Ménestrel Moyen Âge en bibliothèque
Accueil du site > Moyen Âge en bibliothèque > Catalogues de manuscrits > Par thèmes > Inventaire des bibliothèques et des catalogues des manuscrits (...)

Inventaire des bibliothèques et des catalogues des manuscrits éthiopiens

  • Ce répertoire mentionne et dénombre comme « manuscrits éthiopiens » tous ceux qui sont considérés comme tels dans une bibliothèque. Ce fonds éthiopien comprend au premier chef les codices éthiopiens chrétiens ainsi que juifs éthiopiens (encore appelés Bétä Israél ou falasha), les rouleaux magiques et des aethiopica, définis par Robert Beylot et Maxime Rodinson (1995, p. 11) comme des « copie(s) moderne(s) effectuée(s) par un ou pour un (des) orientalistes, simple(s) document(s) historique(s) ou mémoire(s) scientifique et notes diverses d’éthiopisant(s) ». Ainsi peuvent être compté comme un « manuscrit éthiopien » des choses fort diverses et la catégorisation est variée d’une bibliothèque à une autre. En revanche, il existe aussi en Éthiopie une tradition manuscrite dans l’aire culturelle musulmane qui est classée séparément dans les bibliothèques. Celle-ci est encore peu connue de la communauté scientifique et ces manuscrits éthiopiens musulmans restent minoritaires dans les collections patrimoniales en Éthiopie comme à l’étranger. Il faut signaler le travail pionnier de Ewald Wagner, Afrikanische Handschriften, II : Islamische Handschriften aus Äthiopien, Stuttgart, Franz Steiner, 1997, pp. xix + 200 et facsimilés. Ce catalogue recense près de 88 manuscrits de Harar conservés dans les collections allemandes.

    Nous avons indiqué certains manuscrits dans les collections présentées ici selon des critères d’ancienneté, de rareté ou d’intérêt documentaire. Mais ces informations sont là à titre indicatif et ne sont absolument pas exhaustives.
    Cette liste des bibliothèques conservant des manuscrits éthiopiens, classée par pays, n’est pas non plus complète. Elle se fonde essentiellement sur l’ouvrage relativement récent de Robert Beylot et Maxime Rodinson (Répertoire des bibliothèques et des catalogues de manuscrits éthiopiens, Paris, 1995). Nous souhaitons d’ailleurs ici remercier Robert Beylot de nous avoir permis de poursuivre son travail.
    Plutôt que de reprendre mot pour mot cet ouvrage, nous avons choisi, outre la mise à jour imposée par les acquisitions récentes de manuscrits, de développer l’histoire des fonds quand cela était possible et d’indiquer les sites internet qui permettent de consulter en ligne le catalogue de la bibliothèque, voire parfois d’avoir accès à quelques folios ou à la totalité du manuscrit. Ce travail n’est pas achevé mais pour certains pays comme l’Allemagne, l’Éthiopie, la France, l’Italie ou la Grande-Bretagne, il est déjà bien avancé. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de mettre en ligne ces informations, la souplesse d’une publication internet autorisant des mises à jour régulières. Étant donnée la grande variabilité des collections et de leurs descriptions, nous n’envisageons pas de publier sous forme d’édition imprimée ce travail.

    Appel à la participation de la communauté scientifique

    Nous souhaitons ici faire appel à la communauté des chercheurs travaillant à partir des manuscrits éthiopiens ainsi qu’aux conservateurs en charge des collections pour améliorer ce répertoire et en faire un outil de travail ouvert à tous et collaboratif. Il est évident que certains d’entre nous fréquentent plus assidûment certains fonds que d’autres et en ont par conséquent une connaissance intime dont ils font rarement état dans leurs travaux scientifiques. Ce répertoire en ligne pourrait être un lieu d’échange et de partage de ce type d’information. Pour certains pays, nous avons déjà réalisé un premier travail de repérage mais que nous avons jugé encore trop partiel pour une mise en ligne. C’est le cas pour la Grèce, la Pologne, la Russie, l’Ukraine et la Suisse. Nous accueillions favorablement toute proposition de travail commun sur les collections de ces pays. Enfin, pour les pays encore non présents dans la base, toute initiative est là encore la bienvenue.

    Nous remercions chaleureusement Ted Erho (Research Fellow, HMML) pour ces suggestions documentées et toujours pertinentes, qui ont permis d’ajouter de nombreuses informations à ce répertoire.

    Merci aussi à Marcin Krawczuk pour sa contribution à la finalisation des pages sur la Pologne.

    Répertoires de fonds éthiopiens

    Ce répertoire des collections de manuscrits éthiopiens s’inscrit dans une lignée bibliographique initiée il y a plus d’un siècle.
    Le présent répertoire en ligne est bien entendu largement tributaire des travaux de nos prédécesseurs. Néanmoins, même depuis 1995, de nouvelles publications ont vu le jour, certaines collections ont été significativement enrichies et d’autres ont déménagé. Surtout, ce répertoire permet de pointer les ressources numériques existantes, qui sont de plus en plus nombreuses.

    - CONTI ROSSINI, Carlo
    1899 : « Manoscritti ed opere abissine in Europa », Atti della Accademia Nazionale dei Lincei. Rendiconti. Classe di scienze morali, storiche e filologiche, 5e série, 8, pp. 606-637.

    À l’aube du XXe siècle, le savant italien Carlo Conti-Rossini, historien et éditeur de textes ge’ez, dresse une liste de quelques 1200 manuscrits éthiopiens des principales collections européennes.

    - SIMON, Jean
    1931-1932 : « Répertoire des bibliothèques publiques et privées contenant des manuscrits éthiopiens », Revue de l’Orient Chrétien, 28, 3e série, 8, pp. 178-196.

    Un inventaire encore modeste.

    - ZANUTTO, Silvio
    1932 : Bibliografia etiopica. Secondo contributo : manoscritti etiopici, A cura del ministero delle colonie, Roma, Sindicato Italiano Arti Grafiche, 178 p. [Réimpression en 1971 par Gregg à Westmead.]

    Le premier guide détaillé, se voulant autant manuel à l’usage des chercheurs travaillant sur les sources manuscrites que répertoire des sources.

    - PEARSON, J. D.
    1971 : Oriental manuscripts in Europe and North America. A survey compiled by J. D. Pearson, librarian S.O.A.S, publié avec le concours de l’UNESCO, Bibliotheca Asiatica, pp. 101-121.

    J. D. Pearson dresse un inventaire des manuscrits orientaux et s’inspire de l’ouvrage de Silvio Zanutto pour les fonds éthiopiens.

    - BEYLOT, Robert & RODINSON, Maxime
    1995  : Répertoire des bibliothèques et des catalogues de manuscrits éthiopiens, Paris – Turnhout, CNRS – Brepols, 118 p.

    Enfin, le répertoire publié en 1995 par Robert Beylot et Maxime Rodinson a une portée plus ambitieuse et se veut quasi-exhaustif en ce qui concerne la localisation des fonds dans les institutions publiques. Comprenant aussi quelques fonds privés et bibliothèques monastiques, chaque entrée par institution donne une estimation du nombre de volumes, la bibliographie des catalogues et, s’il n’y en a pas, une description du fonds tel que fourni par les conservateurs.

    Inventaires de manuscrits enluminés

    Il n’existe pas de répertoires spécifiques de « manuscrits comportant des indications de date » par exemple. En ce qui concerne les manuscrits enluminés, quelques inventaires partiels ont été réalisés. Toutefois, ils peuvent toujours être consultés avec profit.

    - BUCHTAL, Hugo & KURZ, Otto
    1942  : Handlist of Illuminated Oriental Christian manuscripts, London, The Warburg Institute, 120 p.

    Cet ouvrage établit une liste des manuscrits orientaux (syriaques, arabes, coptes, éthiopiens, arméniens et géorgiens) conservés dans diverses institutions européennes. Les 36 manuscrits éthiopiens répertoriés viennent des collections suivantes : Berlin, Staatsbibliothek ; Leningrad, State Library ; London, British Museum ; New York, Collection Gregor Aharon ; Paris, Bibliothèque Nationale ; Pistoia, Bibliotheca Forteguerriana ; Rome, Biblioteca Vaticana ; Uppsala, University Library ; Vienne, Nationalbibliothek. Ils ne sont pas décrits mais accompagnés d’une bibliographie.

    - JÄGER, Otto
    1960 : « Ethiopian manuscript paintings », Ethiopia observer, 4, p. 353-391.

    Dans cet article et le suivant, l’auteur décrit les très nombreux manuscrits enluminés qu’il a vus dans les églises et monastères éthiopiens.

    - JÄGER, Otto & DEININGER-ENGLHART, Liselotte
    1961 : « Some notes on illuminations of manuscripts in Ethiopia », Rassegna di Studi Etiopici, 17, p. 42-60.

    - HAMMERSCHMIDT, Ernst & JÄGER, Otto
    1968 : Illuminierte äthiopische Handschriften, Wiesbaden, Franz Steiner (VOHD XV).

    Inventaire des manuscrits enluminés conservés dans les collections allemandes, voir le détail des collections concernées à l’entrée « Allemagne ».

    - HAMMERSCHMIDT, Ernst
    1977 : Illuminierte Handschriften der Staatsbibliothek Preußicher Kulturbesitz und Handschriften vom Tanasee, Graz, Akademische Druck u. Verlagsanstalt (Codices Athiopici I).

    Manuscrits enluminés de la Staatsbibliothek de Berlin et des manuscrits microfilmés sur les îles du lac Tana.

    - BOSC-TIESSE, Claire & WION, Anaïs
    1998 : « Inventaire des peintures datées du XVIIe au début du XIXe siècle : questions sur l’art gondarien (Éthiopie) », Cahiers du Centre de Recherches Africaines, Paris, AFERA, 9, p. 215-242.

    - Bibliothèque nationale de France
    Les manuscrits éthiopiens enluminés sont progressivement numérisés et consultables sur la base Mandragore.

    Anaïs WION, Claire BOSC-TIESSE, Marie-Laure DERAT, 6 janvier 2014 | 31 janvier 2008
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous?