Editions Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Navigation par mot-clé
Accueil > Réseau Ménestrel > Rencontres Ménestrel > Ateliers Histoire & Informatique - ATHIS > L’historien, l’espace et l’ordinateur

L’historien, l’espace et l’ordinateur

  • Projet ATHIS : Atelier n°5
    L’historien, l’espace et l’ordinateur
    École française de Rome, 6-8 décembre 2007


    En guise de préambule

    Le cinquième atelier est consacré aux développements des méthodes d’analyse de l’espace. Les historiens sont confrontés de multiples façons à l’espace : celui-ci n’est pas perçu de la même façon et ne joue pas le même rôle dans toutes les sociétés et à toutes les époques, et les antiquisants et les médiévistes ont depuis quelques années accordé beaucoup d’attention à l’approche anthropologique de l’espace. Mais dans le contexte qui est le nôtre, l’informatique nous permet surtout de développer de nouvelles approches des phénomènes spatiaux, en mettant l’historien, l’historien de l’art et l’archéologue au contact des méthodologies nouvelles qui ont été développées dans trois domaines principaux : l’analyse spatiale en tant que telle a été modélisée et développée par les géographes, la cartographie automatique et la modélisation 3 D ont permis de profondément renouveler le regard du savant et, enfin, les systèmes d’information géographique qui associent des informations géo-référencées de façon précise à des bases de données ont fourni une formidable efficacité à l’utilisation et à la représentation des données spatiales. La numérisation permet ici des ouvertures inattendues, à la fois vers les méthodes statistiques, les utilisations de l’image et la reconnaissance automatique des formes. Même si ces technologies sont parfois lourdes et dévoreuses de temps, il faut bien reconnaître qu’elles sont encore insuffisamment utilisées par les historiens et d’une façon générale par les spécialistes des sciences sociales. Aussi est-il temps de se pencher sur cet ensemble d’innovations qui transforme profondément notre métier.


    Programme de la journée [ Télécharger PDF - 169.1 ko ]

    Jeudi 6 décembre

    14h15 : Accueil des participants
    Marilyn Nicoud (École française de Rome)
    Accueil des participants

    Jean-Philippe Genet (Université de Paris I)
    Introduction

    - La géographie et l’analyse spatiale

    Lena Sanders (Université de Paris I)
    Les géographes et les nouvelles méthodes de l’analyse spatiale

    Margherita Azzari (Università di Firenze)
    Cartografia del passato e GIS : le aree umide toscane dal Stettecento ad oggi.

    16h : Discussion

    - L’analyse en trois dimensions et la mise en espace

    Robert Vergnieux (Ausonius, Bordeaux 3)
    Les applications de l’analyse en 3 D à l’histoire ancienne

    Elisa Pruno (Università di Firenze)
    De la photogrammétrie à l’analyse en 3 D

    Markus Schlicht (CESCM, Poitiers)
    Les applications de l’analyse en 3 D à l’histoire de l’architecture [ Télécharger PDF - 1.3 Mo ]

    François Favory (Université de Franche-Comté)
    Les applications à l’histoire du paysage [ Télécharger PowerPoint - 5 Mo ]

    18h30 : Discussion

    Vendredi 7 décembre

    - L’archéologie, l’analyse de l’espace et l’informatique

    Élizabeth Zadora-Rio ( CITERES-CNRS-Tours)
    L’impact théorique et pratique de la géomatique sur l’archéologie

    Michel Dabas (UMR Sisyphe, Université de Paris VI)
    Une méthode nouvelle d’analyse spatiale

    Éric Broine, Claire Hanusse et Thomas Jarry (CRAHM, CNRS-Université de Caen)
    Le projet « Caretel » : morphologie de l’espace et des territoires entre Orne et Seulles

    10h30 : Discussion

    11h : Débat avec Frank Braemer (CEPAM, CNRS-Université de Nice), Olivier Buchsenschutz (CNRS-ENS Paris), Elizabeth Fentress (University College, Londres)
    Les méthodes informatiques et l’archéologie : un facteur de développement pluridisciplinaire ?

    Gino Roncaglia (Università della Tuscia)
    Google earth e l’articolazione tra cronologia e dati geografici

    Giuliano Volpe, Giuliano De Felice, Roberto Goffredo, Giuseppina Sibilano (Università di Foggia)
    Documentare paesaggi archeologici : esempi dalla Daunia

    16h30 : Discussion

    - La cartographie

    Anna Benvenuti (Università di Firenze) [ Télécharger PDF - 40.5 ko ]
    Topographie du sacré : pour un atlas digital des institutions ecclésiastiques de la Toscane médiévale

    Giuseppe Gullino (Università di Padova)
    L’atlante della Repubblica veneta 1790

    Eric Guichard (ENSSIB, Lyon)
    La cartographie en ligne. Décrire, ré-écrire, repenser les territoires

    18h30 : Discussion

    Samedi 8 décembre

    - L’analyse de l’espace urbain

    Albane Cogné (École française de Rome)
    L’analyse de l’espace urbain milanais

    Francesca Bocchi (Università di Bologna)
    L’histoire de la ville à travers la réalité virtuelle : un moyen d’accès aux sources ?

    10h : Discussion

    - L’apport spécifique des GIS

    Hélène Noizet (Université de Paris I) et Jean-Marc Ogier (Université de La Rochelle)
    La construction d’un GIS à partir du cadastre Vasserot de Paris

    Pier Luigi Totaro (Università di Napoli)
    L’applicazione dei GIS allo studio dei fenomeni elettorali

    Emiliano Scampoli (Università di Siena)
    Un GIS per i dati archeologici di Firenze

    Pierre Portet (CNRS-Université de Paris I) et Éric Dellong (Université de Toulouse-Le Mirail)
    Le SIG du projet collectif de recherche sur l’étang de Montady : un outil d’aide à l’histoire de l’occupation du sol

    12h30 : Discussion

    MÉNESTREL, 2 juin 2008 | 13 décembre 2007
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928