Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Navigation par mot-clé
Accueil > Sources et ressources > Catalogues de manuscrits > Par thèmes > Inventaire des bibliothèques et des catalogues des manuscrits (...) > Royaume-Uni > London

London

  • British Library

    Asian and African collections
    St Pancras
    96 Euston Road
    London, NW1 2DB

    La British Library possède l’une des plus importantes collections de manuscrits éthiopiens, d’environ un demi-millier de volumes (le site internet de la British Library annonce d’abord un total de 800 volumes, puis un décompte de 453 ; quant à nous, en additionnant les manuscrits décrits dans les catalogues, nous arrivons à un total de 618 volumes).

    Les trois catalogues majeurs de la British Library se complètent sans redondance. Néanmoins le catalogue de William Wright établit une liste des manuscrits catalogués par Auguste Dillmann et les prend en compte dans son index.

    - DILLMANN, August
    1847 : Catalogus codicum manuscriptorum orientalium qui in Museo Britannico asservantur. Pars tertia codices aethiopicos amplectens, London, 72 p.

    Ce catalogue décrit 82 manuscrits dont 74 proviennent d’un don par la Church of England Missionary Society des collections des missionnaires C. W. Isenberg et de J. L. Krapf, présents au Shäwa en 1839-42.

    - WRIGHT, William
    1870 : « List of the Magdala collection of Ethiopic manuscripts in the British Museum », Zeitschrift der deutschen morgenländischen Gesellschaft, 24, pp. 599-616.

    Cette liste préparait l’édition du catalogue suivant, par le même auteur

    - WRIGHT, William
    1877 : Catalogue of the Ethiopian manuscripts in the British Museum acquired since the year 1847, London.

    Ce catalogue décrit près de 400 manuscrits dont la plupart viennent de la prise de la forteresse de Mäqdäla (1868) par l’armée anglaise. Le roi Téwodros se suicida lors de cette défaite et l’expédition anglaise, qui comptait un bibliothécaire du British Museum dans ses rangs, emporta une partie de la bibliothèque que Téwodros avait lui-même constituée en pillant les bibliothèques des églises de Gondär, l’ancienne capitale du royaume éthiopien. Le célèbre manuscrit Or. 481, une copie faite par le roi Iyasu I au début du dix-huitième siècle d’un manuscrit royal datant du quinzième siècle, est partiellement numérisé et accessible en ligne. Cette collection est ainsi riche en volumes datant des XVIIe et XVIIIe siècles, siècles de la période dite gondarienne.

    - STRELCYN, Stefan
    1974 : « Les manuscrits éthiopiens de quelques bibliothèques européennes décrits récemment (fonds Conti Rossini, British Museum, John Rylands Library, collections mineures) », IV Congresso internazionale di studi etiopici (1972, Rome), Roma, Accademia dei Lincei, pp. 7-61.

    - STRELCYN, Stefan
    1978  : Catalogue of Ethiopian manuscripts in the British Library acquired since 1877, London, 188 p.

    Décrit les 108 volumes acquis entre 1877 et 1978. La préface dresse un tableau particulièrement clair de l’état des collections anglaises puis présente les caractéristiques des volumes les plus intéressant du présent catalogue.


    Comptes rendus : Ullendorff, Journal of the Royal Asiatic Society, 53, 1979 ; Knibb, Bulletin of the School of Oriental and African Studies, 42/2, 1979 ; Crummey, International Journal of African Historical Studies, 13, 1980 ; Ephraim Isaac, Journal of the American Oriental Society, 101/3, 1981.

    L’Indian Office Library and Records fait désormais partie de la British Library, ses 6 manuscrits éthiopiens sont donc venus s’ajouter au fonds :

    - CERULLI, Enrico
    1946 : « I manoscritti etiopici della biblioteca dell "India Office" in Londra », Oriente Moderno, 26, pp. 7-12.

    Enfin la British Library a acquis les manuscrits du révérend Roger W. Cowley, que celui-ci fit copier en Éthiopie pour ses études sur les commentaires traditionnels de la Bible (andemta).

    - « Shelf-list of Roger W. Cowley’s collection of manuscripts », tiré-à-part de la bibliographie donnée par R. Cowley dans son ouvrage Ethiopian Biblical Interpretation. A study in exegetical tradition and hermeneutics, Cambridge University Press.

    Disponible en usuel dans la salle de lecture. Décrit 39 manuscrits.

    Anaïs WION, Claire BOSC-TIESSE, Marie-Laure DERAT, 15 janvier 2012 | 3 février 2008
    Haut de page
  • School of Oriental and African Studies

    Archives and manuscripts section
    Thornhaugh Street
    Russell Square
    London WC1H 0XG

    George Wynn Brereton Huntingford, historien et linguiste qui fut de 1950 à 1966 professeur à la SOAS, lui a légué une partie de ses archives scientifiques. La description a été établie en 2000. Composé de treize boites, ce fonds comprend entre autre sa correspondance, des notes rédigées pour ses séminaires, et des travaux divers.

    Anaïs WION, Claire BOSC-TIESSE, Marie-Laure DERAT, 15 janvier 2012 | 3 février 2008
    Haut de page
  • Wellcome Library

    Asian collections
    210 Euston Road
    London NW1 2BE, UK

    - STRELCYN, Stefan
    1972 : « Catalogue of Ethiopian manuscripts of the Wellcome Institute of the History of Medicine in London », BSOAS 35/1, pp. 27-55.

    En 1970 la collection de cet institut dédié à l’histoire de la médecine comprenait 17 manuscrits religieux, 16 rouleaux protecteurs et un manuscrit de divination. Les 17 manuscrits ne concernant pas la médecine ont été donnés à la British Library en 1970-1971. Ce catalogue ne décrit ainsi que les 16 rouleaux et le manuscrit de divination. L’auteur y dresse un index-glossaire des noms éthiopiens de maladies, démons, magiciens et termes relatifs à la magie. Ce catalogue est aussi disponible sur JSTOR.

    Anaïs WION, Claire BOSC-TIESSE, Marie-Laure DERAT, 8 juin 2014 | 3 février 2008
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Plan du site | Derniers articles | Espace privé | Mentions légales | Qui sommes-nous? | ISSN : 2270-8928