Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Accueil > Sources et ressources > Bibliographies > Bibliographies de chercheurs > Gisela Naegle

Gisela Naegle

  • LA VILLE, LE DROIT ET LA COURONNE

    Bibliographie thématique sur les villes françaises, le droit et la royauté
    à la fin du Moyen Âge

    Gisela Naegle est docteur en histoire. Cette bibliographie a été arrêtée à la fin de l’année 2001.

    Texte intégral : [ Télécharger PDF - 1.1 Mo ]

    « Toute reproduction est interdite sans autorisation de l’auteur. »

    La ville, le droit et la couronne constituent les éléments les plus importants de cette bibliographie thématique sur l’histoire constitutionnelle et juridique des villes françaises à la fin du Moyen Âge. Cette bibliographie est issue des recherches menées dans le cadre de ma thèse de doctorat publiée en 2002 (Gisela Naegle, « Stadt, Recht und Krone : Französische Städte, Königtum und Parlement im späten Mittelalter », 2 vol. Historische Studien, vol. 468/1 et 468/2, Matthiesen Verlag, Husum, 2002) [1]. Le noyau bibliographique d’origine provient de ces recherches. Il a été complété par le renvoi à de nombreuses autres publications.

    Il s’agit d’une approche thématique qui privilégie l’histoire du droit et l’histoire constitutionnelle. Les références bibliographiques qui en résultent ne peuvent donc pas être exhaustives. Elles doivent être complétées pour d’autres domaines de l’histoire urbaine (histoire religieuse, géographie historique, archéologie urbaine, démographie historique, histoire des minorités etc.).

    Étant donné le sujet des relations entre les villes et la royauté, les villes du domaine royal jouent un rôle primordial. Les villes du Sud ne sont pas complètement absentes, mais elles ne constituent pas le centre de ces recherches et mériteraient des études spécifiques plus approfondies. À cause de leurs particularités, des observations semblables valent également pour plusieurs autres régions comme la Bretagne, la Bourgogne et la Flandre, ou pour Paris (qui joue déjà le rôle de la capitale du royaume). Pour ces raisons et particulièrement pour tenir compte des différences culturelles, juridiques et linguistiques entre les villes du Sud (langue d’oc, pays de droit écrit) et du Nord (langue d’oïl, pays de coutumes), le cadre géographique de l’enquête avait été limité : l’étude – et la bibliographie – concernent donc surtout les villes de la langue d’oïl et de la « zone de transition » entre la langue d’oïl et la langue d’oc (comme l’Auvergne).

    Actuellement, les références bibliographiques sélectionnées concernent les parutions jusqu’à la fin de l’année 2001. Pour les thèses soutenues avant cette date, elles sont complétées par le renvoi à la publication, même si celle-ci est postérieure à 2001. Une remarque semblable vaut pour les suites de plusieurs publications en série. Les instruments de travail et les outils bibliographiques sont mis à jour. Parfois, un ouvrage ancien peut être difficile à trouver, pour cette raison, les références bibliographiques contiennent le renvoi à des réimpressions et rééditions récentes.

    Cette bibliographie est destinée à servir d’instrument de travail afin de faciliter l’accès à l’état actuel de la recherche sur les relations entre les villes françaises et la royauté. Il s’agit d’une approche thématique qui ne prétend pas à l’exhaustivité. Elle complétera les bibliographies existantes sur l’histoire des villes dont l’utilisation restera indispensable. Voir par exemple :
    - Isabelle Backouche (avec la collaboration de Bernard Chevalier, Jean-Louis Biget, Alain Derville et Denis Menjot), L’Histoire urbaine en France, Guide bibliographique, 1965-1996, Paris, Montréal, 1998.
    - Bernard Chevalier (avec la collaboration de Jean-Louis Biget et Alain Derville), « Histoire urbaine en France Xe-XVe siècles », dans Bibliographie de l’histoire médiévale en France (1965-1990), Michel Balard dir., Paris, 1992, p.17-31. [Voir également le résumé suivant : Bernard Chevalier, « Histoire urbaine en France Xe-XVe siècles », dans L’histoire médiévale en France - Bilan et perspectives, Paris, 1991, p. 29–47].
    - Philippe Dollinger, Simonne Guenée et Philippe Wolff, Bibliographie d’histoire des villes de France, Paris, 1967.
    - Philippe Wolff, Guide international d’histoire urbaine, vol. 1, Europe, Paris, 1977.
    - Bibliographie annuelle de l’histoire de France, etc.

    Gisela NAEGLE, 7 janvier 2008 | 7 novembre 2007
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

    [1Voir les comptes rendus par Bernard Chevalier, dans Francia 31/1 (2004), p. 361-364 ; par Máximo Diago Hernando, dans Hispania, 213, vol. LXIII/1, 2003, p. 327–332, par Alois Gerlich dans Zeitschrift der Savigny-Stiftung für Rechtsgeschichte, GA 121 (2004), p. 663-668 ; par Serge Dauchy dans Le Moyen Âge, CXII, 1/2006, p. 198-199 et par Pierre Monnet dans Annales 62, n°5 (2007), p. 1198-1200. Voir également Gisela Naegle, « Vérités contradictoires et réalités constitutionnelles. La ville et le roi en France à la fin du Moyen Âge », Revue Historique, 632, 2004, p. 727-762.

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928