Site Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Accueil > Thèmes et disciplines > Iles Britanniques médiévales > Littératures anglaises > Quelques auteurs > Geoffrey Chaucer

Geoffrey Chaucer

  • Geoffrey Chaucer (mort vers 1400) mérite un traitement particulier, car c’est le poète le plus présent sur la toile (et le plus étudié de manière générale).

    Un site portail lui entièrement consacré, la Chaucer Metapage. C’est un projet réunissant des universitaires de différents lieux, hébergé sur le site de l’université de Caroline du Nord. Son directeur est Joseph Wittig, un éminent spécialiste de Chaucer. Il est très complet et assez simple d’utilisation. Il recense les différents sites sur Chaucer, les liens sur ses œuvres et sa langue, les différentes pages de bibliographies, les liens sur son époque et sa vie, ainsi qu’une page de liens plus généraux sur le Moyen Age. Il offre également la possibilité de poser directement des questions à des enseignants.
    Parmi les principaux sites sur Chaucer, on peut noter par ailleurs :
    • Le site sur les Canterbury Tales de l’université de Harvard, dirigé par Larry Benson (qui est l’éditeur du Riverside Chaucer, l’édition de référence) est d’accès facile ; il est complet et agréable à utiliser. Pour chaque rubrique, on trouve une présentation avec des liens. Outre la présentation des Contes eux-mêmes, on trouve des pages sur les auteurs et les genres littéraires liés à Chaucer.
    • Le site d’Edwin Duncan sur le Prologue Général des Contes de Canterbury est très complet. L’édition comprend des gloses et des notes, et même des cours. Ce professeur de l’université de Towson (Maryland) tient également une page générale sur Chaucer, comprenant des liens et une bibliographie.
    • Le site de la New Chaucer Society comprend des informations sur cette société, sa revue et des liens.

    Bibliographies
    The Essential Chaucer, dirigée par M. Allen et J.H. Fisher (1987), comprend plus de 900 références entre 1900 et 1984, classées par thèmes et par œuvres.
    • La bibliographie de la revue Study of the Age of Chaucer, comprend les références depuis 1975 de manière pratiquement exhaustive. Elle est annotée, mais un peu complexe d’utilisation. C’est la bibliographie indiquée par la New Chaucer Society.

    Éditions en ligne
    Canterbury Tales, CME et E-Text, éd. F. N. Robinson de 1957 (l’ancienne édition de référence sur laquelle est fondée le Riverside Chaucer).
    Il existe également une édition modernisée de quelques contes par Michael Murphy de l’université de Brooklyn.
    Book of the Duchesse, OMACL, éd. W.W. Skeat, 1899, revue par D.B. Killings.
    House of Fame, OMACL, éd. W.W. Skeat, 1899, et Labyrinth, éd. F. N. Robinson.
    Parliament of Fowles, OMACL, éd. W.W. Skeat, 1900.
    Troilus and Criseyde, CME et E-Text, éd. B.A.Windeatt de (1984) ; OMACL, éd. W.W. Skeat, 1900.
    Il existe également une version modernisée de Michael Murphy.
    Legend of Good Women, OMACL, éd. W.W. Skeat, 1900.
    A Treatise on the Astrolabe, CME, éd. W.W. Skeat, 1872.
    • Traduction du De Consolatione philosophiae de Boèce, CME, éd. R. Morris, 1868 (avec une introduction).
    Note : l’E-TEXT contient toutes les oeuvres de Chaucer dans l’édition du Riverside Chaucer dirigée par Larry Benson, mais en accès restreint.

    Aude MAIREY, 11 janvier 2013 | 27 septembre 2007
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928