Site Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Accueil > Thèmes et disciplines > Typographie pour médiévistes

Typographie pour médiévistes

  • Caractères pour l’édition de textes

    L’édition de textes médiévaux, selon les domaines linguistiques, peut réclamer des caractères qui ne figurent pas dans les polices habituelles. D’autres offrent des jeux de caractères supplémentaires : latin étendu ou alphabets non latins. Il importe d’utiliser les plus récentes, respectant la norme Unicode, pour garantir la possibilité d’échanger les fichiers d’édition entre chercheurs (et jusqu’à l’imprimeur) sans risquer des substitutions intempestives de caractères. — Rappelons que pour installer une police (sous Windows) il suffit de la déposer dans le dossier C :\Windows\Fonts.

    Dans le domaine de l’alphabet latin, sont surtout concernées les études anglo-saxonnes, germaniques et scandinaves, auxquelles sont destinées pour l’essentiel les ressources suivantes :

    - MUFI - Medieval Unicode Font Initiative
    Site d’un groupe de travail créé en 2001, visant à faire adopter par la norme Unicode les caractères nécessaires à la reproduction de textes médiévaux, notamment les signes abréviatifs. De volumineux documents de synthèse (disponibles en pdf) récapitulent les propositions soumises. Entre-temps MUFI s’offre à coordonner l’usage de la zone d’utilisation privée d’Unicode, pour qu’un même caractère médiéval soit toujours codé au même emplacement dans différentes polices.

    Liens vers des ressources complémentaires. Notices et liens de téléchargement pour les polices conformes aux recommandations, avec les caractères de nombreuses langues anciennes : Alphabetum, Andron Scriptor, Cardo, Junicode, Leeds Uni, Titus Cyberbit.

    - Junicode, par Peter Baker (Univ. Virginie)
    Police gratuite au format TrueType/OpenType pour l’édition de textes médiévaux en traitement de texte, avec signes abréviatifs latins, caractères spécifiques du vieil-anglais, diacritiques divers, runes, alphabet phonétique international, et désormais aussi bons caractères grecs (d’après Wilson, XVIIIe siècle).

    La page fournit aussi à toutes fins utiles (pour lire des fichiers anciens) un Old English Font Pack de 1996, qui ne respecte pas la norme Unicode : Junius, Beowulf1, Anglo-Saxon Capitals et Times Old English (TrueType et PostScript pour Windows et Macintosh, ainsi que pour LaTeX).

    - Mediaevum.ttf, par J. Hamm (Univ. Kiel)
    La police gratuite Mediaevum (TrueType, Win et Mac) contient les signes diacritiques nécessaires à la transcription des textes en moyen haut-allemand, en Times New Roman.

    Liens vers d’autres sites de polices et signes diacritiques pour des langues diverses.

    Deux caractères triglottes gratuits

    - Brill, par John Hudson
    L’éditeur savant Brill distribue depuis début 2012 un admirable caractère, dessiné par un typographe réputé, gratuit (mais non libre) pour un usage privé, de 5100 signes : latin complet (tous diacritiques), alphabet phonétique international, grec et cyrillique. D’abord romain et italique seuls : gras et gras italique suivront.

    - Gentium (SIL International)
    Caractère gratuit et libre, distribué depuis 2002, contenant alphabet latin étendu, alphabet phonétique international, grec et cyrillique. Gentium Plus est plus riche en signes mais comporte seulement romain et italique, tandis que Gentium Basic possède aussi gras et gras italique. Gentium Book Basic est d’un dessin plus robuste, pour du texte courant en petit corps. Des fichiers complémentaires couvrent d’autres alphabets. Sur le même site, le caractère Doulos permet de compléter les signes du Times New Roman (romain seul).

    Grec

    Le domaine des études grecques est particulièrement infesté de polices anciennes hors normes et mal dessinées, alors qu’il existe désormais de nombreuses excellentes alternatives. Les polices incluant le grec moderne (comme le Times New Roman) sont insuffisantes pour saisir le grec polytonique, avec esprits et accents ; ceux-ci sont en revanche présents, entre autres, dans le caractère Palatino Linotype, très répandu, comme dans Brill, Gentium et Junicode ci-dessus. On peut se référer aux conseils éclairés de quelques sites qui détaillent déjà bien les problèmes sous tous les angles : Mac et PC, Unicode et non-Unicode, y compris les outils de conversion entre différents codages désormais périmés, des catalogues de polices gratuites, etc. Voir surtout :

    Marc SMITH, 11 mars 2017 | 11 novembre 2009
    Haut de page
  • Ecritures médiévales en typographie numérique

    Ce domaine typographique en rapide expansion peut fournir des instruments nouveaux à l’enseignement et éventuellement à la recherche, sans parler de son attrait ludique (de 7 à 777 ans). Une présentation générale, avec un catalogue d’environ 300 polices classées par types paléographiques :

    Marc H. Smith, « Du manuscrit à la typographie numérique : présent et avenir des écritures anciennes », Gazette du livre médiéval, n° 52-53, 2008, p. 51-78. >> ici en PDF <<

    Rappelons ici encore que pour installer une police (sous Windows) il suffit de la déposer dans le dossier C :\Windows\Fonts.

    Polices commerciales

    - Paleographic fonts for Latin script, par Juan-José Marcos
    Collection de polices paléographiques au format TrueType, créée et commercialisée par un philologue : 16 types, dont certains introuvables ailleurs. Le manuel fourni en pdf est utile pour comparer les polices à leurs modèles historiques (le commentaire en revanche est plutôt approximatif). D’autres polices sont en préparation, y compris une pour le grec.

    Version 2.00 (sept. 2008) : Capitalis Elegans, Capitalis Rustica, Uncialis, Semiuncialis, Cursiva Romana Antiqua, Insularis Minuscula, Insularis Majuscula, Luxoviensis Minuscula, Visigothica Minuscula, Beneventana Minuscula, Carolingia Minuscula, Gothica Textura Prescissa, Gothica Textura Quadrata, Gothica Rotunda, Gothica Bastarda, Humanistica Antiqua. (20 € par police, 180 € pour la collection.)

    - Crazy Diamond Design Historical Fonts - Vu dans Harry Potter !
    Excellentes imitations de quelques classiques de l’Antiquité et du haut Moyen Âge : Rustic Capitals, Written Square Capitals, Uncial (on reconnaîtra dans cette dernière le ms. Hatton 48 de la Bodléienne). Le paquet A New Newe Booke of Copies contient divers types en usage dans les îles Britanniques à la fin du Moyen Âge et à l’époque moderne, reproduites fidèlement mais d’après l’interprétation techniquement un peu brutale qu’en donne un recueil gravé sur bois en 1574 :

    Formal Text Hand, Chancery, Italic, Bastard Secretary, Secretary, Hand of the Court of the Common Pleas. Les polices sont fournies en deux versions, l’une modernisée, l’autre complète des ligatures, abréviations, etc. Windows (TrueType) et Macintosh (TrueType et PostScript).


    N.B. Les fontes de Crazy Diamond ont récemment été adaptées à la norme Unicode selon les recommandations de MUFI (voir ci-dessus).

    - Fontcraft - The Scriptorium
    Très nombreuses quoique inégales imitations d’écritures historiques, dont diverses gothiques, une simili-cursive mérovingienne et même... l’écriture du fragment De Bellis Macedonicis ! (les paléographes apprécieront).

    - Gilles Le Corre
    Reproductions d’écritures et polices typographiques anciennes (avec l’aspect rugueux de la trace sur papier). Prix modiques. Certaines sont aussi en version « démo », partielle et gratuite.

    1420 Gothic Script (cursive française), 1456 Gutenberg, 1462 Bamberg, 1475 Bastarde Manual, 1491 Cancellaresca, 1492 Quadrata, 1742 French Civilité (version tardive des caractères de civilité créés par Granjon en 1556)...

    - Letterperfect - Legacy of Letters
    La collection Legacy of Letters contient des polices inspirées d’écritures épigraphiques, notamment trois d’après les inscriptions de la Renaissance florentine et trois d’après celles de la Rome chrétienne. Noter Philocalus, première version typographique des célèbres inscriptions du règne du pape Damase (en développement).

    - Walden Font Company
    Jeux de polices inspirées plus ou moins fidèlement de modèles historiques.

    Divers hands : Onciale, Minuscule caroline (Xe siècle), Bâtarde, Cortesana espagnole, Shakespeare (bâtarde italique), Cursive allemande (XVIIIe s., Copperplate 1672 (cancelleresca italique), James II (cursive XVIIIe s.), Anglaise.

    Gutenberg Press : 18 variétés d’écriture allemande dont trois manuscrites, du caractère de la Bible de Gutenberg au Suetterlin, en passant par divers types de Fraktur, Schwabacher et Kupferstich.

    - P22 - Sherwood Type collection, par Ted Staunton
    Collection historique (polices d’imprimerie et écritures manuscrites), mais concernant plutôt les XVIe-XIXe siècles. Noter quand même la cursive gothique anglaise Elizabethan.

    Polices gratuites

    - Klaus-Peter SchaeffelProvisoirement inaccessible 2012]
    Ce calligraphe suisse a produit une collection admirable et méconnue d’écritures anciennes, en TrueType pour Mac et PC, présentée pendant quelque temps en un CD-Rom à prix modique. La collection sera accessible gratuitement dans le courant de 2013 (lien à venir). Ci-dessous la liste des polices qui étaient présentes sur le CD-Rom, mais de nouvelles versions ont été produites depuis par l’auteur.

    Série PAL (paléographie), 14 polices historiques, avec variantes de lettre, ligatures et abréviations : Quadrata, Rustica, Uncialis Roemisch (onciale « ancien style »), Uncialis (« nouveau style »), Carolina (plus lettrines romanes), Gotisch, Rotunda, Textura, Lombarden (majuscules gothiques), Bastarda, Humanistica (plus lettrines), Cancellaresca.

    Série KPS : 14 interprétations d’écritures formelles surtout carolino-humanistiques et jusqu’à l’anglaise.

    - Dafont
    Le principal site de polices gratuites en tout genre : des milliers, soigneusement classées par thèmes. Sous la rubrique « Gothique médiéval », toutes sortes de choses, de l’imitation laborieuse d’une cursive allemande du XIIIe siècle jusqu’à la Fraktur rudimentaire pour métalleux désargentés. Voir aussi « Celtique » et « Lettrines ».

    - Jack’s Scribal and Epigraphic Fonts, par Jack Kilmon
    Polices gratuites de diverses écritures historiques (surtout antiques), orientales, grecques et latines : capitale, onciale, demi-onciale, minuscule insulaire, caroline, gothique et textura. Initiative généreuse mais réalisation inaboutie.

    - Medieval Fonts, par Peter Keel
    Collection de polices gratuites, classées par époques, par un amateur de jeux de rôles et autres activités médiévales. Il s’agit de polices disponibles par ailleurs mais dont il a en partie modifié les noms pour permettre leur usage sous Unix.

    - Pia Frauss, alias Marianne Steinbauer
    Par une typographe amatrice, une remarquable collection d’écritures documentaires et diplomatiques surtout allemandes, plus ou moins authentiques selon les cas, du XIe au XVIe siècle (et parfois au-delà).

    - Rune Fonts, par Bob Oswald
    L’Internet grouille de runes plus ou moins fantaisistes. Ce site d’un amateur éclairé, l’un des principaux sur le sujet, comporte un répertoire critique de polices existantes, gratuites, ainsi qu’une collection dessinée par lui-même (à prix modique). En sus, quelques liens et un forum sur les runes.

    - Two Torches at Keighley, par Andrew Booth
    Une curiosité : ce site généalogique présente 9 documents sur une famille (1552-1615), non en fac-similé mais en transcription HTML ou Acrobat au moyen de 4 polices de caractères anglais du XVIe siècle réalisées pour cet usage, et qu’il donne à télécharger. L’auteur peut aussi fournir à la demande ces polices dans une version pour traitement de texte.

    Marc SMITH, 21 juillet 2013 | 11 mars 2017
    Haut de page
  • Typographie sur mesure pour la recherche

    Depuis quelques années plusieurs projets novateurs ont associé des dessinateurs de caractères avec des chercheurs en histoire, philologie et paléographie. Une politique active en ce sens est actuellement au sein de l’Atelier national de recherche typographique (ANRT), rattaché à l’École nationale supérieur d’art et de design (ENSAD) de Nancy.

    - PIM - Police pour inscriptions monétaires
    _Le projet PIM, dirigé par Florence Codine (BNF, département des monnaies, médailles et antiques) vise à créer un caractère propre à transcrire les inscriptions médiévales, au premier chef les légendes numismatiques, en collaboration avec la dessinatrice de caractères Elvire Volk Leonovitch (ANRT). La première phase de développement a porté sur les monnaies mérovingiennes, et a permis notamment d’approfondir d’importants aspects théoriques sur la réduction de la variété des morphologies attestées à une typologie cohérente de tracés distincts ou allographes (ontologie des lettres). Le projet a été présenté par F. Codine dans Document numérique (2013).

    - FEW - Französisches Etymologisches Wörterbuch
    _Dans le cadre de l’édition numérique du FEW de Walther von Wartburg, le laboratoire Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française (ATILF/CNRS) a développé en collaboration avec 
Sarah Kremer (ANRT) un caractère phonétique étendu, comportant tous les signes diacritiques propres à ce dictionnaire pour la représentation des subtilités de la phonétique historique du français.

    Julia Joffre (actuellement agence Bureau Brut) a aussi mené en 2013, dans le cadre du DSAA en Design Typographique à l’École Estienne, un projet de caractère adapté à la transcription des écritures de l’époque gothique de manière à en représenter la diversité des allographes, en collaboration avec les paléographes Marc Smith et Dominique Stutzmann.

    Marc SMITH, 11 mars 2017
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928