Site Ménestrel

Médiévistes sur le net : sources, travaux et références en ligne

Home > Thematic repertory > Food > Publications > Drinks

Drinks

  • Présentation

    NOTE : English translation is in progress 

    Les boissons représentent un important champ de recherche pour l’histoire de l’alimentation médiévale : dans certains cas, les sources nous renseignent d’ailleurs beaucoup mieux sur celles-ci que sur les nourritures solides.

    Nous proposons ci-dessous :
    - d’abord une bibliographie générale
    - puis une sélection de publications récentes portant sur la boisson en général ou sur certaines boissons en particulier (l’eau, la bière, etc.)
    - puis un aperçu des publications plus nombreuses portant sur la boisson la plus nettement valorisée dans la civilisation médiévale : le vin.

    Alban GAUTIER, 23 mars 2013
    Haut de page
  • Bibliographie

    NOTE : English translation is in progress 

    Quelques titres fondamentaux : généralités, ouvrages et articles théoriques, synthèses

    - DION Roger, Histoire de la vigne et du vin en France des origines au XIXe siècle, Paris, chez l’auteur, 1959.

    Une référence ancienne, mais qui reste le point de départ incontournable de toute étude de la vigne et du vin en France.

    - KAISER Reinhold, Trunkenheit und Gewalt im Mittelalter, Cologne, Böhlau, 2002.

    Sur « l’ivresse et la violence au Moyen Âge », l’accent étant mis de manière très nette sur le Moyen Âge haut et central. I- La confrontation entre deux mondes : la civilisation du vin en Méditerranée et le barbaricum a-viticole. Une introduction à la question, principalement à partir de la littérature antique. II- L’acculturation du barbaricum a-viticole. Étude des changements intervenus au cours du haut Moyen Âge, avec un chapitre portant spécifiquement sur les réglementations ecclésiastiques. III- La beuverie collective. L’accent, ici, est mis sur les germes de violence que peut représenter la beuverie (en prenant le contre-pied de l’historiographie récente, qui insiste plus sur le « lien social »).

    Compte-rendu dans Le Moyen Âge, 113, 2007, p. 762-763 (A. Hartmann-Virnich).

    - PHILLIPS Rod, A Short History of Wine, Londres, Penguin, 2000.

    Un petit livre très agréable à lire, qui adopte une perspective mondiale et qui centre la plus grande partie de son propos sur les siècles les plus récents.

    - ROSE Susan, The Wine Trade in Medieval Europe 1000-1500, Londres, 2011.

    Une synthèse bien venue qui constitue une bonne introduction à un sujet étudié depuis des décennies par de nombreux historiens de l’économie, de la navigation ou de la fiscalité. Un outil pratique pour aborder cette question, malgré quelques imperfections.

    Voir notre compte-rendu [ Télécharger PDF - 62.6 kb ] .

    - TCHERNIA André et BRUN Jean-Pierre, Le vin romain antique, Grenoble, Glénat, 1999.

    L’ouvrage porte bien entendu sur l’Antiquité et non sur le Moyen Âge, mais la connaissance du vin antique est nécessaire pour bien comprendre les développements médiévaux de la vinification et de la consommation. Le livre est agréable et très bien illustré, avec une perspective archéologique, tournée en particulier vers la reconstitution.

    - UNGER (Richard W.), Beer in the Middle Ages and Renaissance, Philadelphie, University of Pennsylvania Press, 2004, XVIII-319 p.

    Compte rendu dans Speculum, 81, 2006, p. 932-933 (W. Prevenier) ; dans Cahiers de civilisation médiévale, 49, 2006, p. 204-208 (A. Gautier : [ Télécharger PDF - 61.8 kb ] ) ; dans Food and Foodways, 17/1, 2009, p. 50-51 (K. Albala) ; dans Le Moyen Âge, 115, 2009, p. 420-421 (A. Hartmann-Virnich).

    - VERDON Jean, Boire au Moyen Âge, Paris, Perrin, 2002.

    Une introduction très générale aux différentes boissons et à leurs usages. Le Moyen Âge tardif est très majoritairement représenté.

    Alban GAUTIER, Bruno LAURIOUX, Yann MOREL, 7 décembre 2013
    Haut de page
  • Publications récentes sur les boissons autres que le vin (eau, lait, bière, hydromel, etc.)

    NOTE : English translation is in progress 

    Parutions récentes depuis 2001

    - L’acqua nei secoli altomedievali, Spolète, Settimane di Studio del CISAM (12-17 avril 2007), n° LV, 2008, 2 vol.

    Le volume comprend deux articles remarquables sur l’eau comme boisson : Paolo SQUATRITI, « I pericoli dell’acqua nell’alto medioevo italiano », p. 583-629, comporte quelques pages sur les dangers de l’ingestion d’eau et sur leur perception dans le haut Moyen Âge et le Moyen Âge central en Italie ; Massimo MONTANARI, « Il sapore dell’acqua », p. 779-803, propose, à partir de textes très divers (de Cassiodore à Guillaume de Conches), quelques réflexions sur le goût d’une boisson censée n’avoir aucun goût.

    - AERTS Erik, « Dorst heeft een prijs. Bierprijzen te Lier tussen 1400 en 1800 », Revue belge de philologie et d’histoire, 87/3-4, 2009, p. 587-644.

    Analyse sur le long terme du prix de la bière à Lierre, alors ville d’importance moyenne du duché de Brabant.

    - Avista Forum Journal, vol. 21/1-2, 2011 (n° spécial Medieval Brewing).

    Ce numéro spécial de la revue Avista Forum Journal (voir table des matières sur le site de la revue) porte sur la fabrication de la bière au Moyen Âge. Il contient des contributions théoriques et sur les sources (articles de R. Unger, Ph. Slavin, etc.) et des éléments sur les tentatives actuelles de reconstitution de bières « médiévales ».

    - BENEZET, Jean-Pierre, Vin et alcool dans les apothicaireries médiévales des pays du Sud, Revue d’histoire de la pharmacie, 89 (2001), p. 477-488

    - BISGAARD Lars, « Wine and beer in medieval Scandinavia », dans Medieval Christianity in the North : New Studies, Kirsi SALONEN, Kurt Villads JENSEN et Torstein JØRGENSEN éds., Turnhout, Brepols, 2013, p. 67-87.

    Derrière ce titre assez général, l’article s’attaque à une idée reçue qui a la vie dure : celle selon laquelle les cornes à boire remplies de bière seraient une « survivance païenne » dans la Scandinavie médiévale. En fait, en se penchant sur les cornes à boire qui ont survécu et sur les statuts des guildes (dans les deux cas principalement en milieu danois), il montre qu’il s’agit d’une innovation du XIIIe s., poursuivie jusqu’à la Réforme : la majorité des cornes conservées appartenaient à des clercs et étaient utilisées dans le cadre de commémorations pour les morts (minne) étroitement associées à la liturgie. Les guildes et confréries, en particulier les guildes de prêtres, étaient les principales utilisatrices de ces cornes. La corne à boire était donc « presque un outil professionnel pour les clercs » et les rituels l’impliquant n’étaient « pas des rituels païens mais de nouveaux rituels, chrétiens, typiquement médiévaux ».

    - CASSARD Jean-Christophe, « Un engouement millénaire  ? Les Bretons et le miel », dans Mélanges offerts au professeur Bernard Merdrignac, J.-C. Cassard, P.-Y. Lambert, J.-M. Picard et B. Yeurc’h (éd.), Landévennec, CIRDoMoC (Britannia Monastica, n˚ 17), 2013, p. 165‑176.

    Cet agréable petit article aborde plusieurs points : la place du miel et de la cire dans la littérature religieuse et les pratiques de dévotion ; l’apiculture et les usages du miel (en particulier l’hydromel) ; la place du miel et de l’hydromel dans les redevances paysannes au Moyen Âge central ; et le déclin du miel et de l’hydromel au XIe-XIIe s. avec l’extension aux pays bretons de la civilisation du vin.

    - CHAUVIN Benoît, « Une recette de cidre normand dans un cartulaire cistercien de Franche-Comté au début du XIVe siècle », Annales de Normandie, 66/1, 2016, p. 105-112.

    Présentation, édition et bref commentaire d’une recette de « vin de pommes » dans un manuscrit émanant de l’abbaye franc-comtoise de Bellevaux. Une petite pierre à l’édifice de l’histoire du cidre, un sujet encore très peu exploré qui attend toujours sa synthèse.

    - HERNÁNDEZ Justo, « A New Renaissance Medical Controversy : Sixteenth-Century Polemics about Cold-Drinking », Food and Drink in Archaeology, 3, 2012, p. 47-54.

    L’article s’appuie principalement sur des textes espagnols du milieu du XVIe siècle.

    - LARDIN Philippe, « Production et consommation de la bière en Normandie orientale à la fin du Moyen Âge », Annales de Normandie, 58/3-4 (2008), p. 43-57.

    L’auteur retrace l’apparition de la bière (houblonnée) dans la province, d’abord à Dieppe à l’initiative de brasseurs hollandais dans les années 1420. Cette boisson se diffuse ensuite dans de nombreuses villes de Normandie orientale, remplaçant peu à peu la cervoise.

    - MARTIN A. Lynn, « Fetal Acohol Syndrome in Europe, 1300-1700 : A Review of Data on Alcohol Consumption and a Hypothesis », Food and Foodways, 11/1, January-March 2003, p. 1-26.

    L’auteur expose une hypothèse neuve : la consommation d’alcool par les femmes enceintes aurait été l’une des causes de la forte mortalité infantile dans l’Europe préindustrielle, en vertu du Fetal Acohol Syndrome qui bloque la croissance du fœtus et nuit à son système immunitaire. Or, la quantité potentiellement dangereuse (0,62 l. d’alcool pur par jour) semble largement dépassée si l’on en croit les données chiffrées rassemblées par l’auteur. Toutefois se pose le problème du degré alcoolique des boissons – que l’auteur suppose assez proche des nôtres sans fournir d’argument convaincant. La fin de l’article examine les facteurs socio-culturels qui poussaient les femmes à consommer de l’alcool, notamment les conceptions médicales très favorables au vin. Dans cette dernière partie, on regrettera l’usage trop fréquent de la notion de boissons alcoolisées qui n’a pas de sens dans les conceptions médiévales.

    - TASCA Francesca, « Una bevanda di apostasia : il comos mongolico nell’Itinerarium di frate Guglielmo di Rubrouck », Food & History, 9/2, 2011, p. 109-124.

    Les voyages du franciscain Guillaume de Rubrouck sont ici analysés sous l’angle de l’altérité alimentaire lorsque le voyageur décrit le koumiss (lait de jument fermenté) des Mongols : celui-ci est en effet identifié comme une boisson d’apostasie, sa consommation étant assimilée à celle des viandes sacrifiées aux idoles.

    Alban GAUTIER, Bruno LAURIOUX, Yann MOREL, 29 septembre 2016
    Haut de page
  • Publications récentes sur le vin

    NOTE : English translation is in progress 

    Parutions récentes depuis 2001

    - La civiltà del vino. Fonti, temi e produzioni vitivinicole dal Medioevo al Novecento (Atti del convegno, Monticelli Brusati - Antica Fratta, 5-6 ottobre 2001), éd. Gabriele ARCHETTI, Brescia, Centro Culturale Artistico di Franciacorta e del Sebino, 2003.

    La plupart des articles de ce gros ouvrage portent sur un long Moyen Âge, depuis l’Antiquité tardive jusqu’à la Renaissance. La première section, « La coltura della vite nel medioevo » (p. 3-194), comprend, après une introduction générale d’Alfio Cortonesi sur la culture de la vigne au Moyen Âge, six articles de synthèse sur diverses régions du monde médiéval : la France, la péninsule ibérique, la Germanie, les régions danubiennes, Byzance et le monde arabo-musulman. Les articles de la deuxième section, « La civiltà del vino » (p. 195-498), se penchent surtout sur la dimension religieuse du vin : ses usages dans la liturgie, dans les règles monastiques ou dans les écrits des auteurs chrétiens. La troisième section, « Tra norme e consumo : la dimensione pubblica del vino » (p. 499-714), comprend des travaux portant sur les usages laïcs du vin : dans la taverne, chez les médecins, dans le droit, etc. La quatrième section, Vite e territorio in età moderna (p. 715-848) porte sur des périodes plus récentes.

    L’ouvrage est disponible en ligne en téléchargement.

    - CLÉMENT François, « Agronomes et viticulture dans l’Espagne musulmane (XIe-XIVe siècle) », dans Les hommes de la vigne et du vin : figures célèbres et acteurs méconnus, éd. Sophie DELBREL et Bernard GALLINATO-CONTINO, Paris, CTHS, 2011.

    L’article propose une découverte de quelques traités d’agronomie andalous comme celui d’Ibn Wâfid.

    - GIFREU Patrick (into. et trad.), Arnaud de Villeneuve. Le Livre des
    Vins
    , Perpignan, Éditions de la Merci, 2011.

    Ce traité médical sur les vins date du tournant du XIVe siècle et a été attribué au célèbre médecin catalan Arnaud de Villeneuve (Arnau de Vilanova). La traduction de Patrick Gifreu le rend accessible à un large public. L’introduction est en revanche très sommaire : le débat sur l’identité de l’auteur n’est pas du tout abordé, et le choix du texte latin (il n’en existe pas d’édition critique moderne) n’est pas justifié.

    Avant d’utiliser ce volume, lire absolument le CR de Christine Caldwell Ames sur le site de recensions en ligne The Medieval Review.

    - GIOCOLEA JULIÁN Francisco Javier, « El vino en el mundo urbano riojano a finales de la Edad Media », En la España medieval, 30, 2007, p. 217-244.

    Étude de la production, du commerce et de la consommation de vin dans la région castillane de la Rioja (haute vallée de l’Èbre, aujourd’hui encore une des principales régions viticoles du pays). Les questions abordées sont très diverses : propriété des vignobles et des caves, organisation du commerce local et lointain, consommation ordinaire ou exceptionnelle.

    - GRAPPE Yann, Sulle trace del gusto. Storia e cultura del vino nel Medioevo, Rome/Bari, Laterza, 2006.

    L’ouvrage aborde l’histoire du vin sous l’angle du goût de la boisson et de sa perception au Moyen Âge, à travers des sources diverses (traités de diététique, d’agriculture, encyclopédies).

    - Histoire antique et médiévale, hors-série n° 20, septembre-octobre 2009 : Le vin, de Bacchus à saint Vincent.

    Un numéro spécial de cette revue destinée au grand public, portant sur le vin entre l’Antiquité et le Moyen Âge. La partie médiévale comprend des contributions de Sandrine Lavaud et Danièle Alexandre-Bidon. Une section particulière est consacrée à la viticulture en Bourgogne, avec des articles de Patrice Beck, Benoît Chauvin, Jean-Pierre Garcia et Hannelore Pepke-Durix. Plusieurs articles sont accompagnés de bibliographies, et l’iconographie est abondante et de qualité.

    - JABOULET-VERCHERRE Azélina, The Physician, the Drinker, and the Drunk. Wine’s Uses and Abuses in Late Medieval Natural Philosophy, Turnhout, Brepols (Bibliothèque d’histoire culturelle du Moyen Âge, 14), 2014.

    L’ouvrage porte sur le discours d’auteurs scholastiques et surtout de médecins d’un long XIVe siècle comme Maino de Maineri, mais aussi sur leurs sources antiques, juives et islamiques. Le vin est examiné sous de nombreux aspects : nomenclature, effets sur la santé, place dans la théorie des humeurs, etc.

    CR (assez sévère sur la forme et la méthode) dans Speculum, 90/4, p. 810-811 (Steven P. Marrone). CR (plus élogieux) dans Revue historique, 141/2, 2017, p. 432-434 (Marilyn Nicoud).

    - LITZENBURGER Laurent, « Metz : une “ville du vin” confrontée au petit âge glaciaire à la fin du Moyen Âge (vers 1400-1540) », dans Les boissons, dir. Patrick DEMOUY, Paris, CTHS, 2014.

    Article présenté lors du 138e congrès du CTHS (Rennes 2013), « Se nourrir. Pratiques et stratégies alimentaires ». Édition en ligne disponible sur le site du CTHS.

    - Mediaevalia, vol. 30/1 : « In Vino Veritas », éd. Dana E. STEWART, 2009.

    Ce numéro de la revue Mediaevalia, publiée par le Center for Medieval and Renaissance Studies de l’Université de Binghampton, est entièrement consacré au vin, avec des articles de Dana Steward, John Varriano, Allen J. Grieco, Francesca Canadé Sautman, Azélina Jaboulet-Vercherre, Florence Weinberg, Kathleen McGlone, Bruce Gartner et Karen-edis Barzman. Voir la table des matières sur le site de la revue.

    - Olio e vino nell’alto medioevo, Spolète, Settimane di Studio del CISAM (20-26 avril 2006), n° LIV, 2007, 2 vol.

    Le volume est en grande partie consacré à des sujets qui ne touchent pas immédiatement à l’histoire de l’alimentation, mais qui peuvent l’aborder à l’occasion. Les articles portent sur l’agriculture et les paysages, la fabrication de l’huile et du vin, le commerce et le transport des marchandises, les usages liturgiques et symboliques des deux produits (par exemple l’onction), leur rôle dans les soins du corps, la législation les concernant, les représentations et les discours. Les articles sur le monde oriental sont nombreux. On retiendra en particulier quatre articles : l’introduction générale de Massimo MONTANARI, « Olio e vino, due indicatori culturali », p. 1-54 ; Jean-Pierre DEVROEY, « Huile et vin. Consommation domestique, prélèvement seigneurial et spécialisation pour le marché », p. 447-495, se penche surtout sur le Nord de la Gaule, où il repère en particulier une profonde dépression de la consommation d’huile d’olive après le tournant du VIIe-VIIIe siècle ; Renato BORDONE, « Olio e vino nell’alimentazione italiana dell’alto medioevo », p. 497-537 ; Ilias ANAGNOSTAKIS, « Paroinia en pourpre : le pouvoir du vin et l’ivresse du pouvoir à Byzance », p. 897-957, se penche sur l’image de l’empereur ivrogne.

    - Patrimonio cultural de la vid y el vino / Wine and Wine Cultural Heritage, éd. Sebastián Celestino Pérez et Juan Blánquez Pérez, Madrid, Universidad Autónoma de Madrid / Instituto de Arqueología, 2013.

    L’ouvrage réunit une trentaine d’articles sur la vigne et le vin, principalement dans la péninsule ibérique. La majorité des articles porte sur les périodes anciennes, et une place importante est accordée aux stratégies contemporaines de valorisation du patrimoine viti-vinicole. Deux articles d’histoire régionale ibérique intéresseront plus directement les médiévistes : María Luz Rodrigo-Estevan, « Beber vino en la Edad Media. Modos, significados y sociabilidades en el Reino de Aragón », p. 141-160 (article richement illustré) ; Frederic Aparisi Romero, « La producción y el consumo de vino en el mundo rural valenciano durante la baja Edad Media », p. 161-170.

    - PORCHER Kévin, De la vigne au chai. Viticulture et vinification en Bordelais après la guerre de Cent Ans (vers 1450 – vers 1480), thèse inédite, Université de la Rochelle, 2011.

    Cette thèse inédite est disponible en ligne sur le site HAL Archives ouvertes.

    - ROSE Susan, The Wine Trade in Medieval Europe 1000-1500, Londres, 2011.

    Une synthèse bien venue qui constitue une bonne introduction à un sujet étudié depuis des décennies par de nombreux historiens de l’économie, de la navigation ou de la fiscalité. Un outil pratique pour aborder cette question, malgré quelques imperfections.

    Voir notre compte-rendu [ Télécharger PDF - 62.6 kb ] .

    - Vins, vignes et vignerons en Bourgogne du Moyen Âge à l’époque contemporaine, Benoît Garnot éd., Annales de Bourgogne, 73/1-2, 2001.

    Numéro consacré aux actes d’un colloque tenu à Dijon en février 2001. Signalons l’article de A. Dubreucq, « La vigne et la viticulture dans la loi des Burgondes », p. 39-56 : étude d’une situation de cohabitation souvent conflictuelle entre élevage et viticulture, mais aussi entre populations gallo-romaines et « hôtes » burgondes. Nombreux autres articles sur la culture de la vigne, en particulier à l’époque des ducs de Bourgogne. Articles intéressant l’alimentation médiévale : Jean Richard, « Le vignoble et les vins de Bourgogne au Moyen Âge : un état de la recherche », p. 9-18 ; Jacques Madignier, « L’influence des institutions ecclésiastiques dans la constitution du vignoble bourguignon : l’exemple du chapitre d’Autun (XIe-XVe siècles) », p. 83-94 ; Aline Lagandré, « Les vignerons de Cîteaux dans la côte de Beaune au Moyen Âge », p. 95-102 ; Patrice Beck, « Les clos du prince. Recherches sur les établissements viti-vinicoles ducaux », p. 103-116 ; Hannelore Pepke-Durix, « Le vignoble bourguignon, un milieu privilégié pour l’approche de la vie économique à la fin du Moyen Âge », p. 117-132 ; Jacky Theurot, « Vigne et vignerons des vignobles secondaires du comté de Bourgogne. Les pays des avants monts, de Dole à Montmirey-le-Château (XIIIe-XVe siècles) », p. 175-202 ; Blandine Vue, « Microtoponymie de vigne et archéologie des paysages : huit siècles de comparaison en pays de Langres ».

    - Weinproduktion und Weinkonsum im Mittelalter, éd. Michael MATHEUS, Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 2004.

    Les articles réunis dans cet ouvrage portent surtout sur les XVe et XVIe siècles.

    Alban GAUTIER, Bruno LAURIOUX, Yann MOREL, 20 mai 2017
    Haut de page

  • Notes et adresses des liens référencés

rss | Retrouvez Ménestrel sur Twitter | Retrouvez Ménestrel sur Facebook | Site Map | Latest articles | Private area | Legal info | About Ménestrel | ISSN : 2270-8928