. Mais il peut être également librement choisi, comme c’est le cas du silence monastique, par exemple, qui est d’ailleurs l’objet de discorde au sein des différents ordres. Le silence permet le recueillement. Il est nécessaire à la pratique méditative de la prière ou de la lecture. Le silence est aussi devoir : celui des prêtres qui reçoivent la confession, celui des médecins qui prêtent le serment d’Hippocrate, celui des messagers en mission. Se taire est également une façon de se protéger. La bienséance et la mesure exigent, dans les interactions, une retenue qui peut s’articuler par le silence. Il cache et dévoile à la fois : la représentation des émotions oscille entre silence et démesure, que l’on pense au silence abasourdi ou aux scènes de folie. De plus, le silence apparaît comme une composante essentielle à la création musicale.

    Figure poétique, forme de punition, devoir quotidien ou outil de composition, le silence demande des réponses. C’est dans ces perspectives que nous souhaitons aborder le thème du silence. Les communications, d’une vingtaine de minutes, pourront porter sur l’ensemble des disciplines s’intéressant à la période médiévale : musicologie, littérature, histoire, histoire de l’art, histoire du droit, histoire de la médecine, théologie, philosophie, anthropologie.

    Les propositions de contribution, d’une demi-page environ et accompagnées de renseignements pratiques (statut, institution de rattachement, domaines de recherche) sont à envoyer au format PDF avant le 1er février 2013 à l’adresse suivante : Ludivine.Jaquiery@unige.ch

    Un comité scientifique procédera à la sélection des communications. Pour toute question, vous pouvez adresser un e-mail aux Jeunes Chercheurs Médiévistes : jcm.genevois@gmail.com.

    Pour plus d’informations sur les Jeunes Chercheurs Médiévistes de l’Université de Genève, nous vous invitons à consulter notre site Internet.

    Rémy CORDONNIER, 31 décembre 2012
    Haut de page
  • POUR UNE ANTHROPOLOGIE DE L’OBJET AU MOYEN ÂGE

    Journée d’étude du CETM le 24 janvier 2013
    Université Rennes 2, salle recherche de l’UFR ALC,


    10H15-10H30 : FABIENNE POMEL ET DENIS HÜE
    ACCUEIL ET PROBLÉMATIQUE

    10H30-11H30 : DOMINIQUE ALLIOS, (UNIVERSITÉ RENNES 2)
    « LES ACCESSOIRES DANS LA SCULPTURE ROMANE : ENTRES ACCESSOIRES DE VÉRISME ET ÉLÉMENTS DE DISCOURS. »

    11H30-12H30 : JEAN-PIERRE BORDIER (UNIVERSITÉ PARIS 10)
    BROUETTES, CIVIÈRES, HOTTES... : QUELQUES MOYENS DE TRANSPORT VERS L’AUTRE MONDE »

    14H30-15H30 : BRUNO BOERNER (UNIVERSITÉ RENNES 2)
    « LES SAINTS ET LEURS ATTRIBUTS »

    15H30-16H30 : YVES MEESSEN (UNIVERSITÉ PAUL VERLAINE)
    « “L’OEUVRE DE TES MAINS” (OPERA MANUUM TUARUM) : CRÉATION ET FABRICATION CHEZ MAÎTRE ECKHART »

    16H30-17H00 : FABIENNE POMEL ET DENIS HÜE
    ÉLÉMENTS DE SYNTHÈSE.

    Rémy CORDONNIER, 31 décembre 2012
    Haut de page
  • Appel à communications

    9th Oxford Medieval Graduate Conference : Skill


    The conference will take place in Oxford on 4th and 5th April 2013 and is aimed at early career scholars and graduate students working in medieval and early modern studies.
    As each year, the theme is one word and this year it is Skill. Contributions are welcomed from diverse fields of research such as history of art and architecture, history, theology, philosophy, anthropology, literature and history of ideas.
    Papers should be a maximum of 20 minutes. Please email 250-word abstracts (text only, no attachments please) to oxgradconf@gmail.com by 10th January 2013.

    Suggested topics might include, but are not limited to :
    • Language Skills : Exegesis, preaching, multilingualism, use of classical texts
    • Practical Skills : Military training, the tournament, craft handbooks
    • Skill in Literature : The Smith/Craftsman, supernatural skills, God-given skills • Creative Skills : Cathedral architecture, metalwork, sculpture, manuscript illumination
    • The Poorly Skilled : Bad poetry/storytelling, poorly made buildings/objects, inarticulate speech
    • Sources of Skill : Guilds, teachers, schools

    The registration fee is expected to be £15.
    There will be a conference dinner on the night of Thursday 4th April ; it is hoped that this will cost in the region of £25.
    There will be some bursaries supplied by the Society to assist overseas graduate attendance.
    For further information on previous Medieval Graduate Conferences, see the relevant pages on this website.

    Rémy CORDONNIER, 31 décembre 2012
    Haut de page
  • Tabularia


    Mise en ligne de l’article de Richard Allen « Les actes des évêques d’Avranches, ca. 990-1253 : esquisse d’un premier bilan », dans le dossier 11, Actes épiscopaux et abbatiaux en Normandie et dans le grand Ouest européen.
    En version PDF ; en version XML

    Bruno FAJAL, 21 décembre 2012
    Haut de page
  • Latin médiéval - Université Paris 1/Lamop


    Séminaire de latin médiéval 2012-2013 (Ve-XVe siècles)
    Monique Goullet-Benoît Grévin, le vendredi de 12h00 à 14h00, à la Sorbonne en salle Perroy, indications d’accès sur le
    site du LAMOP).
    Ouvert à tous (programme et matériel disponible sur
    demande aux adressesgoulletm@orange.fr (haut Moyen Âge ) et benoit.grevin@orange.fr (bas Moyen Âge).
    Programme de janvier-février 2013

    Christine DUCOURTIEUX, 21 décembre 2012
    Haut de page
  • Parution

    D. Jeannot, Le mécénat bibliophilique de Jean sans Peur et de Marguerite de Bavière (1404-1424), Turnhout, Brepols, 2012.


    C’est dans la France des XIVe et XVe siècles, en particulier chez les Valois, que le mécénat princier connut son âge d’or. Jean de Berry, frère du roi Charles V, fut certainement un de ceux qui illustra ce phénomène avec le plus de faste. L’historiographie brossa en revanche un tout autre portrait de son neveu, Jean sans Peur, le réduisant à un fin politique, parfois manipulateur, loin du prince cultivé amateur d’art. Et pourtant, nous devons au mécénat du duc de Bourgogne quelques unes des plus belles réalisations artistiques de l’époque, à l’image du Livre des merveilles du monde qu’il fit réaliser pour offrir à Jean de Berry. La qualité des sources conservées a permis de reconstituer les collections de manuscrits en possession de Jean sans Peur et de Marguerite de Bavière, son épouse, donnant ainsi la mesure de la qualité de leur mécénat artistique jusqu’alors méconnu.

    Rémy CORDONNIER, 12 décembre 2012
    Haut de page
  • Fouille du cercueil en plomb...


    Fouille du cercueil en plomb exhumé dans la sacristie de l’église Saint-Ouen de Livarot

    Sur le site internet du Centre Michel de Boüard - CRAHAM, vous avez la possibilité de visionner un clip vidéo réalisé lors de la fouille, au service régional de l’archéologie, du cercueil en plomb exhumé dans la sacristie de l’église Saint-Ouen de Livarot (14). Ce film, fruit de la collaboration entre le laboratoire et le SRA, associe également le travail et le savoir-faire développés tant en archéomatique qu’au laboratoire d’anthropologie.

    Pour y accéder :
    http://www.unicaen.fr/ufr/histoire/craham/spip.php?article659

    7 décembre 2012
    Haut de page
  • Brepolis


    Nouvelle fonctionnalité bibliométrique sur la plateforme Brepolis

    Brepols a intégré à ses bibliographies un outil bibliométrique permettant d’extraire des informations statistiques sur les publications recensées : par auteur, par revue, par sujet, cette fonction permet un aperçu bibliométrique de la production scientifique consacrée au Moyen Âge depuis 1958 et représentée dans deux des bibliographies majeures du domaine, la Bibliographie de civilisation médiévale de l’Université de Poitiers et l’International Medieval Bibliography de l’Université de Leeds.

    Des tutoriels sont proposés par l’éditeur pour présenter cette nouvelle fonctionnalité :
    - présentation de la fonction bibliométrique ;
    - présentation de la fonction « Profil de revue » ;
    - présentation de la fonction « Profil d’auteur ».

    5 décembre 2012
    Haut de page
  • Séminaire Grammaire, Rhétorique, Lexicographie au service de l’exégèse


    Grammaire, rhétorique, lexicographie au service de l’exégèse.

    La pratique des figures dans l’exégèse médiévale

    Les mardis de 14h à 16h :
    - 20 novembre 2012 – Cassiodore
    - 4 décembre 2012 – Lexiques et grammaires
    - 11 décembre 2012 – ‘Lanfranc’
    - 15 janvier 2013 – ‘Bruno le Chartreux’
    - 29 janvier 2013 – La Glossa ordinaria
    - 12 février 2013 – Laurent de Brindisi

    École Pratique des Hautes Études – Section des Sciences Religieuses
    Anne Grondeux - Chargée de Recherche au CNRS

    Présentation des méthodes d’analyse textuelle mise en œuvre dans l’exégèse de la Bible, en particulier des figures de grammaire et de rhétorique, envisagées dans leur tradition historique en passant par l’Antiquité (Jérôme, Augustin), le haut Moyen Âge (Cassiodore, Isidore), l’époque carolingienne et leurs continuateurs du Moyen Âge central.
    Suivre certaines figures rares permet en effet de reconstituer des filiations de commentaires, de corriger certaines datations, de proposer éventuellement des attributions nouvelles. Les conférences illustrent l’imbrication des arts libéraux et de l’exégèse au Moyen Âge.

    Bâtiment Le France : 190, avenue de France - 75013 Paris - 1er étage, salle 124

    Caroline HEID, 5 décembre 2012
    Haut de page
  • Pratiques médiévales de l’écrit

    Pratiques médiévales de l’écrit : séminaires-conférences 2012-2013


    Le centre de recherche « Pratiques médiévales de l’écrit » (PraME) de l’Université de Namur organise son quatrième cycle de séminaires-conférences. Une fois par mois, de décembre 2012 à mai 2013, des médiévistes issus d’horizons divers présenteront un aspect de leurs travaux en rapport avec le champ aujourd’hui foisonnant des usages de l’écriture au Moyen Âge. Les séances prendront place le jeudi de 16h à 18h.

    Programme

    Chiara RUZZIER, 1er décembre 2012
    Haut de page
  • En janvier 2013, dans le cadre des "Boudoirs de l’historien(ne)"


    Lundi 21 janvier 2013
    Le médiéviste face à ses sources archives et manuscrits
    Olivier MATTEONI (professeur Paris 1-LAMOP) et Ghislain BRUNEL (conservateur Archives nationales)

    En savoir plus : http://www.univ-paris1.fr/fileadmin/ED-histoire/Boudoirs_janvier2013.pdf

    Inscrivez-vous auprès d’Aline Bouchard (aline.bouchard@enc.sorbonne.fr)

    30 novembre 2012
    Haut de page
  • L’âge d’or des cartes marines


    Colloque organisé à l’occasion de l’exposition L’âge d’or des cartes marines, les 3 et 4 décembre 2012, sur le site Richelieu de la BnF, à l’auditorium Colbert, 2 rue Vivienne (75002 Paris).
    L’entrée est libre, sur inscription au 01 53 79 49 49.
    Les communications présentées en anglais feront l’objet d’une traduction simultanée.
    Une visite de l’exposition par les commissaires sera proposée le 4 décembre au soir (sur inscription ouverte lors du colloque).
    Programme

    Emmanuelle VAGNON, 27 novembre 2012
    Haut de page
  • Maîtresses et favorites dans les coulisses du pouvoir


    La SIEFAR a le plaisir de vous annoncer la tenue du Colloque International « Maîtresses et favorites dans les coulisses du pouvoir
    (Moyen Âge et Époque moderne) »
    Université de Liège, 13 et 14 décembre 2012
    Programme ; Affiche.

    27 novembre 2012
    Haut de page
  • Interroga animalia lʼanimal allégorique à travers le texte et lʼimage (XIIe-XVe siècles)

    Université catholique de Louvain
    colloque international

    30 novembre - 1 décembre 2012
    Salle du Sénat Académique
    Halles universitaires
    Louvain-la-Neuve


    Nimirum interroga iumenta et docebunt te, et volatilia caeli et indicabunt tibi : « Interroge les animaux et ils tʼinstruiront, les oiseaux du ciel et ils tʼapprendront ». Ces mots du livre de Job (12, 7), repris avec prédilection par les prédicateurs médiévaux, invitent à suivre la trace des animaux pour en tirer des enseignements qui intéressent lʼhomme. Avec dʼautres passages bibliques, ils fondent une ouverture au monde animal en quête de senefiance, dʼun sens second, qui traverse la littérature médiévale. Au-delà des textes habituellement traités pour ce sujet (Physiologus, bestiaires, fables), ce colloque sʼattachera à des genres moins fréquentés, qui peuvent renouveler nos connaissances sur la méthode allégorique appliquée aux animaux. On tiendra compte aussi de lʼiconographie, avec des prolongements jusquʼà lʼaube des Temps Modernes. Le colloque réunit des chercheurs engagés dans la réalisation dʼune encyclopédie virtuelle sur les animaux dans la littérature médiévale, sur le site Animaliter hébergé à lʼUniversité de Mayence.

    Participation libre
    Inscription souhaitée avant le 15 novembre
    contact : baudouin.vandenabeele@uclouvain.be

    Comité scientifique
    Jacques Berlioz (Ecole des Hautes études en Sciences sociales, Paris)
    Jacqueline Leclercq-Marx (Université Libre de Bruxelles)
    Sabine Obermaier (Universität Mainz)
    Brigite Resl (Univesity of Liverpool)
    Richard Trachsler (Universität Zurich)
    Baudouin Van den Abeele (Université catholique de Louvain)

    Soutiens
    Fonds National de la Recherche Scientifique
    Institut de civilisations, arts et lettres, UCL
    Centre dʼétudes sur le Moyen Age et la Renaissance, UCL
    Typologie des sources du Moyen Age occidental
    Johannes Gutenberg-Universität Mainz

    Programme

    VENDREDI 30 NOVEMBRE

    14h00.

    Ouverture du colloque et introduction Traditions savantes

    14h 30. Brigitte Resl (Univesity of Liverpool), Animals and allegory in Alexander Neckam’s De naturis rerum

    15h00. Henryk Anzulewicz (Albertus-Magnus-Institut, Bonn), Lupus rapax. Allegorisches und Naturkundliches über den Wolf bei Albertus Magnus

    15h30. Discussion

    15h45. Pause

    Littérature animalière

    16h15. Richard Trachsler (Universität Zürich), Quand Renart s’allégorise. L’exemple de Renart le Contrefait

    16h45. Helmut Brall-Tuchel (Universität Düsseldorf), Recht und Gerechtigkeit in der mittelalterlichen Tierdichtung

    17h15. Discussion

    17h30. Le projet ANIMALITER (www.encyclopaediaanimalium.
    germanistik.uni-mainz.de) : état et perspectives 19h00. Réception

    SAMEDI 1 DÉCEMBRE

    Chemins de traverse

    9h30. Rémy Cordonnier (Bibliothèque dʼAgglomération de Saint-Omer), A propos du Libellus septem peccatorum mortalium venena eorumque remedia describens, qui dicitur Venenum Malachiae

    10h00. Baudouin Van den Abeele (Université catholique de Louvain), Allégoriser les livres d’Aristote sur les animaux ?

    10h30. Discussion

    10h45. Pause

    Regards littéraires

    11h15. Eva-Maria Tönnies (Universität Köln), Lʼoiseau comme allégorie du poète dans la lyrique

    11h45. Craig Baker (Université libre de Bruxelles), L’allégorie animale dans les dits français

    12h15. Discussion

    12h30 Buffet

    Interroger les images

    14h00. Jacqueline Leclercq-Marx (Université Libre de Bruxelles), L’allégorie animale dans les frontispices des évangiles. Les cas particuliers de la Bible de Floreffe et de l’Evangéliaire d’Averbode

    14h30. Uwe Ruberg (Universität Mainz), Beglaubigungsstrategien konfessionspolitischer Auslegungen am Beispiel des Tierprozessions-Kapitells im Straßburger Münster

    15h00 Discussion

    15h15. Pause

    A plus haut sens

    15h45. Jacques Berlioz (EHESS, Paris), Lʼefficacité allégorique : discours croisés sur lʼanimal exemplaire 16h15. Discussion finale

    19h00. Repas

    Rémy CORDONNIER, 20 novembre 2012
    Haut de page
  • Terrae : séminaire 2013

    Le séminaire se tient à la Bibliothèque d’Études Méridionales
    56 rue du Taur, Toulouse

    horaires et programmes : terrae.univ-tlse2.fr
    ou 05 61 50 24 63


    7 décembre : Sources toscanes du Moyen Age
    organisé par Emmanuel Huertas

    11 janvier : Actualités de la recherche
    organisé par Jean-Loup Abbé

    25 janvier : La défense des communautés d’habitants à la fin du Moyen Age
    organisé par Camille Lacroix

    22 février : Habitat, territoire, environnement (VIIIe-XVe s.)
    Séminaire commun Terrae-Géode
    organisé par Carole Puig et Jean-Michel Carozza

    22 mars : Modélisation des sources fiscales, bilan d’étape
    organisé par Florent Hautefeuille

    5 avril : Culture matérielle au Moyen Age, recherches en cours
    organisé par Michel Barrère

    12 avril : Grégoire de Tours et le Midi à la lumière des découvertes archéologiques et des relectures historiques récentes
    organisé par J.-L. Boudartchouk et C. Delaplace

    Rémy CORDONNIER, 17 novembre 2012
    Haut de page
  • Chair in Art History and Visual Culture (Modern Languages)

    Job details
    Date posted 15/11/2012
    Application closing date 19/12/2012
    Location Exeter
    Salary Competitive Salary
    Package Generous holiday allowances, flexible working, pension scheme, car lease scheme and relocation package (if applicable)
    Job category/type Academic
    Job description The College of Humanities


    The above full-time permanent post is available from 1st September 2013 at the latest.

    The University of Exeter has ambitious plans for growth. Capital projects to the value of GBP 275 million pounds will, by the end of 2012, transform our already beautiful Streatham campus into something that is truly world-class.

    We are looking for a leading international figure with the ability to attract world-class academics to her/his research groups. Applicants will be innovative researchers with a strong track record of research funding and international quality publications.

    Art History and Visual Culture as a named area at Exeter is a new development, designed to focus the existing research interest in the University, currently spread across different departments and research groups in the College of Humanities, and to provide new undergraduate and postgraduate possibilities. The successful applicant will work with the core staff responsible for the delivery of the Art History and Visual Culture programmes and will also collaborate with colleagues in other areas of the College to enhance the profile of research in Art History and Visual Culture.

    The Department of Modern Languages at Exeter is one of the UK’s leading and most respected centres for research and teaching in French, German, Hispanic Studies (including Catalan and Portuguese), Italian, and Russian. We also offer Mandarin Chinese within the department. Our research ranges across a wide variety of disciplines including Art History, European Literature and Culture, Film, Linguistics, Medieval Studies, Sexuality and Gender, Translation, and Visual Culture, and from the medieval to the contemporary. As well as covering the cultures of major European nations, we have substantial expertise in Latin America and Francophone Africa. Our academic staff, supported by a team of language teachers which includes native-speaker teachers, are highly successful in winning prestigious research awards. We are a large yet very friendly department with over thirty internationally excellent research staff. Our total current research and teaching staff numbers sixty-four. We are recruiting 5 further leading researchers to join our team this year.

    The Department of Modern Languages at Exeter is currently in the process of establishing a new research centre, Translating Cultures, which unites many research active staff across all our languages. Our staff are also affiliated to a wide range of University research centres including the Centres for Medieval Studies, Early Modern Studies, Intermedia, Interdisciplinary Research in Film Studies, and Medical History. We have around 70 research students registered in the department. Our MA in Translation is a successful and growing programme.

    For up-to-date details of all our UG and PG programmes and modules, and further details of the Department of Modern Languages, please see http://humanities.exeter.ac.uk/modernlanguages/

    Informal enquiries can be made to Prof Sam Smiles, Programme Director for Art History and Visual Culture (tel. +44 (0) 1392 724220, email : s.smiles@exeter.ac.uk , or Dr Emma Cayley, Head of Modern Languages (tel : +44 (0) 1392 724387, email : e.j.cayley@exeter.ac.uk). You may also wish to consult our web site http://humanities.exeter.ac.uk/ for further details of the College.

    To view the Job Description and Person Specification document please click here.

    The University of Exeter is an equal opportunity employer which is ’Positive about Disabled People’. Whilst all applicants will be judged on merit alone, we particularly welcome applications from groups currently underrepresented in the workforce.

    Rémy CORDONNIER, 17 novembre 2012
    Haut de page
  • Colloque

    Richesse et Pauvreté au Moyen Age

    Colloque annuel de l’Institut d’Etudes Médiévales de l’Institut Catholique de Paris

    vendredi 30 novembre 2012
    9h – 17h30 amphithéâtre René Rémond
    21, rue d’Assas Paris 6e - Entrée libre
    Tel. : 01 44 39 60 36 - courriel : institutetudesmedievales@icp.fr


    Pour son troisième colloque annuel, l’Institut d’études Médiévales a choisi de traiter du thème « Richesse et Pauvreté au Moyen Âge ». Traitant de notions quantitatives, les deux concepts s’appellent souvent l’un l’autre, comme s’il ne pouvait y avoir de riches sans
    pauvres, de pénurie sans prospérité, aussi bien sur le plan sociologique, politique qu’historique.
    Le colloque souhaiterait cependant dépasser la vision purement
    dichotomique, voire même descriptive, du couple « Richesse et pauvreté » pour s’intéresser plus particulièrement au fondement de chacune des deux notions dans la période médiévale.
    Si la pauvreté se définit d’abord comme une situation que l’homme subit, que signifie, au Moyen Âge, la naissance des ordres mendiants, revendiquant la « pauvreté volontaire » ? Quelles sont les conditions juridiques et idéologiques dans lesquelles se déploient les théories
    de propriété et d’usure en chrétienté ?
    Par ailleurs, le Moyen Âge marque un moment de distanciation de la période grecque sur la dimension économique, et notamment sur la question de la monnaie sur laquelle se fonde en partie
    notre économie moderne.
    Fidèle à la sa vocation interdisciplinaire, l’Institut d’études Médiévales de l’Institut Catholique de Paris a invité des théologiens, philosophes, historiens et spécialistes de la pensée économique pour traiter de cette question.

    Programme

    9h00
    Alain De Libera, EPHE, Université de Genève, IEM,
    Ouverture

    9h30
    Olivier Boulnois, EPHE, IEM
    « Quand Adam bêchait et Eve filait, qui était gentilhomme ? De la pauvreté franciscaine à la contestation politique »

    10h15
    Luc-Thomas Somme, Professeur à la Faculté de Théologie de l’Institut Catholique de Toulouse
    « Pauvre polémique ? Saint Thomas et les controverses autour de la pauvreté lors de l’émergence des ordres mendiants. »

    11h00
    Pause

    11h30
    Olivier Descamps
    « La formation de la théorie du double domaine dans la doctrine juridique médiévale »

    12h30
    Déjeuner

    14h30
    Dominique Netter, ICP
    « L’économie au Miroir : mots et la rhétorique chez Philippe de Mézières et Christine de Pizan »

    15h15
    Guido Hülsmann, Professeur d’économie, Université d’Angers
    « Entre Oresme et Ricardo : la tradition classique de la réflexion monétaire »

    16h00
    Pause

    16h30
    Pierre de Lauzun, Essayiste, directeur général délégué de la Fédération bancaire française et délégué général de l’Association française des marchés financiers
    « La condamnation de l’usure, une approche éthique et financière »

    17h30
    Clôture du colloque. Cocktail

    Rémy CORDONNIER, 17 novembre 2012
    Haut de page
  • Les « Ateliers du livre » de la BnF


    Depuis 2002, la Bibliothèque nationale de France propose des journées d’étude sur l’histoire du livre et des bibliothèques, et sur leur univers contemporain, intitulées « Ateliers du livre ».
    L’entrée est gratuite et sans inscription.
    La 32e édition des ateliers se tiendra le jeudi 29 novembre 2012. Elle sera consacrée à la jeune histoire des bibliothèques numériques européennes.
    En présence de représentants de trois bibliothèques nationales - la Bibliothèque nationale de France, la British Library, l’Österreichische Nationalbibliothek – cette journée évoquera les trajectoires numériques de ces trois établissements, envisagées sous quatre angles : les collections, l’insertion dans l’économie numérique, les organisations et métiers, la recherche.
    En conclusion, un invité exceptionnel, Paul LeClerc, ancien directeur de la New York Public Library, viendra porter un regard américain sur cette numérisation européenne.
    Cette journée est organisée en partenariat avec l’École nationale des chartes et avec la collaboration de l’ENSSIB.
    Programme détaillé et informations pratiques dans l’agenda culturel de la BnF à l’adresse suivante :
    http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/auditoriums/f.ateliers_livre.html?seance=1223908407711

    Christine DUCOURTIEUX, 9 novembre 2012
    Haut de page
  • Tabularia


    A paru l’article de Damien Jeanne "Une « machina memorialis ». Les cartulaires des léproseries de la province ecclésiastique de Rouen" : en version PDF ; en version XML.

    9 novembre 2012
    Haut de page
  • Saints and the City


    Urban Holiness before Modernity
    Workshop for Graduates and Young Post-Graduates
    Erlangen, 8–10 July 2013

    Saints in the city, living holy men and women, have set their mark on the life of western urban centres for hundreds of years. What specifically were the hallmarks of urban holiness in the Pre-Modern West ? How did urban holiness develop and what influence did its embodying representatives exercise on political, social and cultural discourse ? What forms of media conveyed their message ? Are there comparable phenomena in the Near and Far East ?
    The Erlangen workshop will pursue answers to these questions on an interdisciplinary basis. Younger researchers (those pursuing doctorates or having completed them and still younger 35 years of age) are invited to present their research findings for discussion by a large and varied audience. Prof. Dr. Albert Dietl (Art History, Regensburg) will give a keynote evening lecture on the topic of “Urban Patrons in Medieval Italy” (in collaboration with the Art Historical Institute of the Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg).


    _ Call for Papers
    _ The Erlangen Interdisciplinary Centre for European Medieval and Renaissance Studies IZEMIR (http://www.mittelalter.phil.uni-erlangen.de) and the DFG-Research Groups « Holiness and Sanctification in the Middle Ages and the Early Modern Period. Intercultural Perspectives in Europe and Asia » (http://www.sakralitaet.uni-erlangen.de) will offer five fellowships of 250 € in support of travel and attendance costs for presenters. Interested persons should send a CV and brief description of their proposed topic by 15 April 2013 to the following Address :
    _ Prof. Dr. Michele C. Ferrari
    Friedrich-Alexander-Universität
    Mittellatein und Neulatein
    Kochstr. 4/3
    D-91054 Erlangen (Germany)
    Michele.C.Ferrari@as.phil.uni-erlangen.de

    Christine DUCOURTIEUX, 7 novembre 2012
    Haut de page
  • Programme CETM / CELAM 2012-2013

    Une date reste à préciser pour mai-juin ainsi que le détail d’une journée d’études le 24 janvier


    8 novembre

    K. Ueltschi (Université de Reims)

    Boîtes, sacs, charrettes : de drôles de trafics

    6 décembre

    Esther Dehoux (CHISCO (Université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense)

    La balance et la crosse. Réforme, ordre(s) et grâces dans le royaume franc (XIe-XIVe siècle)

    24 janvier 2013

    Journée d’études sur l’objet

    7 février

    Joelle Ducos (Paris IV)

    Objet et matérialité dans les textes savants

    D.Hüe (Rennes 2)

    L’objet comme métaphore structurante dans le corpus palinodique

    7 mars

    Danièle James-Raoul (Université de Bordeaux)

    Les objets en question dans le Devisement du monde de Marco Polo : poétique et anthropologie de l’ailleurs oriental

    4 avril

    Jean-René Valette (Université de Bordeaux)

    Quel objet est le Graal ?

    Laurence Mathey (Université du Havre)

    Le traitement de l’objet dans les chroniques de Wace, en particulier dans le Roman de Rou

    Avril ou mai : date à confirmer

    Catalina Girbéa (Université de Bucarest/Poitiers)

    Armes et armoiries des chevaliers païens dans le roman des XIIe-XIIIe siècles : esthétique de la violence et mutations romanesques.

    Rémy CORDONNIER, 2 novembre 2012
    Haut de page
  • jeudi 8 novembre : séance du séminaire CETM

    Elle se tiendra à Rennes 2 le jeudi 8 novembre en salle B332 à partir de 14h.


    Intervenant  : Karin Ueltschi (Professeur à l’Université de Reims) qui proposera une conférence intitulée : Boîtes, sacs, charrettes : de drôles de trafics.

    Elle s’intéresse en particulier à l’articulation entre héritages savants, chrétiens et préchrétiens, ainsi qu’aux rapports entre realia et mirabilia dans la littérature médiévale.
    Principaux travaux : La didactique de la chair. Approches et enjeux d’un discours en français au Moyen Age, Droz, 1993 ; Le Mesnagier de Paris, le Livre de Poche, « Lettres Gothiques », 1994. La Mesnie Hellequin en conte et en rime. Mémoire mythique et poétique de la recomposition, Champion, 2008. La main coupée. Métonymie et mémoire mythique Champion, 2010.
    Elle vient de publier Histoire véridique du père Noël. Du traîneau à la hotte (Imago, 2012).

    Rémy CORDONNIER, 1er novembre 2012
    Haut de page
  • Colloque

    Lisboa Ribeirinha Medieval e Moderna - Dados Arqueoló
    10.11.2012
    Lisboa, Museu Arqueológico do Carmo
    Org. : Secção de História da Associação dos Arqueólogos Portuguesesgicos


    Voir programme ci-joint

    Rémy CORDONNIER, 1er novembre 2012
    Haut de page
  • A paru

    Voici deux parutions aux Presses Universitaires de Rennes, dont l’une entre dans le programme de l’Agrégation


    Perceforest. Un roman arthurien et sa réception, dir. Christine Ferlampin-Acher.
    Actes du colloque de Rennes, étoffé d’autres contributions.

    Aux sources du roman fleuve
    Amour et chevalerie : l’art de la conjointure
    Manuscrits et imprimés, du XVe au XVIIe siècle : Perceforest et sa réception

    Dans le cadre du programme d’agrégation.

    Lectures du Roman de la Rose, dir. Fabienne Pomel

    Avec des contributions de Florence Bouchet (Toulouse-Le Mirail), Herman Braet (Louvain), Christine Ferlampin-Acher (Rennes 2, IUF), Philippe Frieden (Lausanne), Michèle Gally (Aix-en-Provence-Marseille), David Hult (Berkley), Sylvia Huot (Cambridge), Christopher Lucken (Paris VIII), Marylène Posamaï (Lyon III), Juliette Pourquery (Rennes 2) et Helen Swift (Oxford).

    Bon de commande ci-joint.

    Rémy CORDONNIER, 1er novembre 2012
    Haut de page
  • Colloque Les Cisterciens et la transmission des textes, XIIe-XVIIIe siècle


    Les Cisterciens et la transmission des textes, XIIe-XVIIIe siècle

    Colloque international organisé par le Grand Troyes et l’Institut de recherche et d’histoire des textes, avec le soutien de l’Agence Nationale de la Recherche (programme Biblifram), du Ministère de la Culture (DRAC Champagne-Ardenne) et de l’équipe SAPRAT de l’Ecole pratique des hautes études.

    Jeudi 22 Novembre 2012 – 19h00

    Vendredi 23 Novembre 2012 – 09h30

    Samedi 24 Novembre 2012 – 09h00

    Médiathèque du Grand Troyes, Boulevard Gambetta, 10088 Troyes.

    Les Cisterciens sont moins connus pour avoir recherché et retravaillé les textes que pour leurs efforts de centralisation et d’unification dans l’architecture et les arts, la liturgie et la vie quotidienne, et pour leur utilisation active de l’écrit pragmatique − pour ne citer que ces quelques domaines. Et pourtant, leurs bibliothèques, parfois immenses, font mentir par leur richesse et les textes rarissimes ou inattendus qu’elles nous ont conservés, l’idée d’un ordre peu consacré aux études.
    La Médiathèque du Grand Troyes conserve plus de 30 000 volumes imprimés et 3 000 manuscrits issus de la bibliothèque de Clairvaux. Cette collection exceptionnelle, inscrite au registre « Mémoire du Monde » de l’Unesco en 2009, illustre la grandeur des bibliothèques cisterciennes. Elle fera l’objet d’une présentation spécifique au cours du colloque.

    Contacts  : Anne-Marie TURCAN-VERKERK (Ecole pratique des hautes études / Institut de recherche et d’histoire des textes, Paris) ;
    Pierre GANDIL (Médiathèque du Grand Troyes).

    Caroline HEID, 29 octobre 2012
    Haut de page
  • Colbert et le Psautier de Charles le Chauve


    Jean-Baptiste Colbert et le Psautier de Charles le Chauve

    23 octobre 2012 (18h15)
    Galerie Colbert - Auditorium
    2, rue Vivienne 75002 Paris
    Accès : 6 rue des Petits-Champs ; entrée libre

    Charlotte Denoël, conservateur au département des Manuscrits, BnF et Anne-Orange Poilpré, maître de conférences, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

    Jean-Baptiste Colbert (1619-1683), ministre de Louis XIV et bibliophile éclairé, possédait une riche collection de manuscrits médiévaux qui fut acquise par la bibliothèque royale en 1732. Celle-ci comptait nombre de célèbres manuscrits de l’époque carolingienne, ainsi ce somptueux psautier (BnF, manuscrit latin 1152) exécuté pour Charles le Chauve avant 869 par Liuthard, chef de l’atelier de l’école du palais. Ce psautier est remarquable à plus d’un titre, par ses illustrations qui exaltent le caractère royal du commanditaire du manuscrit comme par sa reliure d’orfèvrerie contemporaine ornée de deux plaques d’ivoire sculpté d’une très grande finesse.


    1re date de la Saison 2012-2013 des « Conférences du quadrilatère BnF-INHA « Des hommes et des œuvres »

    Saviez-vous que la BnF conserve des monnaies chinoises et des dessins de Fernand Léger ? Saviez-vous que l’INHA possède des recueils d’ornements du XVIe au XVIIIe siècle ? Si vous ne connaissez pas ces œuvres, venez les admirer, découvrir leur histoire et celle des hommes qui les ont transmises à la BnF et à l’INHA. À travers ce cycle de conférences, ce sont la richesse et la diversité des collections du Quadrilatère Richelieu qui sont révélées.

    Programme complet du cycle des conférences du quadrilatère :
    http://www.inha.fr/IMG/pdf/Les_conferences_du_quadrilatere-3.pdf

    Charlotte DENOËL, 26 octobre 2012
    Haut de page
  • De archa Noe d’Hugues de Saint-Victor


    Séminaire Exégèse visuelle et construction de la sagesse : le De archa Noe d’Hugues de Saint-Victor

    Dominique Poirel (IRHT – CNRS)
    le lundi de 16 h. à 18 h., 1er semestre de l’année 2012-2013
    Date de reprise : 5 novembre 2012.
    Organisation : dominique.poirel@irht.cnrs.fr
    Bâtiment Le France : 190, avenue de France – 75013 Paris – 1er étage, salle 117 _ Tél. : 01 49 54 83 60/61
    Métro : Quai de la gare (ligne 6) ; RER C : Bibliothèque François Mitterrand ; Bus 89 : Quai de la gare

    Parmi les œuvres d’Hugues de Saint-Victor († 1141), le traité Sur l’arche de Noé est sans doute la plus surprenante et, en un sens, la plus féconde. Commentant les trois versets de la Genèse, où sont décrites la forme, les dimensions et les ouvertures du navire construit par Noé, notre auteur ne tarde pas à y ajouter des couleurs, des échelles, des inscriptions, des petits personnages, des motifs divers, absents du texte biblique, mais aussitôt revêtus de significations spirituelles. L’arche devient alors un microcosme aux lectures multiples : Église, grâce et surtout sagesse, dans laquelle il faut entrer pour échapper au déluge, c’est-à-dire à l’instabilité des choses mondaines. En construisant en soi l’arche intérieure, par la mémoire et l’imagination, et en naviguant en elle dans ses trois dimensions, histoire, espace, progrès intérieur, le lecteur est ainsi convié à s’arracher au morcellement de la science et du désir pour unifier au contraire tous les savoirs en sagesse.

    Caroline HEID, 26 octobre 2012
    Haut de page
  • Journée d’études hébraïques 8 novembre 2012

    Journée d’étude de la section hébraïque de l’Institut de Recherche et d’Histoire des textes


    Écriture et Écritures. La langue, l’image, le quotidien

    Jeudi 8 novembre 2012 - 9h30-18h30, salle Jeanne Vieillard

    09 heures 45 : Saverio Campanini, Sonia fellous, Judith Kogel, « Autour de Caïn tuant Abel »

    10h30-12h30. Séance I : La langue hébraïque, entre Orient et Occident
    - Giulio Busi, Université de Berlin,« Hebrew in the Renaissance » ;
    - Giacomo Corazzol, Université de Bologne,« L’apparition de l’écriture éthiopienne à la Renaissance » ;
    - Saverio Campanini, IRHT, « Hébreu et Cabbale dans l’écriture monumentale du Palazzo Bocchi ».

    _ 14h-15h30. Séance II : L’exégèse enluminée
    - Sonia Fellous, IRHT, « Les beautés au bain : d’Anakhita (Aphrodite) à Bitya dans le Nil » ;
    - Jean-Baptiste Lebigue, IRHT : « Noir, blanc, rouge : l’histoire sainte en couleur » ;
    - Emma Abate, IRHT : « Adam et Ève, Lilith dehors (אדם וחוה לילית חוץ) : exégèse juive et images démoniaques » ;
    - François Boespflug, Université Marc Bloch, Strasbourg,« Commentaire ».

    16h-17h30.Séance III : Le quotidien
    - Claudia Rosenzweig, Université de Bar Ilan, « Une langue chrétienne dans un texte Yiddish ou comment se défendre contre l’accusation de crime rituel ? » ;
    - Judith Kogel, IRHT, « Le quotidien et ses mots » ;
    - Ronny Vollandt, IRHT, « The Torah in the writing of the Ishmaelites. Metamorphoses of Saadiah’s Judaeo-Arabic Tafsīr ».

    17h45- 18h30 : « Synthèse » de Marie Elisabeth Boutroue (IRHT) et Jean-Pierre Rothschild (IRHT)
    « Conclusion », Nicole Bériou, IRHT

    Caroline HEID, 22 octobre 2012
    Haut de page
  • journée d’études "Performance. Littérature, images, événements"

    Une journée d’études est organisée à Bruxelles le 23 novembre prochain sur le thème "Performance. Littérature, images, événements", en partenariat par le RMBLF (Réseau des Médiévistes Belges de Langue Française), le Vlaamse Werkgroep Medievistiek, et la section belge de la Société de Littérature Courtoise.


    Le terme performance renvoie à la transmission des œuvres par le canal de la voix et aux traits d’oralité dans les textes. Il impose de s’intéresser au contexte, aux modalités et aux effets de la présentation au public physiquement présent.
    Mais le concept peut désormais aussi s’appliquer à d’autres produits culturels, en particulier au vaste champ des images et des événements
    festifs.Voilà pourquoi trois groupes de chercheurs unissent leurs forces pour rassembler autour de la notion de performance des médiévistes dont les méthodes et le regard se complètent. Ce travail d’analyse collective permet en retour de mieux évaluer l’intrication des médias écrits et oraux dans toute société, dans le passé comme dans le présent.

    Situation et accès :
    HUB, rue Montagne aux Herbes Potagères (Warmoesberg), 43
    Bruxelles 1000 (Metro Gare Centrale / Centraal Station)

    Contribution pour le repas de midi : 10 €
    Inscription souhaitée avant le 12 novembre2012 par courriel à colette.storms@uclouvain.be

    Programme

    9.00 Accueil

    9.15 Mot de bienvenue, ouverture de la journée

    9.30 - 11.00 Littérature et performance

    • Mike Kestemont (Universiteit Antwerpen) : Het (semi ?)-orale karakter van een Middelnederlandse versie van de Floovent
    • Hélène Haug (Université catholique de Louvain) : La lecture des débats en moyen français : approches d’un jeu courtois
    • Elisabeth De Bruijn (Universiteit Antwerpen) : Performativiteit in Flos unde Blankeflos (Mittelhochdeutsch)

    11.00 - 11.15 Pause

    11.15 - 12.15 Evénements performanciels

    • Bram Caers (Universiteit Antwerpen) en Pieter Verhoeven (Universiteit Antwerpen) : Het reliekschrijn van Sint-Rombout tussen machtsstrijd en devotie
    • Samuel Mareel (Universiteit Gent) : ‘Al ghemact by my Binnen tbrugsche pleyn’. Performance, identiteit en stedelijke ruimte in Eduard de Denes Testament Rhetoricael (1562)

    12.15 - 13.30 Déjeuner-sandwiches

    13.30 - 15.00 OEuvres visuelles et performance

    • Lylan Lam (Université de Liège) : La « matière antique » dans l’iconographie des ivoires gothiques profanes
    • Marine Cuche (Université de Genève) : Image et performance dans quelques miracles de Gautier de Coinci
    • Racha Kirakosian (Somerville College, University of Oxford) : La perception de l’image divine. Entre vision et corporéité

    15.00 - 15.15 Pause

    15.15 - 16.15 Conférence conclusive par Keith Busby (University of Wisconsin, Madison) : Performance, espionage, treason.

    COMITÉ ORGANISATEUR
    Bram Caers, Universiteit Antwerpen
    An Faems, Katholieke Universiteit Leuven
    Hélène Haug, FNRS - Université catholique de Louvain
    Remco Sleiderink, Hogeschool-Universiteit Brussel
    Colette Van Coolput-Storms, Université catholique de Louvain - Hogeschool-Universiteit Brussel
    Frank Willaert, Universiteit Antwerpen
    Le comité exécutif du RMBLF

    COMITÉ SCIENTIFIQUE
    Alain Marchandisse, FNRS - Université de Liège
    Remco Sleiderink, Hogeschool-Universiteit Brussel
    Colette Van Coolput-Storms, Université catholique de Louvain -Hogeschool-Universiteit Brussel
    Frank Willaert, Universiteit Antwerpen

    Rémy CORDONNIER, 22 octobre 2012
    Haut de page
  • Call for Research Fellow

    Le centre de recherche Illuminare - Centre for the Study of Medieval Art (KU Leuven, Belgique) lance un appel à collaborateur dans le cadre de leur projet : In Search of Utopia, 1516-2016.

    Le contrat concerne l’année académique 2013-2014 et sera subventionné par the Veronique Vandekerchove Chair of the City of Leuven (KU Leuven)


    In 2016 it will be 500 years since Thomas More published his Utopia in Leuven with printer-publisher Dirk Martens. This anniversary is the occasion for the City of Leuven and the Leuven University to organize a
    prestigious exhibition which will illustrate several aspects of the exploration of ‘the world around 1516’.

    Although the project starts with a tangible historical fact in Leuven – the first edition of the Utopia (1516) – the ‘search for Utopia’ is viewed from a broader perspective. Not only is the intellectual and cultural context in which the publication was created examined, but also the West’s particular fascination with distant, alien worlds. The image of the Earthly Paradise and a diversity of ideal dream worlds such as the Golden Age, the hortus conclusus, the Garden of Delights, the Land of Cockaigne and the representation of the New World are discussed in detail. The early 16th century’s artistic and playful search for the ideal human form and the perfectibility of man rounds off the quest. Was the dream ever within reach ?

    Chronologically, the exhibition spans the period from the end of the Middle Ages to approximately the middle of the sixteenth century. The horizons are Western Europe and the Western European world views. Illuminare– Centre for the Study of Medieval Art (KU Leuven) seeks a scholar to prepare a PhD on Northern Renaissance art from the first half of the 16th century in relation to the In Search of Utopia, 1516-2016 project.

    The scholarship is destined for those with a university degree (MA) in Art History (Middle Ages – Early Modernity) whose areas of interest lie in research into Northern Renaissance art, the history of the Utopia,
    Thomas More, the history of the 16th century, exoticism, the ideal city, utopia-dystopia, …

    The candidate will reside periodically in Leuven, Belgium.

    The In Search of Utopia, 1516-2016 project is supported by the Veronique Vandekerchove Chair of the City of Leuven (KU Leuven). Funding will be provided by the Chair for the first year of the PhD project. During this year the candidate will have the opportunity to outline the project in order to apply for other grants.

    All candidates are requested to send in the standard application documents (Curriculum Vitae, copies of degree certificates, a list of publications, two letters of reference from university/college lecturers) as well as a brief outline of their research project (max. 3 pages, plus timetable and bibliography) by 1 December 2012 to (e-mail is sufficient) :
    Prof. dr. Jan Van der Stock
    Illuminare – Centre for the Study of Medieval Art (KU Leuven)
    Faculty of Arts Room 04.11
    Blijde Inkomststraat 21 - box 3313
    B-3000 Leuven
    Phone : +32 (0)16 32 48 70
    E-mail : jan.vanderstock@arts.kuleuven.be

    Rémy CORDONNIER, 22 octobre 2012
    Haut de page
  • Appel à communications

    COLLOQUE « BOCCACE ET LA FRANCE »

    (automne 2013 : 24-26 octobre)

    Université Sorbonne nouvelle – Paris 3

    (CERLIM – Centre d’Etudes et de Recherches sur la Littérature Italienne du Moyen-Âge)

    Comité scientifique : Claude Perrus (Sorbonne Nouvelle), Isabelle Battesti (Poitiers), Catherine Croizy-Naquet (Sorbonne Nouvelle), Johannes Bartuschat (Zurich), Lucia Battaglia Ricci (Pise), Luigi Surdich (Gênes)

    Organisateurs : Philippe Guérin (Sorbonne Nouvelle), Anne Robin (Lille 3)


    En 2013, sera célébré le septième centenaire de la naissance de Boccace. Le CERLIM (Centre d’Études et de Recherches sur la Littérature Italienne Médiévale de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, composante de l’EA 3417 CERLIMCC) compte en son sein plusieurs médiévistes ayant consacré une partie de leurs travaux au grand « Certaldese ». Il entend dès lors jouer sa partition dans le grand concert des célébrations qui s’annonce à cette occasion, en prenant appui sur sa localisation en France.

    Les relations entre Boccace et la culture française, tant écrite que visuelle, sont un fait bien établi, qui a déjà donné lieu à de nombreux travaux. Mais il s’en faut de beaucoup que la question, en réalité immense et complexe, soit épuisée. C’est pourquoi le CERLIM se propose d’en explorer de nouveaux pans, tant en regardant vers l’amont (la culture française qui constitue pour Boccace, ce formidable “manducateur”, un pan essentiel de son “innutrition”, en particulier pendant ses années napolitaines) que vers l’aval (dès la fin du XIVe siècle, les œuvres de l’auteur du Décaméron, mais aussi du De casibus, du De mulieribus, etc., sont l’objet d’une réception particulièrement active, qui féconde aussi bien les productions écrites que le monde des images, liées ou non au livre).

    Voici alors les axes autour desquels pourrait s’organiser le colloque.


    1. Lectures et réécritures boccaciennes

    Il s’agit d’une part de poursuivre et d’affiner encore le travail de recensement des textes français que lit Boccace, en commençant par ceux auxquels il pouvait avoir accès au temps de sa prime jeunesse à Naples, notamment dans la bibliothèque royale de Robert d’Anjou. On envisagera aussi la question spécifique de ceux qu’il se procure et retranscrit. [1]

    Un deuxième volet de cette première grande section s’attachera, d’autre part, à l’examen des modes d’appropriation par Boccace dans son travail d’écriture de cette veine française. Les opérations de transposition, de transcodage, de détournement etc., seront au cœur des analyses proposées. On pourra aussi s’interroger sur les liens qu’entretient la part française du vaste hypotexte boccacien avec les autres pans de celui-ci.

    Il va de soi du reste que les deux aspects de la question peuvent éventuellement se trouver réunis dans une seule et même contribution.

    2. Réception française de Boccace

    N.-B. Les limites chronologiques des enquêtes et analyses proposées se situeront dans une période allant du XIVe et XVIIe siècle.

    Ce sont ici tout d’abord les vecteurs de la diffusion de l’œuvre dans l’aire linguistique française qui seront examinés : cela concerne aussi bien les premiers acteurs de cette diffusion que les médiums par lesquels passe principalement la transmission des textes. La forme matérielle sous laquelle cette transmission advient, tant pour ce qui est des manuscrits que des formes premières de l’imprimé, devrait constituer un aspect essentiel de la question. On s’attachera également à sonder la présence de Boccace dans les bibliothèques françaises, tant privées que publiques.

    Parallèlement à la réception matérielle, et, le cas échéant, en même temps qu’elle, un deuxième versant de la réflexion portera sur l’appropriation intellectuelle de l’œuvre boccacienne par les écrivains français. Seront examinées les traductions, transpositions, adaptations etc. (sans oublier ce qu’elles peuvent éventuellement devoir à la médiation des versions latines, notamment pour certaines des nouvelles les plus ‘fortunées’ du Décaméron).

    Enfin, un troisième axe de cette deuxième section envisagera la présence de Boccace dans l’aire française sous l’angle du rôle décisif qui est le sien comme pivot, charnière, maillon fort, voire comme fondateur et instaurateur de chaînes génériques, de séries ‘architextuelles’ : on pense ici – sans que la liste soit limitative – à la construction du « livre » de nouvelles, au « romanesque », au genre épique, historique, mythographique etc.

    3. Boccace et les images

    On sait le goût prononcé de Boccace pour le visuel et ce qu’il a fécondé dans ce domaine. Il s’agira ici aussi de prolonger les nombreuses enquêtes et analyses déjà entreprises dans ce domaine si riche.

    On envisagera tout particulièrement les illustrations des œuvres de Boccace et les rapports qu’elles entretiennent avec les textes originaux. Au-delà de l’éventuelle mise au jour de cas oubliés ou négligés, notamment à l’âge de l’imprimé, c’est la question de l’image comme ‘interprétant’ de l’écrit, au sens ‘pragmatique’ du terme, qui est ici en jeu.

    L’on n’oubliera pas non plus d’examiner les cas où, dans les opérations de transposition de l’hypotexte boccacien, les images l’accompagnant sont susceptibles d’introduire des variations, des modifications plus ou moins substantielles, autrement dit les cas où la réception de Boccace et les nouveaux textes qui en sont le produit peuvent inclure la médiation de l’image, passent en partie par elle.

    L’on ne s’interdira pas enfin de s’aventurer sur le terrain de l’histoire de l’art stricto sensu, en envisageant la vie ‘autonome’ d’images provenant de l’œuvre boccacienne, mais s’en détachant pour prendre la forme de l’objet précieux sans lien de contiguïté physique avec le texte, ou celle du tableau etc.

    Rémy CORDONNIER, 22 octobre 2012
    Haut de page
  • A paru

    Vivre de son art. Histoire du statut de l’artiste XVe-XXIe siècle, sous la direction d’A. Graceffa, Paris, Hermann, 2012. 318 pages – 16 x 24 cm – 23 €


    Musicien(ne)s, écrivain(e)s, plasticien(ne)s, acteurs, actrices ou scénaristes… : tous sont des artistes. Depuis l’émergence de cette catégorie au XVe siècle jusqu’à aujourd’hui, ces praticiens de l’art, auteurs comme interprètes, ont dû négocier des statuts spécifiques et des droits particuliers afin de pouvoir,simplement, vivre de leur art.
    Face aux évolutions technologiques et à la constitution d’un marché de l’art, il fallut inventer et renforcer un statut social particulier. Son rôle fut et reste le même : palier l’insécurité et la fragilité souvent liées à la condition de créateur, et l’adapter aux nouvelles pratiques et aux réalités socio-politiques changeantes.
    Comprendre cette histoire longue, ses permanences et ses mutations, telle est l’ambition de cet ouvrage collectif initié par l’association des métiers de la création SMartFr. Des chercheurs de disciplines et d’horizons très divers se sont associés pour lui donner corps, et construire ensemble une approche pluridisciplinaire et croisée.

    Avec les contributions de : Jan Blanc, Marie Bouhaïk-Gironès, Émilie Bouvard, Céline De Potter, Björn-Olav Dozo, Jérôme Giusti, Catherine Gonnard, Agnès Gracefa, Mathieu Grégoire, Jean-François « Maxou » Heintzen, Béatrice Joyeux-Prunel, Johannes Landis- Fassler, Sophie-Anne Leterrier, Claire Maingon, Sylvain Maresca, Hélène Marquié, Delphine Naudier, Hyacinthe Ravet, Brigitte Rollet, Séverine Sofio et Martine Watrelot.

    Rémy CORDONNIER, 21 octobre 2012
    Haut de page
  • DE LUMIÈRE, DE PIERRE, DE CIRE ET DE VERRE : L’église et la lumière au Moyen Âge

    Journée d’étude de l’ISTA (Institut Supérieur de Théologie des Arts)
    Samedi 8 décembre 2012
    Institut catholique de Paris (amphithéâtre René Rémond)
    Présentation de la journée
    Cette journée d’étude entend poursuivre une réflexion – menée depuis 2009 au sein de l’Institut catholique de Paris – autour du thème de la lumière dans le christianisme, en abordant cette année la période du Moyen Âge. Elle s’inscrit donc dans la continuité des deux précédentes rencontres - « Lumières de la Nativité » (2010) et « Lumières de l’Antiquité » (2011) – qui avaient déjà souligné l’intérêt d’une démarche où s’entrecroisent, dans une volonté de pluridisciplinarité, des domaines de recherche différents : de la théologie à la philosophie, de l’histoire à l’histoire de l’art, de la littérature à l’art contemporain.
    Le thème retenu pour cette nouvelle rencontre consacrée à la période médiévale est celui des multiples relations entre l’église et la lumière, à la fois naturelle et artificielle. Afin d’appréhender cette dialectique entre matérialité (les pierres, le verre, la cire) et immatérialité (la lumière), cinq axes ont été privilégiés :
    - « Lumières écrites », invite à explorer le thème de la lumière dans la théologie médiévale ;
    - « Lumières pétrifiées » ;
    - « Lumières filtrées » questionnent les rapports entre lumière et architecture et entre lumière et art du vitrail ;
    - « Lumières incarnées » s’intéresse aux fonctions et aux usages des luminaires dans l’espace ecclésial ;
    - « Lumières d’aujourd’hui et églises d’hier » clôture ce parcours en brouillant les repères chronologiques et en explorant les rapports entre pratiques artistiques contemporaines et vieilles pierres, qu’il s’agisse des mises en scène sonores et lumineuses des églises par Skertzò ou de l’installation de vitraux contemporains dans des lieux d’histoire.
    La prochaine journée de l’ISTA aura lieu le 8 décembre 2013 et sera dédiée à la lumière à la période moderne.


    Programme

    matin

    - 8h30 : Accueil des participants
    - 8h45 : Ouverture de la journée par Andrea MARTIGNONI (Institut catholique de Paris)
    - 9h00 : « La lumière dans la théologie médiévale » par Denis VILLEPELET (Institut catholique de Paris)
    - 9h30 : « Les métamorphoses de la lumière dans le De contemplatione de Guigues du Pont » par Nathalie NABERT (Institut catholique de Paris)
    pause
    - 10h30 : « De pierre, d’ombre et de lumière. L’espace ecclésial entre matérialité et immatérialité » par Daniela MONDINI (Université de la Suisse italienne)
    - 11h00 : « De verre, de couleur et de lumière. Les Chartreux et l’art du vitrail » par Raphaëlle CHOSSENOT (Université de Paris 1-Panthéon Sorbonne)

    Après-midi

    - 13h30 : « De cire, d’huile et de lumière. Fonctions et usages des luminaires dans les églises médiévales » par Catherine VINCENT (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)
    - 14h00 : « De rêve, de lumière et de couleur. L’art de la projection monumentale ou les cathédrales parées de sons et lumières » par Hélène RICHARD (directrice artistique et co-fondatrice de l’atelier de création Skertzò)
    pause
    - 15h30 : « D’art contemporain et de vieilles pierres. Conversations entre l’artiste François Rouan et les maîtres verriers Marq » par François ROUAN et les maîtres verriers MARQ (Atelier Simon Marq, Reims)

    Présentation de l’ISTA

    L’Institut Supérieur de Théologie des Arts (ISTA), créé en 1995 à l’instigation de Mgr Joseph Doré, propose une formation universitaire centrée sur le dialogue entre la théologie et les arts.
    Les cours, les ateliers et les séminaires offrent aux étudiants, dans une démarche résolument transversale et pluridisciplinaire, la possibilité d’acquérir les outils méthodologiques et les connaissances théologiques nécessaires pour analyser les œuvres d’art, comprendre les pratiques artistiques contemporaines, se familiariser avec le patrimoine religieux et la dimension spirituelle de l’art. Les enseignements visent un public au profil varié : des responsables ecclésiaux des arts sacrés aux membres d’institutions culturelles, des artistes-créateurs aux spécialistes des arts et du christianisme, des étudiants en théologie à toute personne désireuse de comprendre ce que l’art exprime de la foi. Trois diplômes peuvent être préparés au sein de l’Institut : la licence canonique de théologie, le diplôme supérieur de théologie des Arts et le certificat en patrimoine religieux et en art contemporain.
    Des informations plus détaillées sont disponibles sur le site internet de l’ISTA.

    Rémy CORDONNIER, 21 octobre 2012
    Haut de page
  • Représentations du son musical au moyen Âge

    Le Séminaire bimensuel Musiconis 2012-2013 se tiendra à la Maison de la Recherche, 28 rue serpente, Paris 6e
    Les séances seront modérées par Frédéric Billiet Université Paris-Sorbonne, PLM) et Isabelle Marchesin (Université de Poitiers, CESCM).


    Le projet
    Les enjeux scientifiques
    L’équipe de recherche Patrimoine et langages musicaux de l’Université Paris-Sorbonne, en association avec l’axe Signes, formes et représentations du Centre d’Études Supérieures de Civilisation Médiévale (CESCM) de l’Université de Poitiers, propose le projet Musiconis, comprenant deux programmes interactifs destinés à se nourrir mutuellement :
    - La constitution, à partir d’un bouquet de bases de données existantes, d’une « métabase » d’images médiévales représentant la musique, et le développement d’outils technologiques pour la mise en ligne et l’échange de données.
    - La conceptualisation d’outils théoriques permettant d’établir un nouveau modèle d’indexation qui intégrerait les données auditives évoquées par ou figurées dans les images, et servirait de point de départ à des recherches scientifiques convergentes sur le thème de la figuration du son.
    - La création d’un portail unique, fonctionnant de manière interactive avec les bases existantes, permettra d’accéder aux représentations musicales médiévales recensées par les chercheurs français. Ce portail, bilingue et associé au Répertoire International d’Iconographie Musicale (RIdIM), proposera un modèle d’indexation iconographique original, prenant en compte des paramètres de visualisation du son et servira de base de réflexion à des chercheurs collectivement concernés par la sonorité des images médiévales.
    Placé au cœur de la cosmologie chrétienne, ce son rationnel, accessible aux sens, au cœur ou à l’esprit, est le facteur majeur du lien spirituel, politique et social comme du lien amoureux, tels qu’ils se dessinent dans la culture médiévale à partir du VIIe siècle, lorsque les nombres viennent investir les pages insulaires pour y figurer la vitalité
    et la sonorité opératoire du logos divin.
    Outre la visualisation de sa profération, de sa propagation et de sa perception, le son musical est évoqué visuellement de multiples façons : par l’entremise de proportions mathématiques,par des choix organologiques de matériaux, de morphologie et de configuration de détail qui vont spécifier les timbres ainsi que les qualités rationnelles des sonorités, mais aussi par des gestes orchestiques ou musicaux combinés dans l’aire de la représentation.
    Formes et couleurs sont savamment coordonnées pour fonctionner de façon signifiante au sein de l’image et dans le programme iconographique plus large de l’œuvre qui les contient. En d’autres termes, l’aire de l’image tout comme son lieu d’inscription, architectural ou codicologique, liturgique ou littéraire, peuvent être considérés comme des « paysages sonores » dont il s’agit de déterminer paramètres et interactions.
    Les séminaires bimensuels permettent aux chercheurs de réfléchir collectivement sur les sonorités des représentations, d’en proposer
    une modélisation, et de définir les limites qui séparent le son organisé (vox ou phtongus) de ses antonymes, les sons indéfinis et irrationnels - bruit naturel, humain ou animal -, mais aussi un silence paradoxal ou issu d’une performance inversée, qui agissent comme une sur- ou une sous-musique inaudible.
    Dans son versant technique encadré par les chercheurs de l’Institut des Sciences Humaines Appliquées (ISHA) de l’Université Paris-Sorbonne, le projet s’appuie sur des corpus photographiques déjà constitués comme celui de l’Association Pour l’Étude de la Musique et des Techniques dans l’Art Médiéval (APEMuTAM) ainsi que sur des programmes de numérisation d’images dont nous opèrerons l’indexation des figurations musicales (la base Romane du CESCM, le projet Musical Instruments Museums Online (MIMO), le Gothic Ivories Project de l’Institut Courtauld, les bases Vitrail et Sculpture du Centre André-Chastel).

    Vous trouverez ci-joint le programme des séminaires 2012-2013

    Rémy CORDONNIER, 12 décembre 2012
    Haut de page
  • XIXe Colloque du GMPCA - Caen 2013


    UNIVERSITÉ DE CAEN BASSE-NORMANDIE – FRANCE
    22-26 avril 2013
    Organisateurs : Centre Michel de Boüard - (CRAHAM) UMR 6273
    GÉOgraphie PHysique et ENvironnement (GÉOPHEN) LETG-CAEN UMR 6554 CNRS Service Archéologie du Conseil général du Calvados
    La date de soumission des résumés est prolongée jusqu’au 5 novembre : http://www.unicaen.fr/crahm/spip.php?article650

    Le colloque d’archéométrie du GMPCA a lieu tous les deux ans depuis 1977. Il permet de réunir les archéomètres de toutes les disciplines. Il s’organise en plusieurs sessions thématiques (toutes périodes confondues), dont certaines sont introduites par des communications orales. Des exposés plus courts et des posters permettent de présenter des avancées méthodologiques et des applications novatrices particulières.Les posters seront affichés durant toute la durée du colloque.
    Le colloque se tiendra à Caen, capitale régionale de la Basse-Normandie, dans une des plus anciennes universités de France. Située à proximité du rivage de la Manche et des plages du débarquement de 1944, la ville de Guillaume le Conquérant attire de nombreux visiteurs grâce à son riche patrimoine historique, son château, ses abbayes romanes, ses nombreux monuments, net grâce à ses musées dont le Mémorial pour la Paix. Les bombardements de 1944 ont marqué à jamais la ville et son environnement. Elle en a heureusement tiré le meilleur parti pour sa reconstruction.

    Christine DUCOURTIEUX, 19 octobre 2012
    Haut de page
  • Appel à communications - IMS

    La Société internationale des médiévistes a le plaisir de vous faire part de l’appel à communications pour son symposium annuel 2013 :
    La Couleur
    10e symposium annuel de l’IMS-Paris, 27-29 juin 2013
    La Société Internationale des Médiévistes de Paris (IMS-Paris) sollicite l’envoi de communications et de thèmes de sessions complètes pour son symposium de 2013 portant sur le thème de la Couleur dans la France médiévale.


    Dès le début du Moyen Âge, la couleur a joué un rôle important dans les arts visuels et les arts du spectacle, les lettres, la théologie, et les sciences. Elle a pu conditionner le mode d’existence des hommes leur rapport au monde.
    _ Bien avant la distinction établie par Vasari entre colore et disegno, les artistes et les musiciens médiévaux ont reconnu le potentiel esthétique, sémantique et rhétorique de la couleur. D’un point de vue musical et rhétorique, le concept de couleur et la qualité d’ornatus renvoient tous deux à l’ornement. Ce dernier produit des techniques de notation musicale conçues comme visualisation de l’expérience auditive. Les signes auditifs tels que le symbolisme et la classification des modes liturgiques devaient être aisément reconnaissables par leurs auditeurs.
    En tant que références culturelles, les couleurs, et les termes utilisés pour les décrire, font l’objet de variations sémantiques. Dans leur dimension matérielle de teintes et de pigments, les couleurs étaient un produit de commerce et servaient de marqueur social. L’exotisme et le prix de ces substances ont pu dénoter le luxe et le prestige, des pages pourpres des manuscrits précieux aux teintes de vêtements réglées par les lois somptuaires. Dans le système de classification médiévale, les couleurs pouvaient aussi être un moyen de stigmatiser et d’exclure, par leur association avec des groupes minoritaires spécifiques et des hiérarchies sociales. L’héraldique cristallise la sémiotisation de la couleur. Pourtant, la variabilité du codage des couleurs dans le roman médiéval et les arts visuels ainsi que d’une région à une autre manifeste les limites d’une compréhension trop systématique du symbolisme des couleurs.
    Les réflexions sur la couleur en littérature, en philosophie et en théologie, soulignent sa dimension agentielle. La couleur n’est pas seulement un objet observable, elle recèle aussi une capacité événementielle. La théologie de la lumière, par l’accent subsidiaire qu’elle met sur la couleur, entre en relation avec la réintroduction de l’étude de l’optique dans l’Occident médiéval. Cela passe par les traductions latines d’ouvrages arabes eux-mêmes inspirés de traités antiques, et donne lieu au développement des théories de la perspective, de la lumière et de la couleur.
    Cet appel à communications sur le thème de la couleur est interdisciplinaire. Il concerne les approches de la couleur et de la lumière dans les sciences et les arts médiévaux (en incluant les techniques de fabrication des couleurs, l’usage de l’argent, de l’or, du lapis-lazuli ou des pierres précieuses, l’emploi de la grisaille ou encore l’absence de couleur). Il englobe aussi les analyses de l’économie et du lexique de la couleur, l’étude de sa symbolique et de ses significations, ainsi que les approches de la couleur en philosophie, théologie et musique (notation, ornement, utilisation des modes).
    Merci d’adresser un résumé de 300 mots maximum (en français ou en anglais) pour une communication de 20 minutes à contact@ims-paris.org au plus tard le 1er décembre 2012. Veuillez inclure également vos coordonnées complètes, un CV, et une liste indicative du matériel audiovisuel nécessaire à votre communication.
    Seront privilégiées les interventions qui concernent la France et le monde francophone au Moyen Âge. Le processus de sélection des propositions est très compétitif et s’effectue en préservant l’anonymat des propositions. Le comité de sélection examinera les propositions et fera connaître sa réponse par courriel avant le 20 décembre 2012.
    Les titres des communications retenues seront disponibles sur le site internet de l’IMS-Paris. Les auteurs dont les communications auront été sélectionnées prendront en charge leurs dépenses personnelles de voyage et leurs frais d’inscription au colloque (35 euros par personne, tarif réduit pour les étudiants, gratuit pour les membres de l’IMS-Paris).
    L’IMS-Paris est une association interdisciplinaire et bilingue (français-anglais) créée pour favoriser les échanges entre les médiévistes qui effectuent des recherches, travaillent ou étudient en France. Pour plus d’informations sur l’IMS-Paris et le programme du symposium de l’an dernier, merci de consulter notre site internet : www.ims-paris.org

    IMS-Paris Prix pour doctorants
    La Société Internationale des Médiévistes propose un prix qui sera décerné pour la meilleure proposition de communication de la part d’un(e) doctorant(e).
    Le dossier de candidature comprendra :
    1) la proposition de communication ;
    2) une esquisse du projet de recherche actuel (thèse de doctorat) ;
    3) les noms et coordonnées de deux références universitaires.
    Le lauréat sera choisi par le bureau de l’IMS-Paris et un comité de membres honoraires ; il en sera informé dès l’acceptation de sa proposition. Une prime de 150 euros pour défrayer une partie des coûts d’hébergement et de transport à Paris depuis la France (350 euros depuis l’étranger) lui sera versée lors du Symposium.

    Christine DUCOURTIEUX, 15 octobre 2012
    Haut de page
  • ARC research project 2012-2017


    « Objectifying the contribution of the Arab-Muslim world to the history of sciences and ideas : the sources and resources of medieval encyclopaedism »
    « Speculum arabicum »

    Objectiver l’apport de l’Islam dans l’histoire des sciences et des idées. C’est sur cette thématique que s’ouvre un projet ARC (Action de Recherche Concertée) en INCAL. Le lundi 22 octobre, l’équipe organise une séance inaugurale. « Notre projet sera d’explorer l’encyclopédisme médiéval en Orient et en Occident afin de fournir des informations de première main et des données quantifiables permettant de mieux cerner l’impact du monde arabo-musulman sur l’Europe dans le domaine de l’histoire des sciences et des idées », explique Godefroid de Callataÿ, promoteur porte-parole. Trois autres professeurs sont associés au projet : Baudouin Van den Abeele, Mattia Cavagna et Françoise Van Haeperen. Quatre premiers chantiers de recherche démarrent ce mois d’octobre, menés par des doctorants et post-doctorants. Au programme de l’ARC figurent aussi l’organisation d’au moins un grand colloque international ainsi que d’un cycle annuel de workshops. La séance inaugurale, le 22 octobre à la salle du Conseil du Collège Erasme, est ouverte à tous.

    22 octobre 2012, séance inaugurale du projet ARC : http://www.uclouvain.be/419390.html

    10 octobre 2012
    Haut de page
  • Séminaire de latin médiéval - LAMOP


    Séminaire de latin médiéval (Ve-XVe siècles) - 2012-2013

    Séminaire animé par Monique GOULLET et Benoît GRÉVIN, le vendredi de 12h00 à 14h00, à la Sorbonne en salle Perroy (indications en bas de page).
    Début du séminaire : vendredi 26 octobre. Fin du séminaire : fin avril ou début mai. Ouvert à tous.
    Ce séminaire de latin médiéval s’adresse à tous les étudiants en histoire ayant déjà suivi un enseignement de latin et désireux d’approfondir leurs connaissances sur les différentes formes que prend la documentation latine au long du Moyen Âge. Il est particulièrement recommandé pour les étudiants en master et en thèse confrontés à une documentation totalement ou partiellement latine.

    Le séminaire propose un cycle complet d’initiation approfondie aux différentes facettes de la production en langue latine au Moyen Âge. Il permet d’acquérir en un an une connaissance globale des différents niveaux de production en langue latine du VIe au XVe siècle, en incluant une initiation aux interactions entre le latin et les langues vulgaires dans la documentation, et aux spécificités du latin médiéval dans sa relation avec les modèles classiques. On conserve tout au long de l’année un équilibre entre sources « de la pratique » et sources dites « littéraires », avec une attention spécifique à la formation méthodologique (les étudiants qui le souhaitent pourront présenter leurs problématiques de recherche). Les séminaires seront divisés en quatre sections chronologiques :
    - 1 ) Le latin mérovingien entre latin tardif et pré-roman : continuité et rupture dans la langue et les formes (textes de la pratique et textes dits « littéraires »).
    - 2 ) De la réforme carolingienne au XIIe s. : anthologie de textes d’intérêt historique.
    - 3 ) Le latin du bas Moyen Âge (XIIIe-XIVe s.), la production épistolaire et diplomatique politique et la satire.
    - 4 ) Le latin pré-humaniste et humaniste en Italie et en Europe : stratégies, symbolique et propagande.
    _ Le séminaire inclut des séances de travail assisté sur reproduction manuscrite, et quatre séances de travail avec des enseignants chercheurs du LAMOP et d’autres institutions françaises ou européennes présentant des recherches en histoire en rapport avec les thématiques abordées. Les étudiants peuvent bénéficier d’un suivi personnalisé concernant leurs sources latines.

    Trouver le LAMOP à la Sorbonne : Entrer dans la Sorbonne par le 1, rue Victor Cousin. Prendre la première galerie sur la droite (galerie J.-B. Dumas). Dans la galerie Dumas, prendre l’escalier R, sur la gauche, avant les machines à café. Ouvrir la seconde porte que l’on rencontre dans l’escalier R. Elle ouvre sur un second escalier. Monter jusqu’au second palier. A cet étage se trouvent les locaux du LAMOP en Sorbonne, et la salle Perroy.

    Christine DUCOURTIEUX, 10 octobre 2012
    Haut de page
  • Appel à communication. Détroit(s) : regards croisés sur les représentations de Gibraltar (Antiquité – Moyen Âge)


    APPEL À COMMUNICATION

    COLLOQUE

    DÉtroit(s) : regards croisés sur les reprÉsentations de Gibraltar
    (AntiquitÉ – Moyen Âge)
    11-12 avril 2013 – Casa de Velázquez, Madrid
    Coord. : Yann Dejugnat (Université Michel de Montaigne – Bordeaux 3), Arthur Haushalter (EHEHI – Casa de Velázquez)
    Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Agence nationale de la recherche


    L’imaginaire relatif au Détroit de Gibraltar, situé aux confins du monde occidental, chargé de mythes et de merveilleux, peuplé de héros et de monstres, a suscité un nombre impressionnant de recherches. On peut cependant regretter que la plupart de ces études se soient contentées d’adopter une approche très générale, fondée sur la recherche de l’origine et de la transmission de ces légendes et souvent indifférente aux contextes historiques et culturels d’élaboration. En outre, on constate une inégalité du traitement scientifique entre les deux rives du Détroit et entre les périodes envisagées. Ainsi, si la dimension fabuleuse des Colonnes d’Héraclès dans les textes antiques est bien connue, il n’en était pas de même, jusqu’à récemment, des sources d’époque médiévale, en particulier des sources arabes.
    Cette rencontre s’inscrit dans un contexte de profond renouvellement scientifique. La prise en compte des sources d’époque médiévale, en particulier, a conduit à identifier des formes de remploi textuel, dont il conviendrait d’approfondir l’analyse à la lumière des avancées récentes sur cette pratique culturelle essentielle. Plus généralement, on assiste à un remplacement de la notion floue d’ « imaginaire » par celle de « représentations », impliquant un certain nombre de déplacements importants. Délaissant l’inventaire massif et indifférencié des mythes relatifs à cette zone, la recherche, attentive à la construction du sens, envisage autant le vécu des acteurs dans leur variété et les processus d’appropriation, que les temporalités croisées et les variations d’échelles. Cette approche plurielle exige d’explorer, en parallèle des sources traditionnelles (géographie, récits de voyage, chroniques, hagiographie), qui demeurent les bases fondamentales de l’étude, des sources souvent négligées, comme la littérature technique, juridique et scientifique ou encore la poésie, pourtant essentielles dans la construction des représentations de cet espace singulier.
    Cette première rencontre visera en particulier à interroger l’apparente contradiction d’un espace conçu comme à la fois ouvert et fermé, que reflète bien l’image de la « bouche » à laquelle renvoient les noms et les mots utilisés pour le désigner (grec stoma, latin ostium, arabe zuqâq, thaghr). Lieu de passage, fréquenté de longue date par les habitants des deux rives et par les marins reliant l’Océan à la Méditerranée, le Détroit a été conçu en même temps comme un seuil, voire une frontière, parfois même comme une limite infranchissable. Il conviendra donc d’interroger ces notions afin de comprendre comment cette zone, qui ne marque pas une limite naturelle, fut l’objet d’une construction spatiale, en se montrant particulièrement attentif à l’orientation dans laquelle elle a été élaborée (nord-sud, est-ouest, ou dans les sens inverses) et par conséquent aux déplacements de regard, mais également aux autres espaces auxquels elle est associée par des jeux de miroir ou de symétrie. Afin de recomposer les grandes lignes d’évolution de ces représentations éparses, notre approche s’inscrit dans la longue durée, non pas pour suivre une progression linéaire (du passage à la frontière par exemple), mais en cherchant à reconnaître des étapes, à identifier des moments privilégiés, de façon à contextualiser et à mettre en perspective ces configurations spatiales plurielles, voire contradictoires. L’articulation entre ambitions impériales et représentations spatiales invite par ailleurs à enrichir l’interprétation de cet espace par une relecture politique : quelle place ont réservé les pouvoirs à vocation universelle (Empire romain, califats) à ce lieu encore emblématique de la monarchie espagnole et de ses aventures océaniques ?

    Les propositions de communication sont à envoyer (yann.dejugnat@u-bordeaux3.fr, arthur.haushalter@casadevelazquez.org) avant le 31 octobre 2012, avec les coordonnées du contributeur, le titre de la contribution ainsi qu’un résumé d’une demi-page environ. On pourra utiliser le français, l’espagnol, le portugais, l’anglais, l’allemand ou l’italien.

    Dominique VALERIAN, 8 octobre 2012
    Haut de page
  • Journée d’étude : Alain Chartier (12-13 octobre 2012)


    Journée d’étude : « Alain Chartier : La Politique, la poétique et l’autorité à la cour médiévale française » /« Alain Chartier : Politics, Poetics and Authority at the Medieval French Court »
    Organisation : Emma Cayley (University of Exeter), Joan E. McRae (Middle Tennessee State University), Daisy Delogu (University of Chicago)
    Intervenants : Florence Bouchet (Université de Toulouse Le Mirail), Alice Brown (Université Paris Diderot), Susan Dudash (Fordham University), Marta Marfany (Universitat Pompeu Fabra, Barcelona), Liv Robinson (Brasenose College, Oxford), Camille Serchuk (Southern Connecticut State University), Hanno Wijsman (IRHT-CNRS, Paris).
    Début : Vendredi 12 octobre, 13h00
    Fin : samedi 13 octobre, 14h30
    University of Chicago’s Paris Center, 6, rue Thomas Mann, 75013 Paris
    Pour plus d’informations, contacter Emma Cayley

    Hanno WIJSMAN, 5 octobre 2012
    Haut de page
  • Les Mardis de l’École des chartes


    L’École nationale des chartes est heureuse de vous informer qu’elle organise à compter du mardi 23 octobre prochain "Les Mardis de l’École des chartes" : le point sur l’actualité historiographique.
    Programme 2012-2013
    Ces six rencontres pour l’année universitaire 2012-2013 autour d’un livre, de son auteur et d’un spécialiste du sujet illustreront la contribution des chartistes au débat historiographique et patrimonial. Le premier rendez-vous du mardi 23 octobre, à 17 h dans la grande salle de l’École, est avec Michel Pastoureau.

    2 octobre 2012
    Haut de page
  • Ménestrel et le CRAHAM


    Autour des études médiévales en ligne
    Caen, Maison de la Recherche en Sciences Humaines,
    salle des actes, 28 septembre 2012
    Programme

    24 septembre 2012
    Haut de page
  • Les catedrals catalanes en el context europeu (s. X-XII)


    Colloque international qui se tiendra à Gérone et Vic, du 7-10 novembre 2012
    Programme ; en savoir plus : http://templa.templamedieval.com

    20 septembre 2012
    Haut de page
  • Prêt aux doctorants à la Bibliothèque de la Sorbonne


    Depuis le 1er septembre 2012, tous les doctorants de France peuvent s’inscrire à la Bibliothèque de la Sorbonne et y emprunter (moyennant la présentation d’un justificatif de domicile) 10 ouvrages pour un mois.

    Attention, dans le courant de l’année 2013, la Bibliothèque va réintégrer ses locaux en Sorbonne et donc fermer au public plusieurs mois. Autant que possible, faites vos recherches avant le mois de février prochain.

    Catherine BREUX-DELMAS, 18 septembre 2012
    Haut de page
  • Colloque international. L’économie templière...


    L’économie templière en Occident : patrimoines, commerce, finances

    24, 25 et 26 octobre 2012
    Troyes, Centre universitaire
    Ville-sous-la-Ferté, Abbaye de Clairvaux

    Colloque international organisé par le CERHIC (Centre d’études et de recherche en histoire culturelle) de l’Université de Reims Champagne-Ardenne et par le Conseil général de l’Aube, dans le cadre de l’exposition « Templiers. Une histoire, notre trésor » un événement Conseil général de l’Aube / Archives nationales. Troyes. Hôtel-Dieu-le-Comte. 16 juin – 31 octobre 2012
    Programme

    Arnaud BAUDIN, 13 septembre 2012
    Haut de page
  • Multilingual and Multigraphic Manuscripts from East and West


    International Conference : “Multilingual and Multigraphic Manuscripts from East and West”, Centro de Ciencias Humanas y Sociales, Consejo Superior de Investigaciones Científicas, Madrid, 27-28 September 2012.

    International Conference : “Multilingual and Multigraphic Manuscripts from East and West”, Centro de Ciencias Humanas y Sociales, Consejo Superior de Investigaciones Científicas, Madrid, 27-28 September 2012.
    The conference deals with the evidence of manuscripts and handwritten documents with multilingual and/or multigraphic structures in Arabic, Hebrew, Latin and/or Greek. The congress aims to connect research frameworks forging new, cross-cultural debates between disciplines, including palaeography, codicology, history, art history, linguistics, and sociology. Particular attention will be given to three regions :
    1. Sicily and the Italian mainland
    2. The Iberian Peninsula
    3. Syria–Palestine
    The chronological range is broadly medieval, from the sixth to fifteenth centuries.
    Papers will be based around research aspects of the following two themes :
    1. manuscripts : including holy books, scientific and legal texts, literature and theology, glossaries, lexicons, grammars, and other texts for learning a foreign language
    2. documents (public, semi-public and private) with particular reference to multilingual chanceries and/or inter-state relationships in the medieval Mediterranean.

    Organized by Giuseppe Mandalà, Alex Metcalfe, Inmaculada Pérez Martín. The full programme is available at : http://www.cchs.csic.es/es/node/278844. Registration is free, but those who would like to attend are requested to send a message to Giuseppe Mandala

    13 septembre 2012
    Haut de page
  • Archives départementales de l’Aube


    Mises en ligne sur le site Internet des Archives départementales de l’Aube :

    - la collection des 288 sceaux détachés, première étape de la campagne d’inventaire des sceaux et chartes scellées des Archives départementales de l’Aube. Cet inventaire, conduit en partenariat avec les Archives nationales et avec le concours de Jean-Luc Chassel, maître de conférences à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense et vice-président de la Société française d’héraldique et de sigillographie, a été entrepris en 2010. Les chartes et sceaux des chartriers cisterciens de Clairvaux et de Larrivour seront mis en ligne entre 2013 et 2015, dans le cadre du 9e centenaire de la fondation de Clairvaux ;
    - l’ensemble des cartulaires, terriers, inventaires et histoire des abbayes, chapitres, commanderies et hôpitaux de Champagne méridionale. Cette opération, menée en 2011 et 2012 avec le soutien du Département de la Recherche, de l’Enseignement Supérieur et de la Technologie (DREST, ministère de la Culture et de la Communication), a porté sur la numérisation de 313 registres des XIIe-XVIIIe siècles (77 000 vues) ;
    - les 15 registres de l’officialité de Troyes pour la période 1390-1499 (3 000 vues). Cette opération a également été menée en 2012 avec l’aide du DREST. Elle sera achevée en 2013 avec la mise en ligne des 121 derniers registres de la période 1500-1771.

    Ces mises en ligne sont consultables à l’adresse suivante : http://www.archives-aube.com/arkotheque/archives_anciennes.php

    Arnaud BAUDIN, 12 septembre 2012
    Haut de page
  • Appel à mécénat pour l’acquisition des Heures de Jeanne de France


    Chers collègues,

    Je me permets de relayer cette information qui a déjà été diffusée par le biais de la presse, de la radio, d’internet et de la télévision à la fin du mois d’août, elle concerne l’appel à mécénat lancé par la BnFpour l’acquisition du Livre d’heures de Jeanne de France, classé trésor national en 2011 et dont l’acquisition doit être finalisée avant la fin de cette année. 250 000 € manquent à l’appel.

    <http://www.bnf.fr/fr/anx_mecenat/a....>

    Il s’agit d’un remarquable livre d’heures réalisé pour Jeanne de France, promise au mariage avec le comte de Clermont, futur Jean II de Bourbon. La décoration raffinée a été exécutée par deux peintres d’exception, le Maître de Guillaume Jouvenal des Ursins et Jean Fouquet.

    En vous remerciant par avance de votre soutien et de la large diffusion que vous pourrez assurer à cette annonce auprès de vos réseaux,

    Bien cordialement,
    Charlotte Denoël

    Charlotte DENOËL, 10 septembre 2012
    Haut de page
  • Cours de Paléographie latine


    Rappel :

    Lecture et critique des manuscrits latins. Séminaire d’initiation

    C. Lanéry et A.-M. Turcan-Verkerk

    le mardi de 17h30 à 19h30, à partir du 9 octobre 2012, jusqu’à juin 2013

    École Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris.

    Accès libre.

    Caroline HEID, 13 septembre 2012
    Haut de page
  • APPEL À PARTICIPATION

    Historical Documents in the Digital Age

    Documents historiques à l’ère numérique

    25-26 octobre 2012 – Université de Rouen

    http://hdda2012.sciencesconf.org/


    Comité d’organisation

    Ce séminaire est organisé par le projet Interreg IVa DocExplore, auquel participent des historiens, des bibliothécaires et des informaticiens, français et anglais, qui vise à la construction d’une suite logicielle. Cette suite est destinée aux historiens comme aux bibliothécaires, elle facilite annotations multimédia et transcriptions, mais permet également à partir de celles-ci la création de feuilleteurs à destination par exemple d’un plus grand public.

    Contact : hdda2012@sciencesconf.org

    23 juillet 2012
    Haut de page
  • Prêt d’été à la Bibliothèque de la Sorbonne


    Du 18 juillet au 24 août inclus, la BIU Sorbonne met en place le prêt vacances :
    - Durée du prêt : 40 jours (non renouvelable)
    - Nombre de documents : 5 (étudiants L3 – M2) à 10 (enseignants-chercheurs, doctorants)
    Profitez-en !

    Catherine BREUX-DELMAS, 13 juillet 2012
    Haut de page
  • Nouvelles acquisitions en histoire médiévale


    Tous les mois, la Bibliothèque de la Sorbonne vous propose de vous informer des titres qu’elle a achetés pour les médiévistes.
    Il vous suffit pour cela de vous rendre sur la page d’accueil du catalogue de la Bibliothèque sur les listes de nouveautés :
    - Histoire médiévale

    Mais aussi :
    - Antiquité : Langue, textes, études littéraires pour la littérature latine médiévale.
    - Art pour l’art et l’architecture médiévale.

    Pensez aussi aux listes en littérature pour les textes en français, anglais du moyen âge, aux listes en philosophie pour les philosophes médiévaux.

    Depuis ces listes, vous pouvez directement poser une réservation sur l’ouvrage si vous êtes inscrit à la bibliothèque de la Sorbonne.

    Et si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, pensez que vous pouvez nous suggérer des achats !

    Catherine BREUX-DELMAS, 22 juin 2012
    Haut de page
  • Publication de la thèse d’Arnaud Baudin


    Arnaud Baudin, rédacteur de la rubrique Sigillographie, a le plaisir de vous informer de la parution aux éditions Dominique Guéniot de la thèse qu’il a consacrée à l’emblématique des comtes de Champagne et de leur administration à travers les sceaux.
    Voir fichier ci-joint.

    Christine DUCOURTIEUX, 18 juin 2012
    Haut de page
  • Souscription pour les mélanges offerts à François Dolbeau


    Amicorum societas. Mélanges offerts à François Dolbeau pour son 65e anniversaire
    Études réunies par Jacques ELFASSI, Cécile LANÉRY et Anne-Marie TURCAN-VERKERK
    ISBN 978-88-8450-451-7 · HB · c.1100 pp.

    Souscription pour des personnes individuelles, des bibliothèques, des institutions, jusqu’au 15 juin 2012 :
    - 72 euros (au lieu de 145 euros)
    - possibilité d’apparaître dans les Tabula gratulatoria.

    Voir le document pdf pour plus d’informations et le sommaire.

    Hanno WIJSMAN, 6 juin 2012
    Haut de page
  • Le dictamen dans tous ses états


    « Le dictamen dans tous ses états. Perspectives de recherches sur la théorie et la pratique de l’ars dictaminis. (XIe-XVe siècles) »
    Colloque international organisé par Responsables : Anne-Marie TURCAN-VERKERK (EPHE – SAPRAT) et Benoît GREVIN (CNRS-LAMOP).
    5-6 juillet 2012
    IRHT, 40 av. Iéna, Paris 16e (salle Jeanne Vielliard)

    Programme et affiche en ligne : http://lamop.univ-paris1.fr/spip.php?article175

    5 juin 2012
    Haut de page
  • Colloque "Des pots dans la tombe"

    Des pots dans la tombe (IXe-XVIIIe siècle). Regards croisés sur une pratique funéraire en Europe de l’Ouest


    Colloque international organisé par le Centre Michel de Boüard-CRAHAM - UMR 6273 les 30-31 mai 2012. Université de Caen Basse-Normandie, campus I, bât. A, sciences 1er cycle, amphi Mathématiques
    Renseignements / contacts : craham.colloques@unicaen.fr

    Bruno FAJAL, 15 mai 2012
    Haut de page
  • ARC 2012-2017


    Dans le cadre d’un nouveau projet de recherche portant sur l’encyclopédisme comparé au Moyen Âge, 5 bourses (trois de doctorat et deux de post-doc) vont être offertes.
    Projet et informations complémentaires : en anglais ; en français ;“Topics”

    ARC 2012-2017
    Objectifying the contribution of the Arab-Muslim world to the history of sciences and ideas : the sources and resources of medieval encyclopaedism (Godefroid de Callataÿ, Baudouin Van den Abeele, Mattia Cavagna, Françoise Van Haeperen)
    UCL-FIAL/INCAL
    The contribution of the Arab-Muslim world to the field of the history of science remains a matter of debate and controversy today. In spite of the undeniable achievements of scholarship over the last 150 years, current research is still in need of unbiased information and quantifiable benchmarks in order to assess, on a truly scientific basis, the extent of what Europe owes to the scholars of medieval Islam. Because their purpose is precisely to organise and classify human knowledge with an all-encompassing scope, encyclopaedias are works that reflect, like a mirror, the cultural and intellectual concerns of the societies that have produced them. Research on medieval encyclopaedism has generated excellent results in various fields so far, but still suffers from a regrettable propensity for compartmentalization, with the result that Arabists, Byzantinists, Latinists, and Romanicists are only rarely involved in common projects.
    At the core of our investigations since the founding of our research group in 2003, the comparative study of encyclopaedias from the East and West offers a wide range of concrete and objective data that are directly usable in helping us to answer our initial question. This cross-cultural approach proves to be especially helpful with regards to the study of the sources and of the transmission of the texts. Therefore, in view of evaluating the importance of the Arab-Muslim world as one of the roots of Europe’s cultural and intellectual identity, we have defined five complementary topics of inquiry that would be suitable either for doctoral (items 1 - 3) or post-doctoral (items 4 - 5) research. These five topics, which have been deliberately chosen to cover a maximum of cultural and linguistic areas and the largest possible time-span (roughly speaking, from the 9th to the 15th C.), are the following :
    - Arabic sources in black and white : a study of Arab authorities in the Latin encyclopaedias of the 13th C.’ (supervisors : G. de Callataÿ – B. Van den Abeele)
    - ‘Between East and West : the sources and scopes of the Byzantine Suda (10th C.)’ (supervisor : F. Van Haeperen)
    - ‘From the Speculum historiale to the Miroir historial : towards a more ‘neutral’ approach of Islam’ (supervisor : M. Cavagna)
    - ‘A comparison of the Oriental and Occidental traditions with respect to the Wonders of the Word’ (supervisor : G. de Callataÿ)
    - ‘From Latin to the vernacular : the translation of Arab authors into the Romance-speaking area’ (supervisors : B. Van den Abeele – M. Cavagna).
    The first three are chiefly studies of sources. They have been designed to be suitable topics for three 45-month PhDs launched simultaneously at the start of the project. The last two are studies of a more cross-disciplinary nature. Requiring a greater ability to synthesise and greater polyvalence, they are thus designed as topics for 24-month post-doctoral research projects. In the description to follow, each topic is described with reference to : its context and point of application (“what about”), the reason it has been chosen (“why”), the method to be used (“how”), the expectations of the project in terms of scientific output (“for which objective”), and the qualifications required (“by whom”).

    9 mai 2012
    Haut de page
  • Comment le Livre s’est fait livre

    Comment le Livre s’est fait livre. La fabrication des manuscrits bibliques (IVe-XVe siècles) : Bilan, résultats, perspectives de recherche


    Colloque international. Université de Namur (FUNDP), 23-25 mai 2012

    Tout au long du Moyen Âge, la Bible a été l’un des textes les plus reproduits dans le monde chrétien. Texte sacré par définition, elle a été très largement commentée, remaniée, utilisée dans des contextes variés et avec diverses finalités. C’est pourquoi, en tous lieux et à toute époque, elle constitue l’une des expressions les plus achevées du professionnalisme artisanal dans le domaine du livre médiéval. Si le texte de la Bible et sa tradition manuscrite ont été depuis longtemps l’objet d’une attention soutenue et continue de la part des philologues, des exégètes et des historiens, il en va tout autrement de son « incarnation » dans un objet matériel. Ce colloque est à la fois une première occasion de faire le point sur les connaissances déjà acquises sur la fabrication de la Bible de l’Antiquité tardive au XVe siècle, et d’ouvrir de nouvelles perspectives de recherche. Il se place dans une perspective globale et comparative, en s’efforçant de mettre en évidence la manière dont les problèmes posés par la réalisation matérielle du texte sacré ont été résolus aux différentes époques et dans les différents pays.

    Programme

    Chiara RUZZIER, 26 avril 2012
    Haut de page
  • Rythmes et croyances au Moyen Âge


    Le samedi 23 juin 2012, Paris, (2 rue Vivienne (INHA, salle W. Benjamin))
    Cette journée d’études a pour objectif de faire dialoguer les diverses disciplines concernées par le rapport entre rythmes et croyances au Moyen Âge, et accueillera des historiens, des anthropologues, des sociologues, des philologues et des linguistes
    Programme et présentation

    24 avril 2012
    Haut de page
  • A paru


    Didier Méhu, Néri de Barros Almeida et Marcelo Când ido da Silva,
    Pourquoi étudier le Moyen âge ? Les médiévistes face aux usages sociaux du passé, Paris, Publications de la Sorbonne, 2012.

    Christine DUCOURTIEUX, 18 avril 2012
    Haut de page
  • Le scribe d’archives

    Le scribe d’archives dans l’Occident médiéval. Formations, carrières, réseaux


    Colloque international. Université de Namur (FUNDP), 2-4 mai 2012

    L’historiographie continue de nous dispenser une image assez figée des « scribes » médiévaux, qu’il s’agisse des moines à l’œuvre dans le silence du scriptorium, des notaires toujours au four et au moulin, des clercs de chancellerie produisant des actes à la chaîne dans des ruches d’écriture officielle... Quelle part de réalité dans ces images d’Épinal ? Il s’agit de se demander qui écrit au Moyen Âge, plus spécifiquement dans le domaine foisonnant et méconnu du document normatif ou pratique destiné à faire archive. Quels sont les profils de ces scriptores – scribes, scripteurs, écrivants, « scribouillards » de toutes espèces – au service des grands princes ou des petits seigneurs, des officiers de justice ou des cours foncières, des grands ordres monastiques ou d’humbles collégiales, des autorités urbaines ou des communautés villageoises ?

    Programme

    Chiara RUZZIER, 13 avril 2012
    Haut de page
  • MICROHISTOIRE ET PRATIQUES HISTORIENNES


    Échelles, acteurs, formes narratives

    Journée d’études coordonnée par Antoine Franzini (Université Paris-Est Marne-la-Vallée) et Didier Lett (Université Denis-Diderot (Paris VII)
    Vendredi 11 mai 2012 - Université Paris-Est Marne-la-Vallée
    Programme

    Christine DUCOURTIEUX, 6 avril 2012
    Haut de page
  • Les procès de canonisation, source d’histoire sociale


    Édition, production, exploitation d’une documentation
    Journée d’étude organisée par Didier Lett (PR, Histoire médiévale, Université Denis-Diderot, ICT)
    Jeudi 3 mai 2012
    Université Paris Diderot - Paris 7 ; Halle aux Farines, Hall E et F, 16, rue Françoise Dolto (Paris Rive Gauche ­13e) RER C, Métro ligne 14, Bibliothèque François Mitterrand, Bus 89, 62, 64, 325
    Programme
    Contact : didier.lett[at]wanadoo.fr

    Christine DUCOURTIEUX, 4 avril 2012
    Haut de page
  • Mélanges Contamine

    Souscription pour les Mélanges Contamine


    La souscription est ouverte jusqu’au 8 juin 2012 pour le volume
    Hommes, Cultures et Sociétés à la fin du Moyen Age.
    Liber discipulorum en l’honneur de Philippe Contamine, sous la dir. de Patrick Gilli et Jacques Paviot

    (souscrire avant le 4 mai pour figurer dans la Tabula gratulatoria).

    Caroline HEID, 29 mars 2012
    Haut de page
  • Appel à communications


    RESSOURCES PUBLIQUES ET CONSTRUCTION ÉTATIQUE EN EUROPE
    Fiscalité et dette publique (XIIIe- XVIIIe siècle)
    COLLOQUE INTERNATIONAL INTERDISCIPLINAIRE, PARIS, 2-3 JUILLET 2012
    Organisé par l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (EA 127, IDHE, LAMOP, SAMM) et l’Institut de la gestion publique et du développement économique
    Appel
    Contact et envoi des propositions : katia.beguin@univ-paris1.fr

    Christine DUCOURTIEUX, 20 mars 2012
    Haut de page
  • Tabularia


    Mise en ligne de l’article de M. Christophe Mauduit : « L’abbaye de Montebourg en Angleterre (XIe-XIIIe siècle) », dans le dossier Vivre des deux côtés de la Manche (Xe-XIIIe siècle).
    En version PDF ; En version XML

    19 mars 2012
    Haut de page
  • Modernité du livre médiéval


    Atelier du livre de la BnF, consacré pour cette trentième édition à la
    « Modernité du livre médiéval », le 29 mars 2012 (site F.-Mitterrand,
    Petit Auditorium).

    Cette journée d’études, préparée en collaboration avec le département des Manuscrits de la BnF, et particulièrement de
    Marie-Hélène Tesnière, évoquera notamment l’apport des nouvelles
    technologies à l’étude du livre médiéval, et la vitalité actuelle de
    la recherche dans ce domaine.
    Pour plus de détails, voir l’agenda de la BnF :
    http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/anx_auditoriums/f.ateliers_livre.html?seance=1223907209298

    Christine DUCOURTIEUX, 1er mars 2012
    Haut de page
  • Paris au Moyen Âge


    Cycle de conférences de 12 h 30 à 14 h 00, du 9 mars au 15 juin 2012, organisé
    à l’auditorium du Petit Palais par le Comité d’histoire de la Ville de Paris
    Sous la responsabilité scientifique de Claude Gauvard Boris Bove
    Conférences de 1 heure suivies d’un débat avec le public.
    Entrée libre dans la limite des places disponibles.
    Programme : http://lamop.univ-paris1.fr/IMG/pdf/Conferences_ParisMoyen_Age.pdf

    Christine DUCOURTIEUX, 28 février 2012
    Haut de page
  • L‘écriture pragmatique


    L‘écriture pragmatique. Un concept d’histoire médiévale à l’échelle européenne
    Journée d’étude d’Histoire Textuelle du LAMOP
    Jeudi 12 avril 2012, 10H00-17H30
    CNRS LAMOP (Institut des Traditions Textuelles), 7 rue Guy Môquet, BP 8 94801, Villejuif, salle du CERMES (bâtiment C, sous-sol)
    Programme ; Inscription et renseignements : Benoît Grévin

    23 février 2012
    Haut de page
  • Séminaire de description des manuscrits liturgiques

    DU « BON USAGE » DES SOURCES MUSICALES ET LITURGIQUES. DECRIRE LES MANUSCRITS (2E SEMESTRE), DIRIGE PAR JEAN-BAPTISTE LEBIGUE


    Le second semestre de ce séminaire est consacré à la description des manuscrits liturgiques. Ce genre de livres se prête en effet mal au catalogage classique, notamment pour le contenu textuel. Les méthodes pratiquées dans les grands catalogues, généraux ou spécialisés, sont extrêmement variées, mais procèdent de quatre grands principes :

    • caractériser la nature du manuscrit d’après une typologie des livres liturgiques, avec le risque de surimposer aux formes médiévales des appellations modernes impropres ;

    • restituer, quand la chose est possible, les grandes articulations du livre (calendrier, temporal, sanctoral, commun des saints, solennités, ordines, fêtes et dimanches repères, etc.), pour faciliter la consultation du manuscrit et donner leur sens aux indices codicologiques (taille et distribution des cahiers, place et importance de l’enluminure, etc.) ;

    • insérer dans ce relevé les éléments nécessaires pour déterminer l’origine, la datation, l’usage, la destination liturgique (ministre désigné) du manuscrit, voire son appartenance à une « chapelle livresque » ;

    • et parfois identifier, voire éditer certaines pièces (chants, lectures, oraisons, etc.) en raison de leur rareté ou de leur nature (dans le cas des catalogues spécialisés, portant par exemple sur les chants notés).

    L’objet de ce séminaire n’est pas de chercher à établir un modèle de notice exhaustive ou universelle, entreprise vouée à l’échec, mais de se servir à bon escient des catalogues existants, et d’apprendre à concevoir sa propre méthode de description.
    Chaque séance sera divisée en deux parties :

    • la première sera consacrée à l’examen, à l’interprétation et à la critique de notices issues de divers catalogues ;

    • la seconde, à l’analyse de manuscrits liturgiques à partir de reproductions (fournies à l’occasion de chaque séance sous forme de polycopiés).

    Accès libre
    Mardi, 6 Mars, 2012 - 14 h 30-16 h 30

    Mardi, 3 Avril, 2012 - 14 h 30-16 h 30

    Mardi, 24 Avril, 2012 - 14 h 30-16 h 30

    Mardi, 5 Juin, 2012 - 14 h 30-16 h 30

    Lieu : IRHT, Centre Félix-Grat, Paris, Salle Terroine

    Contact : jean-baptiste.lebigue@cnrs-orleans.fr

    http://www.irht.cnrs.fr/

    Caroline HEID, 8 février 2012
    Haut de page
  • Bibliographie de la SHMESP - Nouvelle version


    Une nouvelle version de la bibliographie de la SHMESP est désormais disponible. En ligne depuis 2001, elle est nourrie, de manière volontaire, par ses sociétaires. Si elle n’est de ce fait pas exhaustive, elle comprend néanmoins actuellement plus de 14000 fiches. Par là-même, elle est représentative de la recherche en histoire médiévale en France et constitue à cet égard un outil précieux pour les étudiants comme pour les enseignants chercheurs. Il est possible d’effectuer des recherches sur un mode plein texte, ainsi que par mots-clés.

    Aude MAIREY, 3 février 2012
    Haut de page
  • Conférence à l’Ecole des Chartes

    Conférence à l’Ecole des Chartes


    La diplomatique portugaise, parcours historiographique

    Conférence de Mme Maria Helena Da Cruz Coelho

    Jeudi 2 février 2012, 17h

    Grande salle de l’Ecole des Chartes

    19 rue de la Sorbonne, Paris Ve

    Caroline HEID, 1er février 2012
    Haut de page
  • Livre, Manuscrit et Société

    Séminaire Livre, Manuscrit et Société, 2012.
    LAMOP (CNRS-Université Paris 1)


    Organisé par Jean-Philippe GENET (Paris I), Xavier HERMAND (Namur), Ezio ORNATO (CNRS).
    Les séances ont lieu en salle Perroy, à la Sorbonne (17 rue de la
    Sorbonne), le Jeudi de 17 h. à 19 h.

    Programme

    31 janvier 2012
    Haut de page
  • Marc Bloch


    À l’occasion du XXe anniversaire du lycée de Val-de-Reuil, un colloque universitaire en hommage à Marc Bloch se déroulera du 8 au 10 février 2012. Ce temps fort permettra, tout en célébrant l’historien fondateur de l’École des Annales, le médiéviste de renom et le Résistant de s’interroger sur les résonances contemporaines des réflexions de Marc Bloch :« Écrire l’histoire, enjeux et défis ».
    Outre les nombreuses communications d’universitaires français et étrangers spécialistes des thèmes abordés, cette réunion scientifique aura aussi pour finalité de renforcer les liens entre les enseignements secondaire et universitaire ; il est d’ailleurs conjointement organisé par Mme Élisabeth Lalou (Professeur à l’Université de Rouen - Directrice du GRHIS) et deux professeurs du lycée (MM. Pascal Jeanne et Bernard Chambré).
    De plus, des élèves du lycée présenteront quelques travaux sur Marc Bloch et assisteront - pour la première fois dans leur cursus scolaire - aux principaux temps forts de cette manifestation.
    GRHIS - Université de Rouen - UFR des Lettres et Sciences Humaines
    Contact : Florence Lépouzé
    Programme

    23 janvier 2012
    Haut de page
  • L’éducation au patrimoine


    L’ÉDUCATION AU PATRIMOINE : DE LA RECHERCHE. SCIENTIFIQUE AUX PRATIQUES. PÉDAGOGIQUES. Journée d’étude du 24 janvier 2012.

    Programme : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/pdf/journee-24-janvier-2012.pdf

    17 janvier 2012
    Haut de page
  • Spicæ


    L’Atelier Vincent de Beauvais (Centre de Médiévistique Jean-Schneider - ERL 7229) a le plaisir de vous annoncer la parution du premier numéro de la nouvelle série de la revue Spicæ, Cahiers de l’Atelier Vincent de Beauvais. La revue prend la suite de la publication papier parue sous l’égide du CRAL puis de l’ARTEM de 1978 à 1986 (les articles en sont désormais disponibles en libre téléchargement à cette adresse ), en élargissant ses centres d’intérêt à la transmission des connaissances encyclopédiques de l’Antiquité vers le Moyen Âge occidental.
    Les propositions de contribution sont à envoyer à l’adresse spicae@univ-nancy2.fr.

    Le travail sur le site étant en cours avec l’aide de l’Université, l’équipe éditoriale vous prie de bien vouloir excuser le caractère provisoire du visuel.

    Marie-Christine DUCHENNE, 13 janvier 2012
    Haut de page
  • Richard III


    A paru : Aude Mairey, Richard III, Paris, Ellipses, 2011.

    Richard III, le plus célèbre des tyrans shakespeariens, apparaît comme l’une des incarnations les plus tragiques du vice au pouvoir. Depuis sa composition à la fin du XVIe siècle, la popularité du Richard III de Shakespeare ne s’est jamais démentie sur scène ou à l’écran.
    Cet anti-héros par excellence est pourtant un personnage historique bien réelle, acteur majeur dans la tourmente des guerres civiles anglaises (la guerre des Deux Roses), à la fin du XVe siècle. Dernier roi yorkiste, il s’empare du pouvoir en 1483, à la mort de son frère Édouard IV, en éliminant ses jeunes neveux. Son règne fut bref : le 22 août 1485, il est vaincu à la bataille de Bosworth par le fondateur de la dynastie des Tudor, Henri, comte de Richmond. Pour les Anglais, c’est la fin d’un Moyen Âge dont Richard est le fossoyeur.
    Du jour même de son usurpation, Richard a suscité passions et fascination, qui ont conduit à sa transformation en monstre mythique. L’objet de ce livre est d’abord de lui rendre sa dimension historique, de replacer ses actes dans le contexte de la société anglaise de la fin du Moyen Âge, marquée par de profondes transformations sociales, politiques et culturelles. Mais il s’agit aussi d’analyser la métamorphose d’un homme, tout en tentant de comprendre les ressorts de la naissance et la persistance d’un mythe nourri par la question centrale de la perversion du pouvoir et de ses conséquences sur l’(in)humanité.
    Aude MAIREY, 9 janvier 2012
    Haut de page
  • Tabularia


    A paru : Fabien Paquet, "Un pouvoir d’abbé en acte(s) : Raoul d’Argences, abbé de Fécamp (1190-1219)", dans le dossier "Actes épiscopaux et abbatiaux en Normandie et dans le grand Ouest européen".
    - pour la version PDF ;
    - pour la version XML.

    Par ailleurs, sur le forum le compte rendu, par Isabelle Theiller, de la soutenance de thèse de Catherine Letouzey-Réty : Écrit et gestion du temporel dans une grande abbaye de femmes anglo-normande : la Sainte-Trinité de Caen (XIe-XIIIe siècle).

    Bruno FAJAL, 14 décembre 2011
    Haut de page
  • Appel à communications


    Les Archives départementales de l’Aube organisent à l’été 2012, en partenariat avec les Archives nationales, une importante exposition consacrée à l’histoire de l’ordre du Temple dans le cadre du 7e centenaire de sa dissolution officielle au concile de Vienne.
    Cette exposition sera accueillie par les Archives départementales de l’Aube et se tiendra à Troyes, à l’Hôtel-Dieu-le-Comte, du 15 juin au 31 octobre 2012.
    Un colloque international, organisé avec le Centre d’Études et de Recherche en Histoire Culturelle de l’Université de Reims Champagne-Ardenne et les Archives nationales, clôturera l’événement les 24-26 octobre 2012 à Troyes et Clairvaux. À cette occasion un appel à communications sur le thème L’économie templière en Occident : patrimoines, commerce, finances est lancé.

    Arnaud BAUDIN, 14 décembre 2011
    Haut de page
  • L’esprit de la technique


    Journée Philosophie de la technique
    Enssib, Université Jean Moulin - Lyon-III et Collège international de philosophie (CIPh)
    Samedi 26 novembre 2011
    À l’Enssib (Lyon-Villeurbanne)
    Coordinateurs : Éric Guichard et Frédéric Vengeon
    Programme

    Christine DUCOURTIEUX, 15 novembre 2011
    Haut de page
  • Tabularia


    Mise en ligne de l’article de Madame P. Hoskin : « Delineating the Development of English episcopal chanceries through the Signification of Excommunication », dans le dossier Actes épiscopaux et abbatiaux en Normandie et dans le grand Ouest européen :
    - pour la version PDF : http://www.unicaen.fr/mrsh/craham/revue/tabularia/dossier11/textes/01hoskin.pdf ;
    - pour la version XML : http://www.unicaen.fr/mrsh/craham/revue/tabularia/print.php?dossier=dossier11&file=01hoskin.xml

    15 novembre 2011
    Haut de page
  • séminaire d’édition de texte latin

    Séminaire d’édition de texte latin


    « Initiation à l’édition critique ». Édition collective d’un texte latin du Moyen Âge.
    Le séminaire est ouvert aux étudiants et chercheurs désireux de découvrir, à partir d’un exemple concret, les techniques de l’édition critique.

    Séminaire tenu pendant une semaine à l’IRHT, du 16 au 20 janvier 2012 de 10h à 17h.

    Contact : dominique.poirel@irht.cnrs.fr

    Caroline HEID, 10 novembre 2011
    Haut de page
  • Séminaire Hugues de Saint-Victor

    Séminaire de latin médiéval


    Reprise du séminaire de Dominique Poirel (CNRS/IRHT) sur le Didascalicon :

    Lire et commenter les Ecritures selon le Didascalicon d’Hugues de Saint-Victor

    Après les livres I-III sur la philosophie en 2010-2011, seront abordés les livres IV-VI consacrés aux "Ecritures divines".

    à partir du lundi 7 novembre, 16 h. à 18 h.

    Bâtiment Le France : 190, avenue de France - 1er étage
    75013 Paris
    Tél. : 01 49 54 83 60/61

    Métro  : Quai de la gare (ligne 6).
    RER C : Bibliothèque François Mitterrand.
    Bus 89 : Quai de la gare.

    Contact : dominique.poirel@irht.cnrs.fr

    Caroline HEID, 7 novembre 2011
    Haut de page
  • Pratiques médiévales de l’écrit

    Pratiques médiévales de l’écrit. Séminaires-conférences 2011-2012


    Le centre de recherche « Pratiques médiévales de l’écrit » (PraME) de l’Université de Namur organise son troisième cycle de séminaires-conférences. Une fois par mois, d’octobre 2011 à mars 2012, des médiévistes issus d’horizons divers présenteront un aspect de leurs travaux en rapport avec le champ aujourd’hui foisonnant des usages de l’écriture au Moyen Âge. Les séances prendront place le jeudi de 16h10 à 18h.

    Programme

    Chiara RUZZIER, 31 octobre 2011
    Haut de page
  • INITIALE

    Un nouveau catalogue de manuscrits enluminés sur internet : INITIALE


    Nombreux parmi vous connaissent et consultent Enluminures et Liber Floridus. Depuis 2002, ces deux sites publient des extraits de la base de données Initiale. Ce catalogue de manuscrits enluminés, établi sous la responsabilité de la Section des manuscrits enluminés de l’IRHT, est désormais accessible dans son entier sur internet à l’adresse suivante :

    http://initiale.irht.cnrs.fr/

    Consultable en totalité, Initiale rassemble environ 10.000 notices de manuscrits et 90.000 d’enluminures. Vous trouverez sur les pages de présentation du site le détail des possibilités d’interrogation et de consultation (requêtes croisées, index et thésaurus, tris des résultats, circulation entre les fiches, etc.).

    La publication d’Initiale sur le web est aussi l’occasion de mettre à disposition de tous des données demeurées jusque-là inédites :
    -  un état du recensement des manuscrits enluminés pour chaque fonds catalogué (principalement les bibliothèques municipales et universitaires de France) ;
    -  le lien systématique vers Medium, base de données des manuscrits reproduits à l’IRHT (microfilms et numérisations) ;
    -  une bibliographie pour chacun des manuscrits décrits dans le catalogue ;
    -  un dépouillement des publications sur l’enluminure, incluant les références à de nombreux manuscrits extérieurs à la base de données (sans notice dans le catalogue).

    Pour en savoir plus, consulter le site de l’IRHT : http://www.irht.cnrs.fr/actualites/initiale-catalogue-de-manuscrits-enlumines.


    A new Catalogue of illuminated manuscripts online : INITIALE

    Many of you already know and are regular users of Enluminures and Liber Floridus. Since 2002, these two websites have been publishing excerpts drawn from a database called Initiale. This catalogue of illuminated manuscripts, compiled under the supervision of the Section des manuscrits enluminés at the IRHT (Institut de Recherche et d’Histoire des Textes) is now fully accessible online at the following address :

    http://initiale.irht.cnrs.fr/

    Fully searchable, Initiale contains at present c. 10,000 manuscript descriptions and 90,000 illuminations. Introductory pages on the site provide information regarding search options and modalities of consultation (multi-criteria queries, how to use indexes and thesauri, how to sort search results, how to navigate between the different sections, etc.).

    Initiale gives access to a wealth of previously unpublished information :

    -  a census of the illuminated manuscripts present in the libraries that have been catalogued (mostly French municipal or university libraries) ;
    -  a systematic link towards Medium, the database listing all photographic reproductions existing at the IRHT (microfilms, digital images, CDRoms, etc.) ;
    -  a bibliography for each manuscript described ;
    -  under the tab “Bibliographie”, references to numerous manuscripts outside the database Initiale.

    For more information, see the IRHT website : http://www.irht.cnrs.fr/actualites/initiale-catalogue-de-manuscrits-enlumines.

    Caroline HEID, 21 octobre 2011
    Haut de page
  • Les « usages conceptuels » du médiéviste


    Journée d’étude du LAMOP organisée par Dominique Iogna-Prat et le Comité éditorial de la collection Ménestrel « De l’usage de… en histoire médiévale »
    Vendredi 4 novembre 2011 - en Sorbonne (salle Perroy)
    Programme
    Les Ménestrels qui souhaitent assister à cette journée sont invités à écrire à Christine Ducourtieux.

    Christine DUCOURTIEUX, 14 octobre 2011
    Haut de page
  • Cours de lecture des manuscrits

    Lecture et critique des manuscrits


    Lecture et critique des manuscrits latins. Séminaire d’initiation.

    Cécile Lanéry (IRHT), Anne-Marie Turcan-Verkerk (EPHE)

    Le cours est ouvert à tous ceux qui, sachant du latin, ont la curiosité (ou la nécessité) de se reporter aux témoins antiques, médiévaux ou modernes qui nous ont transmis les oeuvres de l’Antiquité, païenne ou chrétienne, et du Moyen Âge. Il ne suppose aucune connaissance préalable, si ce n’est une certaine familiarité avec la langue latine. Il amène les participants à lire (en les comprenant !) une grande variété de textes, et à réfléchir aux méthodes d’édition qu’il convient de leur appliquer. Outre la formation de base nécessaire à l’édition des textes anciens (paléographie, codicologie, histoire des textes, ecdotique), le séminaire inclura des visites de bibliothèques et des conférences faites par des intervenants extérieurs.

    Le mardi, 17h30-19h30, salle de séminaire du Centre d’études anciennes à l’Ecole Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris.
    Début des cours : 11 octobre 2011. Accès libre.

    Caroline HEID, 13 septembre 2011
    Haut de page
  • Diffuser les données de la recherche...


    Diffuser les données de la recherche en sciences humaines et sociales Questions de droits et d’éthique 1

    Mardi 29 novembre 2011 - Aix-en-Provence

    Produire, utiliser, éditer des sources numériques fait aujourd’hui partie du travail quotidien du chercheur. Ce format numérique, comme le développement du web, a facilité grandement la diffusion des ressources documentaires iconographiques, sonores et/ou audiovisuelles dans le monde de la recherche et, au-delà, auprès de citoyens de plus en plus curieux et intéressés par les documents produits par les scientifiques. L’essor du libre-accès qui se développe aujourd’hui incite par ailleurs à ce que des données réputées « publiques » soient réellement rendues publiques. Les institutions doivent savoir répondre aux questions de respect des droits des auteurs et des personnes interrogées ou représentées que posent leurs projets de mise à disposition de ressources en libre accès tandis que les chercheurs, qui publient désormais régulièrement en ligne, se trouvent confrontés à des séries de questions juridiques et éthiques auxquelles ils ne savent pas toujours répondre.

    Voir : http://calenda.revues.org/nouvelle20386.html

    Christine DUCOURTIEUX, 9 septembre 2011
    Haut de page
  • Chargé(e) de recherche en latin médiéval

    (Textes politiques de la fin du moyen âge)
    Projet européen (European Research Council) : « Signs and States »

    Université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) : site CNRS Villejuif
    Contrat à durée déterminée de 2 ans
    Clôture des candidatures au 17 octobre 2011


    Dans le cadre d’un projet financé par l’European Research Council, dirigé par le Professeur Jean-Philippe Genet, nous cherchons un(e) spécialiste en latin médiéval, au niveau doctoral ou postdoctoral, pour une mission de 2 ans.

    Vous travaillez dans une équipe de cinq personnes, dont deux autres linguistes, spécialistes du moyen français et du moyen anglais, et un informaticien, pour développer une plateforme pour la lemmatisation semi-automatique de textes de la fin du moyen âge, munie d’une bibliothèque de textes politiques (latin, français, anglais). Il s’agit de créer un outil simple, moins à l’attention des philologues qu’à celle des historiens et des philosophes qui, voulant entreprendre des recherches sémantiques ou statistiques, se heurtent à l’absence d’orthographe normalisée et à la variabilité tant géographique que chronologique des lexiques médiévaux.

    L’équipe se situe dans le cadre d’un projet européen financé entre avril 2010 et mars 2014. Ce projet étudie les transformations culturelles qui ont accompagné et permis le développement de « l’Etat moderne » en Europe du XIIIe jusqu’au XVIIe siècle, accompagné d’une série de colloques et de congrès internationaux. « Signs and States ». Il finance également une deuxième équipe de trois personnes, travaillant sur une base de données prosopographique de l’université de Paris. L’équipe « textes » est coordonnée par un historien, Christopher Fletcher.

    Vous êtes un(e) excellent(e) latiniste. Vous participerez à la constitution et au développement d’une bibliothèque numérisée de textes latins et à l’annotation de ces textes afin de fournir des ressources linguistiques pour « entrainer » la plateforme de lemmatisation semi-automatique. Vous aurez une responsabilité particulière pour le travail minutieux d’annotation grammaticale des textes. Une expérience des outils informatiques pour le traitement des textes numériques sera un atout, bien que ce ne soit pas obligatoire.
    Vous êtes en dialogue constant avec les linguistes, informaticiens et historiens collaborant sur ce projet. Vous avez des bonnes compétences en français. Vous bénéficiez d’un jour de recherche par semaine pour vous consacrer à vos propres projets de recherche.

    Contrat à durée déterminée (2 ans, plus trois mois éventuels) à partir du 1 janvier 2012. Le travail se situe sur le site CNRS de Villejuif. Salaire mensuel (net de charges sociaux, brut d’impôt sur la revenue) : 1590 euros.
    Merci d’adresser votre candidature (lettre + CV + coordonnées de deux personnes prêtes à écrire une lettre de recommandation) par courriel à Christopher Fletcher avant le 17 octobre 2011.
    Pour plus d’information, contactez Jean-Philippe Genet ou Christopher Fletcher.

    Aude MAIREY, 7 septembre 2011
    Haut de page
  • Spicae


    Mise en ligne des anciens numéros de la revue Spicae, Cahiers de l’Atelier Vincent de Beauvais
    Les anciens numéros de la revue Spicae sont disponibles en version téléchargeable à cette adresse : http://medievistique.univ-nancy2.fr/?contentId=9236
    La nouvelle revue en ligne Spicae paraîtra à partir de septembre 2011 : http://medievistique.univ-nancy2.fr/?contentId=9206

    5 septembre 2011
    Haut de page
  • Hastec - Mise au concours de bourses de recherche


    Mise au concours de bourses de recherche
    Année universitaire 2011-2012

    Le Laboratoire d’Excellence Histoire et anthropologie des sciences, des techniques et des croyances (Labex Hastec), créé ce printemps, a décidé, comme toute première action scientifique, de financer des doctorats et des post-doctorats. C’est pourquoi il met au concours deux contrats doctoraux de trois ans et cinq contrats post-doctoraux de un an. Il invite tous les candidats intéressés à se rapprocher de leur directeur de thèse et de la direction du Labex afin de préparer des dossiers de candidature qui doivent être prêts à la mi octobre.
    Documents disponibles sur le site du LAMOP : http://lamop.univ-paris1.fr/spip.php?article495

    Christine DUCOURTIEUX, 5 septembre 2011
    Haut de page
  • Les historiens et l’informatique


    Études réunies par Jean-Philippe Genet et Andrea Zorzi, Les historiens et l’informatique. Un métier à réinventer, Rome : École Française de Rome, 2011, (Collection de l’Ecole Française de Rome, 444). En savoir plus…

    22 juillet 2011
    Haut de page
  • Auteurs et textes du haut Moyen Âge

    Auteurs et textes du haut Moyen Âge à la lumière des sources manuscrites


    La Table ronde « Auteurs et textes du haut Moyen Âge à la lumière des sources manuscrites », organisée par l’lRHT et l’Université Paris IV- Sorbonne autour de la publication du 3e tome de la Clavis scriptorum latinorum Medii Aevi. Auctores Galliae, 735-987
    (éd. M.-H. Jullien, Brepols 2010) se tiendra le jeudi 29 septembre 2011 à l’IRHT (Salle Jeanne Vielliard). Le programme est également consultable sur la page d’accueil de l’IRHT.
    Vous êtes tous cordialement invités à cette rencontre.
    Les organisateurs : Anna Bellettini, Marie-Hélène Jullien

    Caroline HEID, 30 juin 2011
    Haut de page
  • Conférence sur la bibliothèque du Mont Saint-Michel

    Pierre Bouet, Catherine Jacquemard et Pierre-Yves Buard (Université de Caen) présenteront leurs recherches sur l’ancienne bibliothèque du Mont-Saint-Michel à l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, salle Jeanne Vielliard, le mardi 21 juin de 14h30 à 16h30.


    La bibliothèque du Mont Saint-Michel : de l’étude à la médiation

    La collection de manuscrits et d’imprimés en provenance de l’abbaye du Mont Saint-Michel conservée à Avranches nous restitue, en dépit des pertes inévitables, une image fidèle de ce qu’était la bibliothèque monastique juste avant les confiscations révolutionnaires. Elle réunit plus de deux cents manuscrits médiévaux et un fonds important, en cours d’évaluation, d’ouvrages imprimés. Elle témoigne non seulement de l’intense activité intellectuelle dont le Mont Saint-Michel fut le foyer entre le Xe et le XIIIe siècle, mais aussi de la richesse de la vie culturelle à l’abbaye à des périodes moins connues du public, ainsi sous l’abbatiat de Pierre Le Roy (XVe siècle) ou sous l’égide de la Congrégation de Saint-Maur (XVIIe et XVIIIe siècles). L’abbaye du Mont Saint-Michel est un lieu de mémoire, fort d’une histoire dense, investi par l’imaginaire collectif, mais aussi soumis à tous les risques de contresens ou de surexploitation que sa célébrité peut impliquer. L’étude de la bibliothèque du Mont Saint-Michel permet d’approcher au plus près la contribution apportée par les moines de l’abbaye à la vie culturelle de leur époque et d’apprécier, sur des critères objectifs, le patrimoine qu’ils ont pu léguer dans toute sa diversité. La mise en ligne d’une « bibliothèque virtuelle », accessible à la communauté scientifique comme à un public élargi, pourrait constituer une réponse efficace à la double exigence d’analyse et de médiation d’un fonds patrimonial qu’il s’agit d’apprécier à la fois dans sa banalité et dans son originalité.

    Lieu : salle Jeanne Vielliard, Institut de Recherche et d’Histoire des Textes , 40, avenue d’Iéna, Paris

    Date : mardi 21 juin de 14h30 à 16h30

    Hanno WIJSMAN, 30 juin 2011
    Haut de page
  • Comment le Livre s’est fait livre


    Comment le Livre s’est fait livre. La fabrication des manuscrits bibliques (IVe-XVe siècle). Bilan, résultats, perspectives de recherche
    Colloque international. Université de Namur (FUNDP), Belgique. Centre de recherche « Pratiques médiévales de l’écrit » :
    24-25 mai 2012
    APPEL À CONTRIBUTIONS (jusqu’au 30 septembre 2011)
    http://www.fundp.ac.be/lettres/histoire/nouvelles/appel-bible.pdf/view
    http://www.fundp.ac.be/lettres/histoire/nouvelles/call-bible.pdf/view

    8 juin 2011
    Haut de page
  • Prédication et performance, XIIe-XVIe siècle


    Jeudi 23 juin 2011 | Paris (75016) et Paris (75013)
    Prédication et performance, XIIe-XVIe siècle
    Predication and performation, 12th-16th centuries


    Colloque international : prédication et performance, XIIe-XVIe siècle, 23-24 juin 2011. En confrontant des spécialistes de la prédication et des spécialistes de la performance théâtrale, cette rencontre scientifique a pour double objectif de se donner les moyens, d’une part, de mieux comprendre la « spectacularisation » de la prédication à la fin du Moyen Âge, de mieux reconnaître les modèles oratoires, les théories rhétoriques et les pratiques scéniques qui circulaient, en suivant les modes de diffusion de cette culture professionnelle commune ; d’autre part, d’appréhender la question de la paradoxale cohabitation de l’interdiction de la prédication laïque et de la mise en scène constante des mystères sacrés et des histoires chrétiennes à travers le théâtre, pour en étudier les processus de légitimation.


    Programme

    30 mai 2011
    Haut de page
  • Cahiers électroniques d’Histoire Textuelle


    Le Lamop est heureux de vous annoncer la parution des deux premiers numéros de ses Cahiers électroniques d’Histoire Textuelle (CEHTL), reflet souple des journées d’histoire textuelle organisées chaque année par le laboratoire et qui tentent de proposer une vision unitaire de problématiques d’histoire textuelle médiévale. Les CEHTL, co-édités par Benoit Grévin, Christopher Fletcher et Aude Mairey, paraîtront désormais chaque année.

    18 mai 2011
    Haut de page
  • Paris, terrain d’histoires


    Les « Rencontres d’histoire de Paris » ont pour ambition de décloisonner et de faire connaître les recherches, très nombreuses et très diverses ayant le Paris médiéval ou moderne pour terrain d’étude. Il s’agit de favoriser les échanges scientifiques entre archivistes, enseignants, chercheurs, doctorants, étudiants de Master, médiévistes et modernistes, dont la documentation parisienne est, en partie, structurellement identique et dont les thématiques de recherche sont, malgré des spécificités historiographiques, souvent proches.
    1re rencontre : Paris, terrain d’histoires
    le 31 mai 2011 aux Archives nationales
    En savoir plus : http://lamop.univ-paris1.fr/spip.php?rubrique219

    17 mai 2011
    Haut de page
  • Journées d’études Meditext


    Dans le cadre du Programme européen « Signs and States », sous la direction de Jean-Philippe Genet, deux journées d’études « Meditext », les mercredi et jeudi 18 mai-19 mai 2011 (Salle Perroy, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 1 rue Victor Cousin, 75005 Paris).
    Programme

    6 mai 2011
    Haut de page
  • L’art du registre en France (xiiie–xvie siècle)


    L’art du registre en France (xiiie–xvie siècle)

    Registres princiers du Moyen Âge
    Journée d’études coorganisée par les Archives nationales et l’École nationale des chartes le mardi 10 mai 2011 aux Archives nationales, hôtel de Soubise.
    Programme : au format PDF [ Télécharger PDF - 400.7 ko ]  ; en ligne.

    Aussi peu étudiés pour eux-mêmes que les registres de la chancellerie royale sont célèbres, les registres médiévaux d’enregistrement des actes et/ou lettres des princes voire des seigneurs sont passibles des mêmes grilles d’enquête : naturellement transposable, le questionnaire diplomatique et codicologique largement mis au point par Georges Tessier (étapes de mise au point et inflexions voire abandon ; forme matérielle ; source, sélectivité et qualité des copies ; agents et organisation du travail…) s’enrichit tout aussi naturellement des curiosités récentes sur la mémoire et le rapport à l’écrit (rapports avec les autres séries documentaires, usages et conservation …). Les synchronies sont frappantes ; toutefois, la variété de taille et de structuration des « chancelleries » princières rend l’objet souvent plus tardif, plus ouvert aux influences, parfois plus instable, souvent plus complexe : les frontières peuvent se brouiller entre « registre » d’enregistrement des actes et/ou lettres, sur lequel est centrée la réunion, et registre de conseil, registre de justice, registre de comptes, registre à tout faire, quand ce n’est, cas savoyard extrême, minutier notarial… On propose donc, sans exhaustivité, de procéder pour un certain nombre de cas à un inventaire (des matériaux conservés ou simplement connus, et de leur contenu) en même temps qu’à une analyse des fonctions et usages de l’enregistrement, comme de la circulation de modèles qui s’y donne à voir.

    29 avril 2011
    Haut de page
  • Album interactif de paléographie médiévale


    Une nouvelle ressource pour l’enseignement et l’apprentissage de la paléographie dans son aspect le plus pratique, c’est-à-dire la transcription des écritures médiévales : l’Album interactif de paléographie médiévale / Interactive Album of Mediaeval Palaeography :
    http://ciham.ish-lyon.cnrs.fr/paleographie/
    Cf. Annonce de Marjorie Burghart

    26 avril 2011
    Haut de page
  • Journée Thématique de l’IRHT : "Prédications"


    Le cycle thématique de l’IRHT est dédié, cette année, aux « Prédications de l’Antiquité à l’époque moderne ». En deux journées d’étude, nous avons souhaité approcher le phénomène de la prédication de manière plurielle, diachronique et ouverte aux divers domaines linguistiques de l’IRHT. Après la séance du 9 décembre 2010, qui avait été consacrée aux aperçus de la diversité culturelle et aux ressources documentaires, la 2e journée du cycle aura plus spécialement pour objet la réception de la prédication, aussi bien dans ses rapports avec la philosophie et la théologie, que dans sa diffusion en langues latine et vernaculaire.
    Vous êtes tous très cordialement invités à cette rencontre, qui aura lieu le 7 avril 2011, de 9h45 à 17h30 en salle Jeanne Vielliard (cf. le programme en fichier attaché).

    Organisateurs du cycle Adriano Oliva, Martin Morard, Donatella Nebbiai (donatella.nebbiai@irht.cnrs.fr)

    Caroline HEID, 4 avril 2011
    Haut de page
  • Listes des nouvelles acquisitions


    La Bibliothèque de la Sorbonne propose chaque mois la liste des nouvelles acquisitions auxquelles ses équipes ont procédé. Elles sont disponibles sur la page d’accueil de son catalogue. Une liste spécifique "Histoire médiévale" est à votre disposition.

    Catherine BREUX-DELMAS, 1er avril 2011
    Haut de page
  • Table ronde numismatique à Caen


    La Normandie dans l’Europe du Nord-Ouest : circulations monétaires et réseaux d’échanges de la fin de l’Indépendance gauloise à la fin du Moyen Âge.

    Table ronde organisée par le CRAHAM-UMR 6273 (Jérémie Chameroy et Pierre-Marie Guihard), les 24 et 25 mars 2011, à l’Université de Caen, Bâtiment Vissol, Amphithéâtre Grémillon.

    Bruno FAJAL, 15 mars 2011
    Haut de page
  • L’Occident, la croisade et l’Éthiopie


    « L’Occident, la croisade et l’Éthiopie, XIIsup>e-XVIsup>esiècle »
    Journée d’étude, vendredi 08 avril 2011, Ivry-sur-Seine (94207)
    Calenda, publié le lundi 07 mars 2011

    10 mars 2011
    Haut de page
  • Les enjeux intellectuels des pratiques d’édition


    Institut des traditions textuelles – Fédération 33

    Les enjeux intellectuels des pratiques d’édition
    Le Saulchoir, Paris, 4-6 mai 2011
    Programme

    1er mars 2011
    Haut de page
  • Colloque international, « Arriver » en ville


    « Arriver » en ville : les migrants en milieu urbain au Moyen Âge. Installation, intégration, mise à l’écart

    Organisateurs : Laboratoire junior VilMA – Histoire comparée des villes au Moyen Âge, CIHAM – UMR 5648 Histoire et archéologie comparée des mondes musulmans médiévaux, LAMOP – Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris
    Colloque international, Lyon, 24 & 25 février 2011
    ENS de Lyon, 15 parvis René Descartes, Lyon VIIe
    Affiche ; Programme
    Contact : Cédric Quertier

    7 février 2011
    Haut de page
  • Nouveau service à la Bibliothèque de la Sorbonne


    La Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne ouvre un service de réservation en ligne des documents, accessible à distance à partir du 8 février et en salle à partir du 10 février. Pour plus d’infos

    Catherine BREUX-DELMAS, 4 février 2011
    Haut de page
  • Droit, écriture : construction de la souveraineté


    Colloque international sur Philippe de Commynes
    Orléans 17-18 mars 2011
    Colloque organisé avec le soutien du Haut Comité aux Célébrations Nationales et de la Mission aux Célébrations Nationales (Ministère de la Culture et de la Communication), de l’ANR Juslittera (Joël Blanchard, Bernard Ribémont), du CESFIMA (Bernard Ribémont), du Labo 3LAM (Joël Blanchard).
    Programme ; Contact

    27 janvier 2011
    Haut de page
  • QUAND L’IMAGE RELIT LE TEXTE


    Colloque international organisé en collaboration par l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 (CEMA - EA 173) et l’Université Paris IV - Sorbonne (Sens, texte, informatique et histoire - EA 4509)
    Mardi 15 mars - Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, salle Bourjac, 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris
    _Mercredi 16 mars - Université de Paris IV-Sorbonne, salle D035, 28 rue Serpente, 75006 Paris
    Programme ; Affiche

    24 janvier 2011
    Haut de page
  • L’absence du texte


    Journées d’étude des 24 et 25 mars 2011 Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP)
    C.N.R.S/U.M.R 8589
    Institut des traditions textuelles, Villejuif. 7, rue Guy Môquet, Bâtiment C
    Programme
    Inscription souhaitée auprès de : benoit.grevin@orange.fr

    Au centre de toute démarche de recherche en histoire médiévale se trouve une question dont la simplicité n’annule pas la pertinence : avec quelles absences, carences, discontinuités textuelles l’historien doit-il compter ? La dialectique « absence présence de textes » ne conditionne pas seulement le travail de reconstitution historique en général, en restreignant ou élargissant les possibilités de l’enquête en fonction de la sélection arbitraire opérée dans la masse textuelle par le temps. Elle est à la base même de la définition des méthodes de recherche dans la plupart des sous-champs disciplinaires dont la réunion forme notre discipline, de l’histoire matérielle à la philologie, en passant par le travail en archive et l’histoire des idées.
    C’est en vue de montrer que la réflexion sur l’absence de texte ne se limite ni à un problème de philosophie de l’histoire, ni à une sorte de théologie négative réservée à la philologie, qu’a été organisée cette journée double du Laboratoire de Médiévistique de Paris. Quatre angles d’attaque différents permettront de réfléchir à la signification des changements de densité textuelle ou des absences textuelles pour le travail de l’historien. À travers le problème de l’absence ou de la discontinuité de séries archivistiques, de la dialectique texte/absence de texte pour l’histoire matérielle/des techniques/de l’art, de l’impact intellectuel, médiéval et moderne, de la croyance en l’existence de textes qui n’ont jamais existé, enfin de l’obsession
    de l’archétype et du palimpseste dans la reconstruction textuelle, on tentera d’explorer les différentes stratégies mises œuvre par la recherche pour contourner ou apprivoiser l’absence textuelle…

    14 janvier 2011
    Haut de page
  • Tabularia


    La chronique de documentation normande est une rubrique consacrée aux travaux relatifs aux données textuelles produites dans la Normandie médiévale et notamment :
    - la publication des sources,
    - les livres ou articles contenant des textes publiés,
    - les livres ou articles ayant pour objet l’étude d’une source (ou d’un ensemble de sources), qu’ils soient accompagnés ou non de documents publiés.

    La Chronique bibliographique 2009 est disponible.

    10 janvier 2011
    Haut de page
  • Séminaire d’édition d’un texte latin


    Initiation à l’édition critique : édition collective d’un texte latin du Moyen Âge

    Du mardi 18 au vendredi 21 janvier de 10 h. à 17 h., à l’Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT- Salle Terroine), 40 av. d’Iéna 75116 Paris. Métro Iéna / Boissière

    * 18-19 janv. : exposé général des méthodes de l’édition critique.

    * 20-21 janv. : application de ces méthodes à un bref opuscule, transmis par une trentaine de manuscrits et attribué à Thomas d’Aquin, le De natura accidentis.

    Ce séminaire se tient dans le cadre du projet ANR-DFG : « Thomisme et antithomisme au Moyen Âge ». Il est ouvert à tous les étudiants et chercheurs désireux d’acquérir les méthodes de l’édition critique, à partir d’un exemple bref mais suivi ensemble du début à la fin.

    Contact : dominique.poirel@irht.cnrs.fr

    Caroline HEID, 10 janvier 2011
    Haut de page
  • Comptabilité(S)


    Patrice Beck, Matthieu de Oliveira, Marie-Laure Legay sont heureux de vous annoncer la naissance de la revue Comptabilité(S) :

    La revue accueille toute recherche portant sur l’histoire et l’archéologie des documents comptables, des institutions qui les commanditent et des personnes qui les réalisent. Elle reçoit dossiers thématiques, articles de fonds et méthodologiques, éditions commentées de documents, comptes-rendus de thèses, de rencontres et d’ouvrages, notes d’actualités. Elle publie des textes dans toutes les langues européennes et les accompagne de résumés en français, anglais, allemand, espagnol.
    4 janvier 2011
    Haut de page
  • Festival de l’histoire de l’Art


    APPEL JEUNES CHERCHEURS
    MINISTÈRE DE LA CULTURE/INHA/CHÂTEAU DE FONTAINEBLEAU
    FONTAINEBLEAU, 27-29 MAI 2011
    En savoir plus
    [cf. Blog de l’IRHiS]

    4 janvier 2011
    Haut de page
  • Appel à communications


    Un appel pour le premier numéro de cette nouvelle série de Perspectives médiévales.
    Les textes médiévaux face à l’édition scientifique contemporaine : quels enjeux épistémologiques ?
    En savoir plus : [ Télécharger PDF - 57.3 ko ]
    Contact : Sébastien Douchet

    3 janvier 2011
    Haut de page
  • Ménestrel sur le métier


    Chers lecteurs,
    Notre site a adopté une nouvelle version de SPIP et il est désormais accessible par une interface bilingue. Il en résulte, vous vous en doutez, un temps de « test » où nous allons adapter les nouvelles options choisies. Nous vous remercions par avance de votre patience puisqu’il nous faut maintenant nous atteler au travail de restructuration de nos données qui doit accompagner cette nouvelle mue.
    Bien cordialement
    Le Comité de rédaction de Ménestrel

    MÉNESTREL, 9 décembre 2010
    Haut de page
  • Prédications de l’Antiquité à l’époque moderne


    CYCLE THEMATIQUE DE L’INSTITUT DE RECHERCHE ET D’HISTOIRE DES TEXTES

    Prédications de l’Antiquité à l’époque moderne

    9 décembre 2010 et 7 avril 2011

    De l’Antiquité à la Réforme protestante, la prédication imprègne très largement la société religieuse et civile. Elle contribue à inculquer les valeurs religieuses, spirituelles et éthiques à tous les publics, dans des contextes et des formes divers qu’on aurait tort de réduire au cadre liturgique.
    Elle n’échappe pas aux modes, elle influe sur les sociétés où elle s’exerce et ces société l’influencent à leur tour. Instrument de communication de masse, propre aux civilisations orales, sa préparation et sa diffusion s’exercent aussi dans le champ de l’écrit. A des titres divers, le phénomène se constate dans les différentes traditions linguistiques et culturelles qui intéressent les recherches de l’IRHT. Aussi les « Journées thématiques 2010-2011 » se proposent-elles de conduire une étude de la prédication ouverte à une approche plurielle et transversale, diachronique et attentive aux divers domaines linguistiques et thématiques. Dans l’Occident chrétien, ses formes, ses styles, ses protagonistes passent par plusieurs étapes désormais bien connues : essentiellement épiscopale et exégétique dans les premiers siècles de notre ère, elle traverse une longue éclipse dont elle sortira grâce à la multiplication de prêcheurs itinérants souvent laïcs, de la vie canoniale et des écoles, stimulée par la Réforme grégorienne.

    L’invention du sermo modernus mis à la mode par les ordres mendiants et l’essor des universités, son instrumentalisation au service des pratiques de la confession et de la pénitence en restreignent la pratique aux clercs, non sans résistances, et conduisent la parole libre du prédicateur à coloniser tout à la fois la liturgie et l’espace urbain. La Réforme protestante marquera une étape nouvelle du processus de sacralisation de la Parole et des liens entre prédication et Écriture sainte. L’intérêt des historiens récents a orienté les problématiques que nous nous proposons de prolonger. Quelle est la fonction sociale et religieuse de la prédication ? Comment le discours est-il conçu, proposé, reçu, transmis et conservé ? En quoi se distinguent rhétorique religieuse et rhétorique politique ? Quels sont les rapports entre prédication, exégèse et théologie ? Comment la prédication est-elle représentée dans l’art ? Quels rapports la prédication entretient-elle avec les langues vernaculaires ? Dans quels cadres se déroule-t-elle ? Que peut-on dire des rapports entre prédication, orthodoxie et exercice de l’autorité ? Comment se conserve la mémoire de la prédication ? Qu’en est-il en particulier dans les traditions linguistiques et religieuses non chrétiennes et /ou non latines ?

    Organisateurs du cycle : Donatella Nebbiai et Adriano Oliva (IRHT), Martin Morard (LEM)

    INSTITUT DE RECHERCHE ET D’HISTOIRE DES TEXTES
    40, avenue d’Iéna, 75116 – Paris Salle « Jeanne Vielliard »

    Programme de la journée du 9 décembre 2010

    9h45 Accueil : Anne-Marie EDDE, Directrice de l’IRHT

    Introduction : Donatella NEBBIAI – Adriano OLIVA – Martin MORARD

    10h00 Carlo DELCORNO (Bologne)
    De la chaire aux recueils. Les vies multiples du sermon médiéval.

    1. Aperçus de la diversité culturelle

    11h00 Ron NAIWELD (Aix-en-Provence)
    L’exégèse rabbinique et l’homélie synagogale. Complicités et concurrences dans le judaïsme palestinien de la fin de l’Antiquité.

    11h45 Pause

    12h00 Catherine BROC-SCHMEZER (Bordeaux)
    La prédication de Jean Chrysostome

    12h45 Pause repas

    14h30 Daniel DE SMET (Paris)
    La prédication chiite ismaélienne en Égypte fatimide (Xe-XIIe siècles) : ses aspects ésotériques et exotériques.

    15h15 Rosa Maria DESSI (Nice)
    Du bien commun et de la tyrannie : les sermons d’Angelo da Porta Sole (†1334), prédicateur dominicain et évêque de Grosseto.

    16h00 Pause

    2. Ressources documentaires de l’Occident latin
    16h30 Martin MORARD (Paris) – Marjorie BURGHART (Lyon) – Sophie DELMAS (Paris) : Travaux en cours :

    - Un recueil pour prédicateur à Sainte-Geneviève de Paris au XIIe siècle (Paris, BnF, nal 712), par Martin MORARD

    - Le Quadragesimale de Jacques de Voragine (†1298) dans la version électronique de sermones.net, par Marjorie BURGHART

    - Le cardinal-légat Eudes de Châteauroux († 1273), exégète et prédicateur, par Sophie DELMAS

    17h30 Conclusion

    Caroline HEID, 30 novembre 2010
    Haut de page
  • A paru


    Le Tonnerre des exemples. Exempla et médiation culturelle dans l’Occident médiéval, Marie Anne Polo de Beaulieu, Pascal Collomb et Jacques Berlioz (dir.), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010.

    Ce volume suit le processus d’instauration au Moyen Âge d’un ordre narratif destiné à assurer le salut du plus grand nombre : le « Tonnerre des exemples et la foudre des miracles. » Les prédicateurs ont émaillé leurs sermons d’anecdotes exemplaires, reprises plus tard dans des manuscrits enrichis d’enluminures, comme le célèbre Ci nous dit, présenté ici sous toutes les facettes fascinantes de ses centaines d’images associées à des récits hauts en couleur.
    25 novembre 2010
    Haut de page
  • A paru


    Vie de Charles IV de Luxembourg
    Présentation, édition et traduction par Pierre Monnet & Jean-claude Schmitt
    Paris, Les Belles Lettres (Les classiques de l’histoire au Moyen Âge, 49), 2010.

    La Vie de Charles IV (1316-1378), dont le récit s’arrête en 1346, lors de l’accession de Wenceslas/Charles au trône germanique des Romains, promesse d’un titre impérial encore riche des attentes universelles de la Chrétienté, est à la fois une réflexion sur la vie et le pouvoir, sur les devoirs et la piété d’un roi et l’histoire autoproclamée de l’enfance, de la jeunesse et de la formation d’un souverain du XIVe siècle.
    23 novembre 2010
    Haut de page
  • Cartographier l’Afrique...


    Cartographier l’Afrique IXe-­XIXe siècle

    Construction, transmission et circulation des savoirs cartographiques
    sur l’Afrique Europe, monde arabe et Afrique

    Jeudi 2 décembre 2010
    Auditorium de l’INHA Paris
    Colloque organisé par Vincent Hiribarren, Camille Lefebvre et Robin Seignobos avec le soutien du Centre d’Études des Mondes Africains (CEMAf), du CNRS, de la région Ile-de-France, du Département des cartes et plans de la Bibliothèque nationale de France et de la commission « histoire » du Comité Français de Cartographie.
    Prorgramme : [ Télécharger PDF - 76.6 ko ]

    23 novembre 2010
    Haut de page
  • THE LANGUAGE OF MAPS


    Communicating through cartography during the middle ages and renaissance

    A colloquium and exhibition at the Bodleian Library, University of Oxford
    Thursday June 23 to Saturday June 25 2011 (Call for papers)

    Historic maps have broad appeal in contemporary cultures around the world. One reason for this – it might be thought – is because the ‘language of maps’ is universal and straightforward, but is it ? How do maps communicate to us ? How do they work ? This Colloquium seeks to explore these important questions by bringing together scholars whose interest lies in the visual and textual ‘languages’ of manuscript and printed maps from the medieval and Renaissance periods of European history. Original paper contributions on the theme of ‘communicating through cartography’ are sought that will help further our understanding and appreciation of the complexity of medieval and Renaissance maps and map-making. Papers may be theoretical, empirical or methodological in orientation, as long as they address ‘how maps work’.En savoir plus

    16 novembre 2010
    Haut de page
  • Colloque Ordres Mendiants


    Le colloque international "Entre stabilité et itinérance. Livres et culture des ordres mendiants (13e-15e siècle), organisé par l’IRHT et le CIHAM (Lyon 2) se tiendra

    les 19 et 20 novembre prochains à Paris (Le Saulchoir - Istina, salle Dumont, 45 rue de la Glacière, 75013 Paris).

    Il a bénéficié du concours de l’INSHS, de l’EPHE 5e section, de l’Institut universitaire de France et du Centre d’Etudes Préhistoire, Antiquité, Moyen Age (Nice).
    Vous êtes tous cordialement invités à cette rencontre, qui clôt les travaux du groupe de recherche "Les frères et les soeurs des ordres mendiants et leurs livres", dont le séminaire s’est réuni à l’IRHT deux fois par an depuis 2007 (http://www.ecole-erudition.org//livres-ordres-mendiants).

    Caroline HEID, 8 novembre 2010
    Haut de page
  • GIS. Sources de la culture européenne et méditerranéenne


    Numérisation et histoire : enjeux, usages et priorités
    Vendredi 5 Novembre 2010
    Institut National d’Histoire de l’Art
    6, rue des Petits-Champs ou 2, rue Vivienne 75002, Paris
    Salle Walter Benjamin
    Programme

    27 octobre 2010
    Haut de page
  • Ordo - APPEL A COMMUNICATIONS


    Ordo 8e symposium annuel de la Société Internationale des Médiévistes - Paris

    APPEL A COMMUNICATIONS
    Dates : 30 juin – 2 juillet 2011
    Lieu : Paris, France
    Date limite d’envoi des propositions : 15 janvier 2011

    La Société Internationale des Médiévistes de Paris (IMS-Paris) sollicite l’envoi de communications et de thèmes de sessions complètes pour son colloque 2011 portant sur le thème d’ordo dans la France médiévale.
    Le terme latin d’ordo désigne au moyen âge toutes sortes de concepts visant à classer différentes réalités ou idées. L’ordre divin, mais
    aussi les différents ordines humains créaient ainsi une stabilité qui
    devait être réaffirmée de temps en temps afin de garder sa vigueur. Un
    ordre social, idéel, iconographique etc. était établi, préservé et parfois renversé, mais il fallait alors l’évoquer. Quels sont ces ordres, ces façons de penser et d’ordonner ? Un accent particulier sera mis sur la question de savoir comment ce savoir médiéval était ordonné et classé.
    Nous accueillerons volontiers des interventions sur les sujets suivants ou autres :
    • Ordonner, ranger, classer
    • Organisation et réorganisation du savoir
    • La visualisation d’un ordo et les stratégies visuelles
    Ordo divin et ordines humains
    Ordo liturgique et ordre profane
    Ordo musical
    Les contributions doivent porter sur la France, la Francie, ou la Gaule
    post-romaine, sans être exclusivement limitées à cette aire géographique. Nous encourageons les propositions de communications provenant de disciplines variées comme l’anthropologie, l’histoire, l’histoire urbaine, l’histoire des sciences et de la médecine, l’histoire de l’art, les « gender studies », les études littéraires, la linguistique, la musicologie, la philosophie, les sciences religieuses, la théologie…
    Les résumés de 300 mots maximum pour une communication de 20 minutes devront être adressés par courriel à contact@ims-paris.org au plus tard le 15 janvier 2011. Merci d’inclure également vos coordonnées complètes, un CV, et une liste indicative de tout équipement audiovisuel nécessaire pour votre communication.
    La date limite pour l’envoi des résumés est le 15 janvier 2011. L’IMS-Paris examinera les propositions et fera connaître sa réponse par
    courriel au 1er février 2011. Les titres des communications retenues seront disponibles sur le site internet de l’IMS. Les auteurs dont les communications auront été retenues prendront en charge leurs dépenses personnelles de voyage et leurs frais d’inscription au colloque (35 € par personne, tarif réduit pour les étudiants, gratuit pour les membres de l’IMS).
    L’IMS-Paris est une association interdisciplinaire et bilingue (français-anglais) créée pour favoriser les échanges entre les médiévistes qui effectuent des recherches, travaillent ou étudient en France. Pour plus d’informations sur l’IMS et le calendrier des colloques des années passées, merci de consulter notre site internet :http://www.ims-paris.org
    IMS-Paris Prix pour doctorants
    Cette année la Société Internationale des Médiévistes (IMS-Paris) propose un prix qui sera décerné pour la meilleure proposition de communication par un(e) doctorant(e). Le dossier de candidature consistera en :
    1) la proposition de communication,
    2) une esquisse du projet de recherche actuel (thèse de doctorat),
    3) les noms et coordonnées de deux références universitaires.
    Le lauréat sera choisi par le bureau de l’IMS-Paris et un comité de membres honoraires ; il en sera informé dès l’acceptation de sa proposition. Une prime de 150 euros pour défrayer une partie des coûts d’hébergement et de transport jusqu’à Paris depuis la France (350 euros depuis l’étranger) lui sera versée lors du Symposium.

    26 octobre 2010
    Haut de page
  • DU TEXTE À L’ÉCRAN


    DU TEXTE À L’ÉCRAN. L’ÉDITION DE TEXTES À L’HEURE DE L’ÉLECTRONIQUE
    Projet Galilée
    Atelier organisé par l’École nationale des chartes et l’Università degli studi da Siena
    Jeudi 4 novembre 2010
    École nationale des chartes, 19, rue de la Sorbonne, Paris Ve (Grande Salle)
    Programme :

    21 octobre 2010
    Haut de page
  • Des sociétés en mouvement...


    A paru aux Publications de la Sorbonne, Des sociétés en mouvement. Migrations et mobilité au Moyen Âge (actes du Congrès Société des historiens médiévistes de l’enseignement supérieur public, Nice,juin 2009).

    Dans son maître ouvrage La société féodale, écrit à la veille de la Seconde Guerre mondiale, Marc Bloch avait non seulement souligné la récurrence des mouvements de peuples dans les sociétés anciennes, mais également le tournant qu’a représenté dans l’histoire occidentale « l’arrêt des invasions » au Xe siècle. Dans le « vase clos » que constitua dès lors l’Occident chrétien, la mobilité des personnes ne cessa pas mais elle revêtit d’autres formes que les auteurs de ce livre, lors des travaux du XLe Congrès de la Société des historiens médiévistes de l’Enseignement supérieur public, tenu à Nice en juin 2009, ont entrepris d’explorer. Ils ont voulu aussi comprendre le sens et les fonctions de cette mobilité qui connut de profondes transformations, en Occident, entre les IXe et XVe siècles, à l’issue des grands mouvements des peuples et alors que les déplacements collectifs s’inscrivaient dans de nouvelles structures de pouvoir et de nouvelles stratégies sociales. Une première partie fait le point sur l’historiographie des mouvements migratoires (les « grandes migrations » des IVe-VIe siècles) et détaille les processus d’ethnogenèse et d’acculturation qui ont contribué à la transformation du monde antique. Sont abordés ensuite les déplacements collectifs – volontaires ou contraints, temporaires ou définitifs – liés à l’organisation des activités humaines et à l’encadrement des populations, du IXe au XVe siècle. Sont évoquées enfin les différentes formes de circulation des représentants du pouvoir – roi, pape, évêques, abbés, magistrats, etc. – afin d’asseoir leur autorité.

    20 octobre 2010
    Haut de page
  • Présentation des deux collections du RILMA


    RILMA (Répertoire Iconographique de la Littérature du Moyen Age)

    Le Comité scientifique du Corpus du RILMA
    - Jacques Dalarun, Directeur de recherches au CNRS,
    Correspondant de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres
    - Thierry Delcourt, Directeur du département des manuscrits,
    Bibliothèque Nationale de France
    - Christian Heck, Membre senior de l’Institut Universitaire de France,
    Professeur à l’Université de Lille 3
    - Colum Hourihane, Directeur de l’Index of Christian Art,
    Université de Princeton
    - Michel Zink, Professeur au Collège de France,
    Chaire de Littératures de la France médiévale, Membre de l’Institut

    Michel Jean-Louis Perrin, Professeur à l’Université de Picardie,
    auteur du premier volume du Corpus

    sont heureux de vous inviter à la présentation
    des deux collections du RILMA, le Corpus et les Etudes (éd. Brepols)

    le mercredi 15 décembre 2010, à 18 heures,
    à l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, 40 avenue d’Iéna, Paris 16e

    Le RILMA est un programme de recherche retenu et activement supporté
    par l’Institut Universitaire de France (chaire d’iconographie médiévale).
    Le projet est rattaché au Centre de Recherches IRHIS (UMR 8529)
    de l’Université de Lille 3.

    Pour le verre de l’amitié, nous avons besoin de la confirmation de votre présence,
    avant le 20 novembre, par e-mail (ambre.vilain@laposte.net),
    ou par téléphone (Martine Duhamel, 03 20 41 73 45 le matin).

    Rémy CORDONNIER, 18 octobre 2010
    Haut de page
  • Underwater explorations in the Black Sea...


    Underwater explorations in the Black Sea : the shipwrecks and their cargoes. (Par Mme Iana Morozova, Université nationale Taras Schevchenko, Kiev, Ukraine).

    Jeudi 28 octobre 2010, 14 h 30, dans le cadre du « séminaire de Céramologie » de l’UMR 5138 Archéométrie et Archéologie.
    Maison de l’Orient et de la Méditerranée, 7, rue Raulin, 69000 Lyon.

    Bruno FAJAL, 15 octobre 2010
    Haut de page
  • Groupe de travail sur Paris au Moyen Âge


    Le séminaire est organisé conjointement par l’IRHT et le LAMOP (Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris – UMR 8589). Le thème de l’année 2010-2011, coordonné par Julie Claustre (univ. Paris 1, LAMOP), est consacré aux « Acteurs de l’écriture à Paris : scribes, clercs, greffiers, notaires, écrivains etc. »
    Organisation : Caroline Bourlet (IRHT) et Boris Bove (Paris VIII et IRHT).
    7 séances, le vendredi de 14h30 à 17h30 à partir du 19 novembre 2010, à l’IRHT, 40 avenue d’Iéna, 75116, Paris.
    Salle Jeanne Vieillard, à 14h30 (métro Iéna)

    Programme 2010-2011

    Le groupe de travail sur Paris au Moyen Âge propose de croiser l’approche des pratiques et des techniques, caractéristique de ce champ d’étude, et l’approche sociale des hommes et des femmes qui écrivaient ou qui avaient recours à l’écrit. Il s’agira de tenter une histoire sociale de ceux qui ont écrit à Paris au Moyen Âge, qu’il s’agisse des professionnels de l’écriture ou de tous ceux qui, en capacité de prendre la plume, l’ont prise dans le cadre de leur activité, pour transmettre un savoir, pour garder une mémoire ou pour un usage restreint et plus domestique. Ceci implique de cerner et de suivre dans le temps leurs profils, leurs parcours, leurs places institutionnelles, leurs méthodes de travail, les rapports sociaux (en particulier hiérarchiques) qui entourent leur activité d’écriture, comme leur statut dans la société parisienne. Discerne-t-on en particulier les éléments d’une communauté de destin et ceux d’une promotion pour ces acteurs de l’écriture dans le Paris de la fin du Moyen Âge ?

    13 octobre 2010
    Haut de page
  • Postes à pourvoir à l’IFHA (Francfort)


    Au 1er septembre 2011, trois postes seront vacants à l’Institut français d’histoire en Allemagne (Francfort sur le Main, Allemagne) et sont ouverts aux candidatures :

    - Le poste de directeur
    - Un poste de chercheur
    - Une aide à la mobilité pour un(e) doctorant(e).

    Les modalités de recrutement sont exposées sur le site de l’Institut. Attention, la date-limite pour le dépôt des candidatures est très précoce : 30 novembre 2010 dans les deux premiers cas, 31 décembre 2010 dans le troisième.

    Thomas LIENHARD, 4 octobre 2010
    Haut de page
  • Édition électronique et sources médiévales


    Journées du séminaire « édition électronique et sources médiévales » organisées par Marjorie Burghart (EHESS –pôle de Lyon / UMR 5648)
    19 ?20 ?21 octobre 2010 à Lyon (ISH et ENS)
    Programme
    Merci de vous inscrire par email : marjorie.burghart@ehess.fr

    30 septembre 2010
    Haut de page
  • La part de l’ombre


    La part de l’ombre. Rôle des agents intermédiaires dans les tâches de gouvernement et d’administration au Moyen Âge

    Journée d’étude du Jeudi 25 novembre 2010
    Faculté des Lettres et des Sciences humaines de Limoges (Salle des actes), 39E rue Camille Guérin – 87036 Limoges Cedex
    Coordination scientifique : Jacques Péricard EA 4270 GERHICO-CERHILIM axe thématique PraThéMA
    Programme

    Cette journée d’étude s’inscrit dans les axes de recherches développés par le groupe thématique PraThéMA (Pratiques et théories politiques, juridiques et sociales du Moyen Âge). Elle est en outre complémentaire d’une précédente journée d’étude organisée par Alexandra Beauchamp, membre de l’équipe (Les effectifs des serviteurs princiers et royaux à la fin du Moyen Âge, Limoges, 6 novembre 2009).
    À lire la suscription de leurs actes de la pratique ou les récits de leurs faits et gestes, les décisions publiées en leur nom propre par les souverains, princes, grands, évêques, abbés et autres dignitaires sont le fruit de leurs démarches personnelles, d’actions menées voire mises en forme par eux-mêmes.
    Le but de cette journée d’étude est d’évaluer, par un nouvel examen des sources, les tâches que les tenants de l’autorité conservent en apparence par devers eux, mais dont l’exécution est assumée par leur entourage.
    En s’affranchissant d’une démarche descriptive des rouages qui constituent les institutions, il importe de faire émerger des pratiques de gouvernement et d’administration quotidiennes qui, parce qu’elles se situent en amont ou en aval des temps forts de la vie politique et judiciaire des royaumes, des diocèses et des communautés religieuses (telles que les assemblées et conciles) n’apparaissent qu’en filigrane dans les sources. Restent à déterminer d’une part le titre et la fonction de ces agents d’exécution, d’autre part l’écart existant entre la présentation de la décision et les récits ou informations matérielles évoquant la gestion quotidienne des affaires.
    Les intervenants exposeront donc leurs recherches sur les hommes, titulaires ou non d’une charge officielle afin de déterminer qui sont les véritables chevilles ouvrières de ces pratiques gouvernementales.

    29 septembre 2010
    Haut de page
  • Tourner autour du pot…


    Les ateliers de potiers médiévaux du Ve au XIIe siècle dans l’espace européen
    Colloque international organisé conjointement par le Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP, UMR 8589) de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, la Communauté d’Agglomération du Douaisis et l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP), avec le soutien du Ministère de la Culture (SRA Nord - Pas-de-Calais) et la participation de l’association ARKÉOS.
    5-8 octobre 2010
    Douai (France, Nord)
    Programme

    6 septembre 2010
    Haut de page
  • Normes et Hagiographie dans l’Occident latin


    Colloque international d’histoire du Moyen âge
    4, 5 et 6 octobre 2010
    Université Jean Moulin Lyon3 Amphithéâtre Huvelin (15 quai Claude Bernard 69007)
    Programme

    6 septembre 2010
    Haut de page
  • PSYCHOLOGY FOR ANCIENT AND MEDIAEVAL HISTORIANS


    A WORKSHOP FOR RECENT PH.D.’S AND GRADUATE STUDENTS

    The Center for the Ancient Mediterranean at Columbia University is hosting a residential workshop from May 23rd to June 10th, 2011, to help young ancient and mediaeval historians (specializing in any field from archaic Greece to approximately 1400 AD) to learn more about individual and social psychology. The workshop will be led by Professor William I. Miller (University of Chicago) [2] and Professor Keith Oatley (University of Toronto) [3]. Organizer : W.V. Harris (Columbia) ; other members of the Columbia faculty will participate from time to time.
    Ancient and mediaeval historians, like many others, have been turning more and more in recent years to topics that involve emotions and psychological predispositions. Young scholars who are working on or are interested in working on such matters as crowd behaviour, the nature of the self, mental health, depression, revenge, friendship, shame, criminality, religious conversion, or any emotion, would be likely to benefit from participation in this initiative.
    Eligibility and selection : doctoral students and anyone who has earned a PhD in ancient or mediaeval history or a closely related field at any date since 2001 may apply, without restriction of nationality. Candidates should submit applications online only to wvh1@columbia.edu by January 31, 2011 ; they should include a curriculum vitae, the names and e-mail addresses of two referees who may be consulted, and a more or less brief description of a historical project with psychological aspects to it that the candidate expects to have under way at the time of the workshop (part of the workshop will consist of discussions of the participants’ projects with the faculty listed above).
    The Center for the Ancient Mediterranean expects to pay the costs of the participants’ travel to New York. Housing will be available on the Columbia campus at generously subsidized rates. There will be no charge for tuition or for library use.
    All inquiries and applications to wvh1@columbia.edu.
    FUNDED BY THE ANDREW W. MELLON FOUNDATION

    30 août 2010
    Haut de page
  • Autour de Lanfranc (1010-2010)...


    Le Centre Michel de Boüard, le LAMOP et L’OUEN organisent un colloque international « Autour de Lanfranc (1010-2010) - Réforme et réformateurs dans l’Europe du Nord-Ouest (XIe-XIIe siècles) », qui se tiendra à l’Hôtel de Ville de Caen et au Centre culturel de Cerisy-la-Salle du 29 septembre au 2 octobre 2010.
    Programme

    20 juillet 2010
    Haut de page
  • Formes dialoguées dans la littérature exemplaire du Moyen Âge


    Colloque organisé les 21 et 22 juin 2010 par Marie Anne Polo de Beaulieu (CNRS-GAHOM) avec le soutien de l’ANR - Programme [2006-2010] « Une culture du Livre dans une société d’illettrés. Parler, figurer, écrire dans l’Europe médiévale ».
    INHA
    2, rue Vivienne F. - 75002 Paris
    Salle Walter Benjamin
    Programme sur le site du GAHOM

    14 juin 2010
    Haut de page
  • Accès à distance aux ressources électroniques de la Bibliothèque de la Sorbonne


    Désormais les usagers inscrits à la Bibliothèque de la Sorbonne peuvent accéder à distance aux ressources électroniques de cette bibliothèque.

    Depuis le menu des ressources électroniques, cliquer sur "Consultation de titre", une fenêtre s’ouvre pour l’authentification.
    Votre login = le code-barre de votre carte de lecteur de la BIU Sorbonne
    Votre mot de passe = votre date de naissance.

    Pour les médiévistes, l’ensemble des ressources est accessible par ce biais dans la rubrique Moyen Age, à l’exception des cédéroms, identifiés par une icône.

    Vous pouvez de la même façon accéder à l’ensemble des périodiques électroniques auxquels l’Université Paris 1 est abonnée par le portail A to Z.

    Travaillez bien !

    Catherine BREUX-DELMAS, 11 juin 2010
    Haut de page
  • Cartes et plans de la BnF


    « Au fil de sept conférences, les conservateurs du département des Cartes et plans de la BnF proposent une initiation à l’histoire de la représentation de la Terre en s’appuyant sur des cartes et des plans allant du XIIIe siècle à l’aube du XXIe siècle. Grâce à des exemples issus des collections patrimoniales de la Bibliothèque, seront abordés les moments clés de l’histoire des cartes géographiques, mais aussi leur production que leurs modes de diffusion ou l’usage qu’en ont fait souverains, savants, curieux et chercheurs contemporains. L’appropriation du monde s’est faite par la cartographie des territoires à administrer tout comme par la représentation des mondes nouveaux ».
    En savoir plus

    Christine DUCOURTIEUX, 27 mai 2010
    Haut de page
  • Réouverture de la Bibliothèque de la Sorbonne


    La Bibliothèque de la Sorbonne, qui a fermé le 9 avril 2010 sur son site "historique" pour 3 ans de travaux réouvrira le 25 mai 2010 dans les locaux de la Bibliothèque Sainte-Barbe, 4 rue Valette, Paris 5e.

    Merci de consulter notre blog Extra Muros pour compléter ces informations, notamment les FAQ.

    N’hésitez à me contacter pour toute question particulière.

    A très bientôt !

    Catherine BREUX-DELMAS, 18 mai 2010
    Haut de page
  • Tabularia


    Compte rendu de la soutenance de thèse de Madame Noëlle Cherrier-Lévêque,
    _
    « Les évêques de Poitiers dans l’exercice de leurs pouvoirs temporels et religieux du IXe au XIVe siècle », soutenue le 30 avril dernier à l’université de Caen.
    http://www.unicaen.fr/mrsh/craham/revue/tabularia/forum/affiche.php?numFile=72

    6 mai 2010
    Haut de page
  • L’allégorie dans l’art du Moyen Âge


    L’allégorie dans l’art du Moyen Âge. Formes et fonctions. Héritages,
    créations, mutations

    Colloque international du RILMA (Répertoire Iconographique de la
    Littérature du Moyen Âge) (programme de l’IUF)
    27, 28 et 29 mai 2010
    INHA (Institut National d’Histoire de l’Art) - salle Vasari - 2 rue
    Vivienne - 75002 Paris
    Inscription requise auprès de Audrey Ségard :
    audrey.segard@univ-lille3.fr
    Programme : [ Télécharger PDF - 755.9 ko ]

    5 mai 2010
    Haut de page
  • Les usages sociaux du livre sacré


    Les usages sociaux des Livres sacrés, IXe-XVe siècle
    (Bibles, Corans, Europe occidentale latine)

    Journées d’étude des 27 et 28 mai 2010
    Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP)
    C.N.R.S/U.M.R 8589, Centre Malher, petit amphithéâtre
    9 rue Malher, Paris 75004 (métro Saint-Paul)

    Attention : les journées ne se dérouleront pas à Villejuif comme c’est l’habitude

    Inscription requise auprès de Benoît Grévin

    27 mai. Matin. Les formes du livre :
    sous la présidence d’Ezio Ornato, (CNRS-LAMOP)

    10H00 : Lila Yawn (John Cabot University/Rome) : Les Bibles atlantes italiennes entre « fabrique » professionnelle et patronage laïc (XIe-XIIe siècles).

    11H00 : Chiara Ruzzier (université Paris 1) : Des armaria aux besaces : la mutation de la Bible au XIIIe siècle.

    12H00-14H00 : buffet

    27 mai. Après-midi. Problèmes de mémoire : sous la présidence d’Olivier Boulnois (CNRS-LEM)

    14H00 : Martin Morard (CNRS/LEM) : La mémorisation du psautier au Moyen Âge : un mythe bien réel.

    15H00 : Lucie Doležalova (université Caroline, Prague) : Pourquoi des Biblie metrice ?

    28 mai. Matin. Supports d’enseignement et stimulus pour penser la société : sous la présidence de Marc Geoffroy (CNRS-LEM)

    10H00 : Benoît Grévin (CNRS/LAMOP) : Apprendre l’arabe sur le Coran (et les Psaumes) dans l’Italie du XVe siècle.

    11H00 : Tamás Visi (université d’Olomouc) : The Torah and the Active Intellect : Medieval Jewish Philosophers on the power of Sacred Texts and the control of society.

    12H00-14H00 : buffet

    28 mai. Après-midi. De la réflexion à l’instrumentalisation : la Bible comme arme politique : sous la présidence de Dominique Iogna-Prat (CNRS-LAMOP)

    14H00 : Alexis Charansonnet (université Lyon II) : Les débuts de l’aventure angevine à la lumière de l’exégèse biblique : heurs et malheurs de la théocratie papale d’après les sermons de circonstance du cardinal Eudes de Châteauroux (ca. 1266- ca. 1271).

    15H00 : Aude Mairey (CNRS/LAMOP) : Bible et hérésie : le cas du wycliffisme.

    Problématique

    Il n’est plus nécessaire d’établir des ponts entre l’étude des textes sacrés et l’histoire médiévale. Tout en continuant à faire l’objet d’études particulières justifiées par les problèmes que posent à la fois leur exceptionnellement riche tradition manuscrite et leur statut d’objet textuels à l’intersection des études exégétiques, théologiques, littéraires et historiques, les textes sacrés sont désormais envisagés comme l’une des plus importantes, sinon la plus importante des forme mentales innervant la production de l’écrit et la pensée médiévale, mais aussi encadrant, inspirant ou justifiant nombre de pratiques sociales, de l’automatisme linguistique isolé jusqu’à l’encadrement institutionnel et social dans le temps long du Moyen Âge.
    La multiplicité même des problèmes posés par l’analyse de l’interaction entre ces corpus textuels et le corps social impose d’autant plus de réfléchir à l’articulation des différentes pratiques scientifiques recouvertes par le concept d’études bibliques, coraniques, talmudiques etc… avec la pratique de l’historien. Un premier problème est posé par l’évolution de ces corpus, tant dans leurs composantes textuelles, que leur aspect matériel dans le temps long. Si les régimes de transformation des textes sacrés sont à coup sûr particuliers, que nous apprennent-ils sur leur interaction avec le corps social ? Au-delà même de cette interaction fondamentale, les formes de diffusion, de transmission et d’exploitation des textes sacrés mettent en jeu une série de facteurs qui invitent à dépasser le cloisonnement interdisciplinaire de l’histoire de la pensée, de l’histoire politique et de l’histoire sociale ou littéraire. Car comment déconnecter la réflexion théologique, l’enseignement linguistique, la mémorisation et l’utilisation ponctuelle, littéraire, subversive, institutionnelle et politique de ces formes textuelles ?

    La présente journée double souhaite envisager ces usages sociaux médiévaux des textes sacrés du monothéisme abrahamique en tentant d’articuler différents aspects de leur interaction avec le corps social, de la production et de la transmission jusqu’à l’exploitation politique en passant par la spéculation linguistique et philosophique. Afin d’éviter les écueils symétriques de l’identitarisme et de la dispersion, on a choisi de se restreindre au cadre spatio-temporel de l’Occident latin du Moyen Âge central et du bas Moyen Âge (IXe-XVe siècle), tout en ne se limitant pas à la Bible latine sous ses différents aspects, mais en incluant la torah et le Coran.
    Quatre problématiques essentielles – sans exclusive d’autres questions – structureront les demi-journées ;

    1 ) Les mutations codicologiques et formelles de la Bible comme problème d’histoire du livre et d’histoire sociale, du Xe au XIIIe siècle.

    2 ) Les stratégies de mémorisation des textes sacrés (Bible et psautier).

    3 ) Le rôle de stimulus d’une réflexion (linguistique, philosophique, etc…) à partir du texte sacré débouchant sur l’appréhension d’une société (Coran dans l’environnement judéo-chrétien au XVe siècle ; torah dans la pensée juive des XIIIe-XVe siècles).

    4 ) L’articulation entre la réflexion théologique, sa traduction idéologique et son instrumentalisation politique (Bibles latine et anglaise, XIIIe-XVe siècle).

    [ Télécharger Word - 113.5 ko ]

    Aude MAIREY, 3 avril 2010
    Haut de page
  • Gestion numérique des sources


    GESTION NUMÉRIQUE DES SOURCES DE LA RECHERCHE EN SHS
    Produire et utiliser des corpus de sources numériques
    Action de formation nationale CNRS 2010
    Centre Paul Langevin du CAES-CNRS - Aussois (Alpes), du 11 au 15 octobre 2010
    Programme et modalités d’inscription : [ Télécharger PDF - 109.8 ko ]

    29 mars 2010
    Haut de page
  • LAMOP


    Pour information, le site du LAMOP a été refait (bien qu’encore en construction) et il est désormais accessible à l’adresse ci-après : http://lamop.univ-paris1.fr

    Christine DUCOURTIEUX, 19 mars 2010
    Haut de page
  • Historiens et archivistes face aux catastrophes


    Le master professionnel Archives de l’Université de Versailles-Saint-Quentin organise le 20 mai prochain une journée d’étude internationale intitulée « Historiens et archivistes face aux catastrophes ».
    L’ensemble de la documentation est disponible à l’adresse suivante :
    http://www.yvelines.fr/archives/actu/2010/JE_archives-catastrophes/index.html

    Christine DUCOURTIEUX, 17 mars 2010
    Haut de page
  • “FAIRE JEUNESSES”


    JOURNÉES D’ÉTUDES EN L’HONNEUR DE CLAUDE GAUVARD PAR SES ÉLÈVES
    VENDREDI 26 MARS & SAMEDI 27 MARS 2010

    Archives nationales Hôtel de Rohan
    87, rue Vieille-du-Temple 75003 Paris

    Sorbonne Amphithéâtre Bachelard
    Galerie Gerson
    17, rue de la Sorbonne 75005 Paris

    Affiche ; Programme

    ENTRÉE LIBRE

    Contact : antoine.destemberg@univ-paris1.fr

    4 mars 2010
    Haut de page
  • Reti medievali


    Reti Medievali lance un appel à soutien auprès de ses lecteurs, cette entreprise se trouve aujourd’hui en péril. Le détail de l’appel est en page d’accueil de la version italienne : http://www.retimedievali.it

    22 février 2010
    Haut de page
  • Du Cange


    L’École nationale des chartes vient de mettre en ligne une nouvelle version électronique du dictionnaire de Du Cange, à l’adresse suivante : http://ducange.enc.sorbonne.fr
    Cette version donne accès à l’ensemble des lettres (seule une moitié de l’alphabet était disponible jusqu’à présent), propose également le glossaire d’ancien français de Du Cange, et enfin offre une interface refondue, avec des fonctionnalités de recherche nouvelles.

    22 janvier 2010
    Haut de page
  • Tabularia


    L’article de M. Richard Allen : « The Acta archiepiscoporum Rotomagensium : study and edition » est en ligne sur le site de Tabularia.
    Vous pouvez le consulter aux adresses suivantes :
    en version PDF ; en version XML.

    20 janvier 2010
    Haut de page
  • Exercices de paléographie en ligne


    Pour aider les étudiants et paléographes amateurs à se familiariser avec l’écriture des comptes de châtellenie savoyards, le projet Castellanie.net a décidé d’offrir quelques exercices de paléographie en ligne, auto-correctifs. Vous pouvez y accéder depuis le site principal, ou directement à l’adresse : http://paleographie.castellanie.net.

    Pour la création de ces exercices, nous souhaitions une chaîne de production qui nécessite le moins possible l’intervention d’un développeur web (permettant donc potentiellement aux paléographes de créer des exercices sans assistance technique), tout en respectant au mieux les standards techniques. L’idée maîtresse était d’utiliser l’excellent outil libre Image Markup Tool (IMT), qui permet de placer aisément les zones à transcrire sur une image de document et de sauvegarder le résultat au format XML TEI (Text Encoding Initiative), puis de créer un outil permettant de transformer ce fichier XML TEI en un exercice interactif.

    Nous avons donc préparé un kit ) « exercice de paléographie pour IMT » (un ensemble XSL + CSS + javascript), qui est maintenant disponible en téléchargement (http://tapor.uvic.ca/ mholmes/image_markup/paleography.php) sur le site d’Image Markup Tool, accompagné d’instructions d’installation et d’usage. Ce kit, comme IMT, est libre, et vous pouvez l’utiliser et l’adapter à vos besoins.

    Marjoire Burghart

    14 janvier 2010
    Haut de page
  • Histoire des sociétés urbaines... conférences


    Dans le cadre du séminaire de Pierre MONNET, Directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
    Direction de recherches : Histoire des sociétés urbaines, histoire des territoires germaniques au Moyen Âge

    Date et horaires : Mardi, de 10 heures à 12 heures
    Lieu : Ecole Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm, Salle d’Histoire, Escalier D, 2e étage, 75005 Paris.
    Contact : monnet@ehess.fr ou GAHOM, EHESS tél. 01 49 54 23 00
    - Mardi 19 janvier 2010 : Prof. Dr. Martin Nejedly (Université Charles de Prague) : « Les relations entre Tchèques et Allemands dans les villes de Bohême au Moyen Âge »
    - Mardi 2 février 2010 : Prof. Dr. Martin Nejedly (Université Charles de Prague) : « Le projet d’union des États chrétiens au XVe siècle par le roi de Bohême Georges de Podiebrad en 1464 »

    14 janvier 2010
    Haut de page
  • Tabularia


    Compte rendu de la soutenance de thèse de Grégory Combalbert qui a soutenu le samedi 5 décembre 2009,sa thèse pour le doctorat d’histoire intitulée : « Gouverner l’Église : évêques et paroisses dans la province ecclésiastique de Rouen (v. 1050-v. 1280) ».

    6 janvier 2010
    Haut de page
  • Faire la paix et se défendre à la fin du Moyen Âge


    Colloque « Faire la paix et se défendre à la fin du Moyen Âge / Frieden schaffen und sich verteidigen im Spätmittelalter »
    11 et 12 janvier 2010
    Organisation scientifique : Gisela Naegle
    Rencontre organisée par la Fondation Maison des Sciences de l’Homme en coopération avec l’Institut historique allemand de Paris et avec le soutien de l’Office allemand d’échanges universitaires.
    Programme : [ Télécharger PDF - 162.5 ko ]
    La première journée aura lieu à l’Institut historique allemand (8, rue du Parc-Royal, 75003 Paris), la deuxième journée à la Maison des Sciences de l’homme (54 boulevard Raspail 75006 Paris, salle 214).

    Gisela NAEGLE, 30 novembre 2009
    Haut de page
  • Les Recueils hagiographiques


    Journées d’études de l’IRHT (2009-2010).
    Les recueils hagiographiques
    Première journée : Jeudi 3 décembre 2009, 10h-17h :
    Panorama des recueils hagiographiques dans
    les différentes aires culturelles et linguistiques.

    Salle Jeanne Vielliard

    Institut de Recherche et d’Histoire des Textes

    40, avenue d’Iéna, 75116 Paris

    L’importance de la littérature hagiographique pour notre connaissance de l’histoire des sociétés médiévales d’Orient et d’Occident n’est plus à démontrer ; en témoigne en particulier l’intérêt suscité par l’abondante production manuscrite dans ce domaine, aussi bien en latin ou dans les langues romanes que du côté byzantin et des christianismes orientaux, mais aussi dans le monde musulman, aussi bien en arabe et en persan qu’en turc. Or, un texte hagiographique est rarement isolé dans les manuscrits : il fait partie intégrante d’un groupe de textes, d’un corpus ou d’une collection, au travers desquels il est habituellement transmis et au sein desquels il interagit avec d’autres écrits. Dans le cadre de ces journées d’étude, on s’intéressera donc à la constitution des recueils hagiographiques, à leur production et à leur usage. Pour reprendre le vocabulaire du monde latin, on évoquera les grandes collections de vies de saints, classées selon un ordre liturgique ou méthodique, mais aussi les recueils structurés consacrés à un genre, à un type de sainteté particulière (par exemple, les apôtres, les femmes ou les ascètes), à un ordre, à un établissement ou à un saint particulier.

    Pour commencer, on tentera donc de préciser la structure des grands types de collections et leur évolution, des libelli pré-carolingiens aux légendiers abrégés des XIIIe-XVe siècles pour l’Occident, des premières collections à caractère local au ménologe métaphrastique pour le domaine byzantin. Dans la continuité des perspectives prometteuses ouvertes par les recherches comparatistes ces dernières années, il paraît également intéressant, en contrepoint, d’inclure dans cette réflexion les tabaq ?t (collections de biographies de saints hommes dans le domaine musulman) et leurs rapports avec les recueils hagiographiques des chrétientés orientales. Parmi les thèmes qui pourront être abordés, les questions de compilation et de réélaboration de recueils antérieurs, seront évidemment centrales, tout comme le problème des sources utilisées par les auteurs et les éditeurs des recueils médiévaux. On pourra s’interroger aussi sur le rapport entre patrimoine commun et hagiographie propre à un ordre ou à un lieu, sur l’apparition dans les recueils de la construction ou de la représentation d’une région, d’un pays, d’un milieu sociologique, sur le rôle des commanditaires dans la constitution d’un recueil, sur l’usage qui en était fait dans un milieu donné. Le classement de certains recueils hagiographiques selon l’ordre du calendrier liturgique, la présence de calendriers en tête de volume, la structuration de certains textes, ainsi que de nombreux autres indices, peuvent en outre éclairer les rapports que ces recueils entretenaient avec la liturgie, et l’usage liturgique qui pouvait en être fait.

    Programme :
    10h Accueil

    10h15 Présentation du cycle par Cécile LANERY et Anne-Françoise LEURQUIN (IRHT)

    10h30 Guy PHILIPPART (Université Notre-Dame de la Paix, Namur) :
    Les légendiers latins et la transmission des textes hagiographiques

    11h30 Bernard FLUSIN (Université Paris IV-Sorbonne) :
    Les collections byzantines de textes hagiographiques d’après la typologie d’Albert Ehrhard

    12h30 Pause déjeuner

    14h Martine THIRY-STASSIN (Université de Liège) :
    Regards croisés sur les légendiers français du Moyen Âge

    15h Ioanna RAPTI (Centre d’histoire et civilisation de Byzance, Paris) :
    L’illustration des recueils hagiographiques arméniens

    16h André BINGGELI (IRHT) :
    Les collections de vies de saints syriaques et arabes : du bon usage dans le désordre

    Contacts : andre.binggeli@irht.cnrs.fr, cecile.lanery@irht.cnrs.fr, af.leurquin@irht.cnrs.fr.
    Entrée libre, sans inscription préalable.

    Caroline HEID, 25 novembre 2009
    Haut de page
  • Tabularia


    Appel à communications de Tabularia sur sur le thème : « Vivre des
    deux côtés de la Manche (Xe-XIIIe siècle) ».
    Si vous souhaitez répondre à cet appel, vous trouverez dans le lien
    ci-dessous les informations nécessaires : http://www.unicaen.fr/mrsh/craham/revue/tabularia/appelc.html

    12 novembre 2009
    Haut de page
  • Société de l’Histoire de France


    www.shfrance.org

    Révision et mise à jour du site de la SHF en novembre 2009

    La Société de l’Histoire de France, fondée en 1833 à l’initiative de François Guizot, a joué depuis lors un rôle de premier plan dans l’édition des textes et documents concernant l’histoire nationale.

    Ses publications (collection d’éditions critiques et périodiques, aujourd’hui l’Annuaire-Bulletin) rassemblent, en plus de 500 volumes, une documentation considérable : chroniques, mémoires, journaux et correspondances, aussi bien que documents financiers ou judiciaires. Une grande partie des textes publiés avant 1940 sont désormais gratuitement accessibles en ligne.

    La SHF propose des conférences historiques, deux fois par an (conférence d’automne et « lecture » à l’assemblée de printemps), et occasionnellement des colloques.

    L’adhésion est ouverte aux historiens de profession comme aux amateurs éclairés, français et étrangers, qui souhaitent contribuer à soutenir l’activité de la SHF. Les sociétaires sont admis par le Conseil, sur présentation par l’un des membres. Ils sont destinataires de toutes les nouvelles publications comme des invitations aux conférences. La cotisation annuelle, actuellement de 48 euros, constitue la principale ressource permettant à la SHF de poursuivre sa vocation édtoriale.

    Le site de la SHF fournit entre autres ressources le catalogue des publications depuis l’origine, avec les liens vers les textes disponibles soit en librairie soit en ligne, et la table générale des articles de l’Annuaire-Bulletin depuis 1911.

    Marc SMITH, 12 novembre 2009
    Haut de page
  • Entre mémoire administrative et historiographie urbaine : le Journal de Jean Foulquart, procureur syndic de la ville de Reims à la fin du XVe siècle


    conférence publique de la Société de l’histoire de France

    par Franck Collard
    professeur à l’Université de Paris-Ouest Nanterre-La Défense

    Jeudi 19 novembre à 18 heures
    École nationale des chartes (grande salle)
    19 rue de la Sorbonne
    F-75005 Paris

    Actualité de la Société de l’histoire de France :
    http://www.shfrance.org/actu.htm

    Marc SMITH, 12 novembre 2009
    Haut de page
  • L’autorité de l’écrit au Moyen Âge (Orient-Occident)


    Parution :
    L’autorité de l’écrit au Moyen Âge (Orient-Occident). Actes du XXXIXe congrès de la Société des historiens
    médiévistes de l’Enseignement supérieur public, avril-mai 2008, Le Caire
    , Paris, Publications de la Sorbonne, 2009.
    Pour en savoir plus :
    http://www.univ-paris1.fr/fileadmin/Publi_Sorbonne/629_shmesp.pdf

    MÉNESTREL, 26 octobre 2009
    Haut de page
  • The Penitential State...


    Journée d’études autour du livre de Mayke de Jong :
    The Penitential State. Authority and Atonement in the Age of Louis the Pious, 814-840

    Limoges, 3 novembre 2009
    Faculté des Lettres et des Sciences humaines de l’Université de Limoges
    Salle SHS 205 (10h45 – 18h30)
    Contacts : Philippe Depreux, Jens Schneider ; http://www.hludowicus.eu

    Programme : [ Télécharger PDF - 196.6 ko ]

    23 octobre 2009
    Haut de page
  • GIS - Les sources de la culture européenne et méditéranéenne


    Journée d’étude du 6 Novembre 2009

    CNRS, Campus Gérard-Mégie
    3 rue Michel-Ange, Paris 16
    Auditorium Marie-Curie

    Les relations entre l’Europe et les autres pays du pourtour méditerranéen sont d’actualité. Pourtant elles ne datent pas d’aujourd’hui. Elles débutent dès l’Antiquité et sont à la racine de notre culture et de nos sciences, en particulier humaines. Parmi les sources innombrables qui permettent de comprendre cet héritage, beaucoup sont encore inconnues, inédites ou faussement attribuées. Les découvrir, les déchiffrer, les identifier correctement, les interpréter, les publier, les mettre à la portée du plus grand nombre, nécessite de longues recherches érudites qui sont au cœur des activités des laboratoires et institutions qui participent à ce groupement d’intérêt scientifique (GIS) « Sources de la culture européenne et méditerranéenne ».
    Le réseau que nous proposons n’a pas pour mission s’occuper de toutes les sources, mais se concentre sur l’écrit et l’image qui ont été les vecteurs privilégiés de la transmission culturelle et scientifique de l’Antiquité à l’époque moderne. Les sciences de l’érudition permettent notamment d’éditer et de publier les corpus textuels et iconographiques qui fondent notre connaissance dans tous les domaines du savoir, grâce à une expérience séculaire des exigences méthodologiques nécessaires pour valider l’authenticité des sources, en permettre la connaissance, en comprendre et transmettre les contenus. Ce savoir-faire est crucial à un moment où les nouveaux médias bouleversent la reproduction, la diffusion, l’interrogation des sources et leur validation scientifique.
    L’objectif de cette première journée d’étude du GIS, durant laquelle une large place sera accordée à la discussion, est de s’interroger sur la nature des sources que nous étudions, sur nos méthodes, sur le croisement des approches et des disciplines, sur les découvertes que nous en attendons et sur les changements que celles-ci peuvent entraîner pour nos disciplines et plus largement pour la société dans laquelle nous vivons. Cela devrait nous permettre de mieux connaître les programmes de chacune des parties, de développer les synergies qui existent déjà, de dégager les priorités scientifiques pour les années à venir, de donner une plus grande visibilité à nos travaux et partant de mieux les défendre.

    Détails pratiques
    Journée ouverte à toutes les personnes qui s’intéressent aux sciences de l’érudition ; accès libre dans la mesure des places disponibles avec inscription préalable, avant le 28 octobre 2009, auprès de Richard Walter
    Pour se rendre au campus CNRS
    Accès fléché et par badge sur le campus.

    Pour tout renseignement : Richard Walter tél. (+33) (0)2 38 25 53 17 / tlc. (+33) (0) 2 38 25 76 30

    Programme

    9 h Accueil
    9 h 30 Ouverture
    Sophie ARCHAMBAULT DE BEAUNE (InSHS, directrice scientifique adjointe)
    9 h 45 Présentation du Groupement d’Intérêt Scientifique
    Anne-Marie EDDE, Directrice du GIS

    PAYSAGE DES SCIENCES DE L’ERUDITION : d’après une enquête auprès des partenaires du GIS
    Présidence de la séance : Claudio Galderisi (CESCM)

    10 h 05 Quelles sources ?
    Patrick ARABEYRE (ENC), Cécile TREFFORT (CESCM)
    10 h 30 Comment les étudier ?
    Dominique POIREL (IRHT) et Darwin SMITH (FR33)
    10 h 55 Pourquoi les étudier ?
    Nicole BERIOU (CIHAM) et Anne-Marie EDDE (IRHT)
    11 h 20 Discussions animées par Philippe Hoffmann (LEM)
    12 h 30 Déjeuner

    LES METHODES DU TRAVAIL SUR LES SOURCES : présentation de quelques projets significatifs
    Présidence de la séance : Monique Goullet (LAMOP)
    14 h 00 Une grande entreprise SHS : « Histoire des savoirs », 2003-2007
    Karine CHEMLA (REHSEIS-SPHERE) et Nicole BERIOU (CIHAM)
    14 h 40 Objets et monuments inscrits : l’épigraphie au carrefour des disciplines
    Cécile TREFFORT (CESCM), Béatrice CASEAU (O & M), Jean-Claude DECOURT (HISoMA).
    15 h 20 L’Averroès de Modène et le Coran de Mithridate : du manuscrit à l’interprétation
    Marc GEOFFROY (LEM) et Benoît GREVIN (LAMOP)
    16 h 00 Pause
    Présidence de la séance : Marie-Odile Goulet-Cazé (Centre Jean Pépin-UPR 76)
    16 h 30 Transferts culturels de l’Antiquité à la Renaissance
    Cédric GIRAUD (ERL 7229) et Aurélien ROBERT (CESR)
    17 h 10 Les bibliothèques médiévales, représentations des identités
    Anne-Marie TURCAN-VERKERK (EPHE), André BINGGELI (IRHT), Marie-Hélène TESNIERE (BnF).
    18 h 00 Fin de la journée.

    Aude MAIREY, 22 octobre 2009
    Haut de page
  • Le silence des sources


    Le silence des sources

    Journée d’études doctorales franco-allemande organisée par l’Institut français d’histoire en Allemagne (IFHA, anciennement Mission Historique Française en Allemagne)

    Vendredi 20 novembre 2009
    Francfort sur le Main
    Argumentaire et programme : [ Télécharger PDF - 249.1 ko ]
    Affiche : [ Télécharger PDF - 368 ko ]

    Le but de ces journées d’études étant avant tout d’être utile à de jeunes historiens, nous encouragerons la présence des doctorants en finançant intégralement le voyage et le séjour de dix d’entre eux. Les dossiers de candidature, qui doivent comporter un CV et une lettre de motivation, sont à envoyer avant le 10 novembre 2009.

    Contact : Guillaume Garner

    Thomas LIENHARD, 22 octobre 2009
    Haut de page
  • Parution


    A paru : Pierre Bauduin, Le monde franc et les Vikings - VIIIe-Xe siècle...

    cf. Rubrique « à noter » sur le site du CRAHAM

    21 octobre 2009
    Haut de page
  • Auctor et Auctoritas


    Appel à contribution pour le congrès qui aura lieu à
    Bénévent en novembre 2010, sur le thème Auctor et Auctoritas :
    http://www.unisob.na.it/ateneo/d001.htm?vr=1

    21 octobre 2009
    Haut de page
  • Recrutement de deux post-doctorants à l’EHESS


    Recrutement de deux post-doctorants à l’EHESS

    Deux emplois de chercheurs post-doctorants sont ouverts à l’EHESS à compter du 1er décembre 2009. Les contrats seront établis pour une durée de douze mois.
    Ils sont proposés aux jeunes chercheurs ayant soutenu récemment (depuis le 01-01-2007)
    une thèse de doctorat dans un autre établissement que l’EHESS, en France ou à l’étranger.
    Ces emplois concernent les différents domaines des sciences humaines et sociales.
    Les candidats doivent obligatoirement se référer à un centre de recherche de l’EHESS (ou auquel l’EHESS est associée), inscrire leur projet de recherche dans l’un des programmes d’activités du centre concerné et obtenir une lettre de recommandation de sa direction.
    Les candidatures doivent être adressées au président de l’EHESS par courrier recommandé, le 6 novembre 2009 au plus tard, le cachet de la poste faisant foi.
    Il n’y a pas de formulaire de candidature.
    Le dossier doit comprendre :
    - un curriculum vitae avec la liste des publications ;
    - a copie du diplôme de doctorat ;
    - le rapport de soutenance de la thèse de doctorat ;
    - une lettre de candidature, adressée au président de l’EHESS, exposant (en cinq pages maximum) un projet de recherche et d’activités post-doctorales établi dans le cadre d’une année et s’insérant précisément dans le programme d’un centre de recherche de l’EHESS ou lié à l’EHESS, à Paris, Marseille, Toulouse ou Lyon (la liste des centres est consultable sur le site de l’EHESS) :
    - une lettre motivée du directeur du centre demandé évaluant précisément l’insertion de ce projet dans le programme du centre concerné.
    Les dossiers incomplets ne pourront être pris en considération.
    Les dossiers seront examinés dans la dernière semaine du mois de novembre par un groupe de travail choisi au sein du conseil scientifique de l’EHESS et les conclusions rendues fin novembre.

    Date 09-10-2009

    Contact :
    - Fadila Djafri (djafri <mailto:djafri@ehess.fr>@ehess.fr
    tél : 01 49 54 24 06
    fax : 01 49 54 26 89

    12 octobre 2009
    Haut de page
  • MIRABILE


    Un travail à connaître :
    M I R A B I L E
    ARCHIVIO DIGITALE DELLA CULTURA LATINA MEDIEVALE
    DIGITAL ARCHIVES FOR MEDIEVAL LATIN CULTURE
    Présentation : [ Télécharger PDF - 118.6 ko ]
    Società Internazionale
    per lo Studio del Medioevo Latino

    Christine DUCOURTIEUX, 30 septembre 2009
    Haut de page
  • Bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre


    La dernière livraison du Bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre, soit le numéro 13, est disponible en ligne à cette adresse :
    http://cem.revues.org/index11028.html.
    Vous y trouverez des résumés d’opérations archéologiques, des études, une présentation des travaux et projets en cours, ainsi que le programme des manifestations 2009-2010 et une présentation des dernières publications.
    Un index Auteurs, un index géographique et une liste de mots clés peuvent aider à la recherche.
    Bruno Bauduin, Pierre Bonnerue, Claude Coupry, Noëlle Deflou-Leca, Marie-José Gasse-Grandjean, Eliana Magnani et Chantal Palluet

    28 septembre 2009
    Haut de page
  • Usages et mésusages du Moyen Âge


    Parution :

    Janos Bak, Jörg Jarnut, Pierre Monnet, Bernd Schneidmüller (Hg.), Gebrauch und Missbrauch des Mittelalters, 19.-21. Jahrhundert. Uses and Abuses of the Middle Ages : 19th-21th Century, Usages et mésusages du Moyen Âge du XIXe au XXIe siècle, München, Wilhelm Fink (Mittelalterstudien 17), 2009.

    24 septembre 2009
    Haut de page
  • Colloque - L’Immaculée Conception de la Vierge


    Colloque : L’Immaculée Conception de la Vierge - Histoire et représentations figurées du Moyen Âge à la Contre-Réforme.
    Date et horaires : le jeudi 1er et le vendredi 2 octobre 2009 à partir de 9h.
    Lieu : Paris, Institut National de l’Histoire de l’Art (INHA), salle Walter Benjamin (rez-de-chaussée).
    Organisé par Séverine Lepape et Eléonore Fournié.
    Deux journées d’études qui promettent d’être riches en révélations sur ce privilège marial mal connu et qui pourtant secoua durablement la chrétienté médiévale.
    Programme : [ Télécharger PDF - 113.6 ko ]  ; Dossier de Presse : [ Télécharger PDF - 882.4 ko ]

    22 septembre 2015
    Haut de page
  • Sauts de langues et ‘code-switching’ dans les pratiques de communication médiévales


    « Ubi supra/ N’en parlons plus/ Des tours cornulz/ Et cetera »
    Sauts de langues et ‘code-switching’ dans les pratiques de communication médiévales.

    Journées d’études des 19 et 20 novembre 2009
    Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris (LAMOP)
    C.N.R.S/U.M.R 8589, Villejuif
    7, rue Guy Môquet, Bâtiment C

    Jeudi 19 novembre
    I. Les sauts de langue à langue et les reflets de ‘code-switching’ dans la documentation médiévale : première approche.
    - « Introduction : un problème textuel, des outils linguistiques, leur usage historique » (10H00).
    B. Grévin (CNRS/LAMOP)
    - « Lexicographie médiolatine et code-switching : entre stimulation et confusion ? » (11H00)
    Monique Goullet (CNRS/LAMOP)

    12H00-14H00 : buffet (ouvert à tous)

    II. De la reconstitution linguistique aux pratiques sociales :
    - « Peut-on parler des reflets de code-switching dans la documentation du Haut Moyen Âge et dans quelles conditions ? » (10H00)
    Marieke Van Acker (Gand)
    - « Sauts de langue et parole performative dans les textes de magie rituelle médiévale » (15H00)
    Julien Véronèse (Orléans)

    Vendredi 20 mars
    III. Le code-switching en contexte : l’exemple de l’Angleterre
    - « Multilinguisme et code-switching en Angleterre à la fin du Moyen Âge ». (10H00)
    Aude Mairey (CNRS Poitiers)
    - « ‘Multiglossie’ dans les contrats juridiques juifs de l’Angleterre médiévale » (11H00)
    Judith Olsowy-Schlanger (EPHE)

    12H00-14H00 : buffet (ouvert à tous)

    IV. Le texte et sa performance : le ‘code-switching’ entre oral et écrit, jeu et codification
    - « Saut de langue ou confusio linguarum. Deux pôles opposés de la représentation du bilinguisme latin-langue vulgaire dans le théâtre médiéval (14H00) ».
    Yvonne Cazal (Caen)
    - « Quelques aspects fonctionnels de la représentation du code-switching dans les textes dramatiques en langue française au XVe siècle (15H00) ».
    Darwin Smith (CNRS/LAMOP)

    Inscription auprès de : Benoit Grevin

    Problématiques :
    Historiens comme littéraires, les médiévistes sont souvent confrontés dans leurs analyses tant des sources de la pratique la plus prosaïque que des constructions textuelles les plus raffinées à un problème typique d’une partie importante de la documentation textuelle médiévale, et susceptible d’affleurer, notamment au bas Moyen Âge, dans n’importe quelle documentation : le saut brusque, à l’intérieur du même texte, d’une langue à une autre (en Occident latin, généralement mais pas toujours, du latin à une langue vulgaire). Quand l’interférence entre deux niveaux linguistiques ne concerne plus seulement l’intrusion d’unités lexicales isolées dans un registre linguistique différent, mais l’alternance de vers, de membres de phrases ou phrases entières consciemment organisés dans un même texte, il faut aborder la question des raisons d’une pratique qu’il n’est pas possible d’expliquer par le renvoi paresseux à un contexte culturel marqué par le multilinguisme. Que représente pour le lettré médiéval, notaire, poète ou prêcheur (et éventuellement pour le récitant ou acteur en performance dont les textes se font l’écho infidèle) l’aller-retour motivé d’une langue à l’autre au sein de la même unité textuelle ?
    Ces journées visent à réfléchir à ces stratégies de communication complexes et à leur reflet dans la documentation subsistante en les rapprochant de la notion linguistique et sociolinguistique de « code-switching » (saut de langue à la langue à l’intérieur du même discours), élaborée pour les besoins de la description linguistique contemporaine, pour tenter une approche des sauts de langue à l’intérieur du même texte qui dépasse la traditionnelle valorisation de la virtuosité ou de la brillance littéraire. Quelles sont les conditions d’émergence de ces stratégies de jeux d’échos linguistique ? En quoi une documentation présentant un emploi alterné de deux langues peut-elle s’assimiler à un témoignage de pratique quotidienne du « code-switching », ou répond-elle à des objectifs différents ? Faut-il opposer des stratégies de sauts de langues « littéraires » conscients à des pratiques d’étagement latin/vulgaire diplomatiques ou administratives opérées pour des raisons ou des contraintes mémorielles, documentaires ou emphatiques différentes ? Jusqu’à quel point la présence de ces étagements linguistiques dans un même texte correspond-elle effectivement à la notion de « code-switching » des linguistes, ou est-elle caractéristique d’un rapport au langage et de stratégies culturelles médiévales différentes de celles de l’époque moderne ? Dans le Moyen Âge lui-même, l’usage de la notion est-il pertinent pour le Haut Moyen Âge et le Moyen Âge central comme pour le bas Moyen Âge ?

    Aude MAIREY, 22 septembre 2009
    Haut de page
  • Archéologie du château


    Nous avons le plaisir de vous informer de la naissance d’une page Archéologie du château dans la rubrique Archéologie de Ménestrel.

    Bruno FAJAL, 18 septembre 2009
    Haut de page
  • Culture, livelli di cultura...


    Colloque : « Culture, livelli di cultura e ambienti nel Medioevo occidentale », Colloque de la Societé italienne de philologie romane, Université de Bologna, 5-8 octobre 2009.
    Programme et affiche : http://www.sifr.it/convegno/programma.html

    Christine DUCOURTIEUX, 18 septembre 2009
    Haut de page
  • Enfermements. Le cloître et la prison...


    Colloque international « Enfermements. Le cloître et la prison du Ve au XVIIIe siècles », qui se tiendra les 22, 23 et 24 octobre 2009 à Troyes, Clairvaux et Bar-sur-Aube, avec le soutien du LAMOP et du CNRS.
    Le colloque comprendra une visite de l’ancienne abbaye cistercienne de
    Clairvaux, aujourd’hui centre pénitentiaire, le vendredi 23 octobre.
    Le programme, les renseignements pratiques et la fiche d’inscription sont
    disponibles sur le site : http://enfermements.fr

    Christine DUCOURTIEUX, 15 septembre 2009
    Haut de page
  • Théories et pratiques des élites au haut Moyen Âge


    Théories et pratiques des élites au haut Moyen Âge.Conception, perception et réalisation sociale (Theorie und Praxis frühmittelalterlicher Eliten. Konzepte, Wahrnehmung und soziale Umsetzung)
    Hambourg, 10-13 septembre 2009. Organisation : Hans-Werner Goetz et Steffen Patzold

    Christine DUCOURTIEUX, 8 septembre 2009
    Haut de page
  • Vers l’Orient et vers l’Occident...


    « Vers l’Orient et vers l’Occident : regards croisés sur les contacts et les dynamiques culturelles à l’âge viking »
    Colloque organisé par le Centre Michel de Boüard et l’Académie des Sciences de Russie,Caen, 22, 23 et 24 septembre 2009 (responsable Pierre Bauduin)

    Bruno FAJAL, 8 septembre 2009
    Haut de page
  • Matérialisation / dématérialisation de la lumière


    Les 24 et 25 octobre 2009 se tiendra à Chartres, une journée d’études
    consacrée au thème de la production et de la réception de la lumière dans l’architecture médiévale, organisée par J.-P. Deremble et A. Timbert de l’Université Lille-3-charles-de-Gaulle et le Centre international du Vitrail.

    Cette journée est conçue comme une étape préparatoire au colloque international de Bucarest qui se tiendra en octobre 2010 sur le thème : Matérialité et immatérialité de l’église au Moyen Âge.


    Le Samedi

    9H30 : Accueil au Centre international du Vitrail

    10H-12H45 (Salle de conférence)

    - Jean-Paul Deremble :
    Introduction, la lumière, formes et symbolique

    - Nicolas Reveyron, professeur à l’université Lyon 2 :
    Lumière architecturale, les couleurs de la vie

    - Michel Bouttier, Diplômé de l’École pratique des Hautes Études :
    L’évolution du goût, les formes de la translucidité

    12H45-14H15 : Déjeuner libre

    14H30-16H : Parcours dans la cathédrale

    - Patrice Calvel, architecte en chef des Monuments Historiques :
    Interprétations et restaurations de la lumière

    16H30-18H : Salle de conférence

    - Arnaud Timbert :
    Écriture architecturale de la lumière

    Le Dimanche

    9H30-12H (Salle de conférence)

    - Arnaud Timbert :
    Restitution et réception de la lumière. Les effets de la polychromie

    Session d’octobre 2009

    - Audrey Badois, doctorante à l’université de Lyon-Lumière :
    La fabrique de la lumière

    Session de mars 2010

    - Catherine Vincent, professeur à l’université de Paris 1-Sorbonne :
    Fiat lux

    12H30-13H45 : Déjeuner libre

    14H-16H30 : Salle de conférence

    - Yves-Marie Blanchard, professeur à la faculté de théologie de l’Institut catholique de Paris :
    La lumière dans l’Écriture

    - Jean-Paul Deremble :
    Pratiques liturgiques de la lumière

    Conclusions

    16H30 : Fin des Journées

    Bulletin de réservation téléchargeable sur le site du Centre international du vitrail, en cliquant sur l’onglet « informations et réservations ».

    Rémy CORDONNIER, 7 septembre 2009
    Haut de page
  • Musée de Cluny


    Programme du musée de Cluny, musée national du Moyen Âge est disponible au format pdf sur le site internet du musée.
    Il regroupe les activités et les expositions pour la période
    de septembre 2009 à février 2010.

    Christine DUCOURTIEUX, 25 août 2009
    Haut de page
  • Compilation héraldique


    À la BnF. L’Armorial général de France. Vol. 1 : Alsace (812 p.) / , dressé en vertu de l’édit de 1696 par Charles d’Hozier a été numérisé en mode image sur Gallica 2. Les planches sont en couleurs.

    Christine DUCOURTIEUX, 21 juillet 2009
    Haut de page
  • Tabularia, parution


    Edina Bòzoky (Université de Poitiers, CESCM), Les romans du Graal et le culte du Précieux Sang a paru dans le dossier Les “Précieux Sangs” : reliques et dévotions, de Tabularia.

    Texte disponible : version PDF ; version XML.

    Bruno FAJAL, 8 juillet 2009
    Haut de page
  • SCRIPTO ..


    The SCRIPTO programme (Scholarly Codicological Research, Information &Palaeographical Tools) at Friedrich Alexander University Erlangen-Nuremberg aims to provide a systematic, research-oriented introduction to the study of medieval and early modern books and their interpretation. It combines research and instruction within the framework of a uniquely innovative course, at the end of which each candidate will be awarded a diploma from Friedrich Alexander University. SCRIPTO is made up of a broad spectrum of subjects and offers the following courses :

    • History and principles of cataloguing
    • Text typology (philosophical and theological texts ; literary texts ; liturgy, music ; law, medicine ; medieval Latin)
    • Book illumination (technology, stylistic history, illustrational typology, iconography) ; palaeography
    • Codicology ; incunabula studies
    • Informatics (use and construction of databanks for the interpretation, drawing up and administration of information about manuscripts ; preparation of printed catalogues).

    There will be SCRIPTO three research seminars :

    • 1) Xavier van Binnebeke (Oxford) : Florenz in Franken. Handschriften aus der Bibliothek von Coluccio Salutati in Nürnberg, Nürnberg, Stadtbibliothek, November 12, 2009
    • 2) Peter Meinlschmidt (Braunschweig). Neue Methoden für die Bestimmung der Wasserzeichen, Erlangen, December 7, 2009
    • 3) Rosamond McKitterick (Cambridge) / Michele C. Ferrari (Erlangen). Das karolingische Büchererbe, Bamberg, January 12, 2010 Participants will also have the opportunity to work on a common research project.
      Manuscript Centres in Berlin, Frankfurt, Leipzig, Munich, Stuttgart and Wolfenbüttel are supportive of the SCRIPTO programme.
      SCRIPTO sessions will take place in Bamberg (Staatsbibliothek), Erlangen (Universitätsbibliothek), Munich (Bayerische Staatsbibliothek), Nuremberg (Stadtbibliothek) and Wolfenbüttel (Herzog August Bibliothek) at a fee of 850 Euros (which includes travel and accommodations for seminars outside of Erlangen ) per participant.

    Further information may be obtained online : http://www.mittellatein.phil.uni-erlangen.de/scripto/scripto.html

    SCRIPTO III will run from 26 October 2009 until 27 January 2010.
    Applicants should write enclosing a full CV to :
    Prof. Dr. Michele C. Ferrari

    Friedrich-Alexander-Universität
    Mittellatein und Neulatein
    Kochstr. 4/3
    91054 Erlangen (Germany)
    The application deadline is 31 August 2009. The language of instruction is German. Foreign participants, however, will be able to take German language courses at Friedrich Alexander University if they so wish. They should mention this in their application.
    Those applicants accepted for the course will be charged 850 Euros and will receive a document stating the terms of agreement and detailed information about the course, including the timetable.

    Isabelle DRAELANTS, 6 juillet 2009
    Haut de page
  • Tabularia


    Un nouvel article :

    Marc Venard : “Le Sang du Christ : sang eucharistique ou sang relique” (“The Blood of Christ, Eucharistic blood or blood relic ?”).

    Vous pouvez le consulter aux adresses suivantes : dans sa version PDF et dans sa version XML .

    Bruno FAJAL, 29 juin 2009
    Haut de page
  • Vers l’Orient et vers l’Occident...


    Vers l’Orient et vers l’Occident : regards croisés sur les contacts et les dynamiques culturelles à l’âge viking

    Colloque international, 22-24 septembre 2009, Université de Caen

    Programme :http://www.unicaen.fr/ufr/histoire/craham/spip.php?article438

    Contact : crahm.colloques@unicaen.fr

    MÉNESTREL, 22 juin 2009
    Haut de page
  • L’Historiographie médiévale normande...


    Colloque international Centre culturel de Cerisy-la-Salle Scriptorial d’Avranches 8-10 octobre 2009 « L’Historiographie médiévale normande et ses sources antiques »

    Le Centre Michel de Boüard et l’OUEN organisent un colloque international (sur « L’historiographie médiévale normande et ses sources antiques », qui se tiendra au Centre Culturel de Cerisy-la-Salle et au Scriptorial d’Avranches, du 8 au 10 octobre 2009. Cette rencontre sera l’occasion de s’interroger sur la filiation entre les modèles anciens et les œuvres historiques médiévales composées dans les Etats normands des Xe-XIIe siècles (Normandie, Angleterre, Italie). En cherchant à déterminer quelle fut la lecture des Anciens par les lettrés des mondes normands, on pourra s’interroger sur l’identité des modèles privilégiés (auteurs, genres, styles), sur les moyens de la transmission des textes, sur la manière dont les sources étaient utilisées. On pourra donc s’intéresser aux perspectives et aux ambitions de l’écriture de l’histoire (apologétiques, morales et didactiques, esthétiques, etc.).

    Avec le soutien de l’Université de Caen Basse-Normandie, du CNRS, du CRAHAM, du PPF Antiquité, de l’OUEN, de la ville d’Avranches, du département de la Manche, de la région Basse-Normandie, de la DRAC, de la commune de Cerisy-la-Salle.

    Pour tous renseignements
    www.ccic-cerisy.asso.fr

    Programme sur le site du CRAHAM

    MÉNESTREL, 18 juin 2009
    Haut de page
  • PATRIMOINES, MUSÉES ET IDENTITÉS TERRITORIALES


    PATRIMOINES, MUSÉES ET IDENTITÉS TERRITORIALES

    Journée d’études :

    Vendredi 29 mai 2009
    9h30-18h00
    Université de Lille 3
    Salle de séminaire IRHiS A3 101

    La multiplication des formes de patrimoines depuis deux décennies apparaît comme un indicateur de l’intérêt croissant que suscite le champ des études patrimoniales un peu partout dans le monde. La notion même de patrimoine semble avoir explosé pour donner naissance à une constellation d’objets divers qui tous revendiquent le statut d’objets patrimoniaux. C’est ainsi qu’on voit s’affirmer depuis quelques années les concepts de patrimoine culturel, de patrimoine naturel, de patrimoine matériel et de patrimoine immatériel.

    Les travaux de recherche montrent bien les liens de plus en plus étroits qui se tissent entre les instances gouvernementales et le patrimoine dans la mesure où les objets patrimoniaux constituent des pôles majeurs pour la définition des identités territoriales dont les frontières relèvent de nouvelles logiques culturelles.

    Cette journée d’études vise tout particulièrement à explorer les nouvelles réalités que recouvre le patrimoine et à analyser le rôle des musées dans la définition des identités territoriales. Ce sera également l’occasion de consolider le réseau des universités francophones qui offrent des programmes de formation en muséologie et gestion de sites patrimoniaux en Europe et en Amérique. Nous souhaitons aborder les nouvelles problématiques liées à la définition élargie du patrimoine et nous pencher sur les incidences qu’elles peuvent avoir sur les programmes de 2e et 3e cycles.

    PROGRAMME PRÉVISIONNEL

    9h30-10h00 : OUVERTURE : Daniel Dubuisson, Directeur du Laboratoire IRHiS

    INTRODUCTION
    Présentation de la problématique d’ensemble : Quels rôles les acteurs du patrimoine peuvent-ils éventuellement jouer sur un territoire donné ? Quelle place faire à l’université et à ses programmes de formation dans cette nouvelle perspective sociétale ?

    Yves Bergeron, Institut du Patrimoine de l’UQUÀM, Montréal
    Philippe Dubé, Université Laval, Québec
    Anne-Marie Legaré, Université de Lille 3-IRHiS

    10h00-11h00 :
    INVESTIR LE TERRITOIRE
    À l’aide d’exemples parfois diamétralement opposés, il s’agira de tenter de saisir dans toute leur complexité les phénomènes de délocalisation (Louvre à Lens) et d’ancrage (le musée Lewarde) du projet muséal dans le Nord Pas-de-Calais.

    Modératrice : Odile Parsis, Université de Lille 3-IRHiS

    André Dubuc, Centre Historique minier de Lewarde
    François Vaysse et Olivier Meslay, Musée du Louvre, Paris : « Le Louvre Lens »
    Célia Fleury, DRAC-Nord-Pas-de-Calais, Lille

    11h00-11h15 : pause

    11h15-12h15
    GÉNÉRER LA RECHERCHE
    À quelles conditions la recherche peut-elle trouver sa pleine mesure dans une dynamique territoriale ? Sur quels acteurs peut-elle compter pour se développer en tenant compte aussi bien des intérêts locaux que de l’avancement des connaissances ?

    Modératrice : Anne-Marie Legaré, Université de Lille 3-IRHiS

    Véronique Burnod, Musée des Beaux-Arts, Cambrai
    Hélène Du Bouchaud du Mazaubrun, Paris
    Fabienne Galangau, Muséum national d’histoire naturelle, Paris
    François Mairesse, Musée royal de Mariemont (Belgique)

    12h15-13h15
    ATTIRER LES VISITEURS
    Quelles sont les stratégies pour qu’un projet patrimonial sur un territoire donné puisse assurer un bon niveau de fréquentation ? Existe-t-il des recettes gagnantes pour fidéliser les publics ?

    Modérateur : Philippe Dubé, Université Laval, Québec

    Jacqueline Eidelman, CERLIS-CNRS, Paris
    Didier Poton, Université de La Rochelle
    Alain Tapié, Palais des Beaux-arts, Lille

    13h15-14h30 : déjeuner sur place

    14h30-15h30
    IMPLIQUER LES PERSONNELS
    Animer le territoire culturel dans lequel se trouve un musée exige une plus grande implication des personnels. Comment s’y prendre et que peut-on attendre d’un personnel dont les fonctions et les tâches sont déjà réglementées ?

    Modérateur : Yves Bergeron, Institut du Patrimoine de l’UQUÀM, Montréal

    Colette Dréan, DRAC Nord Pas-de-Calais
    Philippe Dubé, Université Laval, Québec
    Dominique Ferriot, CNAM, Paris
    Paul Rasse, Université de Nice-Sophia Antipolis
    Sébastien Soubiran, Université de Strasbourg

    15h30-15h45 : pause

    15h45-16h45
    ADAPTER LA FORMATION
    Ce nouveau contexte de délocalisation des acteurs du patrimoine entraîne-t-il des ajustements nécessaires dans les parcours de formation supérieure ? Faut-il entrevoir de nouvelles orientations pour nos programmes d’enseignement ?

    Modérateur : Arnaud Timbert, Université de Lille 3-IRHiS

    Yves Bergeron, Université dudu Patrimoine de l’UQUÀM, Montréal
    Cécile Camart, Université de Paris III
    Serge Chaumier, Université de Bourgogne
    André Gob, Université de Liège (Belgique)
    Nada Guzin Lukic, Université du Québec en Outaouais
    Éric Langlois (Skipe Vidéo), Université du Québec en Outaouais
    Claire Merleau-Ponty, École du Louvre, Paris

    17h15-17h45
    CONCLUSIONS
    Quelles leçons tirer de cette journée d’études ?

    Rémy CORDONNIER, 21 mai 2009
    Haut de page
  • Medieval Manuscript Miscellanies


    Medieval Manuscript Miscellanies :

    Composition, Authorship, Use

    International Workshop at the Charles University in Prague – August 24-26, 2009

    For further information, please, contact Lucie Doležalová at : lucie.dolezalova@ff.cuni.cz

    Programme : [ Télécharger PDF - 105.3 ko ]

    Christine DUCOURTIEUX, 25 mai 2009
    Haut de page
  • Brèves culturelles – expositions en cours


    - Les premiers retables (XIIe - début du XVe siècle) - Une mise en scène du sacré, Paris, Musée du Louvre, jusqu’au 6 juillet 2009.

    [Ouvert tous les jours sauf le mardi de 9h à 18h (22h les mercredi et vendredi). Tarifs : 9 euros (musée + exposition) ; gratuit le premier dimanche de chaque mois ; réductions pour les étudiants, invalides, demandeurs d’emploi].

    Une muséographie sobre et pédagogique sert de cadre à cette remarquable exposition présentant les premiers retables du Moyen Âge. Y sont abordées avec brio les questions de liturgie (à quoi servent les retables et pourquoi ont-ils été « inventés » ?), de symbolisme iconographique (la mise en scène du drame sacré) et d’esthétisme médiéval (époque charnière entre art roman et art gothique).

    - Les Primitifs italiens – La collection d’Altenbourg, Paris, Musée Jacquemart-André, jusqu’au 21 juin 2009.

    [Ouvert tous les jours de 10h à 18h. Tarifs : 10 euros (musée + exposition) ; 7,50 euros pour les étudiants, invalides et demandeurs d’emploi].

    Cette très belle exposition, au cœur de l’hôtel particulier des Jacquemart-André, présente les peintres des écoles siennoises et florentines du XIVe siècle. Une occasion unique de découvrir des œuvres fragiles et souvent dispersées dans les collections publiques et privées, nationales et internationales, d’artistes majeurs comme Guido Da Siena, Lippo Memmi ou Fra Angelico.

    Mention spéciale au site Internet qui propose, entre autres, de podcaster gratuitement une visite guidée - très bien faite - de l’exposition (22 min), d’observer un certain nombre d’œuvres à la loupe et d’entrer dans les coulisses du montage d’une exposition.

    - Filippo et Filippino Lippi, La Renaissance à Prato, Paris, Musée du Luxembourg, jusqu’au 2 août 2009.

    [Ouvert tous les jours de 9h à 19h (horaires variables à certaines dates : téléphoner au 01 45 44 12 90). Tarif plein : 11 euros ; tarif réduit : 9 euros].

    Selon son habitude le Musée du Luxembourg propose une exposition au tarif d’entrée élevé, à la muséographie négligée et au titre trompeur – vous y verrez peu d’œuvres des Lippi, mais beaucoup de peintures de leurs contemporains… Cependant, la qualité des œuvres, la force monumentale de cette Renaissance « naissante », la majesté des formats et la beauté spirituelle de certaines Vierges nous ont laissée béate d’admiration.

    22 septembre 2015
    Haut de page
  • Medieval colours : between beauty and meaning


    Medieval colours : between beauty and meaning

    An interdisciplinary conference on the study of colour in medieval manuscripts


    Institut of Art History, Institute for Medieval Studies and Department of Conservation-Restoration, New University of Lisbon, 10 and 11 September 2009

    Appel à communications :

    The Department of Conservation-Restoration and the Department of Art History of the New University of Lisbon are hosting a two-day conference dedicated to the study of colour in medieval manuscript illuminations, for a better knowledge, access and conservation of this centenary heritage.
     
    The conference will focuses on all issues of medieval colour, namely the technical studies and the history of manuscript illuminations. On one hand, the conference will explore the importance of medieval colour, starting with a key note lecture by Michel Pastoureau, and on the other, will examine significant developments of the study of medieval illuminations in Europe with the participation of invited speakers from England, France, Germany, Portugal and Spain : Mark Clarke, Claude Coupry, Doris Oltrogge, Aires A. do Nascimento and Joaquín Yarza Luaces. An optional workshop on the practice of medieval illumination will be organized (9 September). The topics presented will be of interest to conservators, curators, art-historians and scientists...

    Further information will be available on the website : www.dcr.fct.unl.pt and www.iha@fcsh.unl.pt

    Rémy CORDONNIER, 11 mai 2009
    Haut de page
  • Forum de Tabularia


    Table ronde sur les cartulaires normands organisée à Caen, les 3 et 4 avril 2009 :
    - compte rendu de Michael Bloche ;
    - notices des cartulaires exposés à Caen, aux Archives départementales du Calvados, à cette occasion ; notices proposées par Gilles Désiré dit Gosset.

    Cf. Forum de Tabularia->http://www.unicaen.fr/mrsh/craham/revue/tabularia/forum/affiche.php?numFile= 59].

    Bruno FAJAL, 11 mai 2009
    Haut de page
  • La sanction judiciaire...


    Appel à communication

    La sanction judiciaire dans l’espace belge, du XIIIe siècle au XXIe siècle

    Journées d’études organisées par le Centre d’Histoire du Droit et de la Justice (Université Catholique de Louvain, Belgique), Louvain-la-Neuve, 19-20 octobre 2009.
    Programme : [ Télécharger PDF - 23.1 ko ]

    Date de remise des propositions, le 6 juin 2009

    Les propositions doivent inclure : titre académique, affiliation institutionnelle, coordonnées complètes (courriel, adresse universitaire, no. de tél.), titre de la communication, résumé de 250 mots, court cv. Les communications pourront être présentées tant en français qu’en néerlandais.
    Faire parvenir les propositions par courriel à l’adresse suivant : Marie-Amelie.Bourguignon@uclouvain.be
    Comité d’organisation : Centre d’Histoire du Droit et de la Justice
    Contact : Marie-Amelie.Bourguignon@uclouvain.be ; Bernard.Dauven@uclouvain.be

    Christine DUCOURTIEUX, 10 avril 2009
    Haut de page
  • Colloque international de Noyon...


    IIe colloque international de Noyon « Architecture et sculpture gothiques : renouvellement des méthodes et des regards »

    Vendredi 19-Samedi 20 juin 2009 - Noyon, théâtre du Chevalet

    L’évolution des méthodes et la multiplication des études pluridisciplinaires favorisent le renouvellement des regards et l’interprétation des grands monuments gothiques.
    Le développement de l’archéologie du bâti, l’affinement des datations résultant des analyses formelles et la multiplication des observations matérielles ont permis de redécouvrir des monuments dont la connaissance passait pour acquise. Dans le domaine de la sculpture, les récentes études monographiques ainsi que celles de productions sculptées régionales illustrent la même volonté d’une approche renouvelée.

    À la lumière de quelques monuments choisis, ce colloque propose une présentation des découvertes les plus pertinentes ainsi qu’une mise en valeur de l’évolution de la démarche méthodologique.
    Pour la sculpture – entreprise à travers les œuvres, les productions et les chantiers – cette rencontre propose de démontrer l’intérêt d’une démarche analytique pluridisciplinaire. Elle vise à souligner comment la confrontation des études archéologiques, matérielles, formelles et archivistiques a permis de préciser le milieu de l’artisanat de l’art, de revoir ou d’affiner les datations, de passer outre les attributions nominatives et d’amender les définitions de telle ou telle sculpture locale et régionale.

    Ci-joint pour le programme et la fiche d’inscription [ Télécharger PDF - 503.2 ko ] .

    Rémy CORDONNIER, 7 avril 2009
    Haut de page
  • Les livres d’heures français ...


    Syposium sur les livres d’heures français de la Renaissance

    Ci-joint le programme de ce colloque sur les livres d’heures produits en France à la Renaissance, qui se tiendra au Walters art Museum de Baltimore en parallèle de l’exposition qui s’y tiendra du 25 Avril au 17 juillet 2009 : doc229|left>

    Rémy CORDONNIER, 3 avril 2009
    Haut de page
  • Outils informatiques pour l’édition...


    Journée d’étude sur les "Outils informatiques pour l’édition et le traitement des textes, des images et du langage"

    le 24 avril 2009, Salle Oleffe (Halles Universitaires) à l’Université catholique de Louvain

    A l’Université Catholique de Louvain il existe actuellement plusieurs projets en cours de réalisation qui s’appuient sur des logiciels fiables, performants et « ouverts » (la plupart des logiciels présentés sont des logiciels « open source »). Rien à voir, en somme, avec le « bricolage informatique » qui est devenu tellement à la mode dans les dernières années.
    Cette journée d’étude a une double ambition : d’un côté, il s’agira de faire le point sur les travaux en cours, de l’autre, de faire intervenir des chercheurs spécialistes des systèmes informatiques pour les éditions de textes et pour l’exploitation des ressources numériques.
    La dernière intervention portera sur un système de gestion, d’annotation et de visualisation des données orales. Ce système pose une question méthodologique fondamentale pour tout chercheur qui se penche sur l’édition du texte ancien, à savoir le rapport entre la perception de la parole et sa codification écrite.

    Programme
    9h30 Accueil et Introduction

    - Session 1 : Logiciels pour le traitement des textes et l’édition électronique

    10h00 James Cummings (U. d’Oxford), Editing TEI XML with oXygen
    10h45 Cédrick Fairion (UCL), UNITEX : une boîte à outil pour l’analyse de textes
    llh30 Bastien Kindt (UCL, Brepols Publishers), UNITEX et autres outils centaltiens pour le traitement et l’exploitation de corpus en grec ancien

    - Session 2 : Logiciels pour la mise en page des éditions imprimées

    14h00 Laurent Brun (U. de Stockholm), LaTex - l’édition du Miroir hlstorial de Jean de Vignay
    14h30 Iolanda Ventura (UCL) et Sébastien Moureau (FRS-FNRS - UCL), Classical Text Editor- expériences d’édition 4e textes arabes et latins

    - Session 3 : Logiciels pour le traitement I des images et de la parole

    15h30 Peter Ainsworth (U. de Sheffield), Virtual Vellum - Le traitement des Images dans les manuscrits contenant les Chroniques de Jean Froissart
    16h00 Florence Clavaud (École Nationale des
    Chartes), Le projet THELEME et l’édition électronique des documents médiévaux
    16h30 Anne Catherine Simon (UCL), MOCA - Multimedia Oral Corpora Administration : un système de gestion et d’annotation de données orales.

    Également ci-joint la brochure ( [ Télécharger PDF - 1.8 Mo ] ) et l’affiche ( [ Télécharger PDF - 4.7 Mo ] )

    Rémy CORDONNIER, 4 avril 2009
    Haut de page
  • Charles le Téméraire : colloque et exposition à Bruges


    Colloque international organisé par les Musées de la ville de Bruges et la Fondation Alamire (KUL, Louvain)

    SPLENDOUR OF BURGUNDY (1419-1482). A MULTIDISCIPLINARY APPROACH
    12-14 Mai 2009
    Bruges, Concertgebouw
    Voir documents ci-joint pour le programme [ Télécharger Word - 866.5 ko ] et pour le formulaire d’inscription [ Télécharger Word - 518.5 ko ] .

    Ce colloque est organisé dans le cadre de l’exposition Charles le Téméraire - La Splendeur de la Bourgogne qui a ouvert ses portes le 27 mars au Musée Groeninge et à l’Église Notre-Dame (jusqu’au 21 Juillet 2009), en collaboration avec le Musée historique de Bern où elle s’est tenue l’année dernière.

    Hanno WIJSMAN, 3 avril 2009
    Haut de page
  • Les Médiévistes et les Nouveaux Media


    Symposium « Medieval Studies and New Media / Les Médiévistes et les Nouveaux Media »

    Lyon le 31 Mars, ENS-LSH, 15 parvis René Descartes 69007 Lyon (métro B – Debourg) salle F106

    Une journée d’étude proposée par la communauté Digital Medievalist.
    Avec le soutien de : MutEC (Mutualisation d’outils numériques pour les éditions critiques) - UMR 5648 - Histoire et Archéologie des Mondes Chrétiens et Musulmans Médiévaux.
    Organisé par : Marjorie Burghart (contact : marjorie.burghart@ehess.fr)

    Affiche ;
    Programme.

    MÉNESTREL, 17 mars 2009
    Haut de page
  • cour de France


    A signaler. Un site internet dédié à la cour de France, des origines au XIXe siècle.
    Collaborations et partenariats :
    - AUP : American University of Paris
    - CESR :Centre d’études supérieures de la Renaissance
    - CRCV : Centre de recherche du château de Versailles
    - EPHE- Equipe EA 4115 « Histoire de l’Art, histoire des représentations et archéologie de l’Europe ».

    Raphaëlle CHOSSENOT, 20 février 2009
    Haut de page
  • L’histoire contemporaine à l’ère digitale


    Appel à contribution « L’histoire contemporaine à l’ère digitale »
    (Luxembourg / 15 et 16 octobre 2009)

    DATE LIMITE DE CANDIDATURE : 30 MAI 2009

    L’Université du Luxembourg (Master en Histoire européenne contemporaine) et le Centre Virtuel de la Connaissance sur l’Europe (CVCE) organisent un Symposium en octobre 2009 sur le thème « L’histoire contemporaine à l’ère digitale ».
    Les réflexions sur l’usage de l’ordinateur et d’Internet dans les pratiques, méthodes et productions des historiens se font progressivement plus nombreuses. Toutefois, l’histoire contemporaine est restée relativement à l’écart des usages scientifiques numériques - au-delà de l’utilisation du traitement de texte et du courrier électronique – et des réflexions méthodologiques qui y sont liées.
    Pourtant, les technologies de l’information et de la communication peuvent offrir de nombreuses possibilités à l’histoire contemporaine, en termes de publication, de collecte de sources primaires et secondaires, de travail en réseau, de visualisation des données… sans oublier que le web lui-même devient une archive. Les usages numériques en histoire contemporaine sont donc destinés à se développer et notre discipline à profondément se transformer.

    Ce symposium sera centré autour d’une question simple aux réponses complexes : « Le web nous permettra-t-il de mieux appréhender l’Histoire ? ».

    Le symposium associera contributions et travail en ateliers, autour de trois axes :

    • 1.L’histoire contemporaine sur le Web aujourd’hui : ressources et outils ;
    • 2.L’histoire contemporaine sur le Web aujourd’hui : méthodes et écriture ;
    • 3.L’histoire contemporaine sur le Web demain : quel environnement numérique pour les chercheurs en histoire contemporaine ?

    MODALITÉS DE CANDIDATURE

    Les candidats présenteront une proposition de contribution en 500 mots et une présentation de leurs principaux axes de recherche de 200 mots. Les textes pourront être soumis en français, anglais, italien ou allemand et seront envoyés à l’adresse symposium@cvce.lu pour le 30 mai 2009 au plus tard. Les auteurs des contributions retenues seront contactés le 30 juin 2009 au plus tard. Les dossiers incomplets ne seront pas pris en compte.
    Les propositions seront examinées par un comité scientifique composé de

    • Marianne Backes (Centre Virtuel de la Connaissance sur l’Europe),
    • René Leboutte (Université du Luxembourg),
    • Serge Noiret (Institut universitaire européen de Florence),
    • Wolfgang Schmale (Université de Vienne),
    • Seamus Ross (Université de Toronto / Université de Glasgow),
    • Yannick Maignien (TGE-Adonis).

    Les langues de travail seront l’anglais et le français. Les propositions issues d’autres disciplines que l’histoire contemporaine pourront être acceptées. Les contributions retenues seront publiées.
    Les frais de déplacement, de logement et de restauration seront pris en charge par les institutions organisatrices.
    Pour plus d’informations : http://symposium.cvce.lu/

    Christine DUCOURTIEUX, 18 février 2009
    Haut de page
  • Programme du Séminaire du Groupe de Recherche sur les Encyclopédies Médiévales de l’Université de Louvain la Neuve


    Le groupe Cyclopes travail depuis plusieurs années sur les Encyclopédies comme images du monde et comme vecteurs d’échanges intellectuels dans l’Islam et l’Occident au Moyen Age.

    Il organise tous les ans un séminaire thématique en plusieurs séances pendant lesquelles interviennent tant des membres de l’UCL que des invités extérieurs. Cette année le thème abordé sera les Mirabilia.

    Vous trouverez ci-dessous le programme du séminaire 2009.

    Séminaire 2009 : Mirabilia. Le discours de la merveille au Moyen Âge

    Les séances ont lieu de 10h00 à 12h30, au local b140 (Salle de musique) du Collège Erasme (sauf le 18 février, à la Salle du Conseil),
    Faculté de Philosophie et Lettres
    Place Blaise Pascal, 1 - B-1348 Louvain-la-Neuve

    Mercredi 18 février 2009 Merveilles humaines (Salle du Conseil)
    - Godefroid DE CALLATAŸ (UCL) Le merveilleux Colosse de Rhodes
    - Jean-Charles DUCÈNE (ULB) Les merveilles de l’Andalus chez les
    encyclopédistes arabes
    - Nine MIEDEMA (Univ. Duisburg-Essen) The Mirabilia urbis Romae : man-made marvels in ancient (and medieval) Rome

    Mercredi 18 mars 2009 Merveilles de la nature (Salle Musi)
    - Pauline VOÛTE (UCL) La pierre d’aigle, d’Orient en Occident
    - Baudouin VAN DEN ABEELE (UCL) Ambiguïtés du griffon, des encyclopédies
    à l’iconographie
    - Xénia MURATOVA (Univ. de Rennes) Mirabilia des bestiaires médiévaux

    Mercredi 22 avril 2009 Merveilles des histoires (Salle Musi)
    - Mattia CAVAGNA (UCL) Le regard critique de Vincent de Beauvais sur la
    merveille
    - Laurent BRUN (Stockholms Univ.) Les merveilles d’Alexandre le Grand chez Vincent de Beauvais
    - Bruno HALFLANTS (UCL) Les Mille et une merveilles des Nuits

    Mercredi 13 mai 2009 Merveilles de la science (Salle Musi)
    - Iolanda VENTURA (UCL) Médecine et merveille à l’horizon de la Renaissance
    - Rémy CORDONNIER (UCL) Iconographie des mirabilia : la figure des homines
    monstruosi
    - Max SCHMITZ (UCL) Gervais de Tilbury conteur de mirabilia

    Rémy CORDONNIER, 2 février 2009
    Haut de page
  • APPEL À COMMUNICATIONS


    Schismes, dissidences, oppositions : la France et le Saint-Siège avant Boniface VIII 6e

    Rencontre de la Gallia pontificia, table ronde coorganisée par l’Institut historique allemand à Paris et l’École nationale des chartes Paris, 29 mai 2009.

    Programme : [ Télécharger PDF - 183.2 ko ]

    MÉNESTREL, 26 janvier 2009
    Haut de page
  • Archives nationales - Centre d’onomastique


    Après plusieurs mois de fermeture en raison de travaux, le centre d’onomastique des Archives nationales est à nouveau accessible au public.
    Le centre rassemble une importante documentation dédiée aux recherches en matière de toponymie et d’anthroponymie (identification et localisation d’un nom de lieu, origine et signification d’un nom de personne, étude de types toponymiques ou anthroponymiques , etc.) :
    - une bibliothèque de 2 300 ouvrages et tirés-à-part ainsi que les principales revues spécialisées ;
    - les grandes séries cartographiques d’usage courant (Cassini, Etat-Major, 1/25 000e) ;
    - des fichiers bibliographiques, constitués par le repérage systématique des études ayant trait à l’onomastique française et européenne.
    Situé dans les locaux du CARAN, le centre d’onomastique est ouvert du lundi au vendredi ; il est nécessaire de prendre rendez-vous en téléphonant au 01 40 27 64 53 ou en envoyant un courriel à l’adresse onomastique.archives@culture.gouv.fr
    Sébastien Nadiras
    Archives nationales - Centre d’onomastique »

    MÉNESTREL, 16 décembre 2008
    Haut de page
  • Petit prince...


    Histoire des bibliothèques anciennes

    12 décembre 2008 : Les nobles et leurs livres (Sarah Fourcade et Hanno Wijsman)

    La section de Codicologie, histoire des bibliothèques et héraldique de l’IRHT organise un séminaire-atelier consacré aux recherches en cours sur les bibliothèques du haut Moyen Âge à la fin du XVIIIe siècle, lieu de rencontre des partenaires du projet BIBLIFRAM (Les bibliothèques, matrices et représentations des identités de la France médiévale) financé par l’ANR.

    Le séminaire HBA est ouvert à tous. Il a lieu tous les deux mois, le vendredi matin de 10h à 12h30, à l’IRHT, 40 avenue d’Iéna, Paris 16e (métro : Iéna, Boissière ; bus : 32, 63, 82), salle Jeanne Vielliard.

    Sara FOURCADE (Université de Paris IV), Les usages du livre dans la noblesse française à la fin du Moyen Âge.

    Préalable indispensable à l’étude des bibliothèques anciennes, la reconstitution du contenu des collections laisse cependant en suspens la question de l’usage effectif dont les manuscrits faisaient l’objet. Ce problème essentiel paraît d’autant plus crucial lorsque l’on s’intéresse aux librairies de l’aristocratie laïque dont les intérêts et les compétences lettrés suscitent de fréquentes interrogations. Parmi les nombreuses sources susceptibles d’éclairer le caractère vivant des collections nobiliaires, nous en avons retenu deux, aisément accessibles : les inventaires et les notes marginales figurant sur les manuscrits subsistants. Dans un contexte global de valorisation des pratiques lettrées, elles permettent d’identifier au moins trois manières d’utiliser le livre dans la noblesse française de la fin du Moyen Âge : un usage individuel, privilégiant l’intimité du lecteur, un usage familial, basé sur la transmission soignée des volumes conservatoires de la mémoire lignagère, et un usage mondain dont témoigne la densité des dons et des prêts intra-nobiliaires.

    Hanno WIJSMAN (Université de Leiden), Petits princes ? L’usage des manuscrits pour les enfants de familles nobles et princières au Moyen Âge tardif.

    Cette communication sera l’occasion de creuser un aspect des études de l’usage du livre. Une question s’impose : que faisaient effectivement de leur livres les possesseurs appartenant à l’aristocratie ? Une piste intéressante est l’utilisation des manuscrits dans un but éducatif. Diverses sources (les manuscrits eux-mêmes, la comptabilité, les inventaires) nous livrent des informations, et cette intervention sera l’occasion de montrer, par quelques exemples, comment ces données disparates peuvent nous donner une image de l’usage des manuscrits au sein des familles de princes et de nobles. Si nous savons peu sur les circonstances réelles de l’apprentissage de la lecture et de la culture de ces enfants, ces données lèvent un peu le voile. Les sources du pôle culturel de la cour de Bourgogne offrent notamment un domaine privilégié.

    MÉNESTREL, 8 décembre 2008
    Haut de page
  • Appel à contribution

    colloque passé et publié : article à détruire


    Formes dialoguées dans la littérature exemplaire du Moyen Âge, 26 Juin 2009

    L’article fondamental de Peter von Moos sur le dialogue latin au Moyen Age (Annales ESC, 1989, vol. 44, p. 993-1028) a attiré l’attention sur l’importance de cette forme de discours, notamment dans les processus didactiques. L’équipe de recherche sur les exempla médiévaux souhaite reprendre cette enquête dans le cadre de la littérature exemplaire.
    L’organisation même des recueils d’exempla repose souvent sur le dialogue initiatique entre un clerc savant et un jeune (Dialogues de Grégoire le Grand), un frère expérimenté et un novice (Dialogue des miracles de Césaire de Heisterbach), voire même entre différentes créatures (Dialogus creaturarum). Au niveau de la narration même, le dialogue joue un rôle essentiel dans la dynamique narrative et l’explicitation du message transmis par cette parole exemplaire.
    Cette double présence du dialogue innerve la littérature exemplaire depuis les Pères du désert jusqu’aux derniers recueils de l’automne du Moyen Age.

    Cette journée d’étude a donc pour ambition de faire le point sur les fonctions des formes dialoguées dans la structuration des recueils et des récits qui les composent, soumis à la rhétorique de la persuasion. Ces mises en forme dialogiques du message chrétien seront à mettre en relation avec la formation même des moines au sein de la clôture monastique puis des frères dans les studia mendiants.

    Merci d’envoyer vos propositions d’interventions (même courtes ou sous forme de commentaire d’un document) au comité d’organisation de cette journée avant le 15 janvier 2009 à Pascal Collomb ou à Marie Anne Polo de Beaulieu.

    Marie-Anne POLO de BEAULIEU, Pascal COLLOMB, 5 décembre 2012
    Haut de page
  • ATHIS


    La dernière rencontre de l’Atelier International Histoire et Informatique (ATHIS) : Les historiens et l’informatique : un métier à réinventer se tiendra à Rome du 4 au 6 décembre 2008. Ménestrel y fera une présentation.

    MÉNESTREL, 1er décembre 2008
    Haut de page
  • D’Intimité, d’Éternité. La peinture monumentale en Anjou ...


    Actes des journées d’études sur le décor peint dans la demeure au Moyen Âge qui se sont déroulées à Angers les 15 et 16 novembre 2007, dans le cadre de l’expositionD’Intimité, d’Éternité. La peinture monumentale en Anjou au temps du roi René (Journées organisées par le Conseil général de Maine-et-Loire avec le soutien de la Région des Pays de la Loire).

    MÉNESTREL, 19 novembre 2008
    Haut de page
  • Ecole doctorale d’Histoire - Université Paris 1


    1ère rencontre de l’école doctorale d’Histoire de l’université Pais 1 Panthéon-Sorbonne

    Samedi, 15 novembre 2008

    17 rue de la Sorbonne 75005 Paris
    Salle Marc Bloch (centre sorbonne, escalier c, 2e étage)

    Programme :
    - La compilation (séance coordonnée par Johann Petitjean)
    - La pudeur (séance coordonnée par Gaëlle Deschodt et Davilla Lebdiri)

    Affiche, résumés des communications et bibliographies disponibles sur le site.

    Christine DUCOURTIEUX, 10 novembre 2008
    Haut de page
  • Musée Cluny


    Programmation du musée de Cluny, musée national du Moyen Âge : [ Télécharger PDF - 122.1 ko ]

    Présentation de l’exposition Celtes et Scandinaves : [ Télécharger PDF - 1.2 Mo ]

    MÉNESTREL, 31 octobre 2008
    Haut de page
  • Sources pour le haut Moyen Âge


    Nouvelle version deSources disponibles en ligne à propos du haut Moyen Âge. Recensement réalisé par Thomas Lienhard.

    Christine DUCOURTIEUX, 28 octobre 2008
    Haut de page
  • Tabularia


    Un nouvel article : Michael I. ALLEN, Fréculf de Lisieux ? : l’histoire de l’Antiquité comme témoignage de l’actualité.

    Cf. http://www.unicaen.fr/mrsh/craham/revue/tabularia/

    MÉNESTREL, 28 octobre 2008
    Haut de page
  • Histoire des bibliothèques anciennes


    Histoire des bibliothèques anciennes (HBA)

    La section de Codicologie, histoire des bibliothèques et héraldique de l’IRHT organise un séminaire-atelier consacré aux recherches en cours sur les bibliothèques du haut Moyen Âge à la fin du XVIIIe siècle, lieu de rencontre des partenaires du projet BiblIFraM (Les bibliothèques, matrices et représentations des identités de la France médiévale) financé par l’ANR.

    Le séminaire HBA est ouvert à tous. Il a lieu tous les deux mois, le vendredi matin de 10h à 12h30, à l’IRHT, 40 avenue d’Iéna, Paris 16e (métro : Iéna, Boissière ; bus : 32, 63, 82), salle Jeanne Vielliard.
    contact : anne-marie.turcan@irht.cnrs.fr


    24 octobre 2008 : bibliothèques en ligne

    Claire Sonnefraud (Enssib, Lyon), Une base de données sur les inventaires de trésors d’époque carolingienne.

    Isabelle Westeel (Bibliothèque municipale de Lille / Centre Gabriel Naudé) et Raphaële Mouren (Enssib, Lyon / Centre Guillaume Budé), « e Collections Collectionneurs (eCC) », reconstituer des ensembles dispersés.

    Lucien Reynhout (Bibliothèque Royale de Belgique, Bruxelles), Sanderus electronicus : édition électronique et recherches transversales dans les inventaires anciens, vers un modèle unique ?


    12 décembre 2008 : les nobles et leurs livres

    Sarah Fourcade (Université de Paris IV), Les usages du livre dans la noblesse française à la fin du Moyen Âge.

    Hanno Wijsman (Université de Leiden), Petits princes ? L’usage des manuscrits pour les enfants nobles au Moyen Âge tardif.


    6 février 2009 : d’Avignon à Rome

    Jeannine Fohlen (IRHT, Paris), Eugène IV (1431-1447) et la bibliothèque d’Avignon.

    Etienne Anheim (Université de Versailles – Saint-Quentin), La collection Borghese.

    3 avril 2009 : grande et petite Sorbonne

    Sophie Delmas (Université Lyon II), Les manuscrits non philosophiques de la bibliothèque de Godefroid de Fontaines.

    Claire Angotti (EPHE, Paris), Eléments pour connaître la bibliothèque de la « parva Sorbona ».

    12 juin 2009 : bibliothèques capitulaires

    Marie-Hélène Jullien(IRHT, Paris), Les inventaires médiévaux de la cathédrale de Nevers.

    Guy Lanoë (IRHT, Paris), Les manuscrits de la cathédrale de Beauvais.

    Caroline HEID, 15 octobre 2008
    Haut de page
  • Mission Historique Française en Allemagne


    La Mission Historique Française en Allemagne est heureuse de vous annoncer la mise en ligne, sous forme de base de données, de toutes les recensions d’ouvrages historiques germanophones qu’elle a publiées depuis 1993. L’objectif de cette présentation en ligne consiste à offrir aux internautes un outil qui rende ces recensions plus aisément accessibles et à faciliter une consultation thématique. Pour y accéder, rendez-vous sur le site de notre institut, puis cliquez sur la rubrique « publications, recensions » et enfin sur « Base de données de recensions ».

    Cette base de données est destinée à s’agrandir avec chaque nouveau numéro de notre revue : chaque Bulletin de la MHFA propose en effet ces commentaires critiques à propos des livres parus en allemand dans les deux années qui précèdent la recension, à condition que ces ouvrages concernent les champs d’activité de la MHFA, c’est-à-dire l’histoire des pays germanophones depuis l’Antiquité jusqu’en 1945. Tout universitaire peut contribuer à ce travail en effectuant de telles recensions pour la MHFA ; toute proposition spontanée d’un titre à recenser sera examinée avec reconnaissance. La présente base de données n’aura donc de cesse de croître ; mais avec ses quelque 2 000 titres recensés en 2008, elle constitue dès à présent la plus importante base de recensions française en ligne à propos d’ouvrages historiques germanophones.

    Thomas LIENHARD, 4 octobre 2010
    Haut de page
  • Elites rurales méditerranéennes au Moyen Âge (Ve-XVe siècle)


    Journées des jeudi 23 et vendredi 24 octobre 2008
    Salle 1 Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
    programme disponible

    Christine DUCOURTIEUX, 6 octobre 2008
    Haut de page
  • Texte et Contexte. Littérature et histoire de l’Europe médiévale


    Appel à communications / Call for papers.

    Texte et Contexte. Littérature et histoire de l’Europe médiévale
    23-24 octobre 2009

    Université de Paris Est-Marne-la-Vallée
    Colloque organisé par M.-F. Alamichel et Robert Braid (Labo ANGLE/IMAGER, EA3958)

    On pourra s’inspirer des mots clés suivants et du texte de cadrage (en anglais).
    Les médiévistes peuvent-ils opposer réel et imaginaire ?
    a.. Interdépendance littérature et histoire. Les grands textes littéraires, miroir de la société. Rhétorique des documents historiques.
    b.. Des genres hybrides : chroniques, Vies de Saints, etc.
    c. Liens entre réalité et fiction. Expériences et analyses. Faits et images. Choses et légendes. Imagination et création. Histoire et vérité.
    d.. Les historiens au Moyen Age : rapports au passé, à l’actualité. Définitions médiévales d’un fait, d’un document historiques, les autorités.
    e. Mises en scène, propagande, sous-entendus, mensonges, manipulation : les textes (historiques, politiques, économiques, etc.) orientés.
    f. Mentalités médiévales : comment rendre compte de l’inconnu, l’ailleurs, l’incompréhensible. Connaissances et signification(s).
    g. Usage de plus en plus courant par les historiens actuels de sources littéraires et, inversement, éclairage d’un poème, d’une romance par son contexte historique. Regards croisés et complémentaires d’historiens et de spécialistes de la littérature.
    h.Palette multidisciplinaire des études médiévales.

    Les propositions de communication doivent être adressés à robert_braid@yahoo.fr

    Text and Context. Literature and History of Medieval Europe.
    23-24 October 2009

    Call for papers
    Université de Paris Est-Marne-la-Vallée
    Organised by M.-F. Alamichel and R. Braid

    Economic, political and social historians have often used to great advantage the information gleaned from narrative and literary sources in order to understand better the structures and events of the medieval period. Scholars of medieval literature study the historical context of authors to analyze their texts. Writers and cinematographers have combined historical data and imagination to render more or less accurate portraits of people and events in the Middle Ages. It is impossible to separate completely the real from the imagined in medieval history and literature. Medieval authors of literary texts and poems most often included fictionalized accounts of events that occurred around them. Very few medieval sources can even be considered void of imagination, from the events recounted by plaintiffs, witnesses and defendants in court records, to the more or less fictional rendering of accounts by manor reeves, to the exaggerated tales of chroniclers and authorities in preambles to legislation. It is quite unlikely that historical actors even saw a line between fact and fiction, let alone attempt to draw one in their discourse. Scholars of the medieval period are constantly confronted with the difficult task of delineating what was real and what was imagined.

    Papers for this conference should address questions related to the confluence of imagination and fact in medieval literature and history. Proposals both from graduate students and confirmed researchers, are welcome. The organisers are seeking to attract scholars specialized in different fields (political, social, cultural and economic history, literature, etc.) to speak on a broad array of topics (including attempts to turn historical events into fiction for modern audiences). Papers should be roughly 30-minutes long, and they will be arranged into panel sessions on related topics by the conference organisers. A half hour will be reserved for discussion on the papers after each panel.

    Please send abstracts of 200 to 300 words to : robert_braid@yahoo.fr

    MÉNESTREL, 6 octobre 2008
    Haut de page
  • Moyen Âge et médiévistes en réseau


    Jeudi 20 novembre 2008 | Bruxelles (Belgique).
    Colloque célébrant le dixième anniversaire du RMBLF.
    Voir Calenda

    MÉNESTREL, 17 septembre 2008
    Haut de page
  • Ecole thématique Préservation et diffusion numériques des sources de la recherche en sciences humaines et sociales


    Une école thématique consacrée à la Préservation et diffusion numériques des sources de la recherche en sciences humaines et sociales se tiendra du 19 au 24 octobre 2008, à la Villa Clythia du CAES-CNRS, Fréjus (Var), subventionnée par le TGE Adonis. Elle est organisée par les trois principaux centres de ressources numériques du CNRS, Telma (co-dirigé par l’école nationale des Chartes et l’IRHT), le CN2SV et le CRDO.
    Les objectifs concrets de cette école :
    * Favoriser les échanges entre chercheurs et spécialistes de
    l’édition électronique ("digital humanities"). Chaque acteur doit
    repartir de là en ayant compris le rôle de chacun dans les
    processus d’édition et de diffusion électronique.
    * Introduire les problématiques des "digital humanities" en France,
    montrer que ce travail de coopération existe déjà ailleurs et que
    les fruits sont plus que positifs pour la recherche.
    * Donner aux spécialistes de l’érudition un aperçu des
    problématiques actuelles de travail dans le domaine des sciences
    humaines et sociales.
    * Discuter avec eux de quelle manière ils peuvent y participer.

    Pour plus de détails, voir le site de l’école thématique.

    Caroline HEID, 16 septembre 2008
    Haut de page
  • Répertoire Iconographique de la Littérature du Moyen Age


    Répertoire Iconographique de la Littérature du Moyen Age Les colloques du RILMA

    Qu’est-ce que nommer ? L’image légendée
    entre monde monastique et pensée scolastique

    Colloque international – Paris – 17/18 octobre 2008
    à l’Institut National d’Histoire de l’Art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris

    Vendredi 17 octobre

    9h30, Accueil

    10h00–10h20, Ouverture et introduction, Christian Heck (Institut Universitaire de France et Université de Lille)

    L’image légendée : entre énoncé, commentaire, et parole émise

    Un terrain propice ? Les mutations de l’exégèse et du texte

    Président de séance : Christian Heck

    10h45-11h15, Gilbert Dahan (CNRS, Ecole Pratique des Hautes Etudes), L’évolution des formes dans l’exégèse médiévale, XIIe-XIIIe siècles : centralité du schématisme

    11h30-12h00, Dominique Poirel (Paris, Institut de Recherche et d’Histoire des Textes), « Machina universitatis » : les mutations du texte aux XIIe-XIIIe siècles

    12h30, Pause déjeuner

    Le texte court : formules, usages, enjeux

    Président de séance : Piotr Skubiszewski

    14h30-14h50, Michael Curschmann (Université de Princeton), Levels of Meaning and Degrees of Participation Conveyed by Inscribed Imagery in Twelfth- and Thirteenth-Century Manuscripts

    15h05-15h25, Claire Angotti (Université de Versailles), Formes et formules brèves : enjeux de la mise en page (fin XIe – début XIVe s.)

    15h40-16h00, Jean-Pierre Aniel (Bibliothèque Nationale de France), La rubrique et l’image dans le manuscrit enluminé : quelques remarques

    16h15, pause

    16h45-17h05, Yolanta Zaluska (Paris, Institut de Recherche et d’Histoire des Textes), La légende comme complément de l’image : l’exemple de la Bible d’Etienne Harding et du Commentaire de Jérôme sur Isaïe produit à Cîteaux au XIIe siècle

    17h20-17h40, Charlotte Denoël (Bibliothèque Nationale de France), Texte et image dans les Vies de saints illustrées à l’époque romane : le rôle des tituli

    18h00, conclusion de la première journée

    Samedi 18 octobre

    Typologies et significations

    Président de séance : Alison Stones

    9h00-9h20, Daniel Russo (Institut Universitaire de France et Université de Bourgogne), Le nom sur l’image dans l’art du Moyen Age. Pour une nouvelle articulation du voir et du lire

    9h35-9h55, Patrice Sicard (Paris, Institut de Recherche et d’Histoire des Textes), « Accedit Verbum ad elementum… ». Une dimension sacramentelle dans un diagramme victorin du XIIe siècle ?

    10h10, pause

    10h40-11h00, Tomasz P ?óciennik et Piotr Skubiszewski (Universités de Varsovie et de Poitiers) : Le Règne, le Sacerdoce et le Salut. Un cycle d’images et son commentaire épigraphique sur le calice roman de Trzemeszno

    11h15-11h35, Robert Favreau (Université de Poitiers), Des inscriptions pour l’image du Christ (XIIe – XIIIe siècles)

    12h00, Pause déjeuner

    Parallèles et postérités

    Président de séance : Daniel Russo

    14h00-14h20, François Boespflug (Université de Strasbourg), Les banderoles avec inscriptions dans les premiers manuscrits de la Bible moralisée (1220-1240)

    14h35-14h55, Alison Stones (Université de Pittsburgh), Le débat dans la miniature : le cas du Breviculum de Thomas le Myésier (1320-1321)

    15h10, pause

    15h40- 16h00, Jean-Luc Chassel (Université Paris-X), Formes et fonctions des inscriptions sigillaires au Moyen Age

    16h15-16h35, Margriet Hoogvliet (Université d’Utrecht), L’image légendée : théories modernes et cartes médiévales

    Table ronde finale

    17h00, animée par Christian Heck, Daniel Russo, Piotr Skubiszewski, Alison Stones

    Comité scientifique du colloque :
    Michael Curschmann (Université de Princeton)
    Christian Heck (Institut Universitaire de France et Université de Lille)
    Daniel Russo (Institut Universitaire de France et Université de Bourgogne)
    Piotr Skubiszewski (Universités de Varsovie et de Poitiers)

    L’inclusion de textes courts dans l’œuvre figurée, en particulier dans l’enluminure, n’était pas absente de l’art carolingien, mais prend un développement majeur à l’époque romane : noms de personnes, de choses, d’allégories, phrases inscrites dans l’image, sur ses bordures, sur les bandeaux séparant les registres... Le texte court est alors souvent disposé sur des formes géométriques qui structurent la composition, et le phylactère fait son apparition. Mais ce ne semble être qu’autour de 1300 que le phylactère, en arabesque, se distingue désormais nettement du texte en cartouches horizontaux, en un procédé qui sépare la parole émise de l’énoncé. Parallèlement, et pour ne citer qu’une autre des mutations qui l’affectent (importance moindre des tituli, place des passages bibliques, des gloses…), le texte court présent dans les schémas scientifiques ou techniques finit, également autour de 1300, par jouer un rôle particulier dans les diagrammes didactiques, dévotionnels ou moraux, comme le Speculum Theologie.
    Le colloque se propose d’analyser la place du texte court sous toutes ses formes, dans l’œuvre d’art, de la fin du XIe au début du XIVe siècle ; de situer ce phénomène dans les mutations intellectuelles comme dans leurs conséquences sur l’organisation du livre et de sa mise en page – articulation et hiérarchisation des textes, titres, divisions, numérotations, introductions, résumés, index…- ; et d’examiner en quoi ces modifications à l’intérieur de l’image précèdent, accompagnent, ou suivent les transformations de la pensée. Quelles sont alors les évolutions majeures dans la relation du lire et du voir, et que signifie nommer ?
    Christian Heck – Membre senior de l’Institut Universitaire de France

    Le RILMA est un programme d’histoire de l’art fondé sur une recherche collective, internationale et interdisciplinaire. Le noyau en sera la collection des volumes du Corpus, qui présenteront les cycles d’illustrations des œuvres de la littérature médiévale, lorsqu’ils constituent des ensembles spécifiques et significatifs. Dans une perspective plus large, les colloques du RILMA examineront la place des manuscrits enluminés dans la création artistique et dans l’histoire culturelle du Moyen Age. Le RILMA est un programme de l’Institut Universitaire de France (chaire d’iconographie médiévale), et rattaché au Centre de Recherches IRHIS (UMR 8529) de l’Université de Lille 3.

    FORMULAIRE D’INSCRIPTION AU COLLOQUE

    L’accès au colloque est gratuit, mais sur inscription préalable.

    Nom : Prénom :
    Fonctions :
    Adresse e-mail :
    assistera au colloque le 17 octobre : oui – non le 18 octobre : oui - non

    Formulaire à retourner avant le 20 septembre
    à Audrey Ségard, responsable de l’organisation : audrey.segard@univ-lille3.fr

    Cette annonce se trouvera également, avec des informations sur l’ensemble du RILMA, à partir de la fin août, sur le site internet
    .

    MÉNESTREL, 30 juillet 2008
    Haut de page
  • Bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre


    La dernière livraison du Bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre, soit le numéro 12, est disponible.
    Vous y trouverez des résumés d’opérations archéologiques, des études, une présentation des travaux et projets en cours, ainsi que le programme des manifestations 2008-2009 et une présentation des dernières publications. Un index Auteurs, un index géographique et une liste de mots clés peuvent aider à la recherche.
    Les programmes des colloques et ateliers sont joints sous la forme de liens vers des fichiers pdf, en fin d’articles.

    Marie-José GASSE-GRANDJEAN
    UMR ARTeHIS 5594 « Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés »

    MÉNESTREL, 30 juillet 2008
    Haut de page
  • Images et récits


    Journée d’étude que le Groupe d’Anthropologie Historique de l’Occident Médiéval (GAHOM) organise le 20 juin 2008 : Images et récits. Regards croisés sur le Ci nous dit (XIV [4] siècle). Le programme et toutes les précisions se trouvent sur le site du GAHOM.

    10 juin 2008
    Haut de page
  • rencontres Lamop juin 2008

    Christine DUCOURTIEUX, 10 juin 2008
    Haut de page
  • école de Saint-Victor de Paris


    « 1108-2008 L’influence et le rayonnement de l’école de Saint-Victor de Paris au Moyen Âge »

    Du mercredi 24 au samedi 27 septembre 2008
    Collège des Bernardins, 18-24 rue de Poissy, 75005

    Colloque international du CNRS pour le neuvième centenaire de la fondation de Saint-Victor organisé par l’Institut de recherche et d’histoire des textes (C.N.R.S.), l’École pratique des hautes études et la Société des études victorines, avec le concours du Collège des Bernardins et de la Région Île-de-France.

    En 1108, Guillaume de Champeaux, abandonne la direction de l’école cathédrale de Paris pour mener, avec une poignée d’étudiants, une vie d’ermite sur les pentes alors désertes de la Montagne Sainte-Geneviève. En quelques dizaines d’années, le groupe de scholares devient une puissante abbaye de chanoines réguliers et l’une des écoles les plus remarquables de l’occident médiéval, par la stabilité d’une longue lignée de maîtres, la diversité des domaines où ils se sont illustrés et l’étendue de leur fécondité jusqu’à la fin du Moyen Age. Neuf siècles après la fondation de Saint-Victor de Paris, cette fécondité multiforme continue d’étonner.

    Quel est donc le secret du rayonnement qu’à travers Hugues, Adam, André, Richard, Thomas Gallus et bien d’autres moins connus, l’abbaye parisienne a exercé dans des champs aussi divers que l’histoire des méthodes pédagogiques, des bibliothèques, des sciences et techniques, de la géographie, de l’historiographie, de l’exégèse biblique, de la systématisation théologique, de la réception du Pseudo-Denys, de la spiritualité, de la poésie liturgique, de la pastorale et de la discipline du comportement ? Quels sont les causes, les moyens et les relais de cette influence ? Comment se décline-t-elle selon les siècles, les milieux touchés et les genres pratiqués ? En décernant à Saint-Victor un rôle d’initiateur dans toutes ces régions de la vie intellectuelle ou religieuse, les historiens sont-ils prisonniers d’une erreur de perspective, cèdent-ils à un effet de mode, ou bien y a-t-il réellement un « miracle victorin » ?

    programme

    rencontre signalée par Monique Paulmier-Foucart

    MÉNESTREL, 10 juin 2008
    Haut de page
  • Tabularia


    Miise en ligne de l’article de M. Vincent Tabbagh,
    Survivre par l’écrit chez les ecclésiastiques rouennais du XVe siècle, dans le dossier « L’écrit et les morts dans la Normandie médiévale »

    disponible à l’adresse suivante :
    - http://www.unicaen.fr/mrsh/craham/revue/tabularia/dossier7/textes/03tabbagh.pdf.Pour la version avec référencement.
    - http://www.unicaen.fr/mrsh/craham/revue/tabularia/print.php?dossier=dossier7&file=03tabbagh.xml. Pour la version xml

    Il est possible d’intervenir sur un article ou un dossier :
    - soit dans le forum pour une intervention ponctuelle. Un identifiant et un mot de passe sont attribués à chaque abonné au moment de son abonnement. Il est également possible de les demander à l’adresse de Tabularia : crahm.tabularia@unicaen.fr.
    - soit sous la forme d’un court article proposé au comité de rédaction de la revue, dans la perspective d’une publication parmi les « discussions ».
    En attendant vos suggestions et vos réactions, le cas échéant, nous vous prions de recevoir, Chers abonnés, nos bien cordiales salutations.

    La rédaction
    Pierre Bauduin (dir. de la publication) et Bruno Fajal (secr. de rédaction)
    Tabularia. Sources écrites de la Normandie médiévale
    crahm.tabularia@unicaen.fr
    http://www.unicaen.fr/mrsh/crahm/revue/tabularia/

    MÉNESTREL, 10 juin 2008
    Haut de page
  • Annonce


    Ménestrel fait peau neuve, mais la métamorphose n’est pas encore entièrement accomplie. Nous vous remercions pour votre compréhension et nous vous invitons à observer nos progrès au fil des mois...

    Christine DUCOURTIEUX, 30 novembre 2007
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

    [1Par textes « français », on peut entendre tant les textes en langue d’oïl qu’en langue d’oc, ainsi que ceux écrits en latin et « produits en France », pourvu, pour ces derniers, que leur origine territoriale leur confère quelque spécificité (par ex. la théologie « parisienne », la littérature juridique « orléanaise » etc.).

    [2Author of The Anatomy of Disgust (1997), The Mystery of Courage (2000) and Eye for an Eye (2006)

    [3Author of Emotions : A Brief History (with D. Keltner & J.M. Jenkins) (2004), Understanding Emotions (second edition, 2006), and Therefore Choose (2010)

    [4e

rss | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928